DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 les méthodes des médias alignés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
julieng



Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: les méthodes des médias alignés   Sam 21 Nov 2009, 19:10

Citation :
Parce que ça vient de reconstruction paranoïde d'Internet !

Fichez donc la paix à Summers et Geithner

je ne le crois pas. a ce niveau là cela relève de l'obscurantisme.

je tire cela d'Eric Laurent: "la face cachée des banques". je lis des livres moi monsieur, je m'instruis ailleurs que sur le net, au contraire de vous, qui semblez ne puiser vos références que les sites des médias officiels.
cet état d'ignorance dans lequel vous vous complaisez me semble relever de la servitude volontaire.

pour vous décillez voici quelques notes que j'ai prises de ce livre:

Goldman Sachs créa en 1928, la Goldman Sachs trading company, elle émit un million de parts qu’elle acheta 100 dollars elle vend 90% des parts au public à 104 dollars, 3 mois après elle valait 136 dollars, et 5 jours après 222 dollars.
« immédiatement après, la découverte du levier permit à Goldman de créer la société Shenandoah qui émit pour 102500000 dollars de titre. L’engouement était tel qu’ils furent souscrits 7 fois et l’action émise à 17.5 dollards atteignit le premier jour un sommet de 36 dollars. Goldman créa alors dans la foulée une nouvelle société, Blue Ridge corporation, qui émit 7250000 actions, dont 6250000 étaient possédées par la société précédente, Shenandoah. Goldman Sachs tirait toutes les ficelles »(Galbreith).

Le principe consiste à prendre un dollars, de s’en faire prêter 10, puis à partir de ces 10 d’en obtenir 100, puis 1000… si les derniers titres perdent de leur valeur, c’est l’effondrement total.
GS fut auditionné en 1930 par une commission du sénat, il avoua que l’action de 104 valait désormais que 1,75 dollar… la plupart des historiens mirent en cause le défaut de moralité d’une certaine catégorie de banquiers. Conclusion identique à celle d’aujourd’hui. Mais Roosvelt mit lui un frein structurel, se fut le Glass Stegal Act en 1933, puis la création de la commodity and future trading commission ( CFTC) chargée de contrôler les risques de manipulations du marché.

Robert Rubin

Fait signer à Clinton le financial service modernization act. Un an avant la signature en 1999, la citybank, première banque mondiale, annonçait sa fusion avec une des principales compagnies d’assurance, Traveler Group, pour créer citigroup,en parfaite illéglité. Mais il obtint la bénédiction de la Fed. Le président de Citi était un ami intime de rubin. Elle applique donc avant la signature les futures dispositions. 60 ans plus tard tout rentrait dans l’ordre, elle s’appelait dans les années 30 la national city bank, elle symbolisait les pires dérives du monde de la finance. C’est à la suite de l’indignation qu’elle suscita que fut signé le glass steagal act.
Robert Rubin est responsable du comité exécutif du citigroup depuis 1999, date à laquelle il quitte le ministère des finances, son adjoint Lawrance Summer lui succède. Rubin avait été auparavant co-président de glodman sachs.

En 1983 Rubin fait un voyage à Combridge au siège du MIT pour engager Fischer Black qui élaborait depuis 10 ans une théorie révolutionnaire pour le monde de la finance en compagnie de Myron Schols et Robert Merton. Ils expliquaient comment utiliser les prix des actions pour calculer la valeur des dérivés, ces instruments financiers qui sécurisent la circulation de l’épargne en permettant de s’assurer contre les risques de mouvement de valeur d’un actif.
Les banques de dépôt font du bénéfice entre les intérêts des prêts pratiqués et les intérêts alloués. Ainsi les 4/5 du capital des banques étaient liés à des activités rapportant moins de 10 points de base. Avec les dérivés tout pouvait être repoussé.

Interview d’un banquier de Morgan Stanley, il parle de l’arrivée des dérivés « nous pouvions sentir l’odeur de l’argent. L’homme qui a dirigé chez nous le département des dérivés est un Français, Patrick de St Aignan. Un de nos concurrents, Jp Morgan, ainsi que Salomon brothers qui appartient à Citigroup ont été des précurseurs sur ces crédits, puis ensuite tout le monde s’est engouffré. Les bénéfices étaient énormes et les établissements financiers, face à ces profits, ressemblaienent à des conducteurs grisés par la vitesse(…) la stabilité du secteur financier, des firmes comme des marchés d’action, constitue pour le gouvernement américain une priorité de sécurité nationale. C’est une des raisons pour lesquelles nous somme si arrogants, nous savons qu’en cas de crise la Fed et Washington voleront à notre secours. En y mettant le prix, en réalité, ce ne sont pas des centaines de milliards de dollars qui ont été prêtés aux banques par le gouvernement, mais des milliers de milliards de dollars.(…) Cet argent transfusé n’est pas mérité. Les établissements financiers ont réalisé des profits obscènes avec une absence totale de scrupules. Mais la maison-blanche, Bush d’abord, Obama ensuite, n’ont eu qu’un seul impératif : nous sauver à tout prix, parce que les marchés américains et les banques du pays garantissent la prééminence des USA sur le reste du monde. (…) il faut comprendre que les marchés financiers ne respectent jamais les règles du marché, ils les manipulent, ensuite, depuis 1989, nous avons tous pu observer que la Fed mais aussi le ministère des finances, par le biais d’agences qu’il contrôle ou de brockers, rachetait massivement des stocks d’actions ou de contrats à terme pour éviter un effondrement des marchés. Chaque fois que nous sautons, nous avons qu’un filet nous protège »


En 1993 un rapport du GAO tire la sonnette d’alarme, les produits dérivés représentent un risque majeur. Charles Bowsher insistait sur l’urgence, il y a risque systémique majeur.
En 1998 LTCM s’effondre, perd 6,4 milliards de dollars, pour la première fois le pouvoir des dérivés reposant sur des calculs mathématiques s’avèrent faillible. La fed éponge les dettes. LTCM accuse Goldman sachs et Morgan Stanlay qui vendirent massivement leurs titres. Cette faillite fit bondir Brooklsey E. Born, présidente de la commission fondée par Roosvelt. Elle découvre que ce fond qui a 100 milliards d’actifs disposaient de contrats dérivés pour 1000 milliards. Elle déclara que les dérivés posaient un grave danger. Rubin et Summers qui voulaient faire sauter le Glass steagal act étaient verts de rage. Il lui téléphona pour lui dire que les banques refusaient toute forme de régulation. Elle répliqua en demandant que la commission puisse étendre son contrôle à tous les contrats sur dérivé vendus par les banques ou les brokers, ce qui signifiait alors que les dérivés devaient reposer sur un échange réel et ne pourrait plus être transformé en bulle. Summers, Rubin et le milieu financier exigèrent son départ. Elle finit par céder et la commission fut dépouillée de tout pouvoir de contrôle sur les dérivés. Après l’abolition du glass steagal act, le marché des CDS passa de 631 milliards de dollars à 58000 milliards en 2008.


La BRI, banque des règlements internationaux révéla en 2008 qu’il existait pour 596000 milliards de dollars de « crédits dérivés » (PIB mondial = 54000 milliards)
393000 milliards de dollars sur les taux d’intérêt, 56000 sur les devises, 58000 sur les CDS ( se sont de faux contrats d’assurance, offre aucune garantie de remboursement d’un contrat classique, mais de vrais instruments de spéculation).

Les CDS non régulés, grâce à Rubin, Summers, Geithner, Greenspan et Paulson permettaient de spéculer sur l’évolution des marchés sans que les opérateurs aient à constituer les réserves. Ces CDS ne dépendant d’aucun marché étaient qualifiés de contrats d’assurance, mais comme ils échappaient à toute réglementation, notamment celles qui s’appliquent aux assurances, les vendeurs n’avaient aucune obligation de détenir les actifs qui auraient permis d’exécuter des obligations de remboursement. Cette asbence de contraintes jouait aussi pour les acheteur qui n’avaient pas à prouver qu’ils détenaient les fonds correspondant à leur acquisition. Avec des mises de fond dérisoire on levait des profits gigantesques.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: les méthodes des médias alignés   Sam 21 Nov 2009, 19:46

Et voilà un coupable de plus. C'est de la psychologie primitive du bouc émissaire ! S'ils sont assassinés, vous aurez, une fois de plus contribué à ces folie néolithiques. Alors que le vrai coupable, c'est la convoitise de l'argent présente dans TOUS LES HOMMES.

Tout le monde place son argent en banque et espère en tirer un profit, le plus grand profit possible. Accusez vous vous même, plutôt que de construire un grand coupable pratique !
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: les méthodes des médias alignés   Sam 21 Nov 2009, 20:04

je ne veux pendre personne avec les tripes de personnes. je m'excuse de ne pas vouloir communier à l'ignorance savamment entretenue qui semble être votre principe d'analyse.. il y a des responsables, ils doivent être traduits devant une cour de justice, point barre. votre attitude de déni systématique, elle, c'est sûr ne peut que faire grossir le ressentiment des gens, leur frustration. elle s'exprimera dans une colère dévastratrice à la moindre bribe de vérité qui leur sera livrée en pâture.

cessez de tout diluer dans la banalité, du style: nous sommes tous cupides, nous sommes tous pécheurs... oui et alors. je pointe un système mis en place qui a causé la ruine des USA et du reste du monde et la nomination par Obama des responsables de ce massacre aux plus hautes charges. voilà ce que je pointe et que les médias alignés font mine de ne pas voir. c'est tellement énorme. et vous voudriez que nous ayons confiance dans ces médias pour garantir le bon fonctionnement de la démocratie. autant demandez à Al Capone de nous venter les vertus de la sobriété...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: les méthodes des médias alignés   Sam 21 Nov 2009, 22:05

au fait savez-vous ce que sont les signing statements et qui a dit " je connais la constitution américaine et j'obéirai à la constitution des USA, nous n'allons pas utilisé de signing statements" ? consultez le nouvel obs, marianne, libération, le monde, l'est républicain, le figaro tous vos journaux en qui vous faites tant confiance, ils doivent abonder d'infos sur la question...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: les méthodes des médias alignés   Dim 29 Nov 2009, 12:56

bon tout le monde se fout que Obama ait renié sa parole sitôt élu, pas grave.

disons qu'en l'occurance c'est un mensonge par omission. celui qui suit un mensonge fabriqué de toute pièce par les médias.

c'est un mégamensonge repris par toutes les rédactions, tous les hommes politique. il nous a été martelé à un tel point qu'il fait partie de notre fond de "certitudes immédiates", comme celle qui veut que l'eau bout à 100 degrés. ce mégamensonge c'est l'attribution au président Ahmadinedjad d'un discours où il aurait appeler à "raser Israël de la carte".

c'est un mensonge construit de toute pièce, un détournement radical du discours prononcé par Ahmadinedjad dénoncé par Paul-Eric Blanrue dans son livre "sarkozy, Israël et les juifs" livre qui n'a trouvé aucun éditeur et aucun diffuseur. l'auteur est un féroce anti-antisémite, il a consacré un précédent ouvrage, qui a eu un important succès, à dénoncer toutes les formes d'antisémitisme. La tentative d'empêcher la parution de ce livre atteste à elle seule l'existence d'un puissant lobby qui n'a pas intérêt à ce que les révélations qu'il fait soient trop répandues. Son livre est effectivement de la dynamite. en p 134 il révèle le mensonge dont se rend coupable Roger Cukierman dans son discours à la Mutualité le 13 Février 2007.

"Aujourd’hui un nouvel Hitler est né : Il s’appelle Ahmadinejad. Au mémorial de la Shoah, on peut voir et entendre Goebbels, Ribbentrop et Hitler exprimer la même haine, les mêmes fantasmes, les mêmes calomnies que Ahmadinejad à Téhéran.

Hier c’était les juifs. Aujourd’hui c’est Israël qu’on veut anéantir.

Au nom du Dieu commun aux religions monothéistes, Voilà un pays, l’Iran, qui n’a aucune frontière commune avec l’Etat d’Israël, et qui clame sa volonté de supprimer un autre État reconnu par l’ONU.

Au nom du même Dieu commun, Voilà un pays qui, au mépris de la mémoire meurtrie du peuple juif et de la vérité historique, organise un symposium négationniste mondial à Téhéran ! J’ai rencontré des déportés qui pleuraient à la nouvelle de cette conférence.

Quand je dis que Ahmadinejad c’est le nouvel Hitler, on me dit : « vous exagérez, il a été élu démocratiquement ». Mais Hitler aussi. On me dit que Ahmadinejad est un clown, un guignol qui ne tiendra pas longtemps. Mais on disait la même chose pour Hitler dans les années trente.

En revanche, il y a une vraie différence entre les deux : Ahmadinejad est à 18 mois ou deux ans de se doter de l’arme atomique
."

or voici le vrai discours de Ahmadinejad: "Prenons un peu de recul. Nous avions un régime hostile, dans ce pays [ici en Iran], un régime anti-démocratique, armé jusqu’aux dents, qui surveillait tous les citoyens, au moyen de son appareil sécuritaire, la Savak [1]. Chez nous, régnait un environnement de terreur. Quand notre cher Imam [2] a dit que ce régime devait être balayé, beaucoup de personnes qui se prétendaient politiquement bien informées dirent que c’était impossible. Tous les gouvernements corrompus soutenaient le régime [du Shah], quand l’Imam Khomeini initia son mouvement. Tous les pays, tant occidentaux qu’orientaux, soutenaient le régime, et ils ont même continué à le faire après le massacre du 7 septembre [1978], et ils continuaient à dire que le régime était indéboulonnable. Mais notre peuple a résisté, et cela fait aujourd’hui vingt-sept ans que nous survivons, sans régime inféodé aux États-Unis. La tyrannie de l’Est et de l’Ouest sur le monde doit prendre fin, mais les gens faibles qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ne peuvent y croire.

Qui pouvait imaginer qu’un jour nous assisterions à l’effondrement de l’Empire oriental ? Mais nous avons assisté à sa chute, de notre vivant, et il s’est effondré à tel point qu’il faut aller faire des recherches en bibliothèque (à son sujet), parce qu’il n’en reste absolument rien. L’Imam disait que Saddam devait débarrasser le plancher, il disait qu’il serait affaibli à un point que personne ne pouvait imaginer. Aujourd’hui, vous le voyez, cet homme qui parlait avec une telle arrogance, il y a à peine dix ans de cela, qu’on aurait pu croire qu’il était immortel : il est jugé dans son propre pays, il est pieds et poings liés, par ceux dont il pensait qu’il le soutenaient, et aussi ceux avec le soutien desquels il a perpétré ses crimes…

Notre Imam bien-aimé disait que le régime d’occupation devait être effacé des pages du temps, et c’était là un propos très sage. Nous ne pouvons faire de compromis sur la question de Palestine. Il est possible de créer un nouveau front, à l’intérieur d’un ancien front. Mais ce serait une défaite et quiconque reconnaît la légitimité de ce régime a, de fait, signé la reddition du monde musulman. Notre cher Imam visait le cœur de l’oppresseur du monde dans son combat, c’est-à-dire le régime occupant. Je ne doute pas un seul instant que la nouvelle vague qui s’est soulevée en Palestine, et dont nous sommes les témoins dans le monde islamique, aussi, éliminera cette tache disgracieuse [sur le visage] du monde musulman. Mais nous devons être en éveil, et nous méfier des traquenards
."

donc ni israël, ni rayer, ni carte. voir ici un sujet qui résume tout ceci: http://www.dailymotion.com/video/xanfiv_rayer-israel-de-la-carte-ou-propaga_news
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: les méthodes des médias alignés   Dim 29 Nov 2009, 13:39

julieng a écrit:
bon tout le monde se fout que Obama ait renié sa parole sitôt élu, pas grave.


Vous êtes vraiment incorrigible. Obama est passé du statut de concurrent qui parle à celui de Dirigeant qui agit.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: les méthodes des médias alignés   Dim 29 Nov 2009, 14:14

non cela je le comprends Arnaud, il y a parfois des accommodements à faire, mais ils ne doivent pas être tels qu'ils trahissent la confiance que les gens ont placé en vous. or il a martelé cela pendant sa campagne, en faisant l'un de ses arguments principaux, tout comme celui de ne pas toucher aux impôts des personnes gagnant moins de 250000 dollars, tout comme il a promis de ne pas financer l'avortement avec des fonds publics.

mais rien de tout ceci dans notre presse libre ne filtre. je ne démontre ici que votre parfaite naïveté à croire vos médias "libres", "divers". l'exemple du discours totalement truqué d'Ahmadinedjad par tous les médias, toute la classe politique est imparable, il dit tout, sans avoir besoin d'autres démonstrations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
 
les méthodes des médias alignés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» les méthodes des médias alignés
» Méthodes de démonstration en géométrie
» des médias controlés par les marchands d'armes?
» A ceux qui croient au catastrophisme de nos médias !
» (1972) Dias D'Avila, Brésil, 13 décembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: