DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.   Dim 25 Oct 2009, 14:35

Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.

Posté par Novopress dans Politique, Sciences/Techno, Société le 23 octobre 2009 |

L’avis d’un médecin, basé sur l’expérience du suivi médico-judiciaire de pervers pédophiles.

Anne-Lorraine Schmitt, vingt-trois ans, une autre victime, également assassinée par un violeur récidiviste, relâché au bout de deux ans sur la foi d’"experts" qui l’avaient trouvé "réadaptable".

Début octobre 2009, suite à un crime (viol et assassinat) commis par un pervers récidiviste libéré par notre « justice » et qui a hypocritement choqué nos législateurs, Jean Marie LE GUEN, député PS de Paris, exposait sur les médias d’état les propositions du parti socialiste en faveur des pervers sexuels.

Evidemment l’exercice consistait à se démarquer de l’UMP pour finalement être aussi inefficace face à un problème sans solution non radicale. Il fallait agiter la menace d’une médecine auxiliaire de la justice ou de l’état qui pourrait aboutir aux dérives connues dans l’Histoire ; c’est une stratégie chère à la gauche mais qui ne lui est pas spécifique; sur cet argument de la médecine instrumentalisée par le pouvoir, tout de même un peu déplacé ici, il n’y a rien à redire, la médecine doit respecter sa déontologie et son indépendance, pour ce qui relève de son domaine de compétence.

La plus grosse ineptie du discours de Jean Marie LE GUEN concernait la prévention des crimes sexuels en comptant sur une demande de soins du pervers dès lors qu’il sentirait venir ses pulsions sexuelles et/ou meurtrières.

Il faut quand même être socialiste pour être d’une telle naïveté qui confine à la biperie. Le journaliste avait beau mettre en avant la profession de Mr LE GUEN pour valider son propos, il s’agit encore d’un médecin qui n’a aucune pratique ni expérience mais affirme sans savoir. C’est grave à ce niveau, encore faut il assumer ses responsabilités. Et c’est typiquement socialiste que de se préoccuper d’humanité en faveur des criminels qui eux n’en éprouvent pas, au mépris des victimes.

La réalité, c’est que, hormis quelques immatures ou névrosés égocentriques accessibles à la culpabilité, le pervers sexuel est psychopathe ou narcissique, il est incapable d’éprouver de l’empathie pour autrui qui n’est qu’un objet pour lui et son plaisir, il prend son pied à faire souffrir les autres, il ne se considère pas malade ni déviant, il n’éprouve ni culpabilité ni honte, et il n’a pas intégré le sens de la Loi…

Hormis quelques psychiatres qui sont encore dans un fantasme de toute puissance thérapeutique, et pendant que les politiques et les magistrats tentent de refiler la « patate chaude » (et les responsabilités qui s’y associent) aux médecins et aux psychologues dans le cadre des obligations de suivi médicopsychologique, la communauté psychiatrique se demande si on doit considérer la problématique du pervers comme une maladie qui relèverait de sa compétence, et les psychiatres commencent même à évoquer le concept de « mal » dans leurs congrès, notion plutôt morale ou religieuse.

La réalité, c’est que la sexualité, ici déviante, ne se situe pas que sous la ceinture, et que la castration chimique n’est pas totalement fiable, hormis peut être chez des individus qui ont des capacités intellectuelles limitées, et encore…

La réalité, c’est que la plupart du temps, les suivis médico-judiciaires sont un leurre, les intéressés ne s’investissant pas dans une introspection psychologique mais venant seulement chercher un certificat de présence pour le comité de probation pour continuer à bénéficier de la liberté conditionnelle, quand ils ne se permettent pas de provoquer le psychiatre ou de remettre en question morale et justice.

C’est qu’un pervers peut prendre plaisir à mettre en échec un spécialiste ou un magistrat… ou même un socialiste.

Quant à la faible fréquence des récidives alléguée par les psychiatres eux-mêmes, elle n’a aucune valeur individuelle car quand il y a récidive, c’est du 100% de préjudice pour la ou les victimes ; en outre, on peut se demander comment on peut considérer qu’il y a absence de risque ou risque minime de récidive quand les individus en question ne se remettent pas en question, mais là aussi, les psychiatres en question n’assument pas la responsabilité de leurs propos.

Au risque de choquer les socialistes (même ceux qui ne sont pas d’une grande sensibilité artistique pédophilique), il faut reconnaître humblement qu’à l’heure actuelle, le seul moyen sûr d’empêcher un pervers de nuire est de le séparer définitivement de ses proies potentielles.
Docteur X

http://fr.novopress.info/36153/traitement-des-pervers-sexuels-reponse-medicale-aux-utopies-socialistes/
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.   Dim 25 Oct 2009, 15:30

C'est faux . Certains psychiâtres rankistes ont obtenu des succès définitifs ( aucune récidive après plus de 20 ans ) mais personne ne veut les croire . D'une façon plus générale , d'ailleurs , presque personne ne veut croire que la racine du mal chez l'être humain se situe dans les souffrances endurées lors de la naissance . La Genèse y fait pourtant allusion .

Je suis quand même d'accord avec la plupart des paragraphes de cet article .
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.   Lun 26 Oct 2009, 20:57

rankistes?
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.   Mar 27 Oct 2009, 06:09

J'aurais dû écrire " rankien " , comme on dit " jungien " .
J'ai brièvement parlé de Otto Rank dans d'autres fuseaux .
La psychanalyse se divise en plusieurs écoles , suivant l'origine supposée de la base psychologique inconsciente du développement humain :
la découverte infantile de la sexualité , pour Sigmund Freud
le besoin de puissance et de domination , selon Adler
l'inconscient collectif , d'après Jung
le traumatisme de la naissance , selon Otto Rank .

Les diverses écoles de psychanalyse sont rarement en bonne intelligence et le courant médical dominant , qui est organiciste , n'admet aucune psychanalyse .
Revenir en haut Aller en bas
sortylege



Messages : 2
Inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.   Jeu 16 Sep 2010, 19:44

Salut a vous . ;-)
Pour moi l'ignard, le pèrvèrs, c'est tout le monde sauf moi . :-D
Je suis parfait, mais les autres sont tellement ...................... :-D
Tout le monde est prédateur cannibale,voir èsclavagiste au besoin,etc......Tout le monde a son "baton de maréchal" bien caché dèrière son dos gentil et rèste prét a tuer ,violer en cachette si possible a la moindre occasion Very Happy Very Happy
Veut'on sauver la terre ou continuer a tout salir ? clown
Salutations .
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.   Jeu 16 Sep 2010, 19:46

Bienvenue sortylege!
Euhhh disons qu'il ne faut pas non plus tomber dans un soupçon paranoïaque quand même...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
sortylege



Messages : 2
Inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.   Jeu 16 Sep 2010, 20:06

Salut @ Paco.
Il y a longtemps que je suis un gros parano,mais je croyais avoir arrondi les angles depuis :|
A +
Revenir en haut Aller en bas
 
Traitement des pervers sexuels. Réponse médicale aux utopies socialistes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traitement des non réponses
» Traitement des cernes (réponse au topic de spinal) ;)
» Épilepsie et Grossesse. Quels risques ? Quel traitement ?
» Changement de traitement, le stress!
» visite médicale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: