DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80812
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Lun 16 Jan 2006, 22:41

Citation :
L'acte, étant perfection, n'est limité que par la puissance qui est capacité de perfection. Par conséquent, dans l'ordre où il est pur, l'acte se trouve nécessairement sans limites et unique; mais là où il est fini et multiple, il entre dans une véritable composition avec la puissance.

Pour comprendre que l'Acte pur (Dieu) est un, il n'est pas nécessaire d'avoir la révélation, quoique la révélation l'enseigne.

Mais il faut pour cela se servir des 5 voies philosophiques de saint Thomas, ou de la voie s'appuyant sur la cosmologie moderne puis sur la question philosophique de l'origine première du monde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9430
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Lun 16 Jan 2006, 22:59

D'ou la simplicité essentielle de Dieu, parce qu'en Lui existence=essence

La relative, formelle, simplicité angélique, puisque son essence compose avec son existence, son essence étant sa forme immatérielle qui joue le rôle de puissance à l'égard de l'acte d'être

La complexité de l'homme, ou l'âme immatérielle spirituelle compose avec la matière pour faire corps, en plus d'être une essence distincte de l'existence.

La décomplexion de la vie, où l'âme immatérielle n'est pas spirituelle.

Enfin, l'opacité de la pierre, ou la forme n'est que structure de la matière et change avec elle.


Dernière édition par le Mar 17 Jan 2006, 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9430
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Mar 17 Jan 2006, 07:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Mais il faut pour cela se servir des 5 voies philosophiques de saint Thomas, ou de la voie s'appuyant sur la cosmologie moderne puis sur la question philosophique de l'origine première du monde.

Pour ce qui est de la quinquae via, vous devancez cher Arnaldus. Alors, qu'y a-t-il d'autre à ajouter sur cette 2ième thèse?
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9430
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Mar 17 Jan 2006, 10:26

C'est ici qu'il faut noter que la théorie de l'évolution, comme paradigme, se heurte à la particularité saltatoire du réel. Il y a discontinuité ontologique entre la matière et la vie, entre la vie et l'esprit. De plus, la notion d'éternité du monde matériel est une absurdité. Car, dans ce cas, Infini-1=fini et fini+1=infini. Car, la matière est essentiellement de longueur discrète , dont chacun des éléments s'opposent.

Mais l'Idée de Dieu et de création devra être traitée plus loin, n'anticipons pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80812
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Ven 20 Jan 2006, 14:18

Non cette deuxième thèse ne pose pas de difficulté entee nous si ce n'est une:

- Vous pensez que seule la Révélation peut l'atteindre (vous êtes fidéiste).
- Je pense qu'elle est accessible à la philosophie ET à la révélation. elle fait partie du premier "Preambula fidei"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Sam 21 Jan 2006, 13:48

Que penser de la distinction que fait Grégoire Palamas (et à sa suite l'orthodoxie) entre l'essence de Dieu, imparticipable, et son énergie qui peut se communiquer aux créatures ?

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80812
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Sam 21 Jan 2006, 14:31

VexillumRegis a écrit:
Que penser de la distinction que fait Grégoire Palamas (et à sa suite l'orthodoxie) entre l'essence de Dieu, imparticipable, et son énergie qui peut se communiquer aux créatures ?

- VR -

Cette distintion est réelle: la preuve, nous existons.

Et pourtant Dieu, en ce qui le concerne, est tout cela simplement en lui-même.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Sam 21 Jan 2006, 17:49

Citation :
La théologie des énergies divines
Il est de plus en plus évident que la cause fondamentale des différends théologiques entre l'Orient et l'Occident tire son origine de la distinction entre essence divine et énergies. La théologie occidentale les identifie, en s'appuyant sur le fait que Dieu est «actus purus», énergie pure. La théologie orthodoxe distingue clairement l' « essence » de Dieu de ses «énergies». Dieu, dans son essence, est inaccessible, car l'homme créé ne peut pas dépasser sa condition. Mais Dieu se manifeste dans le monde, et cette manifestation se communique par les énergies qui font que Dieu nous est participable. Le cadre de cette étude ne nous permet pas de développer les conséquences incalculables qui en découlent pour la théologie, selon que l'on affirme la distinction entre « essence » et «énergie» (position orientale), ou au contraire l'identification entre elles (position occidentale). Pourtant, il faut bien reconnaître que, lorsque l'on identifie les deux, les actes de création, conséquences de l'énergie créatrice de Dieu, doivent nécessairement être considérés comme des émanations de son essence. Autrement dit, la genèse et la procession, qui sont propres à l'essence, ne diffèrent plus de la création, qui, elle, relève de l'énergie divine.

Source

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80812
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Sam 21 Jan 2006, 19:00

Citation :
Pourtant, il faut bien reconnaître que, lorsque l'on identifie les deux, les actes de création, conséquences de l'énergie créatrice de Dieu, doivent nécessairement être considérés comme des émanations de son essence. Autrement dit, la genèse et la procession, qui sont propres à l'essence, ne diffèrent plus de la création, qui, elle, relève de l'énergie divine.

Cher VR,

Voici la solution de saint Thomas:

En Dieu, ces deux choses sont réellement une seule. Car Dieu est simple.

Pour nous,[/b] pour notre connaissance complexe et limitée, il y a distinction entre l'Essence de Dieu et ses énergies.

C'est pourquoi saint Thomas distingue bien dans sa Somme la Procession ad intra (la Trinité) et les effet ad extra qui aboutit à la création.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Sam 21 Jan 2006, 22:19

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est pourquoi saint Thomas distingue bien dans sa Somme la Procession ad intra (la Trinité) et les effet ad extra qui aboutit à la création.
Vous pourriez me donnez les références exactes (si possible) ?

Vous trouverez ici un texte de Vladimir Lossky qui explicite de manière très claire et synthétique ce qui - selon lui - distingue les conceptions grecques et latines au sujet de la grâce. Qu'en penser ?

En Christ,

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80812
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: 2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur   Sam 21 Jan 2006, 22:27

Par exemple dans la prima pars de la Somme (que vous pouvez charger sur http://docteurangelique.free.fr ) . Il y a bien d'autres endroits. Vous les trouverez avec votre moteur de recherche.

Citation :
QUESTION 27: LA PROCESSION DES PERSONNES DIVINES

Au sujet de la procession, cinq questions se posent: 1. Y a-t-il une procession en Dieu? 2. Y a-t-il en Dieu une procession qu'on puisse appeler génération? 3. Outre la génération, peut-il y avoir une autre procession en Dieu? 4. Cette autre procession peut-elle s'appeler génération? 5. N'y a-t-il en Dieu que ces deux processions?



ARTICLE 1: Y a-t-il une procession en Dieu?
Objections:
1. "Procession" évoque un mouvement vers le dehors. Mais en Dieu, il n'y a ni mouvement ni dehors: il n'y a donc pas non plus de procession en Dieu.
2. Tout ce qui "procède" est autre que son principe. Mais en Dieu il n'y a aucune diversité: c'est au contraire la simplicité suprême. Donc, pas de procession en Dieu.
3. Procéder d'un autre, cela paraît s'opposer à la notion même de premier principe. Or, comme on l'a montré plus haut, Dieu est le premier principe. Il n'y a donc pas de place en Dieu pour une procession.
Cependant:
le Seigneur dit en S. Jean (8, 42): "Je suis sorti de Dieu."
Conclusion:
Touchant les réalités divines, la Sainte Écriture use de termes qui ont trait à une procession. Procession qui a été comprise en sens divers. Certains l'ont entendue à la manière dont l'effet procède de la cause: Arius disait ainsi que le Fils procède du Père comme sa première créature, et que le Saint-Esprit procède du Père et du Fils comme leur créature à tous deux. Mais dans cette hypothèse, ni le Fils ni le Saint-Esprit ne seraient vrai Dieu, contrairement à ce qui est dit du Fils, en la première épître de S. Jean (5, 20): "Afin que nous soyons en son vrai Fils: il est vrai Dieu." S. Paul dit aussi du Saint-Esprit (1 Co 6, 19): "Ne savez-vous pas que vos membres sont le temple du Saint-Esprit?" Or il n'appartient qu'à Dieu d'avoir un temple.
D'autres ont entendu cette procession au sens où l'on dit que la cause procède en son effet, en tant qu'elle le meut ou lui imprime sa ressemblance. Ainsi fit Sabellius. D'après lui, Dieu le Père lui-même s'appelle "le Fils" en tant qu'il a pris chair de la Vierge; et il s'appelle "le Saint-Esprit" en tant qu'il sanctifie et vivifie la créature raisonnable. Mais cela va contre l'affirmation du Seigneur an 5, 19): "Le Fils ne peut rien faire de lui-même..."; et contre tant d'autres passages qui montrent que ce n'est pas le Père qui est le Fils.
Or, à bien réfléchir, Arius et Sabellius ont pris "procession" au sens de mouvement vers un terme extérieur; de sorte qu'aucun d'eux n'a posé de procession en Dieu même. Mais toute procession suppose une action. Et si, dans le cas de l'action qui se porte sur une matière extérieure, il y a une procession ad extra; de même aussi dans le cas de l'action qui demeure au-dedans de l'agent lui-même, il y a lieu de considérer une certaine procession ad intra. On le voit surtout dans l'intelligence, dont l'acte, qui est l'intellection, demeure dans le sujet connaissant. En quiconque connaît, et du fait même qu'il connaît, quelque chose procède au-dedans de lui: à savoir, le concept de la chose connue, procédant de la connaissance de cette chose. C'est ce concept que la parole signifie: on l'appelle "verbe intérieur", signifié par le "verbe oral".
Or, Dieu étant au-dessus de toutes choses, ce qu'on affirme de lui doit s'entendre, non pas à la manière des créatures inférieures, autrement dit des corps, mais par analogie avec les créatures les plus hautes, c'est-à-dire avec les créatures spirituelles; et même empruntée à celle-ci, cette similitude reste en défaut pour représenter les réalités divines. Il ne faut donc pas entendre "procession" au sens où il s'en rencontre dans le monde corporel, soit par mouvement local, soit par l'action d'une cause sur son effet extérieur: ainsi la chaleur procède de la source chaude et atteint le corps échauffé. Il faut ici l'entendre par manière d'émanation intellectuelle, tel le verbe intelligible émanant de celui qui parle et demeurant au-dedans de lui. C'est en ce dernier sens que la foi catholique pose une procession en Dieu.
Solutions:
1. Cette objection prend "procession" au sens d'un mouvement local, ou bien d'une action qui s'exerce sur une matière extérieure ou qui tend à un effet extérieur. Mais on vient de dire qu'il n'y a pas de procession de ce genre en Dieu.
2. Ce qui procède par procession ad extra, et le principe dont il procède, sont nécessairement divers. Ce n'est plus le cas pour ce qui procède intérieurement par processus intellectuel: ici au contraire, plus la procession est parfaite, plus le terme fait un avec son principe. Il est clair en effet que, mieux la chose est connue, plus la conception intellectuelle est intime au connaissant et fait un avec lui: car l'intellect, en tant précisément qu'il est en acte de connaître devient une seule chose avec le connu. Dès lors, I'intellection divine étant au sommet de la perfection, comme on l'a dit, il s'ensuit nécessairement que le Verbe divin est parfaitement un avec son principe sans la moindre diversité.
3. Procéder d'un principe comme son terme extérieur et divers: oui, cela répugne à la condition de Premier Principe. Mais procéder comme terme intime, sans diversité, par mode intellectuel, c'est inclus dans la notion de Premier Principe. En effet, quand nous disons que l'architecte est le principe de l'édifice, nous évoquons dans ce mot de "principe" la conception de son art; et cette conception serait ainsi incluse dans l'attribut de premier principe, si l'architecte était premier principe. Or Dieu qui est le Premier Principe des choses, est aux choses créées ce que l'architecte est à ses oeuvres.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
2ème thèse Thomiste: L'unicité de l'Acte pur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 24 ième thèse thomiste et sola gratia...
» Ière thèse thomiste..
» Acte II, sc 5 de l'Avare
» [Thèse] DIEU EST-IL UN EXTRATERRESTRE ? 2ème Partie
» l'unicité de dieu en islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: