DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 question d'une amie sur la mariage et l'adultere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DiNozzo



Masculin Messages : 124
Inscription : 26/10/2008

MessageSujet: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 8:12

comme beaucoup de personnes ces questions de divorces sont tres fréquentes, cette amie est chrétienne était marié avec un non croyant mais avec des enfants, son compagnon a connu une autre femme pendants leurrent union ,puis a recréer un foyé avec cette nouvelle femme, maintenant elle désire récupéré son mari a condition qu'il soit converti, a t'elle le droit, commet elle une faute, ou un péché ??
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 19:33

Cher Dinozzo, Même si elle n'était pas mariée sacramentellement avec cet homme, devant Dieu, un engagement est un engagement.

Elle a donc bien raison d'espérer son retour. Cependant, pourquoi exiger sa CONVERSION, alors qu'elle doit seulement exiger de lui un repentir pour son adultère et une promesse de fidélité ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
DiNozzo



Masculin Messages : 124
Inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 20:30

enfaite ce qu'il faudrait c'est qu'il change son système de vie actuelle c'est- pour ça qu'elle voudrait une conversion parce-que c'est un homme a femme qui multiplie les conquette et qui se réjouit que sa première femme le sache, je te remercie pour ta réponse Cher Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 20:38

Oui, une conversion de sa VIE MORALE est absolument nécessaire. Et c'est vrai qu'une conversion au Christ l'y aiderait. Cependant, il ne faut pas confondre les deux.

La fidélité dans le mariage n'est pas une valeur spécifiquement chrétienne et, pour leur mariage, c'est ça qui est INDISPENSABLE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 20:40

Cher Dinozzo, ma réponse a été attaquée dans un forum intégriste.

Je vous mets ma réponse qui éclaire ce sujet :

Citation :
[quote="Admin"]dumouch, cet antichrist, récidive!

message du samedi 5 septembre à 21:33

Citation :
Cher Dinozzo, Même si elle n'était pas mariée sacramentellement avec cet homme, devant Dieu, un engagement est un engagement.

Cependant, pourquoi exiger sa CONVERSION, alors
qu'elle doit seulement exiger de lui un repentir pour son adultère et
une promesse de fidélité ?

http://docteurangelique.forumactif.com/theologie-spirituelle-f1/question-d-une-amie-sur-la-mariage-et-l-adultere-t8624.htm

Le mariage (même non sacramentel, c'est-à-dire naturel) est un mariage et vous ne pourrez plus le nier lorsque vous aurez lu la colère de Dieu dans l'AT :
Citation :
Malachie 2, 13 Voici une seconde chose que vous faites : vous couvrez de larmes l'autel de Yahvé, avec lamentations et gémissements, parce qu'il se refuse à se pencher sur l'offrande et à l'agréer de vos mains.
Malachie 2, 14 Et vous dites : Pourquoi? - C'est que Yahvé est témoin entre toi et la femme de ta jeunesse que tu as trahie, bien qu'elle fût ta compagne et la femme de ton alliance.
Malachie 2, 15 N'a-t-il pas fait un seul être, qui a chair et souffle de vie? Et cet être unique, que cherche-t-il? Une postérité donnée par Dieu! Respect donc à votre vie, et la femme de ta jeunesse, ne la trahis point!
Malachie 2, 16 Car je hais la répudiation, dit Yahvé le Dieu d'Israël,



Citation :
mais oui, c'est vrai, pourquoi demander à un paien de se convertir?

La question de ce sujet n'est pas la conversion. Le sujet est le retour d'un mari adultère. La conversion à la foi catholique n'est pas la condition du retour d'un conjoint adultère. La conversion est la condition de l'entrée dans la grâce. La condition pour le retour d'un mari adultère, c'est son repentir sincère et définitif de son adultère.



Citation :
Citation :
La sainte Eglise romaine croit fermement, professe et prêche qu'aucun de ceux qui vivent en dehors de l'Eglise, non seulement les païens mais aussi les juifs ou les hérétiques et schismatiques, ne peut avoir part
à la vie éternelle.

(Bulle Cantate Domino Eugène IV, 4-2-1442 - Décret pour les Jacobites) Dz. 714

Eclairé par une définition dogmatique du Saint concile Vatican II (Gaudium et Spes 22, 5), ce texte prend son sens et veut dire que, à l'heure de la mort, lorsque le christ apparaîtra à ces gens, ils seront comme les ouvriers de la 11° heure et qu'il entreront CHRETIENS dans le Royaume.


Citation :

de plus, un mariage(civil) contracté entre une baptisée et un non-baptisé est nul, il ne vaut RIEN devant Dieu.

Vous vous trompez. Ce mariage peut même être sacramentel s'il y a eu demande à l'évêque de ce qu'on appelle une "dispense de disparité de culte" (voir Code de Droit canonique)

D'autre part, lorsque ce mariage n'est qu'humain (non sacramentel) il a devant Dieu, comme le montre le prophète Malachie, la valeur de votre "OUI" qui est "OUI".

Les païens eux-mêmes comprennent la valeur d'un serment échangé. J'espère que votre foi chrétienne n'en est pas arrivée à vous faire perdre le sens même de ce qui, au plan humain, est honneur et droiture ?

Que vaudrait alors notre foi, notre charité, notre espérance, si elles nous autorisaient à mépriser les promesses faites avec droiture de coeur, c'est-à-dire ce qu'il y a de plus grand dans la nature humaine ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 21:05

Arnaud thumleft fleur 6 Je n'aurais jamais cru que les intégristes étaient aussi rigides et glacials et avaient un tel manque de Charité, de compassion, celle du Christ. Je le découvre....

Cela me fait penser à la tête du serpent écrasée par la Vierge Marie, mais dont la queue bouge encore......
Tu peux supprimer le message s'il est dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 21:13

Cette personne là est plus dure que Mgr Fellay (successeur de Mgr Lefebvre) qui lui entre en dialoguue avec Rome. Cette personne là est sédévacantiste c'est-à-dire que, tout en croyant en l'infaillibilité pontificale, elle pense que depuis Pie XII, ce sont des faux papes qui sont sur le Siège apostolique romain !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 21:25

Merci Arnaud.
C'est, pour moi, une attitude de grand orgueil. C'est triste.
Revenir en haut Aller en bas
Simple fidèle



Masculin Messages : 105
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 21:56

Pas exactement... Ils croient que le pape est le pape mais qu'il est complètement pourri par le modernisme. Là, je crois qu'on arrive à un tel point que seule la prière pourra les secourir. On ne peut que prier pour qu'ils aient l'honnêteté intellectuelle de creuser dans la Tradition ancienne de l'Eglise & dans la sainte Ecriture et qu'ils y trouvent de quoi revenir vers Benoit XVI.

Benoit XVI me fait un peu penser à ce bon berger qui ne veut perdre aucune brebis.

Il en avait perdu plusieurs, il est en passe de ramener au bercail la plupart d'entre elles.

Malheureusement, certaines ne veulent vraiment pas. On ne donne pas à boire à un âne qui n'a pas soif.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Sam 5 Sep - 22:29

Simple fidèle a écrit:
Pas exactement... Ils croient que le pape est le pape mais qu'il est complètement pourri par le modernisme. Là, je crois qu'on arrive à un tel point que seule la prière pourra les secourir. On ne peut que prier pour qu'ils aient l'honnêteté intellectuelle de creuser dans la Tradition ancienne de l'Eglise & dans la sainte Ecriture et qu'ils y trouvent de quoi revenir vers Benoit XVI.

Benoit XVI me fait un peu penser à ce bon berger qui ne veut perdre aucune brebis.

Il en avait perdu plusieurs, il est en passe de ramener au bercail la plupart d'entre elles.

Malheureusement, certaines ne veulent vraiment pas. On ne donne pas à boire à un âne qui n'a pas soif.

Very Happy (pour l'âne...) Je le vois un peu comme une carapace, une armure (orgueil) dont ils ne veulent pas enlever par peur d'être désarmé.(humilité et obéissance)
Nous ne pouvons que prier prière
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Dim 6 Sep - 6:45

Citation :
elle désire récupéré son mari a condition qu'il soit converti, a t'elle le droit, commet elle une faute, ou un péché ??

Ben, c'est un peu étrange... scratch Elle pourrait le récupérer a condition qu'il lui soit fidèle, tout simplement. Et prier pour sa conversion (ce qui serait plus réaliste) et non faire de la conversion une condition (exigence).

On ne peut pas vraiment exiger d'une personne qu'elle se convertisse. La conversion ne se fait pas sur commande (suite à un ordre ou une condition). Même avec la meilleur volonté du monde, une personne qui ne croit pas en Dieu n'arrivera pas à y croire sincèrement (donc avoir la foi) et cela parce qu'on lui donnerait l'ordre d'y croire sinon (sous peine de....) La conversion n'a rien à voir avec un ordre de conversion (exigence, condition) qui viendrait de l'extérieur. La conversion se passe à l'intérieur de l'âme, relation entre l'âme et Dieu. Cela ne se provoque pas par une condition (exigence, ordre) extérieur à l'âme.

Cette exigence (condition) n'est pas un péché mais est dû à un mauvais discernement (mauvaise compréhension, non réaliste) à mon avis. L'âme ne peut que se disposer humblement à la conversion mais en réalité c'est Dieu qui converti l'âme. Il faut être deux pour que la conversion est lieu (l'âme et Dieu). Une condition de conversion ne convertie personne (aucune relation entre l'âme et Dieu) mais n'est qu'une exigence irréaliste. La conversion est un moment spécial, un moment d'intimité (premier moment d'intimité) entre l'âme et Dieu. C'est un précieux moment qui ne se provoque pas par des conditions ou des exigences ou des ordres de conversion. Il serait plus réaliste qu'elle le récupère à condition qu'il lui soit fidèle et de prier pour sa conversion. Le sujet en effet n'est pas la conversion mais la fidélité.


Dernière édition par Tourterelle le Dim 6 Sep - 6:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Dim 6 Sep - 6:50

Chère Tourterelle, ce que vous dites est du bon sens.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
DiNozzo



Masculin Messages : 124
Inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Dim 6 Sep - 11:57

Tourterelle a écrit:
Citation :
elle désire récupéré son mari a condition qu'il soit converti, a t'elle le droit, commet elle une faute, ou un péché ??

Ben, c'est un peu étrange... scratch Elle pourrait le récupérer a condition qu'il lui soit fidèle, tout simplement. Et prier pour sa conversion (ce qui serait plus réaliste) et non faire de la conversion une condition (exigence).

On ne peut pas vraiment exiger d'une personne qu'elle se convertisse. La conversion ne se fait pas sur commande (suite à un ordre ou une condition). Même avec la meilleur volonté du monde, une personne qui ne croit pas en Dieu n'arrivera pas à y croire sincèrement (donc avoir la foi) et cela parce qu'on lui donnerait l'ordre d'y croire sinon (sous peine de....) La conversion n'a rien à voir avec un ordre de conversion (exigence, condition) qui viendrait de l'extérieur. La conversion se passe à l'intérieur de l'âme, relation entre l'âme et Dieu. Cela ne se provoque pas par une condition (exigence, ordre) extérieur à l'âme.

Cette exigence (condition) n'est pas un péché mais est dû à un mauvais discernement (mauvaise compréhension, non réaliste) à mon avis. L'âme ne peut que se disposer humblement à la conversion mais en réalité c'est Dieu qui converti l'âme. Il faut être deux pour que la conversion est lieu (l'âme et Dieu). Une condition de conversion ne convertie personne (aucune relation entre l'âme et Dieu) mais n'est qu'une exigence irréaliste. La conversion est un moment spécial, un moment d'intimité (premier moment d'intimité) entre l'âme et Dieu. C'est un précieux moment qui ne se provoque pas par des conditions ou des exigences ou des ordres de conversion. Il serait plus réaliste qu'elle le récupère à condition qu'il lui soit fidèle et de prier pour sa conversion. Le sujet en effet n'est pas la conversion mais la fidélité.
ok je vait reformulé car je croit m'avoir mal exprimé avec mes propres mots désolé mais pas beaucoup instruit,

enfaite pour elle le seule moyen de le faire changé c'est a dire de faire pénitence,de demandé pardon et de lui juré fidélité qu'il soit converti en christ car il faut bien comprendre qu'elle en est pas a sa première tentative pour réunir son couple a a chaque foi il recommétait l'adultère, donc elle ne voie plus que ça pour quelle voie en lui une vérité toute pur, évidement cela ne devrait pas etre une condition elle ne lui pose même pas de condition elle se l'impose a elle même avant de pouvoir le récupéré, voila j'espère pas avoir fait trop de faute et être un peut compréhensible, en tout cas merci pour vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Dim 6 Sep - 12:00

Oui. Dans ces circonstances, son point de vue est cohérent. Merci.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Dim 6 Sep - 13:02

Qu'elle cherche à retrouver son mari n'est pas un péché,non!

S'il n'est pas chrétien,comme dit Tourterelle, la foi ne peut s'imposer bien sûr.

par contre on peut demander à quelqu'un de s'engager dans une conduite morale de fidélité,
même un athé par exemple,connait cela.


Cependant je crains ce que tu as écrit plus haut:"c'est un homme a femme qui multiplie les conquêtes et qui se réjouit que sa première femme le sache"

Un non-croyant donc pas même circoncis de coeur selon sa propre loi morale et son engagement avec elle

Du coup elle est dans une problematique très épineuse:

soit elle n'arrive pas à le récuperer et elle est appelée à rester chaste,car alors elle serait aussi adultère

soit elle le récupère mais il continue à la tromper et elle souffrira beaucoup

soit elle préfère divorcer mais elle doit là encore rester chaste,car alors elle serait cette fois aussi adultère.

Soit encore et rare possibilité il y a quelque vice au moment du mariage et elle pourrait demander l'annulation du mariage,ce qui la rendrait libre de lui

Annuler un mariage les deux liens ci-dessous exposent les seules possibilités d' annulation de mariage

(Causes en déclaration de nullité de mariage : La déclaration de nullité de mariage prend en considération une carence grave qui marque le consentement au jour du mariage, et non un échec seulement postmatrimonial)

http://pastoralefamiliale.free.fr/epmnullitemariage.htm

http://pastoralefamiliale.free.fr/cplnullitesdemariage.htm
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Dim 6 Sep - 17:50

Citation :
enfaite pour elle le seule moyen de le faire changé c'est a dire de faire pénitence,de demandé pardon et de lui juré fidélité qu'il soit converti en christ car il faut bien comprendre qu'elle en est pas a sa première tentative pour réunir son couple a a chaque foi il recométait l'adultère, donc elle ne voie plus que ça pour quelle voie en lui une vérité toute pur, évidement cela ne devrait pas être une condition elle ne lui pose même pas de condition elle se l'impose a elle même avant de pouvoir le récupéré, voila j'espère pas avoir fait trop de faute et être un peut compréhensible, en tout cas merci pour vos réponses.

Oui, il y a une petite nuance à saisir et se n'était pas facile d'exprimer cette nuance... ;) Et je ne suis pas encore certaine de bien la saisir... Mais j'imagine qu'il (le conjoint adultère) croit en Dieu et qu'il n'agit pas selon sa foi. Donc elle préférait qu'il se convertisse vraiment (agir selon sa foi donc demander vraiment sincèrement pardon et changer réellement) avant de le reprendre évidement, étant donné qu'il n'arrive pas être réellement fidèle malgré ses promesses (répétitives) de fidélité.

Il est possible que ce conjoint est des problèmes à contrôler sa sexualité. Il est peut-être sincère chaque fois qu'il promet la fidélité (donc de changer) mais il n'y arrive pas... Il pourrait aimer sincèrement sa conjointe sans arriver à contrôler sa sexualité, d'où ses promesses à répétition et ses échecs à cette fidélité à répétition. Donc il aurait un problème de sexualité. Dans ce cas, se n'est pas un problème de conversion mais un problème de sexualité.

Peut-être qu'il devrait consulter un psy pour apprendre à contrôler sa sexualité. Cela lui demanderait un peu d'humilité (reconnaître son réel problème ce qui est un grand pas vers la guérison et ainsi qu'un pas vers une action concrète pour régler ce problème, ce qui mettrait en action sa volonté)... Et cela lui éviterait peut-être de perdre celle qu'il aime sincèrement et cela à cause d'un problème de sexualité "convulsive" (que sa volonté n'arrive pas à contrôler). Et dans ce cas sa conjointe tout comme lui pourrait prier pour sa guérison (problème sexuel). J'opterais pour ces deux solutions...

Mais peut-être que je me trompe tant qu'à la sincérité de ce conjoint...

P.s. L'experte en fautes d'ortographe (sur ce forum) c'est moi! Laughing ;) Donc se n'est pas grave...
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Lun 7 Sep - 0:34

Citation :
cette amie est chrétienne était marié avec un non croyant

Ha non, il n'est pas croyant... Je me suis trompée, désolée. Mais les deux solutions sont toujours une bonne idée si il a vraiment un problème a contrôler sa sexualité. J'en rajouterais une autre, prier pour sa conversion. Mais même un chrétien qui n'arrive pas à contrôler sa sexualité (problème sexuel) aura de la difficulté à être fidèle. Le problème n'est pas nécessairement au niveau du système de valeur (faudrait vérifier ce qui motive ses infidélités).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Lun 7 Sep - 7:39

C'est vrai. Le christianisme ne guérit pas toujours l'infidélité !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
DiNozzo



Masculin Messages : 124
Inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: question d'une amie sur la mariage et l'adultere   Lun 7 Sep - 9:28

je suis d'accord je ne pense pas que la réponse c'est la conversion, mais plutôt en changement radicale de sa mentalité et surtout en pardon sincère et vrai, le mieux qu'elle puisse faire c'est de priez .
Revenir en haut Aller en bas
 
question d'une amie sur la mariage et l'adultere
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite question pour nos amis matheux
» petite question pour une amie
» Question sur le Pacs en terme de transmision de droit.
» Question sur la "nouvelle extraordinaire" de Mme de Sévigné
» Mariage civil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: