DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Jeu 01 Oct 2009, 17:24

Bon mois du Rosaire!


Citation :

« Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)





« Aujourd'hui, ensemble, confirmons que le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé, comme une prière d'un autre temps à laquelle on pense avec nostalgie. Le rosaire connaît presque, au contraire, un nouveau printemps. Dans un monde aujourd'hui si dispersé, cette prière aide à mettre le Christ au centre, comme le faisait la Vierge, qui méditait intérieurement tout ce que l'on disait de son Fils, puis ce qu'il faisait et disait. Lorsqu'on récite le rosaire, on revit des moments importants et significatifs de l'histoire du salut; on revit les différentes étapes de la mission du Christ. Avec Marie, le cœur se tourne vers le mystère de Jésus... Que Marie nous aide à accueillir en nous la grâce qui émane de ces mystères, afin qu'à travers nous, elle puisse irriguer la société, dans les relations quotidiennes, et la purifier de toutes ces forces négatives en l'ouvrant à la nouveauté de Dieu ! Lorsque le rosaire est prié avec authenticité et sans forme mécanique et superficiel, mais profondément, il apporte la paix et la réconciliation. Il contient en lui la force salvatrice du nom de Jésus, lorsqu'il est invoqué avec foi et avec amour au centre de chaque Ave Maria ».
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Sam 03 Oct 2009, 07:57

La valeur pédagogique du Rosaire (I)

Si on lit attentivement les encycliques des souverains pontifes sur le Rosaire et, en particulier, celles de Léon XIII et de ses successeurs, on est frappé par l'insistance avec laquelle ils se plaisent à souligner la valeur du Rosaire pour la formation chrétienne.



Si, pour eux, le Rosaire est une prière excellente, une dévotion recommandable à bien des titres, il semble que son titre le plus éminent à leurs yeux, celui qui en fait la valeur exceptionnelle, c'est qu'il n'est pas seulement une prière privilégiée ni même, selon l'expression de Léon XIII, la plus haute des dévotions mariales qui semble condenser en elle tout le culte qu'on doit à Marie, mais c'est qu'il est une vraie méthode d'initiation et de formation chrétienne, une école où se forment l'esprit et les moeurs ; une méthode divine ; une école très efficace de vie chrétienne.


Benoit Thierry D'Argenlieu, La théologie du Rosaire
in Maria, études sur la Vierge Marie, Tome V

La valeur pédagogique du Rosaire (II)

En synthétisant sous une forme concise les pensées des souverains pontifes sur l'insigne valeur pédagogique du Rosaire, on pourrait les condenser ainsi :

Il appartient à une mère d'éduquer et de former ses enfants. Or la mission souveraine de Marie est d'être Mère, Mère de Jésus mais aussi mère des hommes. Le Rosaire est précisément le moyen privilégié par lequel Marie initie et forme ses enfants à la vie chrétienne.



Benoit Thierry D'Argenlieu, La théologie du Rosaire
in Maria, études sur la Vierge Marie, Tome

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
charles st jean



Messages : 17
Inscription : 19/01/2009

MessageSujet: le rosaire   Sam 03 Oct 2009, 21:27

Invitation au rosaire sur skype charles2096 tous les jours 15 hre ou 16.30 hre bienvenue .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Lun 05 Oct 2009, 21:30

Le Rosaire bien médité est un véritable parcours biblique Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Lun 05 Oct 2009, 21:36

Padre Pio l'appelle son 'Arme' ! C'est une puissance le Rosaire, et c'est bon pour le psychique aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Lun 05 Oct 2009, 21:47

doris a écrit:
Padre Pio l'appelle son 'Arme' ! C'est une puissance le Rosaire, et c'est bon pour le psychique aussi !


En effet, Padre Pio appelait le Rosaire "son Arme",

Voici un lien :


http://www.rosaire-de-marie.fr/lettre-de-jean-paul-2-sur-le-rosaire.htm

La lettre Apostolique de Jean-Paul II concernant le Rosaire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 17:10

-Julienne a écrit:
Le Rosaire bien médité est un véritable parcours biblique Very Happy

Le problème que j'ai parfois, en récitant le rosaire, c'est que je me laisse distraire par des images ou des pensées sans liens avec ma prière. J'aimerais donc avoir l'esprit en paix et n'avoir que Dieu, le Christ et Marie en pensée!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 17:36

Cher Paul,

Le rosaire possède la proprité de former l'âme, malgré les distractions.

En effet, au cours du temps, comme portée par les "Je vous salue Marie", vous passerez de la méditation sur des images et des scènes à la simple contemplation en Présence de Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 17:42

Paul a écrit:
-Julienne a écrit:
Le Rosaire bien médité est un véritable parcours biblique Very Happy

Le problème que j'ai parfois, en récitant le rosaire, c'est que je me laisse distraire par des images ou des pensées sans liens avec ma prière. J'aimerais donc avoir l'esprit en paix et n'avoir que Dieu, le Christ et Marie en pensée!

Bonjour Paul,

j'ai le même problème mais la réponse d'Arnaud me rassure sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 18:04

Bonsoir à tous!
un jour un pretre nous as conseillé de demander pardon à Dieu de nos distractions pendant les prières ou bien si on a pensé a qq'un de prier pour lui. Mais surtout de ne pas refaire le chapelet, en se disant" il faut que je recite sans distraction", gare à l'orgueil...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 18:55

louis74 a écrit:
Bonsoir à tous!
un jour un pretre nous as conseillé de demander pardon à Dieu de nos distractions pendant les prières ou bien si on a pensé a qq'un de prier pour lui. Mais surtout de ne pas refaire le chapelet, en se disant" il faut que je recite sans distraction", gare à l'orgueil...

Bonjour Louis sunny

Je pense sincèrement que ce prêtre a très bien parlé !

Comment échapper à la distraction ??, même à la messe ????

Ce serait en effet de l'orgueil pur,

enfin c'est mon avis qui n'engage que moi :hello:
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 19:49

La distraction est très humaine... Plus on y porte attention (s'y arrête), plus elle prend de la place (force). Le mieux est de continuer sa prière et d'offrir ces distractions à Dieu (en faire une petite prières par l'offrande, de cette façon tout retourne à Dieu)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 19:55

Tourterelle a écrit:
La distraction est très humaine... Plus on y porte attention (s'y arrête), plus elle prend de la place (force). Le mieux est de continuer sa prière et d'offrir ces distractions à Dieu (en faire une petite prières par l'offrande, de cette façon tout retourne à Dieu)...


Oui en effet, plus on y porte attention...

Chaque fois que nous sommes distrait(e)s, reprenons chaque fois notre coeur en toute paix... et continuons notre prière... l'offrande, merveilleuse prière en effet Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 20:04

Oui c vrai, moi aussi quand je me rend compte de mes distractions, je fais effort de mettre face à Dieu avec l'aide de Marie.
Le prêtre me taperai sur les doigts s'il voyait mon message plus haut.. on ne recite pas le rosaire ou prie avec. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 20:10

louis74 a écrit:
Oui c vrai, moi aussi quand je me rend compte de mes distractions, je fais effort de mettre face à Dieu avec l'aide de Marie.
Le prêtre me taperai sur les doigts s'il voyait mon message plus haut.. on ne recite pas le rosaire ou prie avec. ;)

Et tu as parfaitement raison Louis !

Oui on prie avec le rosaire ;)

Mais ce prêtre ne doit pas être si terrible n'est ce pas Louis ?? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 20:21

-Julienne a écrit:
louis74 a écrit:
Le prêtre me taperai sur les doigts s'il voyait mon message plus haut.. on ne recite pas le rosaire ou prie avec. ;)

Et tu as parfaitement raison Louis !

Oui on prie avec le rosaire ;)

Mais ce prêtre ne doit pas être si terrible n'est ce pas Louis ?? ;)

Non, c'était un façon de parler, c au contraire un homme plein d'humour et de joie, qui cependant si il entend queque chose de faux et d'imprecis, il va corriger. Laughing
Il aime faire des cours trés precis sur la bible, la foi, et trés pointu.. il prone aussi un vie de prière simple comme celle du rosaire. " Marie est une chouette nana, n'hesitez pas à demander son aide... et le Fils est toujours à l'ecoute de sa mère ( ex des noces de Cana)" nous a t'il dit un jour. Very Happy

J'adore ce prêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 20:33

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Paul,

Le rosaire possède la proprité de former l'âme, malgré les distractions.

En effet, au cours du temps, comme portée par les "Je vous salue Marie", vous passerez de la méditation sur des images et des scènes à la simple contemplation en Présence de Dieu.

I love you sunny I love you silent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 20:34

louis74 a écrit:
-Julienne a écrit:
louis74 a écrit:
Le prêtre me taperai sur les doigts s'il voyait mon message plus haut.. on ne recite pas le rosaire ou prie avec. ;)

Et tu as parfaitement raison Louis !

Oui on prie avec le rosaire ;)

Mais ce prêtre ne doit pas être si terrible n'est ce pas Louis ?? ;)

Non, c'était un façon de parler, c au contraire un homme plein d'humour et de joie, qui cependant si il entend queque chose de faux et d'imprecis, il va corriger. Laughing
Il aime faire des cours trés precis sur la bible, la foi, et trés pointu.. il prone aussi un vie de prière simple comme celle du rosaire. " Marie est une chouette nana, n'hesitez pas à demander son aide... et le Fils est toujours à l'ecoute de sa mère ( ex des noces de Cana)" nous a t'il dit un jour. Very Happy

J'adore ce prêtre.

En effet, je réalise Louis que ce prêtre est rempli d'humour, il est rempli de la Joie des enfants de DIEU sunny

Je trouve cela aussi admirable de préciser quand on entend quelque chose de faux,

Une langue acérée peut faire beaucoup de mal,

Pire qu'une épée....

Et parfois certains sont calomniés et on a tellement médit sur eux qu'il faut des années ... et encore pour réparer ces blessures causées à la réputation d'autrui. Sans compter en plus, le mal que ces personnes subissent dans leur coeur et j'imagine très bien leur souffrance.

Je trouve vraiment cette qualité de ce prêtre de remettre les pendules à l'heure admirable...

Et alors comme je te comprends,

Bien amicalement sunny
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 22:47

louis74 a écrit:
Bonsoir à tous!
un jour un pretre nous as conseillé de demander pardon à Dieu de nos distractions pendant les prières ou bien si on a pensé a qq'un de prier pour lui. Mais surtout de ne pas refaire le chapelet, en se disant" il faut que je recite sans distraction", gare à l'orgueil...

Quand il m'arrive d'avoir l'esprit envahi de distractions, je continue ma récitation jusqu'au bout et le lendemain, je me dis: "Il faut que je le récite comme il faut!" Mais comme dit saint Paul, "la chair convoite contre l'esprit et l'esprit convoite contre la chair; ils s'opposent l'un et l'autre et vous ne faites pas ce que vous voulez." (Galates 5, 17). L'important est de persévérer car c'est le démon qui veut nous faire abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 23:11

Paul a écrit:
louis74 a écrit:
Bonsoir à tous!
un jour un pretre nous as conseillé de demander pardon à Dieu de nos distractions pendant les prières ou bien si on a pensé a qq'un de prier pour lui. Mais surtout de ne pas refaire le chapelet, en se disant" il faut que je recite sans distraction", gare à l'orgueil...

Quand il m'arrive d'avoir l'esprit envahi de distractions, je continue ma récitation jusqu'au bout et le lendemain, je me dis: "Il faut que je le récite comme il faut!" Mais comme dit saint Paul, "la chair convoite contre l'esprit et l'esprit convoite contre la chair; ils s'opposent l'un et l'autre et vous ne faites pas ce que vous voulez." (Galates 5, 17). L'important est de persévérer car c'est le démon qui veut nous faire abandonner.

En effet Paul, il ne faut pas s'arrêter , continuer, essayer de faire mieux chauqe jour..... Dieu ne nous demande que l'effort Il fait le reste..... Oui le malin ne veut que nous désespérer, nous attrister par toutes sortes de moyens....
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mar 06 Oct 2009, 23:32

Citation :
Oui le malin ne veut que nous désespérer, nous attrister par toutes sortes de moyens....

En effet, il est très rusé ce petit garnement... Si le démon est l'auteur de nos petites distractions et qu'on offre celle-ci à Dieu (tout en continuant la prière), il ne trouvera plus d'intérêt à provoquer ses distractions (se serait agir contre ses intérêts). Et si ces distractions n'ont qu'une source humaine (faiblesse humaine) et qu'on les offre à Dieu tout en continuant la prière, le démon n'arrivera pas à nous faire abandonner la prière puisque ces distractions deviendront elle-même source de prière (offrandes).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mer 07 Oct 2009, 10:40

Tourterelle a écrit:
Citation :
Oui le malin ne veut que nous désespérer, nous attrister par toutes sortes de moyens....

En effet, il est très rusé ce petit garnement... Si le démon est l'auteur de nos petites distractions et qu'on offre celle-ci à Dieu (tout en continuant la prière), il ne trouvera plus d'intérêt à provoquer ses distractions (se serait agir contre ses intérêts). Et si ces distractions n'ont qu'une source humaine (faiblesse humaine) et qu'on les offre à Dieu tout en continuant la prière, le démon n'arrivera pas à nous faire abandonner la prière puisque ces distractions deviendront elle-même source de prière (offrandes).

Excellent raisonnement Tourterelle !

On neutralise ainsi ce vilain démon , ce méchant garnement :evil: Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mer 07 Oct 2009, 19:37

louis74 a écrit:
Bonsoir à tous!
un jour un pretre nous as conseillé de demander pardon à Dieu de nos distractions pendant les prières ou bien si on a pensé a qq'un de prier pour lui. Mais surtout de ne pas refaire le chapelet, en se disant" il faut que je recite sans distraction", gare à l'orgueil...

Petite precission qd il disait de ne pas refaire le chapelet c'était de suite aprés avoir prier, il ne disait pas d'abandonner; le lendemain on peut reprendre bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mer 07 Oct 2009, 19:58

louis74 a écrit:
louis74 a écrit:
Bonsoir à tous!
un jour un pretre nous as conseillé de demander pardon à Dieu de nos distractions pendant les prières ou bien si on a pensé a qq'un de prier pour lui. Mais surtout de ne pas refaire le chapelet, en se disant" il faut que je recite sans distraction", gare à l'orgueil...

Petite precission qd il disait de ne pas refaire le chapelet c'était de suite aprés avoir prier, il ne disait pas d'abandonner; le lendemain on peut reprendre bien sur.

En fait, je pense que le prêtre ne voulait pas qu'on rabâche des prières... le mieux est en effet de reprendre le lendemain sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mer 07 Oct 2009, 21:26

Benoît XVI recommande aux jeunes la prière du chapelet

Et confie le synode à Notre-Dame du Rosaire


ROME, Mercredi 7 octobre 2009 (ZENIT.org) - Le synode des évêques pour l'Afrique se tient en ce mois du Rosaire, et en cette fête de Notre-Dame du Rosaire, Benoît XVI a confié le synode à l'intercession de Marie, à plusieurs reprises. Le pape rappelle « l'importance de la prière du rosaire » et la recommande spécialement aux jeunes.

Benoît XVI a notamment invité les Polonais à s'unir à lui pour confier à Notre-Dame du Rosaire cet « événement important de la vie de l'Eglise ».

Le pape a mentionné implicitement le thème du synode en souhaitant que « par le ministère de l'Eglise, les habitants de l'Afrique retrouvent les chemins qui conduisent à la réconciliation, à la justice et à la paix ».

Aux jeunes, aux malades et aux jeunes mariés présents à l'audience, le pape a aussi rappelé que « l'Eglise honore aujourd'hui la Bienheureuse Vierge du Rosaire », une « mémoire liturgique » qui lui offre l'occasion de « rappeler l'importance de la prière du rosaire si chère aussi » à ses « vénérés prédécesseurs ».

« A vous, chers jeunes, a dit le pape, je recommande [cette prière] pour qu'elle vous aide à accomplir la volonté de Dieu et à trouver dans le Cœur immaculé de Marie un refuge sûr ».

Que cette prière, a dit le pape aux malades, « vous fasse faire l'expérience de la consolation de notre Mère céleste afin que vous affrontiez les moments de l'épreuve soutenus par elle ».

Le pape a également souhaité que « la récitation » de la prière du rosaire constitue pour les jeunes mariés « le rendez-vous quotidien » de leur famille afin qu'elle « grandisse ainsi, grâce à l'intercession de Marie, dans l'unité et dans la fidélité à l'Evangile ».

Enfin, le pape a rappelé, en hongrois que la Vierge du Rosaire porte le nom de « Grande souveraine des Hongrois », la « Magna Domina Hungarorum », et il a demandé pour eux l'intercession de la Vierge Marie.

Anita S. Bourdin
Revenir en haut Aller en bas
le plombier



Masculin Messages : 439
Inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Mer 07 Oct 2009, 21:28

Le Mois du Rosaire

Le Rosaire : Quinze fenêtres ouvertes sur l’Evangile.

(Jean XXIII)





La Fête de Notre Dame du Rosaire célébrée le 7 octobre, nous rappelle que nous sommes depuis quelques jours dans le beau mois du Rosaire.



Le Rosaire (ou le chapelet) est le compagnon de nombre parmi nous. Cette belle et douce prière, où comme les vagues sur la plage, se succèdent les Ave Maria, tandis que notre âme à l’horizon regarde se dérouler l’Evangile. Nous passons ainsi de la joie à la douleur, puis à la gloire sans quitter les béatitudes et les mystères lumineux.



Oui, cette prière du Rosaire doit être bien belle, bien douce et bien utile à en croire les papes qui sans cesse nous invitent à prendre notre chapelet.



Oui, que cette prière doit être agréable au ciel, puisque Notre Dame se montre « armée» d’un Rosaire et invite : « dites le chapelet ».



C’est une merveilleuse couronne de prières offerte quotidiennement à notre Dame, avec les mots de l’Annonciation puis ceux de la Visitation et puis le murmure incessant qui suit « priez pour nous pauvres pécheurs maintenant et à l’heure de notre mort ».



Le Rosaire est la prière de tous : les biens portants et les malades, ceux qui cherchent la sainteté et ceux qui se savent bien pécheurs.



C’est la joie et la supplication, c’est la force et la douceur .C’est en même temps un doux murmure, et une clameur immense qui chaque jour s’élève.



Je suis certain que l’Evangile dans une main et le chapelet dans l’autre nous pouvons être merveilleusement utiles au service de l’Eglise et de l’Humanité entière.



« Désormais toutes les générations me diront Bienheureuse ».





Le Chapelet est la chaîne d’amour

qui nous lie à Jésus par Marie.

(Jean-Paul II, le 2 octobre 1983)





Père Gérard Philip.


Timon David.

http://www.beziers.cef.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Jeu 08 Oct 2009, 23:38

Citation :


Mois du Rosaire ! Mois de grâces !

En ce mois d’Octobre consacré au Saint Rosaire, n’ayez pas peur de prier le chapelet avec ardeur dans les bus, les trains et les métros. Les femmes musulmanes ont-elles peur de sortir avec le voile dans la rue ? Et vous, vous auriez peur de sortir votre chapelet ??? Sortez donc vos chapelets sans honte ! « On ne met pas la lumière sous le boisseau » (Matthieu 5, 15). « Quiconque aura honte de Moi et de mes paroles, le Fils de l'Homme aussi aura honte de lui quand il viendra dans sa gloire » (Luc 9, 26). La sainteté demandée par Jésus n’est pas de faire des choses exceptionnelles, mais c’est tout simplement de mettre en pratique dans la vie de tous les jours Ses paroles de vérité. Les catholiques qui ont "honte" de prier le chapelet dans les bus, les trams et les métros ne sont que des poules-mouillées, des hypocrites, des lâches... « Le respect humain n'est que mensonge en action » (Père Sevin). Un vrai catholique se reconnaît en fonction de son ardeur missionnaire, de sa ferveur religieuse et de sa joie perpétuelle ! Encore une fois, n’ayez pas peur - toujours avec humilité et charité - de "dépolluer le monde" en sortant main dans la main avec la Vierge Marie, la Toute Pure ! Il faut avoir une foi adulte, énergique et responsable ! Trop de catholiques nagent dans la compromission avec l’esprit du monde. « Ne vous conformez pas au siècle présent » (Romains 12, 2).

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-37004366.html



L'auteur du billet exhorte les gens à prier le rosaire dans les lieux publics, affirmant que ceux qui ne le font pas sont "des poules mouillées, des hypocrites, des lâches". En lisant cela, il m'est venu à l'esprit ces paroles du Seigneur:

"Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra." - Matthieu 6, 5-6


Si je prie le rosaire à l'église, loin de l'agitation et des distractions du monde, suis-je une poule mouillée, un hypocrite ou un lâche ou bien quelqu'un qui suit les consignes du Christ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Jeu 08 Oct 2009, 23:45

Paul a écrit:
Citation :


Mois du Rosaire ! Mois de grâces !

En ce mois d’Octobre consacré au Saint Rosaire, n’ayez pas peur de prier le chapelet avec ardeur dans les bus, les trains et les métros. Les femmes musulmanes ont-elles peur de sortir avec le voile dans la rue ? Et vous, vous auriez peur de sortir votre chapelet ??? Sortez donc vos chapelets sans honte ! « On ne met pas la lumière sous le boisseau » (Matthieu 5, 15). « Quiconque aura honte de Moi et de mes paroles, le Fils de l'Homme aussi aura honte de lui quand il viendra dans sa gloire » (Luc 9, 26). La sainteté demandée par Jésus n’est pas de faire des choses exceptionnelles, mais c’est tout simplement de mettre en pratique dans la vie de tous les jours Ses paroles de vérité. Les catholiques qui ont "honte" de prier le chapelet dans les bus, les trams et les métros ne sont que des poules-mouillées, des hypocrites, des lâches... « Le respect humain n'est que mensonge en action » (Père Sevin). Un vrai catholique se reconnaît en fonction de son ardeur missionnaire, de sa ferveur religieuse et de sa joie perpétuelle ! Encore une fois, n’ayez pas peur - toujours avec humilité et charité - de "dépolluer le monde" en sortant main dans la main avec la Vierge Marie, la Toute Pure ! Il faut avoir une foi adulte, énergique et responsable ! Trop de catholiques nagent dans la compromission avec l’esprit du monde. « Ne vous conformez pas au siècle présent » (Romains 12, 2).

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-37004366.html



L'auteur du billet exhorte les gens à prier le rosaire dans les lieux publics, affirmant que ceux qui ne le font pas sont "des poules mouillées, des hypocrites, des lâches". En lisant cela, il m'est venu à l'esprit ces paroles du Seigneur:

"Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra." - Matthieu 6, 5-6


Si je prie le rosaire à l'église, loin de l'agitation et des distractions du monde, suis-je une poule mouillée, un hypocrite ou un lâche ou bien quelqu'un qui suit les consignes du Christ?

Si tu pries le Rosaire à l'église d'ailleurs excellent endroit pour le réciter, tu montres sans ostentation que tu es fier de ta foi, que tu renies pas le Christ.... au contraire tu n'est pas lâche....

Jésus dit aussi : Celui qui rougira de moi devant les hommes, je rougirai aussi de lui devant Mon Père.

Alors pour moi et cela n'engage que moi tu fais bien , tu es agréable à Jésus et à Marie.

D'autant plus qu'à l'église le St Sacrement est présent :sts: fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Jeu 08 Oct 2009, 23:50

-Julienne a écrit:
Paul a écrit:
Citation :


Mois du Rosaire ! Mois de grâces !

En ce mois d’Octobre consacré au Saint Rosaire, n’ayez pas peur de prier le chapelet avec ardeur dans les bus, les trains et les métros. Les femmes musulmanes ont-elles peur de sortir avec le voile dans la rue ? Et vous, vous auriez peur de sortir votre chapelet ??? Sortez donc vos chapelets sans honte ! « On ne met pas la lumière sous le boisseau » (Matthieu 5, 15). « Quiconque aura honte de Moi et de mes paroles, le Fils de l'Homme aussi aura honte de lui quand il viendra dans sa gloire » (Luc 9, 26). La sainteté demandée par Jésus n’est pas de faire des choses exceptionnelles, mais c’est tout simplement de mettre en pratique dans la vie de tous les jours Ses paroles de vérité. Les catholiques qui ont "honte" de prier le chapelet dans les bus, les trams et les métros ne sont que des poules-mouillées, des hypocrites, des lâches... « Le respect humain n'est que mensonge en action » (Père Sevin). Un vrai catholique se reconnaît en fonction de son ardeur missionnaire, de sa ferveur religieuse et de sa joie perpétuelle ! Encore une fois, n’ayez pas peur - toujours avec humilité et charité - de "dépolluer le monde" en sortant main dans la main avec la Vierge Marie, la Toute Pure ! Il faut avoir une foi adulte, énergique et responsable ! Trop de catholiques nagent dans la compromission avec l’esprit du monde. « Ne vous conformez pas au siècle présent » (Romains 12, 2).

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-37004366.html



L'auteur du billet exhorte les gens à prier le rosaire dans les lieux publics, affirmant que ceux qui ne le font pas sont "des poules mouillées, des hypocrites, des lâches". En lisant cela, il m'est venu à l'esprit ces paroles du Seigneur:

"Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra." - Matthieu 6, 5-6


Si je prie le rosaire à l'église, loin de l'agitation et des distractions du monde, suis-je une poule mouillée, un hypocrite ou un lâche ou bien quelqu'un qui suit les consignes du Christ?

Si tu pries le Rosaire à l'église d'ailleurs excellent endroit pour le réciter, tu montres sans ostentation que tu es fier de ta foi, que tu renies pas le Christ.... au contraire tu n'est pas lâche....

Jésus dit aussi : Celui qui rougira de moi devant les hommes, je rougirai aussi de lui devant Mon Père.

Alors pour moi et cela n'engage que moi tu fais bien , tu es agréable à Jésus et à Marie.

D'autant plus qu'à l'église le St Sacrement est présent

J'ai les paroles du Christ en tête quand je vois les musulmans prier en public, dans les rues. Je ne suis pas obligé de les imiter pour montrer que je suis aussi pieux qu'eux. On n'a pas de comptes à rendre à quiconque en ce monde (sauf quand la nécessité l'exige (martyre)) excepté à notre Père qui est aux cieux. Lui connaît nos coeurs!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Ven 09 Oct 2009, 00:05

Paul a écrit:
-Julienne a écrit:
Paul a écrit:
Citation :


Mois du Rosaire ! Mois de grâces !

En ce mois d’Octobre consacré au Saint Rosaire, n’ayez pas peur de prier le chapelet avec ardeur dans les bus, les trains et les métros. Les femmes musulmanes ont-elles peur de sortir avec le voile dans la rue ? Et vous, vous auriez peur de sortir votre chapelet ??? Sortez donc vos chapelets sans honte ! « On ne met pas la lumière sous le boisseau » (Matthieu 5, 15). « Quiconque aura honte de Moi et de mes paroles, le Fils de l'Homme aussi aura honte de lui quand il viendra dans sa gloire » (Luc 9, 26). La sainteté demandée par Jésus n’est pas de faire des choses exceptionnelles, mais c’est tout simplement de mettre en pratique dans la vie de tous les jours Ses paroles de vérité. Les catholiques qui ont "honte" de prier le chapelet dans les bus, les trams et les métros ne sont que des poules-mouillées, des hypocrites, des lâches... « Le respect humain n'est que mensonge en action » (Père Sevin). Un vrai catholique se reconnaît en fonction de son ardeur missionnaire, de sa ferveur religieuse et de sa joie perpétuelle ! Encore une fois, n’ayez pas peur - toujours avec humilité et charité - de "dépolluer le monde" en sortant main dans la main avec la Vierge Marie, la Toute Pure ! Il faut avoir une foi adulte, énergique et responsable ! Trop de catholiques nagent dans la compromission avec l’esprit du monde. « Ne vous conformez pas au siècle présent » (Romains 12, 2).

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-37004366.html



L'auteur du billet exhorte les gens à prier le rosaire dans les lieux publics, affirmant que ceux qui ne le font pas sont "des poules mouillées, des hypocrites, des lâches". En lisant cela, il m'est venu à l'esprit ces paroles du Seigneur:

"Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra." - Matthieu 6, 5-6


Si je prie le rosaire à l'église, loin de l'agitation et des distractions du monde, suis-je une poule mouillée, un hypocrite ou un lâche ou bien quelqu'un qui suit les consignes du Christ?

Si tu pries le Rosaire à l'église d'ailleurs excellent endroit pour le réciter, tu montres sans ostentation que tu es fier de ta foi, que tu renies pas le Christ.... au contraire tu n'est pas lâche....

Jésus dit aussi : Celui qui rougira de moi devant les hommes, je rougirai aussi de lui devant Mon Père.

Alors pour moi et cela n'engage que moi tu fais bien , tu es agréable à Jésus et à Marie.

D'autant plus qu'à l'église le St Sacrement est présent

J'ai les paroles du Christ en tête quand je vois les musulmans prier en public, dans les rues. Je ne suis pas obligé de les imiter pour montrer que je suis aussi pieux qu'eux. On n'a pas de comptes à rendre à quiconque en ce monde (sauf quand la nécessité l'exige (martyre)) excepté à notre Père qui est aux cieux. Lui connaît nos coeurs!

Il y aussi une sérieuse différence paul :

- les musulmans nient la mort de Jésus sur la croix, certains disent qu'un autre est mort à sa place.
- ils nient la divinité de Jésus
- ils nient la Trinité
- ils nient l'Immaculée conception...
- Ils nient donc l'Incarnation du Fils de Dieu qui n'est qu'un prophète pour eux...

Il n'y a pas de dialogues possibles avec eux... hélas j'en sais quelque chose... ils te sortent sourate sur sourates...

On ne reste plus alors dans le dialogue mais tout cela tourne en rond et ils insultent notre Foi Catholique.

Alors que nous les chrétiens on ne fait pas de prosélytisme, on essaie de rester dans le dialogue inter-religieux.

Je ne te souhaite pas Paul une expérience sur un forum inter-religieux, le risque de démolition de l'âme existe, le risque de la désespérance et la souffrance de voir ainsi Jésus décrié... nié,

Non je ne souhaite cela à personne...

Le dialogue est impossible on en revient toujours à la même chose, je ne dis pas que je généralise mais vraiment il me semble qu'ils veulent nous convertir malgré nous,

Tu sais Paul plutôt que me convertir à l'Islam, je préfère mourir....

Moi je croyais dialogue inter-religieux respect des convictions de l'autre il semble que ce ne soit pas le cas !

Non notre Foi Catholique n'est pas à comparer à celle des Musulmans...

Tu parles du Martyre... oui mourir en martyre pour sa Foi quelle plus beau témoignage Paul sunny

Attention de ne pas prêter l'oreille à de faux discours même les plus fermes risquent d'être démolis, de chanceler...

Alors que le Coran est basé sur des écrits aprocryphes, Mahomet était un illettré qui a dicté ce qu'il connaissait dans son millieu.....

Le Coran est un Livre, eux osent nous appeler les gens du Livre....

Nous la Bible est inspirée de Dieu pour nous...

Ceci dit sans haine aucune, mais si je dois te conseiller en toute amitié ne te risque pas sur un forum-interreligieux .... ce n'est pas la place d'un chrétien d'ailleurs...

Bien sûr nous adorons un Dieu Unique, des points nous rassemblent....

Mais partout y a des extrémistes... des exaltés qui insulent ... ils en perdent l'esprit de dialogue...

Certes je ne fais pas de généralité,

Pour y avoir été, je sais que mon âme était en danger...

Amicalement sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Ven 09 Oct 2009, 07:00

-Julienne a écrit:
Paul a écrit:
Citation :


Mois du Rosaire ! Mois de grâces !

En ce mois d’Octobre consacré au Saint Rosaire, n’ayez pas peur de prier le chapelet avec ardeur dans les bus, les trains et les métros. Les femmes musulmanes ont-elles peur de sortir avec le voile dans la rue ? Et vous, vous auriez peur de sortir votre chapelet ??? Sortez donc vos chapelets sans honte ! « On ne met pas la lumière sous le boisseau » (Matthieu 5, 15). « Quiconque aura honte de Moi et de mes paroles, le Fils de l'Homme aussi aura honte de lui quand il viendra dans sa gloire » (Luc 9, 26). La sainteté demandée par Jésus n’est pas de faire des choses exceptionnelles, mais c’est tout simplement de mettre en pratique dans la vie de tous les jours Ses paroles de vérité. Les catholiques qui ont "honte" de prier le chapelet dans les bus, les trams et les métros ne sont que des poules-mouillées, des hypocrites, des lâches... « Le respect humain n'est que mensonge en action » (Père Sevin). Un vrai catholique se reconnaît en fonction de son ardeur missionnaire, de sa ferveur religieuse et de sa joie perpétuelle ! Encore une fois, n’ayez pas peur - toujours avec humilité et charité - de "dépolluer le monde" en sortant main dans la main avec la Vierge Marie, la Toute Pure ! Il faut avoir une foi adulte, énergique et responsable ! Trop de catholiques nagent dans la compromission avec l’esprit du monde. « Ne vous conformez pas au siècle présent » (Romains 12, 2).

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-37004366.html



L'auteur du billet exhorte les gens à prier le rosaire dans les lieux publics, affirmant que ceux qui ne le font pas sont "des poules mouillées, des hypocrites, des lâches". En lisant cela, il m'est venu à l'esprit ces paroles du Seigneur:

"Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra." - Matthieu 6, 5-6


Si je prie le rosaire à l'église, loin de l'agitation et des distractions du monde, suis-je une poule mouillée, un hypocrite ou un lâche ou bien quelqu'un qui suit les consignes du Christ?

Si tu pries le Rosaire à l'église d'ailleurs excellent endroit pour le réciter, tu montres sans ostentation que tu es fier de ta foi, que tu renies pas le Christ.... au contraire tu n'est pas lâche....

Jésus dit aussi : Celui qui rougira de moi devant les hommes, je rougirai aussi de lui devant Mon Père.

Alors pour moi et cela n'engage que moi tu fais bien , tu es agréable à Jésus et à Marie.

D'autant plus qu'à l'église le St Sacrement est présent :sts: fleur 6

Bonjour,

Pour resumer, le mieux est de prier soit dans une église (endroit fait pour ça), chez soi ou dans un lieux tranquille en discretion,... cependant on peut sans se faire remarquer et si on est pas sensible aux dsitractions, prier dans le bus, la rue...avec l'aide d'un dizainier discretement logé dans la main par ex.( Thérese de lisieux le faisait enfant dans la rue en comptant sur ses doigts avec sa soeur, sans que personne le remarque)
Je pense aussi qu'il n'est pas bon de rentrer en concurence avec les musulmans en priant si ouvertement en public.
Pour ne pas rougir de notre foi, il faut simplement ne pas avoir honte de se dire chretien, et inutile de monter sur les toits pour prier en criant un notre père ou un chapelet pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Ven 09 Oct 2009, 12:01

Bonjour Louis,

Ton résumé je le trouve excellent ! sunny cheers
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: « Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)   Sam 10 Oct 2009, 22:56

La puissance du Rosaire

VATICAN - « Ave Maria » par Mgr Luciano Alimandi - La puissance du Rosaire

Le 10 octobre 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Le 7 octobre, c’était la fête de Notre-Dame du Rosaire, une fête particulièrement chère à de très nombreux fidèles. La prière du Rosaire nourrit la piété mariale, aide à reconnaître ce lien indissoluble qui lie Jésus à Marie, don extraordinaire de grâce pour toute l’humanité.

L’Eglise a fait l’expérience de l’union admirable entre la Mère et le Fils de Dieu, dès ses débuts, et, tout au long des siècles, elle en a contemplé et éclairé les profondeurs abyssales. Dans cette lumière d’une particulière beauté, on comprend les paroles de Paul VI, le Pape de l’Exhortation Apostolique du « Marialis Cultus », du 29 mars 1974. Dans une homélie au Sanctuaire de Notre-Dame de Bonaria (le 24 avril 1970), il déclarait déjà : « Si nous voulons être chrétiens, nous devons être mariaux, c’est-à-dire que nous devons reconnaître le rapport essentiel, vital et providentiel qui unit la Sainte Vierge à Jésus, et qui nous ouvre la voie qui conduit à Lui ».

Le Chapelet est précisément « une voie » de prière qui conduit de la Mère au, fils, même si elle pourrait sembler être une prière « pauvre », voire même « monotone. Au fond, on pourrait dire la même chose de la respiration : elle se présente comme faible et répétitive, mais combien elle est vitale !

La prière mariale par excellence, semble pauvre, mais elle est riche, apparemment monotone, mais elle ne lasse jamais. Celui qui la récite avec foi reçoit une force et une sérénité particulières, y compris pour affronter les problèmes quotidiens.

Le Chapelet est une pratique de prière tellement simple que même les plus petits peuvent l’apprendre. Dans les familles et dans les communautés où l’on récite le Chapelet avec les enfants, on ressent concrètement la bienveillance particulière de Jésus, dont témoigne l’Evangile : « Laissez venir à moi les petits enfants, ne les en empêchez pas : c’est à ceux qui leur ressemblent qu’appartient le Royaume de Dieu. En vérité, en vérité je vous le dis : celui qui n’accueille pas le Royaume de Dieu comme le fait un enfant, n’y entrera pas. Et, les prenant dans ses bras, il les bénissait en leur imposant les mains » (Mathieu 10, 14-16). Là où les enfants prient, se renouvelle l’effusion de cette bénédiction, se manifeste la prédilection spéciale du Seigneur pour les petits, et tous en retirent des bienfaits.

Que de grâces ont attiré sur le Peuple de Dieu les trois pastoureaux de Fatima, François, Jacinthe et Lucie ! Ils reçurent du Ciel le mandat de réciter de nombreux Chapelets pour la paix, et le Portugal, effectivement, fut épargné de la grande guerre.

Notre Saint-Père le Pape Benoît XVI, rappelant que le Mois d’Octobre était consacré à la prière du Chapelet et à l’engament missionnaire, le 7 octobre 2007 précisément, a rappelé entres autres choses, l’appel de Fatima :

« L'image traditionnelle de la Vierge du Rosaire représente Marie qui tient l'Enfant Jésus sur un bras et, de l'autre, tend le chapelet à saint Dominique. Cette iconographie significative montre que le Rosaire est un moyen donné par la Vierge pour contempler Jésus et, en méditant sur sa vie, l'aimer et le suivre toujours plus fidèlement. Telle est la consigne laissée par la Vierge également lors de ses différentes apparitions. Je pense, en particulier, à celle de Fatima, survenue il y a 90 ans. En se présentant comme "la Vierge du Rosaire" aux trois pastoureaux Lucie, Jacinthe et François, elle a recommandé avec insistance de prier le Rosaire tous les jours, pour obtenir la fin de la guerre. Nous aussi, nous voulons accueillir la requête maternelle de la Vierge, en nous engageant à réciter avec foi le Rosaire pour la paix dans les familles, dans les nations, et dans le monde entier » (Angélus, octobre 2007).

Le Message de Fatima montre l’importance spéciale que revêt la récitation du Chapelet, en commençant chez les petits enfants. En mettant notre confiance dans l’invitation du Seigneur : « Laissez venir à moi les petits enfants », et dans celle de Notre-Dame de Fatima, les familles peuvent recourir à la prière du Chapelet pour en obtenir de grands bienfaits. Que de protection ont reçu les générations passées de croyants, grâce à cette prière devenue pour de nombreuses familles une pratique quotidienne ! L’Eglise ne se lasse pas d’en recommander la récitation, individuelle et communautaire, spécialement aux « petits églises domestiques » qui sont, entre autres, le premier séminaire des futures vocations au sacerdoce ou à la vie consacrée.

Le Serviteur de Dieu Jean Paul II a proclamé « L’Année du Rosaire » (octobre 2002-octobre 2003) pour relancer cette prière au plan universel, et il lui a consacré aussi une Lettre Apostolique, dans laquelle il écrivait notamment :

« Si, dans la Lettre apostolique Novo Millennio ineunte, j'ai encouragé même les laïcs à célébrer la Liturgie des Heures dans la vie ordinaire des communautés paroissiales et des divers groupes chrétiens, je désire faire la même chose pour le Rosaire. Il s'agit de deux voies de la contemplation chrétienne qui ne s'opposent pas, mais se complètent. Je demande donc à ceux qui se consacrent à la pastorale des familles de suggérer avec conviction la récitation du Rosaire.»

« La famille qui est unie dans la prière demeure unie. Par tradition ancienne, le saint Rosaire se prête tout spécialement à être une prière dans laquelle la famille se retrouve. Les membres de celle-ci, en jetant véritablement un regard sur Jésus, acquièrent aussi une nouvelle capacité de se regarder en face, pour communiquer, pour vivre la solidarité, pour se pardonner mutuellement, pour repartir avec un pacte d'amour renouvelé par l'Esprit de Dieu. »

« De nombreux problèmes des familles contemporaines, particulièrement dans les sociétés économiquement évoluées, dépendent du fait qu'il devient toujours plus difficile de communiquer. On ne parvient pas à rester ensemble, et les rares moments passés en commun sont absorbés par les images de la télévision. Recommencer à réciter le Rosaire en famille signifie introduire dans la vie quotidienne des images bien différentes, celles du mystère qui sauve: l'image du Rédempteur, l'image de sa Mère très sainte. La famille qui récite le Rosaire reproduit un peu le climat de la maison de Nazareth: on place Jésus au centre, on partage avec lui les joies et les souffrances, on remet entre ses mains les besoins et les projets, on reçoit de lui espérance et force pour le chemin » (Jean Paul II, « Rosarium Virginis Mariae », 41).

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1010093_alimandi
Revenir en haut Aller en bas
 
« Le rosaire n'est pas une pratique reléguée au passé » (Benoît XVI)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?
» Promesse de la Très Sainte Vierge Marie aux dévots du Rosaire
» Belle fête de Notre Dame du Rosaire !
» help cas pratique droit des sûretés
» pratique du bouddhisme chinois ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: