DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Proche-Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
AuteurMessage
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 29 Juil 2006, 18:58

Citation :

exemple qui n'a rien à voir avec le conflit du proche orient.
...Si ! C'est comme si parce que l'ETA avai enlevé deux soldats espagnols, l'Espagne mettait à sac la France



Citation :
se défendre est-il un peché ou un devoir,d'un point de vue Catholique?
JCMD ne me dis pas que mettre à sac un pays, 500 morts et des milliers de sans abris à cause de deux soldats israëliens, c'est se défendre ! :?
(j'oubliais la pollution au mazout qui pour le coup va rejaillir sur toute la méditerranée)


Citation :
se défendre est-il un peché ou un devoir,d'un point de vue Catholique?
:

Relis :


Citation :


Citation:

SAINT LUC 3
n'allez pas dire en
vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père ! Car je vous dis que de ces
pierres mêmes Dieu peut faire naître des enfants à Abraham.
9 Déjà la cognée est à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne porte pas
de bon fruit sera coupé et jeté au feu. "
10 Et les foules lui demandaient : " Que devons-nous donc faire? "
11 Il leur répondait : " Que celui qui a deux tuniques en donne une à qui n'en a
point, et que celui qui a de quoi manger fasse de même. "
12 Il vint aussi des publicains pour se faire baptiser et ils lui dirent :
" Maître, que devons-nous faire? "
13 Il leur dit : " N'exigez rien au delà de ce qui vous est prescrit. "
14 Des gens de la milice aussi lui demandèrent : " Et nous, que devons-nous
faire? "
Il leur dit : " Ne molestez ni ne dénoncez faussement personne, et
contentez-vous de votre solde
.

Citation:
MATTHIEU 26
47 Comme il parlait encore, voilà que Judas, l'un des Douze, arriva, et avec lui
une foule nombreuse armée de glaives et de bâtons, envoyée par les grands
prêtres et les anciens du peuple.
48 Celui qui le trahissait leur avait donné un signe : " Celui à qui je donnerai un
baiser, c'est lui : arrêtez-le. "
49 Et aussitôt, s'avançant vers Jésus, il dit : " Salut, Rabbi ! ", et il lui donna un
baiser.
50 Jésus lui dit : " Ami, tu es là pour cela ! " Alors ils s'avancèrent, mirent la main
sur Jésus et le saisirent.
51 Et voilà qu'un de ceux qui étaient avec Jésus, mettant la main à son glaive, le
tira et, frappant le serviteur du grand prêtre, lui emporta l'oreille.

52 Alors Jésus lui dit : " Remets ton glaive à sa place; car toux ceux qui prennent
le glaive périront par le glaive
.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 29 Juil 2006, 19:01

Clotilde a écrit:
Il n'empêche que ceux qui ont pris la décision de l'attaque du Hezbollah au Liban, sont juifs. C'est le seul point que je voulais faire ressortir.

oui ils sont juifs c'est vrai élus par des juifs et des non-juifs habitant dans un etat laique.

je ne veux pas qu'il y ait de malentendu,quiconque touche à un chretien est mon ennemi qu'il soit musulman,juif ou n'importe...
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 29 Juil 2006, 19:02

Jo a écrit:
JCMD ne me dis pas que mettre à sac un pays, 500 morts et des milliers de sans abris à cause de deux soldats israëliens, c'est se défendre ! :?

non, effectivement Jo.
Vu comme cela c'est "disproportionné"...alors probablement que le problème ne se résume pas qu'à ça, non?
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 29 Juil 2006, 19:04

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
je ne veux pas qu'il y ait de malentendu,quiconque touche à un chretien est mon ennemi qu'il soit musulman,juif ou n'importe...

alors tu as beaucoup d'ennemis et depuis des siècles...!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 29 Juil 2006, 19:09

Clotilde a écrit:
Jo a écrit:
JCMD ne me dis pas que mettre à sac un pays, 500 morts et des milliers de sans abris à cause de deux soldats israëliens, c'est se défendre ! :?

non, effectivement Jo.
Vu comme cela c'est "disproportionné"...alors probablement que le problème ne se résume pas qu'à ça, non?

il faut voir le conflit dans sa globalité et non partiellement.

qui commandite les suicide bombers?
combien de rockettes tirés sur israel?
combien d'innocents tués en israel?

c'est l'accumulation de tout ce qui s'est passé qui a conduit à ce qui arrive actuellement.

biensur je regrette ce qui se passe mais il arrive un moment ou l'on ne peut plus encaisser..
et les israeliens ne sont pas les seuls,allez demander aux chretiens palestiniens,aux chretiens libanais..
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 29 Juil 2006, 19:10

Clotilde a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
je ne veux pas qu'il y ait de malentendu,quiconque touche à un chretien est mon ennemi qu'il soit musulman,juif ou n'importe...

alors tu as beaucoup d'ennemis et depuis des siècles...!!! Laughing

c'est vrai,tu as raison... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 02:54

Citation :
La destruction d’un drone israélien par les Syriens lève le spectre de Scuds syriens

29 juillet 2006 - Rapport militaire exclusif de DEBKAfile

La guerre du Liban qui fait rage entre Israël et le Hizballah a pris un détour alarmant vendredi, 28 juillet, quand, selon les sources militaires de DEBKAFILE, des batteries de défense anti-aériennes syriennes ont pris en ligne de mire et abattu un drone espion israélien volant sur le côté libanais de la frontière avec la Syrie.


Ces drones sont employés pour "signaler" la présence de convois d’armes entrant de Syrie, pour que l’armée de l’air israélienne les frappe avant qu’ils ne puissent atteindre leurs destinations et remplir de nouveau les réserves du Hizballah.

Cette fois, les Syriens ont dégagé le drone du ciel pour permettre à un grand envoi de lanceurs de missile et des chargements de camion de missiles de traverser vers le Liban sans être détectés et être sauvés de l’attaque aérienne israélienne.

Le drone s’est ecrasé sur les pentes orientales du Jebel Barukh.Le bulletin de Tsahal a éludé la mention du rôle syrien et a annoncé qu’une faute technique avait causé l’accident et que les fragments avaient été détruits depuis le ciel pour empêcher que les débris tombent aux mains du Hizballah.

Tandis que des leaders israéliens réitèrent constamment qu’Israël n’a aucune intention d’aller à la guerre avec la Syrie, Damas soutient ouvertement le Hizballah avec des injections massives d’armes et d’autres aides. Il a déjà traversé plusieurs lignes rouges.

1. Un système d’armes syrien a ouvert le feu sur une cible israélienne pour la première fois.

2. Le guet-apens du drone israélien par le potentiel de défense aérien syrien était un mouvement calculé pour nettoyer la voie pour que les convois syriens chargés de missiles et de lanceurs de missile puissent rouler vers le Liban sans les bombardements constants par les chasseurs-bombardiers d’Israël.

3. Le drone a été abattu en volant dans l’espace aérien libanais.C’était un signal de Damas à Israël qu’il n’hésiterait pas à tirer sur les forces militaires israéliennes à l’intérieur du Liban si elle considère que ses intérêts sont en danger. Plus tôt cette semaine, le ministre syrien de l’information Buthaina Chabane a déclaré que si l’artillerie israélienne parvenait dans les 20 km de Damas, la Syrie se battrait.

Les porte-parole officiels d’Israël et les militaires se sont retenus de lui répondre, juste comme les Américains avaient laissé la Syrie sortir de son intervention hostile dans la guerre d’Irak.

Bien que Bashar Assad ait transformé son pays en un noyau central et une autoroute pour les terroristes, les armes, les explosifs et l’argent liquide pour soutenir l’insurrection en Irak, la Syrie en est sortie impunie à part une attaque aérienne américaine simple sur un bus chargé de terroristes du Hizballah en Irak.

Les sources militaires du DEBKAFILE’S annoncent que quelques membres du haut commandement d’Israël critiquent cette politique de retenue comme encourageant les Syriens à approfondir leur engagement dans le conflit et à soutenir l’endurance du Hizballah pour un combat à long terme. D’autres généraux défendent cette politique, soutenant que tandis que la Syrie a placé son potentiel militaire dans un état du haut état de préparation de début de la guerre, la doctrine militaire syrienne assigne à ses missiles Scud un rôle défensif et pas offensif. Donc, une attaque israélienne sur une cible syrienne pourrait bien déclencher un assaut de missiles Scud sur des emplacements militaires ou civils israéliens.

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=5370
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 12:05

Citation :
’Disproportionné’ dans quel monde moral ?

Par Ch. Krauthammer

28/07/2006

28 juillet 2006

Original anglais : " ’Disproportionate’ in What Moral Universe ? ".


Traduction française : Menahem Macina


Existe-t-il un pays qui ait été attaqué par un autre sans provocation de sa part, et en violation d’une frontière internationale, auquel le monde impose ensuite un compte à rebours et accorde un laps de temps limité pour répliquer militairement, sans se soucier de savoir s’il a rétabli sa sécurité ?

Existe-t-il un pays dont les villes subissent 1500 attaques aveugles de missiles – toutes conçues pour tuer, estropier et terroriser des civils – et qui est ensuite dénigré par le monde quand il tente de détruire l’infrastructure et les places fortes de son ennemi avec des bombes guidées de haute précision, qui ont parfois pour conséquence, non voulue mais inévitable, de causer des souffrances et des décès collatéraux ?

Entendre le monde juger de la guerre qui fait rage entre Israël et le Hezbollah, c’est vivre dans un monde moral orwellien. A quelques exceptions significatives près (les dirigeants des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Australie, du Canada et très peu d’autres), le monde ([c’est-à-dire] les gouvernements, les médias, les fonctionnaires des Nations unies) a perdu tout sens de comportement moral.

Le mot qui balaie toute réflexion et transforme magiquement la victime en agresseur est "disproportionné", comme « la réaction israélienne disproportionnée », universellement décriée.

Quand les Etats-Unis ont été attaqués à Pearl Harbor, ils n’ont pas réagi par une attaque "proportionnée" contre une base navale japonaise. Ils ont lancé une campagne de quatre années, qui a tué des millions de Japonais, réduit en cendres Tokyo, Hiroshima et Nagasaki, et transformé l’archipel japonais en ruines et gravats.

Disproportionné ? Non. Quand on est l’objet de l’attaque arbitraire d’un agresseur, on a le droit – légal et moral – de mener le combat jusqu’à ce que l’agresseur soit désarmé et tellement handicapé qu’il ne puisse plus menacer la sécurité de qui que ce soit. C’est ce qui s’est passé avec le Japon.

La Grande-Bretagne n’a jamais été envahie par l’Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale. A-t-elle réagi au Blitz, aux fusées V1 et V2 par un bombardement proportionnel de l’Allemagne. Bien sûr que non. Churchill mit alors en œuvre la plus grande campagne aérienne et la plus vaste invasion terrestre de l’histoire, qui écrasa et détruisit totalement l’Allemagne, tuant, du même coup, un nombre énorme de femmes et d’enfants allemands innocents.

La perversité du tollé international d’aujourd’hui réside en ce qu’il y a effectivement une disproportion dans cette guerre, une asymétrie morale radicale entre le Hezbollah et Israël : le Hezbollah s’efforce délibérément de causer des victimes civiles dans les deux camps, alors qu’Israël s’efforce délibérément de faire un minimum de victimes civiles, des deux côtés également.

Dans ce qui est peut-être la plus flagrante campagne de terreur aérienne depuis le Blitz de Londres, le Hezbollah fait pleuvoir des missiles sur les villes et les villages israéliens. Ces missiles contiennent des billes d’acier capables de percer des carrosseries d’automobiles *** et de déchiqueter des corps humains. Ils ont pour but de tuer et de mutiler. Et c’est ce qu’ils font.

Mais c’est une campagne à double portée. Il faut que des Israéliens innocents meurent afin qu’Israël soit terrorisé. Mais il faut que des Libanais meurent aussi pour qu’Israël soit diabolisé. C’est pourquoi le Hezbollah dissimule ses missiles, ses lanceurs et toute son infrastructure militaire au milieu des civils. Utiliser des boucliers humains est un crime de guerre. C’est aussi une spécialité du Hezbollah.

Mercredi [26 juillet], les caméras de CNN montraient les destructions à Tyr. Qu’a donc Israël contre Tyr et ses habitants ? Rien. Mais les missiles à longue portée du Hezbollah, qui ont semé la terreur dans Haïfa, se trouvent à Tyr. Que doit faire Israël ? Laisser intactes les aires de lancement qui sont délibérément situées dans des agglomérations ?

Si Israël avait voulu détruire l’infrastructure civile libanaise [comme on l’en accuse], il aurait coupé l’électricité à Beyrouth dès la première heure de la guerre, détruisant les lignes à haute tension qui ont coûté des milliards de dollars, ramenant ainsi le Liban plus de vingt années en arrière. Israël ne l’a pas fait. Au lieu de cela, il a attaqué des infrastructures à double usage – des ponts, des routes, des pistes d’aéroport – et il a imposé un blocus des ports libanais pour empêcher l’arrivée de renforts et de munitions. Des dizaines de milliers de fusées Katiouchas, c’était déjà assez : Israël n’allait pas permettre au Hezbollah d’en recevoir 10.000 de plus.

La riposte d’Israël contre le Hezbollah a consisté à utiliser l’armement le plus précis et le plus efficace possible. Israël n’a aucun intérêt à tuer des civils libanais et ne le veut pas. Quelqu’un se figure-t-il qu’il n’aurait pas pu écraser le sud-Liban, sans parler de Beyrouth ? Au lieu de cela, dans la dure bataille qu’il mène contre le Hezbollah au Liban-sud, Israël a, à plusieurs reprises, lancé des tracts, diffusé des avertissements, envoyé des textes par radio et même par téléphone invitant les villageois libanais à évacuer les lieux pour ne pas être atteints.

Israël sait que ces tracts et avertissements donnent aux combattants du Hezbollah le temps de fuir et de se regrouper. L’avertissement préalable concernant l’endroit où aurait lieu la prochaine attaque a permis au Hezbollah de tendre des embuscades. Résultat : un taux exceptionnellement élevé de victimes dans l’infanterie israélienne. Le scrupule moral se paie dans le sang. Des soldats israéliens meurent pour que tel ne soit pas le sort de civils libanais.

Et qui la communauté internationale condamne-t-elle de ne tenir aucun compte de la vie des civils ?

Charles Krauthammer *

© The Washington Post

* letters@charleskrauthammer.com

[Texte aimablement signalé par M. Taub (Israël).]

Mis en ligne le 28 juillet 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org

http://debriefing.org/18472.html

*** : preuves par l'image :









http://littlegreenfootballs.com/weblog/?entry=21730_Hizballahs_Terror_Weapons&only
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 12:35

Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 12:52

Citation :
Israël déploie des batteries antimissiles Arrow (la Flèche) dans le centre du pays et des Patriots à certains points-clef le long de l’Autoroute 6

30 juillet 2006 - rapports DEBKAfile

Samedi après-midi, Hassan Nasrallah du Hizballah a menacé d’envoyer plus de missiles sur les villes israéliennes du centre après qu’Afula ait été frappée vendredi soir. En jouant la sécurité, Israël a aussi ajusté les orbites de ses satellites militaires pour leur permettre de suivre à la trace n’importe quels missiles Hizballah qui à l’heure actuelle sont lancés du Liban.


Les experts militaires croient que l’armée de l’air israélienne, soutenue par ces systèmes de pointe hi Tech, sera capable d’intercepter les missiles Zilzal-2 à longue portée d’origine Iranienne, dont le rayon d’action de 250 km met Tel-Aviv à portée, avant qu’ils n’entrent dans l’espace aérien israélien.

Les experts militaires du DEBKAFILE’S ajoutent : si seulement un de ces missiles est intercepté après qu’il soit tiré à travers les cieux israéliens, le Hizballah le comptera comme un succès, à cause des dégâts potentiels entraînés par les débris du missile et de son intercepteur qui pourraient tomber sur le terrain en dessous.

Cette leçon a été tirée de la Guerre de Golfe de 1991, quand les interceptions par les Patriots antimissiles survenaient trop tard contre les missiles Scud de Saddam Hussein visant les villes d’Israël.

Nos sources ajoutent que le samedi 29 juillet, le rythme du pont aérien des munitions américaines à Israël, qui a commencé mercredi dernier, comme DEBKAfile l’a révélé exclusivement, s’est accéléré. Pendant la journée de samedi, des transporteurs géants de cargaison C-114 de l’Armée de l’air Américaine sont en route pour Israël ; ils ont atterri en Écosse pour le ravitaillement en combustible pour quelques heures

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=5373

Citation :
10:19 Le ministre de la Défense Amir Peretz a ordonné à Tsahal de vérifier immédiatement les circonstances dans lesquelles 40 civils libanais auraient été tués dans un raid de l'armée de l'air à Kfar Kana. Selon les médias arabes, 3 bâtiments se sont écroulés et des dizaines de personnes sont restées bloquées sous les décombres. (Guysen.Israël.News)

11:56 Des autorités libanaises refusent de rencontrer la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice tant qu'un cessez-le-feu n'aura pas été conclu entre le Hezbollah et Israël, après la mort d'une cinquantaine de personnes dans un bombardement à Kfar Kana. (Guysen.Israël.News)

12:05 Le chef du gouvernement Ehoud Olmert a souligné au Conseil des ministres que Kfar Kana avait servi de zone de lancement de roquettes du Hezbollah sur Afoula et Kiryat Shmona, et que ses habitants avaient été avertis avant le raid de Tsahal de quitter les lieux. (Guysen.Israël.News)

12:34 Les condamnations de la communauté internationale suite au raid de Tsahal sur Kfar Kana, ne cessent de pleuvoir. Le président français Jacques Chirac a affirmé que cette attaque ''souligne la nécessité d'un cessez-le-feu immédiat''. Le roi Abdallah II de Jordanie a qualifié cette opération de ''crime abominable''. (Guysen.Israël.News)
La ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett a dénoncé cette riposte ''disproportionnée''. Le président libanais Emile Lahoud a lancé sur la chaîne de télévision ''Al Jazira'' : ''La communauté internationale veut-elle laisser les dirigeants israéliens transformer le Liban en un second Kosovo ?'' Quant au Hezbollah, il menace de venger la mort de plus de 50 civils. ''Nous ne passerons pas sous silence ce massacre'', a-t-il écrit dans un communiqué.


12:28 Front nord : depuis ce matin, le Hezbollah a déjà tiré 84 roquettes sur le nord d'Israël, blessant légèrement 4 personnes. Trente-trois autres ont été commotionnées. (Guysen.Israël.News)


http://www.guysen.com/news.php
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 13:12

Citation :
Tsahal : ''Le Hezbollah utilise les civils comme boucliers humains''
Yael Ancri
dimanche 30 juillet 2006 - 13:10

L'armée de l'Air israélienne a pilonné dimanche, avant l'aube, un immeuble du village de Kana, près d’El Khiam, dans le secteur oriental du Liban. Le bâtiment de trois étages, touché de plein fouet, s'est effondré. Selon des sources libanaises, quelque 51 personnes, dont au moins 20 enfants, qui se trouvaient dans un abri situé sous l'immeuble, ont trouvé la mort dans cette attaque.

Le bilan devrait s'alourdir, 63 personnes se trouvant dans l'abri lors du bombardement selon un survivant, et des dizaines de bâtiments ayant été détruits lors du pilonnage opéré pendant deux heures dimanche avant l'aube.

Un haut responsable de l'armée de l'Air israélienne a confié dimanche matin à Arouts 7 en hébreu qu'Israël attaquait Kfar Kana depuis trois jours, parce que les terroristes du Hezbollah tiraient des dizaines de roquettes Katiouchas depuis les bâtiments du village libanais contre les régions de Kiryat Shmona, d'Afoula et des communautés du nord. Des terroristes, qui venaient de tirer des roquettes, étaient entrés dans le bâtiment avant le raid de Tsahal.

Il a ajouté que les terroristes se cachaient dans les maisons du village. "Nous savons que ce village, et bien d'autres, ne contiennent plus de civils. Nous ne bombardons pas des villages comme ça. Nous avons averti hier et ce matin les habitants de quitter les lieux, car nous avions l'intention de bombarder les régions abritant des aires de lancement de roquettes Katiouchas," a-t-il précisé, "Kfar Kana est un symbole, il est saturé de ces aires. Hier même, les terroristes ont tiré quelque 10 roquettes depuis ce village. Hier, nous avons trouvé sur les lieux 10 rampes de lancement de roquettes. "

Le porte-parole de Tsahal a indiqué dimanche dans un communiqué :

"Tsahal a effectué un raid aérien ce matin sur des aires de lancements au sud-est de la ville de Tyr, aires depuis lesquelles des roquettes ont été tirées contre Naharya et la Galilée.

L'ensemble [des habitants] des villages du secteur, dont Kfar Kana, ont été avertis à l'avance de ne pas rester dans les régions à partir desquelles sont tirées des roquettes.

Il convient de rappeler que, suite aux tirs de roquettes contre l'Etat d'Israël, 18 civils ont été tués et des centaines blessés.

Lorsque des civils libanais sont touchés dans ces aires, la responsabilité en incombe à l'organisation terroriste "Hezbollah", qui utilise les civils comme boucliers humains, et au gouvernement libanais, qui ne fait rien pour empêcher cela."

Le Premier ministre, Ehoud Olmert, a lui aussi déclaré dimanche matin devant le Conseil des ministres que le Hezbollah avait tiré des roquettes contre Kyriat Shmona et Afoula depuis Kfar Kana. Il a ajouté que l'armée avait averti les résidents du village de quitter les lieux, précisant qu'à la différence de la politique du Hezbollah, Israël ne cherchait pas à nuire délibérément aux civils.

Le ministre de l'Industrie, du Commerce et du Travail Eliyahou Yishaï (Shass) a indiqué dimanche que la mort de civils dans un bombardement israélien sur Kfar Kana ne devait pas empêcher Israël de poursuivre son objectif militaire au sud Liban, étant donné que l'Etat juif, contrairement aux terroristes du Hezbollah, prenait la peine d'avertir les civils.

«Ici, les gens quittent leurs maisons, mais au Liban le Hezbollah empêche les habitants de le faire,» a-t-il ajouté.

Le président français Jacques Chirac "a pris connaissance avec consternation de l'acte de violence qui a coûté la vie à de nombreuses victimes innocentes, notamment des femmes et des enfants à Kana cette nuit", a annoncé l'Elysée dans un communiqué. "La France condamne cette action injustifiable qui montre plus que jamais la nécessité de parvenir à un cessez-le-feu immédiat sans lequel d'autres drames ne peuvent que se répéter", précise le communiqué.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Margaret Beckett, a qualifé le bombardement de Kana d'"effroyable" et de "tragédie pour les familles et le peuple libanais."

Le président du Parlement libanais, Nabih Berri, a déclaré que les conditions qu'il avait fixées pour l'échange des deux soldats israéliens capturés par le Hezbollah "avaient changé" après le bombardement israélien du village de Kana.

Des centaines de Libanais ont violemment manifesté devant les locaux de l'Onu à Beyrouth pour protester contre le "massacre" de Kfar Kana. Les forces de l'ordre libanaises les ont dispersé. A 16:00 dimanche, une autre manifestation est prévue en face de l'ambassade américaine à Beyrouth.

http://www.a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=11517
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 13:43

Citation :
(Vidéo) Yalla Ya Nasrallah - La nouvelle chanson des soldats de Tsahal

David Sebban
dimanche 30 juillet 2006 - 10:53


http://www.youtube.com/watch?v=9WxQcWNHmAo&search=Yalla%20ya

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=11509

Je sens que JCEMD va apprécier Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 14:05

14:19 ''Désormais toutes les options sont ouvertes à la résistance palestinienne et libanaise suite au massacre de Kfar Kana'', a écrit le Hamas dans un communiqué. (Guysen.Israël.News)

14:22 Le Premier ministre demeure déterminé. En dépit des graves évènements survenus ce matin à Kfar Kana, Ehoud Olmert a annoncé que Tsahal poursuivra son opération au Liban. (Guysen.Israël.News)
''Le Hezbollah, tout comme le terrorisme islamiste, menace la civilisation occidentale dans sa totalité. Quand nous avons décidé de riposter, nous savions que nous devrions faire face à des situations très dures et nous les surmonterons'', a-t-il souligné devant le gouvernement.

14:53 Selon le chef des services de renseignements militaires, le général Amos Yadlin, Nasrallah souhaiterait un cessez-le-feu immédiat, mais Israël doit camper fermement sur ses positions. (Guysen.Israël.News)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 15:14

Citation :
Soutien croissant au Hezbollah dans le monde arabe

LE CAIRE (AP) - Décrets religieux défendant les actions du Hezbollah, commentaires de journalistes favorables aux miliciens chiites... Le soutien dont bénéficie le Parti de Dieu dans le monde arabe grandit à mesure que le bilan de l'offensive israélienne au Liban s'alourdit.

Au moins 458 Libanais ont été tués depuis le début des opérations de l'armée israélienne le 12 juillet, selon les estimations officielles. Ce bilan n'inclut pas la cinquantaine de personnes morts dans les frappes de dimanche sur le village de Cana (sud), qualifiées d'"agression criminelle" par le roi Abdallah II de Jordanie, pourtant allié de Washington et partenaire de paix d'Israël. Du côté israélien, 33 soldats ont été tués, et les tirs de roquettes du Hezbollah sur le nord de l'Etat hébreu ont coûté la vie à 19 civils, selon l'armée.

Le Grand mufti d'Egypte Ali Gomaa, l'un des dirigeants religieux les plus influents du pays, a jugé samedi que les attaques du Hezbollah contre Israël relevaient de la "défense" du Liban et "non du terrorisme", dans un décret considéré par beaucoup comme entrant en contradiction avec la position officielle du Caire. "Nous sommes tous contre ce qui se passe au Liban", a déclaré le religieux, qualifiant d'"injustice" l'offensive israélienne et ses morts de civiles.

Jeudi, l'Egyptien Youssef el-Qaradaoui, l'un des plus importants oulémas sunnites du monde arabe, installé au Qatar, avait pris un décret religieux soulignant que le Hezbollah faisait partie du monde islamique et que le soutien à la guérilla était du "devoir religieux de tout musulman".

La diffusion par les journaux et télévisions de photos et images des victimes civiles de l'offensive israélienne renforcent le soutien au Hezbollah de même que le sentiment anti-israélien et anti-américain, alors que certains régimes arabes avaient critiqué les milices soutenues par la Syrie et l'Iran après l'enlèvement des deux soldats israéliens.

Ainsi, dans le quotidien "Al-Qabas" du Koweït, le chroniqueur Abdel al-Toukhaim écrit que s'il n'est pas un "partisan du Hezbollah", il admire désormais le Parti de Dieu étant donné la "punition destructrice" infligée par Israël au Liban pour "deux soldats qui pourraient avoir été tués dans un accident de la circulation". Les milices ont "prouvé que la troisième plus puissante armée du monde n'était qu'un mythe."

Le journal cairote "Al-Ahrar" loue le Hezbollah pour son engagement dans les combats dans ses bastions de Bint Jbail et Maroun al-Ras, théâtres de certaines des batailles les plus violentes depuis le début du conflit. "Les combattants du Hezbollah ont prouvé que, comme le promettait leur chef Hassan Nasrallah, perdre une bataille ne veut pas dire perdre la guerre et que d'autres surprises attendent Israël", prédit le quotidien.

De son côté, l'analyste politique Ayed al-Mannah estime dans le quotidien koweïtien "Al-Watan" que le Parti de Dieu "mérite plus d'admiration arabe et musulmane" pour sa capacité à faire face "à la plus grande puissance régionale au Proche-Orient". Pour lui, le Hezbollah et le Hamas ont démontré qu'ils étaient plus forts que les gouvernements libanais et palestinien, au point qu'il se demande si "un gouvernement faible ou impuissant" ne devrait pas "renoncer à ses droits légaux en faveur de ceux qui sont davantage capables de diriger le pays et d'apporter sécurité et justice au peuple".

Au Liban même, le Hezbollah jouit d'un soutien parmi la population chiite, majoritaire dans le sud du pays et qui s'estime souvent victime de discriminations. Le groupe doit largement cette faveur au vaste réseau de services sanitaires, économiques et sociaux qu'il a établi au cours des vingt dernières années.

Mais ces services sont paralysés depuis les combats et le mouvement pro-iranien semble peu engagé dans les opérations de secours pour ses partisans. Ce que comprennent certains, comme la famille Jouny, qui vit près de Nabatiyé (sud). Pour elle, le Hezbollah assume largement sa part en affrontant Israël. Au gouvernement libanais, dit-elle, de s'occuper de la population. AP

http://fr.news.yahoo.com/30072006/5/soutien-croissant-au-hezbollah-dans-le-monde-arabe.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 15:50

Citation :
A propos de la frappe à Cana

Hélène Keller-Lind le 30/07/2006

Des frappes israéliennes ont fait un grand nombre de victimes civiles au sud du Liban en ce 30 juillet. On sait que le Hezbollah utilise les civils libanais comme bouclier humain, pour se protéger mais aussi pour provoquer ce genre d'incident car c'est bien le Hezbollah, milice terroriste, que visent les forces israéliennes. Mais toute mort de civil est regrettable et Israël a dit ses regrets.

Cependant la responsabilité de ces morts n'incombe en rien à l'Etat hébreu gravement agressé et dont la population au nord du pays est soumise à des tirs incessants d'une centaine de missiles au quotidien. Mais on trouve rarement de compte-rendus des conditions dans lesquelles près d'un million d'Israéliens subsistent ou du fait qu'un hôpital israélien, entre autres, ait été bombardé, par exemple, ou qu'une partie de la ville de Naharya ait été détruite, les populations civiles étant délibérément prises pour cibles par le Hezbollah. Et s'il y a eu moins de morts côté israélien, ce que d'aucuns soulignent avec des sous-entendus scandaleux, c'est que depuis des décennies ces populations du nord d'Israël sont soumises à des tirs venant du Liban et toute une série d'abris et de systèmes d'alerte ont été construits au fil des ans.

De plus, une grande partie des habitants d'une région sur laquelle plus de 1.600 missiles ont été tirés à ce jour, depuis l'enlèvement de soldats sur le territoire israélien tandis que d'autres étaient tués et que des missiles étaient tirés sur le nord d'Israël pour faire diversion, ont fui vers le centre et le sud du pays.

Israël agressé a répliqué. Tout autre pays en aurait fait de même. Mais, fait unique, par le biais de milliers de notes lâchées sur les régions concernées, par des appels à la radio, par mille autres moyens, l'armée israélienne enjoint sans cesse les populations civiles libanaises à quitter les régions où s'est implanté le Hezbollah depuis le retrait israélien.
Hezbollah qui a construit aussi, mais pas des abris, car il sait très bien qu'Israël n'aurait pas attaqué s'il n'avait été gravement agressé. Mais ce que le mouvement terroriste a construit, ce sont des tunnels militaires, avec entrepôts d'armes venues de Syrie et d'Iran, véritable arsenal de guerre totalement dévoilé aujourd'hui, postes de commandements, de communications, etc. faisant de la région un gigantesque camp militaire dont le seul but était, à terme, de détruire Israël. Le chef de ce mouvement se vantant urbi et orbi se sa puissance militaire et affichant sa haine d'Israël. Suffit de voir les programmes de sa télévision, Al Manar, dont la diffusion a été autorisée un temps en France...

Implantation méthodique d'un Hezbollahland surarmé sous les yeux d'une FINUL installée par les Nations Unies pour observer la situation et en rendre compte.

Or, les termes de la résolution du Conseil de Sécurité des Nations unies du 2 septembre 2004 sont d'une clarté absolue : le Gouvernement libanais devait prendre le contrôle plein et entier de tout son territoire, les milices devaient être désarmées. Le tout sous le contrôle du Conseil de Sécurité des Nations unies et de son Président. -(Voir le texte de la résolution plus bas)-.

Et cela fait plus de 22 mois que le Conseil de Sécurité et son Président avaient été mandatés pour agir dans l'urgence. Mais n'en a rien fait laissant le Hezbollah mettre sur pied une armée redoutable bien protégée alors qu'Israël s'était retiré en totalité du territoire libanais, la petite zone inhabitée dite des Fermes de Sheba – vestiges de trois ou quatre fermes utilisées autrefois pour la transhumance- étant un territoire syrien. Retrait israélien reconnu par l'ONU.
Ce sont donc le Liban, le Conseil de Sécurité et son Président, ainsi que les puissances étrangères qui isntrumentalisent le Hezbollah qui sont totalement responsables, à la fois moralement et dans les faits, de la situation actuelle dans son entier et responsables des morts civils et des destructions des deux côtés.
Et il leur appartient de prendre et d'exercer leurs responsabilités et de cesser de blâmer la victime qu'est Israël.





Resolution 1559 (2004)

United Nations S/RES/1559 (2004)
Conseil de Sécurité
2 septembre 2004
04-49892 (E)
*0449892*

Adoptée par le Conseil de Sécurité lors de sa 5028ème réunion, le
2 septembre 2004
Le Conseil de Sécurité,

Rappelant toutes ses résolutions précédentes sur le Liban, en particulier les résolutions 425
(1978) et 426 (1978) du 19 mars 1978, la résolution 520 (1982) du 17 septembre
1982, et la résolution 1553 (2004) du 29 juillet 2004 ainsi que les déclarations de son
Président quant à la situation au Liban, en particulier la déclaration du 18 juin 2000
(S/PRST/2000/21),

Réaffirmant son profond soutien pour l'intégrité, la souveraineté et
l'indépendance du Liban dans ses frontières reconnues par la communauté internationale,

Notant que le Liban est déterminé à assurer le retrait du Liban de toutes les forces
qui ne sont pas libanaises,

Très préoccupé par le maintien de la présence de milices armées au Liban,
qui empêchent le Gouvernement libanais d'exercer sa souveraineté pleine et entière
sur la totalité du territoire libanais,

Réaffirmant l'importance de voir le contrôle du Gouvernement du Liban étendu
à la totalité du territoire libanais,

Attentif aux élections présidentielles qui doivent avoir lieu et soulignant l'importance délections libres et justes dans le respect des règles constitutionnelles libanaises organisées sans interférence ni influence étrangères,

1. Réaffirme son appel pour le strict respect de la souveraineté, de l'intégrité territoriale, de l'unité et de l'indépendance politique du Liban sous l'autorité exclusive du Gouvernement du Liban dans le Liban tout entier;
2. Demande à toutes les forces étrangères qui restent au Liban de s'en retirer;
3. Demande que soient désarmées toutes les milices libanaises et non libanaises;
4. Soutient la nécessité d'étendre la souveraineté du Gouvernement du Liban à la totalité du territoire libanais.
2
S/RES/1559 (2004)
5. Declare qu'il soutient un processus libre et juste dans les élections libanaises à venir conduites selon les règles constitutionnelles libanaises établies sans interférence ni influence étrangères;
6. Appelle toutes les parties concernées à coopérer à fond et d'urgence avec le Conseil de Sécurité pour que cela soit totalement appliqué et que soient appliquées toutes les résolutions pertinentes concernant la restauration de l'intégrité territoriale, de la souveraineté pleine et entière et de l'indépendance politique du Liban.
7. Demande que le Secrétaire Général fasse un rapport sous trente jours sur l'application de cette résolution par les parties et décide de rester activement saisi de cette question.

http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1104
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 18:07

17:56 Le Premier ministre libanais Fouad Siniora a remercié le Hezbollah pour les «sacrifices» qu'il fait dans la guerre avec Israël. «Nous sommes en position de force et je remercie le secrétaire général du Hezbollah, pour ses efforts», a-t-il déclaré. (Guysen.Israël.News)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 18:42

Citation :
Le Hezbollah, l'Iran et la Syrie portent la responsabilité unique des morts de Cana

Jean-Pierre Bensimon dimanche 30 juillet 2006

Il y a eu cette nuit une cinquantaine de morts dans le village libanais de Cana, suite à des frappes israéliennes qui ont provoqué l’effondrement d’un immeuble.

Il s’agit d’une tragédie puisque de nombreux civils sont morts dans des circonstances épouvantables. Il faut rendre à ces victimes civiles de la guerre l’hommage qu’elles méritent. Et pour cela, il convient d’établir soigneusement les responsabilités.

D’autant que l’Élysée vient de publier un communiqué dont le jésuitisme prend, dans ces circonstances dramatiques, une teinture quelque peu criminelle.

"La France condamne cette action injustifiable qui montre plus que jamais la nécessité de parvenir à un cessez-le-feu immédiat sans lequel d'autres drames ne peuvent que se répéter".

L’action, dit le Président est « injustifiable ». Parlons-en !

Est-il « justifiable » que le Hezbollah ait d’ores et déjà tiré sur Israël plus de 2.000 missiles remplis de billes d’acier et de ferrures dans le but unique et exclusif de tuer des civils israéliens, et que l’Élysée n’ait pas publié tout autant de communiqués « attristés », « indignés », « consternés », etc. ?

Est-il « justifiable » que l’Élysée, loin de prendre une position conforme aux valeurs de notre monde de liberté, ait lancé la plus vaste campagne de désinformation que notre pays ait jamais connue, dénonçant, diffamant, délégitimant, vomissant l’État juif qui, poussé dans les cordes, se défend comme il le peut ?

Est-il « justifiable » que depuis des semaines l’Élysée se démène pour imposer un cessez-le-feu qui ferait les affaires de l’agresseur, le Hezbollah. Cessez-le-feu qui aurait pour effet de renforcer la cruelle milice créée par l’Iran, et de lui donner un prestige immense dans les masses chiites et arabo-musulmanes, ouvrant la boite de Pandore des soulèvements, des Intifada, et du Djihad d’un bout à l’autre de la planète, en Europe et en France en particulier ?

Sait-il notre Président éclairé que le Hezbollah s’est servi jusqu’à plus soif du village de Cana pour tirer des roquettes et des missiles sur les villes et la population israélienne ?

Sait-il notre Président que l’armée d’Israël a averti à plusieurs reprises la population de Cana de quitter la zone des combats, par des tracts et par des messages radiophoniques ? Sait-il que le Hezbollah oblige la population, sous la menace des fusils et des couteaux, à rester sous le feu pour lui servir d’abri ?

Sait-il notre savant locataire du Faubourg St Honoré en fin de bail, que le Hezbollah tire des missiles syriens et iraniens sur Israël, depuis des semaines, et qu’il obéit aux injonctions de Téhéran ? Que l’Iran, après avoir truffé le Liban tout entier de caches d’armes, de bunkers et de missiles, a subverti la quasi-totalité de ses institutions civiles et militaires. Qu’il a ordonné le 12 juillet dernier, à partir de cette place-forte, l’agression de ses miliciens affidés, placés sous la férule de Nasrallah. Et que cette agression, en détournant l’attention du dossier transmis au Conseil de Sécurité, vise à lui permettre de poursuivre son programme nucléaire qui est une menace mortelle pour l’équilibre du monde, et en particulier pour l’Europe et la France ?

Est-il assez expert et informé, ce Président « consterné » pour ne pas savoir que le projet iranien est un projet planétaire, que ce projet ronge déjà tous les équilibres socio-politiques de la zone stratégique du Moyen-Orient, et qu’il irradie déjà en Afghanistan, au Pakistan, avant d’atteindre l’Occident qui sera vite à la portée des fusées Shehab 5 ?

Et que, dans ces circonstances, alors qu’une bataille décisive est livrée par Israël au bénéfice du monde démocratique tout entier, l’intérêt national de la France est d’assister et d’aider le monde démocratique à gagner cette bataille de grande portée, d’assister et d’aider Israël, au lieu de dénigrer ceux qui sont au front, avec toutes leurs ressources et tout leur courage ! L’intérêt national, ce Président-là a-t-il la moindre notion de ce que cela représente, la moindre aptitude à le définir et à le sauvegarder ?

Israël est engagé dans une guerre avec l’islamisme génocidaire iranien et ses commanditaires, une guerre qu’il n’a pas voulue, une guerre qu’il est contraint de faire. Ses concentrations les plus denses de population, ses activités industrielles et technologiques les plus indispensables sont sous le feu aveugle d’un nombre incalculable de roquettes et de missiles dispersés sur toute l’étendue du Liban, et actionnés par des fanatiques violents, aveuglés par la haine.

Israël n'est pas attaqué en vertu de conflits d'intérêt. Il n'y en a pas. Le seul conflit porte sur son droit de respirer l'air de la planète, en ce début de siècle.

Israël n’a pas d’autre choix que se défendre. Si, quand il se défend conformément aux lois de la guerre et aux conventions internationales, il y a des pertes humaines, même nombreuses et cruelles, la responsabilité en incombe exclusivement et uniquement aux agresseurs et à leurs commanditaires.

Le Hezbollah, l’Iran et la Syrie portent la responsabilité intégrale de la tragédie de Cana et seront amenés à rendre des comptes sur leurs agissements. Que l’Élysée, dans ses égarements hélas coutumiers, ne vienne pas une fois encore au secours de l’extrémisme, du fanatisme et de la guerre !


© Objectif-info.com

http://www.objectif-info.com/chroniques/cana.htm
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 18:48

Citation :
Siniora fait part de son admiration pour Nassrallah

Claire Dana Picard
dimanche 30 juillet 2006 - 18:44


Le Premier ministre libanais a tenu, dimanche après-midi, une conférence de presse pour commenter les graves événements de Cana au cours desquels 55 Libanais ont trouvé la mort dans un bombardement effectué par Tsahal. Rappelons que cette attaque visait un immeuble abritant de nombreuses infrastructures terroristes et que Tsahal avait recommandé à la population civile de quitter le secteur.

Dans l’allocution qu’il a prononcée, Fouad Siniora a fait part de "l’admiration" qu’il vouait au chef terroriste Hassan Nassrallah, leader du Hezbollah, et à son organisation. Il a également rendu hommage à "tous ceux qui avait sacrifié leur vie pour le Liban". Il a en outre prétendu qu’Israël s’était fixé pour objectif "d’éliminer les Libanais". Et d’ajouter : "Les attaques d’Israël ne font qu’encourager le fanatisme".

Siniora a encore déclaré : "Israël n’obtiendra rien par la guerre. Le peuple libanais ne fait qu’un face à l’agressivité d’Israël". Il a encore précisé que son pays ne prendrait pas part aux négociations entre Israël et le Hezbollah "tant que la machine de guerre israélienne ne cesserait pas de verser le sang d’innocents".

Le chef du gouvernement libanais a encore prétendu que "si Israël se retirait sur son territoire, le Liban pourrait alors remplir ses engagements" et envisager l’instauration d’un cessez-le-feu global. Siniora a demandé en outre à l’Onu de réunir d’urgence le Conseil de Sécurité pour débattre de l’instauration d’un cessez-le-feu.


http://www.a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=11540
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 21:13

[ dimanche 30 juillet 2006 - 20:01 ] AY

Kfar Kana: tragédie réelle ou machination?

Le responsable opérationnel du QG de l’armée de l’air, le général Amir Eshel, a mis en question l’incident de Kfar Kana. Au cours d’une conférence de presse, le général a indiqué que Tsahal a attaqué un bâtiment entre minuit et 1h du matin, alors que les communiqués libanais sur l’ampleur du nombre de victimes civiles n’ont pas été diffusés avant 8 heures du matin. «Ici nous posons la question : que s’est-il tramé entre 1h et 8h du matin ?», a questionné le général, laissant planer le doute sur l’hypothèse d’une mise en scène libanaise.

http://a7fr.org/Default.aspx?tabid=61&articleType=ArticleView&articleId=11544
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 21:25

Citation :
Tsahal émet des doutes sur l’origine de l’explosion de Cana

30 juillet 2006 - Par Diane HEURTAUT - TF1 (avec AFP)

Des responsables militaires israéliens ont émis des doutes dimanche sur l’origine de l’explosion dans le bâtiment où au moins 52 civils sont morts à Cana au Liban, soulignant que sept heures séparaient le raid israélien contre cette maison et l’explosion meurtrière. Le Premier ministre israélien a refusé dimanche de stopper son offensive contre le Hezbollah, malgré l’exigence libanaise de cessez-le-feu. Créé le 30 juillet 2006 - Mis à jour le 30 juillet 2006 à 19h23


"Nous avons attaqué et endommagé ce bâtiment entre minuit et une heure du matin dans la nuit de samedi à dimanche, or l’annonce sur les victimes civiles a eu lieu sept heures après", a déclaré le général Amir Eshel, de l’armée de l’air. "Nous avons mené une autre attaque à cette heure (entre sept heures et huit heures), mais à plus de quatre cents mètres de l’immeuble où les civils ont été tués", a affirmé le responsable militaire israélien.

"Nous ne savons pas ce qu’il y avait dans le bâtiment. Il n’est pas certain que nous le sachions un jour. Il est possible que le Hezbollah y ait stocké des armes", a ajouté le général. Selon la chaîne de télévision "10", des responsables de l’armée affirment que l’explosion meurtrière a été provoquée par des armes et munitions stockées par le Hezbollah dans l’immeuble visé

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=5378
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 21:31

Citation :
Hizbullah fires rockets from behind buildings

Nim Myotis le 30/07/2006

Incident like Qana : see the video





IDF warns Lebanese citizens to evacuate villages (July 25) :



"To all citizens south of the Litani River. Due to the terror activities being carried out against the State of Israel from within your villages and homes, the IDF is forced to respond immediately against these activities, even within your villages. For your safety! We call upon you to evacuate your villages and move north of the Litani River."

http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1110
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Juil 2006, 22:09

Citation :
IDF: Qana building fell hours after strike



(VIDEO) IDF continuing to check difficult incident at Qana village, and attempting to account for strange gap between time of the strike on the building – midnight – and eight in the morning, when the building collapsed
Hanan Greenberg



VIDEO - An IDF investigation has found that the building in Qana struck by the Air Force fell around eight hours after being hit by the IDF.

--------->

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3283816,00.html

Citation :
22:47 Front nord : Des sources libanaises affirment que l'armée libanaise aurait ouvert le feu sur 4 hélicoptères de Tsahal qui auraient tenté de se poser près de Yamoni. Les appareils auraient par la suite quitté la région. (Guysen.Israël.News)


Dernière édition par le Lun 31 Juil 2006, 00:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 31 Juil 2006, 00:50

Citation :
Israël suspend ses raids au Liban pendant 48 heures, selon Washington

JERUSALEM (AP) - Israël a accepté de suspendre pendant 48 heures ses raids aériens sur le sud du Liban après les bombardements meurtriers de son armée sur la ville libanaise de Cana, a annoncé dimanche soir un porte-parole du département d'Etat américain.

"Les Etats-Unis se félicitent de cette décision et espèrent qu'elle contribuera à soulager les souffrances des enfants et des familles du sud du Liban", a déclaré aux journalistes le porte-parole, Adam Ereli, qui accompagnait la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice lors de sa visite en Israël.

Toutefois, le porte-parole américain a précisé que l'Etat hébreu se réservait le droit d'attaquer des objectifs s'il était informé que des attaques du Hezbollah sont en préparation contre des cibles israéliennes.

Selon M. Ereli, Israël va se coordonner avec les Nations unies pour permettre la mise en place durant 24 heures d'un corridor sécurisé qui pourra être emprunté par tous les habitants du Liban-Sud qui souhaitent quitter la région.

"Nous espérons qu'Israël appliquera ces décisions afin d'accélérer et d'améliorer de façon significative le flux de l'aide humanitaire", a ajouté le porte-parole.

Selon un responsable du département d'Etat américain ayant requis l'anonymat, Mme Rice travaillait à un tel accord avant-même l'attaque de Cana.

Toutefois, à Jérusalem, le service de presse de l'armée israélienne disait ne pas être au courant d'une telle suspension des raids durant 48 heures. Les responsables du gouvernement israélien n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour confirmer l'information.

Les bombardements de l'aviation israélienne sur la ville libanaise de Cana, tôt dimanche matin, ont fait 56 morts, dont 34 enfants et 12 femmes, selon les services de sécurité libanais. AP

http://fr.news.yahoo.com/30072006/5/isra-l-suspend-ses-raids-au-liban-pendant-48-heures.html
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 01 Aoû 2006, 13:32

LA CROIX http://www.la-croix.com/documents/doc.jsp?docId=2276440&rubId=1306

Appel de sept organisations chrétiennes à "sortir de la violence de la peur et de la haine" au Proche-Orient





Le lundi 31 juillet 2006
Source : www.appelprocheorient.com



***

Recourir à la violence pour obtenir la sécurité et la paix est une illusion et une grave erreur. La guerre n’ajoute que la violence à la violence. Depuis le début de la crise à Gaza et au Liban on compte déjà les morts par centaines, les blessés par milliers, les déplacés par centaines de milliers. À ce bilan tragique, dont les civils sont les principales victimes, il faut ajouter la rancœur qu’éprouvent les millions de personnes plongées dans les affres de la guerre. Et le germe de la haine déposé dans le cœur des combattants de demain…

Le choix de la guerre est une option, rarement la seule possible. Dès lors, opter pour la guerre c’est endosser une lourde responsabilité. Se défendre, résister… sont des justifications recevables. Mais porter la mort et la destruction au cœur de zones densément peuplées de civils, détruire des infrastructures économiques, punir collectivement une population parce qu’un mouvement hostile se trouve sur son territoire, est non seulement une erreur tragique, ce sont autant de crimes de guerre dont sont complices les pays qui soutiennent les forces d’agression.

La peur, la haine, le ressentiment
minent le Proche-Orient. Nombre d’Israéliens vivent dans la peur des attentats, des enlèvements et d’un environnement régional hostile. Les Palestiniens sont révoltés contre l’occupation, contre l’enfermement. Les réfugiés palestiniens vivent dans la souffrance d’un exil forcé et dans des conditions souvent sordides. Les Libanais subissent de plein fouet une offensive brutale et disproportionnée. Mais la violence n’est pas la réponse adéquate. Ni moralement, ni politiquement.

Les calculs froids de l’efficacité militaire, le cynisme du rapport de forces, la déshumanisation de l’Autre sont des régressions. Seuls des principes de justice et d’égalité, le respect du Droit international peuvent faire progresser le Proche-Orient vers les solutions politiques aux différents conflits qui le déchirent. La reconnaissance entière et sincère des souffrances et des injustices subies par l’Autre est la seule voie pour sortir du cycle de la violence, de la peur et de la haine.

La résolution 1559 peut être le point de départ d’une pacification réelle du Liban. Mais seul le gouvernement d’un État libanais totalement rétabli dans sa souveraineté est en mesure d’obtenir le désarmement du Hezbollah, dans le respect du fragile équilibre de la société libanaise et de l’intégrité de son territoire.
Dans le cas de la Palestine, les résolutions 242 sur le retour aux frontières de 1967, et 194 sur le droit au retour des réfugiés, non appliquées par l’État israélien, sont les bases d’une paix juste et durable. Les partenaires palestiniens existent pour une négociation qui reste l’étape obligée d’un règlement du conflit et d’une pacification de l’ensemble du Proche-Orient.

Les idéologies extrémistes ne trouveront des soutiens dans la population que tant que perdureront des situations inacceptables, tant que l’instinct de guerre l’emportera sur le courage politique et la peur sur la raison.
Nous appelons donc l’ensemble des protagonistes à s’engager sans réserve dans un processus de négociation pour un règlement dont les termes juridiques et politiques sont déjà largement élaborés.
Nous appelons les dirigeants français et européens à tout faire pour inciter les uns et les autres à renoncer à la violence et à choisir la voie du Droit et de la justice.

Le Proche-Orient est à nouveau à un moment décisif de son Histoire. Seul le courage politique, une vision à long terme qui transcende les prudences diplomatiques épargneront à tous de futures tragédies.

Signataires : Secours catholique, Comité français contre la faim et pour le développement (CCFD), Cimade (Service oecuménique d'entraide), ACAT (Action des chrétiens pour l'abolition de la torture), Justice et Paix, Pax Christi et Mir (Mouvement international de la réconciliation).[url][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 01 Aoû 2006, 16:14

Citation :
Extension de l’offensive terrestre de Tsahal au Liban

Claire Dana Picard

mardi 1 août 2006 - 08:59


Le cabinet ministériel de sécurité a donné, dans la nuit de lundi à mardi, son feu vert pour l’extension de l’offensive terrestre de Tsahal à l’intérieur du Liban. De nouvelles forces seront envoyées pour des missions ponctuelles afin de démanteler les infrastructures du Hezbollah jusqu’au Litani. D’après les évaluations des responsables militaires, trois divisions de réservistes, mobilisées dernièrement, seront nécessaires pour ces opérations.

Sur le terrain, les actions de Tsahal se poursuivent en vue de localiser les bastions du Hezbollah et les neutraliser. A présent, cinq divisions se trouvent au Sud Liban et elles seront rejointes dans quelques jours par des renforts.

Cette décision n’a pas été prise aisément. Les débats ont duré près de quatre heures avant que les ministres, réunis en comité restreint, acceptent finalement que Tsahal intensifie ses interventions terrestres au Sud Liban "afin d’éloigner les terroristes du Hezbollah" et les faire reculer derrière le fleuve Litani. Les ministres ont pris en compte le fait que la liberté d’action d’Israël risquait d’être prochainement limitée et qu’il fallait donc agir rapidement, avant d’être soumis aux pressions des instances internationales. Le Conseil de Sécurité de l’Onu pourrait, avant la fin de la semaine, décréter un cessez-le-feu au Liban et l’envoi de forces multinationales au Sud Liban.

L’Onu a débattu lundi soir de la question, opposant le ministre libanais de la Culture Tarek Mitri à l’ambassadeur d’Israël Dany Guillerman. Mitri a bien entendu démenti les informations publiées par Israël selon lesquelles le Hezbollah utilisait la population civile libanaise, en faisant des boucliers humains. Il a préféré parler des "crimes de Cana" et prétendre qu’Israël avait violé les lois internationales. Et d’ajouter : "Nous sommes las d’entendre parler de légitime défense".

L'ambassadeur israélien Dany Guillerman a pris ensuite la parole. Il a rappelé qu’Israël avait été contraint d’agir au Liban et a précisé que ses opérations ne visaient pas les Libanais mais "des forces étrangères que les autorités du pays avaient laissé faire, leur permettant de prendre la population locale en otage". Et de souligner: "Le Liban est soumis à l’emprise de la Syrie qui considère toujours qu’il fait partie de son territoire".

Guillerman a indiqué que le Liban avait manqué plusieurs fois l’occasion de déployer ses forces dans le sud du pays. Il a rappelé que Beyrouth aurait pu prendre cette initiative lors du retrait israélien, en mai 2000, ou lorsque la Syrie avait retiré ses troupes du territoire, l’an dernier, conformément à la décision de l’Onu. Guillerman a ajouté : "Il est temps que le Liban prenne son destin en main au lieu d’appeler à l’aide des instances étrangères".

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=12822

Citation :
Intenses échanges de tirs dans le secteur occidental du sud Liban

Yael Ancri

mardi 1 août 2006 - 13:20

Lundi matin, d'intenses échanges de tirs ont éclaté entre les troupes de Tsahal et des terroristes du Hezbollah dans le secteur occidental du sud Liban. Un officier légèrement blessé au cours de combats dans le village d'Aïta al-Chaab, situé au nord de la localité israélienne voisine de Shtoula, a reçu des soins sur les lieux. D'après la chaîne de télévision privée Arouts 10, il y aurait même ceux blessés, qui ont été évacués à l'hôpital Ziv de Safed. Au moins quatre terroristes ont été tués pendant les combats.

Une heure après la décision du Cabinet de sécurité d'élargir les opérations terrestres au Liban, d'importantes forces de Tsahal ont commencé à opérer simultanément dans plusieurs secteurs proches de la frontière israélo-libanaise.

Au cours de l'opération, les terroristes du Hezbollah ont tiré plusieurs missiles anti-char contre les forces de parachutistes. Les forces israéliennes sont entrées au cours de la nuit dans le village d'Aïta al-Chaab pour détruire les infrastructures du hezbollah. Selon des estimations, des cellules de terroristes s'y cachent. Ils combattent en tirant de loin des missiles et des roquettes de divers modèles sur les forces de Tsahal opérant sur les lieux. D'après les médias arabes, au cours de l'après midi, des avions et des hélicoptères de combat ont pilonné les hauteurs dominant Aïta al-Chaab et Balbek.

Dimanche, une division du Nahal a commencé à opérer dans la région de la ville d'Al-Taibeh, dans le secteur oriental de la frontière Nord. Mardi, la brigade 13 des Golani est également entrée dans le secteur.

Les forces du régiment de parachutistes ont commencé à opérer dans un secteur supplémentaire, alors que dans la nuit, d'autres troupes de Golani et du régiment de parachutistes sont entrées dans des secteurs du sud Liban, pour rechercher des infrastructures et des cachettes du Hezbollah.

Avec l'arrivée de deux divisions de blindés pendant la nuit, les préparations de cinq régiments entiers dans le secteur ont été complétées. Il s'agit ainsi de la plus grande force opérant dans le secteur au cours de l'actuelle campagne. A ces cinq régiments se joindront dans les jours à venir des réservistes, mobilisés la semaine dernière.

Au cours de l'opération de la nuit de lundi à mardi, des terroristes du Hezbollah ont ouvert le feu et même tiré des missiles et des obus de mortiers contre les forces de Tsahal, sans faire de blessé.

Plus tôt, des responsables de Tsahal ont indiqué qu'au cours de ces 48 dernières heures, 20 terroristes avaient été abattus pas des soldats israéliens.

Parallèlement, des troupes de Tsahal opèrent dans le secteur oriental. Ainsi, pour la première fois depuis le début de l'offensive israélienne au sud Liban, des opérations sont effectuées dans plusieurs secteurs le long de la frontière Nord.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=12841
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 02:28

Citation :
Guerre psychologique: Israël pirate Al Manar, la télévision du Hezbollah


BEYROUTH (AFP) - Israël a piraté mardi pendant quelques minutes la télévision du Hezbollah, Al Manar, au moment du journal télévisé, en présentant des photos fixes de cadavres et en accusant le chef du parti chiite, Hassan Nasrallah, de mentir.

L'un des clichés montre un cadavre gisant sur le dos, une cartouchière autour du torse, avec un pantalon de camouflage identique à ceux de l'armée américaine, un casque sur la tête, avec une légende en arabe: "ceci est la photo du cadavre d'un membre des forces spéciales du Hezbollah".

Et en dessous: "Nasrallah ment: ce n'est pas nous qui cachons nos pertes".

Suit une photo de Hassan Nasrallah avec cette mise en garde: "Membres du Hezbollah, faites attention, il ment!".

Et, sous une autre photo de cadavre: "il existe un grand nombre de cadavres de ce genre sur le terrain. Nasrallah vous cache la vérité".

Israël pirate également les radios FM et, au lieu des programmes attendus, un enregistrement de deux minutes est systématiquement répété.

"Hassan a envoyé, sans les préparer, des hommes combattre l'armée israélienne, une armée d'acier. Cessez un moment d'écouter les hymnes patriotiques, réfléchissez et ayez les pieds sur terre", dit en arabe le message.

L'Etat hébreu utilise en outre les moyens de communications électroniques modernes pour mener sa guerre psychologique. Il a ainsi envoyé une série de SMS et de messages enregistrés sur des portables libanais pour relayer ces mêmes annonces.

La télévision du Hezbollah, Al Manar, visée dès les premiers jours de l'offensive israélienne au Liban, ne s'est interrompue que deux minutes. Puis la rédaction du "Phare" s'est mise en formation de combat pour couvrir une guerre dont dépend son avenir.

Al-Manar, dont le bâtiment de cinq étages dans la banlieue sud de Beyrouth a été complètement détruit par les raids israéliens, continue à émettre d'un endroit tenu secret, et ses journalistes assurent sur le terrain la couverture de l'actualité côte à côte avec ceux des médias locaux et internationaux.

http://fr.news.yahoo.com/01082006/202/guerre-psychologique-israel-pirate-al-manar-la-television-du-hezbollah.html

Citation :
23:44 Le Premier ministre britannique Tony Blair a affirmé que l'attaque du Hezbollah contre Israël était destinée à provoquer le chaos et des effusions de sang. (Guysen.Israël.News)

23:54 Front nord : selon des sources sécuritaires libanaises, l'armée de l'air a parachuté des troupes à Baalbek, dans la vallée libanaise de la Bekaa, pour mener une ambuscade. Tsahal n'a pas encore confirmé l'information. (Guysen.Israël.News)

23:58 Front nord : Tsahal a effectué ce mardi plus de 300 sorties dans l'espace aérien libanais, et a attaqué 44 objectifs, dont 22 bâtiments du Hezbollah, trois terroristes de la milice chiite, deux véhicules et un lance-roquettes. (Guysen.Israël.News)
Dans quelques heures, le cessez-le-feu humanitaire de 48 heures instauré après le bombardement du village de Cana, expirera. Pour rappel, trois soldats ont été tués ce mardi à Aita al-Shaab, portant à 36 le nombre de victimes militaires depuis le début des affrontements le 12 juillet dernier.

http://www.guysen.com/news.php


Citation :
Breaking : Selon la BBC et des sources libanaises sérieuses, des troupes israéliennes viendraient d’atterrir à Baalbek ! (info # 010208/6)

© Metula News Agency

Metula, 00h 20 locales,

Selon lesdites sources, après de violents bombardements par les chasseurs-bombardiers de la Hel Avir, suivis d’attaques par les hélicoptères d’assaut, des commandos auraient été héliportées dans le fief du Hezbollah.

Baalbek est située dans la plaine de la Bekaa, à quelques kilomètres seulement de la frontière syrienne.

D’après Michaël Béhé, notre correspondant permanent au Liban, Hassan Nasrallah, de même que les survivants de la direction du Hezbollah, incapables de se maintenir à Beyrouth, auraient tenté de trouver refuge dans cette ville de l’Est libanais.

D’autres informations, qu’il nous est, pour le moment, impossible de vérifier, font état d’autres héliportages de soldats hébreux dans des régions chrétiennes, dans la profondeur du pays des cèdres.

En dépit de la crédibilité indiscutable de la chaîne publique britannique, il convient de considérer ces informations avec la plus grande prudence. Si elles venaient à être confirmées, elles constitueraient l’expression d’une escalade stratégique majeure dans le conflit en cours.

Il faut également considérer qu’il pourrait s’agir d’une opération essentiellement destinée à éliminer le leadership de l’organisation intégriste islamique.

De plus, nous témoignons d’une intense activité aérienne au-dessus de Metula, pas uniquement en configuration de bombardement, mais également, destinée à s’assurer de la suprématie aérienne, vraisemblablement afin de prévenir une réaction syrienne.

De très violents échanges d’artillerie se produisent d’autre part dans notre zone.

Citation :
Agression du Hezbollah libanais:

Metula, mercredi 02 août, 02h 30 locales

Les combats, à Baalbek, se concentreraient autour de l’hôpital Dar el-Hekmé, dans lequel Hassan Nasrallah aurait trouvé refuge.

Des commandos israéliens auraient pénétré à l’intérieur dudit hôpital et l’on ignore s’ils y ont trouvé le commandant en chef des Fous de Dieu

Metula, mercredi 1er août, 01h 43 locales

Al-Manar, la télévision du Hezbollah confirme l’héliportage de commandos israéliens à Baalbek.

http://www.menapress.com/

Citation :
Opération israélienne majeure dans la plaine de la Bekaa

BEYROUTH (AP) - Les forces israéliennes ont lancé mardi soir dans la plaine de la Bekaa (est du Liban), autour de Baalbek, fief du Hezbollah, ce que des responsables libanais de la sécurité disent être une opération d'envergure "sans précédent", avec le déploiement de troupes au sol.

La chaîne du Hezbollah Al-Manar a annoncé tôt mercredi que la guérilla chiite était "confronté à une unité israélienne qui s'est posée près de l'hôpital Al-Hikma, à l'ouest de Baalbek". Le porte-parole du Parti de Dieu, Hussein Rahal, a quant à lui précisé que la bataille faisait rage, sans pouvoir dire si les commandos israéliens avaient pénétré dans l'hôpital. Ni lui ni Al-Manar n'ont mentionné les témoignages recueillis par ailleurs selon lesquels l'hôpital, touché par une frappe israélienne, serait en proie à un incendie.

Auparavant, les responsables de la sécurité libanaise faisaient état d'une opération israélienne majeure sur Baalbek. "Le nombre extrême, sans précédent, d'appareils indique la possibilité qu'Israël envisage de faire se poser des troupes, mais nous ne pouvons encore le confirmer", a précisé un responsable sous le couvert de l'anonymat. On se croirait en plein jour, en raison des fusées éclairantes lâchées par les avions israéliens, a-t-il ajouté.

L'armée israélienne s'est pour sa part refusée à tout commentaire sur les opérations en cours dans la Bekaa.

Aucune information n'était disponible dans l'immédiat sur les cibles précises ou sur d'éventuelles victimes.

La dernière fois que Tsahal a pénétré aussi loin en territoire libanais remonte à 1994, lorsque les Israéliens enlevèrent le chef guérillero Mustafa Dirani, espérant l'utiliser pour obtenir des informations sur leur pilote disparu Ron Arad. Dirani a été libéré dans le cadre d'un échange de prisonners dix ans plus tard.

L'opération a commencé par cinq raids rapides de frappes aériennes sur Baalbek, quelques trois heures avant l'expiration officielle de la trêve de 48 heures décrétée par Israël dans ses bombardements aériens.

Dans la soirée, Tsahal a également annoncé que trois soldats israéliens avaient été tués et 25 autres légèrement blessés mardi dans les violents combats opposant l'armée de l'Etat hébreu au Hezbollah dans le village d'Aïta al-Shaba, coeur des affrontements qui se poursuivaient mardi soir sans répit au Sud-Liban.

Les hélicoptères ont aussi attaqué une cible à 15 km à l'ouest de Baalbek, déclenchant un violent incendie, selon des témoins. On ne savait pas s'il s'agissait d'une cible du Hezbollah ou de l'armée libanaise.

Baalbek, un des bastions du Hezbollah, et qui abrite l'un des principaux sites archéologiques du Proche-Orient, a fréquemment été bombardée par l'aviation israélienne depuis le début de la guerre il y a 21 jours.

Située à une centaine de km au nord du fleuve Litani, autrefois siège du quartier général de l'armée syrienne, Baalbek abritait aussi les casernes des Gardiens de la révolution iraniens qui assuraient la formation des combattants du Hezbollah dans les années 80.

Auparavant, l'armée israélienne avait annoncé avoir lancé dans la journée des tracts au nord-est du Litani sur les villages dans lesquels le Hezbollah est actif, appelant la population à s'enfuir. Une annonce laissant entendre que l'offensive israélienne se préparait à aller au-delà du Litani, soit à s'enfoncer plus profondément au Liban qu'annoncé jusque là dans le cadre du renforcement des opérations. AP


http://fr.news.yahoo.com/01082006/5/operation-israelienne-majeure-dans-la-plaine-de-la-bekaa.html


Citation :
Violents affrontements entre commandos israéliens et combattants du Hezbollah à Baalbek

BEYROUTH (AP) - Le porte-parole principal du Hezbollah a annoncé tôt mercredi que de violents combats se déroulaient entre des commandos israéliens retranchés à l'intérieur d'un hôpital de Baalbek et des combattants de la milice chiite qui entouraient le bâtiment.

Hussein Rahal a déclaré que des troupes israéliennes avaient été héliportées autour de l'hôpital Dar al-Hikma à Baalbek, sur la plaine de la Bekaa dans l'est du Liban.

"Un groupe de commandos israéliens a été amené à l'hôpital par un hélicoptère. Ils sont entrés dans l'hôpital et sont piégés à l'intérieur alors que nos combattants ont ouvert le feu sur eux, et que de violents affrontements font encore rage", a déclaré Rahal à l'Associated Press (AP).

L'armée israélienne n'a fait aucun commentaire à ce sujet.

Le porte-parole du Hezbollah a ajouté que les miliciens usaient de mitrailleuses et de grenades, alors que des avions de chasse israéliens tiraient des roquettes sur les combattants qui entouraient l'hôpital.

Il a qualifié de "fausses" des informations selon lesquelles les commandos israéliens étaient parvenus à extraire des patients de l'hôpital et à les évacuer en hélicoptère. AP

http://fr.news.yahoo.com/01082006/5/violents-affrontements-entre-commandos-israeliens-et-combattants-du-hezbollah-baalbek.html
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 10:17

Arrêtons le carnage !, par Esther Benbassa
LE MONDE | 01.08.06 | 13h26


La sale guerre continue, avec ses centaines de civils tués au Liban, sans compter ceux qui perdent la vie en Palestine et dont on parle moins. Des récoltes pourrissent sur les arbres, des centaines de milliers de civils fuient leurs villages, les routes sont coupées et les infrastructures détruites.

Quant à l'aide humanitaire, elle est bien difficilement acheminée. Et puis, ce dimanche 30 juillet, ce fut le carnage de Cana. La guerre qu'Israël a engagée pour récupérer deux soldats enlevés et se défendre contre les tirs de roquettes du Hezbollah est devenue aujourd'hui une sale guerre.

A trop vouloir voir dans le Hamas et le Hezbollah des forces maléfiques, plus fanatiques que politiques, l'Occident et Israël, piégés par leurs propres imprécations, n'ont pas pris la mesure du poids réel de ces organisations. Avec l'appui de l'opinion publique des pays où ils opèrent, ces mouvements se sont transformés en interlocuteurs qui comptent : le Hamas, élu démocratiquement en Palestine ; le Hezbollah fait non seulement partie du gouvernement libanais, mais bénéficie aussi du soutien de pays comme la Syrie et l'Iran, tout en s'insérant dans leur stratégie géopolitique globale.

Regarder les choses en face ne revient pas à apporter son soutien au Hamas ou au Hezbollah ni à oublier ce qu'ils sont. Pour Israël, se battre pour sa sécurité est incontestablement un impératif. Mais s'inscrire dans la logique du combat contre l'"axe du Mal" était une gageure. Ce credo américain, d'inspiration religieuse, a échoué en Irak. Et maintenant il mène Israël, qui s'érige en défenseur de la "civilisation occidentale", dans l'impasse.

La libération des soldats capturés aurait pu être négociée dans le cadre d'un échange de prisonniers. Dans le passé, Ben Gourion, Begin et Sharon l'ont fait. On a sous-estimé la capacité de résistance du Hezbollah. Les populations israélienne, palestinienne et, plus dramatiquement ces dernières semaines, la libanaise payent cette erreur d'appréciation.

Pays d'un peuple qui a connu les horreurs de la seconde guerre mondiale, des déportations, des déplacements de populations, Israël ne peut se permettre de continuer comme il le fait, au nom de la raison d'Etat. Et nous, juifs de la diaspora, nous n'avons pas le droit de nous taire devant la catastrophe humanitaire qu'engendre cette guerre. Soutenir Israël ne consiste pas à s'aveugler sur toutes ses erreurs, mais à le critiquer lorsqu'il s'égare.


Nous connaissons le prix de l'indifférence qui a mené notre peuple jusqu'à l'extermination. A nous d'élever la voix et d'exiger l'arrêt de cette escalade. La diaspora aussi a son mot à dire, si du moins Israël continue de se concevoir lui-même comme le pays de tous les juifs. Les souffrances du passé rendent cette injonction urgente. Israël n'est pas un pays comme un autre. Et en l'occurrence il a encore moins que d'autres le droit de se tromper.

Non seulement excessive, cette guerre n'aboutira en aucun cas à une victoire. Ses conséquences ne font déjà que renforcer l'emprise du Hezbollah et du Hamas localement. Une aubaine pour l'Iran, revigoré par l'incapacité d'Israël à désarmer le Hezbollah - et ce n'est pas le gouvernement libanais qui sera en mesure de le faire.

L'Occident risque lui aussi de sortir affaibli de tout cela. Quant à Israël, qui aura détruit un pays sans en finir avec le Hezbollah, il aura des comptes à rendre aux Israéliens, aux Libanais et au monde. Et sa sécurité aura été compromise pour un bon bout de temps.


Nous, juifs de la diaspora, qui aurons également à subir les retombées de cette guerre par une hostilité diffuse mais non moins active, nous ne pouvons porter ce poids. Il est encore temps d'y mettre un terme par un cessez-le-feu immédiat avec échange de prisonniers, avant qu'Israël ne s'enlise durablement et que le nombre des civils tués et blessés n'augmente encore de tous côtés.

Les Etats-Unis n'ont pas su jouer leur rôle et ont tardé à agir, s'imaginant qu'Israël achèverait rapidement "leur" mission sur place. Appelons donc à la rescousse toutes les nations capables de s'interposer, s'il en est.

Apprenons à dire "ça suffit". Difficile mission, certes, tant la pression de l'"union sacrée" des juifs de diaspora et d'Israël est puissante. Mais notre propre histoire nous impose d'assumer sans délai notre responsabilité envers nos semblables, quelles que soient leur origine et leur place sur le champ de bataille, pour la plupart désarmés et démunis devant la dynamique meurtrière des uns et des autres. C'est notre devoir de le faire pour qu'une paix s'installe enfin, qui laisse vivre et respirer les Libanais, les Palestiniens et les Israéliens.

Israël se croyait invincible. Désormais, il sait qu'il ne l'est pas. Il est peut-être dommage d'en être arrivé là, à moins que cela ne représente aussi une chance pour avancer vers d'authentiques pourparlers. On ne choisit pas ses ennemis, mais on compose avec eux.

La guerre n'a pas donné ce qu'on en attendait. Par la voie diplomatique, on réussira peut-être à obtenir davantage. Tous les partenaires directs et indirects de cette sale guerre seront appelés demain à réviser leurs positions pour éviter d'embraser la région longtemps encore. Le salut de l'"axe du Bien" en dépend...

Esther Benbassa est directrice d'études à l'Ecole pratique des hautes études.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 10:54

Citation :
A trop vouloir voir dans le Hamas et le Hezbollah des forces maléfiques, plus fanatiques que politiques, l'Occident et Israël, piégés par leurs propres imprécations, n'ont pas pris la mesure du poids réel de ces organisations.

deja cette phrase est stupide.

c'est qui l'occident?

l'europe qui subventionne le hamas,les musulmans et qui ne veut pas les déclarer terroristes malgré les suicides bombers,les tirs de rockettes etc...?
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 14:44

Les positions proarabes de Benbassa sont plus que connues.

Propagande, propagande...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 14:56

Citation :
Edgar Morin ? juste…tout juste « Edgar Morin, juste d’Israël »

par Esther Benbassa, le Monde diplomatique (Oct. 2005)

On peut être directrice à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et avoir la profondeur de pensée…d’une poêle à frire.

Esther Benbassa se paye la 4° de couverture du Monde Diplomatique d’octobre 2005. C’est, bien entendu, une façon de parler car, évidemment, le Monde Diplo ne refuse jamais d’ouvrir largement ses colonnes à ceux qui ont une analyse du conflit du Proche Orient correspondant à ses dogmes et sa doctrine officielle. Le Monde Diplo a aussi une succursale à Radio France au sein de l’émission « Là-bas si j’y suis » de Daniel Mermet.

Suite : http://www.primo-europe.org/showdocs.php?rub=9.php&numdoc=Ed-341803418

Citation :
Un droit de réponse bafoué

Bat Yéor, historienne réputée, (lire) a gagné son procès contre Le Point et Esther Benbassa. Voici donc l'hebdomadaire tenu de faire paraître à ses frais, dans ses colonnes, un droit de réponse aux allégations pour le moins fantaisistes de la gouleyante Esther Benbassa.

Nous avons eu, il y a peu, l’occasion de dire tout le bien que nous pensions de cette directrice à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes pour sa pitoyable défense d’Edgar Morin dans le Monde Diplomatique du mois d’Octobre (lire).

Suite : http://www.primo-europe.org/showdocs.php?rub=9.php&numdoc=Do-869664811

Citation :
Esther BENBASSA, l'anti Bat Ye'or, jette le masque...

Ainsi, son attaque sans nuances du travail de Bat Ye'or sur la dhimmitude n'était pas le fruit du hasard. Dans un récent "Rebond", (Libération du 5 juin), elle appelle également sans dentelles à ne pas "boycotter le Hamas", c'est-à-dire à baisser les bras devant l'innommable.

Suite : http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9508

Citation :
Le Palestianisme à bout de souffle

6 juin 2006 - Victor Perez

Cela va mal dans les rangs des anti-Israéliens primaires. Ils en sont à réclamer que le Hamas soit considéré comme un partenaire pour une « paix juste et durable » (comme ils disent) au Proche-Orient. Quitte pour cela déformer la réalité et passer pour des « idiots utiles » aux yeux des lecteurs, malgré leurs titres pompeux.


Lire larticle sur http://www.desinfos.com/article.php?id_article=4905

Dans une chronique intitulée « Non au boycott du Hamas » et co-écrite par Esther Benbassa (encore elle) et François Burgat directeur de recherche au CNRS, les escroqueries intellectuelles commises par ces deux préposés de l’idéologie verte-rouge sont foisons.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 14:59

Citation :
Les confidences d'un officier iranien sur le Hezbollah

memri.org
mercredi 2 août 2006 - 07:08

Un officier iranien des Gardiens de la Révolution : le Hezbollah dispose d'une unité de plongée formée en Iran, d'unités commandos navales ; nous avons construit des postes de commande pour le Hezbollah ; des forces martyres iraniennes ont été envoyées au Liban

Le 29 juillet 2006, le quotidien arabe londonien Al-Sharq Al-Awsat a publié un article détaillant l'aide accordée au Hezbollah par les Gardiens de la Révolution, telle que décrite par un haut responsable des Gardiens de la Révolution chargé de l'entraînement des unités navales du Hezbollah. Selon cet officier, le Hezbollah dispose d'une unité de plongeurs et d'une unité navale de commandos. Il rapporte en outre que des officiers appartenant au corps des Gardiens de la Révolution ont prêté assistance au Hezbollah lors du tir du missile C802, le14 juillet 2006, sur un bateau de la marine israélienne ; ils ont en outre aidé le Hezbollah à construire les installations souterraines – y compris des postes de commande et de contrôle -, utilisés par les Gardiens de la Révolution ainsi que par les combattants du Hezbollah.
En outre, des agences de presse iraniennes ont publié un certain nombre de rapports sur des groupes de volontaires iraniens envoyés en renfort au Liban. Extraits :

Assistance des Gardiens de la Révolution au Hezbollah

Voici des extraits du rapport d'Al-Sharq Al-Awsat sur l'aide accordée au Hezbollah par les Gardiens de la Révolution : (1)

Des centaines de combattants du Hezbollah faisant actuellement face aux militaires israéliens ont pris part à des sessions d'entraînement spécial dans les bases des Gardiens de la Révolution à Téhéran, Ispahan, Mashhad et Ahvaz. D'après un haut responsable du corps des Gardiens, chargé de l'entraînement de l'une des unités navales, le Hezbollah a plus d'un tour dans son sac. Jusqu'à présent, il n'y a pas eu de confrontation directe entre le Hezbollah et la marine israélienne ; toutefois l'un des bateaux de la marine israélienne a été attaqué par des missiles C802 avec l'aide des Gardiens de la Révolution stationnés au Liban. Le Hezbollah dispose d'une unité de plongeurs et d'une unité navale de commandos équipée de hors-bord Ho-Dong de fabrication chinoise, capables d'assener des coups durs à la marine israélienne.

L'officier iranien a ajouté que "grâce à la présence d'ingénieurs et de techniciens iraniens, et celle d'experts de Corée du Nord introduits (au Liban) sous l'apparence de serviteurs par des diplomates iraniens et par le personnel des bureaux iraniens au Liban, le Hezbollah s'est arrangé pour construire un (tunnel) souterrain de 25 km. Chacune des entrées de ce (tunnel) mesure entre 12 à 18 mètres carrés, a un sol mobile et un plafond semi-mobile. Les quatre ouvertures sont reliées par un passage qui permet aux combattants de passer facilement (d'une ouverture) à une autre.

Les Gardiens (de la Révolution) ont aussi construit des entrepôts souterrains dans la vallée de la Bekaa, à une profondeur de pas plus de huit mètres ; ils contiennent de très grosses quantités de missiles et de munitions. Dans la Bekaa se trouve (aussi) un poste de commande central utilisé par quatre officiers du corps des Gardiens de la Révolution et quatre (combattants) du Hezbollah. Chaque secteur a son (propre) poste de commandement et d'opérations.

L'unité de missiles du Hezbollah comprend quelques 200 techniciens et spécialistes entraînés en Iran. Le Hezbollah a trois unités de missiles, chacune supervisée par 20 membres."

2500 combattants-suicide iraniens attendent les ordres de Khamenei.

Voici des rapports dernièrement publiés par des agences de presse iraniennes au sujet de groupes de volontaires iraniens envoyés au Liban pour prêter assistance au Hezbollah dans sa lutte contre Israël :

Le 25 juillet 2006, l'agence de presse iranienne Farda a cité un rapport de l'Agence de presse travailliste iranienne (ILNA), affirmant que le Hezbollah et l'Iran avaient recruté quelques 2500 combattants suicide qui attendaient l'ordre du Guide suprême iranien Ali Khamenei pour se rendre au Liban.

Mojtaba Bigdeli, porte-parole du Hezbollah en Iran, a ajouté que Mohammed Baqr Kharrazi, président du Hezbollah en Iran, sera "bientôt stationné au Liban pour soutenir le Hezbollah au Liban et exprimer sa solidarité envers la résistance et la nation libanaise opprimée, et aussi pour suivre de plus près l'évolution de la situation.

Quelques 2500 personnes tout à fait disposées à mettre à exécution les opérations d'istishhad (martyre) ont signé par le biais de groupes liés au Hezbollah-Iran, de sorte que la liste (des martyrs) est maintenant prête et qu'ils attendent un ordre du Guide suprême (Ali Khamenei)…" (2)

Recrutement de volontaires sur la Toile

Le 26 juillet 2006, l'Agence de presse iranienne Alborz a annoncé qu'il était possible de se porter volontaire en ligne pour rejoindre "l'armée des combattants de Mahomet". Le rapport précise que l'Armée des combattants de Mahomet recrute des combattants à envoyer au Liban et que ceux qui souhaitaient s'inscrire peuvent appeler Téhéran au 88938821. Le rapport précise que l'âge minimum des volontaires est de 16 ans.

Deux groupes de combattants martyrs envoyés au Liban

Le 18 juillet 2006, l'agence de presse Alborz rapporte que deux groupes de combattants martyrs iraniens, ayant reçu formation et entraînement, ont été envoyés au Liban afin de participer à (la guerre sur) ses fronts.

Ali Mohammadi, porte-parole des quartiers généraux de l'Organisation islamique mondiale de commémoration des shahids (combattants martyrs), a affirmé : "Ces deux groupes, qui comprennent 27 personnes sélectionnées parmi 55000 inscrits, ont été envoyés au Liban pour rejoindre le front contre le régime sioniste (…) Ces forces ont subi plusieurs formes d'entraînement (…) Leur mission est d'arriver au Liban par tous les moyens possibles et de perpétrer des opérations martyres pour le cas où le Liban serait occupé par les régime sioniste."

L'envoi de ces troupes, a-t-il noté, s'est fait avec le consentement des volontaires (…) Ces personnes ont été envoyées au Liban individuellement. Elles n'ont pas de lien avec le Hezbollah (…) Il convient de noter que ces 27 personnes maîtrisent l'anglais et l'arabe. Ils doivent demeurer au Liban jusqu'à nouvel ordre (…)" (3)

L'Agence de presse Mehr : Deux équipes ont été envoyées en Syrie vers les régions du conflit au Liban

Selon un autre rapport de l'Agence de presse Mehr, concernant l'envoi de deux groupes de combattants suicide au Liban, le porte-parole Mohammadi a déclaré que "deux équipes, l'une de 18 personnes et l'autre de neuf individus, se sont rendues séparément (…) en Syrie, afin de rejoindre les régions du conflit au Liban par tous les moyens possibles (…)" Mohammadi a noté que "les 27 (membres) maîtrisent l'arabe, et certains parlent même anglais (…) Nous n'avons pas de lien avec le Hezbollah ou un autre groupe. Ces gens sont partis dans le but d'aider les Libanais, et ils agissent indépendamment." (4)


(1) Al-Sharq Al-Awsat (Londres), 29 juillet 2006, http://www.asharqalawsat.com/print/default.asp?did=375420
(2) Agence de presse Farda (Iran), 25 juillet 2006, http://fardanews.com/show/?id=22540
(3) Agence de presse Alborz (Iran), 18 juillet 2006, http://www.alborznews.net/shownews.asp?u=6132
(4) Agence de presse Mehr (Iran), 17 juillet 2006, comme rapporté par le portail de nouvelles iranien www.dat.ir.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=12875
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 15:07

Hum...


On veut nous faire confondre une guerre d'agression et une guerre de défense.

On veut nous faire confondre islamisme sunnite et islamisme chiite. Ennemis hier sont collègues face à un bouc émissaire : Israël.


On veut nous faire oublier qui a commencé dans cette affaire. Qui a un discours belliqueux tout le temps et celui qui cherche à se protéger et finalement la paix ensuite.


On veut faire de la demi-mesure avec la violence et avoir la paix sur le dos d'un éternel bouc émissaire. Si un des pays bien pensant serait dans la situation géographique d'Israël, nous verrions leurs mesures stratégiques.



M.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 15:08

Citation :
Breaking : Les commandos israéliens qui sont intervenus à Baalbek sont revenus sans encombre !

(info # 020208/6)

© Metula News Agency



Metula, 07h 00 locales, mercredi,

A 22h 12, hier soir, des commandos israéliens ont été héliportés dans le fief du Hezbollah, la ville de Baalbek, située dans la Bekaa, à l’est du Liban. Les commandos ont ensuite pénétré dans l’hôpital Dar el-Hekmé, appartenant à l’organisation terroriste.

Les Israéliens entendaient, semble-t-il, s’emparer du cheikh Mohamad Yazbé, l’un des leaders de la formation intégriste, qui se trouvait encore dans l’établissement de Dar el-Hekmé moins d’une demi-heure avant l’arrivée des Hébreux. D’autre part, il apparaît également que Jérusalem avait des raisons de croire que c’était dans cet hôpital que les islamistes détenaient en otages ses deux soldats kidnappés au 1er jour du conflit.

La force d’intervention, ainsi que les avions et hélicoptères qui soutenaient l’opération au sol, ont éliminé un nombre conséquent de miliciens – environ 35 selon Michaël Béhé, une vingtaine, de source officielle libanaise – lors de ce raid. De plus, les Israéliens ont capturé et emmené avec eux un certain nombre de chefs hezbollani.

Aucun Israélien n’a été blessé lors de cette action. Une opération telle qu’ils s’en sont déjà déroulées plusieurs du même type depuis le début des hostilités, mais qui a été rendue publique par des représentants de media arabes présents sur place.

D’autre part, le bilan des victimes de l’organisation terroriste a été très nettement revu à la hausse au sein de l’armée israélienne, encore qu’il existe d’importantes divergences d’évaluation entre trois services de Tsahal. La correction du nombre des intégristes armés morts au combat va toutefois dans le sens des affirmations répétées de Michaël Béhé, qui avait écrit, dans ces colonnes, ne pas comprendre pourquoi l’armée israélienne sous-évaluait grandement le nombre des morts parmi les hommes de Nasrallah.

Selon notre correspondant à Beyrouth, le nombre des victimes libanaises du conflit dépasse actuellement les 1'500 morts, dont 175 civils collatéraux, étrangers à l’effort de guerre islamiste, et plus d’une quarantaine de militaires libanais. Toujours d’après notre camarade, il resterait au Liban-Sud moins de 200 miliciens en état de s’opposer à Tsahal, contre 750 au début des hostilités. De plus, toutes les troupes d’élite de Nasrallah auraient été taillées en pièces par les Israéliens.

Durant des combats s’étant déroulés hier dans la région ouest du front, 3 paras ont trouvé la mort lorsque leur unité est tombée dans une embuscade et 23 de leurs camarades ont été blessés. Durant ce même affrontement, les intégristes ont perdu 27 éléments, soit la totalité des forces qu’ils avaient engagées.

L’aviation à l’étoile de David bleue a repris ses raids, ce matin à 2 heures, à l’issue du moratoire de 48 heures qu’elle s’était imposé. On s’attend à ce que le Hezbollah fasse, dans les heures à venir, tout son possible pour reprendre ses tirs de roquettes contre les agglomérations israéliennes.

La Ména est en mesure de confirmer que l’organisation terroriste chiite libanaise dispose encore de centaines de projectiles en situation d’être lancés, surtout des Katiouchas à courte et moyenne portées.

A l’heure de publier ce compte-rendu, l’armée israélienne mène une offensive terrestre sur sept colonnes en direction du fleuve Litani. L’opposition islamiste à ces forces est, dans l’ensemble, très limitée.


Metula, mercredi 2 août, 14h 20 locales

Un missile de fabrication syrienne, de type 302, le même que celui qui a touché Afoula la semaine dernière, s’est abattu sur un village palestinien de la région de Jénine. Si cela se reproduit, le Hezbollah risque de générer un authentique massacre dans cette ville…

Cette fois-ci, le projectile s’est abîmé dans un champ sans faire ni dégâts ni victimes.

Ce missile-roquette possède une portée de 100 km, et une charge explosive de 90 kg – ce qui est considérable ! – en plus de 10 autres kilos de billes d’acier destinées à augmenter son effet létal.

150 Katiouchas se sont, en outre, écrasées, depuis ce matin, sur le nord d’Israël. Elles ont fait un mort, l’habitant d’un kibboutz, atteint alors qu’il se déplaçait à bicyclette. On dénombre par ailleurs 130 blessés, la plupart souffrant d’état de choc.

L’offensive israélienne a pour effet premier de faire reculer vers le nord les lanceurs de projectiles. De ce fait, la quasi-totalité des impacts se situent à proximité relative de la frontière libanais, sur des localités telles que Naharyia, Acre, à l’ouest et Kiriat Shmona et Metula, à l’est.

Parmi les 5 prisonniers ramenés de Baalbek par les commandos israéliens, trois appartiennent à la famille du chef du Hezbollah et se nomment Nasrallah.

Tsahal avance sur 7 colonnes en direction du fleuve Litani.

http://www.menapress.com/

Citation :
Le Hezbollah bombarde ... Jénine

Submitted by Ram Zenit on Wed, 2006-08-02 12:24.

Un missile "Khaïder-1" a touché Jénine! Cest le point le plus au Sud touché jusqu'à présent. Le Hezbollah avait tiré cinq "Khaïder-1" - nom libanais pour le missile iranien du type Zelzal / Zilzal - contre Afoula. Il semble que le but du Hezbollah était, aujourd'hui, d'atteindre Hadéra ou Beit Shéan. Une étape avant Tel-Aviv?

Le Hezbolla prétend avoir tiré 300 roquettes depuis ce matin. Une d'elles a tué un membre du Kibbutz Sa'ar près de Naharya. Israël dénombre 150 roquettes. Cette différence a peut de signification ni d'intérët. Par contre ces chiffres montrent un effort accru du Hezbollah dans ses tirs, après deux jours de silence relatif.

La tentative du Hezbollah d'atteindre une ville "au sud de Haïfa" - annoncée par Nasrallah dans son dernier discours "ma bahad Haïfa" - et de battre son "record" de tirs quotidiens, est une façon pour le Hezb de répondre à l'attaque du commando israélien au coeur du "Hezbollaland", à Baalbek, cette nuit. Cette opération n'a pas été encore digérée par le Hezbollah. Elle montre ce que le Hezbollah refuse de voir, ou fait semblant de ne pas voir: Israël agit à son rythme, là où il a décidé et frappe quand il veut! Les attaques terrestres, lentes et faites avec précaution rendent fous les "fous de Dieu". En effet, le Hezbollah était convaincu qu'Israël attaquerait, s'il attaquait, en une guerre éclaire, comme à l'accoutumée. Cela a bien été décris dans une article du "Guardian", par un journaliste qui a passé quelques jours à Beint Djébel avec les terroristes du Hezbs au début des opérations. "Israël est trop pressé; nous nous sommes très patients et c'est notre avantage" disait un valeureux combattant!

Le tir sur Jénine veut aussi dire, semble-t-il, que le Hezbollah n'a pas la possibilité de tirer trop au Sud: une telle erreur peut être due à un problème technique ou à une erreur humaine. Ce pourrait être aussi le résultat d'un éloignement de la batterie. Il faut donc attendre encore avant de pouvoir en conclure à propos des réelles possibilités du Hezb qui lui restent.

http://politiquearabedelafrance.net/node/414
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 15:12

Citation :
Les attaques reprennent de plus belle sur la Galilée

Claire Dana Picard

mercredi 2 août 2006 - 11:48

Après quelques jours d’accalmie relative, rompue par plusieurs tirs d’obus de mortier, les terroristes du Hezbollah ont repris mercredi matin leurs attaques sur les localités du Nord du pays. Cette fois, ce sont près de 70 roquettes qui ont été lancées en direction de toute la Galilée.

La première salve a été tirée, vers six heures du matin, sur le ‘’doigt’’ de la Galilée, ne faisant fort heureusement aucune victime. A 9h45, les attaques ont repris, cette fois sur Carmiel et Hatsor où les projectiles sont tombés dans des zones non habitées. Par la suite, cinq roquettes se sont abattues à Rosh Pina et cinq autres dans la région de Maalot.

A Tibériade, six roquettes se sont abattues vers 10 heures du matin, provoquant quelques incendies. Trois roquettes ont également été tirées sur Nahariya, touchant une maison qui a pris feu. Fort heureusement, on ne déplore aucun blessé.

A Safed, deux personnes ont été assez sérieusement blessées par des éclats et une autre a été légèrement atteinte. Elles ont été transportées à l’hôpital Ziv de la ville.

A Akko, où cinq Katiouchas ont également atterri, deux habitants ont été légèrement touchés par des éclats et une personne a été blessée à Kiriat Shmona. Des maisons ont été endommagées à Rosh Pina, Tibériade, Akko et Kiriat Shmona. A Haïfa, où le calme règne depuis près d’une semaine, la sirène a retenti dans la matinée mais il s’agissait fort heureusement d’une fausse alerte.

Le vice-Premier ministre Shimon Pérès, qui effectue en ce moment une tournée aux Etats-Unis, a indiqué mercredi matin qu’Israël avait déjà détruit plus de 70 % des missiles de longue et moyenne portée détenus par le Hezbollah et 20 % des missiles de portée plus réduite. Lors d’un entretien avec le conseiller à la Sécurité nationale du président Bush, Pérès a précisé qu’en 21 jours de combats, Tsahal avait réussi à détruire près d’un millier d’habitations utilisées par les terroristes comme postes de commandement, centres de communication et cellules de crise. Il a ajouté que les forces de sécurité avaient éliminé plus de 250 terroristes du Hezbollah dont certains étaient des chefs de réseaux.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=12899
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 17:52

Michel Ange a écrit:
Que feront les catholique lorsque les jihadiques à la Laden, les orangistes à la Blair et Harper et les sionistes à la Olmert et Bush se seront tous ENTRETUÉS ?

phrase réductive.

tu veux dire quoi exactement?
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 18:22

LA CROIX
02/08/2006 11:15
CITE DU VATICAN, 2 août 2006 (AFP) - Nouvel appel du pape à la fin immédiate des violences au Liban

Le pape Benoît XVI a lancé à nouveau, mercredi, un appel "à la fin de toutes les hostilités et de toutes les violences" au Liban et réclamé une "solution politique définitive capable de garantir un avenir plus serein et plus sûr aux générations futures".

Benoît XVI, qui parlait en italien au cours de l'audience générale du mercredi devant des milliers de fidèles Place Saint-Pierre, a notamment déclaré: "Rien ne peut justifier le versement de sang innocent de quelque côté que ce soit".

"Je vous invite tous à continuer à prier pour cette chère région martyre du Moyen-Orient. Nos yeux sont pleins des images effrayantes des corps martyrisés de tant de personnes et en particulier d'enfants. Je pense en particulier à Cana, au Liban", a déclaré Benoît XVI.

"Avec le coeur plein d'affliction" le pape a renouvelé "son appel pressant à la cessation immédiate de toutes les hostilités et de toutes les violences".

Il a exhorté la "communauté internationale et ceux qui sont le plus impliqués dans cette tragédie à mettre en place au plus vite les conditions pour une solution politique définitive de la crise, capable d'assurer un avenir plus serein et plus sûr aux générations futures".

Depuis le début du conflit le pape a profité de chacune de ses apparitions publiques pour réclamer un cessez-le-feu immédiat et la fin des violences au Liban.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 19:31

Michel Ange a écrit:
Je constate simplement qui sont ceux qui s'entretuent présentement en Irak, Afghanistan, Palestine et Liban et en au moins une dizaine d'autres points de massacres tout en nuançant en indiquant et distinguant les sioniste des juifs, les orangistes des protestants et les jihadiques des islamistes et bien entendu en distinguant les catholiques des protestants .
Je constate que les 3 bêtes et le dragon donc l'antéchrist s'échangent leurs pouvoirs maléfiques et s'entretuent . Si ça continue ils s'atomiseront Cf Chapitre 13 de l'Apocalypse
Ou est le retour du Christ glorieux face à ces grands massacres à venir si nous en sommes rendus là ?

ok,je ne suis pas contre ce que tu dis.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 21:48

Michel Ange a écrit:
À Cana il y a 2000 ans Jésus à changé l' Eau en Vin et les belligérents en massacrant ainsi tente de changer en Blasphémant contre l'humanité ce vin en sang et ce sang en cendre.
Ces agressions contre ces 4 peuples désarmés( Palestine, Irak, Afghanistan et Liban) est une véritable honte pour toute l'humanité

Vous feriez bien de vous renseigner, MA...

Cette Cana-là se trouve...en Israël...

Quant au reste...toujours la faute d'Israël, rien de neuf sous le soleil...

Aveuglement (pour ne pas dire autre chose...), quand tu nous tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 22:49

Citation :
Aveuglement ou idéologie ?

Par Eytan Ellenberg pour Guysen Israël News

Lundi 31 juillet 2006 à 20:48


Les images défilent sur les chaînes d’information. Américaines, anglaises, françaises, espagnoles, arabes bien-sûr, toutes défient l’imagination sémantique et adjectivale afin de qualifier le drame de Cana au Liban.
Une cinquantaine de morts, dont une moitié d’enfants, uniquement des civils : voilà de quoi attiser encore plus le « cercle vicieux » de la violence au Proche-Orient. Voilà surtout un événement tant attendu par les chancelleries internationales afin de discréditer – moralement surtout – la guerre, pourtant justifiée, de l’Etat d’Israël (le « juif » des Etats) contre le Hezbollah libano-irano-syrien.


Les cris des parents, ramassant leurs enfants déchiquetés par les bombes, se surajoutent aux clameurs des hommes hurlant la défaite prochaine des juifs grâce à la « résistance islamique » de Hassan Nasrallah, chef « spirituel » d’un gang organisé de terroristes implacables.
A moins d’être converti à l’islamisme le plus intégriste ou à l’idéologie du progressisme et tiers-mondisme aveugle, un fait surgit et ne risque pas la contradiction : le Hezbollah utilise la population libanaise – du Sud principalement – comme bouclier humain et vise la population israélienne – du Nord pour le moment – comme cible quasi-unique de ses roquettes.

Que certains soient aveugles à ce fait ou idéologiquement incapables de l’accepter est malheureusement inévitable. Mais que le monde entier se voile la face en accusant de la sorte l’Etat d’Israël sans émettre ne serait-ce qu’une once d’esprit critique laisse pantois.
L’évidence saute pourtant aux yeux : le Hezbollah se cache au sein de la population civile pour lancer ses roquettes vers le centre d’Israël. Un film de l’armée israélienne, que l’on peut visionner sur Guysen, démontre sans sourciller que le Hezbollah est bien cette organisation terroriste utilisant les civils pour sa protection que les Américains et les Israéliens dépeignent à longueur de communiqués.
Ce fait – d’une vérité historique présente indéniable – doit être considéré à la lueur des accusations portées à l’encontre de Tsahal.

La détermination avec laquelle l’armée israélienne a prévenu les civils de s’éloigner de la zone (via tous les médias possibles, ne serait-ce que par le bruit des armes dans tout le Liban sud) ne peut qu’avoir de faibles résultats si, parallèlement, le Hezbollah « kidnappe » les populations civiles pour les utiliser comme bouclier de protection.
D’autres informations, qui émergeront de façon plus importante peut-être d’ici quelques jours (voir top news), avancent l’hypothèse israélienne d’une explosion du bâtiment, où s’abritaient ces deux familles décimées à Cana, par les artificiers même du Hezbollah.
Un attentat-suicide de 60 personnes, l’hypothèse est sérieuse !
Rien n’arrête et rien n’arrêtera la barbarie du Hezbollah. Et surtout pas lorsqu’il s’agit de tuer ses propres enfants. Les preuves ne manquent pas pour affirmer que ce type d’organisation a atteint un niveau de barbarie rarement atteint depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Son culte de la mort est au moins aussi puissant, sinon plus puissant, que son culte islamiste.

Cette fois-ci, le Gouvernement israélien a défendu sa position très clairement mais l’on sait que si d’autres informations minimisant son rôle dans cette affaire voient le jour, il n’en sera que peu fait état dans les médias internationaux. La preuve par la récente affaire sur la plage de Gaza malgré quelques articles dans le Time Magazine. D’ailleurs, dans la dernière édition du Time qui souvent présente des articles équilibrés sur le conflit israélo-arabe, une photo, qui rappelle celle plusieurs fois montrée par mon collègue Claude Bensoussan, a de quoi terrifier les pensées les plus anti-israéliennes d’Europe. A moins que certains souhaitent que l’histoire se répète…

Et pourtant, le monde reste prostré devant cet événement, hurlant à la mort et invectivant les Juifs et Israël, et s’en va demander de l’aide…à l’Iran (sic !) de l’aider à stabiliser cette région du monde. Ce qui paraissait tellement évident depuis le début de conflit, à savoir la mainmise de ce pays totalitaire sur ce conflit, est une idée désormais battue en brèche par nos diplomates européens et notamment français.
Et pourtant le Président Chirac avait été on ne peut plus clair il y a quinze jours sur le rôle joué par l’Iran dans ce conflit. Assiste-t-on à un revirement de situation de la diplomatie européenne au profit d’une soumission terriblement dangereuse à l’Iran pour mettre fin à conflit ? Munich quand tu nous tiens…

Le pompier-pyromane iranien viendra-t-il à la rescousse des diplomates en échangeant un arrêt des hostilités – qu’il aura lui-même déclenchées – pour un arrêt des pressions à son encontre sur le dossier iranien ?

C’est en tout cas l’objectif premier des Iraniens depuis le début de conflit, l’Europe y résistera-t-elle ?
Espérons-le

http://www.guysen.com/articles.php?sid=4866
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 22:55

Michel Ange a écrit:
Ces agressions contre ces 4 peuples désarmés( Palestine, Irak, Afghanistan et Liban) est une véritable honte pour toute l'humanité

Cher Michel-Ange,

je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites. Tout d'abord, ces peuples ne sont pas vraiment désarmés. Le Hezbollah a été doté d'un armement redoutable. L'Afghanistan a servi de base arrière au terrorisme islamiste, etc ...

Par ailleurs, il faut voir autre chose : c'est l'Iran qui a procuré cet armement au Hezbollah. Or l'Iran n'est pas un pays Arabe. La plupart des grands pays Arabes ont fait la paix avec Israël. Nous ne sommes donc pas ici dans le cadre d'un conflit Israélo-Arabe, comme c'était le cas autrefois.

L'Iran fait la guerre à Israël au nom de l'Islam. Nous sommes donc dans un conflit Israélo-Musulman, nous ne sommes plus dans un conflit Israélo-Arabe comme autrefois. Par conséquent, ce conflit est une composante de la guerre que les islamistes ont engagé contre tout ce qui n'est pas Musulman sur cette Terre. Cette guerre qui éclate partout : en Thaïlande, aux Philippines, en Indonésie, en Inde, dans le caucase Russe, en Afrique, au Soudan, aux USA, et aussi chez nous en Europe.

Dans ce conflit, nous devons soutenir Israël, qui lutte avec nous et pour nous.

Ce qui n'empêche pas que c'est dur de voir les civils Libanais être massacrés. Mais le problème auquel Israël a à faire face est que le Hezbollah est complètement mêlé à la population civile.

Alexandre


Dernière édition par le Jeu 03 Aoû 2006, 06:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 22:57

Citation :
Autopsie d'une mise en scène?

Alors que la presse traditionnelle a couvert le drame de Cana avec une absence remarquée de distance et de sens critique, plusieurs blogs ont rapidement étudié les images disponibles des décombres et des victimes. Cet article du Jerusalem Post résume leurs interrogations et leurs découvertes : comme le bilan révisé à la baisse de la Croix Rouge tend à le montrer, il existe désormais une forte présomption d'une mise en scène destinée à forcer le trait et à exploiter cet événement au maximum. Si pareille chose se confirme, cela montrerait une fois de plus l'intérêt d'une information participative en source ouverte, et rappellerait toute l'importance de la vérité dans la lutte pour les coeurs et les esprits. A vouloir surexploiter ou dissimuler, on finit en effet par perdre.

Affaire à suivre, par exemple ici...

http://www.ludovicmonnerat.com/
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 23:42

Citation :
Le Front National condamne les actions militaires d'Israël



Dans un communiqué, le Front National condamne "les actions militaires de grande envergure engagées depuis deux semaines par l’armée israélienne contre les infrastructures du Liban, et en conséquence contre les populations civiles libanaises, souvent à très grande distance du Liban Sud où elle entendait combattre les actions de harcèlement du Hezbollah."
Il s’indigne qu’une armée moderne [...] "puisse être responsable entre autres du massacre de civils – femmes et enfants – dans la ville hautement symbolique de Cana", dénonçant par ailleurs la "passivité de l’ONU" et "la complicité de fait des Etats-Unis" dans la poursuite des opérations militaires "contre un pays sans défense."

http://voxgalliae.blogspot.com/2006/08/le-front-national-condamne-les-actions.html

Les masques tombent spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 02 Aoû 2006, 23:48

Citation :
Les valses de Jacques Chirac

Ce qui est valable pour la France ne l’est pas nécessairement pour Israël.

C’est du moins ce que semble penser la plus haute autorité de notre pays.

Si des soldats français sont attaqués, ils ont le droit de rendre coup pour coup. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé lorsque des éléments incontrôlés en Côte d’ivoire ont tiré sur des militaires français.

La réponse a été immédiate et toute l’aviation militaire ivoirienne a été détruite au sol.

Réponse disproportionnée ? La simple logique le voudrait.

Puisqu’il est question de logique, et sans vouloir faire de peine à l’actuel locataire de l’Elysée, peut-être n’est-il pas inutile de rappeler ici une de ces réactions va-t-en-guerre dont lui seul a le secret.

C’était le 26 mai 1995. Les terroristes serbes – car c’est bien ainsi que les politiques et les médias de l’époque nommaient les milices éradicatrices de Serbie – tiraient sur les soldats de la FORPRONU, l’équivalent de la si efficace FINUL à la frontière Israélo-libanaise.

Jacques Chirac venait juste d’être élu Président de la République et officiellement en fonction depuis 6 jours (1).

" On ne peut plus laisser nos soldats de la FORPRONU comme des piquets qui servent de cibles aux terroristes serbes. Nous devons résister. Rendre coup pour coup. Nous faire respecter. Cessons de tendre l'autre joue, après chaque humiliation. Si c'est la guerre, eh bien tant pis, il faut la faire" (2).

Primo peut se tromper mais il ne semble pas, à l’époque, que Chirac ait soumis sa déclaration belliqueuse au bon vouloir de l’ONU.

Le temps a passé. Jacques Chirac a vieilli. La guerre ne semble plus être pour lui la solution idéale.

Il faut dire que, pour le moment, le Hezbollah ne tire pas sur le territoire français.

Ceci explique cela.

© Primo, 2 Août 2006

1 - 7 mai 1995, il est élu Président de la République Française à 52,6% contre Jospin. Il est installé dans ses fonctions le 17 mai 1995.

2 - in Franz Olivier Giesbert: La tragédie du président , Flammarion 2006, p.188

http://www.primo-europe.org/
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 03 Aoû 2006, 02:32

Citation :
Karachi, Téheran, Kaboul ? Non, Paris…


Encore un sale extrémiste de droite qui filme les manifestations pro-Liban… pas un mot dans les médias

Une autre vidéo

http://www.bafweb.com/2006/08/02/9233
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 03 Aoû 2006, 10:48

Citation :
L’armée de l’Air a visé 70 objectifs au Liban au cours de la nuit

L’armée de l’Air a attaqué 70 objectifs du Hezbollah au Liban au cours de la nuit dernière : des sites de lancement de roquettes, des routes d’accès, des ponts, des bureaux et d’autres cibles dont certaines situées près de la frontière syrienne. Tous les avions sont retournés sans encombre à leur base.

http://a7fr.net/Default.aspx?tabid=61&articleType=ArticleView&articleId=12947

Citation :
10:49 Front nord : deux unités supplémentaires de réservistes sont entrées cette nuit au Liban sud, portant à huit le nombre d'unités opérant sur place. Tsahal a l'intention de contrôler une zone de sécurité entre les deux pays jusqu'à l'arrivée d'une force internationale. (Guysen.Israël.News)

http://www.guysen.com/news.php

Citation :
Metula, jeudi 3 août, 11h 15 locales

La progression de Tsahal se poursuit sur tous les fronts du Liban-Sud. La "zone de sécurité" qui existait avant le retrait du printemps 2000 est déjà pratiquement rétablie.

L’armée israélienne procède au nettoyage de la région de laquelle elle a pris le contrôle. Contrairement aux campagnes précédentes, Israël détruit et aplanit, de nombreuses agglomérations qui servaient de bases aux terroristes.

La résistance est faible sauf dans le bourg de Ayta a-Shab, à 8 km de l’endroit où nous nous trouvons, et 1 km du village du Kibboutz de Manara, où se sont trouvés bloqués les renforts du Hezbollah qui faisaient route vers la bataille de Bint J’bail.

Au moins 100 miliciens se trouvaient, il y a trois jours, à Ayta a-Shab, et des dizaines d’entre eux ont déjà été éliminés lors des affrontements qui s’y déroulent. Les Israéliens ont perdu 5 soldats lors de la même bataille.

Les Hezbollani de Ayta a-Shab sont totalement encerclés.

Nous estimons que ce soir, demain vendredi tout au plus, les objectifs de la 1ère phase de l’offensive auront été atteints et que la marche vers le Nord de l’armée reprendra. Des renforts pénètrent, d’autre part, sans discontinuer, en territoire libanais.

― ― ―

Le bilan des victimes du bombardement de Kfar Kana a été revu à la baisse par les autorités libanaises. Il n’y a plus 58 morts, mais 28.

Les correspondants libanais de la Ména, présents il y a 2 jours sur les lieux, indiquent que de nombreuses scènes d’horreur sur le site du drame ont été tournées à plusieurs reprises, notamment une scène qui montre un sauveteur sortir un bébé carbonisé des décombres. La petite victime a été replacée au moins cinq fois dans les ruines pour retourner la scène, à la demande des cameramen du Hezbollah, dont "l’oeuvre" a été complaisamment reprise de long en large par les TV occidentales.

D’autres inconséquences majeures ayant surgi autour de cet incident – du genre de l’élasticité du bilan et de la différence de 8 heures entre la frappe de l’armée de l’air et l’effondrement de l’immeuble – la Ména au Liban et en Israël, a entrepris depuis hier une enquête de A à Z.

― ― ―

Des dizaines de mortiers et de Katiouchas se sont abattus ce matin sur Kiriat Shmona et Metula. Nos deux voitures ont subi des dommages importants causé par les shrapnels d’une Katioucha.

http://www.menapress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 03 Aoû 2006, 11:07

Citation :
Le Liban et Israël: du mythe à la réalité

Jacques Piétri passe la crise libanaise au prisme de la notion d’Etat.

http://www.libertyvox.com/article.php?id=202
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 03 Aoû 2006, 13:12

La Libre Belgique de ce jour semble rectifier le tir (voir fil pravda) :

Citation :
Israël, sentinelle de notre liberté

Mischaël MODRIKAMEN

Mis en ligne le 03/08/2006
- - - - - - - - - - -


La guerre est parfois nécessaire. Les leaders du G 8 l'ont bien compris. Par réalisme, ils ont donné leur feu vert implicite à Israël pour faire le sale boulot contre les «nazislamistes».

Le 11 septembre 2001, l'islam jihadiste a officiellement ouvert les hostilités contre le monde libre, musulman et non musulman, commettant au nom de sa lecture de l'islam les pires atrocités, en majorité contre des civils. L'islamisme voue une haine mortelle au monde non musulman et à l'Occident.

Darfour, Ethiopie, Israël, Gaza, Liban, Irak, Iran, Afghanistan, Inde, Pakistan, Bali Philippines... les zones de conflits larvés ou ouverts s'étendent, mois après mois. L'islamisme se développe comme un cancer sur le terreau de l'islam, orphelin de sa grandeur, tout comme l'hitlérisme s'est épanoui en raison du culte de l'autorité et du nationalisme extrême dans la tradition germanique.

Israël, à nouveau agressé gratuitement, démontre au quotidien sa détermination, le courage de sa population et de ses soldats, face aux «nazislamistes» du Hamas et maintenant du Hezbollah. Avez-vous remarqué: ils défilent comme leurs mentors iraniens en faisant le salut hitlérien? A chacun ses références. Les pertes de Tsahal sont lourdes, la population d'Israël souffre. 750 000 citoyens israéliens dorment depuis trois semaines dans les abris, mais la détermination de ce petit peuple démocratique demeure intacte face à ses ennemis sanguinaires...

Depuis Gaza et le «Hezbollaland», dont Israël s'était définitivement retiré, les «nazislamistes» adressent un message clair: leur seul objectif n'est pas la libération de terres arabes, mais uniquement la destruction totale d'Israël. Tant qu'il y aura des «nazislamistes», Israël ne doit plus l'oublier avant de renoncer à la Judée et à la Samarie, au coeur même du pays.

Les Etats-Unis se battent, l'Angleterre et l'Australie s'impliquent dans cette confrontation mondiale contre les forces du mal. Hélas, une large partie de notre vieille Europe hésite, refuse de choisir son camp. L'Espagne d'Aznar était exemplaire. Celle de Zappatero est honteusement munichoise. Le syndrome «EURABIA» comme le dénonçait fort justement «The Economist», dans une couverture récente. L'Europe, héritière de Jérusalem, Rome et Athènes, ne croit plus à grand-chose. Le relativisme et la perte de nos valeurs ont gangrené notre pensée et notre analyse.

Apparemment, de nombreux faiseurs d'opinions (enseignants, journalistes...) et décideurs (à gauche et à droite) ont d'ores et déjà fait leur choix. Ils se rendent sans combattre à l'islamisme. Au «besser rot dan tod» des pacifistes, a succédé le choix de la soumission molle aux diktats. Ils optent pour la dhimmitude intellectuelle, un statut d'inférieur accordé aux non-musulmans chrétiens en terre d'islam. Selon les rapports officiels de l'éducation nationale, on ne peut déjà plus enseigner certaines théories scientifiques ou encore la Shoa dans nombre d'écoles en France à forte proportion d'élèves maghrébins, sous peine de provoquer une émeute. Nul ne s'en offusque parmi les dirigeants français. Frileux? Non, simplement capitulards!

Ces faiseurs d'opinions et autres décideurs anticipent déjà l'évolution qui nous est promise ouvertement par certains leaders du monde arabo-musulman. Le président algérien Boumédienne ne prédisait-il pas que «les musulmans conquerront l'Europe avec le ventre de leurs femmes», déclaration réitérée par Khadafi qui déclarait en avril 2006 au Mali que les 50 millions de musulmans d'Europe, avec l'aide de la Turquie, feront de l'Europe une terre d'islam et ce sans combat. Les projections démographiques démontrent que nombre de capitales et villes d'Europe seront à brève échéance à majorité musulmane (Amsterdam, Marseille...). L'application de la charia y est un des objectifs déclarés des islamistes.

La «lâcheté» des combattants du Hezbollah, dénoncée par M. Egeland, secrétaire adjoint de l'Onu dans un communiqué de ce 24 juillet, qui s'abritent volontairement au milieu des civils, est passée sous silence. Ces boucliers humains ne sont-ils pas que des martyrs à leurs yeux? Pourtant Israël et ses pilotes font le maximum pour éviter les pertes de vies humaines dans la population civile. Chaque frappe, guidée par laser et satellite, fait l'objet d'un premier passage de reconnaissance visuelle pour tenter de s'assurer que des civils ne seront pas touchés. Certaines actions, notamment contre le QG du Hezbollah à Beyrouth, sont précédées de lâchers de tracts, invitant les populations à s'éloigner de la zone de combat. Un général canadien, ancien casque bleu, déclarait qu'Israël «mettait à l'évidence tout en oeuvre pour limiter les pertes civiles». L'intervention de l'Occident pour libérer le Kosovo, une campagne de frappes aériennes intensives, a elle causé la mort de 10 000 personnes, essentiellement civiles.

Alors que le Hezbollah tire ses milliers de roquettes et missiles sur Israël, des analystes en chambre dénoncent une riposte «disproportionnée» de l'Etat hébreu au motif qu'il y aurait plus de morts côté libanais que côté israélien. Ils savent pourtant que la guerre consiste à «terrasser l'adversaire afin de le mettre hors d'état de résister» (Clausewitz) et répond à certaines contraintes tactiques et stratégiques. La guerre n'est jamais belle ni morale mais elle est parfois nécessaire. Les leaders du G 8 l'ont bien compris. Par réalisme et non par cynisme, ils ont donné leur feu vert implicite à Israël pour faire le sale boulot...

Et la situation des chrétiens du Liban? Pourquoi passer sous silence le soutien de nombreux chrétiens du Liban à cette guerre? Eh oui, ils demandent à Israël de finir le travail et de les débarrasser de la bête islamiste. Ils savent eux, vrais Libanais, qu'une paix durable peut s'établir entre le Liban et Israël avec lequel n'existe aucun contentieux territorial. Plus fort encore, de nombreux médias arabes font porter clairement la responsabilité du bain de sang sur le Hezbollah. L'«Arab Times» du Koweït écrit que «les opérations de Tsahal au Liban vont dans le sens des intérêts arabes et de la communauté internationale». Oui, vous avez bien lu!

Très inquiétant enfin, certains notamment à l'extrême gauche et à l'extrême droite sont d'ores et déjà les alliés actifs des «nazislamistes» avec qui ils partagent leur haine du monde libre. Leurs héros sont les dictateurs Castro, Chavez ou encore Louchenko et le nazi iranien Amadinhejad. Ils appellent ouvertement à un nouvel holocauste d'Israël et donc du seul état juif de la planète. Certains quotidiens, pourtant respectables, leur réservent déjà leurs colonnes...(1)

Face à ces menaces, de nombreux citoyens européens votent malheureusement avec leur pied. Ils partent. Ils désertent une Europe, pour eux en perdition. Il faut savoir que pour la première fois dans son histoire, le nombre de Hollandais de souche qui ont quitté les Pays-Bas (en grande majorité pour les Etats-Unis et l'Australie) a dépassé en 2005 le nombre d'immigrants chez notre voisin du nord.

Mais néanmoins, un courant d'opinion se dessine en Europe même. Il rejette la pensée dominante réductrice. A ses yeux, Israël est la sentinelle de notre liberté. Ce courant est peut-être minoritaire et même conspué, comme l'était Churchill en 1932, considéré comme un fauteur de troubles et un va-t-en-guerre par ses concitoyens parce qu'il dénonçait déjà le danger nazi et plaidait pour la liquidation immédiate de Hitler. Nous savons que notre heure viendra. Entretemps, Washington et Jérusalem sont fermement résolus à lutter et restent les phares du monde libre. Ils sont des repères courageux et réconfortants pour une Europe à la dérive. Grâce à eux et à tous ceux qui refusent la soumission, nous vaincrons le «nazislamisme», avec l'aide courageuse des musulmans lucides qui oeuvrent au renouveau pacifique de leur civilisation.

(1) NdlR: Si radicale soit l'idée du remplacement d'Israël par un Etat palestinien binational soutenue dans l'opinion de Nico Hirtt («C'est le sionisme qui mène à la guerre» dans nos pages Débats - LLB du 25/07), elle ne peut être traduite par un «appel à un nouvel holocauste d'Israël».

© La Libre Belgique 2006

http://www.lalibre.be/article_print.phtml?art_id=299378

(signalé par desinfos : http://www.desinfos.com/article.php?id_article=5428 )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 03 Aoû 2006, 16:08

Je vais vous dire ce qui est un crime injustifiable : qu'une milice de fanatiques chiites se cache sciemment parmi une population qu'elle fanatise et embrigade (ou terrorise, si elle a le malheur d'être récalcitrante), tout cela pour se servir d'elle comme bouclier humain.
On se planque entre deux immeubles pour lancer ses missiles, et on fait semblant de pleurnicher quand la riposte arrive et, inévitablement, tue des civils. En réalité, le Hezbollah exulte. Il n'a pas certaines pudeurs occidentales, et dit d'ailleurs clairement que la mort de civils sert grandement ses intérêts.

La mort des vingt-sept ou vingt-huit civils (et non une soixantaine comme le faisait croire initialement une propagande islamiste reprise sans sourciller par les médias occidentaux...) n'est pas un crime (puisqu'ils n'étaient pas expressément visés), mais un dommage collatéral, selon la froide terminologie militaire. C'est peut-être chose regrettable, mais la culpabilité incombe au seul Hezbollah.
On n'a pas de larmes assez chaudes et de mots assez durs pour déplorer ces pertes et stigmatiser Tsahal, mais je n'ai vu nulle part, dans les médias d'audience nationale, une dénonciation des tactiques du Hezbollah.

Par conséquent, si, l'opération à Cana qui visait les infrastructures de combat du Hezbollah, et qui, du fait de l'imbrication recherchée par ce dernier entre civils et combattants, a fait une trentaine de morts civils, était à la fois justifiable et justifiée.


M.
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 03 Aoû 2006, 16:22

Je suis parfaitement d'accord avec Matthieu.

Nous critiquons Israël qui mène une guerre au sens classique du terme (stratégie militaire) mais nous en voyons pas la stratégie plus perverse et idéologique (terrorisme) du parti islamiste chiite.


Nous déplorons les victimes et rien ne saurait de manière absolue justifier leur mort. Non rien. Cela nous le savons que trop bien de nos jours. Mais nous oublions de maintenir avec plus d'exigence (intellectuelle, morale etc...) ce qui revient à la responsabilité de chaque bélligérant de cette guerre. Nous ne pouvons pas justifier au nom des victimes une lâcheté.


Israël n'est pas non plus tout blanc certes mais n'inversons pas l'agresseur et l'agressé dans l'histoire de cette guerre.


M.
Revenir en haut Aller en bas
 
Proche-Orient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Proche-Orient / Colonisation israélienne en Cisjordanie
» Palestine, Mythe du moyen-orient
» le Proche Orient pour les Nuls
» Un mystérieux ovni affole le Moyen-Orient
» Manifestation de soutien aux Chrétiens d'Orient !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: