DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Absolution et péché véniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 08:41

Lors de la confession auriculaire, l'absolution ne peut être donnée, et si elle l'est, est nulle et de nul effet dans deux circonstances :
1) Lorsqu'un péché mortel dont on a connaissance est volontairement tû ;
2) Lorsque l'on n'est pas disposé à renoncer à un état de péché mortel.

Mais qu'en est-il en ce qui concerne les péchés véniels ?

En effet, la contrition implique le ferme propos de ne plus pécher, ou plus exactement de faire tous efforts pour lutter contre tout péché et éviter toute tentation de nature à y mener.
Mais que se passe-t-il si l'on est attaché à un péché véniel, que l'on sait que ç'en est un, mais que l'on n'est pas du tout disposé à y renoncer ? N'y a-t-il pas quelque hypocrisie peu louable à réciter cependant l'acte de contrition, aux termes duquel l'on prend la ferme résolution de ne plus pécher ??
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 12:27

Ca, c'est rigolo, j'ai ouvert exactement le même fil il y a peu, sauf que je ne m'exprimais pas aussi bien que vous, Maître.
Mais la "confession auriculaire", qu'est-ce que c'est ? La confession par les oreilles ? ou par le petit doigt ? Le gauche ou le droit ? De lamain ou du pied ?
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9417
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 13:18

Krystyna a écrit:
Ca, c'est rigolo, j'ai ouvert exactement le même fil il y a peu, sauf que je ne m'exprimais pas aussi bien que vous, Maître.
Mais la "confession auriculaire", qu'est-ce que c'est ? La confession par les oreilles ? ou par le petit doigt ? Le gauche ou le droit ? De lamain ou du pied ?

C'est le genre de confession qui n'est pas obligatoire chez les pro-testants! ;) 8)
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 14:05

...


Dernière édition par le Mer 08 Mar 2006, 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9417
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 14:08

Sylvie a écrit:
très bonne question.

scratch

Est-ce vouloir conserver l'habitude d'un péché véniel, fais de nous un idôlatre de nous-mêmes ? La volonté de péché, ne serait-ce que véniel deviendrait ainsi un péché mortel, puisque nous nous préférons à Dieu.

Ce n'est qu'une hypothèse.


Sylvie

Il vous faut plus que le Pater ou la prière de Contrition ou la Bible pour vous confesser à Dieu et obtenir son pardon? Vous ne vous confessez pas à Dieu tous les jours et vous ne recevez pas tous les jours son pardon? :?
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 14:31

...


Dernière édition par le Mer 08 Mar 2006, 22:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9417
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 15:38

Sylvie a écrit:
Bien sûr Alain,

Mais étant-ex-catholique, je sais qu'il y a notion du péché grave que nous devons confesser et véniels que ce n'est pas obligé. C'est difficile à juger quand un péché est véniel ou mortel.

Chez les Orthdoxes, nous pensons que l'habitude de pécher dans des fautes légères, affaiblie notre conscience et nous risquons de tomber dans de plus grandes fautes. De cette façon c'est grâve de vouloir conserver une habitude de péché même dans des fautes légères. Il n'est pas ici question de la faiblesse de pécher mais de la volonté de pécher.

La vigilance est d'une grande importance et aussi les larmes de repentir efface les fautes comme un second baptême. Mais nous pouvons nous confesser. Avouer nos fautes à un prêtre qui est lui aussi pécheur, apporte l'humilité. Nous croyons aussi qu'à travers ce sacrement de confession, nous avons l'absolution de notre péché par Dieu, le prêtre est témoin de notre confession et de notre repentir. Et nous recevons la force pour ne plus succomber.

Sylvie
Mais, dans l'orthodoxie, la confesse n'est pas obligatoire, de foi. Seuls les 7 premiers conciles oecuméniques sont de foi chez vous, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 16:05

...


Dernière édition par le Mer 08 Mar 2006, 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 16:54

Citation :
Il disait que l'ajout du Filioque était un blasphème.

C'est douteux... même les orthodoxes ne oient tout de même pas dans le filioque un blasphème...

Le drame se situe entre ces deux thèses :

Le Saint Esprit procède-t-il du Père par le Fils?

Procède-t-il du Père et du Fils?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Jeu 26 Jan 2006, 18:00

..


Dernière édition par le Mer 08 Mar 2006, 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 04:05

Chère Sylvie,

Ce texte du pape Jean VIII est-il authentique? Avez vous des sources ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9417
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 04:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Sylvie,

Ce texte du pape Jean VIII est-il authentique? Avez vous des sources ?


LE FILIOQUE : UNE QUESTION QUI DIVISE L’EGLISE ?
Déclaration commune de la
Commission théologique orthodoxe-catholique d’Amérique du Nord
Saint Paul’s College, Washington, DC
le 25 octobre 2003


La Commission théologique orthodoxe-catholique d’Amérique du Nord, de 1999 à 2003, a
centré son dialogue sur une question reconnue pendant plus de douze siècles comme une des
raisons principales de la division de nos Églises : nos manières divergentes de concevoir et de
parler de l’origine du Saint-Esprit, à l’intérieur même de la vie de Dieu trine.
oecuménique qui
pourrait résoudre la question de l’interpolation du Filioque et éclairer ses fondements
théologiques.(...)


Un concile local fut tenu à Constantinople en 867 qui déposa le pape Nicolas Ier,
action qui fit croître la tension entre les deux sièges. Nicolas Ier lui-même avait refusé de
reconnaître Photios comme patriarche à cause de sa soi-disante élection non-canonique. En 867,
Photios fut obligé de démissionner, avec le changement du gouvernement impérial, et il fut
remplacé par le patriarche Ignace, qu’il avait lui-même remplacé en 858. Un nouveau concile fut
réuni à Constantinople en 869 quelques mois plus tard. En présence des représentants du pape et
avec l’appui de l’empereur ce concile excommunia Photios. Dans la suite, l’Occident médiéval
reconnut ce concile, pour des raisons indépendantes du Filioque ou de Photios, comme le 8e
Concile oecuménique, bien qu’il ne fut jamais reconnu comme tel en Orient.
Les relations entre Rome et Constantinople ont changé lorsque Photios est redevenu patriarche
en 877 après la mort d’Ignace. À Rome, le pape Nicolas était mort en 867. Son successeur
Hadrien II (867-872) anathématisa Photios en 869. Le pape Jean VIII (872-882), lui succédant,
était disposé à reconnaître Photios comme le patriarche légitime à certaines conditions, ouvrant
ainsi la voie au rétablissement de relations meilleures. Un Concile fut tenu à Constantinople en
879-880 en présence des représentants de Rome et des autres patriarches orientaux. Ce Concile,
que certains théologiens orthodoxes modernes tiennent pour oecuménique, annula les décisions
8
du Concile de 869-870 et reconnut Photios comme patriarche. Il confirma le caractère
oecuménique du Concile de 787 et ses décisions contre l’iconoclasme. Aucune discussion
approfondie n’eût lieu sur le Filioque, qui ne faisait pas encore partie du Credo professé à Rome,
et le Concile ne fit aucune déclaration sur sa justification théologique. Mais le Concile
reconfirma formellement le texte original du Credo de 381, sans le Filioque, et anathématisa
quiconque composerait une autre confession de foi.
Le Concile, de plus, s’exprimait au sujet du
siège romain avec grand respect et attribua aux légats du pape leurs prérogatives traditionnelles
de présidence, reconnaissant leurs droits d’ouvrir et de clore les discussions et de signer les
documents en premier. Néanmoins, les documents ne livrent aucune indication que les évêques
présents reconnurent une quelconque primauté de juridiction au siège de Rome au-delà de la
compréhension patristique de la communion des Églises et de la théorie canonique de la
pentarchie (6e siècle). La question difficile des revendications rivales de juridiction en Bulgarie
par le pape et le patriarche de Constantinople fut laissée à la décision de l’empereur. Après le
Concile, le Filioque resta en usage dans le Credo dans certaines parties de l’Europe occidentale,
malgré l’intention du pape Jean VIII, qui comme ses prédécesseurs maintint le texte sanctionné
par le Concile de 381.
Une nouvelle étape dans l’histoire de la controverse s’ouvrit au début du 11e siècle. Au cours du
synode qui suivit le couronnement à Rome du roi Henri II comme empereur romain en 1014,
pour la première fois le Credo fut chanté pendant la messe papale avec le Filioque. En raison de
cette initiative, l’emploi liturgique du Credo avec le Filioque, était dès lors généralement
considéré dans l’Église latine comme approuvé par la papauté. Son inclusion dans l’Eucharistie,
après deux siècles de résistance papale contre cette pratique, reflétait une nouvelle
prépondérance des empereurs germaniques sur la papauté, tout comme le sentiment grandissant
qu’avait la papauté de son autorité, sous protection impériale, au sein de l’Église toute entière, en
Occident et en Orient.(...)

Voilà, en partie!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 04:55

Donc, il semblerait qu'on pourrait interpréter les choses ainsi:

Le pape Jean VIII aurait surtout eu le soucis pastoral de calmer le jeu, afin de rétablir l'unité de l'Eglise entre l'Orient et l'Occident ? Ainsi, il aurait voulu que la décision du Filioque soit prise de manière claire et unie et non en catimini par l'Occident ?

Mais, bien évidement, un schisme étant en cours, les Orientaux auraient eu tendance à considérer la lettre du pape comme une condamnation dogmatique du Filioque.

Si cette hypothèse est vraie, on revoit la même attitude chez Monseigneur Lefebvre dans la question de la liberté religieuse: pour justifier sa rupture avec Rome, il prend les documents de Pie IX condamnant la liberté religieuse dans un sens doctrinal, pouvant de cette manière rejeter Vatican II comme en contradiction avec la foi.

Cher Alain, que pense Luther du Filioque ? Est-il contre?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9417
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 05:37

Arnaud Dumouch a écrit:
Donc, il semblerait qu'on pourrait interpréter les choses ainsi:

Le pape Jean VIII aurait surtout eu le soucis pastoral de calmer le jeu, afin de rétablir l'unité de l'Eglise entre l'Orient et l'Occident ? Ainsi, il aurait voulu que la décision du Filioque soit prise de manière claire et unie et non en catimini par l'Occident ?

Mais, bien évidement, un schisme étant en cours, les Orientaux auraient eu tendance à considérer la lettre du pape comme une condamnation dogmatique du Filioque.

Si cette hypothèse est vraie, on revoit la même attitude chez Monseigneur Lefebvre dans la question de la liberté religieuse: pour justifier sa rupture avec Rome, il prend les documents de Pie IX condamnant la liberté religieuse dans un sens doctrinal, pouvant de cette manière rejeter Vatican II comme en contradiction avec la foi.

Cher Alain, que pense Luther du Filioque ? Est-il contre?

Tout le pro-testantisme, anglican, réformé et luthérien, adhère sans ambages et de tout coeur au Filioque! Mais le Filioque n'est qu'une question de perspective:

1) Dans la théologie latine,théologie expansionniste, on part de l'unité divine pour affirmer la multiplicité trinitaire, en ce sens, le Saint -Esprit est bien spiré du Père et du Fils.
2) Dans la théologie grecque, théologie récapitulationniste, le Saint-Esprit n'origine que du Père seul, par le Fils.
3) Dans la procession de spiration, du côté du spirateur, le Saint Esprit, son origine est bien du Père seul par le Fils. Du côté des spirants, le Saint-Esprit provient de l'extase des deux. Nous disons donc la même chose, latins et grecs, sous des angles différents. Ces deux théologies sont orthodoxes et complémentaires.


Dernière édition par le Ven 27 Jan 2006, 05:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9417
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 05:49

Quand les papes étaient orthodoxes:
deux lettres papales que Jean-Paul II semble avoir oubliées






Higoumène André (Wade)




Si le pape Grégoire le Grand a des messages ecclésiologiques de si grande importance à l'adresse de Jean-Paul II, un enseignement parfaitement orthodoxe sur la procession du Saint Esprit se trouve dans l'admirable lettre du pape orthodoxe de Rome Jean VIII (pape de 872 à 882) à Saint Photius le Grand de Constantinople (c. 820 - 886). Dans cette lettre, le pape condamne l'ajout du Filioque et la doctrine qu'il implique, sans ambages. On se souviendra que cet ajout signifie que le Saint Esprit procède du Père (Jn 15 : 26) et du Fils (Filioque).



Lettre du Pape Jean VIII à Saint Photius


« Pour vous rassurer touchant cet article qui a causé des scandales dans les Eglises : non seulement nous n'admettons pas le mot en question, mais ceux qui ont eu l'audace de l'admettre les premiers, nous les regardons comme les transgresseurs de la parole de Dieu, des corrupteurs de la doctrine de Jésus-Christ, des apôtres et des Pères qui nous ont donné le symbole. Nous les mettons à côté de Judas, puisqu'ils ont déchiré les membres du Christ. Mais vous avez une trop haute sagesse pour ne pas comprendre qu'il est très difficile d'amener tous nos évêques à penser ainsi, et de changer en peu de temps un usage qui s'est introduit depuis tant d'années. Nous croyons donc qu'il ne faut obliger personne à renoncer à l'addition faite au symbole, mais les engager peu à peu et avec douceur à renoncer à ce blasphème. Ceux qui nous accusent de l'accepter se trompent ; mais ceux qui affirment qu'il y a parmi nous beaucoup de gens qui l'acceptent, disent la vérité. C'est à vous de travailler avec nous pour ramener par la douceur ceux qui se sont écartés de la sainte doctrine. »
___________________
Je ne suis pas d'accord avec ce texte, mais force est de constater qu'après le sixième oecuménique(681), rien ne va plus:

Concile iconoclaste de 754
Concile de NicéeII(787) anathématise celui de 754
Concile de Francfort de (794) anathématise NicéeII
Concile de Constantinople IV(870) anathématise Francfort.
Concile de 889 anathématise delui de 870.
Puis schisme en 1054

Pour nous, donc, canoniquement et scripturairement, seuls les six premiers Conciles Oecuméniques font autorité!
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 16:32

...


Dernière édition par le Mer 08 Mar 2006, 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 16:46

Ce sont sûrement des synodes et non des vrais conciles oecumeniques.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
sauveur



Messages : 149
Inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 17:37

je lis actuellement : "Histoire religieuse de l'occident médiéval "" de Jean Chélini :

en écrivant sur l'addition du Filioque au Crédo , Jean Chélini dit :
Citation :
:....Charlemagne fit convoquer un concile, en novembre 809 , à Aix - la Chapelle ,où Théodulphe exposa le dossier qu'il avait préparé sur le Saint Esprit Le concile ratifia la doctrine occidentale et Charlemagne , pour éviter toute ambiguité , ordonna l'insertion dans le Crédo , à la définition du St Esprit , de l'ajout " Filioque procedit ". Léon III manifesta un certain mécontentement de cette initiative et ne confirma pas la décision impériale
Sauveur
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9417
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 17:42

Arnaud Dumouch a écrit:
Ce sont sûrement des synodes et non des vrais conciles oecumeniques.

Quelle est la différence: le pape ou l'Écriture sainte, la convocation ou la réception? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 17:47

Lorsque le pape ratifie une décision dogmatique, lorsqu'il le fait en tant que pape, que ce soit après un concile (toute l'Eglise), ou un synode (les évêques d'Italie par exemple), ou une simple consultation comme pour l'Immaculée Conceptiuon, les catholique pensent qu'il est protégé EN MATIRE DE DOCTRINE THEOLOGIQUE.

Cela ne vient pas de lui. Mis de Jésus Christ SEUL !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9417
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 17:55

Arnaud Dumouch a écrit:
Lorsque le pape ratifie une décision dogmatique, lorsqu'il le fait en tant que pape, que ce soit après un concile (toute l'Eglise), ou un synode (les évêques d'Italie par exemple), ou une simple consultation comme pour l'Immaculée Conceptiuon, les catholique pensent qu'il est protégé EN MATIRE DE DOCTRINE THEOLOGIQUE.

Cela ne vient pas de lui. Mis de Jésus Christ SEUL !

Et bien pour nous c'est la même chose:lorsque l'Écriture nous confirme la validité d'un Concile,nous le reconnaissons oecuménique. C'est pourquoi, je considère la Confession d'Augsbourg comme le septième concile oecuménique! Et cela, nul ne peut me le contester:Gal1/8-9!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Ven 27 Jan 2006, 18:00

Citation :
Et bien pour nous c'est la même chose:lorsque l'Écriture nous confirme la validité d'un Concile,nous le reconnaissons oecuménique. C'est pourquoi, je considère la Confession d'Augsbourg comme le septième concile oecuménique! Et cela, nul ne peut me le contester:Gal1/8-9!

Il est possible que le pape soit un jour d'accord avec vous.

Mais dans ce cas, il sera nécessaire de préciser la question de "sola gratia". Il faudra se mettre d'accord avec précision.

Tout le reste, l'aspect trinitaire, est à 100% catholique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Absolution et péché véniel   Mer 08 Mar 2006, 22:05

...
Revenir en haut Aller en bas
 
Absolution et péché véniel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'absolution collective est-elle valable ?
» La face hideuse du péché véniel
» Une question aux théologiens sur l'absolution
» Le péché véniel
» NIEL Adolphe - Maréchal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: