DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Que ferait Jésus à ma place ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Que ferait Jésus à ma place ?   Ven 09 Oct 2009, 08:16

Bonjour,

Ce petit topic car une question me turlupine, et j'ai besoin un peu de l'avis de tous.

Nous avons tous déjà rencontré (j'espère car ça m'aiderait :-) ce genre de personnes que la vie a énormément blessé. Des vies plutot difficiles en somme, et les événements ont profondément marqué ces personnes, physiquement même parfois, et en tout cas psychologiquement de manière certaine.
Or, parmi ces gens qui ont un passé difficile, il y a certaine personne plutot execrables. Je veux dire par là qu'elles conditionnent sans arrrêt les personnes autour d'elle. Leur vie difficile fait que pour un rien elles se sentent mal aimées, et aussi qu'elles ont du mal à montrer 'simplement' leur amour pour les autres.

J'ai plusieurs exemple en tête. Cela fait qu'en général, les relations avec ces gens sont en dents de scie, et surtout qu'un rien peut les blesser d'une part, et que d'autre part elle ne réalisent pas que leur comportement sur leur entourage peut avoir des effets parfois très néfastes voire insupportable.

C'est vrai que face à ces gens, dont actuellement je perçois un exemple concret, je me demande vraiment comment ferait la Christ.
1. Bien sûr, ces personnes ont beaucoup souffert, et elle mérite notre attention, et qu'on les "manie" avec délicatesse.
2. Mais leur comportement est tel qu'on aimerait parfois les envoyer "bouler" Smile, ou on aimerait faiore en sorte qu'elles évoluent dans leur tête et leur comportement.
3. Les tentatives répétées pour aller dans ce sens sont vaines, et aboutissent davantage à de l'incompréhension qu'à une évolution. Elles sont psychologiquement tellement à "fleur de peau" que leur faire une once de remarque conduit à un sentiment de "mal-aimé". C'est comme une impasse quoi qu'on fasse.

Je ne sais si je suis bien clair. Mais qu'elle attitude aurait le Christ face à une personne avec un tel comportement, tout en sachant que c'est la vie qui l'a malmenée et qui l'a conduite à devenir ainsi, et en même temps que les personnes ont des limites.

Je précise que j'ai des exemples précis en tête (plusieurs) et que je ne suis pas directement concerné come étant la personne "à bout". Mais j'en voit autour de moi et je vous avoue que je ne vois pas de solution comme attitude "sage" à tenir dans une telle situation.

Merci de ces échanges à venir Smile

- spidle33 -
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
casanova



Masculin Messages : 404
Inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Ven 09 Oct 2009, 11:49

C'est une question difficile! ca dépend des gens...
je ne pense pas avoir l'expérience nécessaire pour y répondre correctement, mais ce que je sais c'est qu'il faut éviter que ces personnes se sentent "juger";
ainsi à l'exemple du christ qui ne juge pas la femme adultère, Jésus la remet EGALEMENT sur le droit chemin... comment fait-il? :

La puissance de l'amour et du pardon peut changer les coeurs, et faire en sorte qu'autrui puisse prendre conscience de ses défauts, en 'douceur' si j'ose dire^^

mais comme je l'ai dit ca dépend des gens, certaines personnes ont besoin qu'on les "remus" un peu brusquement afin qu'elle prenne conscience de leur mal-être, d'autres ont besoin de plus d'affection et de délicatesse pour qu'elles puissent changer...
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Ven 09 Oct 2009, 13:37

Dans le peu d'expérience que j'ai eu face à des âmes souffrantes, j'ai remarqué qu'elles n'avaient besoin que d'une oreille attentive.

Je suis arrivée, quelquefois, Embarassed à faire abstraction d'un jugement, d'une parole qui les fassent réagir ou d'"entrer" dans leur spirale où ils tournent en rond, où je perdais une certaine lucidité en faisant jouer mes sentiments.

Cela m'aurait, où m'a mené, parfois à une confrontation.

Cela ne vous est-il pas arrivé, surtout au téléphone, lorsqu'une personne vous parle de ses problèmes, de sa souffrance, durant plus d'une heure.... de ne plus pratiquement rien dire, d'écouter et de dessiner.....

Si la personne est écoutée et non pas ignorée, le fait de se répéter, de se vider, lui fait un énorme bien. Elles se sentent comprises, aimées. Enfin c'est ce qu'elles me disent...

Très sincèrement je ne vois pas que faire d'autre.

Demander au Christ, remettre au Christ la tourmente et blessure de cette personne, tout en l'écoutant. scratch

Et de faire, peut-être comme le Christ, dessiner dans le sable. silent
Ce n'est que ma pauvre explication.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Ven 09 Oct 2009, 15:43

Arc-en-ciel,

ce que tu dis, que je rejoins et qui fait partie de mon expérience aussi, n'est possible que ponctuellement.
Pour une personne qui cotoie ces gens-là au quotidien, cela peut vite devenir invivable. La charité, c'est l'équilibre parfait entre l'amour de Dieu, l'amour de soi et l'amour des autres. Et l'amour de soi implique de fixer des limites, c'est normal.

Devoir tous les jours supporter ces personnes "en dessinant dans le sable" n'est pas chose facile. Plus encore, est-ce la solution ?

Je trouve cette dimension là de la nature humaine particulièrement difficile et délicate.
Je me demande s'il y a une solution. D'où ma question : que ferait Jésus à cette place ?
Répondre à cette question, c'est donner la solution...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Ven 09 Oct 2009, 16:42

spidle33 a écrit:
Arc-en-ciel,

ce que tu dis, que je rejoins et qui fait partie de mon expérience aussi, n'est possible que ponctuellement.
Pour une personne qui cotoie ces gens-là au quotidien, cela peut vite devenir invivable. La charité, c'est l'équilibre parfait entre l'amour de Dieu, l'amour de soi et l'amour des autres. Et l'amour de soi implique de fixer des limites, c'est normal.

Devoir tous les jours supporter ces personnes "en dessinant dans le sable" n'est pas chose facile. Plus encore, est-ce la solution ?

Je trouve cette dimension là de la nature humaine particulièrement difficile et délicate.
Je me demande s'il y a une solution. D'où ma question : que ferait Jésus à cette place ?
Répondre à cette question, c'est donner la solution...

Oui, c'est vrai, mais je dois dire que lorsque durant quelques mois, tous les jours, cette personne me téléphonait durant plus d'une heure, sauf les week-end, j'ai failli craquer et ne pas me montrer charitable.

Alors j'ai prié , presque crié intérieurement et demandé à Jésus son aide surtout par rapport à cette personne.

Je me suis surprise à dessiner sur un bout de papier..... Tout en étant "détaché", j'y ai vu la manifestation de l' Amour patient dans une épreuve.

01 Jésus s'était rendu au mont des Oliviers ;
02 de bon matin, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s'assit et se mit à enseigner.
03 Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu'on avait surprise en train de commettre l'adultère. Ils la font avancer,
04 et disent à Jésus : « Maître, cette femme a été prise en flagrant délit d'adultère.
05 Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, qu'en dis-tu ? »
06 Ils parlaient ainsi pour le mettre à l'épreuve, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus s'était baissé et, du doigt, il traçait des traits sur le sol.
07 Comme on persistait à l'interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il soit le premier à lui jeter la pierre. »
08 Et il se baissa de nouveau pour tracer des traits sur le sol.
09 Quant à eux, sur cette réponse, ils s'en allaient l'un après l'autre, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme en face de lui.
10 Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-il donc ? Alors, personne ne t'a condamnée ? » Jean 8



Je ne suis pas d'une grande aide, Spidle geek


Dernière édition par Arc-en-Ciel le Sam 10 Oct 2009, 00:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Sam 10 Oct 2009, 00:15

Citation :
Je ne sais si je suis bien clair. Mais qu'elle attitude aurait le Christ face à une personne avec un tel comportement, tout en sachant que c'est la vie qui l'a malmenée et qui l'a conduite à devenir ainsi, et en même temps que les personnes ont des limites.

Oui. Le fait d'avoir conscience des blessures d'une personne qui expliquent son comportement, ouvre la porte à une certaines douceur qui peu s'offrir (compréhension, miséricorde). Mais cette douceur ne doit pas éliminer la fermeté qui a aussi sa place. Donc en réalité, il faut user des deux.
D'abord la fermeté qui limite les dégâts (effets) d'un mauvais comportement sur l'entourage. Et la douceur lorsque le coeur réagit par "je ne me sens pas aimé et habituellement rejeté". Mais lorsque la douceur s'offre, elle ne doit pas annuler le travail qui a déjà été fait part la fermeté. Il doit être claire pour la personne qu'on console, qu'elle a vraiment eu un mauvais comportement (donc la fermeté demeure malgré la douceur). Mais comme il s'agit d'un traumatismes (blessures passés), ce comportement ne s'illuminera tout seule, il reviendra régulièrement. On peut juste un peu contrôler temporairement ce genre de mauvais comportement (diminuer un peu sa fréquence). La volonté n'a pas beaucoup d'action sur un tel comportement (se n'est pas conscient, ou si peu).

Le Christ savait être ferme tout en usant de douceur. C'est qu'on appelle une juste autorité (sagesse).
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Sam 10 Oct 2009, 00:21

spidle33 a écrit:

J'ai plusieurs exemple en tête. Cela fait qu'en général, les relations avec ces gens sont en dents de scie, et surtout qu'un rien peut les blesser d'une part, et que d'autre part elle ne réalisent pas que leur comportement sur leur entourage peut avoir des effets parfois très néfastes voire insupportable.

Des problèmes avec la belle-famille ? Mr.Red

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Sam 10 Oct 2009, 00:34

spidle33 a écrit:

C'est vrai que face à ces gens, dont actuellement je perçois un exemple concret, je me demande vraiment comment ferait la Christ.
1. Bien sûr, ces personnes ont beaucoup souffert, et elle mérite notre attention, et qu'on les "manie" avec délicatesse.
2. Mais leur comportement est tel qu'on aimerait parfois les envoyer "bouler" Smile, ou on aimerait faiore en sorte qu'elles évoluent dans leur tête et leur comportement.
3. Les tentatives répétées pour aller dans ce sens sont vaines, et aboutissent davantage à de l'incompréhension qu'à une évolution. Elles sont psychologiquement tellement à "fleur de peau" que leur faire une once de remarque conduit à un sentiment de "mal-aimé". C'est comme une impasse quoi qu'on fasse.

Je ne sais si je suis bien clair. Mais qu'elle attitude aurait le Christ face à une personne avec un tel comportement, tout en sachant que c'est la vie qui l'a malmenée et qui l'a conduite à devenir ainsi, et en même temps que les personnes ont des limites.

Bon, là je vais essayer d'être plus sérieux.
Je ne pense pas qu'il y ait de remède miracle.
A mon avis la première chose, c'est comme d'habitude : humilité. Il ne faut pas partir avec l'idée de guérir les gens, il faut bien se mettre dans la tête que s'ils ont eu une vie difficile et que leurs blessures sont profondes, tu ne pourras rien y changer tout seul, et même avec d'autres, ce ne sont pas des choses qui se planifient. Il n'y a pas de traitement. Voilà qui ne règle pas ton problème, mais déjà doit te placer dans une position plus sereine : tu n'as aucune obligation de résultat devant quelqu'un qui ne va pas bien.

On aimerait faire en sorte que les gens évoluent dans leur tête et leur comportement, c'est certain. Cela ne se fait pas qu'avec les gens qui ont souffert. Nous aimerions tous (les hommes) que les femmes soient capables de comprendre que passer tout un après-midi pour chercher un cadeau d'anniversaire c'est excessif, ou qu'il est inutile de se rendre dans un magasin si on n'a rien à y acheter. Mais nous savons aussi que c'est impossible et qu'il faut humblement faire avec le fait que la femme est comme ça.

Conclusion : c'est une impasse quoi que tu fasses ? Accepte-le avec humilité, essaie d'être bon et patient sans attendre un quelconque changement chez celui qui est en fasse de toi. Et SURTOUT ne jamais partir dans l'argumentation : le mal-aimé n'est pas rationnellement ainsi. Il ne dit pas qu'il est mal-aimé parce que cela, ceci et encore cela, mais se sent mal-aimé et c'est à partir de ce sentiment qu'il interprète le reste. Le sentiment précède la raison, alors renonce à prouver à un mal-aimé par A + B qu'il est aimé, c'est sans espoir.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Sam 10 Oct 2009, 07:25

Merci à tous pour les témoignages et les conseils à spidle33 , dont le problème est bien humain et hélas trop fréquent .
Je pense que dans les cas extrêmes , il n'y a pas de solution individuelle .
Mon grand-père , à la fin de sa vie , était proprement insupportable . Par vengeance , il s'amusait à semer la zizanie parmi ceux qui le soignaient .

Heureusement , ses trois filles habitaient dans un rayon de 500 mètres . Dès qu'une des filles sentait qu'elle allait craquer , elle passait le relais à une de ses soeurs et le grand-père devait déménager .

Mais tout le monde n'a pas cette chance , évidemment . Il faut beaucoup prier pour que les
circonstances deviennent plus favorables .

" Père , si c'est possible , éloigne de moi ce calice ... " .
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Que ferait Jésus à ma place ?   Sam 10 Oct 2009, 08:52

Merci pour vos réponses à tous, meme Arc-en-ciel ;) Very Happy
Je vois que vous avez les mêmes conclusions que moi ! Smile

En fait je l'ai ma réponse, et c'est la même que pour la souffrance quelque part. Je vous la partage :
- la souffrance sur terre est une question sans réponse, nous savons en vue de quoi ("pour quoi") nous souffrons, mais nous ne savons pas "pourquoi" nous souffrons (pourquoi ce moyen et pas un autre). Le fait est que ça marche :ça nous transforme en vue d'aimer mieux et plus !
Mais le revers de la médaille est que la souffrance peut nous révolter, nous "carapacer", et nous rendre execrable.

Face aux souffrances que nous pouvons vivre, j'ai une certitude : le Seigneur ne nous permettra jamais de souffrir au-delà de ce que nous pouvons supporter. A coté de ça, la plupart d'entre nous avons une "croix" à porter sur terre. Je le pense vraiment. Et je crois aussi que dans bien des situations, malheureusement, cette croix est un proche ou un voisin, etc. au caractère insupportable, et des situations vécues avec lui parfois révoltantes. Philippe, rien qu'en écrivant, j'ai 3 exemples précis en tête, et en réfléchissant je suis sûr que je pourrais en trouver plus.

Et ma réponse donc, c'est de croire que face à l'insupportabilité de ces gens, le Seigneur ne permettra pas que cela aille au-delà du supportable. Au-delà de ce que nous croyions pouvoir supporter, c'est très souvent le cas. Mais la souffrance a aussi cette vertu de révéler que nous sommes plus fort que nous le pensions, malgré l'imperfection de notre "lutte" face à ce qui nous fait souffrir.

Alors ok, merci pour vos échanges ! C'est réellement constructif ! Smile

Honnêtemeent, il y a beaucoup de gens sages sur ce forum ;)

- spidle33 -
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
 
Que ferait Jésus à ma place ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que ferait Jésus à ma place ?
» La première place
» Faites place nette !
» elle parle à sa place
» Nous prendrons la place d'un ange déchu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: