DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire de cochons...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 00:18

Justement, une histoire drôle !

Cela se passe dans une ferme ! Madame dit à Monsieur : 'Demain, chéri, cela fera trente ans que nous sommes mariés ! Et si l'on tuait le cochon ?
- Pourquoi ? répond Monsieur : ce n'est pas de sa faute à cette pauvre bête !
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 10:20

Pourquoi ne pas admettre que les cochons (animaux) sont pas si importants que ça!
Je comprend que Louis veuille que les animaux aient une âme, en tous les cas, Dieu autorise que l'on mange viande, bien que ce soit après le péché originel. Jésus mange du poisson avec ses amis, les aide à pêcher...Dieu demande à son peuple des sacrifice d'animaux. Symbolisme ou pas, Dieu ne demande pas de sang humain et nous fait clairement comprendre que l'animal n'a pas les mêmes droits que l'homme. Au regard de la Parole de Dieu, j'ai envie de dire que les animaux n'ont pas d'âme! la vie animal a une valeur moindre que celle de l'homme, je ne vois pas où est le problème! c'est un fait! je ne crois pas que Dieu se glorifie en des animaux qui ne pensent pas, qui n'ont pas de libres arbitres...l'animal n'est pas à l'image de Dieu! Tu ne crois pas?

Cela ne nous empêche pas d'aimer ces bêtes, et libres sont ceux qui ne veulent pas manger de viande!
Je ne cautionne pas les tortures subits pas les animaux, mais si j'ai faim, un bon steak est bienvenu.
Very Happy
En revanche, je ne trouve pas cohérent de ne pas acheter de viande mais d'en manger, peux-tu m'expliquer! Pourquoi ne cesses-tu pas d'en manger?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 12:01

Il y a beaucoup d'animaux qui valent plus que des humains, et je ne vois pas comment on peut nous demander d'aimer des bêtes en nous disant en même temps que celui qui les a crées les a destinées au néant, c'est trop cruel. Idea

Quand à la question de l'âme des animaux, il faudrait adopter un langage beaucoup plus précis, l'âme, en philosophie, ce n'est pas vraiment un terme fourre-tout (survie après la mort, vie spirituelle, vie animale, souffle de vie, principe d'unité, substance ?)... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 12:11

langlois a écrit:

En revanche, je ne trouve pas cohérent de ne pas acheter de viande mais d'en manger, peux-tu m'expliquer! Pourquoi ne cesses-tu pas d'en manger?
Dans le passé, j'ai eu des périodes végétariennes. Je disais plus haut que c'est une consommation "sociale" (je ne trouve pas le bon terme). Quand je mange avec ma famille je mange comme eux. Si à la cantine du boulot il n'y a que repas avec de la viande je mange comme tout le monde, etc.

Mais je prie pour l'animal tué pour notre plaisir et je demande pardon à Dieu de devoir en manger comme ces millions d'humains primitifs (dont je fais partie).

Même pour les bouddhistes ce n'est pas une loi absolue. Les moines mendiants en Thailande mangent ce qu'on leur donne, avec ou sans viande. Sur les hauts plateaux du Tibet ou en Mongolie, ils n'ont parfois rien d'autre à manger que du Yak, même si ça reste exceptionnel.

On sait aujourd'hui en médecine qu'on peut vivre en bonne santé sans manger de viande (ni poisson). Ce n'est donc plus un argument. On en mange par habitude culturelle et par plaisir des sens, et aussi pour faire marcher le commerce !

Je suis persuadé que manger de la viande quotidiennement induit un nombre considérable de maladies physiques et psychiques.
Et de pas respecter la vie (animaux et nature) est aussi pour moi une maladie mentale.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 13:20

celui qui les a crées les a destinées au néant,

Ha bon? Je ne savais pas!

c'est trop cruel. Idea


C'est toi qui le dit. Je ne pense pas qu'il faille s'arrêter de se que chacun pense, mais juste de ce que pense Dieu. Et au regard de la Bible, l'homme et l'animal n'ont pas le même destinée.

Il y a beaucoup d'animaux qui valent plus que des humains

:mdr: C'est vrai qu'on peut se poser des question des fois!!

Moi j'entends vis spirituelle, par âme! Et toi?
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 13:37

Mais doit-être dans un dilemme terrible Louis! Tu vas devenir fou!! lol

Moi je mange plus de poisson que de viande et ma constitution ne me permet pas de m'en passer. De toute façon si ça avait été le cas, j'en mangerais quand même, je sais que je n'irais pas enfer pour ça LOL

Je ne crois pas ces scientifiques qui amalgament mauvaise hygiène alimentaire et homnivorisme (ché pa si ça se dit). g été végétarienne de la naissance à l'âge 6 ans, et bien que mes parents aient décidé d'introduire la viande dans notre alimentation, le végétal a gardé une place prépondérante.

Les problèmes vasculaires, ou de poids ou autres ne sont pas le lot exclusif de l'alimentation; C'est toute l''hygiène de vie qui est à remettre en question, boire alcool et soda, fumer, manger de l'industriel, de la production de masse, du bourrée de pesticides, dormir 6 heures par nuit...tout ça favorise des problèmes de santé et certainement que le végétarisme dans ce cas est valorisé!
Cette façon de vivre n'étant pas la mienne la viande est bienvenue!

D'ailleurs, je crois aussi que c'est la façon dont on cuise sa viande qui entre en jeu.

Pour ma part, mon modèle c'est jésus, les bouddhistes et tout ça , je les aime pas!
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 13:40

Il ne me viendrait pas l'idée, en mangeant un bon steak, ou un bon jambon, ou saucisson, de demander pardon à Dieu, pardon à la vache ou au cochon. Mais je rendrais grâce au Seigneur en demandant qu'IL bénisse ce bon repas qu'Il me donne.

Dieu a mis sur cette terre toutes sortes d'animaux, au "service" de l'homme.

Tout en reconnaissant, qu'il y a également, des animaux qui mangeront également d'autres animaux....
Sur cette terre, tout ce qui vit, a besoin de nourriture, besoin naturel.

Par contre, je suis sûre, que dans le royaume des cieux, où nous n'aurons plus faim, nous retrouverons tous nos animaux préférés et je pourrais même cotoyer le lion, sans me faire manger par celui-ci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 14:00

Arc-en-Ciel a écrit:
Il ne me viendrait pas l'idée, en mangeant un bon steak, ou un bon jambon, ou saucisson, de demander pardon à Dieu, pardon à la vache ou au cochon. Mais je rendrais grâce au Seigneur en demandant qu'IL bénisse ce bon repas qu'Il me donne.

Dieu a mis sur cette terre toutes sortes d'animaux, au "service" de l'homme.

Tout en reconnaissant, qu'il y a également, des animaux qui mangeront également d'autres animaux....
Sur cette terre, tout ce qui vit, a besoin de nourriture, besoin naturel.

Par contre, je suis sûre, que dans le royaume des cieux, où nous n'aurons plus faim, nous retrouverons tous nos animaux préférés et je pourrais même cotoyer le lion, sans me faire manger par celui-ci. Very Happy

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 14:02

langlois a écrit:
Mais doit-être dans un dilemme terrible Louis! Tu vas devenir fou!! lol
Pas du tout, je suis en paix. Je ne me force pas et je n'essaie d'imiter personne. Je suis moi-ême et j'écoute mon coeur.

Mais quelque part ça m'inquiète que l'amour des chrétiens s'arrêtent à celui de la seule race humaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 14:08

Mais quelque part ça m'inquiète que l'amour des chrétiens s'arrêtent à celui de la seule race humaine.

Tu ne devrai pas t'inquiéter! L'amour chrétien est une but pas un acquis! C'est un combat quotidien qui se fait avec l'aide de Dieu, donc les animaux...

Peut-être que l'idée que tu te fais des animaux n'est pas la bonne?
Moi je te dis, que tu peux bien manger ton steak en toute sérénité! Ou alors t'en passer, c'est plus simple, non? Comment fais-tu pour demander pardon et faire quand même ce pour quoi tu t'excuses?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 14:15

Louis a écrit:
langlois a écrit:
Mais doit-être dans un dilemme terrible Louis! Tu vas devenir fou!! lol
Pas du tout, je suis en paix. Je ne me force pas et je n'essaie d'imiter personne. Je suis moi-ême et j'écoute mon coeur.

Mais quelque part ça m'inquiète que l'amour des chrétiens s'arrêtent à celui de la seule race humaine.

Pareil. salut Cet anthropocentrisme (les chrétiens qui se moquent royalement des souffrances des animaux, avec force discours philosophiques) me gêne vraiment, ce qui ne veut pas dire que je nie la différence entre l'homme et l'animal ... pale

Citation :
Moi j'entends vis spirituelle, par âme! Et toi?

La vie de l'esprit telle qu'on l'entend n'existe sans doute pas chez l'animal (en fait, on ne sait même pas avec certitude si elle existe chez l'homme, si on est matérialiste). Après, sur la différence de nature entre l'homme et l'animal, la position de foi ne me pose pas de problème. Il est évident que les animaux ne peuvent pécher et ne sont pas faits pour être élevés à la vision de Dieu. Au plan philosophique, je continue à m'interroger.

La question de la survie du principe vital après la mort est un peu différente. A priori ce n'est pas parce que les animaux ne sont pas des êtres spirituels qu'il ne sont pas concernés, il y a un passage dans le Psaume qui y fait allusion d'ailleurs. Mais la réfléction philosophique là dessus est pour le moins indigente (pas de théorie structurée sur la question) : tout simplement parce que les hommes intellectuels et les philosophes n'en ont rien à faire des animaux, ils ne s'intéressent qu'à la personne humaine, ce qui rejoint ce que je disais plus haut sur l'anthropocentrisme ... Idea
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 14:24

Je ne suis ni intellectuelle et encore moins philosophe, mais je pense quand-même Laughing que ce n'est pas en mettant la personne humaine en premier, que nous n'aimons pas les animaux. Ce serait bien cruel de la part de l'homme et un non respect de la création de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 14:40

Arc-en-Ciel a écrit:
Je ne suis ni intellectuelle et encore moins philosophe, mais je pense quand-même Laughing que ce n'est pas en mettant la personne humaine en premier, que nous n'aimons pas les animaux. Ce serait bien cruel de la part de l'homme et un non respect de la création de Dieu.

Toute la création de Dieu n'appelle pas à l'opposition mais à la complémentarité !
Et pour qu'il y ait complémentarité, il faut oppostion Mr. Green
Seulement voilà, l'opposition produite par l'homme (et la femme) est une séparation de cette complémentarité !
Placer l'homme en premier, du point de vue de la création est une hérésie. La créature animale est advenue sur terre, avant la créature humaine !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 14:42

Kafir a écrit:
Il y a beaucoup d'animaux qui valent plus que des humains, et je ne vois pas comment on peut nous demander d'aimer des bêtes en nous disant en même temps que celui qui les a crées les a destinées au néant, c'est trop cruel. Idea

Quand à la question de l'âme des animaux, il faudrait adopter un langage beaucoup plus précis, l'âme, en philosophie, ce n'est pas vraiment un terme fourre-tout (survie après la mort, vie spirituelle, vie animale, souffle de vie, principe d'unité, substance ?)... Confused

Il faut parler d'âme animale, tout simplement, comme saint Thomas d'Aquin.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Jeu 16 Juil 2009, 15:06

doris a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Je ne suis ni intellectuelle et encore moins philosophe, mais je pense quand-même Laughing que ce n'est pas en mettant la personne humaine en premier, que nous n'aimons pas les animaux. Ce serait bien cruel de la part de l'homme et un non respect de la création de Dieu.

Toute la création de Dieu n'appelle pas à l'opposition mais à la complémentarité !
Et pour qu'il y ait complémentarité, il faut oppostion Mr. Green
Seulement voilà, l'opposition produite par l'homme (et la femme) est une séparation de cette complémentarité !
Placer l'homme en premier, du point de vue de la création est une hérésie. La créature animale est advenue sur terre, avant la créature humaine !

thumleft Mr. Green curieuse tendance à vouloir tout opposer ;) c'est peut-être un "vieux" complexe ou réflexe de supériorité ou d'infériorité?
Revenir en haut Aller en bas
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Ven 17 Juil 2009, 08:14

Je ne pense pas qu'il faille considérer qui a été créé avant qui! Chacun a une place, l'homme et l'animal. Il n'y a pas à mettre un devant, et l'autre derrière. Ils sont tout simplement différents, et n'ont pas la même destinée.
Jésus est bien Fils de Dieu, fait chair en Marie! Elle est à la fois Mère de Dieu et créature de Dieu. C'est Lui qui choisit nos places!! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Ven 17 Juil 2009, 10:26

Arc-en-Ciel a écrit:
doris a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Je ne suis ni intellectuelle et encore moins philosophe, mais je pense quand-même Laughing que ce n'est pas en mettant la personne humaine en premier, que nous n'aimons pas les animaux. Ce serait bien cruel de la part de l'homme et un non respect de la création de Dieu.
Toute la création de Dieu n'appelle pas à l'opposition mais à la complémentarité !
Et pour qu'il y ait complémentarité, il faut oppostion Mr. Green
Seulement voilà, l'opposition produite par l'homme (et la femme) est une séparation de cette complémentarité !
Placer l'homme en premier, du point de vue de la création est une hérésie. La créature animale est advenue sur terre, avant la créature humaine !
thumleft Mr. Green curieuse tendance à vouloir tout opposer ;) c'est peut-être un "vieux" complexe ou réflexe de supériorité ou d'infériorité?

Sur Terre, l'homme peut être dit supérieur, dans le sens, où sa responsabilité vis-à-vis de la Création est infiniment supérieure à l'animal, car ayant une raison et une morale. Ce qui implique aussi que l'homme peut s'abaisser en dessous de l'animal en se livrant à ses plus bas instincts. D'un point de vue biologique, toutes les créatures sont strictement sur le même plan.
Revenir en haut Aller en bas
Maranatha



Messages : 26
Inscription : 17/07/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Ven 17 Juil 2009, 15:23

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Le baptême est donc inutile ?

Non le baptême n'est pas inutile, au contraire pour accéder au Royaume de Dieu le baptême est obligatoire, mais même si les animaux n'accéderont pas au Royaume de Dieu, ils auront quand même droit au paradis.
Je ne peux pas concevoir un Dieu qui rejette ce qu'il a créé. D'autant plus que j'ai eu la preuve que Dieu, dans son infime miséricorde ,accorde un endroit paradisiaque pour nos chers animaux qui nous ont été fidèles tout au long de leur parcours terrestre.


Maranatha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Ven 17 Juil 2009, 15:30

Maranatha a écrit:
Jésus Christ est mon pote a écrit:
Le baptême est donc inutile ?

Non le baptême n'est pas inutile, au contraire pour accéder au Royaume de Dieu le baptême est obligatoire, mais même si les animaux n'accéderont pas au Royaume de Dieu, ils auront quand même droit au paradis.
Je ne peux pas concevoir un Dieu qui rejette ce qu'il a créé. D'autant plus que j'ai eu la preuve que Dieu, dans son infime miséricorde ,accorde un endroit paradisiaque pour nos chers animaux qui nous ont été fidèles tout au long de leur parcours terrestre.


Maranatha

bienvenue sur le forum !

Dans le royaume, les animaux auront aussi leur place !
Revenir en haut Aller en bas
Maranatha



Messages : 26
Inscription : 17/07/2009

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Ven 17 Juil 2009, 16:03

Merci Doris, c'est tant mieux car je ne pourrais concevoir mon au delà sans mes amours (dans les premiers temps) après je pense que ma communion avec le Christ aurait été plus important, maintenant si tu me dis que les animaux ont droit au Royaume, je ne peux dire qu'ALLELLUIA..Merci Seigneur
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Ven 17 Juil 2009, 21:01

Citation :
Et les démons suppliaient Jésus : "Si tu nous expulses, envoie-nous dans ce troupeau de porcs" (Matthieu 8, 31)

À mon avis, ils voulaient tout simplement éviter un état pire que... Donc peut-être qu'ils voulaient éviter que Jésus les précipitent directement en enfer...

Peut-être qu'en possédant des porcs et que par la suite ils noient, cela leurs a permis de errer sur la terre (mais loin de cette âme) et ainsi éviter un séjour en enfer...

Je dirais, "it's a deal!"

Ça fait bien des "peut-être" mais ça me semble plausible...
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Sam 18 Juil 2009, 01:26

bonjour ;

l'Homme est destiné et Est Déja engendré en Dieu, l'animal reste une simple création et là il nous faut creuser et surtout se laisser creuser par LA NATURE DE L ESPRIT SAINT pas par la pensé a propos du Saint Esprit !
quand l'esprit vous aura montrer ce qu'est Être Fils de Dieu En Jésus Christ la question des animaux et autre création sera résolue.

j'aime les animaux, j'ai un âne un lama un chat des poules (des puces sur mon chat) , j'aime beaucoup les arbres et les fleurs, mais ce qu'est l'esprit et l'Amour de Dieu Est Absolument autre, c'est sûr cet Amour et Relation a des retombées direct sur ma manière de vivre ma relation avec la nature les animaux ect car comme le dit Paul dans ses écrits " La Création soupire a voir la Révélation des Fils de Dieu " donc attend travail en espérant que la plan Divin s'accomplisse.
(il est souvent traduit que la création gémit ou souffre ) comme une femme en travail ; c'est une image assez négative car en fait la création aspire a ce pourquoi elle est là, elle ne peut donner plus que ce qu'elle est, et elle est Création elle donc donné vie et les moyen de la Vie a des êtres créés , que Dieu a Vivifié (Engendré de Son Fils ) par l'Esprit Saint c'est tout autre chose que La Vie de ce monde a nous d'en prendre bien conscience et d'accepter d'êtr eporter au dela de cette création, c'est comme un enfant qui nait il aime sa mère il vit unie a elle et en elle, mais l'Aimer et accomplir son totale destin , n'est pas de s'accrocher aux parois du ventre maternelle, mais d'accepter d'en sortir et de ne pas rester intérieur mais faire confiance que l'Amour et l'Unité sera encore plus vrai une fois sorti ; c'est cela être engendré, c'est constater que ce que l'on a été n'avait de sens que pour ce point d'accomplissement , la création n'a de sens que dans sortir et nous n'en sortons qu'En Jésus Christ "Seule Porte Du Royaume de Dieu.

donc nos petits cochons vont bien , et en plus il faut bien penser que dans la nature les petits cochons finissent rarement leurs jours en dormant , mais sous la dent d'un prédateur , et donc même si l'homme ne tue pas les cochons y aura une brave bête pour le faire sinon la terre serait vite couverte de petits cochons et autres charmantes bébêtes au point que l'on ne pourrait plus poser un sabot par terre !

je suis d'accord avec le fait que l'homme peut vivre sans manger de viande et que tuer les animaux n'est pas ce que l'homme fait de plus glorieux ; mais je ne sais pas encore vivre en me contentant de l'Eucharistie .
je suis contre les élevages intensif et aussi contre les abattoirs industriel a la chaine où les animaux sont terrorisées parce qu'ils sentent la mort autour d'eux et l'odeur du sang et que d'autres sont tués devant eux (là oui je suis persuadé que en mangeant la viande de ces animaux on se refile des tas de maladies parce qu'ils secrètent des tas d'hormones dû a la peur, pensez un peu aux transports qu'ils subissent !) .
mais je ne précherais pas un évangile de végétariens, car Paul dit que dans le stemps de la fin certains enseigneront qu'ils ne faut pas manger ceci cela , alors que tous ce qu'a fait Dieu est bon. (même Jésus a mangé de l'agneau de Pâques)
je crois que c'est une erreur de rechercher un accomplissement spirituel en rejetant la viande, mais par contre c'est assez souvent une conséquence d'une avancé spirituel que de ne plus en manger, et de réduire son alimentation en générale.
parce que quand on est alimenté par L'Esprit Saint cela nourrit tous l'être !

pour les cochons, Jésus dit aussi que " Pas un oiseau ne tombe sans que Votre Père des Cieux ne le sache et permette, si donc Dieu prend soins ainsi des oiseau, combien ne prendra t-Il pas soins de vous car vous valez plus que tous les passereaux du monde !" là dans ce qui préocupe louis , Jésus sait que pas un cochon ne tombe sans que Dieu ne le sache et permette et commbien valent mieux ces 2 hommes que les 2000 cochons !
car c'était sûr que la folie des démons allaient tuer ces bêtes.
les démons ont aussi dit a Jésus " est Tu venu nous tourmenter avant l'heure ?" donc pour eux ils concidérent avoir encore un droit de jouissance a posséder des corps, car ça ne semble pas être l'heure, mais le manque d'intelligence des cochons marié a la folie des démons , ne donne rien qui vaille !
c'était déja limite quand on relie comment vivaient les 2 possédés quand Jésus leurs vient en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Sam 18 Juil 2009, 08:07

Citation :
pour les cochons, Jésus dit aussi que " Pas un oiseau ne tombe sans que Votre Père des Cieux ne le sache et permette, si donc Dieu prend soins ainsi des oiseau, combien ne prendra t-Il pas soins de vous car vous valez plus que tous les passereaux du monde !" là dans ce qui préocupe louis , Jésus sait que pas un cochon ne tombe sans que Dieu ne le sache et permette et commbien valent mieux ces 2 hommes que les 2000 cochons !
car c'était sûr que la folie des démons allaient tuer ces bêtes.
les démons ont aussi dit a Jésus " est Tu venu nous tourmenter avant l'heure ?" donc pour eux ils concidérent avoir encore un droit de jouissance a posséder des corps, car ça ne semble pas être l'heure, mais le manque d'intelligence des cochons marié a la folie des démons , ne donne rien qui vaille !
c'était déja limite quand on relie comment vivaient les 2 possédés quand Jésus leurs vient en aide.

Ça du sens (c'est bien possible)...
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Histoire de cochons...   Sam 18 Juil 2009, 16:43

Citation :
je crois que c'est une erreur de rechercher un accomplissement spirituel en rejetant la viande, mais par contre c'est assez souvent une conséquence d'une avancé spirituel que de ne plus en manger, et de réduire son alimentation en générale.

Il est vrai que ce questionnement m'est venue à l'esprit, il y a quelques année... Et même assez régulièrement...

Se nourrir d'animaux et se nourrir de l'esprit-saint me paraissait inconciliable effectivement... Et c'est un état d'esprit qui ne s'explique pas vraiment. je ne trouvais pas de réponse à ce phénomène spirituel intérieur, nulle part... Cela n'avait rien à voir avec une philosophie moderne du genre végétarien... Se n'était pas une philosophie moderne mais un état d'âme spirituelle qui s'imposait à l'esprit...

Se nourrir d'animaux n'est pas une faute (péché) en soit... C'est autre chose... Peut-être qu'il vient un temps dans l'évolution spirituelle d'une âme ou une personne devient plus spirituel que animal (plus du ciel que de la terre) mais sans pour autant avoir une spiritualité désincarnée (comme on est sur terre, il faut bien se nourrir)... Ce qui change totalement ses choix de vie. Son respect de la nature n'est pas uniquement humain mes spirituel. C'est un respect spirituel qui n'a rien à voir avec le respect simplement naturel. C'est je dirais un respect surnaturel qui vas avec son état d'âme spirituelle... Finalement peut-être que quand l'être humain devient de plus en plus spirituel, il devient plus humain tout simplement ou son humanité s'affine (se spiritualise) de plus en plus... Il est très difficile de résister à ce changement spirituel d'état d'âme et de pas y faire les choix de vie qui y correspondent... Se serait comme aller contre sa nature spirituelle (état d'esprit spirituel) qui lui est personnelle (quoi que je les fait)... Mais c'est un choix personnelle qui n'a pas à être critiqué (même sans le vouloir). ni à être imposé aux autres... Il n'y a pas de fautes ni dans un sens, ni dans l'autre... C'est effectivement, tout simplement, l'évolution spirituelle d'une âme qui adapte ses choix de vie (même la nourriture) à son état spirituelle personnelle. Personnellement j'ai décidée de ne pas devenir végétarienne, c'était trop compliqué et comme je ne tue pas directement les animaux (fausse conscience peut-être)... Mais il est certain que si je devais tuer un animal pour me nourrir, la question se poserait de nouveau... Je déciderais probablement de manger de la viande occasionnellement (pour la santé physique et parce que j'aime bien le goût de la viande :greenange: )... ;)

J'imagine mal ste-Thérèse de Lisieux ou st-François d'Assise, tuer un animale pour se nourrir... Si ils auraient eu à chasser des animaux pour se nourrir, ils auraient probablement décidés d'être végétariens à mon avis...

Mais bon, il n'y a pas de faute soit dans un sens soit de l'autre, il me semble effectivement... Il faut simplement respecter notre propre évolution spirituelle ainsi que celle des autres... Ça m'étonnerait qu'il y ait une réponse théogique à cela...

N.B. Jésus mangeait de la viande occasionnellement il me semble...

Désolée pour la longeur de mon message...
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de cochons...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» les trois petits cochons en 3D
» ah les vieux cochons!!
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: