DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'homosexualité et l'Eglise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Lun 19 Oct 2009, 23:14

je vous conseille tous cette conférence je ne l'ai pas encore regardé mais je suis sûr que vous ne serez pas déçu le pere Samuel charge de cour de la communauté saint jean a une vision philosophique et réaliste de la vie de l'Église qui est très bon et surtout juste et pointu



http://www.gloria.tv/?media=35893
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mer 21 Oct 2009, 03:38

Bonsoir ou bonjour à toutes et tous !

J'ai trouvé un texte sur Internet provenant du site de l'Église Unie du Canada.

Bien que je n'approuve pas tout son contenu, l'ensemble est intéressant... Qu'en pensez-vous ?


L‘homosexualité: ni un péché, ni une maladie:

"ce que la Bible dit et ne dit pas"

Par le Rev. Elder Don Eastman Copyright 1990 Los Angeles, presse de l’Universal Fellowship
1) L’homosexualité et l’église :

Le terme le plus beau dans l’Évangile du Christ est : "quiconque". Toutes les promesses de Dieu sont adressées à chaque être humain. Ceci inclut les gays et les lesbiennes. Quelle tragédie d’avoir vu les églises chrétiennes persécuter des personnes homosexuelles. Nous sommes tous créés avec un besoin vital de relation avec autrui. Notre qualité de vie dépend de l’amour que nous partageons avec notre prochain et notre prochaine, que ce soit la famille ou des amis (-ies), des compagnons ou autres personnes. Encore aujourd’hui, les homosexuels sont souvent confrontés à des attitudes hostiles qui les empêchent d’accéder à des relations saines. Jésus-Christ nous appelle à trouver un sens ultime à travers une relation personnelle et intime avec notre Créateur.

Cette importante union spirituelle peut apporter la guérison et des forces pour toutes nos relations humaines.

2) Ni un péché ni une maladie :
Pendant plusieurs siècles, l’attitude de l’église chrétienne envers la sexualité humaine était très négative; la relation sexuelle était envisagée uniquement en vue de la procréation, non pour le plaisir ; les femmes et les esclaves étaient considérés comme étant la propriété d’hommes et, les diverses expressions hétérosexuelles et homosexuelles étaient considérées comme coupables. De telles traditions continuent encore souvent à influencer les églises d’aujourd’hui. Certaines enseignent que la femme devrait être subordonnée à l’homme, favorisent des formes de discrimination envers les gens de couleurs et condamnent à l’égard des homosexuels (-elles). Elles disent que tous les actes homosexuels sont coupables, et se réfèrent souvent à leur interprétation de l’Écriture.

D’autres églises sont aujourd’hui influencées par un siècle de réflexions psychanalytiques nourries par des minorités influentes dans le milieu médical. Ils considèrent l’homosexualité comme une forme de maladie, bien que, actuellement, leurs propos soient complètement discrédités par le corps médical. Quelques églises et ministres continuent d’être influencés par cette idée, disant que les homosexuels ont " une structure sexuelle inachevée " et nécessitent une guérison.

La bonne nouvelle est que, depuis 1968, date à laquelle
l’Église MCC a été fondée, l’émergence d’une solide communauté de gays et de lesbiennes et les conclusions de nouvelles études scientifiques ont forcé les églises chrétiennes à réexaminer ses positions. Un nombre croissant de spécialistes bibliques et de théologiens reconnaissent maintenant que les Écritures ne condamnent pas la relation homosexuelle responsable, adulte et pleine d’amour.

C’est pourquoi, les gays et les lesbiennes doivent être acceptés, comme tels, dans les églises chrétiennes, et la relation homosexuelle doit être reconnue, respectée et soutenue.

3) Quel est le péché de Sodome?
Dans Ézéchiel 16, 48-50, il est clairement dit que le peuple de Sodome, comme un grand nombre de personnes aujourd’hui, possédait des biens matériels en abondance. Mais il refusa de subvenir aux besoins des pauvres et rendit des cultes aux idoles. Les pêchés d’injustice et d’idolâtrie tourmentent chaque génération.

Nous nous plaçons sous le même jugement, si nous créons de faux dieux et si nous traitons notre prochain avec injustice.

4) Le Lévitique 18, 22 et 20,13:
Les chrétiens aujourd’hui ne suivent pas les règles et les rites consignés dans le livre du Lévitique.

Certains ignorent leur propre impureté quand ils citent le Lévitique pour condamner les homosexuels (-elles). Un tel abus de l’Écriture déforme le sens de l’Ancien Testament et nie le message du Nouveau Testament. "Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme, cela serait une abomination."

Ces mots apparaissent uniquement dans le code sacré du Lévitique, un manuel de rituels pour les prêtres d’Israël. Leurs sens peuvent seulement être pleinement compris dans un contexte socio-historique de l’ancien peuple hébreu. Israël, qui avait une place unique en tant que peuple élu par le Dieu, devait éviter les pratiques des autres peuples et les croyances polythéistes. La religion hébraïque, caractérisée par la révélation d’un Dieu unique, se trouvait en tension continuelle avec la religion des Cananéens environnants, qui adoraient de multiples dieux de la fertilité. Le culte idolâtre des Cananéens était caractérisé par une prostitution cultuelle masculine et féminine, ceci est cité dans le Deutéronome 23, 17. Ce comportement compromettait à maintes reprises la fidélité et la loyauté d’Israël envers Dieu.

Dans certaines versions de la Bible, le mot hébreu " qadesh", qui traduit l’attitude cultuelle liée à la prostitution, fut faussement traduit par " sodomie".

5) -Qu’est-ce qu’une "abomination" ?
Une abomination est ce que Dieu trouve détestable parce qu'il y a eu une relation impure, (comme le viol, l’exploitation d’autrui, etc.), un manque de loyauté, ou une injustice.

Plusieurs mots hébreux traduisent ce terme. Nous les trouvons dans le Lévitique sous le nom de"toevah", ce qui est habituellement associé à l’idolâtrie, comme dans Ézéchiel, où il apparaît plusieurs fois.

Étant donné l'étroite association du mot toevah avec les pratiques idolâtres et religieuses cananéennes de la prostitution cultuelle, l'utilisation de toevah concerne uniquement la relation sexuelle entre personnes du même sexe. L’utilisation de ce terme, dans le Lévitique, remet en question la condamnation qui était appliquée aux sentiments amoureux adultes, consentants entre personnes du même sexe.

Un certain nombre de rituels et de règles cités dans l’Ancien Testament ont été donnés pour préserver les caractéristiques de la religion et de la culture d’Israël, mais, comme c’est indiqué dans Galates 3, 22-25, les chrétiens ne sont plus liés aux lois juives, car, par la foi, nous sommes unis aux paroles du Christ, et non liés au livre du Lévitique.

Il est sûr que les questions éthiques concernent toutes les cultures et tous les peuples de tout temps. Par la suite, ces réflexions ont donc rejailli du temps de Jésus-Christ, qui ne dit rien au sujet de l'homosexualité. En revanche, il nous parle abondamment d’amour, de justice, de miséricorde, et de foi.

6) Romains 1, 24-27
La plupart des livres du Nouveau Testament, y compris les quatre Évangiles, sont silencieux sur des actes dits homosexuels. Paul est le seul auteur qui fasse allusion à ce genre de relation. La seule déclaration négative de Paul à propos de ces actes se trouve dans Romains 1, 24-27. Dans le contexte d'une explication plus large sur le besoin partagé par tout le monde de se tourner vers l’Évangile de Jésus-Christ, certains comportements homosexuels sont cités comme exemple d’impureté de païens idolâtres.

Ce passage concerne-t-il tous les actes homosexuels, ou certains comportements homosexuels connus des lecteurs de Paul ? L’épître aux Romains a été écrit pour les chrétiens juifs et non juifs de Rome, qui auraient été habitués aux abus sexuels de leurs contemporains, particulièrement par des empereurs romains. Ils se seraient également rendus compte des tensions dans l'église primitive concernant les païens et l’observation des lois juives, voir aussi dans Actes 15 et dans l’épître de Paul aux Galates. Les lois juives dans le Lévitique mentionnent des actes entre hommes dans un contexte d’idolâtrie uniquement.

7) Qu’est-ce que la "Nature" ?
La signification du discours de Paul est que ces païens impurs changeaient ce qui était naturel pour eux (= phusin, dans le texte grec.) pour quelque chose de contre nature (= para-phusin.) Dans Romains 11; 24, Dieu agit d’une façon non naturelle quand il accepte des croyants non juifs.

Le terme " contre-nature " dans ces passages ne se réfère pas à la violation de soi-disant lois de la nature, mais plutôt à une action qui va contre sa "propre" nature. Dans cette perspective, nous pouvons remarquer qu’il est contre-nature pour une personne à orientation homosexuelle d’essayer de vivre selon un mode de vie hétérosexuel.

Romains 1,26 est le seul passage où apparaît dans la Bible une possible référence à une attitude saphique, bien que l’intention de ce verset ne soit pas clair. Quelques auteurs ont vu dans ce passage une référence à une femme adoptant un rôle dominant dans une relation hétérosexuelle. Étant donné le poids culturel pesant sur la femme à l’époque de Paul, ce sens peut être possible.

Les pratiques homosexuelles citées dans Romains 1,24-27 étaient prises comme étant le résultat d’idolâtrie et associées à d’importantes offenses contre Dieu (cf. Rm 1) Pris dans un contexte plus large, il paraîtrait aujourd’hui évident que ces actes sont différents des relations homosexuelles responsables et pleines d’amour.

À propos de la Bible:
La Bible est un ensemble de textes qui couvrent plus de mille ans d'histoire et qui racontent l’histoire des relations de Dieu avec le peuple hébreu et les premiers chrétiens. Elle a été écrite en plusieurs langues, nourrie par les styles et les formes littéraires de l’époque, elle reflète des cultures qui sont très différentes des nôtres. Voilà des éléments importants pour comprendre convenablement la Bible et son contexte.

Il y a de grandes différences doctrinales entre les diverses dénominations chrétiennes, qui utilisent la même source. De telles différences ont amené quelques chrétiens à dire que d'autres ne sont pas vraiment des chrétiens! La traduction biblique et la théologie diffèrent d'église à église. Elles changent également selon les époques. Il y a approximativement 150 ans aux États-unis, un groupe de chrétiens soutenaient qu'il y avait deux catégories pour l’ordre moral : les noirs et les blancs.

Des blancs ont alors pensé qu’ils étaient supérieurs aux noirs, donc selon eux, la soumission et l’esclavage des noirs étaient voulus par Dieu. Le clergé qui a soutenu ces idées si répugnantes s’est réclamé de l'autorité de la Bible. Le conflit sur l'esclavage a amené des divisions qui ont donné naissance à quelques importantes dénominations chrétiennes. Ces mêmes groupes, naturellement, ne sont plus favorables à l'esclavage aujourd'hui. La Bible a-t-elle changé? - non !, seule son interprétation change!

9) De nouvelles informations réfutent les anciennes idées :
Quelles sont les influences qui nous ont conduits vers un chemin nouveau de compréhension des Écritures ?

De nouvelles informations scientifiques, les changements sociaux et l’expérience personnelle ont peut-être été le fer de lance pour changer l’interprétation de la Bible et tout ceci nous a aidés à faire grandir notre foi. La conscience scientifique de l’orientation homosexuelle n’existait pas jusqu’aux 19ème siècle.

La plupart des églises chrétiennes, y comprit la MCC, croit que la Bible est inspirée par Dieu et est la source principale de l’autorité pour la foi chrétienne. C’est pourquoi, ce qu’enseigne la Bible sur un certain nombre de thèmes, incluant la sexualité, est d’une grande importance.

Cependant, le problème est que la Bible dit peu de choses sur certains sujets et les conceptions des gens vis-à-vis de ces sujets sont bien plus nourries par d’autres sources, qui sont alors lues dans les affirmations bibliques. Cela a été particulièrement vrai pour l’homosexualité, mais heureusement, les connaissances récentes réfutent les précédentes hypothèses et conclusions.

10) Pas de loi contre l'Amour:
La rareté avec laquelle Paul parle des formes de relations entre personnes de même sexe et l'ambiguïté dans les références lui étant attribuées, font que l’on ne peut absolument pas faire de conclusion sûre sur la position du Nouveau Testament vis-à-vis de l’homosexualité, spécialement dans un contexte d’amour et de relations responsables. Puisque certains sujets sont passés sous silence, il est d’autant plus important de se tourner vers les grands principes de l’Évangile enseignés par Jésus-Christ et par les Apôtres.

-"Aime Dieu de tout ton coeur, et aime ton prochain comme toi-même. Ne juge personne de peur d’être jugé!

- Le fruit de l'Esprit Saint est l’Amour contre lequel il n'y a pas de loi!"


Un point est très clair, Paul déclare dans Ga 5,14 : " La loi toute entière trouve sa plénitude dans la parole suivante : Tu aimeras ton prochain comme toi-même."

11) 1 Corinthiens 6,9 et Timothée 1,10:
Certaines considérations sur des affirmations du Nouveau Testament concernant relations homosexuelles doivent être remises avec précaution dans le contexte socioculturel gréco-romain, dans lequel Paul a vécu son ministère. La prostitution et la pédérastie (= relation sexuelle d’un homme adulte avec un enfant) étaient un des actes sexuels les plus communément pratiqués entre personnes masculines de même sexe.

Dans la traduction du Roi James, nous pouvons lire dans 1 Co 6,9 que Paul accuse ceux qui sont "efféminés" et ceux qui "abusent d’eux-mêmes". Malheureusement, certaines traductions contemporaines sont pires car elles utilisent le terme "homosexuel". Des recherches récentes démasquent une homophobie derrière ces mauvaises traductions.

Le premier mot dans le texte grec "malakos" a été traduit par "efféminé" ou "doux" faisant plus probablement références à quelqu’un qui manque de discipline et de contrôle moral. Ce mot est utilisé dans d’autres passages du Nouveau Testament, sans jamais se référer à la sexualité.

Le deuxième mot grec que l’on trouve est "arsenokoitai", il est cité une fois dans Corinthiens et une fois dans Timothée, mais nulle part ailleurs dans d’autres textes littéraires de cette époque. Il est dérivé de deux mots grecs, l’un signifiant le "mâle, l’homme", et l’autre signifiant "lit", ce qui donne un euphémisme pour parler d’un rapport sexuel. D’autres mots grecs existaient pour décrire une attitude "homosexuelle" mais ils n’apparaissent nul part dans les textes du Nouveau Testament. Le contexte plus large de 1 Co 6, nous voyons un Paul extrêmement concerné par la lutte contre la prostitution, ainsi il est possible qu’il se réfère à la prostitution masculine de cette époque.

Plusieurs experts maintenant tentant de traduire ces mots parviennent à la conclusion que "leur sens précis restent incertains voire flous".

12) D’autres commentaires :
"L’homosexualité, que le Nouveau Testament critique, est la relation pédéraste dans la culture gréco-romaine. Les attitudes et le langage exclusif contre la pédérastie sont l’héritage du milieu juif."
Robin Scroggs, professeur de théologie biblique à l’ Union Theological Seminary, New York City

"Personne ne peut être absolument certain que les deux mots clés dans 1 Co 6,9 fassent référence à un comportement homosexuel adulte."
Victor Paul Furnish, professeur du Nouveau Testament à Perkins School of Theology, Dallas Texas

"L’argument le plus fort contre l’activité homosexuelle, comme étant intrinsèquement immoral, a été traditionnellement emprunté à l’épître aux Romains 1,26, où ce comportement est indiqué comme étant " para-phusin". La traduction en anglais standard fut " contre nature".

Deux interprétations peuvent justifier ce que Paul pensait par là : il a pu premièrement se référer à un païen qui ne contrôlait plus sa libido et s’adonnait pour cette raison à de nouveaux plaisirs sexuels.

La deuxième possibilité est que "phusin" se réfère à la "nature" du peuple élu qui selon les lois du Lévitique avait l’interdiction d’avoir des relations homosexuelles."
John J. McNeill, professeur adjoint en psychologie à l’ Union Theological Seminary, New York City

"Une lecture plus approfondie des paroles de Paul, sur des actes homosexuels dans Rm 1 , remet en cause l’interprétation moderne de ce passage. Paul ne niait pas l’existence d’une distinction entre pur et impur et il présupposait même que les nouveaux chrétiens issus du judaïsme souhaitaient continuer à observer le code de pureté. Cependant, il se retient de conceptualiser une impureté physique et pécheresse, de même, il se retient de forcer les païens nouvellement convertis à adhérer à ce code de pureté."
L. William Countryman, professeur de Nouveau Testament à l’école
Church Divinity of Pacific, Berkeley, CA


LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mer 21 Oct 2009, 15:35

LA PURE VERITE...


si tu fais la liste de tous ceux qui sont stigmatisés dans la

Bible et dont il est dit qu'ils n'entreront pas dans le

royaume des cieux,tu n'en a pas fini....

:les cupides,les fornicateurs,les luxurieux,les violents,les

adultères,les rapaces,les insulteurs,les ivrognes,les

orgueilleux,les rebelles à leurs parents,les ingrats,les

idolâtres,les sacrilèges,les vantards,les débauchés,les

effrontés,les délateurs,les intemperants,les médisants,les

sans coeur,les sans pitié,les égoistes,les ennemis du

bien,ceux qui préfèrent la volupté à Dieu,les tièdes,les

voleurs,les complices de brigands,ceux qui courent après les

pots de vin,ceux qui ne font pas droit à l'orphelin et

n'entendent pas la cause à la veuve,les sodomites etc....

Tu comprends bien que quasiment tout le monde a le pied dans

ce bourbier...


Tu verras aussi que d'entre tous ceux-la il n'y a que les

homosexuels qui cherchent de mille façon à trouver dans la

Bible quelque chose qui semblerait relativiser cette

condamnation....(ils en souffrent donc)



Dieu voit les coeurs et sonde les pensées de chacun.Il sait

tout à fait la différence par exemple entre un voleur qui a

fait du vol sa vie et sans vergogne de celui qui le fait par

problème psychologique ou par necessité,et il sait de même

d'entre eux ceux qui s'en accusent devant lui ou bien en

eux-mêmes.Je pourrais disserter plus finement à ce sujet

mais à toi d'aller plus avant


Je t'invite vivement à lire le fil de ce forum intitulé :"Sodome jugé avec moins de rigueur que Capernaüm "

http://docteurangelique.forumactif.com/theologie-spirituelle-f1/sodome-juge-avec-moins-de-rigueur-que-capernaum-t6794.htm?highlight=sodomeLA PURE VERITE...

Dont je tire ce verset:"Matthieu 11:24 C’est pourquoi je vous le dis:
au jour du jugement, le pays de Sodome
sera traité moins rigoureusement que toi."

OK Sodome a été détruite sur la terre mais il reste un jugement de salut pour elle (un purgatoire dans le ciel ?)

A toi...


.
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mer 21 Oct 2009, 16:16

Bonjour "Enlui" !

Merci pour le lien que tu as déposé dans ton message.

En ce qui me concerne, je ne cherche nullement à justifier mon homosexualité comme je l'ai mentionné.

Je sais dans le plus profond de mon âme que je ne craindrai pas de me présenter devant le Seigneur le jour du jugement particulier... Si tu savais la quasi-abstinence qui régit ma vie depuis plusieurs années ! Un chien ou un chat reçoit plus d'affection et de tendresse en une seule minute, que j'ai pu en recevoir depuis des années ! Sans le secours de la Sainte Trinité, de l'assistance à la messe et de mes humbles prières, je ne pourrais "tenir le coup"; c'est vraiment souffrant de ne jamais recevoir d'affection et d'en donner également.

Certains jours, je demande à Jésus et à mon ange-gardien de poser Leurs mains sur moi... Mais hélàs, cette souffrance persiste. Je sais que la foi ne doit pas être fondée sur les sentiments mais il y a des fois où cela fait vraiment mal de ne pouvoir partager cette tendresse avec quelqu'un.

Merci "Enlui" pour ta réponse. Je dois quitter pour le travail bientôt.

Au plaisir de te lire à nouveau...

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mer 21 Oct 2009, 17:26

Quelque chose qui peut nous aider à réfléchir:

"Un frère fauta une fois à Scété. On tint un conseil, auquel on convoqua abba Moïse. Mais celui-ci refusa de venir. Alors le prêtre lui envoya dire : « Viens, car tout le monde t'attend ». Il se leva, et vint avec une corbeille percée qu'il remplit de sable qu'il mit sur son dos, et qu'il porta ainsi. Les autres, sortis à sa rencontre, lui dirent : « Qu'est-ce que cela, père ? » Le vieillard dit : « Mes fautes sont en train de s'écouler derrière moi et je ne les vois pas ; et moi, je suis venu aujourd'hui pour juger les fautes d'autrui ? » Entendant cela, ils ne dirent rien au frère, mais lui pardonnèrent." - Les Sentences des Pères du désert (4e-5e siècles) Collection systématique, ch. 9 (trad. SC 387, p. 427s)

Confused
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mer 21 Oct 2009, 17:33

Tout a fait dans l'esprit des choses Paul Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Ven 23 Oct 2009, 13:21

L’homosexualité : qu’en dit l’Église ?


L’opinion publique, après avoir brocardé l’homosexualité, tend aujourd’hui à en faire une autre manière de vivre la sexualité. Refusant de s’affronter à la différence sexuelle, l’homosexualité est une déviation objectivement grave. Souvent victimes de leur éducation ou du milieu où elles ont vécu, les personnes homosexuelles doivent être reçues et accueillies avec respect, mais dans la vérité. On doit les aider à dépasser leur déviation et à en porter les souffrances. Il ne faut d’ailleurs pas confondre les tendances homosexuelles, qui peuvent être vécues dans une chasteté parfois difficile, avec les actes homosexuels. Mais une société qui prétend reconnaître l’homosexualité comme une chose normale est elle-même malade de ses confusions.
Les évêques de France, Catéchisme pour adultes, 1991, no. 607

Cet enseignement fait suite à une "Lettre aux évêques de l’Eglise Catholique sur la pastorale à l’égard des personnes homosexuelles" émanant de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et datée de 1986. Il est repris dans le Catéchisme de l’Eglise Catholique aux no. 2357 à 2359 ainsi que dans une note du cardinal Basil HUME, archevêque de Westminster, publiée [1] en 1995.

Quatre affirmations méritent attention :

1. Il n’y a pas une homosexualité, mais des homosexualités dont la signification est sans doute différente d’un cas à l’autre !

Le paragraphe 607 du catéchisme pour adultes des évêques de France porte d’ailleurs pour titres : "Homosexualités"... au pluriel ! Quant au catéchisme de l’Eglise Catholique, il note que l’homosexualité "revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée." [no. 2357]
Comme celui porté par la société, le regard porté par l’Eglise sur les personnes homosexuelles a changé avec le temps, notamment en raison des récents apports des sciences humaines et de la réflexion de théologiens moralistes [Thèse de Xavier THéVENOT sur "Homosexualités masculines et morale chrétienne" publiée en 1985]. Découvrant l’ambivalence des désirs et des fixations possibles à certains stades du développement psychique et affectif de la personnalité, au cours de l’enfance et de l’adolescence notamment, ou encore la part de compulsivité qui affecte certaines pratiques homosexuelles, le moraliste devra affiner son jugement sur une réalité aussi complexe, qui ne peut plus simplement se réduire à du vice.

2. Une distinction s’impose entre les tendances et les actes.

Le Catéchisme de l’Eglise Catholique en prend acte : "Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présentent des tendances homosexuelles foncières. Ils ne choisissent pas leur condition homosexuelle; elle constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste." [no. 2358]
Autre est le jugement à porter sur les actes homosexuels : "S’appuyant sur la Sainte Ecriture, qui les présente comme des dépravations graves, la tradition a toujours déclaré que les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés. Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas." [no. 2357]
Sans doute faut-il avoir ici en mémoire les précisions apportées par le Cardinal HUME : "L’orientation ou l’inclination particulière de la personne homosexuelle n’est pas une faute morale. L’inclination n’est pas un péché. Une inclination vers des actes contraires à la doctrine de l’Eglise a été, cependant, décrite comme "désordonnée."
Le mot "désordonné" résonne durement. Il suggère de prime abord une situation peccamineuse, ou du moins implique un rabaissement de la personne, voire une maladie. Il ne doit pas être interprété ainsi. Tout d’abord, il s’agit d’un terme appartenant au vocabulaire de la théologie et de la philosophie morale traditionnelle dans le catholicisme. Il est employé pour décrire une inclination qui s’écarte de ce qui est généralement regardé comme la norme. La norme consiste en une inclination vers une relation sexuelle avec une personne du sexe opposé et non entre personnes du même sexe. Etre une personne homosexuelle n’est donc ni moralement bon, ni moralement mauvais : ce sont les actes génitaux homosexuels qui sont moralement mauvais." [no. 7]
En somme, si nul n’est responsable des tendances qui l’habitent et de toutes les limites qui structurent sa personnalité, il est en revanche responsable de la manière dont il les gère. "De toute façon, on doit éviter la supposition, injustifiée et dégradante, que le comportement homosexuel des personnes homosexuelles est toujours et absolument compulsif, et dès lors irresponsable. En réalité, il faut aussi reconnaître à ceux qui ont une tendance homosexuelle la liberté fondamentale qui caractérise la personne humaine et lui confère sa dignité particulière." [Lettre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, 1er octobre 1986, no. 11]

3. La personne homosexuelle ne peut pas être enfermée dans son homosexualité !

Réduire une personne au point de la définir par sa seule éventuelle tendance homosexuelle est aussi injuste que peu évangélique. L’existence, chez telle ou telle personne, d’une déviation ou d’un blocage malheureux empêchant d’assumer pleinement la différence sexuelle, ne doit pas occulter toutes ses richesses et vertus. Les profondes ambiguïtés des amitiés homosexuelles elles-mêmes ne doivent pas nous conduire à nier pour autant les authentiques valeurs dont elles peuvent être porteuses.
"Lorsque l’Eglise parle de l’inclination vers l’homosexualité comme étant "un désordre objectif", elle ne peut penser qu’à l’inclination vers des actes génitaux homosexuels. L’Eglise ne regarde donc pas la totalité de la personnalité et du caractère de l’individu comme étant désordonnée par le fait même. Les homosexuels, de même que les hétérosexuels, peuvent faire preuve, et souvent le font, de beaux exemples d’amitié et d’amour chaste." [Cardinal Basil HUME, texte déjà cité, no. 7]
Jamais d’ailleurs, dans l’évangile, on ne voit Jésus enfermer les gens dans ce qui est tordu dans leur vie, même s’il est trop lucide pour l’ignorer. Il n’y a qu’à relire les rencontres avec Zachée, la Samaritaine et tant d’autres !

4. Raison et Ecriture se rejoignent cependant pour désigner l’homosexualité, non pas comme une expression parmi d’autres de la sexualité, mais comme une régression qui ne saurait être ni légitimée, ni à fortiori valorisée !

Il faudrait ici relire les fines analyses de X. THÉVENOT [2], fortement inspirées des écoles freudienne et lacanienne de la psychanalyse. Pour acquérir son autonomie et croître en humanité, l’enfant doit peu à peu se différencier du monde fusionnel qu’il forme avec son origine. Par le long apprentissage de la socialisation, il va découvrir des différences structurantes pour sa propre identité : différence des sexes, différence des générations (cf. l’interdit universel de l’inceste). Au fur et à mesure de ces découvertes, ses pulsions sexuelles évolueront et se déplaceront vers d’autres "objets" que son propre corps. Sa capacité relationnelle d’homme ou de femme adulte dépendra, à terme, de la manière dont il aura intégré ces grandes différences et dont il saura résister à la tentation du retour au fusionnel, à la réduction de l’autre au même.
Dans cette perspective, l’homosexualité, comme déni de ce "roc anthropologique" qu’est la différence sexuelle, constitue un triste blocage à une stade archaïque du développement psychique et sexuel, plutôt qu’une alternative intéressante à l’hétérosexualité.
D’ailleurs, affirmer que toutes les pratiques sexuelles se valent en revendiquant notamment pour les couples homosexuels un même statut social que les couples hétérosexuels, n’est-ce pas précisément proposer à notre société de s’installer dans le fusionnel et l’indifférencié ? N’est-ce pas en outre une étonnante contradiction que celle qui consiste, au nom du droit à la différence des personnes homosexuelles, à dénier à la société le droit de respecter la différence qui est au fondement même de l’institution matrimoniale, à savoir la différence sexuelle ? Fortement confortés par les enseignements de l’Ecriture et de la tradition, les chrétiens flairent davantage ici une dangereuse régression sociale qu’une authentique libération humaine.
Plus encore que l’épisode de Sodome [Gn 19:1-29] qui parle davantage de désirs de viol homosexuel que d’homosexualité en général, la ferme condamnation des actes homosexuels par le Lévitique [Lv 19:22 et Lv 20:13] mérite attention. La vigueur de la condamnation tient non seulement à l’idolâtrie dont ils seraient l’une des manifestations, mais plus encore, semble-t-il, à leur structure anti-créationnelle :"Il semble que l’homosexualité fait partie de tous ces actes qui ne respectent pas les vraies différences et qui risquent de semer la confusion dans une création que Dieu a pourtant ordonnée et hiérarchisée. Ainsi Lv 19:19 demande de ne pas accoupler deux espèces différentes de bétail, de ne pas semer dans un même champ deux semences différentes, de ne pas porter de vêtement en étoffe hybride. De même Lv 18 demande, semble-t-il, que l’on ne sème pas la confusion par des relations sexuelles avec quelqu’un de la parenté car les parents sont de la même chair. Si toutes les unions sont permises, les différences n’apparaissent plus, différences entre parents et enfants (inceste), différences entre l’homme et la femme (homosexualité), différence entre l’animal et l’homme (bestialité). C’est en ce sens que l’homosexualité apparaît comme une ’abomination’. Elle est anti-créationnelle dans sa structure, puisqu’elle estomperait les séparations que Dieu a mises dans le chaos originel [Gn 1]" [3].
Le Nouveau Testament prolonge cet enseignement : la pratique homosexuelle, pourtant fort répandue à l’époque dans certaines villes portuaires comme Corinthe, y est perçue comme un désordre manifeste dans la création [Rm 1:24-27; 1 Co 6:9-10; 1 Tm 1:10].

Source: www.portstnicolas.org/L-homosexualite-qu-en-dit-l-Eglise.html

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Ven 23 Oct 2009, 14:03

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Bonjour "Enlui" !

Merci pour le lien que tu as déposé dans ton message.

En ce qui me concerne, je ne cherche nullement à justifier mon homosexualité comme je l'ai mentionné.

Je sais dans le plus profond de mon âme que je ne craindrai pas de me présenter devant le Seigneur le jour du jugement particulier... Si tu savais la quasi-abstinence qui régit ma vie depuis plusieurs années ! Un chien ou un chat reçoit plus d'affection et de tendresse en une seule minute, que j'ai pu en recevoir depuis des années ! Sans le secours de la Sainte Trinité, de l'assistance à la messe et de mes humbles prières, je ne pourrais "tenir le coup"; c'est vraiment souffrant de ne jamais recevoir d'affection et d'en donner également.

Certains jours, je demande à Jésus et à mon ange-gardien de poser Leurs mains sur moi... Mais hélàs, cette souffrance persiste. Je sais que la foi ne doit pas être fondée sur les sentiments mais il y a des fois où cela fait vraiment mal de ne pouvoir partager cette tendresse avec quelqu'un.

Merci "Enlui" pour ta réponse. Je dois quitter pour le travail bientôt.

Au plaisir de te lire à nouveau...

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada

Bonjour Pure Vérité,

Je t'admire de lutter, de souffrir autant et de ne pas perdre la foi !!!

Mais si tu as raison la foi est fondée sur les sentiments, l'amour du prochain et Dieu passe à travers nous pour donner de l'affection, de la tendresse.

Ton coeur est humble comme celui du publicain.

Que le Seigneur te bénisse et te comble de Sa Tendresse c'est ce que je lui demande pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Ven 23 Oct 2009, 15:06

Bon vendredi chère Julienne !

Je me dois de vous remercier pour vos bonnes paroles ainsi que pour vos prières.

Oui, sans la grâce et la présence de Notre Seigneur Jésus-Christ dans mon âme, je serais perdu et qui sait jusqu'où j'aurais pu tomber ?

Mais je sais par la foi que Jésus éclaire mes nuits et me donne le courage de continuer la route malgré cette solitude physique.
Vous savez chère Julienne, j'ai "presque hâte" de me retrouver au Ciel ! Combien de millions d'amis (es) nous rencontrerons dans le Royaume de notre bon Père Céleste.
Comme le dit un vieux cantique: "Ô jour de joie dans la Vallée Céleste ce sera quand nous y arriverons" !

Je vous souhaite un excellent week-end et que Dieu vous bénisse.

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Ven 23 Oct 2009, 16:05

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Bon vendredi chère Julienne !

Je me dois de vous remercier pour vos bonnes paroles ainsi que pour vos prières.

Oui, sans la grâce et la présence de Notre Seigneur Jésus-Christ dans mon âme, je serais perdu et qui sait jusqu'où j'aurais pu tomber ?

Mais je sais par la foi que Jésus éclaire mes nuits et me donne le courage de continuer la route malgré cette solitude physique.
Vous savez chère Julienne, j'ai "presque hâte" de me retrouver au Ciel ! Combien de millions d'amis (es) nous rencontrerons dans le Royaume de notre bon Père Céleste.
Comme le dit un vieux cantique: "Ô jour de joie dans la Vallée Céleste ce sera quand nous y arriverons" !

Je vous souhaite un excellent week-end et que Dieu vous bénisse.

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada

Bon vendredi sunny à vous aussi Cher Pure Vérité,

Vous savez moi aussi sans la grâce et la présence de Notre Seigneur, où serais je tombée ? je crains tout de mes faiblesses c'est pourquoi j'ai fait l'acte de consécration à l'Amour Miséricordieux de Jésus de Ste Thérèse.

Il nous arrive à tous de nous sentir seul, d'être privés de tendresse, de nous sentir trahis et de recevoir des baisers de Judas.... et je vous comprends plus que vous ne pouvez l'imaginer...

Quand nous serons dans la Vraie Patrie, nous ne manquerons plus de rien , nous serons comblés au-delà de notre espérance.

A vous aussi excellent week-end et que Dieu vous bénisse.

:sts: fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Ven 23 Oct 2009, 17:23

S'il nous arrive de condamner les personnes homosexuelles (comme ça m'est parfois arrivé... Embarassed ) ou n'importe quelle autre personne qu'on regarderait de travers, il ne faut pas oublier que Jésus allait manger avec toutes sortes de gens qu'on jugeait "de mauvaise vie" et qu'on le lui reprochait:

"Cependant, les publicains et les pécheurs s'approchaient tous de lui pour l'entendre. Et les pharisiens et les scribes de murmurer: "Cet homme, disaient-ils, fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux!" - Luc 15, 1

Que le Seigneur nous vienne en aide (moi en particulier) pour aimer notre prochain comme nous-mêmes!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Ven 23 Oct 2009, 20:01

Paul a écrit:
S'il nous arrive de condamner les personnes homosexuelles (comme ça m'est parfois arrivé... Embarassed ) ou n'importe quelle autre personne qu'on regarderait de travers, il ne faut pas oublier que Jésus allait manger avec toutes sortes de gens qu'on jugeait "de mauvaise vie" et qu'on le lui reprochait:

"Cependant, les publicains et les pécheurs s'approchaient tous de lui pour l'entendre. Et les pharisiens et les scribes de murmurer: "Cet homme, disaient-ils, fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux!" - Luc 15, 1

Que le Seigneur nous vienne en aide (moi en particulier) pour aimer notre prochain comme nous-mêmes!

Paul, nous avons tous nos faiblesses et Jésus n'a jamais enfermé quelqu'un dans son péché ni sa tendance.

Ce que Jésus voit c'est la disposition de notre coeur;

Que DIEU NOUS GARDE TOUS EN SON AMOUR !
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Ven 23 Oct 2009, 23:32

Qu'en dit Dieu, l'amour n'est pas un péché, le plaisir oui. Ce n'est pas à l'homme de dire si l'homosexualité est bien ou non, c'est à Dieu de juger, et Dieu jugera sur l'amour de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 03:47

Bonsoir ou bonjour à Julienne, à Paul et à Vincent01 !

Le Seigneur me jugera sur l'amour chrétien que j'aurai semé dans mon entourage. Et sûrement pas sur les "pensées impures" qui me sont envoyées pas le "tentateur" !

Je m'efforce de vivre un jour à la fois dans la charité et la bonne humeur envers toutes et tous, que ce soit au travail ou dans la vie sociale. De petits et grands gestes de charité faits avec amour au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ apportent à l'âme des "réserves de bonheur" pour la Patrie Céleste.
À cet effet, les Saintes Écritures déclarent: "La charité couvre une multitude de péchés". Cela me rassure dans mon existence et pour tout chrétien qui doute de sa foi.

Bon week-end à vous trois et que la Sainte Trinité vous bénisse.

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 06:55

Vincent01 a écrit:
Qu'en dit Dieu, l'amour n'est pas un péché, le plaisir oui. Ce n'est pas à l'homme de dire si l'homosexualité est bien ou non, c'est à Dieu de juger, et Dieu jugera sur l'amour de chacun.

L'amour peut être un péché. Il y a des amours adultères, des amours égoïstes, des amours dépravés.

Et le plaisir n'est pas par définition un péché. Il y a des plaisir mis au service d'un amour vrai, généreux.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 10:21

Citation :
Certains jours, je demande à Jésus et à mon ange-gardien de poser Leurs mains sur moi... Mais hélàs, cette souffrance persiste. Je sais que la foi ne doit pas être fondée sur les sentiments mais il y a des fois où cela fait vraiment mal de ne pouvoir partager cette tendresse avec quelqu'un.

La tendresse n'est pas interdit... Elle peut très bien s'exprimer en dehors de la sexualité (mais ça demande certainement un contrôle des pulsions sexuelles). Et le sentiment amoureux n'est pas interdit, il me semble bien... Évidement une personne a besoin d'aimer et d'être aimée. Il me semble que c'est la pratique de la sexualité de l'homosexuel qui est un problème et non le sentiment amoureux ou la tendresse amoureuse. L'homosexuel doit donc faire abstinence de la sexualité mais il n'est pas nécessaire qu'il fasse l'abstinence de l'amour (aimer et être aimer, sentiment du coeur). Il peut donc vivre un genre d'amitié amoureuse (avoir une vie amoureuse) avec une personne qui a les mêmes valeurs spirituelles que lui (ça faciliterait les choses)... Il me semble bien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 11:45

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Bonsoir ou bonjour à Julienne, à Paul et à Vincent01 !

Le Seigneur me jugera sur l'amour chrétien que j'aurai semé dans mon entourage. Et sûrement pas sur les "pensées impures" qui me sont envoyées pas le "tentateur" !

Je m'efforce de vivre un jour à la fois dans la charité et la bonne humeur envers toutes et tous, que ce soit au travail ou dans la vie sociale. De petits et grands gestes de charité faits avec amour au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ apportent à l'âme des "réserves de bonheur" pour la Patrie Céleste.
À cet effet, les Saintes Écritures déclarent: "La charité couvre une multitude de péchés". Cela me rassure dans mon existence et pour tout chrétien qui doute de sa foi.

Bon week-end à vous trois et que la Sainte Trinité vous bénisse.

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada

Bonjour Pure Vérité,

Je suis certaine qu'un jour cette "écharde" te sera enlevée.... tu es sur la bonne voie... la voie de la sainteté j'ose le dire.

Le prix de tous tes efforts sera récompensé par Dieu.

Bon week-end à toi, que le Dieu Trois fois Saint te bénisse et sois assuré de mes prières mon ami du Quebec !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 13:06

Arnaud Dumouch a écrit:
L'amour peut être un péché. Il y a des amours adultères, des amours égoïstes, des amours dépravés.
Il ne faut pas confondre amour et luxure quand même.

La luxure est le péché préféré de Lucifer, la plupart se font bais... euh... avoir, et vont en enfer.
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 14:12

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Je sais dans le plus profond de mon âme que je ne craindrai pas de me présenter devant le Seigneur le jour du jugement particulier... Si tu savais la quasi-abstinence qui régit ma vie depuis plusieurs années ! Un chien ou un chat reçoit plus d'affection et de tendresse en une seule minute, que j'ai pu en recevoir depuis des années ! Sans le secours de la Sainte Trinité, de l'assistance à la messe et de mes humbles prières, je ne pourrais "tenir le coup"; c'est vraiment souffrant de ne jamais recevoir d'affection et d'en donner également.

Merci à vous toutes et tous pour vos commentaires !

Hélàs, je n'ai pas encore rencontré une personne qui comblerait mes "attentes"... Les personnes chrétiennes-catholiques homosexuelles ne "courent pas les rues" comme on le dit chez nous ! Je continue de prier le Ciel afin de rencontrer quelqu'un qui possède des valeurs morales et chrétiennes.

Vos prières sont les bienvenues; soyez bénis (es) par le Seigneur pour votre amour fraternel.

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 14:36

nilamitp a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
L'amour peut être un péché. Il y a des amours adultères, des amours égoïstes, des amours dépravés.
Il ne faut pas confondre amour et luxure quand même.

La luxure est le péché préféré de Lucifer, la plupart se font bais... euh... avoir, et vont en enfer.

Quand un homme dit à une femme : "Je t'aime", il dis parfois en fait : "Je m'aime et j'aime le plaisir que tu me donnes".

Il n'en est même pas conscient. Et c'est un état de péché mortel (par définition, le péché mortel est celui qui tue l'amour). son couple n'y résistera pas avec le temps. Dès que la pauvre femme donnera moins de plaisir (usure du temps), elle se fera jeter.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 14:39

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Je sais dans le plus profond de mon âme que je ne craindrai pas de me présenter devant le Seigneur le jour du jugement particulier... Si tu savais la quasi-abstinence qui régit ma vie depuis plusieurs années ! Un chien ou un chat reçoit plus d'affection et de tendresse en une seule minute, que j'ai pu en recevoir depuis des années ! Sans le secours de la Sainte Trinité, de l'assistance à la messe et de mes humbles prières, je ne pourrais "tenir le coup"; c'est vraiment souffrant de ne jamais recevoir d'affection et d'en donner également.

Merci à vous toutes et tous pour vos commentaires !

Hélàs, je n'ai pas encore rencontré une personne qui comblerait mes "attentes"... Les personnes chrétiennes-catholiques homosexuelles ne "courent pas les rues" comme on le dit chez nous ! Je continue de prier le Ciel afin de rencontrer quelqu'un qui possède des valeurs morales et chrétiennes.

Vos prières sont les bienvenues; soyez bénis (es) par le Seigneur pour votre amour fraternel.

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada

Cher Frère en Jésus,

Tu peux être assuré de mes prières !

Fraternellement.
julienne.

:sts: fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 17:16

Merci encore pour vos prières chère Julienne !

Voici un autre texte que j'ai trouvé sur Internet...

Les chrétiens et l'homosexualité





Entretien avec Claire Lesegretain, journaliste à La Croix, auteur d'une enquête remarquable sur les chrétiens homosexuels et la façon dont ils parviennent à vivre leur sexualité et leur foi. Ce livre est ausi un excellent rappel du Magistère de l'Eglise et un passionnant aperçu de la réflexion actuelle des théologiens moralistes.



Vous dites en introduction que ce livre découle de celui que vous avez écrit sur le célibat. Quel rapport entre célibat et homosexualité ?



Après mon livre sur le célibat, j’ai animé sur ce thème une quinzaine de sessions en France. Et en général, à chaque fois qu’une session se terminait, quelqu’un venait me voir pour me dire « je sais pourquoi je suis resté célibataire. C’est parce que j’ai une orientation homosexuelle . Et je cherche maintenant à donner un sens à ce célibat ». Ces célibataires étaient très pudiques, ne semblaient pas du tout focalisés sur cet aspect important de leur vie. Ils n’avaient pas vécu de relations homosexuelles, avaient volontairement évacué ce sujet, avaient fait le choix de la continence. Mais en même temps, ils sentaient bien que leur célibat n’avait pas le même sens que pour d’autres. Et ils savaient qu’il était durable. J’ai donc voulu en savoir plus.

Vous avez rencontré beaucoup d’homosexuels, hommes et femmes, certains vivant en couple, exerçant des fonctions importantes au sein de l’Eglise, d’autres prêtres ou pasteurs protestants... Qu’avez vous découvert en écrivant ce livre ?



Une profondeur, une finesse, une sensibilité que j’avais déjà perçus auprès d’un ami homosexuel, disparu il y a quelques année. Mais aussi une dimension spirituelle, une quête de Dieu bien plus forte que je ne pouvais l’imaginer. J’ai aussi découvert que si certains pouvaient tenir leur engagement dans le mariage, malgré de puissants attraits homosexuels, d’autres au contraire faisaient valser tous leur repères moraux, notamment deux pasteurs protestants rencontrés. Dans ces cas là, qu’est ce qui fait que les garde-fous habituels ne sont pas suffisants? Car la tentation d’être infidèle à son mari ou à sa femme, chacun peut l’avoir. Mais ici cette tentation est beaucoup plus puissante. Elle n’est pas seulement physique, elle est de l’ordre de la quête du bonheur. Une femme à qui je demandais ce qu’était l’amour lesbien m’a répondu « c’est la quête du paradis. C’est une blessure de l’âme ».

Le discours de l’Eglise a t-il changé sur l’homosexualité ?



Non, le fond n’a pas changé, mais la forme oui. Beaucoup de théologiens que j’ai rencontré pour écrire ce livre, je pense à Véronique Margron, à Xavier Lacroix, Etienne Garin, ont un respect, une finesse pour parler de l’homosexualité tout à fait remarquables.

Le catéchisme de l’Eglise catholique emploie toujours les termes « d’intrinsèquement désordonné » pour en parler de l’homosexualité. Ces termes ne vous choquent-ils pas ?



Oui, ils m’ont choquée. Mais aujourd’hui, ils ne me choquent plus. A mon avis, désordonné est le bon terme. Le désordre n’est pas une faute, ni un péché, ni une erreur. L’homosexualité est bien un désordre, ce n’est pas ce qui est prévu au départ, dans l’ordre initial. Mais cela ne veut pas dire que celui qui tombe dans le désordre est le plus affreux des hommes !

Votre regard sur l’homosexualité a t-il changé après la rédaction de ce livre ?



Fondamentalement, non. Cela reste pour moi une énigme. On ne connaît pas la raison de l’homosexualité. Pourquoi dans une même famille, certains auront une orientation homosexuelle, et d’autres pas, cela reste un mystère. Mais c’est mon regard sur les personnes qui a changé. J‘ai rencontré des personnes qui m'ont marquée, qui m’ont parlé d'elle, de leur intimité, avec beaucoup de subtilité, sans entrer dans un discours militant ou d’autojustification.

Peut-on interdire la prêtrise ou la vie religieuse à des personnes qui ont des tendances homosexuelles ?



On décourage, c’est vrai, mais aujourd’hui encore, j’ai l’impression que l’Eglise en France n’est pas au clair sur ce qu’elle peut poser comme questions sur la vie privée, intime, des candidats au sacerdoce. Et elle n’est pas non plus au clair sur la formation psycho-affective à donner à ces candidats. Sur ces deux points là, il y a encore du travail à faire. Mais peut-être aussi ne faut-il pas trop rigidifier les choses. Il y a des prêtres, des religieux, des évêques même sans doute, qui savent avoir une orientation homosexuelle et qui ne passeront jamais aux actes.
Vous désirez en savoir plus sur ce livre? Cliquez ici

recueilli par Sophie de Villeneuve

Source: Les chrétiens et l'homosexualité - événement - Croire.com

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 17:23

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Je sais dans le plus profond de mon âme que je ne craindrai pas de me présenter devant le Seigneur le jour du jugement particulier... Si tu savais la quasi-abstinence qui régit ma vie depuis plusieurs années ! Un chien ou un chat reçoit plus d'affection et de tendresse en une seule minute, que j'ai pu en recevoir depuis des années ! Sans le secours de la Sainte Trinité, de l'assistance à la messe et de mes humbles prières, je ne pourrais "tenir le coup"; c'est vraiment souffrant de ne jamais recevoir d'affection et d'en donner également.

Merci à vous toutes et tous pour vos commentaires !

Hélàs, je n'ai pas encore rencontré une personne qui comblerait mes "attentes"... Les personnes chrétiennes-catholiques homosexuelles ne "courent pas les rues" comme on le dit chez nous ! Je continue de prier le Ciel afin de rencontrer quelqu'un qui possède des valeurs morales et chrétiennes.

Vos prières sont les bienvenues; soyez bénis (es) par le Seigneur pour votre amour fraternel.

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada

Tu as raison, les gays catholiques pratiquant sont plutôt rares! Ceux qu'on voit habituellement ont plutôt tendance à dénoncer l'Église et ses positions dites "homophobes". Comme si, pour ces gens-là, le propre de l'homosexuel est de s'afficher ouvertement, de réclamer des droits et de parader nu dans la rue! Je crois que l'Église devrait expliquer davantage ses positions sur l'homosexualité et dire qu'elle n'est pas homophobe mais qu'elle prône les mêmes choses que pour les hétéros: l'abstinence et la chasteté.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 19:43

Oui Paul,sauf,et la différence est de taille, que les hétéros ,s'étant maintenu chastes et abstinents, pourront un jour s'engager avec quelqu'un et former un couple marié.

Pour un homosexuel,certes il y atteindra (former un couple),mais sans pouvoir effacer le poids et la complexité de sa situation aux yeux des certains autres,croyants ou non.

Je dirai que s'il trouve l'amour, il y trouvera de quoi non pas s'en moquer mais le relativiser de sorte que tout cela ne le blessera plus
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 19:57

Certaines épreuves mène à la solitude à l'abandon de la famille, des amis , etc... , je sais une chose c'est que l'amour de Dieu est plus fort et plus beau que tout, personnellement j'ai compris il y a encore peu que Dieu m'apporterait tout l'amour et toute la joie que je ne peut imaginer et que je n'aurai jamais ici bas. Tout comme l'abandon et l'attachement des personnes ici bas qui tôt ou tard partirons. Vivre sans Dieu cela me parait impossible désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 20:22

Oui Vincent 01.

Il y a seulement que beaucoup, beaucoup d'humains, ont besoin d'une union affective et charnelle en plus que d'un amour de Dieu.

Connais-tu ce que saint Paul en dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 21:01

Enlui a écrit:
Oui Vincent 01.

Il y a seulement que beaucoup, beaucoup d'humains, ont besoin d'une union affective et charnelle en plus que d'un amour de Dieu.

Connais-tu ce que saint Paul en dit ?
Non mais j'aimerai le savoir.

ps : l'amour affective mène souvent à la charité non ?
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 21:10

Pour Vincent01...
Bonjour jeune frère dans la foi !

Il te reste bien des années devant toi pour apprendre que chaque humain sur cette planète a besoin de tendresse et d'affection !

Oui sûrement, Dieu nous apporte la Paix dans notre âme, mais hélàs, je ne pense pas que Jésus viendra faire une promenade avec moi ou qu'Il mangera chez moi ce soir. Ce serait merveilleux et ce n'est pas le mot pour le dire !

Ce que je veux dire par là, c'est que nous ne pouvons pas être pleinement heureux si nous manquons du minimum d'affection, de tendresse et de camaraderie. C'est ce qui se passe dans mon cas à 54 ans !

Comme je m'abstiens de sortir dans les "endroits gays", il est normal que je ne rencontre personne. Mais il doit exister dans ma propre ville des gens qui vivent la même solitude que moi... Pas évident de les trouver !

Je te souhaite un excellent week-end et que Dieu te bénisse !

LA PURE VÉRITÉ- Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Sam 24 Oct 2009, 22:45

Vincent01 a écrit:
Certaines épreuves mène à la solitude à l'abandon de la famille, des amis , etc... , je sais une chose c'est que l'amour de Dieu est plus fort et plus beau que tout, personnellement j'ai compris il y a encore peu que Dieu m'apporterait tout l'amour et toute la joie que je ne peut imaginer et que je n'aurai jamais ici bas. Tout comme l'abandon et l'attachement des personnes ici bas qui tôt ou tard partirons. Vivre sans Dieu cela me parait impossible désormais.

Thumright

"Car j'ai l'assurance que ni la mort, ni la vie, ni le anges, ni les principautés, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu dans le Christ Jésus Notre-Seigneur." - Romains 8, 38-39
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Lun 26 Oct 2009, 10:41

Arnaud Dumouch a écrit:
nilamitp a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
L'amour peut être un péché. Il y a des amours adultères, des amours égoïstes, des amours dépravés.
Il ne faut pas confondre amour et luxure quand même.

La luxure est le péché préféré de Lucifer, la plupart se font bais... euh... avoir, et vont en enfer.

Quand un homme dit à une femme : "Je t'aime", il dis parfois en fait : "Je m'aime et j'aime le plaisir que tu me donnes".
Vivre ceci n'est pas un péché.
C'est vivre uniquement ceci qui en est un !
;)
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Lun 26 Oct 2009, 11:44

Cher Spiddle, je pense que à chaque fois que nous nous retournons sur notre vie et que nous considérons les moments où nous avons INSTRUMENTALISE, même dans le mariage, le corps de notre femme pour notre seul plaisir, c'était un péché.

C'etait un péché mortel que, bien volontiers, nous pardonnons à nous-même et aux autres tant Dieu, depuis le péché originel, nous a livré à ce genre de faiblesses, voulant ainsi nous éviter pire : l'orgueil.

L'essentiel est de se servir de ces péchés, de l'examen de conscience sur notre vie, pour arriver à genoux face à Jésus à l'heure de notre mort.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Lun 26 Oct 2009, 12:21

Vincent01 a écrit:
Enlui a écrit:
Oui Vincent 01.

Il y a seulement que beaucoup, beaucoup d'humains, ont besoin d'une union affective et charnelle en plus que d'un amour de Dieu.

Connais-tu ce que saint Paul en dit ?
Non mais j'aimerai le savoir.

ps : l'amour affectif mène souvent à la charité non ?

Oui ,surtout s'il est fondé en Christ.

Mais je parlais de cet incontournable besoin charnel pour quasiment toutes les personnes ("croissez et multipliez...")

Paul ....1 Cor 6:1 J’en viens maintenant à ce que vous m’avez écrit. Il est bon pour l’homme de s’abstenir de la femme.
2 Toutefois, à cause des débauches, que chaque homme ait sa femme et chaque femme son mari.

3 Que le mari s’acquitte de son devoir envers sa femme, et pareillement la femme envers son mari.

4 La femme ne dispose pas de son corps, mais le mari. Pareillement, le mari ne dispose pas de son corps, mais la femme.

5 Ne vous refusez pas l’un à l’autre, si ce n’est d’un commun accord, pour un temps, afin de vaquer à la prière; et de nouveau soyez ensemble, de peur que Satan ne profite, pour vous tenter, de votre incontinence.

6 Ce que je dis là est une concession, non un ordre.

7 Je voudrais que tous les hommes fussent comme moi; mais chacun reçoit de Dieu son don particulier, celui-ci d’une manière, celui-là de l’autre.

8 Je dis toutefois aux célibataires et aux veuves qu’il leur est bon de demeurer comme moi.
9 Mais s’ils ne peuvent se contenir, qu’ils se marient: mieux vaut se marier que de brûler.

__________________


le mot "incontinence" n'est pas un jugement mais la constatation que l'homme et la femme ont besoin de relations sexuelles,(en plus qu'affectives bien sûr) ,sauf pour ceux qui ont reçu de Dieu un don particulier de chasteté

le mot "débauche" employé par Paul décrit l'état de celui qui ne s'étant pas fixé à une personne (mariage) ne pourra s'empêcher de papillionner de ci de -là

A remarquer que dans le couple,quand bien même,d'un commun accord ,chacun va prier,Paul conseille fortement que l'un et l'autre se retrouvent charnellement,

en effet si l'un s'éternise dans sa dévotion et remplace le temps à consacrer à son conjoint dans le tête à tête avec Dieu ,il fait courir à ce dernier des pensées et désirs vis à vis d'autres personnes,justement à cause du fait qu'il ne peut se passer de la relation charnelle

D'où sa phrase:"Ne vous refusez pas l’un à l’autre"

Bon il y a trop de choses dans ces quelques versets,des choses remarquables de compréhension de l'humanité et d'invitation à l'écoute du désir de l'autre.

.
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Lun 26 Oct 2009, 15:55

Cher Pure Verité,

Je suis ému de votre témoignage. Votre croix doit être bien difficile à porter. Je prierai pour vous.

L'Eglise ne réprouve pas l'homosexualité en tant que telle. Elle réprouve les actes contre nature, et la sexualité hétéro hors mariage.

Elle réprouve le consentement aux pensées impures. Pas le fait d'en avoir, mais le fait de s'y attarder avec délices.

Mais ne craignez pas, ne désespérez pas! Vous n'êtes pas seul pour porter cette croix. Le Seigneur vous aide, vous guide, vous soutient. Plus l'épreuve sera difficile, plus votre palme de victoire sera glorieuse.

Dieu en Père très Aimant ne vous donnera pas une épreuve plus difficile que ce que vous pourriez supporter. Il vous guérira si vous le Lui demandez. Il aime donner sa grâce.

Priez beaucoup, vous receverez beaucoup.

Si vous le désirez, je pourrais vous transmettre des petits chapelets de ferveur, extrêmement utiles dans les tentations.

Courage cher ami.

Bien à vous,

In Christo.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 00:35

C'est très gentil stylite...
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 00:53

;)

Chapelet des saints désir, tiré de S. Augustin:

Sur les petits grains,

veni Domine, desiderat anima mea ad Te
Venez, Seigneur Jésus, mon âme brûle de désir envers Vous

Sur les gros grains,

Desidero ad Te millies! mi Jesu quando venies? me laetum quando facies? me de Te quando saties?
Mille fois je vous désire! O mon Jésus quand viendrez-vous? Quand viendrez-Vous me rendre heureux? Quand viendrez-Vous me rassasier de Vous?

Chapelet des Saintes plaies:


petits grains:

Mon Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de Vos saintes Plaies!

gros grains:

Père éternel, je Vous offre les Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour guérir celles de nos âmes.
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 02:14

Merci cher "stylite" pour vos bonnes paroles de soutien ainsi que pour le "chapelet des saints désirs".


Je réciterai ce chapelet avec conviction, mais il y a point dans votre bienveillant message dont j'ai certaines réserves...

Je m'explique...

Vous dites: "Il vous guérira si vous le Lui demandez."

Si vous saviez le nombre de fois où j'ai supplié le Seigneur de m'enlever cette "écharde dans la chair" mais Il m'a donné la réponse que Saint Paul avait reçue: "Ma grâce te suffit" !

Je connais des homosexuels qui se sont mariés croyant leur guérison accordée... Ces derniers se sont retrouvés dans un étât de débauche pire encore qu'avant leur mariage !
Ce genre de guérison a été enseignée dans les milieux évangéliques fondamentalistes et ce fut un échec total.

Je crois que l'homosexualité est pour les chrétiens une croix à porter car nos émotions et sentiments sont refoulés, contrairement aux homosexuels athées.

Merci encore cher "stylite" pour votre soutien et vos prières... Croyez-moi, j'en ai vraiment besoin ! Le tentateur me "bombarde" de pensées malsaines mais je fais appel constamment à mon ange-gardien.

Que l'Amour, la Paix et la joie de la Sainte Trinité vous soient donnés abondamment pour avoir répondu à mon appel.

Fraternellent en Notre Seigneur Jésus-Christ...

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 14:32

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Merci cher "stylite" pour vos bonnes paroles de soutien ainsi que pour le "chapelet des saints désirs".


Je réciterai ce chapelet avec conviction, mais il y a point dans votre bienveillant message dont j'ai certaines réserves...

Je m'explique...

Vous dites: "Il vous guérira si vous le Lui demandez."

Si vous saviez le nombre de fois où j'ai supplié le Seigneur de m'enlever cette "écharde dans la chair" mais Il m'a donné la réponse que Saint Paul avait reçue: "Ma grâce te suffit" !

Je connais des homosexuels qui se sont mariés croyant leur guérison accordée... Ces derniers se sont retrouvés dans un étât de débauche pire encore qu'avant leur mariage !
Ce genre de guérison a été enseignée dans les milieux évangéliques fondamentalistes et ce fut un échec total.

Je crois que l'homosexualité est pour les chrétiens une croix à porter car nos émotions et sentiments sont refoulés, contrairement aux homosexuels athées.

Merci encore cher "stylite" pour votre soutien et vos prières... Croyez-moi, j'en ai vraiment besoin ! Le tentateur me "bombarde" de pensées malsaines mais je fais appel constamment à mon ange-gardien.

Que l'Amour, la Paix et la joie de la Sainte Trinité vous soient donnés abondamment pour avoir répondu à mon appel.

Fraternellent en Notre Seigneur Jésus-Christ...

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada

Pure Vérité je suis très émue de lire ton appel au secours Sad

Je prie pour toi, de ton côté implore et réfugie toi sous le Manteau de la Très Sainte Vierge Marie !

Je te confie à Notre Bonne Mère l'Immaculée !

flower :sts: flower

Demain soir, je vais à l'Adoration je prierai pour toi tu seras dans mes prières !
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 14:51

Merci à vous chère Julienne pour votre soutien constant et vos prières ! Vous parlez vraiment avec votre coeur et non par de "savants discours"; l'Esprit Saint vous habite pleinement, j'en suis persuadé.

Il existe peut-être une grande distance entre nos deux pays, mais la prière rejoint nos âmes. (même avec le décalage-horaire ! )

Au fait, je ne suis pas souvent sur le forum la semaine car mon horaire de travail est de 11 heures 30 à 20 heures (heure du Québec). Mais je suis de coeur et d'esprit avec vous toutes et tous !

Un membre du forum m'a transmis une très belle prière que j'aimerais déposer ici.

Cette dernière aidera peut-être d'autres personnes dans ma situation ou pour d'autres difficultés.

Bonne journée à vous chère Julienne qui résidez en Europe ! À bientôt !

COMMENT IL FAUT INVOQUER ET BENIR DIEU DANS L’AFFLICTION...

Que votre nom soit béni à jamais, Seigneur, qui avez voulu m’éprouver par cette peine et cette tentation.
Puisque je ne saurais l’éviter, qu’ai-je à faire que de me réfugier vers vous, pour que vous me secouriez, et qu’elle me devienne utile ?
Seigneur, voilà que je suis dans la tribulation ; mon cœur malade est tourmenté par la passion qui le presse.
Et maintenant que dirais-je ? O Père plein de tendresse ! Les angoisses m’ont environné. Délivrez-moi de cette heure.
Mais cette heure est venue pour que vous fassiez éclater votre gloire, en me délivrant après m’avoir humilié profondément.
Daignez, Seigneur, me secourir ; car, pauvre créature que je suis, que puis-je faire, et où irais-je sans vous ?
Seigneur, donnez-moi la patience encore cette fois.
Soutenez-moi, mon Dieu, et je ne craindrai point, quelque pesante que soit cette épreuve.
Et maintenant que dirai-je encore ? Seigneur, que votre volonté se fasse. J’ai bien mérité de sentir le poids de la tribulation.
Il faut donc que je le supporte : faites, mon Dieu, que ce soit avec patience, jusqu’à ce que la tempête passe, et que le calme revienne.
Votre main toute puissante peut éloigner de moi cette tentation et en modérer la violence, afin que je ne succombe pas entièrement, comme vous l’avez déjà tant de fois fait pour moi, ô mon Dieu, ma miséricorde !
Et autant ce changement m’est difficile, autant il vous l’est peu : c’est l’œuvre de la droite du Très-HAUT.


(Imitation de Jésus-Christ 29)

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 14:52

Cher LPV, vous dites

Citation :
il y a point dans votre bienveillant message dont j'ai certaines réserves...

Je m'explique...

Vous dites: "Il vous guérira si vous le Lui demandez."

Si vous saviez le nombre de fois où j'ai supplié le Seigneur de m'enlever cette "écharde dans la chair" mais Il m'a donné la réponse que Saint Paul avait reçue: "Ma grâce te suffit" !

On touche là au mystère de la divine miséricorde... Je ne sais que vous répondre; je n'ai que quelques pistes qui peut-être vous guideront.

Lorsque nous prions avec ferveur pour demander quelque chose au Seigneur, et que l'on ne l'obtient pas, c'est en général pour deux motifs:

1. notre prière est soit trop peu fervente, soit on ne prie pas assez.

2. si notre prière est assez fervente, mais que l'on n'est pas exaucé, c'est peut-être que ce que l'on demande ne nous est pas salutaire aux yeux de Dieu. Cela peut vous paraître choquant, mais un jour, on aura la réponse, et on comprendra la Sagesse divine. S'Il veut nous purifier par la souffrance, c'est qu?'I nous veut plus pur que l'Or, pour recevoir sa vision béatifique de façon suréminente.

Quoi qu'il en soit, rappellez-vous des paraboles de la veuve et de celle du juge inique.

Et ayez une confiance totale dans la Parole du Christ "tout ce que vous demanderez avec foi, vous l'obtiendrez".

Ceci dit sans nullement juger votre spiritualité, ni la ferveur de vos prières, cher ami.

Abandonnez-vous totalement au Seigneur, il vous sauvera! Demandez-Lui la force d'accepter que Sa volonté soit faite, et non la vôtre!

Courage! Ne désespérez pas!

Citation :
Je connais des homosexuels qui se sont mariés croyant leur guérison accordée... Ces derniers se sont retrouvés dans un étât de débauche pire encore qu'avant leur mariage !
Ce genre de guérison a été enseignée dans les milieux évangéliques fondamentalistes et ce fut un échec total.

C'est rès vrai, mais ça ne veut pas dire que pour vous cela ne marchera pas!

Bien à vous, que Dieu vous garde.

In Christo et Maria.


Dernière édition par stylite le Mar 27 Oct 2009, 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 15:17

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Merci à vous chère Julienne pour votre soutien constant et vos prières ! Vous parlez vraiment avec votre coeur et non par de "savants discours"; l'Esprit Saint vous habite pleinement, j'en suis persuadé.

Il existe peut-être une grande distance entre nos deux pays, mais la prière rejoint nos âmes. (même avec le décalage-horaire ! )

Au fait, je ne suis pas souvent sur le forum la semaine car mon horaire de travail est de 11 heures 30 à 20 heures (heure du Québec). Mais je suis de coeur et d'esprit avec vous toutes et tous !

Un membre du forum m'a transmis une très belle prière que j'aimerais déposer ici.

Cette dernière aidera peut-être d'autres personnes dans ma situation ou pour d'autres difficultés.

Bonne journée à vous chère Julienne qui résidez en Europe ! À bientôt !

COMMENT IL FAUT INVOQUER ET BENIR DIEU DANS L’AFFLICTION...

Que votre nom soit béni à jamais, Seigneur, qui avez voulu m’éprouver par cette peine et cette tentation.
Puisque je ne saurais l’éviter, qu’ai-je à faire que de me réfugier vers vous, pour que vous me secouriez, et qu’elle me devienne utile ?
Seigneur, voilà que je suis dans la tribulation ; mon cœur malade est tourmenté par la passion qui le presse.
Et maintenant que dirais-je ? O Père plein de tendresse ! Les angoisses m’ont environné. Délivrez-moi de cette heure.
Mais cette heure est venue pour que vous fassiez éclater votre gloire, en me délivrant après m’avoir humilié profondément.
Daignez, Seigneur, me secourir ; car, pauvre créature que je suis, que puis-je faire, et où irais-je sans vous ?
Seigneur, donnez-moi la patience encore cette fois.
Soutenez-moi, mon Dieu, et je ne craindrai point, quelque pesante que soit cette épreuve.
Et maintenant que dirai-je encore ? Seigneur, que votre volonté se fasse. J’ai bien mérité de sentir le poids de la tribulation.
Il faut donc que je le supporte : faites, mon Dieu, que ce soit avec patience, jusqu’à ce que la tempête passe, et que le calme revienne.
Votre main toute puissante peut éloigner de moi cette tentation et en modérer la violence, afin que je ne succombe pas entièrement, comme vous l’avez déjà tant de fois fait pour moi, ô mon Dieu, ma miséricorde !
Et autant ce changement m’est difficile, autant il vous l’est peu : c’est l’œuvre de la droite du Très-HAUT.


(Imitation de Jésus-Christ 29)

LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada

Merci à vous Cher Ami,

Je vous souhaite aussi une bonne journée , que le Seigneur vous bénisse.

Je vous suis unie par la prière ,

A bientôt !
sunny
Revenir en haut Aller en bas
venimeuse



Messages : 102
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 16:09

Merci de nous transmettre cette prière que je ne connaissais pas
je suis de tout coeur près de vous et prie avec vous
bonne journée à vous
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 20:33

venimeuse...tu ne connais donc pas ce petit livre "l'imitation de Jésus-Christ" ,XIV,XV ème siècle.Auteur inconnu.Un bijou dans son genre.

Tu as tout ici:http://ijc.reseau.org/

Penser à cliquer en bas dans le bandeau bleu ciel sur les réflexions que le traducteur propose
Revenir en haut Aller en bas
venimeuse



Messages : 102
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 20:46

Laughing grand merci Enlui pour ce lien que je mets de suite en favori afin de le parcourir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mar 27 Oct 2009, 20:59

Enlui Merci !

Comme Venimeuse je l'ai mis de suite dans mes favoris Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
LA PURE VÉRITÉ



Masculin Messages : 45
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mer 28 Oct 2009, 14:07

Bon mercredi tout le monde !

J'ai trouvé un texte qui me semble approprié sur le sujet. Bien qu'il soit d'origine protestante, on voit que son auteur ne juge pas, contrairement aux évangéliques fondamentalistes.

Il me fait plaisir le partager avec vous. Bonne journée !

Savoir parler de l’homosexualité

Ecouter et accueillir les personnes homosexuelles...
En tant que pasteur, j’exerce un ministère itinérant qui me fait beaucoup voyager, et à la fin de mes interventions, j’ai l’occasion d’avoir des entretiens - dans la confidentialité absolue, c’est indispensable - avec des personnes évoluant dans l’homosexualité ou ayant des tendances dans ce sens.
Quelques unes se sentent heureuses dans l’homosexualité et l’affirment : je ne mets pas leur parole en doute n’ai pas à me mêler de leur vie. Mais beaucoup sont en souffrance et luttent depuis des années pour trouver des réponses à leur vécu qui est devenu à la longue un véritable fardeau. Elles n’ont pas fait le choix de devenir homosexuelles, elles l’ont subi et ont donc tout essayé pour évoluer et changer. Beaucoup parmi elles ont baissé les bras et parfois disent même que leur responsable spirituel n’a pas pu ou su les aider réellement.
Ce qui en soi n’est pas surprenant, car rares sont les personnes qui sont réellement formées pour les écouter et les comprendre profondément. La prière ne suffit pas : il faut une grande capacité d’écoute, de l’empathie, beaucoup de patience et de disponibilité, beaucoup d’affection, et des conseils concrets et adaptés lors d’un suivi dans le temps. Il faut aussi savoir nommer les choses par leur nom, sans fausse pudeur ni fausse honte.
Certains chrétiens (et parfois aussi certains responsables d’églises…) de l’entourage pratiquent régulièrement et sans le vouloir, l’abus spirituel envers les personnes homosexuelles : ils les bombardent de versets bibliques de l’Ancien Testament parlant de Sodome et Gomorrhe détruites par le feu, ou de la malédiction qui les atteindra si elles continuent à pratiquer ce style de sexualité. "Dieu n’est pas avec toi, Il te rejettera si tu continues, tes péchés sont une abomination, tu n’es pas un chrétien !".
Ils oublient que le Christ est mort une fois pour toutes, pour tous les êtres humains de ce monde, et que Son Amour est immense. La Bible nous montre clairement que Dieu n’approuve pas la pratique de l’homosexualité, mais qu’Il aime les personnes homosexuelles ou ayant des tendances homosexuelles :


  • celles qui évoluent dans ce style de vie… : qu’aurions-nous fait à leur place ?
  • celles qui sont en mutation vers un changement ardemment désiré et souhaité… et connaissent encore des hauts et des bas… avec certaines difficultés que l’on doit essayer de comprendre : perdre une bataille n’est pas perdre la guerre
  • celles qui ont changé mais conservent des pulsions et des luttes, tout en restant victorieuses au niveau de leurs actes
De plus, les mauvais conseillers (chrétiens ou non) projettent inconsciemment leur propre aversion de ce style de sexualité, en cherchant à changer très rapidement ces personnes. Nul n’a le droit d’obliger une personne à changer…
La personne évoluant dans l’homosexualité et qui a un fondement chrétien (j’en ai rencontré beaucoup, qui font un cheminement spirituel dans la souffrance), ou essaie de s’approcher de Dieu, sait la plupart du temps qu’elle passe parfois par des actes qui déplaisent à Dieu, à Sa Parole, et elle en souffre, elle en premier. Je pourrais même affirmer qu’elle porte une "croix pesante" à l’intérieur d’elle-même, une "écharde dans la chair", et qu’elle aspire souvent ardemment à une délivrance qui n’arrive pas !
Elle reconnaît que dans son identité, tout la pousse à flirter avec les personnes du même sexe qu’elle, tout la pousse à désirer entretenir des relations amoureuses, sentimentales, voire sexuelles avec elles, au même titre que les personnes hétérosexuelles vivent le même processus avec les personnes du sexe opposé.
Si lors d’une réunion publique, ou d’un entretien avec suivi spirituel, l’on commence par balancer à la figure des personnes homosexuelles des tas de versets Bibliques qui les condamnent, elles se sentent incomprises et repoussées, voire rejetées. L’Amour de Dieu n’est pas annoncé, au profit d’un flot de paroles de condamnation angoissantes, oppressantes voire menaçantes, envers celui qui a des tendances homosexuelles ou vit dans l’homosexualité. Cela s’appelle du légalisme et le légalisme tue, tandis que l’esprit vivifie.
Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie." (2 Corinthiens 3:6)
Contrairement à ce que beaucoup croient, l’homosexualité n’est pas en premier lieu une affaire de pratique sexuelle, mais d’abord une question d’identité, qui naît d’une attirance affective et sentimentale, d’un goût, et non d’abord d’un choix (pour la majorité de ces personnes). De même qu’au niveau gustatif on peut aimer le chocolat blanc et détester le chocolat noir, sans en avoir fait le choix réel. Nos amis Suisses n’aiment pas les huîtres et les escargots, nous les Français nous en raffolons au point de les faire figurer dans nos meilleurs menus de Fêtes.
Si l’on dit d’abord dès le premier contact avec une personne pratiquant l’homosexualité : "tu dois te repentir", c’est comme si l’on disait dans un premier temps à une personne qui souffre constamment de pensées de suicide, a déjà fait des tentatives, et est à l’hôpital : "tu dois te repentir". C’est inadapté. Il faut d’abord analyser (à la demande de la personne) les racines psychologiques, physiques et spirituelles des difficultés, et amener ensuite vers la repentance dans les actes, qui, il est vrai, est importante et nécessaire dans le plan de salut de l’homme par Dieu.
Lors de mes entretiens avec les personnes en lutte avec l’homosexualité, je leur parle d’abord de leur valeur extraordinaire aux yeux de Dieu (et à mes yeux), je les entoure d’affection et de compréhension. Je refuse de les regarder uniquement sous l’angle de leur orientation sexuelle, ce qui serait une aberration. Je parle peu : je les écoute. J’ai beaucoup de considération pour elles. Ce sont des personnes sensibles qui ont souvent beaucoup souffert, et ont tellement envie qu’on prenne leurs difficultés au sérieux. En exerçant un suivi dans la compréhension.
Bon nombre d’entre elles désirent évoluer et changer, mais vivent dans un deuil continuel et un rejet. Elles luttent contre la mort et la destruction. Je sais pertinemment que je ne peux pas régler leur problème, ni me sentir responsable de leur changement ou de leur évolution, mais que je peux être un instrument pour les éveiller à une réflexion, une évolution et un changement progressif, si elles le désirent, et seulement si elles le désirent.
Je ne suis qu’un poteau indicateur sur leur route. Mais je tiens à les aider et à participer à leur lutte. Je veux payer le prix avec elles, car elles sont souvent victimes de leurs difficultés intérieures, et parfois du jugement, du rejet et de la dureté de leur entourage, même en milieu chrétien, ce qui les enfonce toujours un peu plus et leur ferme davantage l’accès à la grâce de Dieu envers elles.
Autre point : l’indifférence est la sœur du rejet et de la lâcheté. Il faut parler de l’homosexualité : déjà à l’école, mais aussi dans la cellule familiale. C’est pourquoi une campagne d’information doit se préparer dans les églises, groupes de jeunes, et tous les lieux où il sera possible d’aller.
"Car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde." (Jésus dans l’Evangile de Jean 12:47)
Pasteur Philippe AUZENET
Ministère Itinérant
Source: www.philippe-auzenet.com/?page_id=24
LA PURE VÉRITÉ - Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mer 28 Oct 2009, 14:31

venimeuse a écrit:
Laughing grand merci Enlui pour ce lien que je mets de suite en favori afin de le parcourir

C'est le livre entier publié sur internet
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Mer 28 Oct 2009, 16:24

LA PURE VÉRITÉ a écrit:
Certains chrétiens (et parfois aussi certains responsables d’églises…) de l’entourage pratiquent régulièrement et sans le vouloir, l’abus spirituel envers les personnes homosexuelles : ils les bombardent de versets bibliques de l’Ancien Testament parlant de Sodome et Gomorrhe détruites par le feu, ou de la malédiction qui les atteindra si elles continuent à pratiquer ce style de sexualité. "Dieu n’est pas avec toi, Il te rejettera si tu continues, tes péchés sont une abomination, tu n’es pas un chrétien !".

J'ai déjà envoyé un message à une avocate transgenre dans lequel je mentionnais, justement, des versets bibliques condamnant son attitude et elle m'a cité, en réponse, le passage dans lequel un homme demande à Jésus quel est le plus grand commandement (Matthieu 22, 36-39). Et aussi que je devais me sentir détesté pour agir ainsi... Embarassed Quand j'ai relu ce message, plus tard, je me suis senti honteux et je lui ai demandé pardon... et j'ai été pardonné Very Happy !

La Westboro Baptist Church fait beaucoup dans la haine: "God hates fags, God hates Jews, God hates Muslims, God hates Catholics, etc." Ce n'est vraiment pas le message du Christ! Et ce n'est pas ce qu'on lit en 1 Jean 4, 8.16: "Dieu est Amour"! Ces fondamentalistes devraient lire plus souvent l'Évangile que l'Ancien Testament. study

Que Dieu ait pitié de moi, qui suis un pécheur!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Jeu 29 Oct 2009, 14:38

Bonjour à tous,

Après mes 3 semaines d'absence, je vois que ce post a beaucoup evolué; notament avec les témoignages de " La pure vérité".

Merçi, cela permet une vrai reflexion sur le sujet..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Jeu 29 Oct 2009, 15:06

louis74 a écrit:
Bonjour à tous,

Après mes 3 semaines d'absence, je vois que ce post a beaucoup evolué; notament avec les témoignages de " La pure vérité".

Merçi, cela permet une vrai reflexion sur le sujet..

Bonjour Louis,

Hier encore à votre propos je me disais mais qu'est il devenu ? et vous voila ? sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Jeu 29 Oct 2009, 16:14

Bonjour Julienne,

J'étais partis dans le pays de ma femme, et me voici de retour. 8)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité et l'Eglise   Jeu 29 Oct 2009, 16:36

louis74 a écrit:
Bonjour Julienne,

J'étais partis dans le pays de ma femme, et me voici de retour. 8)

Bonjour Louis,

Alors c'étaient des vacances .... heureux
Revenir en haut Aller en bas
 
L'homosexualité et l'Eglise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» "Aucune Eglise ne peut s'identifier au Christ"
» le role du diacre dans l'eglise catholique
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» l'eglise trouve ou l'argent ?
» oratoire,chapelle,eglise,cathedrale,basilique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: