DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 assomption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: assomption   Jeu 13 Aoû 2009 - 17:04

MYSTÈRE GLORIEUX 4 ASSOMPTION
Evangile : "Heureuse celle qui a cru !" (Lc 1, 39-56)

Acclamation : Aujourd'hui s'est ouverte la porte du paradis : Marie est entrée dans la gloire de Dieu ; exultez dans le ciel, tous les anges !


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint,
et s'écria d'une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi ?
Car, lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation, l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi.
Heureuse celle qui a cru à l'accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur,
« Mon âme exalte le Seigneur,
mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur.
Il s'est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
Son amour s'étend d'âge en âgesur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de bien les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race à jamais. »
Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s'en retourna chez elle.

par Jean paul II

À cette gloire qui, par l'Ascension, place le Christ à la droite du Père, elle sera elle-même associée par l'Assomption, anticipant, par un privilège très spécial, la destinée réservée à tous les justes par la résurrection de la chair.

Jean Paul II

par Benoit XVI suite a cette adresse;

http://www.mandonnaud.net/rosaire_glorieux marie.php
et paul mandonnaud de limoges
_________________
Jésus est infiniment misericardieux
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: assomption   Ven 14 Aoû 2009 - 11:28

http://www.mandonnaud.net/rosaire_glorieux%20marie.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: assomption   Ven 14 Aoû 2009 - 17:01

par Benoit XVI

La fête de l'Assomption est un jour de joie. Dieu a vaincu. L'amour a vaincu. La vie a vaincu. On a vu que l'amour est plus fort que la mort. Que Dieu possède la véritable force et que sa force est bonté et amour.

Marie a été élevée au ciel corps et âme: même pour le corps, il y a une place en Dieu. Le ciel n'est plus pour nous un domaine très éloigné et inconnu. Dans le ciel, nous avons une mère. C'est la Mère de Dieu, la Mère du Fils de Dieu, c'est notre Mère. Lui-même l'a dit. Il en a fait notre Mère, lorsqu'il a dit au disciple et à nous tous: "Voici ta Mère!". Dans le ciel, nous avons une Mère. Le ciel s'est ouvert, le ciel a un coeur.

Dans l'Evangile, nous avons entendu le Magnificat, cette grande poésie qui s'est élevée des lèvres, et plus encore du coeur de Marie, inspirée par l'Esprit Saint. Dans ce chant merveilleux se reflète toute l'âme, toute la personnalité de Marie. Nous pouvons dire que son chant est un portrait, une véritable icône de Marie, dans laquelle nous pouvons la voir exactement telle qu'elle est. Je voudrais souligner uniquement deux points de ce grand chant. Celui-ci commence par la parole "Magnificat": mon âme "magnifie" le Seigneur, c'est-à-dire "proclame la grandeur" du Seigneur. Marie désire que Dieu soit grand dans le monde, soit grand dans sa vie, soit présent parmi nous tous. Elle n'a pas peur que Dieu puisse être un "concurrent" dans notre vie, qu'il puisse ôter quelque chose de notre liberté, de notre espace vital, par sa grandeur. Elle sait que si Dieu est grand, nous aussi, nous sommes grands. Notre vie n'est pas opprimée, mais est élevée et élargie: ce n'est qu'alors qu'elle devient grande dans la splendeur de Dieu.

Le fait que nos ancêtres pensaient le contraire, constitua le noyau du péché originel. Ils craignaient que si Dieu avait été trop grand, il aurait ôté quelque chose à leur vie. Ils pensaient devoir mettre Dieu de côté pour avoir de la place pour eux-mêmes. Telle a été également la grande tentation de l'époque moderne, des trois ou quatre derniers siècles. On a toujours plus pensé et dit: "Mais ce Dieu ne nous laisse pas notre liberté, il rend étroit l'espace de notre vie avec tous ses commandements. Dieu doit donc disparaître; nous voulons être autonomes, indépendants. Sans ce Dieu, nous serons nous-mêmes des dieux, et nous ferons ce que nous voulons". Telle était également la pensée du fils prodigue, qui ne comprit pas que, précisément en vertu du fait d'être dans la maison du père, il était "libre". Il partit dans des pays lointains et consuma la substance de sa vie. A la fin, il comprit que, précisément parce qu'il s'était éloigné du père, au lieu d'être libre, il était devenu esclave; il comprit que ce n'est qu'en retournant à la maison du Père qu'il pouvait être véritablement libre, dans toute la splendeur de la vie. Il en est de même à l'époque moderne. Avant, on pensait et on croyait que, ayant mis Dieu de côté et étant autonomes, en suivant uniquement nos idées, notre volonté, nous serions devenus réellement libres, nous aurions pu faire ce que nous voulions sans que personne ne nous donne aucun ordre. Mais là où Dieu disparaît, l'homme ne devient pas plus grand; il perd au contraire sa dignité divine, il perd la splendeur de Dieu sur son visage. A la fin, il n'apparaît plus que le produit d'une évolution aveugle, et, en tant que tel, il peut être usé et abusé. C'est précisément ce que l'expérience de notre époque a confirmé.

Ce n'est que si Dieu est grand que l'homme est également grand. Avec Marie, nous devons commencer à comprendre cela. Nous ne devons pas nous éloigner de Dieu, mais rendre Dieu présent; faire en sorte qu'Il soit grand dans notre vie; ainsi, nous aussi, nous devenons divins; toute la splendeur de la dignité divine nous appartient alors. Appliquons cela à notre vie. Il est important que Dieu soit grand parmi nous, dans la vie publique et dans la vie privée. Dans la vie publique, il est important que Dieu soit présent, par exemple, à travers la Croix, dans les édifices publics, que Dieu soit présent dans notre vie commune, car ce n'est que si Dieu est présent que nous pouvons suivre une orientation, une route commune; autrement, les différences deviennent inconciliables, car il n'existe pas de reconnaissance de notre dignité commune. Rendons Dieu grand dans la vie publique et dans la vie privée. Cela veut dire laisser chaque jour un espace à Dieu dans notre vie, en commençant le matin par la prière, puis en réservant du temps à Dieu, en consacrant le dimanche à Dieu. Nous ne perdons pas notre temps libre si nous l'offrons à Dieu. Si Dieu entre dans notre temps, tout notre temps devient plus grand, plus ample, plus riche.

Une seconde observation. Cette poésie de Marie - le Magnificat - est entièrement originale; toutefois, elle est, dans le même temps, un "tissu" composé à partir de "fils" de l'Ancien Testament, à partir de la Parole de Dieu. Et ainsi, nous voyons que Marie était, pour ainsi dire, "chez elle" dans la Parole de Dieu, elle vivait de la Parole de Dieu, elle était pénétrée de la Parole de Dieu. Dans la mesure où elle parlait avec les paroles de Dieu, elle pensait avec les paroles de Dieu, ses pensées étaient les pensées de Dieu. Ses paroles étaient les paroles de Dieu. Elle était pénétrée par la lumière divine et c'est la raison pour laquelle elle était aussi resplendissante, aussi bonne, aussi rayonnante, d'amour et de bonté. Marie vit de la Parole de Dieu, elle est imprégnée de la Parole de Dieu. Et le fait d'être plongée dans la Parole de Dieu, le fait que la Parole de Dieu lui est totalement familière, lui confère également la lumière intérieure de la sagesse. Celui qui pense avec Dieu pense bien, et celui qui parle avec Dieu parle bien. Il possède des critères de jugement valables pour toutes les choses du monde. Il devient savant, sage, et, dans le même temps, bon; il devient également fort et courageux, grâce à la force de Dieu qui résiste au mal et promeut le bien dans le monde.

Et ainsi, Marie parle avec nous, elle nous parle, elle nous invite à connaître la Parole de Dieu, à aimer la Parole de Dieu à vivre avec la Parole de Dieu et à penser avec la Parole de Dieu. Et nous pouvons le faire de façons très diverses: en lisant l'Ecriture Sainte, en particulier en participant à la Liturgie, dans laquelle, au cours de l'année, la Sainte Eglise nous présente tout le livre de l'Ecriture Sainte. Elle l'ouvre à notre vie et le rend présent dans notre vie. Mais je pense également au "Compendium du Catéchisme de l'Eglise catholique", que nous avons récemment publié, et dans lequel la Parole de Dieu est appliquée à notre vie, interprète la réalité de notre vie, nous aide à entrer dans le grand "temple" de la Parole de Dieu, à apprendre à l'aimer et à être, comme Marie, pénétrés par cette Parole. Ainsi la vie devient lumineuse et nous possédons un critère de base pour notre jugement, nous recevons en même temps la bonté et la force.

Marie est élevée corps et âme à la gloire du ciel et avec Dieu et en Dieu, elle est Reine du ciel et de la terre. Est-elle si éloignée de nous? Bien au contraire. Précisément parce qu'elle est avec Dieu et en Dieu, elle est très proche de chacun de nous. Lorsqu'elle était sur terre, elle ne pouvait être proche que de quelques personnes. Etant en Dieu, qui est proche de nous, qui est même "à l'intérieur" de nous tous, Marie participe à cette proximité de Dieu. Etant en Dieu et avec Dieu, elle est proche de chacun de nous, elle connaît notre coeur, elle peut entendre nos prières, elle peut nous aider par sa bonté maternelle et elle nous est donnée - comme le dit le Seigneur, - précisément comme "mère", à laquelle nous pouvons nous adresser à tout moment. Elle nous écoute toujours, elle est toujours proche de nous, et, étant la Mère du Fils, elle participe de la puissance du Fils, de sa bonté. Nous pouvons toujours confier toute notre vie à cette Mère, qui est proche de tous.

Rendons grâce au Seigneur, en ce jour de fête, pour le don de la Mère et prions Marie, afin qu'elle nous aide à trouver le bon chemin chaque jour. Amen.

Benoit XVI


par Paul Mandonnaud

Marie est accueillie par Jean comme sa mère âpres les paroles de Jésus sur la croix . Mais son fils est monté au ciel et son coeur est avec lui , mais comme Jésus veut que sa mére aide et aime l'église elle est sur la terre et à travers la parole du Christ , c'est tous les hommes de tous les temps , qu'elle prend pour fils , en son coeur et sa méditation priante . A Ephese ou Jérusalem , jusqu'à la fin de sa vie , elle prie pour eux et souffre par eux . Elle aime et s'intéresse d'eux auprès de Dieu dans sa prière . Mère de tous les contemplatifs , elle pèse en son coeur et en son corps la passion de son fils veccu pour nos égarements , nos péchés à tous et tout son désir est vers ce lieu , après la fin du monde ,ou elle sera avec nous au Paradis ,avec Dieu ,tout en tous.
Viola pourquoi les pauvres du Quart Monde et les plus abîmés par la vie , ont toujours une place pour Marie dans leurs coeurs et prieres, même si ils craignent Dieu .
Aussi c'est d'épuisement et de soucis , qu'elle s'endormit en son Seigneur , ayant tout donné pour nous ses enfants , elle rend son âme à Dieu ; Père , Fils et Esprit Saint qui l'accueillent avec les saints et les anges , comme la grande victorieuse de l'épreuve de la vie , et décident que , première des créatures , comme Dieu son fils , elle réssucitra le 3eme jour avec son corps pour le présenter pur et immaculé à la joie du Paradis .
En attendant , au ciel ,la fin du monde , avec son fils ,elle s'est remise à la tache , avec la prière des saints pour intercéder et aller à travers le monde ( invisiblement,) à la recherche des brebis perdues, renforcer les timides , soutenir les fidèles , prévenir les hommes quand leur fin est proche s'ils veulent bien écouter leur conscience, pour ,avec Marie se préparer à rejoindre Dieu .
Elle soutient la prière de ceux qui se consacrent à elle pour en faire ses messagers auprès des hommes pauvres ou loin de Dieu , pour leur faire partager ses soucis , les conduire à être fidèles à l'église , à sa liturgie , à sa vie sacramentelle , à la prière du Rosaire quotidienne . Elle les pousse comme elle l'a fait elle-même , à méditer la passion de son fils pour son corps qui est l'Église et s'ils sont fidèles jusqu'au bout , elle vient les chercher avec Jésus à leur dernière heure pour passer de la terre au ciel ,sans voir la mort .
Elle pousse ses enfants sur terre , à prier pour que tous les hommes vivants , mais aussi morts et au purgatoire ,a se préparer pour rencontrer Dieu . Elle les aide , par leur sacrifice et leur pénitence à accélérer ce jour , surtout pour les plus pauvres , ses biens aimés.
Elle soutient les prêtres ,évêques ,diacres et religieux à vivre cachés en elle ,leur fidélité et chasteté répondant promptement quand le démon les tente (comme tous les hommes) mais peut-être plus , car ils vont en sauver beaucoup s'ils suivent bien leur vocation .
Elle se fait proche des petits enfants qui pensent à Dieu et aiment Jésus ,comme elle a aimé se consacrer à son fils étant petit .Elle pleure quand , endurcis , nous continuons à pécher en refusant ces joies pour celles du monde.
Durant ce rosaire ,prions que nous ayons le courage d'être fidèles à Marie , par une prière quotidienne ou le rosaire , pour être ses enfants actifs et préférés qui la suivent vers son fils , généreusement , en renoncent à nous-même en aimant Dieu de tout notre coeur et tous les prochains comme nous-même .
Pour que Dieu soit en nous tout sans réserve ni ombre dévoilé à sa lumière et la prière de Marie.

Paul Mandonnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: assomption   Sam 15 Aoû 2009 - 19:04

A cette adresse 8 petits videos sur Marie


http://www.lejourduseigneur.com/index.php/jds/Les-dossiers-thematiques/MARIE/Marie-fille-de-Galilee?dossier_thematique=11477

bonne priere à Marie
amitiés
paul de LIMOGES
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: assomption   Sam 15 Aoû 2009 - 19:25

Magnifique 'plaidoirie' pour nous, avec Marie comme Avocate ! Merci, Paul !
Revenir en haut Aller en bas
 
assomption
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête de l'Assomption
» Bonne et Sainte Fete de l'Assomption a vous tous ! et VIDEOS
» Fête de l'Assomption de Marie
» Assomption de la Vierge Marie
» l' assomption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: