DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Québec, une province qui avorte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Le Québec, une province qui avorte...   Mer 19 Aoû 2009, 17:31

Hier, j'apprenait aux infos qu'il se pratique au Québec, en moyenne chaque année, 27 000 avortements, soit un avortement pour 287 habitants environ. Shocked Je ne sais pas ce qu'il en est dans vos pays respectifs mais c'est plutôt effarant de constater un tel ratio. Shocked Et on ne parle jamais d'alternatives aux grossesses non-désirées, comme l'adoption. On préfère les solutions faciles et récompenser un personnage comme Morgentaler, qui a avorté toute sa vie... :x
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Mer 19 Aoû 2009, 19:15

Le nombre d’avortement est évalué en France métropolitaine à 209700 en 2006, d’où un taux d’avortement de 14,5 pour mille, soit 1 avortement pour 68,9 habitants.
Non seulement on ne parle pas d'autres possibilités, mais encore moins des séquelles psychologiques!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Mer 19 Aoû 2009, 20:24

Paul, hélas ce n'est plus une province qui avorte.... ce n'est plus ta province..; c'st dans le monde entier le peu de cas de l'on fait de la vie humaine, le peu de cas que l'on fait d'un petit être, d'un innocent qui ne sait pas même se défendre....

C'est tellement lâche... ça me donne envie de vomir.......

Et les moyens utilisés je te dis pas les plus sophistiqués à notre époque mais ce que l'on ne regarde pas c'est comment le foetus souffre car il souffre Sad
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Mer 19 Aoû 2009, 23:18

Et tous ces enfants qui pourraient être utiles à nos pays, à l'humanité! Vraiment, il est temps de faire comprendre aux "pro-choix" qu'il y a d'autres possibilités que de tuer des enfants avant qu'ils n'aient vu le jour. L'Église et notre Saint-Père ne cessent de le dire mais, comme les enfants d'Israël qui n'écoutaient pas Dieu et ses prophètes, ils n'écoutent pas plus l'Église...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Jeu 20 Aoû 2009, 10:51

Paul a écrit:
Et tous ces enfants qui pourraient être utiles à nos pays, à l'humanité! Vraiment, il est temps de faire comprendre aux "pro-choix" qu'il y a d'autres possibilités que de tuer des enfants avant qu'ils n'aient vu le jour. L'Église et notre Saint-Père ne cessent de le dire mais, comme les enfants d'Israël qui n'écoutaient pas Dieu et ses prophètes, ils n'écoutent pas plus l'Église...

Comme tu dis ils ont la nuque raide !

La tâche ne sera pas facile :wo
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Jeu 20 Aoû 2009, 23:55

Citation :
On préfère les solutions faciles et récompenser un personnage comme Morgentaler, qui a avorté toute sa vie...

Monsieur Morgentaler est étonnement un homme très humain (sensible aux autres) et très réaliste. Mais il a fait un mauvais choix. Évidement, je ne suis pas d'accord avec son choix. Il a eu une enfance difficile (possiblement celle de l'enfant non désiré ou mal aimé). Raison pour laquelle il c'est vraiment acharné afin de permettre aux enfants non désirés de ne pas naître. Il pense sincèrement avoir raison en évitant à ces enfants non désirés les souffrances de "l'enfant non désiré et qui risquent d'être mal aimés". Il est évident pour moi que monsieur Morgenteler a souhaité (par le passé) ne jamais être né. Il a pris conscience des souffrances qui l'habitaient depuis son enfance et il en a conclu que la solution était d'éviter aux autres (future enfants non désirés et mal aimés) de telles souffrances par l'avortement... Finalement c'est une lutte personnelle entre lui-même et son passé d'enfant mal aimé et peut-être non désiré, qu'il projette sur les future autres enfants non désirés qui sont à risque d'être mal aimés. Et il veut éviter aux mères qui ne sont pas prête à être des mères, d'être des mauvaises mères pour leurs enfants non désirés. Mais évidement dans son raisonnement humaniste, il oubli beaucoup de choses... Probablement que plusieurs de ces enfants auraient aimés naître (contrairement à lui)... Et un enfant peut très bien être désiré et aimé par la suite (après sa naissance)... En voulant éviter des futures souffrances aux enfants non désirés (risque de futures traumatismes) il cause lui-même des souffrances (traumatismes) suite aux avortements... Ce qu'il ne veut pas d'admettre, j'imagine... C'est pas simple l'esprit humain... Et il oubli qu'un foetus est déjà un être humain en préparation (en construction) et qu'il a une âme...


Dernière édition par Tourterelle le Ven 21 Aoû 2009, 00:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 00:01

Tourterelle a écrit:
Citation :
On préfère les solutions faciles et récompenser un personnage comme Morgentaler, qui a avorté toute sa vie...

Monsieur Morgentaler est étonnement un homme très humain (sensible aux autres) et très réaliste. Mais il a fait un mauvais choix. Évidement, je ne suis pas d'accord avec son choix. Il a eu une enfance difficile (possiblement celle de l'enfant non désiré ou mal aimé). Raison pour laquelle il c'est vraiment acharné afin de permettre aux enfants non désirés de ne pas naître. Il pense sincèrement avoir raison en évitant à ces enfants non désirés les souffrances de "l'enfant non désiré qui risque d'être mal aimé". Il est évident pour moi que monsieur Morgenteler a souhaité (par le passé) ne jamais être né. Il a pris conscience des souffrances qui l'habitaient depuis son enfance et il en a conclu que la solution était d'éviter aux autres (future enfants non désirés) de telles souffrances par l'avortement... Finalement c'est une lutte personnelle entre lui-même et son passé d'enfant mal aimé et peut-être non désiré, qu'il projette sur les future autres enfants non désirés. Et il veut éviter aux mères qui ne sont pas prête à être des mères, d'être des mauvaises mères pour leurs enfants non désirés. Mais évidement dans son raisonnement humaniste, il oubli beaucoup de choses... Probablement que plusieurs de ces enfants auraient aimés naître (contrairement à lui)... Et un enfant peut très bien être désiré et aimé par la suite (après sa naissance)... En voulant éviter des futures souffrances aux enfants non désirés (risque de futures traumatismes) il cause lui-même des souffrances (traumatismes) suite aux avortements... Ce qu'il ne veut pas d'admettre, j'imagine... Et il oubli qu'un foetus est déjà un être humain en préparation (en construction) et qu'il a une âme...

Je ne sais pas s'il est un enfant mal aimé mais je sais qu'il a vu la mort de proche à Auschwitz. Et je me dis que quelqu'un qui est passé si près de la mort, qui a vu des centaines d'humains mourir, aurait dû consacrer sa vie à la défense du droit à la vie plutôt que le droit à la mort.

Il paraît qu'il aurait pratiqué plus de 100 000 avortements! Shocked Combien l'humanité serait différente si tous ces enfants avaient vu le jour!

Enfin, il est paradoxal de voir qu'on transforme rapidement en héros quelqu'un qu'on considérait auparavant comme un criminel... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 00:14

Citation :
Je ne sais pas s'il est un enfant mal aimé mais je sais qu'il a vu la mort de proche à Auschwitz. Et je me dis que quelqu'un qui est passé si près de la mort, qui a vu des centaines d'humains mourir, aurait dû consacrer sa vie à la défense du droit à la vie plutôt que le droit à la mort.

Ha, je ne savais pas... La vie et la mort sont très près l'une de l'autre... Finalement il a beaucoup souffert dans sa vie (Auschwitz)... Et il y aurait en lui ce rejet des souffrances de la vie et de la vie souffrante... Il est vrai que son choix est assez étrange et même étonnant... Quelle âge avait-il à cette époque de "Auschiwitz"?

C'est intéressant... Je vais essayer de trouvée des informations sur ce sujet de "Morgenteler et Auschiwitz"... Peut-être qu'on comprendra mieux sa position (son choix)...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 00:23

Tourterelle a écrit:
Citation :
Je ne sais pas s'il est un enfant mal aimé mais je sais qu'il a vu la mort de proche à Auschwitz. Et je me dis que quelqu'un qui est passé si près de la mort, qui a vu des centaines d'humains mourir, aurait dû consacrer sa vie à la défense du droit à la vie plutôt que le droit à la mort.

Ha, je ne savais pas... La vie et la mort sont très près l'une de l'autre... Finalement il a beaucoup souffert dans sa vie (Auschwitz)... Et il y aurait en lui ce rejet des souffrances de la vie et de la vie souffrante... Il est vrai que son choix est assez étrange et même étonnant... Quelle âge avait-il à cette époque de "Auschiwitz"?

C'est intéressant... Je vais essayer de trouvée des informations sur ce sujet de "Morgenteler et Auschiwitz"... Peut-être qu'on comprendra mieux sa position (son choix)...

Sur Wikipédia, on dit qu'il est né en 1923, donc il avait dans la vingtaine à Auschwitz.

La société actuelle baigne dans la culture de mort, donc pour elle, c'est logique d'honorer quelqu'un qui a causé la mort en maquillant le tout d'un vernis de "droit des femmes à disposer de leur corps". Comme si on faisait ce qu'on veut de son corps!

"Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous? Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, celui-là, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est sacré et ce temple, c'est vous." - 1 Corinthiens 3, 16-17

"Ne savez-vous pas que votre corps est un temple du Saint-Esprit, qui est en vous et que vous tenez de Dieu? Et que vous ne vous appartenez pas? Vous avez été bel et bien achetés! Glorifiez donc Dieu dans votre corps." 1 Corinthiens 6, 19-20
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 03:01

il est tès agé. Il aurait 86 ans.

Citation :
La société actuelle baigne dans la culture de mort, donc pour elle, c'est logique d'honorer quelqu'un qui a causé la mort en maquillant le tout d'un vernis de "droit des femmes à disposer de leur corps". Comme si on faisait ce qu'on veut de son corps!

Oui, c'est le monde à l'envers! Mais lui-même (Morgenteler) voit tout à l'envers (bien que réaliste). En pensant protéger les enfants d'une vie souffrante (éviter une vie souffrante en y mettant fin avant même qu'elle puisse naître), il promouvoit non pas la vie (vie sans souffrance) mais la mort. drunken Et cela il n'en a pas conscience à mon avis... Il est étrangement plus conscient de la souffrance que la plus part des personnes mais il est très peu conscient de ce qu'est la mort. Il en aura d'avantage conscience le jour de sa propre mort (se sera l'heure des grands regrets malheureusement, à mon avis).

Il y a en lui un refus que la souffrance et la vie puissent être liées (cela lui vient de à sa propre enfance. Et peut-être que l'expérience d'Auschiwitz a eu comme effet, au contraire, d'accentuer ce rejet de la souffrance lié non pas à la mort mais à la vie (et qui était déjà présente en lui depuis son enfance). Il faut être vivant pour souffrir (ressentir)... Donc il y a en lui, en réalité, une négation (rejet) de sa propre vie (vie passé souffrante) qu'il projette sur les futures enfants non désirés... Il n'est pas motivé par les même raisons que la société en générale (égoïsme, culte du corps etc...). Ce qui le motive est le rejet de la souffrance dans la vie (et non la mort) et en y mettant fin par la mort s'il le faut. Nuance... Finalement il veut mettre fin à la souffrance avant qu'elle puisse naître.
Le monde à l'envers (esprits à l'envers), c'est de la névrose (pas facile à décoder puisque tout est à l'envers)... ;) Mais il ne me semble pas être le monstre qu'on pourrait croire bien qu'il agit monstrueusement à mon avis... C'est un être marqué par la souffrance (traumatisé) depuis son enfance et il ne voudrait plus qu'aucun enfants ne puissent souffrir d'être mal aimé (non désiré)... Mais finalement il fait beaucoup souffrir...

C'est mon avis (analyse) concernant monsieur Morgenteler qui a été une connaissance (assez proche) de l'un de mes amis... Mais heureusement (si j'ose dire), ils ont eu une divergence d'opinion sur ce sujet de l'avortement. Mais j'imagine que monsieur Morgenteler n'est pas effectivement le sujet de ce file mais l'avortement en générale... Je suis désolée pour tout mon
bla bla inutile... ;)
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 16:35

Simone Veil a bien fait adopté l'avortement, malheureusement c'est pas parcequ'on a vécu des horreurs qu'on devient sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 17:14

Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas que les autres vous fassent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 17:34

langlois a écrit:
Simone Veil a bien fait adopté l'avortement, malheureusement c'est pas parce qu'on a vécu des horreurs qu'on devient sensible.

Étrange coïncidence : Simone Veil est, elle aussi rescapée d'Auchvitz. Elle a du avoir un peu le même raisonnement. Côtoyer la mort doit difficilement laisser indemne, malheureusement...
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 17:38

En fait la souffrance est certainement (?) le meilleur moment pour l'homme de se tourner vers Dieu, de l 'accepter . Mais c'est aussi une occasion de se détourner de Lui!
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 17:39

En cogitant, je me demandais pourquoi des personnes ayant souffert ne s'investissaient pas corps et âme pour soulager les souffrances des autres? Les explications psychologiques, ne me convenaient pas, car je pensais que l'humanité était capable de bonté.

Mais maintenant, je ne crois plus, je pense que si le premier commandement est d'aimer Dieu, c que pour aimer l'autre comme soi-même on n'a pas le choix!! Nous sommes incapables d'aimer par nous-même, Dieu y est toujours pour quelque chose!!Pauvres de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 19:02

Sans doute, faut-il totalement s'abandonner au Seigneur pour cela.
Et ceux qui ne s'appuient que sur eux-même ne peuvent qu'agir comme Mr. Morgenteler ou Simone Veil...
Revenir en haut Aller en bas
respect13



Messages : 470
Inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 21:07

Paul a écrit:
Hier, j'apprenait aux infos qu'il se pratique au Québec, en moyenne chaque année, 27 000 avortements, soit un avortement pour 287 habitants environ. Shocked Je ne sais pas ce qu'il en est dans vos pays respectifs mais c'est plutôt effarant de constater un tel ratio. Shocked Et on ne parle jamais d'alternatives aux grossesses non-désirées, comme l'adoption. On préfère les solutions faciles et récompenser un personnage comme Morgentaler, qui a avorté toute sa vie... :x

Je sais que e suis sur un forum de théologie catholique, mais j'aimerais mettre mon grain de sel.
Si ces femmes pêchent, à elles de demander pardon face à Dieu, et il nous a donné la liberté.
Oui, le choix n'implique pas forcément le "meurtre" (et là dépend de notre définition de la vie humaine (quand elle est considérée comme telle)) mais à la femme de choisir (si elle ne veut as le porter à ce moment là, la maudiront nous?).
C'est vrai que des parents aimeraient adopter, mais la femme ne doit pas être obliée de prendre sa condition de femme dans son entier et, contre son gré, se transformer en mère porteuse.
Un enfant mal né grandira mal. Et mère forcée feme est niée.
Avant d'être mère la femme est une femme; et comme tout être elle a le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 22:51

respect13 a écrit:
Paul a écrit:
Hier, j'apprenait aux infos qu'il se pratique au Québec, en moyenne chaque année, 27 000 avortements, soit un avortement pour 287 habitants environ. Shocked Je ne sais pas ce qu'il en est dans vos pays respectifs mais c'est plutôt effarant de constater un tel ratio. Shocked Et on ne parle jamais d'alternatives aux grossesses non-désirées, comme l'adoption. On préfère les solutions faciles et récompenser un personnage comme Morgentaler, qui a avorté toute sa vie... :x

Je sais que e suis sur un forum de théologie catholique, mais j'aimerais mettre mon grain de sel.
Si ces femmes pêchent, à elles de demander pardon face à Dieu, et il nous a donné la liberté.
Oui, le choix n'implique pas forcément le "meurtre" (et là dépend de notre définition de la vie humaine (quand elle est considérée comme telle)) mais à la femme de choisir (si elle ne veut as le porter à ce moment là, la maudiront nous?).
C'est vrai que des parents aimeraient adopter, mais la femme ne doit pas être obliée de prendre sa condition de femme dans son entier et, contre son gré, se transformer en mère porteuse.
Un enfant mal né grandira mal. Et mère forcée feme est niée.
Avant d'être mère la femme est une femme; et comme tout être elle a le choix.

Mais quand il y a une vie à naître, a-t-on d'autre choix que de la laisser naître? Et puis l'opinion du père est aussi importante que celle de la mère. Après tout, un enfant est conçu par le père et la mère, non? D'accord, Jésus a été conçu par le Saint-Esprit mais c'est un cas exceptionnel. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 23:02

Une fois la vie conçue nous n'avons pas le droit de choisir, de tuer une créature de Dieu.

C'est un meurtre encore plus grave sur une personne innocente qui ne sait pas se défendre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Ven 21 Aoû 2009, 23:50

Cher ou chère Respect, juste pour rappeler que nous ne condamnons pas la maman mais l'acte qui reste un meurtre.

Lorsque tu dis, que ces femmes qui pèchent, à elles de demander pardon à Dieu.
Comment veux-tu qu'elles demandent pardon, si elles n'ont pas conscience de leur péché mortel, de leur crime.

Une loi, ce qui est légal, devient (hélas) une normalité et un étouffoir pour la conscience.

Je n'ai pas la liberté de tuer mon prochain, je fais gaffe, sinon je vais en prison. Adieu la liberté.

Mais j'ai le droit de tuer une vie qui prend forme dans mon ventre, (liberté et ignorance) parce que c'est légal et que je ne risque pas la prison. Et pourtant c'est une prison pire , parce qu'elle est intérieure.

Lorsque tu dis qu'avant d'être mère, la femme est une femme. Oui, mais c'est une femme qui possède un nid d'amour, un nid de vie, qui doit accueillir la vie. La vocation d'une femme c'est devenir Mère en accueillant (vie ou vie spirituelle).

J'ai connu une jeune femme qui m'a dit qu'elle avait avorté parce que son copain l'avait quitté. (j'en ai encore la chair de poule). Je n'ai pas regardé cette jeune femme avec des yeux horrifiés mais elle a vu ma tristesse. Je l'ai juste mis devant sa conscience et de son acte.

Depuis elle a fait une agapè, chemin de guérison, a demandé pardon au Seigneur, accueilli Son pardon, a baptisé son enfant en lui donnant un prénom et a un profond regret et a pris vraiment conscience de son acte.

Je te dis tout simplement ce que je pense, sans jugement aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 00:50

langlois a écrit:
Simone Veil a bien fait adopté l'avortement, malheureusement c'est pas parcequ'on a vécu des horreurs qu'on devient sensible.
Oui, c'est très bien. L'avortement clandestin est pire que tout.

Malheureusement, beaucoup de gens (hommes et femmes) le considère comme complètement banal, un droit absolu alors que ce devrait être vu comme le dernier recours et dans des situations très spéciales.

Évidement pour les Catholiques pukel

Arc-en-Ciel a écrit:
J'ai connu une jeune femme qui m'a dit qu'elle avait avorté parce que son copain l'avait quitté.
Je vais vous faire encore plus frémir. Je connaissais quelqu'un qui était à son troisième avortement avant ses trente ans ! What a Face

J'ai dit à la fille -son amie proche- qui me rapportait la chose :
- QUOI ?! Mais c'est trop gravos. Tu lui a pas dit pilules + capote !
- Si.
- Et alors ?
- Ben, elle trouve que c'est rien du tout. Il y a eu deux accidents et la troisième elle pensait garder son ami...
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 01:16

OUI et mille fois hélas !!! il y a beaucoup de légalisations et de droits qui sont devenus des "étouffoirs" de la conscience. On ne réfléchit plus sur ces propres actes, au nom du droit, de la soi-disante liberté, de la norme.
On voit bien là, la civilisation de la mort.
Je voudrais juste rajouter une chose, je parle pour ma génération.
Mai 68 étant passé par là, nous avons abdiqué notre rôle de parents, d'éducateur, et la non transmission des valeurs chrétiennes ou pas, sur la vie et le respect des autres.
Aujourd'hui nous en voyons les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 07:45

Une loi n'éradique pas un crime, Nilamitp, il le légalise, le normalise!! Bien que l'avortement est toujours existé, il restait une conscience à la majorité!! Enfin j'espère Very Happy Quand il n'y a pas de loi, il n'y pas de crime!

Pour vous faire frémir aussi, une personne m'a rapporté qu'elle était contre la contraception, car c'était dangereux pour sa santé!! Elle préférait faire attention, et avorter si nécessaire. Elle avait 3 enfants vivants (je crois) et elle était à son quatrième avortement!!

Il y a des situation où ce choix est compréhensif, il y a des erreurs que l'on commet et que l'on réalise plus tard, mais le répéter comme ça...

La discussion avec certaines personnes concernées, révèle le vide qui habite notre société. Tout le monde sait que l'on ne garde pas un homme avec un gosse, ni avec le sexe ou je ne sais quoi d'autre pourtant c'est toujours la même histoire!!! Dans ce genre de situation, ce que l'on croit être de l'amour, ne l'est absolument pas. Mais qu'est-ce que l'amour aujourdh'ui?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 12:06

langlois a écrit:
Une loi n'éradique pas un crime, Nilamitp, il le légalise, le normalise!! Bien que l'avortement est toujours existé, il restait une conscience à la majorité!! Enfin j'espère Very Happy Quand il n'y a pas de loi, il n'y pas de crime!
Ma chère Langlois, je ne suis d'accord.
La loi sur l'avortement ne devrait pas être comprise comme une loi légalisant un crime (tuer une vie), mais comme une loi abolissant un autre crime (la faiseuse d'ange, dans des conditions déplorables).

Notre problème, c'est que cette loi n'est absolument pas entendue de cette façon, mais comme un DROIT absolu de vie et de mort avant la 12e semaine... En cela tu as raison, il l'a normalisé.

Le combat n'est pas d'abolir la loi sur l'avortement -c'est même un faux combat, si tu fais ça tu auras une levée de boucliers monstrueuse "fasciste catholique etc..."- mais d'en limiter au maximum la pratique par toutes les autres possibilités mises à notre disposition, en premier lieu re-christianiser un peu les esprits.

langlois a écrit:
Tout le monde sait que l'on ne garde pas un homme avec un gosse, ni avec le sexe ou je ne sais quoi d'autre pourtant c'est toujours la même histoire!!!
Et oui, c'est ça l'a différence entre la théorie, et la pratique où l'on oublie tout.
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 12:34

Chuis d'accord avec toi pour rechristianiser notre conception du DROIT!! Very Happy Par une
" Déclaration Universelle des DEVOIRS de l'Homme"
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 17:18

nilamitp a écrit:
langlois a écrit:
Simone Veil a bien fait adopté l'avortement, malheureusement c'est pas parcequ'on a vécu des horreurs qu'on devient sensible.
Oui, c'est très bien. L'avortement clandestin est pire que tout.

Malheureusement, beaucoup de gens (hommes et femmes) le considère comme complètement banal, un droit absolu alors que ce devrait être vu comme le dernier recours et dans des situations très spéciales.

Évidement pour les Catholiques pukel

Arc-en-Ciel a écrit:
J'ai connu une jeune femme qui m'a dit qu'elle avait avorté parce que son copain l'avait quitté.
Je vais vous faire encore plus frémir. Je connaissais quelqu'un qui était à son troisième avortement avant ses trente ans ! What a Face

J'ai dit à la fille -son amie proche- qui me rapportait la chose :
- QUOI ?! Mais c'est trop gravos. Tu lui a pas dit pilules + capote !
- Si.
- Et alors ?
- Ben, elle trouve que c'est rien du tout. Il y a eu deux accidents et la troisième elle pensait garder son ami...

Si le monde écoutait l'Église et le pape, combien d'avortements pour cause "d'accident pendant qu'on faisait la chose" seraient évités! Mais ils préfèrent écouter leurs instincts alors des cas de ce genre pullulent...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 17:20

langlois a écrit:
Chuis d'accord avec toi pour rechristianiser notre conception du DROIT!! Very Happy Par une
" Déclaration Universelle des DEVOIRS de l'Homme"

On parle trop souvent des droits de la personne mais on a aussi des devoirs. Et celui de protéger la vie dès la conception en est un. Je crois même que le droit à la vie devrait primer sur tous les autres. Trop de droits individuels déresponsabilise l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 22:45

Si cette communauté a été excommuniée, c'est qu'elle va contre l'enseignement de l'Église alors ses prêtres et ses mariages ne sont pas légitimes.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Sam 22 Aoû 2009, 23:40

jean-charles cayouette a écrit:
bonjour
Dans la communauté de la dame de tous les peuples qu'on a excommuniée
par incompréhension, non seulement on a des vocations mais aussi des consécrations et des mariages. Et il n'est pas question de légaliser des séparations , donc encore moins
d'avorter.......alors tout n'est pas noir au quebec, berceau de la dame de tous les peuples.
En passant on n'a pas usurpé les révélations d'amsterdam, on les a réalisées....
nuance .... jean-charles

J'ai une excellente nouvelle, cheers si tu sors de ta communauté, ....tu verras qu'il y a chez notre Mère, l'Eglise Catholique, dans le monde entier, des consécrations, des mariages, des vocations, des religieux et religieuses, laïcs consacrés...... Aucune légalisation des divorces, ni celle de l'avortement......

Mais, je suppose que ta dame et ta communauté sont soumis à un gouvernement, à ses dirigeants, à ses députés et à ses lois.?????

Et que fait ta dame et ta communauté pour combattre ce fléau de l'avortement?

L'Eglise Catholique le dénonce et prie......La Vierge Marie, Mère de l'Eglise Catholique, Mère de tous ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
respect13



Messages : 470
Inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Dim 23 Aoû 2009, 13:16

Paul a écrit:
respect13 a écrit:
Paul a écrit:
Hier, j'apprenait aux infos qu'il se pratique au Québec, en moyenne chaque année, 27 000 avortements, soit un avortement pour 287 habitants environ. Shocked Je ne sais pas ce qu'il en est dans vos pays respectifs mais c'est plutôt effarant de constater un tel ratio. Shocked Et on ne parle jamais d'alternatives aux grossesses non-désirées, comme l'adoption. On préfère les solutions faciles et récompenser un personnage comme Morgentaler, qui a avorté toute sa vie... :x

Je sais que e suis sur un forum de théologie catholique, mais j'aimerais mettre mon grain de sel.
Si ces femmes pêchent, à elles de demander pardon face à Dieu, et il nous a donné la liberté.
Oui, le choix n'implique pas forcément le "meurtre" (et là dépend de notre définition de la vie humaine (quand elle est considérée comme telle)) mais à la femme de choisir (si elle ne veut as le porter à ce moment là, la maudiront nous?).
C'est vrai que des parents aimeraient adopter, mais la femme ne doit pas être obliée de prendre sa condition de femme dans son entier et, contre son gré, se transformer en mère porteuse.
Un enfant mal né grandira mal. Et mère forcée feme est niée.
Avant d'être mère la femme est une femme; et comme tout être elle a le choix.

Mais quand il y a une vie à naître, a-t-on d'autre choix que de la laisser naître? Et puis l'opinion du père est aussi importante que celle de la mère. Après tout, un enfant est conçu par le père et la mère, non? D'accord, Jésus a été conçu par le Saint-Esprit mais c'est un cas exceptionnel. ;)

Je suis tout à fait d'accord : l'avis du père compte aussi. Et le père peut être d'accord avec l'avortement. Il peut aussi être un violeur et ne pas s'en faire pour la victime tombée enceinte (ainsi aux Etats Unis des pasteurs n'hésitent pas à affirmer qu'une femme violée doit quand même garder son enfant).
Je pense que cela dépend du moment où nous considérons que l'union des deux gamètes forme la vie (dès la conception, dès que le coeur ou des organes vitaux apparaissent etc).
Enfin, je comprends bien que vous défendiez la vie, je la défends aussi, excepté que je pose le choix du couple comme prioritaire (après les personnes peuvent concenoir des enfants et les abandonner aux portes des églises comme autrefois).
C'est une question délicate c'est évident. Confused
Revenir en haut Aller en bas
respect13



Messages : 470
Inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Dim 23 Aoû 2009, 14:07

Arc-en-Ciel a écrit:
Cher ou chère Respect, juste pour rappeler que nous ne condamnons pas la maman mais l'acte qui reste un meurtre.

Lorsque tu dis, que ces femmes qui pèchent, à elles de demander pardon à Dieu.
Comment veux-tu qu'elles demandent pardon, si elles n'ont pas conscience de leur péché mortel, de leur crime.
Une femme peut très bien avoir conscience que leur acte est condamnable, mais le faire par faiblesse (d'endurer une grossesse non voulue, d'élever un enfant non voulu, de perdre par exemple son emploi ou tout autre motif plus ou moins grotesque).
Je pense que l'Eglise a bien raison de rappeler aux chrétiens cette position sur le droit à l'avortement, mais qu'il n'appartient qu'à Dieu de demander des comptes face à la faiblesse de ses créatures.
Oui, il y a aujourd'hui beaucoup d'avortements effectués sans prise de conscience!
Et ce droit donné aux femmes, non réprimé, peut finir par déresponsabiliser, et déculpabiliser les gens. Aujourd'hui les gens avortent comme ils vont se faire retirer une dent.
Sur ce point, je suis d'accord. L'avortement ne peut être un acte aussi futile, et la société doit rééduquer les gens. La vie n'a pas de prix.

Citation :
Une loi, ce qui est légal, devient (hélas) une normalité et un étouffoir pour la conscience.

Je n'ai pas la liberté de tuer mon prochain, je fais gaffe, sinon je vais en prison. Adieu la liberté.
Il y a un vrai problème de conscience. Nous nous conformons aux lois (parfois futiles) et nous calquons notre morale sur celles-ci (vu qu'elles sont normatives et déterminent donc le juste et l'injuste, la sanction et sa valeur) au point de ne plus en avoir! Voilà pourquoi je demande un retour de l'Eglise pour redonner un sens à notre société occidentale.

Citation :
Mais j'ai le droit de tuer une vie qui prend forme dans mon ventre, (liberté et ignorance) parce que c'est légal et que je ne risque pas la prison. Et pourtant c'est une prison pire , parce qu'elle est intérieure.

Oui, ce comportement constitue un vrai problème de consicence, et de conscience collective. Ce droit est devenu banal et appliqué sans resopnsabilisation!
Aujourd'hui une jeune fille de 17 ans qui a un rapport sexuel avec son ami et tombe enceinte pour diverses raisons (plus ou moins grotesques) peut avorter sans souci. Elle va avorter et personne ne lui dira qu'elle doit faire attention, qu'une vie a été gachée par son inconscience. On va même lui dire que c'est normal, et si par malheur elle veut le garder, les gens diront qu'elle est trop jeune et qu'elle a gaché sa vie!

Il y a un probleme de conscience et de comportement "sans-gêne", et ce comportement est justifié par la société, car nos lois deviennent amorales (si ce n'est immorales).
Pour minimiser ce comportement, le "moins pire" serait d'utiliser le préservatif et la pillule ne serait-ce que par respect de la vie. Accepter sa condition de publicain vaut mieux que de suivre le meurtrier.
Rééduquons la société et renouons avec des valeurs qui défendent la femme (et l'homme) mais aussi l'enfant.

Citation :
Lorsque tu dis qu'avant d'être mère, la femme est une femme. Oui, mais c'est une femme qui possède un nid d'amour, un nid de vie, qui doit accueillir la vie. La vocation d'une femme c'est devenir Mère en accueillant (vie ou vie spirituelle).
Oui, une femme a en sa condition de femme la possibilité d'être mère. Mais cette possibilité ne doit pas être un devoir, et la femme ne doit pas s'aliéner au point d'être une pondeuse, une simple pondeuse.
Il y a des femmes qui deviennent mère avant de devenir femmes, et qui avec cete expérience, accèdent à un bonheur et deviennent femmes.
Mais cette voie reste une possibilité, et non un devoir. Oui, si toutes les femmes agissent ainsi, il existe une possibilité de non reproduction de l'Humanité, mais une femme qui devient femme peut devenir complètement mère, alors qu'une femme devenant mère peut ne pas devenir complètement femme.
Ainsi, la femme qui est stérile peut devenir femme, et ne pas renier sa condition, et demander à être mère, alors qu'une femme pouvant donner la vie, peut renier cette fonction, et ne jamais ne vouloir le devenir.
Cette fonction à mon sens ne doit pas devenir rôle premier, même si elle est fonction première.
Et si le premier nid d'amour est le ventre et le sein de la mère, le second, et le plus important, est la foyer familial, avec la mère, et le père.
Et le couple qui décide de pleinement se consacrer en parents consacrent l'enfant, Dieu et l'Homme.
Ainsi, cette possibilité n'est pas une vocation, mais une possbilité, un don de Dieu.Enfin, peut-être me suis-je mal exprimée. Désolée.

Citation :
J'ai connu une jeune femme qui m'a dit qu'elle avait avorté parce que son copain l'avait quitté. (j'en ai encore la chair de poule). Je n'ai pas regardé cette jeune femme avec des yeux horrifiés mais elle a vu ma tristesse. Je l'ai juste mis devant sa conscience et de son acte.

Voilà le problème, aujourd'hui on avorte comme on va rendre un produit au supermarché.
Il y a un vrai problème de conscience et de responsabilité.

Citation :
Depuis elle a fait une agapè, chemin de guérison, a demandé pardon au Seigneur, accueilli Son pardon, a baptisé son enfant en lui donnant un prénom et a un profond regret et a pris vraiment conscience de son acte.

Je te dis tout simplement ce que je pense, sans jugement aucun.

Que le Seigneur lui accorde la grâce.
Vous avez raison, dire ce que vous pensez est un droit, mais une liberté avant d'être un droit consacré par l'Homme.
Revenir en haut Aller en bas
respect13



Messages : 470
Inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Le Québec, une province qui avorte...   Dim 23 Aoû 2009, 14:09

nilamitp a écrit:
langlois a écrit:
Simone Veil a bien fait adopté l'avortement, malheureusement c'est pas parcequ'on a vécu des horreurs qu'on devient sensible.
Oui, c'est très bien. L'avortement clandestin est pire que tout.

Malheureusement, beaucoup de gens (hommes et femmes) le considère comme complètement banal, un droit absolu alors que ce devrait être vu comme le dernier recours et dans des situations très spéciales.

Évidement pour les Catholiques pukel

Arc-en-Ciel a écrit:
J'ai connu une jeune femme qui m'a dit qu'elle avait avorté parce que son copain l'avait quitté.
Je vais vous faire encore plus frémir. Je connaissais quelqu'un qui était à son troisième avortement avant ses trente ans ! What a Face

J'ai dit à la fille -son amie proche- qui me rapportait la chose :
- QUOI ?! Mais c'est trop gravos. Tu lui a pas dit pilules + capote !
- Si.
- Et alors ?
- Ben, elle trouve que c'est rien du tout. Il y a eu deux accidents et la troisième elle pensait garder son ami...

C'est bien ça le problème. Ce droit a amené beaucoup d'abus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Québec, une province qui avorte...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POUR HUB ET SON BEBE EN DANGER D'ETRE AVORTE !!!
» vache qui avorte
» Prières pour les enfants à naître
» Une religieuse de Chicago "accompagnatrice" de femmes qui vont se faire avorter
» prière pour les enfants avortés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: