DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Questions en vrac (pour un coeur en vrac!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vivredamour



Féminin Messages : 28
Inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Questions en vrac (pour un coeur en vrac!)   Mar 29 Sep 2009, 22:19

*Qu’est-ce qu’un Chrétien ?

* Quelqu’un qui a donné sa vie au Christ peut-il ne pas être chrétien ?
… si le Christ auquel il a consacré sa vie n’est que la projection qu’il s’en fait ? S’il ne retient de l’enseignement du Christ que ce qui l’arrange ? Si son « Christ » n’est pas inséré dans une église et qu’il est chrétien free-lance ? Si pourtant il porte des fruits concrets de conversions (ou de retour vers Dieu) à côté de fruits « douteux » (orgueil, désir de pouvoir et de succès, certitude de détenir seul la vérité, refus d’écouter ceux qui ne sont pas d’accord)


* Un catholique « normal » est-il quelqu’un qui croit en Dieu (mais pas trop…), à la résurrection du Christ (mais pas trop…), à la puissance de la Grâce qui se déploie dans les sacrements (mais pas trop…),, à la nécessité d’évangéliser (mais pas trop…), à la radicalité d l’Evangile (mais pas trop…), l’appel à donner sa vie au Christ (mais pas trop…), à l’appel à donner sa vie pour ses amis (mais pas trop…).., etc. etc (mais surtout pas trop !) ?
Est-ce qu’un catholique « normal » est un catholique bien intégré au monde?

* Est-ce que les chrétiens seraient divisés en deux catégories ? Ceux qui croient vraiment en Dieu et qui s’engagent à la suite du Christ (le plus souvent dans le sacerdoce ou le célibat consacré)…et les autres, qui vivent mollement leur vie de chrétiens ? … (et au passage, est-ce que les évangéliques ne sont pas là pour nous rappeler que l’engagement à suivre le Christ et à faire disparaître le « vieil homme » s’adresse à tous ?)

* « Le bon Dieu ne nous en demande pas tant ! » Est-ce que ce n’est pas un « tue-la-Grâce » ? Peut-on brûler à moitié ?

* « La meilleure religion c’est celle qui nous rend meilleur » cette phrase d’un prête orthodoxe m’a d’abord fait bondir… Tous les hommes se valent, mais dire que toutes les religions se valent, n’est-ce pas rendre vain le sacrifice du Christ et l’évangélisation ? …… Et d’un autre côté, au cœur du message évangélique qu’est-ce qui prime : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » ou « La loi, c’est la Loi » ?

... quelques pistes de réflexion seront les bienvenues!
drunken (je tourne en rond?... tant que j'avance un peu!)

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Questions en vrac (pour un coeur en vrac!)   Mer 30 Sep 2009, 00:40

Derrière un catholique, un chrétien, il y a un homme ou une femme avec toutes ses contradictions, son caractère, son humanité, son histoire.....

Il n'y a pas de normalités, de classements, de jugements, d'apparences....

Il n'y a qu'un homme pécheur qui par foi ou manque de foi ou pauvreté, maladresse... est capable du pire comme du meilleur.

Le Seigneur sonde le coeur et les reins de l'homme et voit son désir, le désir de son coeur.
Histoire personnelle, intime et unique de l'homme avec son Seigneur.

L'homme n'est juste qu'un membre du Corps du Christ, avec une vocation particulière, celle qui se voit ou peut se voir..... ou celle qui reste cachée aux yeux du monde, mais tout aussi édifiant.

Mille excuses vivredamour, si cela ne répond pas à tes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Questions en vrac (pour un coeur en vrac!)   Mer 30 Sep 2009, 05:56

Citation :
[quote="vivredamour"]*Qu’est-ce qu’un Chrétien ?

* Quelqu’un qui a donné sa vie au Christ peut-il ne pas être chrétien ?
… si le Christ auquel il a consacré sa vie n’est que la projection qu’il s’en fait ? S’il ne retient de l’enseignement du Christ que ce qui l’arrange ? Si son « Christ » n’est pas inséré dans une église et qu’il est chrétien free-lance ? Si pourtant il porte des fruits concrets de conversions (ou de retour vers Dieu) à côté de fruits « douteux » (orgueil, désir de pouvoir et de succès, certitude de détenir seul la vérité, refus d’écouter ceux qui ne sont pas d’accord)

Cher Vivre d'amour, on peut parfaitement être chrétien sans faire partie d'une Eglise. Jésus le prouve explicitement :


Citation :
Marc 9, 38 Jean lui dit : "Maître, nous avons vu quelqu'un expulser des démons en ton nom, quelqu'un qui ne nous suit pas, et nous voulions l'empêcher, parce qu'il ne nous suivait pas."
Marc 9, 39 Mais Jésus dit : "Ne l'en empêchez pas, car il n'est personne qui puisse faire un miracle en invoquant mon nom et sitôt après parler mal de moi.
Marc 9, 40 Qui n'est pas contre nous est pour nous.

Il y a cependant un inconvénient si on ne lis pas l'Ecriture à la lumière des conciles oecuméniques : ne risque-t-on pas de sa tromper sur le Christ, sur la Trinité etc . ?



Citation :
* Un catholique « normal » est-il quelqu’un qui croit en Dieu (mais pas trop…), à la résurrection du Christ (mais pas trop…), à la puissance de la Grâce qui se déploie dans les sacrements (mais pas trop…),, à la nécessité d’évangéliser (mais pas trop…), à la radicalité d l’Evangile (mais pas trop…), l’appel à donner sa vie au Christ (mais pas trop…), à l’appel à donner sa vie pour ses amis (mais pas trop…).., etc. etc (mais surtout pas trop !) ?
Est-ce qu’un catholique « normal » est un catholique bien intégré au monde?

C'est un catholique intégré dans le monde. Les catholiques "normaux" sont rares et ce depuis toujours car il se reconnait à cela :

Citation :
Luc 6, 26 Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous! C'est de cette manière, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes."

Citation :
* Est-ce que les chrétiens seraient divisés en deux catégories ? Ceux qui croient vraiment en Dieu et qui s’engagent à la suite du Christ (le plus souvent dans le sacerdoce ou le célibat consacré)…et les autres, qui vivent mollement leur vie de chrétiens ? … (et au passage, est-ce que les évangéliques ne sont pas là pour nous rappeler que l’engagement à suivre le Christ et à faire disparaître le « vieil homme » s’adresse à tous ?)

La consécration dans le célibat n'est pas le vrai critère de sainteté. C'est un conseil évangélique qui ne prend de valeur que s'il est fait à cause de la vraie sainteté : l'amour de Dieu uni à un coeur humble. Et on peut vivre cette sainteté dans le mariage.



Citation :

* « Le bon Dieu ne nous en demande pas tant ! » Est-ce que ce n’est pas un « tue-la-Grâce » ? Peut-on brûler à moitié ?

Mais si Dieu vous appelle explicitement à vous consacrer à lui dans le célibat, allez-y !



Citation :
* « La meilleure religion c’est celle qui nous rend meilleur » cette phrase d’un prête orthodoxe m’a d’abord fait bondir… Tous les hommes se valent, mais dire que toutes les religions se valent, n’est-ce pas rendre vain le sacrifice du Christ et l’évangélisation ? …… Et d’un autre côté, au cœur du message évangélique qu’est-ce qui prime : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » ou « La loi, c’est la Loi » ?


Les autres religions donnent certaines valeurs très positives à l'homme (humilité, espérance, foi etc.). Mais seul le Christ donne le coeur de Dieu. Seul le Christ donne la charité et sauve.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
vivredamour



Féminin Messages : 28
Inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Questions en vrac (pour un coeur en vrac!)   Sam 03 Oct 2009, 17:08

Merci beaucoup pour ces éléments de réponse.

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
vivredamour a écrit:
*Qu’est-ce qu’un Chrétien ?

* Quelqu’un qui a donné sa vie au Christ peut-il ne pas être chrétien ?
… si le Christ auquel il a consacré sa vie n’est que la projection qu’il s’en fait ? S’il ne retient de l’enseignement du Christ que ce qui l’arrange ? Si son « Christ » n’est pas inséré dans une église et qu’il est chrétien free-lance ? Si pourtant il porte des fruits concrets de conversions (ou de retour vers Dieu) à côté de fruits « douteux » (orgueil, désir de pouvoir et de succès, certitude de détenir seul la vérité, refus d’écouter ceux qui ne sont pas d’accord)

Cher Vivre d'amour, on peut parfaitement être chrétien sans faire partie d'une Eglise. Jésus le prouve explicitement :


Citation :
Marc 9, 38 Jean lui dit : "Maître, nous avons vu quelqu'un expulser des démons en ton nom, quelqu'un qui ne nous suit pas, et nous voulions l'empêcher, parce qu'il ne nous suivait pas."
Marc 9, 39 Mais Jésus dit : "Ne l'en empêchez pas, car il n'est personne qui puisse faire un miracle en invoquant mon nom et sitôt après parler mal de moi.
Marc 9, 40 Qui n'est pas contre nous est pour nous.

Il y a cependant un inconvénient si on ne lis pas l'Ecriture à la lumière des conciles oecuméniques : ne risque-t-on pas de sa tromper sur le Christ, sur la Trinité etc . ?

C’est le sens de ma question. Est-ce qu’une « interprétation » de la personne du Christ à la lumière de sa seule intuition (jugement propre/motions intérieures…) peut conduire à la vérité ? ( sous couvert de «Il vous enseignera toutes choses » Jn 14, 26 , « Il vous guidera vers la vérité toute entière »Jn 16, 13 ou « en ce temps là je répandrai mon Esprit sur toute chair » Joël 3, 1 ou «Ils n'auront plus besoin d'instruire chacun son compagnon, ni chacun son frère en disant: "Apprends à connaître le Seigneur!»Jr 31, 34 ou tout autre passage?).
Est-ce qu’une personne qui se croirait « inspirée » par l’Esprit-Saint et agirait en conséquence (en allant même jusqu’à donner sa vie) peut n’être inspirée que par son désir propre ? (on peut aussi tirer sa gloire des fruits que l’on porte pour Dieu.) Et dans ce cas, est-ce que Dieu peut quand même orienter son cœur vers Lui ?
Est-ce que cette personne peut vraiment restée inspirée si elle se coupe de l’Eglise catholique ? et ne s’en remet qu’à elle-même ?



Citation :
* Un catholique « normal » est-il quelqu’un qui croit en Dieu (mais pas trop…), à la résurrection du Christ (mais pas trop…), à la puissance de la Grâce qui se déploie dans les sacrements (mais pas trop…),, à la nécessité d’évangéliser (mais pas trop…), à la radicalité d l’Evangile (mais pas trop…), l’appel à donner sa vie au Christ (mais pas trop…), à l’appel à donner sa vie pour ses amis (mais pas trop…).., etc. etc (mais surtout pas trop !) ?
Est-ce qu’un catholique « normal » est un catholique bien intégré au monde?

C'est un catholique intégré dans le monde. Les catholiques "normaux" sont rares et ce depuis toujours car il se reconnait à cela :

Citation :
Luc 6, 26 Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous! C'est de cette manière, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes."

« tous » les hommes : Est-ce que cela veut aussi dire les chrétiens comme les non-chrétiens ?
Est-ce que l’engagement excessif à la suite du Christ (mais peut-il y avoir des excès en ce domaine), ne dérange pas plus les chrétiens aujourd’hui que les non-chrétiens ? (les derniers ne se sentant pas vraiment concernés par la question alors que les premiers peuvent parfois avoir l’impression d’être placés face à leur manque d’engagement.)


Citation :
* Est-ce que les chrétiens seraient divisés en deux catégories ? Ceux qui croient vraiment en Dieu et qui s’engagent à la suite du Christ (le plus souvent dans le sacerdoce ou le célibat consacré)…et les autres, qui vivent mollement leur vie de chrétiens ? … (et au passage, est-ce que les évangéliques ne sont pas là pour nous rappeler que l’engagement à suivre le Christ et à faire disparaître le « vieil homme » s’adresse à tous ?)

La consécration dans le célibat n'est pas le vrai critère de sainteté. C'est un conseil évangélique qui ne prend de valeur que s'il est fait à cause de la vraie sainteté : l'amour de Dieu uni à un coeur humble. Et on peut vivre cette sainteté dans le mariage.

Mais bien sûr, j’en suis intimement convaincue. Je crois que les couples aussi sont appelés à vivre les conseils évangéliques dans leur vie. L’appel à la sainteté ne concerne pas que les prêtres et les célibataires consacrés. Justement, je m’interroge: est-ce que le célibat consacré n’a pas en quelque sorte « déchargé » les autres chrétiens de leur appel à la sainteté ? ou en tout cas longtemps « voilé » cet appel ? tant que le mariage restait dans l’ombre de ce qui a longtemps été vu comme la voie par excellence.
Un exemple : l’évangélisation. L’intention missionnaire de Benoît XVI pour ce mois-ci est la suivante : « pour que tout le Peuple de Dieu, à qui le Christ a donné mandat de prêcher l'Evangile à toutes les créatures, assume avec générosité sa propre responsabilité missionnaire, et la considère comme le plus grand service qu’il peut à offrir à l'humanité. » Est-ce qu’on aurait pas parfois trop tendance à se reposer sur les prêtres et les consacrés pour cela, en se disant. « ce n’est pas pour moi, tout ça… eux, ils sont formés, eux, ils ont du temps, eux, c’est leur vocation, eux, c’est leur ‘boulot’ » ?


Citation :

* « Le bon Dieu ne nous en demande pas tant ! » Est-ce que ce n’est pas un « tue-la-Grâce » ? Peut-on brûler à moitié ?

Mais si Dieu vous appelle explicitement à vous consacrer à lui dans le célibat, allez-y !

Mais pas du tout ! Je crois justement qu’on peut vivre une vie consacrée à Dieu dans le mariage ! (et que ce devrait être l’état « normal » du mariage chrétien).


Citation :
* « La meilleure religion c’est celle qui nous rend meilleur » cette phrase d’un prêtre orthodoxe m’a d’abord fait bondir… Tous les hommes se valent, mais dire que toutes les religions se valent, n’est-ce pas rendre vain le sacrifice du Christ et l’évangélisation ? …… Et d’un autre côté, au cœur du message évangélique qu’est-ce qui prime : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » ou « La loi, c’est la Loi » ?


Les autres religions donnent certaines valeurs très positives à l'homme (humilité, espérance, foi etc.). Mais seul le Christ donne le coeur de Dieu. Seul le Christ donne la charité et sauve.

Le Christ n’a-t-il pas déjà donné sa vie en rançon pour la multitude ? Son sacrifice n’est-il pas parfait ?

Désolée pour ces torrents de questions, mais c’est un peu la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Questions en vrac (pour un coeur en vrac!)   Sam 03 Oct 2009, 18:13

vivredamour a écrit:


C’est le sens de ma question. Est-ce qu’une « interprétation » de la personne du Christ à la lumière de sa seule intuition (jugement propre/motions intérieures…) peut conduire à la vérité ? ( sous couvert de «Il vous enseignera toutes choses » Jn 14, 26 , « Il vous guidera vers la vérité toute entière »Jn 16, 13 ou « en ce temps là je répandrai mon Esprit sur toute chair » Joël 3, 1 ou «Ils n'auront plus besoin d'instruire chacun son compagnon, ni chacun son frère en disant: "Apprends à connaître le Seigneur!»Jr 31, 34 ou tout autre passage?).
Est-ce qu’une personne qui se croirait « inspirée » par l’Esprit-Saint et agirait en conséquence (en allant même jusqu’à donner sa vie) peut n’être inspirée que par son désir propre ? (on peut aussi tirer sa gloire des fruits que l’on porte pour Dieu.) Et dans ce cas, est-ce que Dieu peut quand même orienter son cœur vers Lui ?
Est-ce que cette personne peut vraiment restée inspirée si elle se coupe de l’Eglise catholique ? et ne s’en remet qu’à elle-même ?

C'est vrai que c'est d'abord l'Esprit saint, fréquenté dans le coeur à coeur de l'amour, qui nous enseigne toute chose. Car le contenu fondamental de l'évangile, c'est la personne du Christ et l'amour du prochain. Mais lorsqu'il faut préciser tel ou tel point de théologie, il faut se servir des trois sources laissées par dieu : l'Ecriture, les écrits des saints, les papes et leur Magistère.



Citation :

« tous » les hommes : Est-ce que cela veut aussi dire les chrétiens comme les non-chrétiens ?
Est-ce que l’engagement excessif à la suite du Christ (mais peut-il y avoir des excès en ce domaine), ne dérange pas plus les chrétiens aujourd’hui que les non-chrétiens ? (les derniers ne se sentant pas vraiment concernés par la question alors que les premiers peuvent parfois avoir l’impression d’être placés face à leur manque d’engagement.)

Du moment que l'engagement est fondé sur 1° l'humilité et 2° la charité, alors il ne peut jamais être excessif. Car l'humilité tempère le feu d'un amour trop violent. Et l'amour rend enflammé l'humilité.


Citation :
Le Christ n’a-t-il pas déjà donné sa vie en rançon pour la multitude ? Son sacrifice n’est-il pas parfait ?

Désolée pour ces torrents de questions, mais c’est un peu la tempête.

Son sacrifice n'est pas parfait en ce sens qu'il n'est achevé que dans notre réponse. En effet, le Christ est comme un époux qui nous dit "oui". Et l'alliance, comme dans un mariage, n'est parfaite que si notre "oui", en retour, vient.

Voilà pourquoi la perfection ne sera atteinte que lorsque le dernier homme sauvé entrera dans la vision béatifique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Questions en vrac (pour un coeur en vrac!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etre tellement uni au Christ priere pour un coeur brulant
» merci pour votre génerosité de coeur
» Cette union est un baume pour Mon Coeur blessé. Je t'aime.
» Questions à se poser pour faire le bilan ?
» Remerciement au Sacré-Coeur pour faveur obtenue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: