DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au-delà des mots : les maux ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 14:15

J'ai confié, plusieurs fois sur ce forum, que j'étais engagé dans la paroisse d'un quartier sensible, ces quartiers oubliés et souvent incompris.
L'histoire se précipite et le journal "La Croix" de ce jour s'en fait écho.
Oui, il y a polémique car on vient d'avoir une augmentation d'impôts de 50%, ce qui est un paradoxe pour une commune réputée une des plus pauvres d'Ile de France.
Ne m'imaginez pas pour autant dans un taudis entouré de gravas, la réalité est tout autre, car elle est sociale et non environnementale.
Je me trouve impliqué fortement dans le collectif des habitants contre cette augmentation stupéfiante.
Nous sommes le pot de terre contre un pot de fer. C'est pour moi le moment de vérifier si la Providence - que je prie et en qui je crois - est du côté des plus faibles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 14:32

Cher Valtortiste, bravo.

Ce qui est terrible, c'est cette drogue que constitue l'impôt pour nos dirigeants politiques.

50 % d'augmentation, c'est énorme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 14:44

Merci de ton soutien.
En effet, nous découvrons que, du fait de cette augmentation, des ménages jusqu'ici exonérés, vont être assujettis à l'impôt. Dur, en cette période de crise !

Pour le reste, les habitants découvrent que leurs impôts locaux deviennent presqu'aussi importants, voir égaux, à leurs impôts sur le revenus. Ce sont des "Twin Towers" qui font peur par leur taille.

D'un autre côté nous découvrons que des personnes d'opinions diverses, voire opposées, peuvent unir leurs efforts dans la recherche de solutions communes. Là est l'espoir.

Ce soir nous avons notre grande réunion publique : elle décidera de la suite.
A la grâce de Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 14:47

Ancien élu maire adjoint ... je connais bien ces problèmes... si je peux être utile?
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 14:52

adamev a écrit:
Ancien élu maire adjoint ... je connais bien ces problèmes... si je peux être utile?
Merci de ton amitié, cher Adamev, et de ta réaction en faveur de la justice.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 14:54

On peut être en désaccord sans pour autant être ennemis.
Pour aider faut expliquer le contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 15:27

adamev a écrit:
On peut être en désaccord sans pour autant être ennemis.
En effet. Merci pour cette reflexion et ton geste donc.

L'histoire de notre ville et de sa descente vient d'une malformation de naissance : une ville champignon qui reçoit une immense quartier de logements sociaux (49% de la population) et une copropriété (la seconde d'Europe) qui se détériore au fil du temps : ainsi un marchand de sommeil vient d'acheter 10 appartements d'un coup pour louer les chambres à l'unité, 500 € pièces.

De là vient un peuplement cosmopolite porteur de questions propres : intégration, emploi, ... mais aussi facteur de jeunesse consommatrice de services. La loi républicaine (c'est une bonne chose) impose de scolariser tous les enfants, même ceux de sans-papier. Notre population est de 26.000 habitants théorique, mais de plus de 30.000 réels. De cela vient un déséquilibre structurel des finances que l'histoire n'a pas pu corriger.

En effet, la politique publique a promu dans les années 2000, de grands travaux, payés quasiment intégralement, entraînant malheureusement un accroissement des charges de fonctionnement. En 2003 la ville a été mise sous contrôle de la chambre régionale des comptes, entrainant une cogestion Municipalité/Etat autour d'un plan de redressement qui a tourné court.

Au fils des ans, les dépenses (et donc les prestations) de la municipalité (communiste) se sont réduites, mais un versement primitivement prévu de l'Etat s'est interrompu en 2005. La chute a commencée et le drame annoncé est arrivé. La somme de 4.000.000 € prévue par l'augmentation des impôts, correspond exactement à ce que devait verser l'Etat.

Le dialogue entre la Municipalité et l'Etat est difficile, voire conflictuel. Il faudra pourtant qu'il s'instaure car si l'un à la clé, l'autre à la serrure. Leur entente est indispensable pour réouvrir la porte de notre avenir. Pour l'instant, il est angoissant : l'année prochaine rien ne dit que l'augmentation ne continue pas.

Notre cas est symptomatique des quartiers difficiles, ceux qui s'enflamment (au sens propre) régulièrement. De cette crise - violente - sortira peut-être la compréhension de ces phénomènes. Pour moi, plus cela va, plus j'entre dans la perception des racines de notre mal.

Pour l'instant nous avons prévu un certain nombre d'actions. Ce soir nous verrons si la mobilisation est au rendez-vous. En fonction des résultats, totue aide sera bienvenue, dont la tienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 17:43

Quel est le nombre de foyers fiscaux (c'est sur cette donnée que se répartira la hausse en tenant compte des de la part de foyers exonérés?)? Comment ont-t-il évolué depuis le début de la mandature?

Quel est le budget de fonctionnement? Celui des investissements? A quelle hauteur le fonctionnement contribue-t-il au financement des investissements? En d'autres termes quelle est la marge d'autofinancement (avec la nouvelle présentation des comptes (M14) c'est facile à connaître)? Quelle est la part des remboursements d'emprunts (de trésorerie (court terme) et de long et moyen terme pour le fiancement des travaux (voirie...). Y-a-t'il eu récemment de gros investissements (type écoles primaires, piscine, locaux sportifs...)?

Dans le budget des fonctionnement quelle est la part de la masse salariale? Est-elle en rapport avec les services rendus? Quel est le taux de la taxe professionnelle?
Quel est le montant de la dette par habitant?

Quelle est la part des subventions dans les deux budgets généraux?

Attention : l'augmentation brutale des impôts ne résulte-t-elle pas d'une prise en compte "soudaine" d'un gros volume d'amortissements (obligatoires depuis au moins le début de la décennie) qui auraient pu être lissés dans le temps?..... Ou une volonté de réduire drastiquement la dette par habitant à des niveaux "normaux" (normalement une génération doit autofinancer la suivante).

Quelles raisons sont invoquées pour le retrait de l'état?


Normalement la préfecture doit pouvoir communiquer un positionnement de la commune par rapport à des commune similaires proches. Ces comparaisons sont souvent instructives.

Les municipalités de gauche (j'en fus un élu et je me suis battu contre ces pratiques) ont souvent de la gestion budgétaire une approche "politique". Parfois c'est pour dégager des financements partisans. Parfois c'est pour la bonne cause, mais une mairie ce n'est ni l'ANPE ni un bureau d'aide sociale tous azimuts (euphémisme).

Ce n'est là que quelques questions à se poser.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Ven 09 Oct 2009, 17:54

Ce qui est terrible, c'est que peut-être en 2010, c'est d'autres quartiers tout aussi défavorisés qui seront "rançonnés" ! ... si j'ai bien compris ce qui est écrit sur le blog, c'est presque de l'entourloupe de la part du Préfet ?!
Pour en arriver là, la France doit être toute entière dans une dèche pas possible!

... Tenez bon, ensemble et courageusement, pour faire exemple, aussi! ...

Donnez-leur des pistes possibles. Par exemple la vente d'une part des réserves d'or pour sauver les communautés dans une situation précaire, une séquestration des biens de spéculation sur le territoire ( ce marchand de sommeil, par exemple, fait son beurre en pressant les gens comme des citrons, il me semble), le gel des impôts pour quelques années avec plan de redressement local qui tienne la route, etc ...

D'ici, je ne peux que penser très fort à vous et prier l'Esprit Saint de vous souffler ses dons.


(Pour la toute petite histoire ubuesque : dans ma commune, quand les conseillers ont voulu couper les subsides aux sociétés — chorale, fanfare, football, skiclub, etc ... — ils ont avancé des chiffres de subsides cachés déjà accordés. Ainsi, la société de chant dont je fais partie ayant un local de répétition "bénéficiait" déjà du prix d'une location possible dudit local donc la somme fictive était portée en subside :colere: ..... Nos élus l'ont senti passer à l'assemblée primaire suivante .... Ils avaient bien promis de nous aider si le besoin s'en faisait sentir, mais quand nous avons demandé cette aide promise, ce fut environ l'équivalent de 330E .... En "représailles" ironique, mon mari qui était alors président de la société versa de sa poche une aide de 330E à notre pauv' commune. Si je raconte ça, c'est qu'une grosse somme avancée dans le blog m'y a fait penser. )
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Sam 10 Oct 2009, 06:50

Merci beaucoup.

Cher Adamev, la ville de Grigny est entrée, depuis sept ans, en procédure de redressement et tous les comptes sont épluchés, chaque année, par la Chambre régionale des comptes. Nous ne sommes pas compétents pour évaluer les finances publiques. Nous ne fions qu'aux conclusions, réputées impartiales.
Par contre, il y a effectivement des chiffres comparatifs en ligne sur Grigny. Il faut que je les sélectionne pour te les fournir.
------------------------------
Hier soir, il y avait du monde et la salle était comble. Un monde composite fait de contribuables inquiets et de militants de tous les partis de la ville. Chacun est intervenu dans son registre. On a pas coupé à l'intervention du disjoncté qui s'empare du micro pour débiter une salve de propos incompréhensibles.

Outre la montée en puissance du dossier (passer du plan local au plan national), nous avons retenu trois actions dans un premier temps :
1 - Vous n'êtes pas content ? dites-le : il s'agit d'envoyer un maximum de lettre et de mails directement au Préfet.
2 - L'opération "ville à vendre" : Chacun met un panneau "à vendre" sur son pavillon ou sur son appartement, mais avec le numéro de téléphone direct du Préfet. Cette action a fait rire toute la salle.
3 - Un rassemblement festif, samedi prochain. On brûlera symboliquement la feuille d'impôts, mais chacun viendra avec ses idées : qui habillé de guenilles, qui avec son lancer de ballons, qui avec son concert de casseroles, etc...

Le but de cette première série d'action est de montrer notre existence, de nous compter (cent, on arrête, mille, on continue) et de capter l'attention des médias sur notre sort.
Sur ce dernier point, la veille Internet nous fait dire que notre cas est en train de devenir un symbole. Son sens varie selon les options politiques : pour le Gouvernement, il s'agit de dire stop à un contre-exemple manifeste de politique publique (rançonner une commune réputée la plus pauvre du département); contre le Gouvernement, il s'agit d'en faire un exemple de changement de politique.
-----------------------

Cher cébé, merci de ton intention.
------------------------

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Sam 10 Oct 2009, 14:00

Merci Valtortiste de nous donner la première bonne nouvelle : la grande mobilisation des habitants eux-mêmes.

L'idée de la "Ville à vendre" est très porteuse! .. si vous faites parler de vous, c'est déjà un grand pas : les hommes politiques n'aiment pas ce genre de tapage contreproductif pour leur réélection et autant ils "souffrent" de ce remue-ménage autant ils mettront leur énergie à trouver une bonne porte de sortie.

La "fête" de samedi prochain aussi pourra marquer les esprits avec cette idée forte : nous sommes UNIS, on n'attaque pas les habitants un à un sous pli cacheté (de la feuille d'impôt personnellement reçue), nous sommes solidaires, nous nous parlons, nous devenons des amis et chacun est le prochain de chacun dans notre commune! ....

Pour l'envoie de mail et de lettres, mettez donc sur pied un petit service d'écrivain public occasionnel ... on ne sait jamais rambo
... Mince quoi! ... que les gens de pouvoir se déshabillent aussi, s'ils veulent dépouiller le peuple!

Je vais suivre vos actions avec attention et grande amitié!
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Au-delà des mots : les maux ...   Sam 10 Oct 2009, 15:35

Tout mon soutien, cher Valtortiste et que le Seigneur bénisse vos actions.
Nos dirigeants deviennent de plus en plus "malades" shakng2
C'est à se poser des questions sur leur but, quel but? Ils sont quand mêmes intelligents Question
Revenir en haut Aller en bas
 
Au-delà des mots : les maux ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au-delà des mots : les maux ...
» Envole-toi par-delà les mots
» Mots pour Maux
» Envole-toi par-delà les mots
» envole toi par delà les mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: