DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Un martyr de plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Un martyr de plus...   Mer 30 Sep 2009, 17:29

Un martyr de plus dans un monde qui valorise la mort plutôt que la vie...

Que Dieu aie son âme.
Citation :
COLOMBIE - Le curé de Saint Louis Marie Grignon de Montfort à Villavicencio trouvé mort au presbytère
Le 30 septembre 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Le corps sans vie du Père Oscar Danilo Cardozo Ossa a été retrouvé au presbytère de la paroisse Saint Louis Marie Grignon de Montfort à Villavicencio (Colombie), dont il était curé depuis 2003, dimanche après-midi 27 septembre. Plusieurs fidèles, voyant que le prêtre n’arrivait pas pour célébrer la messe du soir de 18 heures, sont allés le chercher au presbytère et ont trouvé son corps sans vie. Selon ce qui a été communiqué par les autorités de police, on n’a trouvé aucun signe d’effraction et rien n’a été forcé : les assassins étaient très probablement connus du prêtre. Sur place ont été retrouvé un bâillon et des cordes. Les causes de la mort et le motif de l’agression restent encore à éclaircir. Dans un communiqué du 28 septembre, l’Archevêque de Villavicencio, Son Exc. Mgr Oscar Urbina Ortega, en union avec les prêtres, avec la famille Ossa Cardozo et avec la communauté catholique de Villavivencio, condamne la mort violente du Père Oscar Cardozo Danilo Ossa : « Nous réprouvons profondément cet acte de violence qui jette dans le deuil l’Eglise catholique pour la mort d’un de ses ministres, preuve de la culture de violence qui naît dans notre région et à laquelle les ministres du Seigneur n’échappent pas ». L’Archevêque poursuit : « Face à ce fait qui nous attriste profondément, nous réaffirmons la valeur inaliénable de la vie, car ‘toute vie est unique, toute personne est irremplaçable, toute mort est irréversible’. Personne n’a de droit sur la vie de ses frères, sinon Dieu ». En conclusion, il exprime sa solidarité envers la famille du P. Oscar et envers ses frères, et demande à toute la communauté de l’archidiocèse, dans le contexte de cette Année sacerdotale, « de prier pour le Père Oscar Danilo, et en même temps de demander au Seigneur pardon et miséricorde pour ses assassins. Forts dans le Seigneur de la vie et vainqueur de la mort, tandis que nous sommes dans la douleur, nous continuerons à défendre, à aimer, à protéger et à célébrer la vie ».

Le Père Oscar Danilo Cardozo était né le 7 avril 1952 à Toro (Valle). Il avait été ordonné prêtre le 10 juin 1983. Il a été vice-recteur du Petit séminaire saint Pie X de Restrepo, vicaire coopérateur de St Joseph travailleur, fondateur et curé de la paroisse Marie Auxiliatrice, aumônier de la Colonia Penale Acacias, curé de Notre-Dame du Perpétuel Secours du district de Grass, à San José Obrero, quartier de Nuevo Ricaute, à St Louis Marie de Montfort (depuis 2003), et Délégué archiépiscopal pour la radio et le journal "Eco Llanero”.
http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=3009096_oscar
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Un martyr de plus...   Lun 23 Nov 2009, 14:05

Ça commence par un assassinat
JG Malliarakis. Monday 23 November 2009



Le crime s'est déroulé à Moscou, le 19 novembre. L'horrible assassinat du père Daniel Syssoev, dans sa petite église de bois, prêtre orthodoxe de Moscou, n'a pas beaucoup ému les médias de notre belle république laïque et obligatoire. Les conditions pittoresques de la qualification de l'équipe hexagonale de podosphère mobilisaient autrement l'attention de nos concitoyens. Et cela fait certainement honneur au sens sportif du pays des droits de l'Homme.

De la sorte, et quoique tels ou tels relais aient, quand même, diffusé la nouvelle, je crois utile d'en souligner certains points de détails, comme on a pris l'habitude de ne pas dire depuis quelque 20 ans.

L'excellent site moscovite Rian-Novosti mérite en général d'être consulté, pour la précision de son information, et pas seulement pour les nouvelles de la Sainte Russie. On le trouvera cependant un peu court, lui aussi, s'agissant d'un crime aussi grave. À juste titre, "aucune piste" n'est écartée par les enquêteurs. On trompe les gens, toutefois, en communiquant sur cette notion de déontologie policière. Et l'agence Novosti d'évoquer le fait que le père Daniel combattait l'emprise de diverses formes de sectes et d'occultismes. Et même, comme le fait lourdement remarquer la Radio télévision belge francophone, on nous apprend qu'il critiquait ceux qu'on appelle les "ultranationalistes". Ah ! Ceux-là ! Encore eux ! Je fais toujours confiance à la police et à la justice de nos pays pour en trouver certains que l'on présentera au bon peuple pour des criminels plausibles. On pourra aussi invoquer la crise de folie d'un meurtrier présumé.

Je me sens cependant obligé d'apporter ici certaines précisions utiles au lecteur. Car à la vérité le père Daniel avait surtout publié deux livres qui lui ont valu des menaces de mort. En 2007, le coprésident du conseil des muftis de Russie, Nafigoulla Achirov, l'avait même officiellement appelé le "Salman Rushdie russe". N'osait-il pas stigmatiser en effet le traitement de la femme dans l'islam ? Une journaliste musulmane avait même porté plainte contre lui pour insulte à l'encontre de sa religion. Il y exposait les dangers que l'islamisme fait courir à son pays et au christianisme.

Dans son second livre "Mariage avec un musulman", il cherchait même à dissuader les femmes russes de contracter de telles unions. Il invoquait le statut marital inférieur résultant de la loi coranique.

On rappellera aussi l'obligation insupportable que les enfants issus de tels mariages soient recensés de force comme mahométans, qu'ils le veuillent ou non. On doit savoir également que cette religion, de paix et de tolérance, punit de mort ce qu'elle considère comme une apostasie.

En véritable orthodoxe, le Père Daniel recherchait et pratiquait la libre conversion. "Allez et prêchez toutes les nations", voilà ce que conclut l'évangile (1). Or, cet apostolat est considéré comme criminel par les juristes de l'islam. (2)

Tout en mettant nécessairement en garde contre "toute conclusion hâtive", le très diplomate patriarche Cyrille a laissé comprendre cet aspect de la question. "C'était un vrai prédicateur et un missionnaire. Je pense qu'il a été tué en raison de son engagement actif", a clairement estimé son collaborateur le père Vladimir Viguiliansky responsable du service de presse du patriarcat.

Mais les bureaucrates de Novosti, comme bien d'autres, font discrètement passer ce point à la trappe. Il est vrai que l'on ne doit pas accabler le groupe de presse. Le 18 novembre, en effet, il pouvait annoncer non sans légitime fierté la reprise de publication, par ses soins, après 17 ans d'interruption, du journal russo-arabe "Anba Musku", les Nouvelles de Moscou. Celui-ci avait été édité dans la période de 1969 à 1992. On ne peut pas courir tous les lièvres à la fois.

Ça commence par un assassinat.

Eh bien cela me rappelle les commentaires français, tant officiels que médiatiques, lors de l'attentat aveugle dans le métro parisien en juillet 1995. Chacun connaît aujourd'hui l'identité précise des responsables de ce crime qui fit 8 morts et 117 blessés à la station Saint-Michel. Quelques jours plus tôt, le terroriste Khaled Kelkal et son réseau étaient impliqués dans un assassinat, commis dans une mosquée à Paris. Ils avaient puni de mort l'imam trop modéré à leurs yeux, qui condamnait leurs entreprises.

Tout indiquait que les islamo-terroristes avaient décidé de passer à l'action contre la France.

Ça commence par un assassinat.

Cette phase, visant l'Europe, se situe antérieurement aux frappes du 11 septembre 2001, d'où est sortie la guerre d'Afghanistan décidée en décembre 2001 par les Nations Unies en ses résolutions 1 386 et 1 510. L'Assemblée nationale française, à majorité socialiste, lui avait alors emboîté le pas. Le gouvernement Jospin, écolos et communistes compris, sous la présidence de Chirac, acceptait d'envoyer des soldats français combattre les talibans. Il se révèle nécessaire de préciser cela parce que certains semblent, aujourd'hui, oublier que tout au long des années 1990 l'islamo-terrorisme a développé ses attaques contre nos pays, lesquels se sont trouvés en situation de riposte.

Avant de frapper les tours jumelles du 11 septembre les hommes d'al-Qaïda avait puni de mort le commandant Massoud héros de la guerre d'Afghanistan, qui n'entrait pas dans leur jeu.

Ça commençait aussi par un assassinat

Les hommes du réseau Khalid Kelkal recrutés en milieu franco-algérien, avaient accompli, ou entrepris, 6 années auparavant, plusieurs de ces attentats criminels et aveugles dont les islamo-terroristes détiennent le record, sinon le secret : et aussi des tentatives de vols, des fusillades contre des gendarmes, des bombes placées devant une école juive, place de l'Étoile, etc.

Je me souviens donc qu'en cette année 1995 on avait osé évoquer alors une "piste serbe".

Quelques années plus tôt on avait également parlé, à propos de l'attentat de la rue Copernic d'une "piste espagnole". Auparavant, évidemment en vain, on avait arrêté et persécuté quelques centaines de militants de droite français. Des dégâts politiques, familiaux ou professionnels collatéraux en étaient retombés à l'encontre de gens parfaitement innocents. Jamais les instigateurs de ceux-ci ne se sont seulement excusés. Aucune réparation n'intervint.

Certains s'inquiètent, avec beaucoup de vigilance, du caractère autoritaire du gouvernement moscovite actuel.

Pour ma part, je trouverais non moins, et même beaucoup plus inquiétant encore que la société russe ne manifeste pas durablement son indignation devant cette affaire et son attachement à la religion orthodoxe. Car le meurtre du Père Daniel représente un assaut aussi ignoble que significatif du danger commun.

Oui, ça commence par un assassinat.

Bientôt la nouvelle doctrine militaire russe va être rendue publique. Le secrétaire du Conseil de sécurité M. Nikolaï Patrouchev l'a annoncé le 20 novembre.

On aimerait qu'elle ne tergiverse pas et qu'elle désigne la principale menace, laquelle ne vient évidemment pas d'Europe occidentale.

Notes :
1. … et "baptisez-les au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit" (Évangile selon saint Mathieu ch. XXVIII verset 19)
2. Je renvoie le lecteur au chapitre "Avertissement aux missionnaires chrétiens de mon livre "La Question turque et l'Europe".


http://lumiere101.com/2009/11/23/ca-commence-par-un-assassinat/

http://www.insolent.fr/2009/11/ca-commence-par-un-assassinat.html

(via Uncle - LV Idea )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
 
Un martyr de plus...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Laurent de Rome Diacre et Martyr († en 258), commentaire du jour "Là où je suis, la aussi sera mon serviteur"
» Saint Marcel Pape et martyr et commentaire du jour "Suis moi"
» Saint Calixte Ier Pape et Martyr et commentaire du jour "Ils se mirent à lui en vouloir terriblement et le harcelaient"
» Saint Quentin Martyr, Saint Alphonse Rodriguez Frère coadjuteur de la Compagnie de Jésus, commentaire du jour "Zachée, descends vite"
» Vania MOISSEIF le jeune martyr de Volontirovka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: