DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Suicide, avortement et euthanie : impardonnables ? L'Eglise inhumaine?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Suicide, avortement et euthanie : impardonnables ? L'Eglise inhumaine?   Dim 13 Sep 2009, 09:38

Bonjour,
je ne comprends pas que les gens qui se suicident - par suite d'une souffrance intenable - soient considérés comme damnés. Qu'est la position actuelle de l'Eglise sur cette question?
De même la position sur l'avortement m'étonne ; que l'Eglise condamne l'avortement, c'est normal et conforme à la raison; mais une personne coupable d'avortement est-elle impardonnable (il semble que la communion lui sera refusée et qu'il n'y ait pas de procédure pour restaurer sa communion ?) ??
Dernier problème de cette nature : l'euthanie suite à des souffrances intenables, que l'Eglise condamne aussi.
Ce qui m'étonne dans ces 3 cas, c'est que l'Eglise, représentante de l'amour infini, tient une position apparemment moins miséricordieuse que celle des humanistes - ou que celle de l'Eglise orthodoxe, qui semble prévoir un chemin de purification pour la femme coupable d'avortement, de façon ensuite à la réintégrer à la communion.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Suicide, avortement et euthanie : impardonnables ? L'Eglise inhumaine?   Dim 13 Sep 2009, 13:47

je crois que votre inquiétude peut être adoucie par le fait que :

des obsèques religieuses sont actuellement presque toujours accordées aux cas de suicidés dont l'entourage en fait la demande , alors qu'il y a un siècle , même l'inhumation en "terre chrétienne" était refusée aux excommuniés .

et quant à tous les cas de meurtres dont l'avortement et l'euthanasie ne sont que des cas particuliers aux extrêmes de la vie , et de même tous les péchés mortels peuvent être absouts , après réception du sacrement de réconciliation et discernement positif par les ministres de ce sacrement si les critères de contrition et de réparation sont rassemblés pour pouvoir donner une absolution .

Il y a même un certain laxisme Ecclesial probablement quand le refus d'obsèques chrétiennes à une personne célèbre pourrait être un objet de gros scandale dans l'Opinion. l'exemple récent qui me vient à l'esprit est celui du sénateur Ted Kennedy . Le Vatican s'est fendu d'un communiqué parlant d'ombres et lumières pour signifier qu'il ne pouvait approuver les positions qu'il a défendues sur la Liberté d'Avortement tout en lui concédant des obsèques religieuses ...

d'une façon générale Lier n'est pas Juger .
ce n'est pas parceque l'Eglise ou ses ministres jugent que tel Acte sépare radicalement
de Dieu, que Dieu est pour autant privé de tout moyen d'action pour purifier et sauver l'auteur de l'acte .

l'Eglise Lie ou Délie , mais le Jugement appartient seulement à la rencontre de la Liberté humaine d'une âme et de Dieu , grosse nuance !
Revenir en haut Aller en bas
 
Suicide, avortement et euthanie : impardonnables ? L'Eglise inhumaine?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suicide, avortement et euthanie : impardonnables ? L'Eglise inhumaine?
» Suicide.
» Argumentaire contre l'avortement
» Obéir à Dieu en obéissant à l'Eglise Catholique
» L'Eglise demande pardon aux victimes de pédophiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: