DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Proche-Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Laurent
Invité



MessageSujet: Proche-Orient   Dim 29 Jan 2006, 18:30

Fil fourre-tout consacré à l'actualité au P-O.

Citation :
Attentats contre des églises à Bagdad et Kirkouk

BAGDAD (AP) - Des voitures piégées ont explosé dans un intervalle d'une vingtaine de minutes dimanche devant au moins quatre églises de Bagdad et de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, tuant au moins trois Irakiens et en blessant neuf, selon la police. Par ailleurs, au moins 20 personnes ont été tuées dans des violences à travers le pays.

Le colonel Birhan Taha a déclaré que trois civils avaient péri et qu'un autre avait été blessé dans l'attaque contre l'église de la Vierge à Kirkouk à 16h30. Un quart d'heure après, une autre voiture piégée explosait devant une église orthodoxe, blessant six civils. Les deux bombes étaient télécommandées.

A Bagdad, une voiture a sauté à 16h10 devant l'église catholique des disciples de Saint Pierre et Saint Paul dans le faubourg est de Sina'a, blessant deux personnes, d'après le commandant Qussaï Ibrahim. Une vingtaine de minutes plus tard, un autre véhicule a explosé devant une église anglicane du quartier est de Nidhal, sans faire de victimes, a précisé le lieutenant Ali Mitaab. A peu près au même moment, une cinquième voiture explosait à une cinquantaine de mètres de la mission du Vatican dans la capitale, sans faire de blessés, d'après le commandant de police Abbas Mohammed. Les chrétiens représentent 3% des 26 millions d'Irakiens.

D'autres violences dans le pays ont fait au moins 20 morts, dont 13 policiers et soldats irakiens, selon les autorités.

Par ailleurs, deux reporters de la chaîne de télévision américaine ABC ont été grièvement blessés dimanche près de Taji, à une vingtaine de kilomètres au nord de Bagdad par l'explosion d'une bombe artisanale au passage du convoi de troupes américaines et irakiennes avec lesquelles ils voyageaient, a déclaré le président d'ABC News, David Westin. Blessés à la tête, ils ont été évacués sur un hôpital militaire américain. Les deux journalistes, le présentateur Bob Woodruff, 44 ans, et son caméraman canadien Doug Vogt, 46 ans, portaient des gilets blindés et des casques. L'armée américaine a précisé qu'une enquête était ouverte.

Bob Woodruff, qui se trouvait en Israël pour les élections palestiniennes la semaine dernière, devait rester en Irak jusqu'à mardi. AP
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 31 Jan 2006, 21:04

Citation :
Le Proche-Orient sans Chrétiens ?

Jean-Gérard Lapacherie met en lumière la lente mort des Chrétiens d’Orient, les grands oubliés de l’anti-racisme, du devoir d’ingérence, victimes eux aussi de la “Politique arabe de la France”.


Le Proche-Orient d’où les Chrétiens seraient partis, sous la contrainte ou librement, est une éventualité qui est de plus en plus souvent évoquée et que de nombreux faits rendent plausible. Si cette éventualité se réalisait, le destin des Chrétiens d’Orient, de fragile et menacé qu’il est, basculerait dans la tragédie. Tragédie, parce que l’Orient est la terre du Christ et que c’est en Orient, dans l’Egypte, la Syrie, Israël, les territoires palestiniens, la Jordanie, l’Irak, la Turquie actuels, qu’est né le christianisme. C’est à Alexandrie que les «Livres des Hébreux» ou «Bible» ont été traduits pour la première fois en grec. C’est en Egypte que les formes chrétiennes de l’érémitisme et du monachisme ont été élaborées, avant qu’elles ne se diffusent en Occident. Nicée, où ont été fixés en 325 le credo et le dogme de la Trinité, Chalcédoine, où a été rappelée en 451 la double nature du Christ, Ephèse, où Marie a été désignée en 431 comme la «mère de Dieu», Antioche, où les disciples du Christ ont été nommés à la fin du Ie siècle «chrétiens», Nysse, Nazianze, Constantinople, Damas, Alexandrie, Edesse, etc. sont les lieux de la mémoire chrétienne. Certes, la plupart de ces noms ont été mutilés ou effacés. Antioche ne compte quasiment plus de Chrétiens. Certes, ces Chrétiens d’Orient portent des noms étranges: ils sont coptes en Egypte et en Ethiopie (orthodoxes, catholiques ou même protestants), nestoriens en Irak et en Inde (ils se divisent en Assyriens, Chaldéens, Malabars, Malankars), syriaques et jacobites en Syrie ou en Jordanie, Maronites au Liban, Arméniens, là où ils n’ont pas été massacrés, Melkites dans tout le Proche-Orient (ils se divisent en grecs catholiques ou en grecs orthodoxes), etc.
Pourtant, le drame qu’ils vivent ne relève pas de la seule religion. Il est essentiellement politique et c’est d’un point de vue politique qu’il faut l’appréhender.

1. La connaissance des réalités

Il est indécent d’aborder la condition des Chrétiens du Proche-Orient, sans en avoir une connaissance raisonnée, organisée, sans passion. Le savoir vient de témoignages, de travaux savants et d’un examen serré et sans concession du vocabulaire dont nous usons.

La suite : http://www.libertyvox.com/article.php?id=152
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 31 Jan 2006, 23:40

Je ne suis pas sûr que, dans cette noiuvelle crise, les chrétientés orientales survivront et si elles n'émigreront pas.

En Palestine en tout cas, avec le Hamas, c'est fini selon moi.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 31 Jan 2006, 23:48

Ca risque bien de se retourner contre eux (je parle des fous d'Allah), pcq qd ca petera (scénario possible : http://eschatologie.free.fr/histoires/wepreuveislam.htm )
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 03 Fév 2006, 22:46

Citation :
Un attentat imminent au cœur d’Israël stoppé de justesse
Alexandre Yudkewicz
vendredi 3 février 2006 - 15:12






Le pire a pu être évité grâce à la vigilance des soldats postés au barrage de Beit-Iba, à proximité de Shehem (Naplouse), en Samarie. Les soldats de l'unité Harouv postés au barrage ont trouvé suspecte l’attitude de deux jeunes palestiniens de 20 et 21 ans. Demandant aux jeunes arabes d’ouvrir leur sac, c’est avec stupéfaction que les soldats ont découvert les explosifs.



Chacun des terroristes transportaient une ceinture d’explosif d’un poids de 7 kilos chaque. Selon les estimations des renseignements, les ceintures devaient servir à perpétrer un attentat dans les prochaines 48 heures au cœur du pays, dans un des centres de divertissement qu’affecte le public.



Un responsable israélien de la sécurité a expliqué qu’à la lumière des renseignements recueillis par les services spécialisés, les terroristes palestiniens n’étaient pas les terroristes suicides qui devaient perpétrer l’attentat. Ils devaient faire passer les ceintures explosives à un homme de liaison qui les attendait en Israël. L’attentat aurait du avoir lieu dans les deux jours, voire même dès vendredi soir, alors que l’affluence dans les restaurants et autres discothèques est importante au centre du pays.



«Une fois encore l’efficacité des barrages érigés au cœur de la Judée-Samarie a été prouvée», a commenté le même responsable sécuritaire, qui a de plus révélé que les terroristes appréhendés étaient vraisemblablement membres du Djihad islamique.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=1784

Scène de la vie ordinaire en Israël...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 12 Mar 2006, 17:43

Citation :
LE PROCESSUS DE GUERRE AU MOYEN ORIENT

nucléaire - Hamas - Iran - démocratie - élections libres - islamisme - terrorisme

Par Albert Soued - www.chez.com/soued/conf.htm- le 3 mars 2006-

Depuis les accords d'Oslo et le transfert de l'Organisation de Libération de la Palestine de Tunis à Gaza, le processus de guerre ne cesse de s'installer au Moyen Orient. Sous la pression américaine, des élections de plus en plus transparentes, voire démocratiques, ont lieu et amènent au pouvoir ou renforcent les seuls groupes organisés d'opposition, généralement des groupes islamiques radicaux. En Egypte, bien qu'interdit comme parti politique, le groupe des Frères Musulmans a engrangé sous différentes étiquettes 20% des sièges au Parlement et se présente comme la seule opposition crédible au pouvoir de Moubarak, celui-ci ayant fait taire toute velléité de contestation. En Iran dans la mouvance des ayatollahs, c'est l'aile la plus radicale qui a remporté des élections à peu près libres. Dans l'Autorité Palestinienne, un groupe terroriste apparenté aux Frères Musulmans, le Hamas a remporté près de 60% des sièges du Parlement. En Irak, des élections libres ont donné le pouvoir à la majorité shiite qui, devant les excès du terrorisme étranger et sunnite, se radicalise de plus en plus, se rapprochant de l'Iran. Et même au Liban, les élections libres ont amené au pouvoir les partis d'opposition anti-syrienne, mais aussi le H'ezbollah, groupe shiite terroriste affilié à l'Iran et qui participe au gouvernement. De même en Jordanie les partis islamiques ont renforcé leurs positions. Même en Arabie, le pouvoir de la famille royale Saoudite est de plus en plus contesté par des groupes radicaux, affiliés à al Qaeda.

Ainsi démocratiquement et pas à pas, le Moyen Orient est en train de s'islamiser politiquement et de se radicaliser, "selon la volonté d'Allah". Nous assistons aux prémisses, conformes au Coran, du rassemblement de la Oumma, nation-mère, et au début du rétablissement du Califat. Mais il y a deux ombres à ce tableau brossant l'image d'une utopie meurtrière. Il y a d'abord l'ombre de la vieille mais non moins tenace rivalité à l'intérieur de l'Islam, entre le pouvoir d'un calife régulier et sunnite et celui du Mahdi shiite. Laquelle des deux lignées va dominer le Moyen Orient ?

Dans le passé, nous avons assisté à des rivalités sanglantes pour le pouvoir, toujours au profit de la sunna et du Califat. La shiah n'attend que le moment de sa revanche depuis plus de 13 siècles. Mais aujourd'hui, cette rivalité est tue provisoirement, car un ennemi commun s'est incrusté au Moyen Orient et qu'il faut éliminer, l'état Juif d'Israël. Et c'est là la deuxième ombre que Mahmoud Ahmadinejad, président de la république islamique d'Iran s'est juré d'effacer. C'est que d'après la Shia'h, le Mahdi réapparaîtra sur un champ de ruines, après une Apocalypse et le président Iranien est soit un illuminé de cette tradition, soit son serviteur doué de raison, prêt à risquer la vie de millions de musulmans.

Au Moyen Orient, depuis les élections palestiniennes, nous assistons à la formation de deux triangles. Un triangle de la haine et de la mort, essentiellement shiite, constitué autour d'un Iran bientôt nucléaire, du groupe H'ezbollah/Syrie (1), auquel vient se greffer un groupe sunnite d'opportunité, le H'amas, groupe violent pris entre la velléité d'améliorer le sort de son peuple et de taire sa violence et le désir d'en découdre avec son voisin Israël, en enfourchant le meilleur cheval de guerre du moment (2). Le triangle Egypte-Jordanie-Irak est protégé, armé et financé par les Etats-Unis et il semble pour le moment favorable à la paix avec Israël. Dans cette double triangulation, on peut considérer la péninsule arabique comme non engagée, favorable officiellement à l'Occident pour des raisons capitalistes, mais abritant les pires porte-voix anti-occidentaux et anti-juifs.

La nucléarisation imminente de l'Iran déclenchera un déséquilibre au Moyen Orient, portant les germes de destructions massives. Quelles sont les solutions proposées? Les Américains cherchent à rassurer Israël. Récemment G W Bush en route pour Nashville dans l'avion Air Force One s'est engagé devant les journalistes "à protéger Israël". Dans un article du 21/02/06 du Washington Post Ronald D Asmus, ex-adjoint au Secrétaire d'Etat américain (1997/2000) propose de faire entrer Israël dans l'Otan. L'administration américaine vient de débloquer des sommes importantes pour des actions de déstabilisation en Iran. Donald Rumsfeld préconise dans l'International Herald Tribune du 25/02/06 d'investir massivement dans des moyens d'information au Moyen Orient pour neutraliser les nombreuses voix de la Haine Islamique (75 millions $). Or depuis sa création Israël ne survit que parce que sa sécurité est entre ses mains. Si l'Iran devient nucléaire, la sécurité d'Israël sera assurée par d'autres, ce qui est un grave danger pour ce pays. Des experts Israéliens tels que Shabtay Shoval, ancien membre des services du Renseignement ou Ouzi Dayan, ex chef d'Etat major adjoint pensent que des raids aériens ciblés contre des sites nucléaires iraniens sont possibles mais très risqués. Pour retarder le programme iranien, ils préconisent d'abord des actions clandestines de sabotage ou d'éliminations ciblées (Jerusalem Post du 17/01/06).

Personne ne connaît les intentions américaines en définitive qui dépendent aussi bien de la situation politique et militaire en Irak que des résultats d'élections américaines. La Russie de Putin cherche à rétablir ses anciennes positions au Moyen Orient, afin d'équilibrer l'influence américaine. Et dans ce but elle parraine le triangle de la mort et de la haine, en cherchant à contrôler l'Iran par ses fournitures nucléaires et en reconnaissant de facto le Hamas. On pourrait revenir ainsi au Moyen Orient à l'équilibre de la terreur de la guerre froide, chaque puissance protégeant et contrôlant un triangle…

En tout cas, on est très loin du processus de paix d'Oslo, pavé des bonnes intentions de feu Yitsh'aq Rabin et de Shimeo'n Pérets.

Notes

(1) Ce groupe est armé jusqu'aux dents, le H'ezbollah a plus de 12 000 missiles pointés sur Israël et la Syrie héberge les armes de destruction massive chimiques et biologiques de Saddam Hussein (voir www.nuitdorient.com/n22a46.htm et www.nuitdorient.com/n22a516.htm et interview du 01/03/06 de Ryan Mauro par Jamie Glazov (www.FrontPageMagazine.com). Ryan Mauro est un analyste géopolitique de 19 ans qui est intervenu au très récent Sommet International du Renseignement en Irak.

(2) L'ambassadeur israélien à l'Onu, Dany Gillerman, a déclaré que le monde était témoin de la création d'une alliance terroriste entre l'Iran, la Syrie et le Hamas. "Cet axe terroriste pourrait bien provoquer la première guerre mondiale du XXIème siècle", a-t-il affirmé.



© www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site


http://www.nuitdorient.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 13 Mar 2006, 07:53

Le pan-islamisme unifié est un effet non de l'humilité, mais de l'orgueil politique.

Autant dire qu'il attirera beaucoup de malheur sur l'islam, et qu'il sera frappé et divisé par Dieu comme à chaque fois, comme à Babel...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Mar 2006, 00:41

Citation :
Arte, Le Monde: La vérité insaisissable

Simon Pilczer est en colère et nous livre quelques considérations sur une nouvelle mystification d’Arte et du journal “Le Monde” qui se transforment en faussaires pour faire passer leur propagande haineuse pour de l’information.


Suite : http://www.libertyvox.com/article.php?id=172
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 21 Mar 2006, 16:40

Citation :
Paroles, paroles ……. et Dollars !

Submitted by Ram Zenit on Mon, 2006-03-20 18:21. Israël / Palestine

Hier le Hamas a présenté son gouvernement au président de l’AP, gouvernement formé de « technocrates » à côté de militants du Hamas aux mains ensanglantées. Entre autres, l’extrémiste E-Zahar est postulé au ministère des affaires étrangères : trop extrémiste pour être en tête de liste, ce qui aurait pu faire peur aux électeurs, le voilà donc à même de parler et discuter avec Condi, Douste, Straw et autres collègues.
Omar Abed EL-Razek, ministre des finances, sorti, il y a quelques jours, des geôles sionistes, va bientôt recevoir un cheque de 78 Millions de Dollars, cadeau de l’Union Européenne, pour permettre « au peuple palestinien de rester la tête hors de l’eau » : Ce qui est peu, il est vrai, par rapport aux 600 Millions de Dollars alloués annuellement à l’AP par l’Union Européenne. Mais ce qui est beaucoup quand on sait qu’un attentat à Tel-Aviv ne coûte que quelques milliers de Dollars – celui du 11-9 avait coûté environ 50 000 Dollars seulement.
Mais comme nous sommes européens, démocrates et et appartenons, certainement, au camps de la paix, nous donnons nos dollars avec certaines doléances : à savoir que l’aide financière ne continuera à être fournie que si le gouvernement du Hamas assume ses obligations quant à la paix …
Et patati et patata!
L’UE menace-t-elle ?
Certainement pas ! Car une menace doit être accompagnée d’un mouvement de bâton ! Or pour le moment seule la carotte a été donnée ! Sans le mouvement du bâton, les menaces ne sont que paroles, paroles, paroles!
Certains diront que le gouvernement israélien a été le premier à avoir transféré des fonds à l’AP: c’était la carotte - l’opération de Jéricho était le bâton !
Omar Abed EL-Razek va vite oublier les fayots des geôles sionistes : Il va bientôt goûter au caviar et aux petits fours des cocktails mondains.

http://politiquearabedelafrance.net/
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 17 Avr 2006, 16:41

Attentat-suicide à Tel Aviv

Un attentat-suicide revendiqué par le Djihad Islamique a fait lundi sept morts dont le kamikaze palestinien et 35 blessés devant un restaurant fast food d'un quartier commerçant de Tel Aviv.
C'est le premier attentat en Israël depuis l'entrée en fonction fin mars du gouvernement palestinien dirigé par le Hamas.

Selon la police et les sauveteurs sur place, le kamikaze et six personnes ont été tués. Parmi les 35 blessés, neuf sont gravement atteints. L'attentat a été revendiqué par le Djihad islamique.

Le président de l'Autorité palestinien Mahmoud Abbas a condamné de son côté cet attentat terroriste, mais un porte-parole du Hamas a estimé que l'attentat était la conséquence directe de l'agression israélienne.

Le restaurant, "Le falafel du maire", avait déjà été la cible le 19 janvier dernier d'un attentat qui avait fait 20 blessés. L'établissement est situé dans le quartier très animé de Neve Shaanan, près de la principale gare routière de Tel Aviv. Il y avait beaucoup de monde, à l'occasion des fêtes de Pâques et de Pessah (Pâque juive).

L'attentat s'est produit à quelques heures de la séance inaugurale du nouveau Parlement israélien. D'après la police, le vigile embauché après l'attentat de janvier dernier pour garder le restaurant a empêché le kamikaze de pénétrer dans l'établissement. Selon un témoin, Moussa al Zidat, le vigile a demandé à un jeune homme, apparemment le kamikaze, d'ouvrir son sac. J'ai vu un jeune homme commencer à ouvrir son sac. Le vigile a commencé à ouvrir le sac et j'ai entendu un boum, explique-t-il. Sonya Levy, 62 ans, venait de terminer de faire ses achats. J'allais monter dans ma voiture et boum, il y a eu une explosion. Un morceau de chair humaine est tombé sur ma voiture et j'ai commencé à hurler. Le véhicule, dont le pare-brise était tâché de sang, se trouve à 50m du lieu de l'attentat. La déflagration a soufflé de nombreuses vitres.

Les enquêteurs, d'après le porte-parole de la police Ricky Rosenfeld, recherchent un véhicule qui a quitté les lieux peu avant l'attentat. La police était en alerte à l'occasion des fêtes de Pâques, mais n'avait pas reçu d'avertissement en particulier.

Le Hamas refuse de condamner

C'est le premier attentat en Israël depuis l'entrée en fonction fin mars du gouvernement palestinien dirigé par le Hamas. Le Mouvement de la résistance islamique et d'autres organisations palestiniennes observent une trêve depuis février 2005, même si le Hamas a refusé de condamner les attentats. Le Djihad Islamique a revendiqué les six attentats suicide perpétrés en Israël depuis le début de la trêve Dimanche, le chef du Djihad Islamique, Ramadan Shallah, avait affirmé que l'organisation extrémiste faisait des efforts incessants pour infiltrer en Israël des kamikazes en provenance de Cisjordanie. La répression incessante contre notre résistance peut limiter cet effort, mais il ne va pas l'interrompre, ajoutait-il dans un communiqué publié sur le site Internet du mouvement. D'après Khaled Abou Helal, porte-parole du ministère palestinien de l'Intérieur dans le cabinet Hamas, nous estimons que cette opération (...) est le résultat direct de la politique d'occupation, de l'agression brutale et du siège de notre peuple.

Le Premier ministre israélien en exercice Ehud Olmert a affirmé qu'Israël saura riposter par les moyens qui s'imposent à l'attentat suicide palestinien de Tel-Aviv.

(D'après AP et AFP)

(D'après AP)

Les principaux attentats palestiniens depuis le début de l'Intifada

Voici la liste des principaux attentats palestiniens depuis le début de l'Intifada fin septembre 2000. 2001: - 14 fév: 8 Israéliens, dont 7 soldats, sont tués par un Palestinien qui lance son autobus contre un groupe de civils et de soldats près de Tel-Aviv. - 18 mai: attentat suicide à Netanya. Cinq tués, outre le kamikaze. - 1er juin: attentat suicide dans une discothèque de Tel-Aviv. 21 tués, en majorité des adolescents, outre le kamikaze. - 9 août: attentat suicide dans une pizzeria de Jérusalem-ouest. 15 tués, outre le kamikaze. - 17 oct: assassinat à Jérusalem du ministre israélien du Tourisme Rehavam Zeevi par un commando palestinien. - 28 oct: attaque palestinienne à Hadéra (nord). Quatre tués, outre ses deux auteurs. - 1er déc: Double attentat suicide à Jérusalem-ouest. 11 tués, outre les deux kamikazes. - 2 déc: attentat suicide à Haïfa (nord). 15 passagers d'un bus tués, outre le kamikaze. - 12 déc: 11 Israéliens tués dans l'attaque à l'arme automatique d'un bus près de la colonie juive d'Emmanuel (Cisjordanie). 2002: - 17 jan: attaque palestinienne à Hadéra. 6 morts, outre son auteur. - 2 mars: attentat suicide à Jérusalem-ouest. 10 morts, outre le kamikaze. - 3 mars: un tireur embusqué palestinien attaque un barrage militaire près de Ramallah (Cisjordanie). 10 morts, dont 7 militaires. - 9 mars: attentat suicide dans un bar de Jérusalem-ouest proche du domicile d'Ariel Sharon. 11 tués, outre le kamikaze. - 12 mars: 6 Israéliens tués dans une attaque à l'arme automatique dans le nord d'Israël, près de la frontière libanaise, en plus des deux assaillants. - 20 mars: attentat suicide contre un bus dans le nord d'Israël. Six morts, outre le kamikaze. - 27 mars: attentat suicide dans un hôtel de Netanya au soir de la Pâque juive. 29 morts, outre le kamikaze. - 31 mars: attentat suicide près de Haïfa. 16 morts, outre le kamikaze. - 10 avr: attentat suicide contre un bus près de Haïfa. Huit morts, outre le kamikaze. - 12 avr: attentat suicide à Jérusalem-ouest pendant une visite du secrétaire d'Etat Colin Powell. Six morts, outre la kamikaze palestinienne. - 27 avr: cinq Israéliens tués dans l'attaque de la colonie d'Adora (Cisjordanie) par un commando palestinien. - 7 mai: attentat suicide dans un club de billard de Rishon-le-Tzion (sud de Tel-Aviv). 16 morts, outre le kamikaze. - 5 juin: attentat suicide contre un bus à Meggido (nord). 17 tués, dont 13 soldats, outre le kamikaze. - 18 juin: attentat suicide contre un bus à Jérusalem. 19 tués, outre le kamikaze. - 19 juin: attentat suicide à Jérusalem. Sept morts, outre le kamikaze. - 16 juil: attaque d'un bus de colons en Cisjordanie. Neuf morts. - 31 juil: attentat à la bombe à l'université hébraïque du mont Scopus à Jérusalem. Neuf morts. - 4 août: attentat suicide contre un bus près de Safed (nord). Neuf morts, outre le kamikaze. - 19 sept: attentat suicide contre un bus à Tel-Aviv. Six morts, outre le kamikaze. - 21 oct: attentat suicide contre un bus dans le nord d'Israël. 15 tués, outre le kamikaze. - 10 nov: Cinq tués dans l'attaque du kibboutz Metzer (nord) par un Palestinien. - 15 nov: 12 tués, dont 9 soldats, dans une embuscade à Hébron (Cisjordanie). - 21 nov: attentat suicide contre un bus à Jérusalem-ouest. 11 morts, outre le kamikaze. - 28 nov: six Israéliens tués par deux Palestiniens qui mitraillent une foule devant le siège du Likoud, le parti de M. Sharon, à Beit Shéan (nord), le jour des élections à la direction de ce parti. 2003: - 5 jan: double attentat suicide à Tel-Aviv. 23 morts, outre les deux kamikazes. - 5 mars: attentat suicide contre un bus à Haïfa. 17 morts, outre le kamikaze. - 18 mai: attentat suicide dans un autobus à Jérusalem-est. 7 morts outre le kamikaze. - 11 juin: 17 morts, outre le kamikaze, dans un attentat suicide contre un bus à Jérusalem-ouest. - 19 août: 23 personnes tuées, outre le kamikaze, dans un attentat suicide à bord d'un bus à Jérusalem-ouest. - 9 sept: deux attentats suicide, à cinq heures d'intervalle, devant une base militaire près de Tel-Aviv, puis dans un café de Jérusalem font 15 morts, outre les deux kamikazes. - 4 oct: 21 personnes, outre son auteur, sont tuées dans un attentat suicide perpétré par une Palestinienne dans un restaurant de Haïfa. - 25 déc: quatre Israéliens tués, outre le kamikaze, dans un attentat suicide du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) à un arrêt de bus près de Tel-Aviv. 2004: - 14 jan: quatre Israéliens tués dans un attentat suicide au terminal d'Erez, principal point de passage entre Gaza et Israël, et perpétré pour la première fois par une Palestinienne du Hamas. - 29 jan: un attentat suicide dans un bus, à Jérusalem-ouest, fait 11 morts, outre le kamikaze. - 22 fév: huit morts, outre le kamikaze, dans un attentat suicide à bord d'un bus à Jérusalem-ouest. - 14 mars: double attentat suicide dans le port d'Ashdod: 10 morts outre les deux kamikazes. - 31 août: double attentat suicide contre deux autobus à Beersheva (sud). 16 morts, outre les deux kamikazes. 2005: - 25 fév: Un attentat suicide à l'entrée de la discothèque The Stage à Tel-Aviv fait cinq morts outre son auteur et une cinquantaine de blessés. L'attentat a été revendiqué par le Jihad islamique. - 12 juil: cinq Israéliens, outre le kamikaze palestinien, ont été tués et une quarantaine de personnes blessées dans un attentat devant un centre commercial de Netanya au nord de Tel-Aviv. - 26 oct: six morts dans un attentat à Hadera (nord) revendiqué par le Jihad islamique. - 5 déc: Cinq Israéliens, outre le kamikaze, sont tués et plus de trente blessés dans un attentat devant un centre commercial de Netanya, revendiqué par le Jihad islamique. 2006 - 17 avr: Cinq personnes sont tuées et des dizaines d'autres blessées dans un attentat suicide commis dans l'ancienne gare routière de Tel Aviv par un kamikaze qui a aussi péri. L'attentat est revendiqué par le Jihad islamique.

(D'après AFP)


http://www.lesoir.be/rubriques/monde/page_5715_426256.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 18 Avr 2006, 00:35

Citation :
Les USA condamnent et menacent

La Maison Blanche a condamné comme un acte infâme l'attentat qui a fait neuf morts à Tel-Aviv et a lancé une sévère mise en garde au gouvernement du mouvement radical palestinien Hamas contre un soutien de sa part à de telles actions.
Nous condamnons l'attaque terroriste d'aujourd'hui à Tel-Aviv dans les termes les plus forts possibles, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Scott McClellan. Il s'agit d'un acte de terreur infâme pour lequel il n'existe aucune excuse ni aucune justification. Nous présentons nos condoléances à ceux qui ont été blessés et aux familles de ceux qui ont été tués, ainsi qu'au gouvernement et au peuple d'Israël, a-t-il ajouté.

Outre l'auteur de cet attentat, neuf personnes ont été tuées et des dizaines blessées. L'attentat, perpétré en pleine célébration de la Pâque juive, a été revendiqué par le mouvement radical palestinien Jihad islamique. Nous avons noté les réactions de nombreux groupes terroristes palestiniens, y compris le Hamas, qui défendent ou même applaudissent l'acte de terreur barbare commis aujourd'hui à Tel-Aviv, comme nous avons noté la dénonciation rapide de la part du président (Mahmoud) Abbas, a déclaré M. McClellan.

Défendre ou parrainer des actes terroristes de la part de responsables du gouvernement palestinien aura les effets les plus graves sur les relations entre l'Autorité palestinienne et tous les Etats qui veulent la paix au Moyen-Orient , a encore souligné M. McClellan sans spécifier quelles seraient ces conséquences. Il réagissait à un communiqué du porte-parole du gouvernement palestinien Ghazi Hamad faisant porter à Israël et à sa politique la responsabilité de telles attaques.

Au contraire, M. McClellan a affirmé que la responsabilité d'empêcher des attaques terroristes comme celle-ci incombe à l'Autorité palestinienne. Un gouvernement palestinien qui encourage ou tolère le terrorisme contre des hommes, des femmes et des enfants non seulement accroît le niveau de violence contre les Israéliens, mais peut aussi causer beaucoup de tort aux intérêts du peuple palestinien et augmenter encore son isolement. Nous redisons que les Etats-Unis n'auront aucun contact avec un tel gouvernement et nous appelons tous les Etats à exiger qu'il renonce à soutenir le terrorisme, a-t-il conclu.

( D'après AFP)

http://www.lesoir.be/rubriques/monde/page_5715_426298.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 18 Avr 2006, 01:43

Citation :
Les palestiniens menacent de s'en prendre à des intérêts juifs dans le monde

Le terrorisme palestinien reviendrait-il à ses méthodes anciennes en cherchant à frapper les juifs n'importe où dans le monde? A en croire l'appel lancé par le groupe terroriste des Brigades des Marturs d'El-Aqtsa, branche armée du Fatah d'Abou Mazen, ce pourrait bien être le cas. Dans un communiqué émis par l'organisation, cette dernière appelle au kidnapping de soldats et de civils israéliens afin de monnayer la libération de terroristes prisonniers. "Et si nous n'obtenons pas la libération de nos prisonniers, alors les sionistes en dehors de la Palestine seront une cible facile pour nos combattants", indique le communiqué.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=61&articleType=ArticleView&articleId=5749
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 21 Avr 2006, 01:26

Citation :
Le Hamas se félicite de la déclaration du président français Jacques Chirac qui a affirmé, lors de sa visite en Egypte, que le transfert des fonds destinés aux besoins humanitaires de l'Autorité palestinienne devait se poursuivre. (Guysen.Israël.News)
« Punir tout le peuple palestinien serait une erreur politique », a déclaré le chef de l'Etat.

http://www.guysen.com/news.php
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 21 Avr 2006, 02:01

J'ai été très choqué le 11 sep 2001 de voir des palestiniens se réjouir dans la rue des trois mille morts. Jamais, non jamais on a vu des Americains se rejouir dans la rue à la suite d'un tremblement de terre ou d'une catastrophe dans un pays musulman. Et là il s'agissait d'un acte térroriste!!!!
On va surmonter tout ça; vous aider et apprendre à vous aimer. Mais c'est dur.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 21 Avr 2006, 03:47

Citation :
On va surmonter tout ça; vous aider et apprendre à vous aimer. Mais c'est dur.

:? Donne à manger à l'orgueilleux, il te le reprochera.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 21 Avr 2006, 13:52

Citation :
On va surmonter tout ça; vous aider et apprendre à vous aimer. Mais c'est dur.

Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 22 Avr 2006, 02:45

...et le Christ a dit d'AIMER ses ennemis.... I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: RE   Sam 22 Avr 2006, 04:40

sosfrancmaconsIlovejesus a écrit:
CE FORUM EST UN FORUM POUR LA FRANC MACONNERIE

ah ben ça, ça va faire plaisir à Noël... Mr. Green ;)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 22 Avr 2006, 07:49

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

MDR, comme dirait Laurent !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 22 Avr 2006, 08:06

Bah!!! Notre ami, (bien qu'il s'en défend) est un jeune loup avec les dents un peu trop longues, pour le peu d'expérience dont il fait preuve. Vais essayer de le prendre dans ma meute pour lui apprendre la "Prudence".

Charité bien ordonnée commençant par soi-même, ne lui tenons pas rigueur de ses excès. Essayons plutôt de le comprendre, et pourquoi il voue une véritable haine aux FM?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 22 Avr 2006, 08:52

Citation :
s'il n'y avait pas eu de FM, il n'y aurait pas de cathédrales, et pas davantage de pyramides

Arf, cher Ecossais, mais vous parlez là de la Maçonnerie des artisans et architectes.

Il ne va pas comprendre.

Lui vise le GODF ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 22 Avr 2006, 09:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
s'il n'y avait pas eu de FM, il n'y aurait pas de cathédrales, et pas davantage de pyramides

Arf, cher Ecossais, mais vous parlez là de la Maçonnerie des artisans et architectes.

Il ne va pas comprendre.

Lui vise le GODF ! Very Happy

Certes mon cher Arnaud. Il faut donc lui expliquer qu'il n'y a pas que le GO. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 22 Avr 2006, 14:03

Citation :
Charité bien ordonnée commençant par soi-même, ne lui tenons pas rigueur de ses excès. Essayons plutôt de le comprendre, et pourquoi il voue une véritable haine aux FM?

confused

Il n'aime pas la FM ???

Où as-tu vu ca ???
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 22 Avr 2006, 14:18

La forme contemporaine des francs-maçons est née, je crois, des corporations de bâtisseurs de Cathédrales. Vu le temps que ça prenait, ils ont eu le temps de se Connaître. Mais ces corporations prenait de plus en plus allure de syndicats avant la lettre, et cela déplaisait au chapitre qui a fini par les faire interdire. Ils se sont alors occultés, et pris une forme de plus en plus agressive vis-à-vis de l'Eglise, au point pour certains de vouloir former une contre-Eglise. D'où l'interdiction absolue de l'autorité Ecclésiastique. C'est pour moi une affaire qui a été dramatisé au départ. Mais maintenant il est très difficile de revenir sur nos pas.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 13 Mai 2006, 22:42

Citation :
Le grand exode des chrétiens d'Orient
Pierre Prier

En Egypte, en Irak, en Palestine ou en Syrie, leur nombre ne cesse de diminuer en raison des départs en exil. Pour les héritiers des premiers croyants, l'avenir est opaque.



LA SEMAINE PROCHAINE, dix patriarches et archevêques catholiques orientaux viennent célébrer en France le 150e anniversaire de l'Oeuvre d'Orient, qui aide les Eglises orientales liées à Rome. Mais les festivités marquent une période de doute et d'angoisse. Partout, les descendants des premiers chrétiens, qu'ils soient ou non liés à Rome, craignent pour leur avenir. Leur exode s'accentue. Beaucoup quittent leur pays avec peu ou pas d'espoir de retour, vers l'Europe, les Etats-Unis ou l'Australie. «Le départ des chrétiens d'Orient n'est pas un phénomène nouveau, dit Christian Lochon, universitaire spécialiste des Eglises d'Orient. Déjà, au XIXe siècle, les habitants de Bethléem et de ses environs ont fondé des colonies en Argentine, au Chili ou au Brésil. Plus généralement, toutes les crises de l'Empire ottoman ont déclenché des vagues d'émigration. Récemment, la guerre en Irak et la montée des islamismes ont accentué cette tendance.»

Combien sont-ils à vivre encore sur les terres qui virent naître le christianisme ? Les données sont aléatoires et les chiffres souvent politiques. Les statistiques varient du simple au double selon l'auteur du décompte, communautés ou gouvernements. Mais on peut estimer que les chrétiens représentent encore 10 millions d'âmes au Proche-Orient, sur quelque 150 millions d'habitants. Partout, leur nombre a tendance à diminuer, avec sans doute l'exception du Liban. Récemment, deux avertisseurs se sont allumés : l'Irak et l'Egypte. Les raisons de l'exil des chrétiens d'Irak sont évidentes : la guerre et le chaos qui s'en est ensuivi. Les insurgés sunnites, qui s'attaquent aux chiites majoritaires, n'ont pas oublié les chrétiens, pour la plupart assyro-chaldéens. En 2004, six attentats perpétrés le même jour ont visé des églises à Bagdad et à Mossoul. De 60 000 à 100 000 chrétiens irakiens sur 800 000 environ ont quitté les villes et les villages depuis la chute de Saddam Hussein, selon les sources. L'hémorragie ne semble que commencer. La moitié d'entre eux ont trouvé refuge à l'intérieur des frontières irakiennes, dans le Kurdistan semi-autonome d'où ils avaient été chassés dans les années 60. D'autres ont fui en Syrie, en Turquie, au Liban, où leur nombre a triplé, mais aussi aux Etats-Unis, au Canada, en Europe.

Pression démographique

En Egypte, les coptes, héritiers des tout premiers chrétiens, sont eux aussi tentés par l'exil. Marginalisés politiquement, en bute à des difficultés quand ils veulent construire ou agrandir un lieu de culte, ils ont été échaudés par l'arrivée de 88 députés Frères musulmans au Parlement aux élections législatives de décembre 2005, mais aussi par les attaques simultanées contre trois églises d'Alexandrie le 14 avril dernier. Ils émigrent des campagnes, et pas seulement vers les villes, a constaté Christian Lochon. «Les communautés les moins riches se cotisent pour envoyer l'un des leurs en éclaireur à l'étranger, pour voir quelles sont les possibilités d'installation.» Au-delà des agressions contre les chrétiens, les raisons des départs sont complexes : la suppression de la réforme agraire de Nasser et la pression démographique jouent sans doute un rôle important.

Il est tout aussi difficile de faire la part des choses dans des pays comme la Syrie «laïque». Beaucoup partent, mais comment les distinguer des quelque 16 millions de Syriens (contre 19 millions vivant au pays) qui ont fait le choix de l'exil, comme ces milliers de médecins syriens qui exercent en France après y avoir fait leurs études ? La quasi-totalité de la population syrienne souffre des mauvaises conditions économiques et du manque de liberté. Les chrétiens trouvent cependant une raison supplémentaire de partir dans la crainte de l'avenir. Ils s'inquiètent de l'islamisation de la société, encouragée par le pouvoir pour contrer les Frères musulmans. Ces derniers, en exil, ont pourtant assuré la citoyenneté à tous si un jour ils participent au pouvoir. En Egypte également, les «Frères» jurent n'avoir pas l'intention de traiter les chrétiens différemment. Mais Georges Ishak, le porte-parole du mouvement d'opposition Kefaya («Assez»), pourtant allié des islamistes, n'«achète pas» le discours : «Ils ne sont pas assez clairs sur la question de la citoyenneté» confiait-il récemment au Figaro.

Partout au Proche-Orient, les chrétiens sont inquiets. «Pour eux, le futur est invisible», dit Joseph Yacoub, professeur de sciences politiques à l'institut des droits de l'homme de l'Université catholique de Lyon. «Les chrétiens vivent désormais dans la crainte de ne plus être chez eux.»

Nationalisme arabo-musulman

Leur amertume est d'autant plus vive que beaucoup d'entre eux se revendiquent aussi arabes que les musulmans. Ils sont nombreux à avoir joué un rôle politique, que ce soit en Égypte avant Nasser, dans la création des partis de gauche ou panarabes comme le Baas, ou les mouvements palestiniens.

Les chrétiens collent souvent au nationalisme arabo-musulman. Le pape copte Chenouda III a interdit à ses fidèles de se rendre à Jérusalem «tant que tous les musulmans et tous les Arabes ne pourront pas y aller». Et Mgr Michel Sabbah, le premier patriarche palestinien de Terre sainte, dénonce régulièrement l'occupation israélienne. Mais les chrétiens craignent que ces gages ne suffisent plus.

Déjà, sous la pression des islamistes, les gouvernements arabes, y compris l'Egypte, ont tous, à l'exception du Liban, inscrit la charia, la loi islamique, dans leur Constitution comme «source principale» du droit. Le statut personnel est en général régi selon l'islam : si un musulman épouse une chrétienne, les enfants sont musulmans. Joseph Yacoub craint de voir ces discriminations s'accentuer là où les islamistes arriveront au pouvoir. «Les islamistes modernes sont de bonne foi quand ils affirment que leur Etat sera neutre, estime le professeur. Mais je crains qu'une fois au pouvoir, ils n'oublient leurs promesses.»

http://www.lefigaro.fr/international/20060513.FIG000000946_le_grand_exode_des_chretiens_d_orient.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 13 Mai 2006, 23:01

Citation :
Les chrétiens d'Orient en péril
L'éditorial de Pierre Rousselin

Les chrétiens d'Orient sont en péril. Ce n'est pas nouveau, mais la montée de l'islamisme, la tension exacerbée entre sunnites et chiites et la communautarisation croissante des sociétés font que, partout dans le monde arabe, les minorités chrétiennes, de plus en plus vulnérables, sont poussées à l'exil.

C'est l'un des effets pervers de la «croisade» menée par l'Administration de George W. Bush en faveur des valeurs démocratiques dans la région. Sous la dictature de Saddam Hussein, les chrétiens d'Irak n'étaient pas plus maltraités que les autres. Même si nombre d'entre eux avaient quitté le pays après 1990 pour fuir les effets de l'embargo, ils pouvaient pratiquer leur religion sans crainte et au vu de tous, à condition, comme chacun de leurs compatriotes, de renoncer à la politique. L'intervention américaine a balayé la dictature. Elle n'a en rien amélioré le sort des chrétiens. Le chaos, le déchaînement de violence, l'islamisation et la montée des extrémismes les ont poussés dans une clandestinité dont la seule issue pourrait bien n'être qu'un exode mettant fin à une présence millénaire.

George W. Bush voulait faire de l'Irak le laboratoire du nouveau Moyen-Orient. Dans les pays voisins, les chrétiens redoutent plutôt la contagion des forces incontrôlées qu'une démocratisation superficielle a mis en branle. Avec la destruction d'une unité nationale dans laquelle ils pouvaient se fondre, ils sont rejetés par les deux entités antagonistes que se construisent les chiites et les sunnites.

La victoire du Hamas aux législatives en Palestine ne peut qu'accélérer l'exode des chrétiens de Terre sainte tandis qu'en Égypte, les huit millions de Coptes orthodoxes sont, eux aussi, en butte aux discriminations et à une intolérance de plus en plus agressive de la part des extrémismes musulmans. Le fanatisme des autorités religieuses conjugué à la passivité du régime n'est pas étranger aux affrontements violents qui se sont multipliés ces derniers temps, notamment en Alexandrie.

Reste le Liban, seul pays de la région où les chrétiens furent un temps dominants. Quinze ans de guerre civile les ont marginalisés. Le retrait de troupes syriennes ne leur a guère profité, puisqu'ils ont payé un lourd tribut de sang à la campagne de déstabilisation et d'attentats menée par Damas, l'an dernier. Entre chiites et sunnites libanais, les chrétiens ne pourraient-ils pas jouer le rôle d'arbitre ? L'enjeu est grand pour l'ensemble de la région. Malheureusement, les éternelles divisions du camp chrétien font craindre une réponse négative.

On le voit, partout, le moment est grave pour les chrétiens d'Orient. La visite en France des patriarches de la région doit être l'occasion d'alerter l'opinion. Si rien n'est fait, la chrétienté court le risque de perdre sa place dans le nouveau Moyen-Orient en gestation. Alors, le monde entier serait livré sans recours au «choc des civilisations».

http://www.lefigaro.fr/debats/20060513.FIG000000975_les_chretiens_d_orient_en_peril.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 14 Mai 2006, 00:38

Citation :
"Mon église a été attaquée 14 fois"

interview du pasteur baptiste Naïm Khoury de la vieille ville de Jérusalem
Jérusalem, le 1er Mai 2006

Justus Weiner est Professeur de droit, il travaille au Jerusalem Center For Public Affair et enseigne à l’Universite Hebraique de Jerusalem. Il est l’auteur de plusieurs articles sur la question de la persécution de la minorite chrétienne palestinienne, notamment en Cisjordanie ( West Bank).Son ouvrage “Human Rights of Christians in Palestinian Society” est en cours de traduction en francais.

Notre église a été attaquée 14 fois... J'ai pris une balle dans le côté

Justus Weiner: Comment qualifier la situation des chrétiens a Bethlehem aujourd’hui?

Naim: La situation est devenue plus compliquée pour eux. Tant que le Hamas n’a pas obtenu de reconnaissance internationale officielle, les Palestiniens ne recoivent plus l’aide qu’ils obtenaient auparavant. La situation est devenue plus difficile pour les gens, les salaires ont ete gelés, le chômage ne cesse d’augmenter, et l’économie locale s’est écroulée.

Vous savez, Bethlehem est une ville touristique qui dépend complètement du tourisme. Les gens ont peur de ce qu’ils entendent sur le Hamas et les touristes ne viennent plus.La situation est plus compliquée a cause de la pauvreté qui ne cesse d’augmenter. Cette pauvreté cause de l’anxiété dans la population, c’est un facteur de stress et de dépression.

Même pour moi, qui suis un chrétien et qui compte sur le Seigneur pour ma subsistance, c’est très dur, très déprimant et stressant de voir ce qui se passe dans ma communauté: les gens ne parviennent plus à nourrir leur familles, et parfois il n’y a tout simplement rien à mettre sur la table. 90 pour cent des personnes dans ma communauté ont perdu leur emploi. Et je n’arrive pas à croire à une solution dans l’immédiat; en fait, d’après moi, la situation n’est pas seulement mauvaise, elle est critique. C’est très difficile pour moi, un dirigeant de la communauté de traverser cela. Si la situation continue, les chrétiens feront tout pour essayer de quitter le pays.

Justus: Est-ce que vous avez a l’esprit des exemples spécifiques de chrétiens qui ont été persecutés ou harcelés récemment?

Naim: Notre église a été attaquée 14 fois par des tirs et des cocktails molotov. Certaines croix de cimetières chrétiens orthodoxes ont été profanées. En fait, tout ce qui représente la chrétienté peut être la cible de violence. En général, on peut constater une augmentation de la violence et de l’animosité entre chrétiens et musulmans.

Vous savez, la barrière de séparation a été très bénéfique aux Israéliens, et je m’en réjouis. Mais quand vous expliquez cela aux chrétiens, ils ne le comprennent pas à cause des énormes difficultés et souffrances que cette barrière leur cause: beaucoup d’innocents ont été affectés par ce Mur.

C’est injuste de traiter de la même manière les Palestiniens Arabes Chrétiens, parce qu’il n’y a jamais eu un seul exemple de terroriste Chrétien Palestinien.

Justus: Il y a eu récemment une attaque d’un YMCA (association internationale de jeunesse d'origine chrétienne, ndlr Primo) à Qalqika...

Naim: Oui, en fait tout ce qui représente la Chretienté peut être attaqué, sans discernement, même des organismes de charité (Ce YMCA fournissait des fauteuils roulants et des prothèses pour les enfants handicapés). On a lavé le cerveau des Musulmans pour les monter contre tout ce qui peut représenter le christianisme.

Justus: Est-ce que vous avez à l’esprit d’autres exemples d’institutions chrétiennes qui ont été récemment victimes d’attaques?

Naim: Ecoutez, depuis que le Hamas a été élu, il règne une telle confusion pour tout le monde ... La situation est très préoccupante pour tout le monde , et la tension est générale. Ce qui me préoccupe pour le moment est de savoir si le Hamas va pouvoir se débrouiller sans fonds internationaux, et sinon, qu’est ce qui va se passer? Le climat est extrêmement tendu et cela ne peut plus durer comme cela.

Justus: Pensez-vous qu’il pourrait il y avoir une guerre civile, laquelle affecterait tout particulièrement les Chrétiens?

Naim: En tout cas, s’il y avait une guerre civile , cela prendrait du temps avant qu’elle n’atteigne en particulier les Chrétiens. Si c’était le cas, je pense que les Chrétiens tenteraient de quitter le pays. Il faut comprendre, que s’il y avait une guerre civile, elle serait entre le Fatah et le Hamas, ce ne serait pas une guerre de religion. C’est le pouvoir qui est l’enjeu du conflit, pas les religions.

Le Hamas n’a aucune alternative s'il veut sortir de la crise

Justus: Que pensez-vous de la récente nomination d’un ministre de l’éducation par le Hamas?

Naim: C’est une très grave préocccupation et sujet d’angoisse pour nous. Ils changent tout doucement et progressivement le curriculum des livres d’écoles, qui sont déjà assez antisémites et qui prônent déjà la destruction de l’Etat d’Israel. Très progressivement, ils font des changements ici et là: c’est effrayant. Cependant le Hamas traverse une crise financière majeure. Même les officiels de la Jordanie refusent de rencontrer les représentants du Hamas. C’est déjà bien. Le Hamas n’a aucune alternative: ou il renonce au terrorisme et reconnaît Israel, ou il ne sort pas de la crise.

Justus: Dans vos écoles chrétiennes, les Musulmans recoivent-ils des cours de Coran?

Naim: Oui tout à fait. Mais, par contre, les chrétiens qui étudient dans les écoles publiques (qui sont musulmanes) sont obligés de recevoir un enseignement coranique. La plupart des familles chrétiennes ne peuvent pas payer à leurs enfants une école chrétienne et doivent se contenter des écoles publiques qui sont musulmanes.

Justus: La majorité des enfants qui fréquentent les écoles chrétiennes sont musulmans, et donc même les enfants chrétiens sont en minorité dans leurs écoles...

Naim: Oui en effet, entre 70 et 85 pour cent des enfants qui fréquentent les écoles chrétiennes sont musulmans. Leurs parents savent qu’ils y recoivent un meilleur enseignement. Cette situation durera tant que les écoles chrétiennes ne seront pas gratuites pour les enfants chrétiens. C’est une tragédie pour nos familles. Il y a un besoin urgent d’écoles où nos enfants puissent recevoir un éducation chrétienne. Jusqu’à présent, la communauté chrétienne a beaucoup évoqué ce problème, mais nous ne recevons jamais d’aide concrète.

Justus: Les Luthériens ont envoyé beaucoup d’argent aux chrétiens palestiniens...

Naim: Hélas, cet argent ne leur est pratiquement pas du tout parvenu, à peine un pour cent, je crois. L’argent des Luthériens a été détourné et corrompu, et les gens qui en ont besoin n’en ont jamais bénéficié.

Je n’ai pas peur, car mes convictions viennent de ma foi biblique, et non pas d’idees politiques.

Justus: Vous avez déjà recu une balle dans côté gauche: qui, quelle organisation, a essayé d’après vous, de vous tuer ?

Naim: La police pense que cela pourrait être un groupuscule du Hamas, mais il n’y a aucune certitude à ce sujet. Je ne fais pas de politique, mes opinions sont bibliques. Ma position pro-israélienne est aussi biblique. J’ai recu quelques lettres de menaces avant cet accident, mais plus depuis. J’essaie d’être plus prudent, de ne plus circuler aussi souvent en ville comme auparavant. Mais vous savez, je n’ai pas peur, car mes convictions viennent de ma foi biblique, et non pas d’idees politiques.

Justus: Que pensez-vous des organismes comme Sabeel?

Naim: Certaines églises ont adopté une théologie du remplacement (Israel ne serait plus le peuple de Dieu). Les personnes du Sabeel (en arabe signifie "le Chemin", Centre Chrétien fondé par un anglican, adepte de la théologie de la libération, ndlr Primo) sont clairement antisémites, ils ont beaucoup de support a l’étranger.

Vous vous rendez-compte qu’ils envoient (avec bourse) jusqu’à dix enfants par an aux USA ! Les gens de Sabeel utilisent la religion pour des motifs politiques. Ils utilisent le christianisme pour faire de la politique anti-israélienne.

Justus: Est-ce que vous connaissez des gens qui étaient pro-Fatah et qui sont passés au Hamas?

Naim: Il y en a surement. Mais ce n’est pas ma préoccupation. Vous savez, il y a toujours des opportunistes en politique. Pour l’instant , je suis préoccupé par la situation extrêmement instable dans laquelle nous nous trouvons. Si on ne trouve pas de solution, il y aura une guerre civile.

Les Chrétiens du monde entier doivent ouvrir leurs yeux sur les Chrétiens qui souffrent dans le Seigneur Jésus- Christ, en Palestine. Ces deux dernières années, j’ai accorde plus de 100 interviews, mais nous n'avons reçu très peu d’aide concrète. Je ne suis même pas sûr que les gens comprennent la gravité de notre situation.

Justus: Je pense que cela est dû, au moins en partie, au travail contre-productif de certaines églises qui accusent injustement Israel pour tout ce qui arrive aux Chrétiens Palestiniens, au lieu de montrer du doigt ce que fait l’Autorité Palestinienne ou le Hamas.

Naim: Nous avons besoin que les Chrétiens viennent ici nous voir, qu’ils nous soutiennent moralement, qu’ils voient comment nous vivons. Nous avons besoin de soutien pour ne pas tomber dans la dépression et ne pas succcomber au stress quotidien. Nous avons besoin de prières, de personnes qui se sentent concernés par notre sort.

(traduction et diffusion: voxdei.org)

http://www.primo-europe.org/selection.php?numdoc=Do-388371204
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 14 Mai 2006, 01:00

Citation :
Les 150 ans de l'Oeuvre d'Orient

La semaine prochaine, 10 patriarches et archevêques catholiques orientaux viennent célébrer en France le 150e anniversaire de l'Oeuvre d'Orient (programme). Mais ces festivités ne doivent pas ignorer la grave crise que vivent les chrétiens d'Orient.

Les chrétiens représentent encore 10 millions d'âmes au Proche-Orient, sur quelque 150 millions d'habitants. Partout, leur nombre a tendance à diminuer. En Irak, les sunnites, qui s'attaquent aux chiites majoritaires, n'ont pas oublié les chrétiens, pour la plupart assyro-chaldéens. En 2004, 6 attentats perpétrés le même jour ont visé des églises à Bagdad et à Mossoul. De 60000 à 100000 chrétiens irakiens sur 800000 environ ont quitté les villes et les villages depuis la chute de Saddam Hussein. En Egypte, les coptes sont eux aussi tentés par l'exil. Marginalisés politiquement, en bute à des difficultés quand ils veulent construire ou agrandir un lieu de culte, ils ont été échaudés par l'arrivée de 88 députés Frères musulmans au Parlement en décembre 2005, mais aussi par les attaques simultanées contre 3 églises d'Alexandrie le 14 avril dernier.

En Syrie, les chrétiens s'inquiètent de l'islamisation de la société, encouragée par le pouvoir pour contrer les Frères musulmans.

Ces chrétiens (voir ici leur répartition) sont aussi arabes que les musulmans. Aussi, le patriarche copte Chenouda III a interdit à ses fidèles de se rendre à Jérusalem «tant que tous les musulmans et tous les Arabes ne pourront pas y aller». Et Mgr Michel Sabbah, le premier patriarche palestinien de Terre sainte, dénonce régulièrement l'occupation israélienne. Déjà, sous la pression des islamistes, les gouvernements arabes, y compris l'Egypte, ont tous, à l'exception du Liban, inscrit la charia, la loi islamique, dans leur Constitution comme «source principale» du droit.

Pour aider l'Oeuvre d'Orient dans sa mission, n'hésitez pas !

Michel Janva

(salon beige)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 15 Mai 2006, 14:55

Citation :
Zeevi-Farkash: le Proche-Orient risque d'être englouti par le Djihad mondial

Claire Dana Picard

L’ancien directeur des Renseignements militaires, le général de réserve Aaron Zeevi-Farkash, a estimé qu'il fallait faire preuve d'une grande vigilance face à la menace iranienne. Prenant la parole lors d’un congrès organisé par l’université de Tel Aviv, le général Farkash a indiqué notamment que "le Proche-Orient risquait d’être submergé prochainement par un tsunami provoqué par le Djihad mondial".

Et de préciser : "La détermination des Iraniens, qui veulent à tout prix se procurer l’arme nucléaire, constitue l’un des développements stratégiques les plus spectaculaires de notre époque, menaçant le monde occidental libre et les Etats-Unis". Il a ajouté qu’il fallait prendre au sérieux les déclarations haineuses du président iranien Mahmoud Ahmadinejad .

Le général Zeevi-Farkash a indiqué qu’à l’heure actuelle, les Iraniens possédaient des missiles pouvant être dotés d’ogives nucléaires d’une portée de 500 km. Mais par la suite, l’armée iranienne pourrait s’avérer bien plus dangereuse avec des missiles d’une portée de 5000 km lui permettant d’avoir à sa merci l’Europe toute entière.

Farkash a fait part de son inquiétude face à l’insouciance de la communauté internationale qui ne semblerait pas mesurer réellement le péril iranien, certains pays étant davantage préoccupés par leurs intérêts financiers et commerciaux.

Mais la menace iranienne n’est pas la seule question qui trouble le sommeil du général Farkash. Il a rappelé d’autres dangers "plus classiques" provenant du front syrien et du Hezbollah.

Evoquant ensuite la démocratisation de certains régimes arabes, il a estimé que cette démarche n’écartait pas pour autant les dangers du terrorisme. Il a précisé qu’en Egypte, par exemple, le mouvement de réforme avait justement incité les terroristes du Djihad islamique à perpétrer de nouveaux attentats. En outre, a-t-il souligné, le Djihad mondial semble avoir pris pour nouvelle cible le Proche-Orient, en utilisant les réseaux qu’il aurait déjà installés sur place.


http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=7251
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 21 Mai 2006, 16:56

Citation :
Miracle dans une école de Sdérot touchée par une roquette
Claire Dana Picard


dimanche 21 mai 2006 - 14:08


Un véritable miracle s’est produit dimanche matin à Sdérot. Une roquette Kassam, tirée par des terroristes de la bande de Gaza, s’est abattue dans une classe d’un établissement scolaire de la ville, causant de sérieux dégâts matériels. Généralement, à l’heure où l’engin a été lancé, les élèves sont déjà installés pour suivre leur premier cours de la journée. Mais cette fois, ils venaient de finir leurs prières et attendaient que leur professeur vienne ouvrir la porte de la pièce, fermée à clé.

L’un d’entre eux, lycéen de Première, a raconté au site Ynet : "Nous venions de terminer l’office du matin et nous attendions notre professeur devant la classe lorsque nous avons entendu une forte déflagration". Il a ajouté qu’il avait été fortement commotionné et avait ensuite entendu l’alerte déclenchée dans la ville.

D’importantes forces de police et des artificiers ont immédiatement été dépêchées sur les lieux. Un grand nombre de parents affolés se sont précipités à l’école pour chercher leurs enfants.

D’autres sont venus s’entretenir avec la direction de l’établissement pour discuter des moyens de protection qu’ils réclament depuis un certain temps. En dépit des efforts déployés depuis l’an dernier, l’école n’a pas entrepris de travaux et est toujours exposée aux attaques venant de la bande de Gaza.

Un peu plus tôt, deux femmes, commotionnées par une autre roquette, ont été transportées à l’hôpital Barzilaï d’Ashkelon. L’une d’entre elles souffre de sifflements dans les oreilles et l’autre est en état de choc.

Le ministre de la Défense Amir Peretz a donné l’ordre au directeur de son cabinet et aux hauts responsables de Tsahal de préparer sans délai un projet de fortification des écoles des localités jouxtant la bande de Gaza. Il a précisé qu’il fallait en priorité assurer la protection des jeunes enfants.

Mais Peretz semble surtout préoccupé par les dernières actions militaires à Gaza. Il a ordonné dimanche matin l’ouverture d’une enquête sur les circonstances du raid mené contre un dangereux terroriste, au cours duquel trois autres Palestiniens ont été tués. Lors de l’opération, Tsahal a réussi à abattre le chef terroriste Muhammad Dahdouh, haut responsable du Djihad islamique, considéré en outre comme un expert dans la fabrication de roquettes Al Quds.

http://www.a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=7547
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 28 Mai 2006, 22:31

Citation :
Flambée de violence à la frontière israélo-libanaise: deux morts
Par Salim YASSINE

BEYROUTH (AFP) - Des roquettes ont été tirées sur Israël à partir du Liban dimanche et l'armée israélienne a riposté en lançant une série de raids aériens contre des objectifs au pays du Cèdre tuant deux personnes, dans la pire flambée de violences cette année à la frontière des deux pays.

Après une journée de bombardements qui a également vu le Hezbollah chiite s'opposer à l'armée israélienne, dont deux soldats ont été blessés, un cessez-le-feu est intervenu en fin d'après-midi grâce à la médiation des forces de l'ONU installées au Liban-sud.

Cet embrasement du front libano-israélien, après trois mois d'accalmie, est survenu après des tirs de roquettes Katioucha qui ont atteint une base israélienne près de la ville de Safad, à une vingtaine de km de la frontière libanaise, pour la première fois aussi profondément en territoire israélien.

Les tirs de roquettes ont été revendiqués dans un communiqué par le groupe radical palestinien Jihad islamique. Mais le porte-parole du mouvement au Liban, Abou Imad Rifaï, a démenti l'authenticité de ce communiqué.

"Le communiqué qui a été diffusé à la presse est un faux même s'il porte le sigle et la signature du Jihad islamique. Nous n'avons pas revendiqué les tirs contre la région de Safad, mais nous réitérons notre engagement à poursuivre la lutte armée", a-t-il dit.

Ces tirs sont intervenus deux jours après l'assassinat d'un dirigeant du Jihad islamique au Liban dans un attentat à la voiture piégée imputé par le groupe radical à Israël.

La riposte d'Israël aux tirs de Katioucha n'a pas tardé. L'aviation israélienne a d'abord bombardé une base du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG) à Sultan Yaacoub, dans l'est du Liban, à moins de 10 km de la frontière syrienne. Un combattant palestinien a été tué et cinq autres ont été blessés dans le raid.

Des chasseurs-bombardiers israéliens ont tiré au total une quinzaine de missiles air-sol sur cette base, selon la police libanaise.

Ils ont ensuite bombardé une autre base du FPLP-CG, à Naameh, à une dizaine de km au sud de Beyrouth, sans faire de victime, selon un porte-parole du groupe prosyrien.

Israël a confirmé ces raids, indiquant que son aviation avait "lancé une attaque contre la base de Naameh, qui sert au trafic d'armes et de munitions, et une autre" dans l'est du Liban.

Elargissant son champ d'action, l'aviation israélienne a ensuite effectué une dizaine de raids sur plusieurs régions du Liban sud, tuant un combattant du Hezbollah et provoquant une riposte du mouvement chiite et de l'armée libanaise qui a fait usage de sa DCA.

Une roquette israélienne est tombée près de l'hôpital de Marjayoun (secteur oriental du Liban sud), blessant une femme.

De son côté, le Hezbollah, soutenu par Damas et Téhéran, a bombardé des localités israéliennes. Les habitants des localités israéliennes proches de la frontière libanaise ont reçu l'ordre de descendre aux abris.

Les obus du Hezbollah ont également atteint un secteur israélien situé à quelques centaines de mètres de la zone des fermes de Chebaa, occupée par Israël, et théâtre habituel des affrontements entre le mouvement et l'armée israélienne.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a indiqué que son pays "usera de tous les moyens de riposte à sa disposition" contre les "terroristes" qui tenteront de porter atteinte à la population du nord du pays. Israël a annoncé qu'il allait déposer une plainte contre le Liban auprès de l'ONU.

Le Premier ministre libanais Fouad Siniora a dénoncé pour sa part "l'agression de l'ennemi israélien", estimant que la poursuite de "l'occupation" israélienne des Fermes de Chebaa était "la principale cause de la dégradation de la situation" à la frontière.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 28 Mai 2006, 22:53

Citation :
Alerte rouge à Sderot

Sderot a été mise en alerte par la sirène qui a retenti, suite à un tir de Kassam au Nord de la ville. On ne dénombre heureusement aucun blessé, ni aucun dégât matériel. En réaction à cette attaque, les forces de Tsahal ont opéré par des tirs d’artillerie au Nord de la Bande de Gaza.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=61&articleType=ArticleView&articleId=7931
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 13 Juin 2006, 00:21

Citation :
La Palestine s'embrase

lefigaro.fr (avec AFP, AP, Reuters)

Le parlement et le conseil des ministres palestiniens ont été détruits par les flammes après des émeutes attribuées à certains éléments du Fatah, le parti de Mahmoud Abbas. Un parlementaire du Hamas a été enlevé en début de soirée.

Forces de sécurité en alerte, parlement et siège du conseil des ministres en flammes, Coups de feux sur des bâtiments gouvernementaux à Naplouse, la Palestine s’enfonce un peu plus dans la guerre civile lundi soir.

Des centaines de membres des forces de sécurité palestinienne contrôlées par le président Mahmoud Abbas, ainsi que des membres des Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa, bras armé du Fatah, le parti du président de l’Autorité palestinienne, ont manifesté violemment lundi après-midi en Cisjordanie contre le parti islamiste Hamas au pouvoir.

Ils lui imputent le retour des violences dans la bande de Gaza, au lendemain de la mort de plusieurs civils. Dimanche, des palestiniens ont été victimes de tirs de l’artillerie israélienne, qui répliquait au lancement de roquettes artisanales contre le territoire de l’Etat Hébreu. Des tirs de roquette revendiqués par le Hamas. Mais ce sont les affrontements entre Hamas et Fatah qui ont eu lieu dans la matinée à Gaza.qui ont mis le feu aux poudres,

« Chaque fois qu’ils toucheront à l’un des nôtres à Gaza, nous nous en prendrons à dix des leurs en Cisjordanie », menaçait un membre des forces de sécurité proches du Fatah.

Un parlementaire du Hamas enlevé

La manifestation des militants du président Mahmoud Abbas a rapidement dégénéré. Les activistes ont envahi le bâtiment qui abrite le conseil des ministres du gouvernement d’Ismaïl Hanyieh à Ramallah. Ils ont brisé des vitres, détruit du matériel informatique, puis mis le feu au quatrième étage. La même scène s’est déroulée au parlement palestinien, également dominé par le Hamas, que les activistes des Brigades ont incendié.

Tout l’après-midi, les accrochages se sont multipliés entre militants du Fatah et du Hamas, parfois à coups de roquettes. Un militant du Hamas et un civil ont été tués. Les forces de sécurité ont été envoyées en renfort à Rafah, « sur ordre du président Habbas ». Elles doivent protéger leurs quartiers généraux contre une éventuelle attaque du Hamas.

Dans l’après-midi, un responsable du mouvement, Salah Al-Rantissi, frère d'Abdelaziz Al-Rantissi, ex-chef du mouvement assassiné en 2004 par Israël, a été brièvement enlevé dans l’après-midi par des hommes armés, qu’on peut supposer proches du Fatah. Lundi en début de soir, on apprenait l’enlèvement d’un parlementaire du Hamas, Khalil Rabei, à Ramallah. L’homme, un élu d’Hébron, en Cisjordanie, se trouvait en réunion avec huit autres parlementaires lorsqu’il a été enlevé par des militants cagoulés et armés. Les autres députés ont ensuite été évacués par des membres des forces de sécurité. L'homme a été relâché, sain et sauf, plus tard dans la soirée.


Lundi soir, on apprenait également qu’une tentative de négociation entre le président Abbas et des membres du Hamas, pour parvenir à un accord sur la question du référendum, avait échouée. Le président Mahmoud Abbas a convoqué pour le 26 juillet un référendum sur la question de la reconnaissance d’Israël, que le Hamas refuse catégoriquement. Le refus du Fatah et de Mahmoud Abbas de retirer ce référendum a contribué tout le week-end à faire grimper la tension.

http://www.lefigaro.fr/international/20060612.WWW000000461_la_palestine_s_embrase.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 21 Juin 2006, 14:49

Citation :
Attention à la riposte

Le ministre de la Défense Israélien, A.Peretz, qui réside à Sdérot, a insinué qu'Israël pourrait opérer massivement contre les tirs de roquettes.

"Nous disposons de réponses aux tirs de roquettes et n'avons pas l'intention de tergiverser (...) Dans quelques dizaines d'heures, il y aura un changement drastique au niveau sécuritaire, et aucun des membres des groupes terroristes ne pourra jouir de l'immunité", a-t-il affirmé. "J'ai le droit moral d'agir contre le terrorisme, et je n'ai pas l'intention de faire de cadeau à qui que ce soit", a-t-il ajouté en brandissant la menace "d'opérations beaucoup plus musclées".

Israël va donc intensifier sa riposte à la multiplication des tirs de roquettes palestiniennes contre la localité de Sdérot, plus de 1000 tirs depuis 2000.

"Le Premier ministre, le ministre de la Défense (Amir Peretz), d'autres et moi-même sommes parvenus à la conclusion que personne ne sera à l'abri si le terrorisme des (roquettes) Qassam continue", a affirmé Tsahi Hanegbi, président de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense.

Sdérot, ville morte

Tous les accès de Sdérot, décrétée "ville morte", ont été bloqués par des tracteurs et des barrières mobiles, où se sont rassemblés des habitants. "Nous exigeons la sécurité, rien d'autre", a affirmé Sarah Sasson, une habitante de 52 ans.

« Nous brûlerons des pneus, nous réveillerons ce pays. Que dois-je faire face à une ville en situation de guerre ? » a demandé le maire, Monsieur Moyal. Sous couvert d'anonymat, un fonctionnaire de la municipalité a assuré que 30% des habitants ont quitté Sdérot définitivement ou provisoirement. C'est le but recherché par les groupes terroristes.

Selon le quotidien Yédiot Aharonot, le général Dan Haloutz, chef d'état-major, et son adjoint, le général Moshé Kaplinsky, ont procédé lundi à des consultations intensives en vue d'une opération de grande envergure dans la bande de Gaza.

Couverture médiatique

Sdérot bloqué, c’est vraisemblablement pour ces raisons hautement sécuritaires qu’aucun journaliste occidental n’a pu envoyé des images aux rédactions françaises. Personne ne sait ce que vivent les habitants de Sdérot au quotidien.

A compter de ce soir, les opérations de Tsahal vont prendre une tournure qui génèrera des drames. Et les cameramen palestiniens travaillant pour Charles Enderlin et France 2 ne manqueront pas de les filmer.

Au besoin, on peut même compter sur eux pour inventer quelques scènes touchantes propres à réveiller la haine anti-israélienne.

Cela fera de l’audience pour les journaux de 20 h.

© Primo Europe, le 20 Juin 2006

http://www.primo-europe.org/selection.php?numdoc=Br-474325126
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 21 Juin 2006, 15:02

Citation :
Le Fatah ''déclare la guerre'' à Sdérot

Claire Dana Picard

mercredi 21 juin 2006 - 09:24

Les Brigades d’El Aksa, branche armée du Fatah, mouvement placé sous l’autorité d’Abou Mazen, ont lancé un appel aux responsables de tous leurs réseaux, les incitant à "se préparer à une riposte cinglante" aux opérations ciblées de Tsahal.

Dans le communiqué que les terroristes ont publié, ils indiquent notamment : "Nous déclarons la guerre à Sdérot et à toutes les implantations sionistes. Les sionistes ne connaîtront pas la sécurité sur notre terre".

De son côté, Tsahal a précisé que la cible visée mardi soir lors du raid sur Gaza était Imad Hamad, 36 ans, l’un des chefs terroristes des Brigades d’El Aksa, qui avait notamment prévu d’introduire des hommes en Israël à partir du Sinaï.

L’un des dirigeants de l’organisation, Abou Ahmad, a indiqué que son groupe était résolu à poursuivre les tirs en direction de Sdérot. Il a ajouté qu’il se préparait en outre à "lancer une attaque globale contre Israël" depuis la bande de Gaza, en utilisant des roquettes et en envoyant également des candidats aux attentats suicides à l’intérieur du territoire israélien, depuis la Judée-Samarie.

Mais il ne s’est pas contenté de proférer ces menaces. Il a ajouté que les membres de ses brigades et d’autres factions terroristes déploieraient tous leurs efforts en vue de "mettre à feu et à sang toute la Palestine occupée". Il a poursuivi : "Fasse le ciel que les sionistes subissent le même sort que la famille Ghalia (tuée sur une plage de Gaza) et d’autres personnes. Aucun ordre ne nous fera changer d’avis et nous n’accepterons en aucun cas de cesser nos attaques tant que nous n’aurons pas réagi contre nos ennemis criminels".

Quant aux précisions de Tsahal sur les activités coupables du terroriste visé par l’armée de l’air, il les a évidement démenties, affirmant qu’il s’agissait une fois de plus de "la propagande israélienne destinée à justifier les tentatives d’éliminations ciblées".


http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=9199
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 26 Juin 2006, 14:03

Citation :
Les Brigades d’Al-Aqsa : Nous avons développé des armes biologiques et chimiques

upjf.org
lundi 26 juin 2006 - 07:28

Bluff ou réalité ? L'affrontement entre les groupes terroristes et Israël semble inévitable, dorénavant. En se targuant, comme elle le fait, d'être en possession d'armes rigoureusement prohibées, Les Brigades se mettent encore davantage hors-la-loi. Qu'arrivera-t-il, si ce groupe terroriste a réellement de telles armes, et pire, s'il en fait usage ? La riposte de Tsahal se devra d'être implacable et coûteuse pour cet ennemi sans foi ni loi, mais aussi, hélas, pour les populations civiles palestiniennes au milieu desquels ces 'courageux guerriers' sont terrés, comme on le sait. Gageons que la communauté internationale s'en prendra, une fois de plus, à l'agressé et non à ceux qui foulent au pied les lois de la guerre les plus élémentaires. (Menahem Macina).


Titre original : "Al-Aqsa Brigades: We developed biological, chemical weapons".


Traduction française : Menahem Macina


Selon l’Agence de presse palestinienne, Ramtam, les Brigades des Martyrs d’al-Aqsa, la branche armée du Fatah, ont annoncé qu’elles avait développé des armes biologiques et chimiques.

"Avec l’aide d’Allah, nous sommes heureux de vous dire que nous avons réussi à développer plus de 20 sortes d’armes biologiques et chimiques, et ce après trois ans d’efforts", a affirmé le groupe dans une déclaration.

"Nous disons à Olmert et à Peretz : Vos menaces d’invasion ne nous effraient pas. Nous vous réservons une surprise avec de nouvelles armes auxquelles vous n’avez jamais été confrontés jusqu’à maintenant."

(Roee Nahmias).

© Ynet

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=9446

Citation :
Rétablir de toute urgence notre force de dissuasion !

Arié Eldad
lundi 26 juin 2006 - 13:02

Nous pleurons encore la mort des soldats de Tsahal Hanan Barak et Pavel Slutsker et prions pour le retour de Guilad Shalit sain et sauf chez lui. En attendant, en Israël, comme un fait exprès, on s’étend à n’en plus finir sur des détails insignifiants, pour détourner notre attention de l’essentiel.

Quand un attentat frappait une «implantation», on passait la moitié de notre temps à discuter : est-ce qu’il y avait oui ou non une barrière dans le coin ? Quand un terroriste suicidaire se faisait exploser dans un autobus ou dans un centre commercial, on se demandait une journée entière de quelle manière le terroriste s’était infiltré : par une barrière ou par des barrages qui contournent la barrière ?

Quand des soldats qui gardaient une «implantation» furent tués, on nous plantait un couteau dans le dos en demandant : pourquoi faut-il qu’une brigade entière assure la garde d’une implantation ? Et à présent, nous venons à peine d’enterrer les morts de Kerem Shalom, nous savons déjà que la barrière n’a pas arrêté les terroristes, et nous nous perdons dans des discours interminables pour savoir si les informations concernant un éventuel attentat étaient précises et localisées ou non.

Il y avait à Hélem un petit village traversé par un pont. Un jour, le pont s’écroula et de nombreux passants tombèrent et furent blessés. Les sages de Hélem se penchèrent sur la question sept jours et sept nuits durant et décidèrent de construire un hôpital près du pont.

L’Etat d’Israël se comporte exactement de la même manière. Nous sommes en guerre et nous perdons notre temps à construire des barrières. Cela fait des semaines que Sdérot encaisse des centaines de roquettes et les spécialistes du gouvernement s’emploient à trouver les fonds nécessaires pour blinder les établissements scolaires de la ville ! Nous sommes en guerre et le gouvernement perd son temps à barricader, à blinder et à préparer le prochain retrait qui fera de la vie de nous tous, un véritable enfer !

Où sont donc passés tous les parieurs sur notre vie, qui avaient promis que si nous nous retirons de la bande de Gaza, sur la «ligne verte», nous aurons la paix !? Où sont donc passés tous ces idiots de spécialistes euphoriques, qui avaient prétendu que les organisations terroristes seraient les premières à avoir intérêt à veiller sur le calme dans la bande de Gaza et que désormais, elles concentreraient leurs forces terroristes sur la Judée et la Samarie ?!?!

Ils ont des noms tous ces petits génies : Schaoul Mofaz, Dan Haloutz et Amos Guilad. Pourquoi ne reconnaissent-ils pas leur erreur stratégique ? Pourquoi ne se reconnaissent-ils pas coupables et n’admettent-ils pas qu’ils se sont trompés ? Nous nous sommes enfuis de Gaza et Gaza nous poursuit de plus belle ! Et le sort de Kérem Shalom est le même que celui de Nétsarim…

Ceux qui n’ont pas ripostés aux 6 000 obus qui sont tombés sur le Goush Katif, s’étonnent à présent que le Néguev occidental soit quotidiennement la cible de roquettes. Quant au ministre de la Défense, qui nous a fait la morale la semaine dernière en nous disant que nous devions faire preuve de retenue, il est responsable ce qui vient de se passer. S’il pensait sérieusement qu’en adressant des mises en garde au Hamas, il neutraliserait cette organisation d’assassins, il nous faut de toute urgence un ministre qui sache un peu mieux réfléchir ! Et s’il savait que des mises en garde ne suffiraient pas et qu’il lui fallait des morts chez nous pour justifier l’élimination de dirigeants du Hamas, alors à mes yeux, c’est un véritable criminel !

Quoi qu’il en soit, lui et le Premier ministre sont responsables du fait qu’Israël n’ait pas réussi à faire cesser les tirs de kassams et qu’il ait montré des signes de faiblesse et d’hésitation que les organisations terroristes ont très bien perçus. Et pendant ce temps, en pleins tirs de kassams sur Sdérot, notre Premier ministre n’a rien trouvé de mieux à faire, que d’aller se balader à l’étranger et de crier sans relâche sur tous les toits, qu’Israël veut se retirer de Judée et de Samarie, expulser des dizaines de milliers d’habitants Juifs et détruire des centaines de villages.

A présent, alors que l’armée devrait combattre à Gaza, notre ministre de la Défense s’occupe des futurs démantèlements de points de peuplement de Judée Samarie.

A présent, on va punir le Hamas et entreprendre une opération dans la bande de Gaza. Peut-être allons-nous abattre Ismaïl Haniyeh et Muhammad Def. Mais une fois de plus, ce sera trop peu et trop tard, si d’un autre côté, nous prévenons le Hamas en leur disant «Soyez patients, vous êtes sur le point de gagner, nous avons l’intention de réaliser d’autres retraits. Vous pourrez tranquillement continuer de creuser des tunnels de Nébi Samouel jusqu’au-dessous de la Knesset, vous pourrez tirer à votre guise sur l’aéroport de Ben Gourion» Péretz et Olmerth n’auront qu’à tomber une fois de plus à la renverse et se feront un plaisir de proférer de nouvelles menaces et de proclamer que les coupables ne leur échapperont pas. Mais ce sont eux, les coupables !

Nous n’avons que faire d’un nouvel hôpital, il nous faut réparer le pont, rectifier notre conception de la sécurité et rétablir notre force de dissuasion.

Arié Eldad est professeur en chirurgie plastique et spécialistes des brûlures. Il est général de brigade de réserve et depuis quelques années, député du Ihoud Léoumi, président de la commission d’éthique de la Knesset précédente et rescapé d’Amona.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=9468

Citation :
Le président Katsav demande l'intervention du Vatican

Le président de l'Etat Moshé Katsav a sollicité l'aide du Vatican afin d'obtenir la libération du caporal Guilad Shalit. D'autre part, l'ambassadeur de France en Israël a également révélé que le gouvernement de Paris est impliqué dans les pourparlers avec les terroristes du Hamas, étant donné que le soldat détient la nationalité française.

http://a7fr.org/Default.aspx?tabid=61&articleType=ArticleView&articleId=9473
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 29 Juin 2006, 15:22

Citation :
Israël arrête de hauts-responsables du Hamas

Judith Cohen

Lors d’une opération menée pendant la nuit dans différentes villes de Judée et Samarie et dans la région de Jérusalem, les forces de l’armée ont appréhendé 60 hommes du Hamas, membres du cabinet et députés, dans ce qui apparaît comme une tentative de décimer le leadership de l’organisation terroriste.

Au cours de leurs opérations, l’armée a reçu l’information selon laquelle le corps du jeune Elyahou Asheri, zal, kidnappé par des Palestiniens, avait été retrouvé à Ramallah.

Parmi les personnalités appréhendées au cours de l’opération: le responsable du Travail au sein du cabinet de l’AP, Mouhammad Bargouti, le responsable des affaires de Jérusalem, Khaled Abou Arfa et bien d’autres. Des hauts- responsables du Hamas, comme Mahmoud Abou-Tir et Mahmoud Atuan ont été appréhendés à Jérusalem.

Le porte-parole du Hamas Mushir Al Masri a déclaré que l’arrestation par Israël de membres du cabinet palestinien et de députés issus du Hamas « constituait un grave précédent, un crime international et une déclaration de guerre ouverte contre le peuple palestinien. » Dans le cadre d’une interview sur la chaîne de télévision Al-Jazeera, Al-Masri a prétendu : « C’est contraire à toute morale humaine et aux valeurs démocratiques, et porte atteinte à la volonté de notre peuple. La communauté internationale doit avoir son mot à dire. »

Des membres influents du Hamas se cachent à présent par crainte d’être arrêtés à leur tour.
Un responsable des brigades Al-Aqsa a déclaré au site Ynet qu’en réaction à la vague d’arrestations les organisations palestiniennes reprendraient leurs attaques terroristes contre Israël.

« Je condamne l’arrestation de nos frères du Hamas » a-t-il indiqué. « Nous mettons en garde les Israéliens : ces arrestations ouvrent la porte à une bataille sanglante. Nous ne tolérons pas qu’il soit porté atteinte à nos frères du Hamas. Cette opération met en danger la vie du soldat kidnappé Gilad Shalit. »

De source palestinienne on rapporte que les forces de Tsahal ont encerclé le bâtiment de Ramallah où étaient réunis tous les députés du Hamas, dont le porte parole Abdel Aziz Dweik, et ont demandé aux hommes de se rendre. L’armée a également appréhendé Nazia Safi, un officier de la sécurité préventive, membre du Fatah.

Des arrestations ont également eu lieu dans d’autres villes de Judée et Samarie, dont Bethlehem, Djénine, Hébron, Kalkilya. Le responsable du Travail au sein du cabinet du Hamas, Muhammad Barghouti, a été interpellé au nord de Ramallah.

Des responsables du Hamas craignent que l’arrestation des ces officiels ne serve de monnaie d’échange en vue d’obtenir la libération de Gilad Shalit, détenu par le Hamas

Des prisonniers sécuritaires de la prison d’Ofer, près de Ramallah, ont déclaré ce jeudi que les autorités pénitentiaires avaient transféré pas moins de 100 prisonniers dans d’autres institutions avant l’opération de Tsahal, apparemment pour faire de la place pour les responsables du Hamas.

L’armée aurait aussi pris pour cible des infrastructures du Hamas et de la branche armée du Fatah à Gaza, dont des fabriques d’armes.


La marine a également ouvert le feu sur des sites de lancement des roquettes au nord de la bande de Gaza. Les terroristes palestiniens ont riposté en lançant une roquette en direction du Néguev occidental. Fort heureusement l’engin a atterri à proximité de la barrière de sécurité sans faire de victimes.


http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=9668


Citation :
Le jeune Eliahou Asheri a été assassiné par des terroristes

Claire Dana Picard

La localité juive d'Itamar, en Samarie, est en deuil. Le jeune Eliahou Asheri, 18 ans et demi, dont la disparition avait été signalée dimanche dernier, a été assassiné par des terroristes des Tanzim du Fatah peu après son enlèvement.

Les forces de sécurité ont retrouvé son corps dans la nuit de mercredi à jeudi suite à des renseignements soutirés à l’un des suspects arrêtés au cours de la soirée. Les soldats ont fait cette terrible découverte dans le quartier d’A-Tira, à Ramallah.

Des policiers et des soldats avaient auparavant mené une vaste opération dans la ville pour tenter de recueillir des informations permettant de retrouver le jeune homme. L’un des Palestiniens interpellés a conduit les enquêteurs sur une colline de la ville où la jeune victime avait été enterrée rapidement par ses assassins qui l'avaient tuée d'une balle dans la tête.

Le rabbin de la localité d'Itamar, Avi Ronsky, s'est chargé de la pénible tâche d’annoncer dans la nuit la terrible nouvelle aux parents du jeune homme. Il était accompagné du rabbin Haïm Druckman, très proche de la famille Asheri. La mère d'Eliahou z"l est en effet sa fille adoptive. Les deux autorités religieuses se sont rendues vers 2 heures du matin au domicile des Asheri pour les informer que leur fils avait été assassiné par ses ravisseurs et que son corps avait été retrouvé. Très rapidement, de nombreux amis sont venus à leur tour apporter un peu de réconfort à la famille éplorée.

Le rabbin Ronsky, profondément bouleversé, a tenu à souligner qu’Eliahou était la quatorzième victime d’Itamar, tombée sous les balles de terroristes palestiniens.

Le Rav Itshak Nissim, directeur de l’Institut religieux où étudiait Eliahou Asheri, a évoqué son souvenir avec émotion, rappelant qu’il s’agissait d’un jeune garçon sérieux, plein de projets pour l’avenir. Il a souligné qu’Israël venait de subir une grande perte avec sa disparition.

http://www.a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=9651
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 29 Juin 2006, 15:32

Citation :
Pas d'immunité pour le Hamas.

Dans une opération d'une ampleur sans précédent, l'armée israélienne a procédé à l'arrestation d'une soixantaine de dirigeants du Hamas et de ministres palestiniens en Judée Samarie dans la nuit du 28 au 29 juin.

Parmi eux, le ministre des Finances de l'Autorité palestinienne, Omar Abdel Razek, le ministre du Travail, Mohammed Barghouti, le député Mohamed Abou Teir et les maires de Djenine et de Kalkilya.

Les arrestations ont notamment eu lieu dans les villes de Ramallah, Naplouse et Betlehem.

Les dirigeants palestiniens, soupçonnés d'être impliqués dans des activités terroristes, ont été soumis à des interrogatoires.

Selon Mark Regev, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, ces arrestations sont "dues au fait que ces dernières semaines, le Hamas a intensifié les attentats terroristes contre Israël".

Dans un communiqué du ministère des Affaires Etrangères, il était en outre précisé : ''La revendication de la responsabilité des derniers évènements et de l'enlèvement du soldat [...] prouvent que le gouvernement Hamas ne se préoccupe pas du peuple palestinien mais bien d'instaurer une politique de terreur à l'égard d'Israël''

En visite à Moscou, le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a tenu à condamner cette opération en dépit de l'annonce faite par le porte-parole de Tsahal, Yaacov Dalal selon laquelle les suspects ne seront pas utilisés comme monnaie d'échange. "Ces personnes sont connues pour leur lien avec les terroristes. Des accusations et des inculpations sont dirigées à leur encontre".

À ce propos, le ministère de l'Intérieur, Roni Bar-On à tenu à préciser que les rumeurs faisant état d'une tentative de l'État hébreu d'échanger les dirigeants palestiniens contre Guilad Shalit étaient totalement infondées.

"Si des preuves suffisantes établissent leur implication dans des activités terroristes" a-t-il ajouté, "les suspects seront jugés en Israël".

http://www.guysen.com/topnews.php?tnid=944

Citation :
La dépouille de Noah Moscowitz (z'l), 62 ans, de Richon Letzion, a été retrouvée près du cimetière de la ville. Il avait disparu depuis lundi et les organisations terroristes palestiniennes avaient affirmé l'avoir kidnappé. D'après les premiers éléments de l'enquête de la police, ce sexagénaire est mort naturellement. (Guysen.Israël.News)

Citation :
La police redoute une recrudescence des attentats anti-israéliens et en particulier du Djihad mondial. Les terroristes du Hamas s'apprêteraient à coordonner leurs activités avec les autres organisations pour perpétrer des attaques de grande envergure à l'intérieur de la ligne Verte. (Guysen.Israël.News)
En Syrie également, des dizaines de terroristes-suicide potentiels sont prêts à se faire exploser en Israël ou à travers le monde. Le Djihad mondial aurait l'intention de porter atteinte à des objectifs israéliens dans les aéroports internationaux.

Citation :
Les Brigades d'Al Aqsa, la branche armée du Fatah, ont annoncé avoir tiré sur Sdérot un missile porteur d'une ogive chimique pour se venger de l'incursion israélienne dans la bande de Gaza et de l'arrestation des leaders du Hamas. (Guysen.Israël.News)
Tsahal n'a reçu aucune information concernant un engin lancé sur Sdérot durant les dernières heures.

http://www.guysen.com/news.php
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 01 Juil 2006, 11:23

Citation :
En visite à Moscou, le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a tenu à condamner cette opération en dépit de l'annonce faite par le porte-parole de Tsahal, Yaacov Dalal selon laquelle les suspects ne seront pas utilisés comme monnaie d'échange. "Ces personnes sont connues pour leur lien avec les terroristes. Des accusations et des inculpations sont dirigées à leur encontre".

Cette intervention n’a qu’une explication : Céder au chantage Islamiste Palestinien, en dépit du sens le plus élémentaire du bon sens, de la vérité, et de l’équité. Vous avez là un exemple parfait pourquoi la France est en décadence. Ce même bonhomme n'ira pas nous dire que si on jetait des kotails Molotov sur sa maison, il n'appelerait pas les flics ?
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 01 Juil 2006, 12:04

Citation :
Le rabbin Ronsky, profondément bouleversé, a tenu à souligner qu’Eliahou était la quatorzième victime d’Itamar, tombée sous les balles de terroristes palestiniens.

Article Un des droits de l'homme Coranique.

Les Musulmans ont le droit de mentir, dissimuler, faire de faux actes de paix tout en continuant la guerre, tuer des juifs civiles, et mettre des populations Palestinienes civiles comme bouclier dans leur zone de lancement de missile contre Israel, mais les Israéliens n'ont le droit ni de se défendre ni de réclamer ou d'appliquer la justice.

Cette article semble être approuver par le gouvernement Chirac dans les faits.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 06 Juil 2006, 13:01

Citation :
Vaste offensive de Tsahal dans le Nord de la bande de Gaza

Claire Dana Picard
jeudi 6 juillet 2006 - 08:07

Appliquant les décisions prises mercredi après-midi par le cabinet ministériel de sécurité, Tsahal a lancé dans la nuit de mercredi à jeudi une vaste opération dans le Nord de la bande de Gaza. Il s’agirait de la première phase d’une nouvelle offensive s’inscrivant dans le cadre de l’opération ‘’Pluies d’été’’ visant à mettre un terme aux tirs de roquettes sur les agglomérations israéliennes du Néguev occidental.

Une roquette a explosé mercredi soir dans l’un des quartiers sud de la ville d’Ashkelon. Huit personnes ont été commotionnées par cette nouvelle attaque, dont quatre enfants qui sont en état de choc. Une autre roquette s’est abattue dans la région de Zikkim.

Les forces de sécurité ont pris position sur les ruines des anciennes localités juives de Douguit, Elei Sinaï et Nissanit, dans le Goush Katif, et des unités de fantassins se sont déployées dans tout le secteur afin de surprendre les terroristes visant le centre d’Ashkelon.

En même temps, l’armée de l’air est entrée en action, bombardant plusieurs cibles de la région dont le QG de la ‘’police maritime’’ palestinienne à Soudanya. Au moins trois terroristes ont été abattus au cours de l’opération. En outre, des appareils ont tiré sur un commando terroriste dans le Nord de la bande de Gaza, qui s’apprêtait à placer un engin piégé dans le secteur.

Les terroristes de leur côté semblent de plus en plus nerveux. Ils auraient ouvert le feu par erreur sur des journalistes arabes se trouvant sur le terrain : le correspondant de la station télévisée d’Al Jazira et le photographe d’une agence de presse locale ont ainsi été sérieusement blessés.

L’opération lancée par Tsahal ne serait pas limitée dans le temps. Après les premières actions lancées dans la nuit, d’importantes unités des brigades de Guivati et de Golani, accompagnées de forces blindées et couvertes par des hélicoptères de l’armée de l’Air, doivent à leur tour pénétrer dans la bande de Gaza.

Le ministre de la Défense Amir Peretz, prenant la parole mercredi soir devant des élèves officiers à Haïfa, a évoqué les derniers tirs de roquettes sur Ashkelon en affirmant qu’il ne fallait pas ‘’compter sur les miracles’’. Et d’ajouter : ‘’Toute attaque en direction d’Israël est intolérable. Israël ne l’admettra pas et mettra tout en œuvre afin de rétablir le calme’’. Peretz a ajouté que ‘’Tsahal frapperait les organisations terroristes, visant en premier lieu le Hamas’’.

Le chef d’état-major Dan Haloutz a estimé pour sa part que ‘’le chemin menant à la paix était encore long’’ et que les autres parties ‘’fomentaient la guerre et les affrontements’’.

Un haut responsable politique a tenu, de son côté, à atténuer les effets diplomatiques de l’offensive menée par Tsahal dans le Nord de la bande de Gaza. Il a affirmé que cette action était "modérée et mesurée" afin de ne pas remettre en cause l’appui international dont bénéficiait le gouvernement israélien.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice ne semble pas apprécier outre mesure les nouvelles interventions de Tsahal. Elle a exhorté le gouvernement israélien à faire preuve de retenue afin d’éviter que la situation, déjà extrêmement tendue dans la région, ne se dégrade davantage.

http://www.a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=10030
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 07 Juil 2006, 12:55

EXCELLENTE analyse de la Mena :

Citation :
Synthèse de guerre

7 juillet 2006 - Par Stéphane Juffa avec Sami El Soudi à Gaza © Metula News Agency

Ce qui donne à peu près ceci, sur la base des renseignements, jamais démentis, récoltés par Sami El Soudi sur place, auprès de sources palestiniennes, et complétés par ceux glanés par ses collègues israéliens de la Ména...

Suite : http://www.desinfos.com/article.php?id_article=5145
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 07 Juil 2006, 13:03

(je poste l'info ici, le fil me semblant le plus approprié Idea )

Citation :
La place Theodor Herzl a été inaugurée à Paris en présence de nombreux élus, dont le Maire de Paris Bertrand Delanoë, de Raphaël Barak, chargé d’affaires à l’ambassade d’Israël en France, et de dirigeants d’associations juives françaises.
6 juillet 2006 - guysen

Cette place se situe place des Arts et Métiers, à l’angle des rues de Turbigo et Réaumur (75003). La plaque indique : ’’Place Theodor Herzl, 1860-1904, journaliste et écrivain, inspirateur du Foyer national juif’’. Un dispositif policier était déployé à proximité de cette place. Le 9 mai 2004, le Conseil d’arrondissement du 3e arrondissement de Paris a décidé à l’unanimité de rendre hommage au père du sionisme en dénommant ’’Place Theodor Herzl (1860-1904)’’ un lieu parisien. Il approuvait le vœu émanant initialement de deux élus UMP, Jack-Yves Bohbot et Laurent Dominati. Le 7 juin 2006, le Conseil de Paris agréait ce choix, à l’unanimité, en désignant l’espace de la capitale du nom du fondateur du sionisme moderne.

Lire sur : http://www.guysen.com/topnews.php?tnid=951

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=5137

Les CPF vont apprécier Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 07 Juil 2006, 13:09

Citation :
Lettre aux démocrates du monde

Elia Brener-Infolive.tv

vendredi 7 juillet 2006 - 07:16

Le monde est toujours surpris lorsqu’Israël arrête des coupables. Ce monde-là préfère, que le coupable soit l’Etat d’Israël et que les véritables assassins et terroristes soient des victimes, au sens légal du terme, auxquelles il faut avant tout porter assistance et aider à se défendre.

Les autorités israéliennes ont arrêté la semaine dernière près de 100 palestiniens. Cette vague d’arrestations n’est pas exceptionnelle.

En effet, depuis maintenant des dizaines d’années, des groupes terroristes islamistes, entre autres, ont déclaré une guerre totale à Israël avec l’objectif d’éradiquer l’Etat juif de la planète.

Il existe un mouvement qui se nomme Hamas. Ce dernier, créé à la fin des années 80, prône la destruction physique et totale de l’Etat juif et son remplacement par une entité islamique et arabe où des minorités chrétiennes et juives jouiraient d’un vague droit d’autonomie autorisé par la Chariah, la loi du Coran.

Ce mouvement, qui allie l’islam intégriste et le nationalisme palestinien, n’est pas seulement un groupe de théoriciens ou de penseurs. Il est également la base, le fondement, la racine profonde d’une violence et d’une haine extrême portée à leur paroxysme lors des actions suicides de pauvres types âgés d’à peine 20 ans. Un foulard vert autour de la tête et 20 kg de TNT cousus dans des vestes, parfois préparées par leur propre mère ou leur frère, et qui se font exploser dans des discothèques bondées de jeunes, qui s’amusent et qui rient, ou devant des centres commerciaux où les mamans anxieuses gardent du regard leurs petits enfants qui vont mourir dans quelques instants, parce que des fous de Dieu, liés au Hamas ou au Djihad Islamique, pensent que mourir vaut mieux que vivre.

Donc, la semaine dernière, Israël a de nouveau commis un crime. En tout cas, pour toute une mouvance intellectuelle en Europe, qui n’accepte pas et qui n’acceptera jamais semble-t-il que les juifs se défendent contre leurs ennemis. Le fait d’être un député ou un maire ou même un ministre ne vous enlève pas la “qualité” d’être un criminel, un assassin, un hors la loi. Le fait que les Palestiniens aient élu de manière démocratique en janvier 2006 un gouvernement Hamas ne change rien à cette réalité.

Prenons un exemple : Naif Rajoub, âgé de 48 ans, est le ministre des lieux saints pour le Hamas au sein de l’Autorité Palestinienne. Au-delà d’être un ministre élu démocratiquement, il prône officiellement et publiquement la continuation des actions violentes contre Israël et pousse des jeunes palestiniens à se lancer dans des attentats suicides contre Israël. Est-ce un type bien ? Faut-il le laisser continuer à recruter des jeunes pour qu’ils aillent se faire exploser en Israël ?

Vajiah Nazal, 40 ans, maire de Kalkilia, une ville proche de la frontière israélienne, situé tout juste à quelques kilomètres de Kfar Saba. Le maire de cette ville, au lieu de s’occuper de l’éducation, du développement urbain de sa jolie localité, appartient à la branche armée du Hamas et, entre autres, est l’un des responsables de l’attentat de la discothèque du Dolphinarium à Tel-Aviv. Attentat dans lequel 21 Israéliens ont trouvé la mort il y a 5 ans. Monsieur Nazal, maire de Kalkilia, est-il un bon maire ? Je ne sais pas. En tout cas, je sais qu’il préfère poser des bombes a Tel-Aviv plutôt que d’ouvrir de nouvelles écoles à dans sa municipalité.

Mohammed Bargouti, 48 ans, ministre du travail, est aussi l’un des fondateurs du Hamas à Ramallah. Il a été arrêté à la suite d’une enquête de la DST israélienne, le Shabbak, le compromettant à la branche armée du Hamas et à son chef Ibraim Hamed, ce dernier étant lié directement à la mort de 80 israéliens à la suite d’attentats-suicides.

Jaber Foukaha, 40 ans, membre du Conseil Législatif Palestinien est lié à la branche armée du Hamas et actif dans la préparation d’attentats dans les années 1996-2000 puis dernièrement depuis les élections en janvier 2006.

Bargouti et Foukaha sont-ils des terroristes ou des hommes politiques ? Israël doit-il attendre le prochain attentat et arrêter du menu fretin ou est-il préférable de toucher les têtes pensantes, celles qui financent, celles qui préparent, celles qui recrutent et en fin de compte celles qui tuent ?

Mes amis démocrates européens et dans le monde, ne vous méprenez pas. Toutes les démocraties aujourd’hui sont menacées par l’islam intégriste. Ce que veut le Hamas d’Israël, le veulent tous les mouvements intégristes islamistes dans le monde entier face à l’Occident, face à la démocratie. A savoir le remplacement de l’ordre mondial actuel par un nouvel ordre, celui-ci géré par la Chariah où les gardiens porteront des ceintures explosives et les mariannes locales seront remplacées par des silhouettes portant le tchador.

Comme nous l’avons vu depuis dimanche 25 juin, le Hamas a déclaré la guerre a Israël en enlevant le soldat Guilad Shalit. Depuis, à Téhéran, à Damas, à Gaza, à Ramallah, on a le sourire. Celui de l’ironie, celui de la haine.
Israël, seule démocratie dans la région, ne peut se permettre de perdre ou d’être perçue comme une victime. Israël agit politiquement, militairement, s’il le faut et juridiquement.
En tout cas, “ministres”, “maires” et autres “députés” qui préfèrent le sang des juifs au bien être des Palestiniens ne pourront jouir d’aucune immunité parlementaire ou autre.
Ils ont déclaré la guerre à Israël.
Ils ont déclaré la guerre à la démocratie.
Ils ont déclaré la guerre au monde libre.
Ils ne la gagneront pas.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=10099

EX-CEL-LENT Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 08 Juil 2006, 00:56

Citation :
Les tirs de roquettes Kassam sur Sdérot se poursuivent

Yael Ancri
vendredi 7 juillet 2006 - 15:55

Si le conseiller politique au ministère de la Défense, Amos Guilad, a déclaré jeudi : "Nous menons des opérations combinées pour faire comprendre aux organisations terroristes palestiniennes que leur attitude est erronée", ces dernières semblent avoir besoin d’explications encore plus explicites. A moins que, comme ce même Guilad à affirmé, le but soit de ‘‘réduire le nombre des tirs de roquettes Kassam contre Israël,’’ mais pas forcément de les faire complètement cesser.

En attendant, les terroristes de la bande de Gaza, ne se sont pas particulièrement sentis impressionnés par ces menaces et les autres ‘‘ils payeront cher’’ des responsables israéliens.

Neuf roquettes Kassam ont été tirées dans la nuit de jeudi à vendredi, après le premier jour de l’opération ''chênes de Bashan'' (Alonei Bashan), dans le nord de la bande de Gaza. Deux des projectiles ont atteint la région de Sdérot, un d’entre eux provoquant des dégâts matériels à une station d’essence située à l’entrée de la ville. Deux groupes de terroristes ont été interceptés alors qu’ils s’apprêtaient à tirer d’autres roquettes.

En outre, six roquettes Kassam se sont abattues dans le sud de la ville de Sdérot, déclanchant sans arrêt le système d'alerte ‘‘Aube rouge’’.

Un des projectiles a frappé une usine de conditionnement de pommes de terre, près du Conseil régional de Sha'ar Hanegev. L’usine a été endommagée et trois ouvriers ont été légèrement blessés par les débris de la roquette. Ils ont été soignés par une équipe de secours du Magen David Adom et ont été évacués vers le centre médical Barzilay à Ashkelon.

Une autre roquette est tombée sur une place de marché sans faire de victimes.

Le porte-parole de la ville, Yossi Pinchas Cohen, qui est habituellement responsable d’annoncer les tirs de roquettes, était lui-même témoin de l’atterrissage d’un de ces engins. Cette fois, il a été contraint de s’occuper également de sa propre famille. «La roquette a atterri juste à côté de ma maison, dans le terrain de basket-ball près du nouveau centre social,» a-t-il raconté. «Tout le monde avait extrêmement peur chez moi, les enfants ont commencé à pleurer et ils paniquaient tous. Beaucoup de gens étaient également rassemblés dehors. Il y avait une grande agitation ici, dans la ville.»

Une roquette est tombée à côté d'une gare routière. «Un Kassam est tombé juste à côté d’une station de bus et 30 secondes plus tard un autobus est arrivé,» a raconté un témoin oculaire, «s'il était arrivé une minute plus tôt, il aurait été frappé et cela aurait certainement été un grand désastre.»

Une roquette supplémentaire a atterri dans le Kibboutz Saad.

La panique a éclaté presque partout où des roquettes Kassam ont atterri. Jeudi soir, de nombreux résidents de Sdérot et des alentours s’étaient rassemblés pour protester des tirs incessants sur leurs communautés.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté au carrefour d'Ashkelon contre les tirs de roquettes sur la ville. "Les tirs de Kassam se poursuivent en dépit du retrait unilatéral de Gaza", a souligné Méir Dana Picard, un manifestant interviewé par le site Nrg du quotidien Maariv. "Nous exigeons du gouvernement d'ordonner à Tsahal de procéder à toutes les opérations nécessaires pour éradiquer totalement la capacité des terroristes à tirer sur la région", a-t-il réclamé.


http://www.a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=10131
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 08 Juil 2006, 01:04

Citation :
L'heure des choix pour Israël...

Editorial de la semaine du 08/07/2006

Par Véronique Chemla et Guy Senbel pour Guysen Israël News

Vendredi 7 juillet 2006 à 13:02


Cette semaine, la menace pesant sur Israël s’est accrue. C’est Ashkelon, une deuxième ville israélienne, à l’intérieur de la Ligne verte, qui a été visée par le gouvernement palestinien dirigé par le Hamas. Ce sont des roquettes Qassam qui ont été lancées vers des populations civiles, sans, heureusement, blesser gravement quiconque. Cependant une dizaine de personnes ont tout de même été hospitalisées car elles ont été très ébranlées par les explosions.


A ceux qui croyaient que le Hamas avait signé un document reconnaissant implicitement l’Etat juif, ce mouvement terroriste a ainsi exprimé sa volonté non seulement de continuer sa guerre contre Israël, mais de l’amplifier.

Il a aussi révélé un caractère inhumain : il maintient sa population dans des conditions misérables avec un manque de scrupules cynique alors que le gouvernement israélien, après avoir procédé au désengagement de la bande de Gaza, envisageait d’autres retraits territoriaux unilatéraux.

Le Hamas sollicite l’aide internationale en alléguant une « crise humanitaire » et, parallèlement, utilise des sommes importantes pour acheter des armes, pour les perfectionner en augmentant leur rayon d’action et pour les lancer contre des hommes, des femmes et des enfants sans défense contre des agressions si violentes.

Le Hamas a aussi amené le président Mahmoud Abbas à montrer sa proximité idéologique. On peut lire dans le fil d’actualité de Guysen :
19:49 Le président palestinien Mahmoud Abbas a condamné les opérations de Tsahal dans la bande de Gaza. ''L'agression de civils palestiniens innocents est un crime contre l'humanité. La communauté internationale doit intervenir au plus vite pour mettre un terme à la politique de destruction d'Israël'', a-t-il affirmé. (Guysen.Israël.News)

Quand on connaît le souci israélien de réduire les dommages collatéraux, ces allégations montrent un usage biaisé de qualifications juridiques et morales afin de diaboliser Israël.

Voici soixante-six ans, les Nazis avaient lancé la bataille d’Angleterre afin de briser le moral britannique, d'envahir la Grande-Bretagne et d'imposer un ordre mortifère sur cette île qui, seule, résistait encore en Europe.
Les pilotes de chasse de la RAF avaient alors contribué à la défense d’Albion.

Les cousins verts de ces Nazis mènent leur djihad. Ce sont d’abord l’Etat d’Israël et ses habitants qui sont les cibles continues de ces terroristes. Par toutes les formes violentes : envoi de Palestiniens pour des attentats-suicides, tirs de roquettes, formation d'enfants-soldats voués à devenir des shahids, etc.
Les Israéliens, enfants et adultes, souffrent psychologiquement de cette situation stressante et dangereuse. Mais ils résistent, comme ils ont toujours résisté.
Parce qu’ils n’ont pas le choix.
Parce qu’ils en ont la volonté.
Parce qu’ils en ont les moyens.
Parce qu’ils ont décidé d’être maîtres de leur destin dans leur Etat.

Mais résister ne suffit pas. Il faut que la communauté internationale gagne cette ‘’guerre’’.
Le Hamas n’est qu’un des bras séculiers au service, entre autres malfaisances, du premier pays que l’on est en droit de considérer comme terroriste : l’Iran.
L’Iran, pays terroriste en chef ! Une ‘’image’’ certes, mais tellement signifiante. Nous avions bien ‘’Israël, juif des nations’’ afin de démontrer qu’à l’échelle planétaire se retrouvait le même antisémitisme qu’à l’échelle individuelle.
Les stratèges israéliens sont bien entendu inquiets de ce qu’il se passe actuellement aux frontières d’Israël, mais leur inquiétude est relative car ils savent qu’à court terme il n’y a pas de danger existentiel.
Ils sont surtout inquiétés par le nucléaire iranien qui lui est un danger ‘’éliminatoire’’. Les dirigeants de ce pays ont su avec le temps prendre l’ascendance morale sur des voisins comme la Syrie, le Liban par l’intermédiaire du Hezbollah et, pour boucler la boucle, du Hamas.

Chacun de ces ‘’partenaires’’ a ses intérêts particuliers, mais ces derniers sont tellement compatibles avec ceux du ‘’chef iranien’’ que tout roule pour le mieux dans la sphère terroriste islamiste.
Là, est le danger mondial à très court terme.

En attendant, il faut vaincre l’ennemi qui veut la disparition d’Israël.
Il ne s’agit pas d’un adversaire avec lequel on peut dialoguer, mais d’un ennemi – Hamas, Fatah et autres - qui a inscrit ses buts dans des Chartes et ne veut pas de « paix contre des territoires », mais la guerre pour reconquérir la « terre d’islam », en agrandir le périmètre en y adjoignant d’autres contrées, notamment européennes, et dominer des populations autochtones - Dhimmis - en éliminant les musulmans modérés.

L’Etat d’Israël doit cesser de parler un double langage - « il n’y a pas de partenaire pour faire la paix » et présenter le président Abbas comme un interlocuteur prêt à envisager la paix – et ne doit pas entreprendre d'actions pouvant être interprétées comme des signes de faiblesse pour constater l’absence de partenaire palestinien avec qui négocier en vue de la paix et l'absence de pertinence d'échange de territoires contre la paix. Et donc envisager d'autres stratégies.

Mais revenons à des préoccupations plus tangibles. Guilad Shalit n’est toujours pas en liberté et aujourd’hui, Yéhouda Bassel (z''l), un soldat de 21ans, vient de perdre la vie en essayant d’éradiquer ce fléau nommé terrorisme.
Rappelons que dans le même temps il y a eu 20 TERRORISTES abattus. Pas des civils, des terroristes.
Sur certaines télévisions françaises, un individu qui porte un lance-roquette muni d'une roquette est qualifié de "civil" .
Un individu qui lance des missiles Qassam est un civil ?!
Un individu qui porte un gilet explosif afin de commettre est un civil ?!
Tous ces ‘’civils’’ n’ont qu’un but : tuer des juifs, vraiment civils eux et accessoirement des Croisés. Mais là, ils sont embêtés : il n’y en a pas beaucoup sous nos latitudes.
Qu’à cela ne tienne : le sort des Juifs réglé, Ils s’occuperont de l’Europe. Là-bas le ‘’gibier’’ ne manque pas. L’ère des grands choix est arrivée.
Les dirigeants européens sauront-ils les faire ?

http://www.guysen.com/articles.php?sid=4766
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 08 Juil 2006, 12:31

Ce que je reproche à ce genre d'articles, c'est que l'utilisation determes tels que "l'état juif", on peut laisser penser au gens qu'il s'agit d'une guerre de religion. Elle n'y est qu'une incidence socio-historique mais les véritables motivations sont économiques et stratégiques.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 08 Juil 2006, 13:20

Mespheber a écrit:
Ce que je reproche à ce genre d'articles, c'est que l'utilisation determes tels que "l'état juif", on peut laisser penser au gens qu'il s'agit d'une guerre de religion. Elle n'y est qu'une incidence socio-historique mais les véritables motivations sont économiques et stratégiques.

Quasiment tous les articles proviennent de la presse israélienne Idea

Quant à l"incidence socio-historique", je vous renvoie au coran...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 08 Juil 2006, 14:57

Citation :
Les nouveaux Droits de l’Homme de l'ONU.

La nouvelle organisation des Droits de l’Homme des Nations Unies perpétue de bien mauvaises habitudes.

L’ancienne formule suscitait déjà quelque méfiance, surtout en détaillant sa composition. Elle fut dirigée par la Lybie, grande protectrice, on le sait des Droits de l’homme, des Femmes et des infirmières bulgares.

La nouvelle formule n’est pas plus réjouissante. Israël, dés la constitution de cette « commission » savait qu’il ne pouvait rien en attendre de bon. La preuve en est apportée aujourd’hui.

Le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies a adopté jeudi 6 Juillet par 29 voix contre 11 et cinq abstentions une résolution qualifiant de violation des lois humanitaires internationales les opérations militaires israéliennes en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.

Mais de mention des pays arabes, point

Pour ce conseil des Droits de l’Homme, seul Israël se rend coupable de graves atteintes à ces droits.

La Suisse a bien proposé quelques amendements évoquant la responsabilité des groupes palestiniens armés mais le texte adopté reprend un amendement de la Conférence islamique (57 pays membres) qui a déposé le projet.

Le conseil, passant outre les amendements, "exhorte toutes les parties concernées à respecter la loi humanitaire internationale, à s'abstenir de toute violence envers les populations civiles et à traiter en toutes circonstances les combattants détenus en accord avec les conventions de Genève".

Israël est donc prié par ce Conseil de laisser massacrer, enlever ses citoyens sans dire un mot.

La Conférence Islamique, qui a proposé ce texte, en ressort toute ragaillardie avec le sentiment du devoir accompli.

Après leur sieste, les délégués de ce Haut Conseil se pencheront probablement sur les massacres perpétrés au Soudan par le gouvernement islamique et ses milices.

Mais ce n’est pas certain. La Conférence Islamique a d’autres urgences. Et c’est elle, en apparence, qui décide de l’ordre du jour pour les travaux de ce haut conseil.

De bien belles démissions de la pensée en perspective !

© Primo, 6 Juillet

http://www.primo-europe.org/breves.php
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 08 Juil 2006, 15:03

Citation :
« Frapper et disparaître »

Submitted by Ram Zenit on Sat, 2006-07-08 12:29. Israël / Palestine | Terrorisme

Une démonstration de la tactique israélienne « Frapper et disparaître » telle qu’elle a été exposée hier par le Général Galant, ici, a été donnée cette nuit par l’IDF : l’armée c’est retirée de Beit Lehiya dans le Nord de la Bande de Gaza où elle opérait depuis deux jours. En même temps elle s’approchait de la ville de Gaza par la route du centre de la Bande.

Ainsi « disparaissant » au Nord, l'armée « frappait » au centre !

Par contre au Sud, elle continue sa pression autour de la ville de Rafah où se trouverait le caporal Shalit, à partir de Dahanya, l’aéroport de Gaza, investit par les troupes et commandos israéliens dès les début des opérations.

La pression militaire semble commencer à donner ses signes : les pertes palestiniennes en hommes armés sont sans commune mesure comparées aux pertes israéliennes. Après l’opération du Hamas en Israël qui s’est terminée par 2 morts de chaque côté et Shalit enlevé, la rue palestinienne chantait la gloire de ses « combattants » et annonçait par un « 2-0 » le score macabre de leur action (les deux tués palestiniens n’étaient pas pris en ligne de compte par les fans des « Bataillions Al-Kassem ») Aujourd’hui avec le score de « 1-40 » pour les tués et 64 officiels du Hamas, ministres, parlementaires et maires, arrêtés, le prix militaire de la glorieuse infiltration palestinienne est très cher !

Signalons ici qu’il est certainement très faible compte tenu des moyens importants mis en action par Israël : si celui-ci ne prenait pas ses précautions et faisait le « rouleau compresseur » comme certains aiment à l’imaginer les pertes palestiniennes se compteraient par centaines !

En quoi la pression militaire se fait ressentir sur l’ennemi palestinien ?

Les ravisseurs de Shalit n’exigent plus la libération de milles prisonniers, plus les femmes et les mineurs (laissons au Monde le mot « enfants », et rappelons que pendants la guerre de 1982 au Liban, les « enfants de l’RPG » combattaient comme les autres –RPG le bazooka antichar de fabrication russe) .

Hanyé a demandé ce matin un cessez le feu général.

Abbas fait pression et dans une conférence de presse hier il a annoncé les propositions égyptiennes et les « concessions israéliennes » .

En plus des pressions militaires il y a des pressions politiques et diplomatiques.

Il y a deux jour Ynet a présenté un entrefilet selon lequel le ministre des AE français aurait dit que la France mettait tout en œuvre pour libérer Shalit !

Les implications politiques de cette affaire sont à discuter, ce qui sera fait dans un autre post

http://politiquearabedelafrance.net/node/308
Revenir en haut Aller en bas
 
Proche-Orient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 21Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Proche-Orient / Colonisation israélienne en Cisjordanie
» Palestine, Mythe du moyen-orient
» le Proche Orient pour les Nuls
» Un mystérieux ovni affole le Moyen-Orient
» Manifestation de soutien aux Chrétiens d'Orient !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: