DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les cadeaux de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Les cadeaux de Dieu   Mar 30 Juin 2009, 19:08

Présentation du sujet

Au fil des discussions (y compris en messages privés), on s'aperçoit que plusieurs ont eu, à un moment de leur vie, une "expérience mystique".
Cette file est consacrée à ces témoignages.

Pour ceux qui en ont bénéficié, ce ne sont pas des "prérogatives", des distinctions, mais de simples "cadeaux" gratuits de Dieu".
Cela vous est peut-être arrivé. Vous en avez peut-être parlé sur ce forum, ou pas : C'est l'occasion de (re)parler de cette expérience intime, mais souvent bouleversante pour qui la vit.

Pour ma part, j'en ai déjà parlé (un peu), il y a longtemps sur ce forum.
Mais je me jette à l'eau en reparlant de ce qui m'est arrivé il y a 19 ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Mar 30 Juin 2009, 19:21

Lorsque cette expérience m'est arrivée, j'étais à une époque de ma vie sans joie particulière, mais sans peines non plus.
J'étais loin de l'Église que je n'avais pourtant jamais rejetée : seulement oubliée, et je suivais les modes de mon époque.
Mon père, très mystique, s'était retiré, au moment de son veuvage, dans une communauté nouvelle et arrosais ses enfants de K7 sur Medjugorje, que je connaissais pas.

Un jour j'ai eu besoin d'une K7 et je n'en avais plus. J'ai donc pris celles de mon père, mais j'ai eu un scrupule à les éffacer sans les écouter. C'est ce que j'ai fait.

Elles parlaient des évènements connus par ailleurs et de la "Saveur" de Dieu. Elle parlaient surtout des cinq moyens de ce chemin: prière, jeûne, confession, eucharistie, lecture de la Bible. Sur le moment, cela m'a réveillé qqch en moi, mais sans plus.

J'ai commencé à relire la bible au hasard, puis chemin faisant, j'ai eu le désir de prier, ce que je n'avais pas fait depuis très longtemps : j'ai cherché dans ma mémoire comment on priait. J'ai retrouvé, dans mes souvenirs, la formule du "Je vous salue Marie" que j'ai commencé à dire en pensant à chaque mots, selon ce que recommandait les cassettes.

C'est aux premiers mots ainsi dit que j'ai ressenti une immense paix, une immense joie m'envahir : subitement, intégralement.

Ce moment a été le début d'une période éblouissante à la fin de laquelle j'ai eu à dire "oui" à Marie, puis à Dieu.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Mar 30 Juin 2009, 20:16

(Suite et fin)
La première rencontre, aux premiers mots du "Je vous salue Marie", a été si éblouissante ainsi que quelques "rencontres" qui ont suivi, que j'ai demandé quels sacrifices Dieu attendait en retour de ma part. La réponse fut curieuse : au contraire de ce que j'attendais, j'ai vu dans les quelques semaines qui suivirent, une pluie de "cadeau" dans ma vie : le don de Dieu était gratuit et sans marchandages.
Cela se passait durant le mois de mai.
Au mois de septembre, j'ai eu à dire oui à Dieu. Cela m'a semblé si impressionnant, que j'ai d'abord dit oui à Marie.

J'ai été alors envoyé vers une communauté catholique en proie à des problèmes. J'y suis resté et je suis en fonction depuis ce temps : dans cette communauté (quartier populaire) et dans l'Eglise plus généralement.

Je me suis pris d'amour pour Jésus que j'ai cherché à suivre, comme j'ai pu : il ne m'a plus quitté. J'ai dit par ailleurs que c'était l'envie de le rejoindre plus personnellement qui m'avait amené à l'œuvre de Maria Valtorta.

Je n'ai jamais été à Medjugorje, mais je rend grâce, à chaque fin de messe, en récitant le "Je vous salue Marie" en langue croate, pour ces moments, il y a 19 ans.

Je n'ai plus jamais eu une telle expérience, mais elle vit dans mon cœur.

Lors d'une confession (retrouvée) j'ai eu la surprise de voir le prêtre (celui de la paroisse en difficulté) se mettre à genoux, les bras en croix, et dire "oui, je reconnais, ce que tu as eu, viens de Dieu". Je le savais intimement et je ne le demandais pas.

Mon "petit" frère a eu une conversion similaire par Medjugorje, indépendamment de la mienne et dans des circonstances très similaires. Il est maintenant engagé dans sa paroisse et dans l'apostolat. Il a été à Medjugorje.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Mar 30 Juin 2009, 22:06

Bénie soit Marie qui nous montre le chemin et béni soit Dieu dans ses Anges et dans ses Saints!
Revenir en haut Aller en bas
Turquoise



Féminin Messages : 1392
Inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Mer 01 Juil 2009, 21:10

Merci Valtortiste pour ce partage, je joins ma voix à la louange de Cébé!

Il y a plusieurs années (près de 20 ans), je me suis senti immergée d'Amour (je ne sais pas comment le dire autrement), aucun humain ne peut aimé de cette façon! Amour, bien-être absolu et paix sont les mots que je prendrai pour décrire ce beau cadeau du ciel.
À ce moment là, j'ai compris (c'est une certitude qui s'est «implanté» en moi, sans aucun résonnements de ma part) que nous avions été créée par Dieu et pour Dieu et que l'état dans lequel nous vivons (coupé de Lui) n'est pas naturel (pas du tout). On a pas été créée pour ça!
J'ai ressentit également une harmonie incroyable entre la création et les créatures (nous).
Cet Amour qui est (survenu ??) en moi était tel que je ressentait une joie immense, très difficile à décrire.
Ces quelques minutes ont profondément changé ma vie!

Je crois qu'à la fin de ma vie, ce sera le dernier souvenir à partir.


Je vous souhaite à tous de vivre une expérience semblable!

Amitiés!
Turquoise
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 07:43

Turquoise a écrit:
Il y a plusieurs années (près de 20 ans), je me suis senti immergée d'Amour (je ne sais pas comment le dire autrement), aucun humain ne peut aimé de cette façon! Amour, bien-être absolu et paix sont les mots que je prendrai pour décrire ce beau cadeau du ciel.
Merci Turquoise pour ce beau témoignage dont on sent l'émotion qui dure encore,
Peux-tu préciser un peu plus les circonstances qui ont entouré cette expérience : où était-ce ? que se passait-il à ce moment ? que faisais-tu ? ... As-tu "mérité" ce "cadeau", où était-il gratuit dans ta vie ? ...

J'espère que mes questions ne sont pas trop intimes et ce n'est pas la curiosité qui les guide, mais le désir de partager pleinement ce cadeau de Dieu avec toi.

Oui, les "cadeaux" de Dieu sont plus courants qu'on ne le pense. Dans mon cas, ce cadeau m'a remis sur un chemin que la négligence insidieuse m'avait fait quitter.
Comme dans tous ces cadeaux de Dieu, on en connaît l'Auteur, mais je me demande toujours à l'intercession de qui a-t-il eu lieu ? Qui a prié pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Charles x



Masculin Messages : 62
Inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 09:23

Bonjour,

Voici ma petite contribution qui est un témoignage d'espérance et d'approfondissement de la foi.
Il y a 2 ans d'ici suite à une dépression et à une envie de trouver des réponses à mes questionnements personnel, j'ai décidé de suivre une retraite de 5 jours sur le thème les exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola à notre Dame de la paix près de Bruxelles. Deux semaines avant de partir j'avais replacé dans mon bureau une copie d'un tableau du Caravage (David et Goliath), que j'avais remisé au grenier quelques années auparavant car mes enfants avaient peur de voir la tête coupée de Goliath . Ce tableau avait été peint par un ami élève de l'académie à l'époque et il me l'avait offert à l'occasion de mes 20 ans.
Revenons à ma retraite le principe était le suivant: le matin le père Jésuite me donnait un psaume à méditer pendant la journée et le soir nous en parlions pendant une demi heure. La première journée il me donne le psaume 139" Dieu te scrute et te connait".
Le soir venu je lui dit que ma méditation ne m'avait rien apporté de spécial et après le souper je décide de me rendre dans la bibliothèque du couvent. Machinalement sans regarder je prend un livre parmi des milliers, j'ouvre une page au hasard, et là je vois la photo de mon tableau et une petite phrase comme commentaire à coté "Je te scrute et je te connais". Je tombe en larmes car je ressentis que Dieu me connaissait et que moi je l'avais négligé.
Je remercie Dieu de m'avoir donné cette grâce qui m'aide maintenant au quotidien à surmonter les différents problèmes qui surviennent dans ma vie
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 09:51

Merci Charles x,
En effet, Dieu a parlé de façon anodine, mais explicite et bouleversante. Dieu ne laisse aucun doute à qui il se manifeste. A chaque fois, il fait le don de l'Amour, un amour personnel, individuel. Ce que dit Isaïe 43:
Citation :
1 Ne crains pas, car je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom: tu es à moi.
2 Si tu traverses les eaux je serai avec toi, et les rivières, elles ne te submergeront pas. Si tu passes par le feu, tu ne souffriras pas, et la flamme ne te brûlera pas.
3 Car je suis le Seigneur, ton Dieu, le Saint d’Israël, ton sauveur. Pour ta rançon, j’ai donné l’Égypte, Kush et Séba à ta place.
4 Car tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t’aime

Ton témoignage est d'autant plus bouleversant quand on lit ce psaume 139 qui, grâce à toi, devient très présent à chacun de nous :

PSAUME 139
1 Seigneur, tu me sondes et me connais,
2 tu connais mon coucher et mon lever; de loin tu discernes mes projets;
3 tu surveilles ma route et mon gîte, et tous mes chemins te sont familiers.
4 Un mot n’est pas encore sur ma langue, et déjà, Seigneur, tu le connais.
5 Derrière et devant, tu me serres de près, tu poses la main sur moi.
6 Mystérieuse connaissance qui me dépasse, si haute que je ne puis l’atteindre!
7 Où m’en aller, pour être loin de ton souffle? Où m’enfuir, pour être loin de ta face?
8 Je gravis les cieux, te voici ! Je me couche aux enfers, te voilà !
9 Je prends les ailes de l’aurore pour habiter au-delà des mers,
10 là encore, ta main me conduit, ta droite me tient.
11 J’ai dit: "Au moins que les ténèbres m’engloutissent, que la lumière autour de moi soit la nuit!"
12 Même les ténèbres ne sont pas ténébreuses pour toi, et la nuit devient lumineuse comme le jour: les ténèbres sont comme la lumière!
13 C’est toi qui as créé mes reins; tu m’abritais dans le sein maternel.
14 Je confesse que je suis une vraie merveille, tes œuvres sont prodigieuses: oui, je le reconnais bien.
15 Mes os ne t’ont pas été cachés lorsque j’ai été fait dans le secret, tissé dans une terre profonde.
16 Je n’étais qu’une ébauche et tes yeux m’ont vu. Dans ton livre ils étaient tous décrits, ces jours qui furent formés quand aucun d’eux n’existait.
17 Dieu ! que tes projets sont difficiles pour moi, que leur somme est élevée !
18 Je voudrais les compter, ils sont plus nombreux que le sable. Je me réveille, et me voici encore avec toi.
19 Dieu! si tu voulais massacrer l’infidèle! Hommes sanguinaires, éloignez-vous de moi.
20 Tes adversaires disent ton nom pour tromper, ils le prononcent pour nuire.
21 Seigneur, comment ne pas haïr ceux qui te haïssent, ne pas être écœuré par ceux qui te combattent ?
22 Je les hais d’une haine parfaite, ils sont devenus mes propres ennemis.
23 Dieu! scrute-moi et connais mon cœur; éprouve-moi et connais mes soucis.
24 Vois donc si je prends le chemin périlleux, et conduis-moi sur le chemin de toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 12:32

Dieu est avec nous...

Je vous cite, Valtortiste:
Citation :
ce qui m'est arrivé il y a 19 ans (.....) J'étais loin de l'Église que je n'avais pourtant jamais rejetée : seulement oubliée, et je suivais les modes de mon époque.

J'ai déjà longuement témoigné de ma propre expérience; comme le dit mon avatar, je me définis comme catholique par grâce de la Vierge Marie.
Pour moi, c'était il y a 7 ans environ, mais à peu près au même âge - 43 ans, 46 pour vous -. On dit souvent que la quarantaine est problématique ou critique... ;)


J'étais en état de péché (je ne puis en dire plus); je ne m'en rendais pas compte, mais pour la première fois depuis 30 ans (depuis ma grande communion en fait), j'avais le secret désir d'aller à la messe, sans du tout savoir pourquoi: je ressentais comme un confus appel; il faut dire que pour la première fois depuis longtemps, j'étais disponible (pendant 6 ans j'avais été francmac...); jusque-là je ne fréquentais les églises qu'en tant qu'oeuvres d'art; celle de ma paroisse n'en est certes pas une! Mais elle est dédiée à Notre Dame de Lourdes. Or, l'image de la SV m'a tjrs été agréable, réconfortante, même si, dans ma jeunesse, je le cachais, craignant les moqueries de mon entourage parce que par ailleurs j'étais timide avec les filles...
Eh bien, voici: en surfant sur le Net un soir (c'était nouveau pour moi) je suis tombé sur un site conscré à Notre Dame de Fatima: j'ai lu l'histoire merveilleuse de ces apparitions, le soleil dansant, etc. et je me suis effondré en larmes devant mon ordi en disant: "j'ai souillé ce que j'avais de plus sacré"!
Le soir même (ça devait être un vendredi), en revenant vers ma voiture, garée dans une rue à proximité, je me suis retourné et j'ai contemplé le ciel nuageux entre les immeubles et j'ai songé: "c'est pas à moi qu'il arriverait un miracle..."; je ne savais pas ce que je disais: j'ignorais alors que nous ne sommes pas seuls, contrairement à ce que je croyais lorsque je souffrais d'un mal-être existenciel et même après mon mariage, à cause de mon égoisme; en fait je venais de lançer un défi au ciel.
Ce n'était pas la première fois que je désirais un signe du ciel, mais c'était jusque -là à la manière de ces juifs qui en réclamaient au Seigneur à titre de preuve: moi c'était un "miracle de confort" que j'aurais voulu pour moi, comme on dit un "avortement de confort". J'ignorais alors que les miracles de Dieu n'ont d'autres raison d'être que notre guérison; celle de notre âme plus encore que celle de notre corps; pendant des décennies j'avais souffert d'une solitude que rien n'avait pu atténuer; sans doute était-ce mon expérience personnelle de cette "misère de l'homme sans Dieu" dont parle Pascal.
Le week-end se passe.
Le lundi soir, même endroit, même lieu, au croisement de deux rues où j'avais stationné ma voiture, je ne sais pas pourquoi -peut-être que je me souvenais de ma petite phrase désabusée du vendredi- je me tourne vers le ciel nuageux, parsemé des touches rosées du crépuscule.
Elle était là.

(à suivre...)


Dernière édition par Karl le Jeu 02 Juil 2009, 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Turquoise



Féminin Messages : 1392
Inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 12:37

Valtortiste91 a écrit:
Turquoise a écrit:
Il y a plusieurs années (près de 20 ans), je me suis senti immergée d'Amour (je ne sais pas comment le dire autrement), aucun humain ne peut aimé de cette façon! Amour, bien-être absolu et paix sont les mots que je prendrai pour décrire ce beau cadeau du ciel.
Merci Turquoise pour ce beau témoignage dont on sent l'émotion qui dure encore,
Peux-tu préciser un peu plus les circonstances qui ont entouré cette expérience : où était-ce ? que se passait-il à ce moment ? que faisais-tu ? ... As-tu "mérité" ce "cadeau", où était-il gratuit dans ta vie ? ...

J'espère que mes questions ne sont pas trop intimes et ce n'est pas la curiosité qui les guide, mais le désir de partager pleinement ce cadeau de Dieu avec toi.

Oui, les "cadeaux" de Dieu sont plus courants qu'on ne le pense. Dans mon cas, ce cadeau m'a remis sur un chemin que la négligence insidieuse m'avait fait quitter.
Comme dans tous ces cadeaux de Dieu, on en connaît l'Auteur, mais je me demande toujours à l'intercession de qui a-t-il eu lieu ? Qui a prié pour moi ?


Cher Valtortiste,

je n'ai pas mérité ce cadeau en aucune façon. C'était gratuit et innattendu!

Lorsque j'ai connu mon mari, il étudiait avec les témoins de Jéhovah et au moment de ce cadeau, il voulait me quitter avec les enfants parce que je ne voulais pas aller dans la «vérité» avec lui. Je ne savais plus quoi faire parce que même si je suis catholique (convaincu) et que je ne crois pas du tout en la doctrine des TJ, je me disais qu'il fallait peut-être que j'abandonne ma foi pour ma famille (mon mari et mes enfants) parce que chez moi c'était vraiment la guerre de religion! Je ne comprenais pas comment on pouvait aimer Dieu et s'entredéchirer à son sujet (à coup de versets bibliques). Bref, j'étais dans l'incertitude et une amie religieuse à qui je me suis confier m'a prêter un livre qui s'intitule Faîtes le passage.
Je l'avais lu la veille et j'y réféchissait lorsque j'ai eu ce cadeau, c'est arrivé juste comme ça! (J'étais seule, mon mari et mes enfants étaient encore couché).

Après ça, tout c'est arrangé. J'ai laisser mon mari suivre son chemin et suite à un conseil de mon amie religieuse, je l'ai laisser entre les mains de l'Esprit Saint (j'ai arrêter de vouloir lui démontrer l'absurdité de la doctrine des TJ et de le convertir de force lol! ).

Il ne m'a pas laisser et dans la même semaine il a abandonné les TJ ce dont j'ai été très étonné et ... émerveillée (rapide l'Esprit Saint sunny ).

Voila les circonstances et je suis certaine que les prières de mon amie ne sont pas étrangèrent à ce beau cadeau!
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 12:40

Karl a écrit:

... les miracles de Dieu n'ont d'autres raison d'être que notre guérison; celle de notre âme plus encore que celle de notre corps; pendant des décennies j'avais souffert d'une solitude que rien n'avait pu atténuer; sans doute était-ce mon expérience personnelle de cette "misère de l'homme sans Dieu" dont parle Pascal. (à suivre...)

Que cette réflexion est remplie de la Sagesse de Dieu !!!

à suivre, oui
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Turquoise



Féminin Messages : 1392
Inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 12:44

Pardon Karl, j'ai coupé ton message sans le vouloir.

Toutes mes excuses!
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 12:45

Turquoise a écrit:

...Lorsque j'ai connu mon mari, il étudiait avec les témoins de Jéhovah et au moment de ce cadeau, il voulait me quitter avec les enfants parce que je ne voulais pas aller dans la «vérité» avec lui. ... Il ne m'a pas laissée et dans la même semaine il a abandonné les TJ ce dont j'ai été très étonné et ... émerveillée (rapide l'Esprit Saint ).

Double "miracle" :
- une effusion d'amour pour celle qui avait choisie la fidélité (relis le texte de ce jour : c'est sur le "oui" d'Abraham, couronné de bénédictions par ce fait)
- une effusion qui gagne le cœur de son mari.

Que c'est beau !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 12:48

Turquoise a écrit:
Pardon Karl, j'ai coupé ton message sans le vouloir.

Toutes mes excuses!


Mais non... Pas de problème. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Turquoise



Féminin Messages : 1392
Inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 12:49

Valtortiste91 a écrit:


Que c'est beau !

Oui Valtortiste, c'est très beau! Ce fil en est un qui appel à la louange de Celui qui nous aime tant!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 13:04

Bon, Karl, la suite ! Je trépigne ! (on vous a dit que vous racontez bien ?)


Au passage : merci Valtortiste pour ce fil qui est sans doute la vocation même de ce site : le partage réconfortant de nos expériences de l'amour de Dieu.
Un havre de paix au milieu de toutes les disputes théologiques interconfessionnelles !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 14:19

Citation :
[quote="Philippe Fabry"]Bon, Karl, la suite ! Je trépigne ! (on vous a dit que vous racontez bien ?)


Merci... Embarassed

Suite, donc.

Hem, j'ai déjà raconté ma vision céleste, mais c'est dans je ne sais quelle partie des archives...
Alors je m'y recolle (de toute façon, c'est tellement présent à mon esprit, comme imprimé ds ma mémoire visuelle, que je ne risque pas de raconter autre chose).


Face à moi, entre les deux immeubles bourgeois encadrant la perspective de la rue en face de moi,
il y avait comme la silhouette d'une personne dont je ne voyais que le haut du corps; qd je dis "silhouette", c'est faute de mieux, car la chose ("aquero", disait Bernadette, qui a vu beaucoup plus et mieux) était transparente, elle n'occultait pas les nuages; André Frossard parle de "cristal" à propos de sa vision du Ciel; en fait, c'était un dessin, un tracé pour être encore plus exact, mais sans trait visible.
Je ne distinguais pas de visage; tout au plus sa forme, un voile recouvrant la tête... Assez pour deviner QUI me faisait face.
Il régnait à ce carrefour un calme inhabituel (constat a posteriori!), sans circulation automobile, ni piétons.
Je songeais: "ce n'est pas possible, ce n'est pas Elle!"; je ne doutais pas de voir quelque chose d'extraordinaire, mais je n'arrivais pas à intégrer que ce puisse être là, la réalisation de mon souhait formulé deux jours plus tôt; je ne suis pas tombé à genoux (c'était en pleine rue!) mais je n'y pensais même pas: j'étais un mécréant...
Il me semble que la personne grossissait, ou se rapprochait quelque peu tout en demeurant lointaine (comme quelqu'un qui se trouve à 100 mètres) pour m'attirer, ou je ne sais quoi, mais je restais, stupide, cloué sur le trottoir...
Soudain, la personne jusque-là immobile s'est animée, a pivoté sur sa droite et s'est mise à glisser (pas d'autre mot: je ne voyais pas le bas de son corps) majestueusement, son vêtement comme flottant autour d'elle avec des reflets dorés (ou était-ce l'irrisation crépusculaire? Je ne saurais le dire) sur la portion de ciel entre les deux immeubles.
Là j'ai pris un peu plus conscience de ce qui se passait: c'était tellement beau... Mais ce fut très court: la personne allait disparaitre derrière un pan de toit et je m'entendis penser qu'il était inutile d'essayer de la suivre (des yeux Mr.Red ) en me déplaçant.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 15:05

Karl a écrit:

...Il régnait à ce carrefour un calme inhabituel (constat a posteriori!), sans circulation automobile, ni piétons.

En effet, la grâce de Dieu n'est pas dans le tumulte :

1Rois 19,11-13 a écrit:
Il y eut un vent fort et puissant qui érodait les montagnes et fracassait les rochers; le Seigneur n’était pas dans le vent. Après le vent, il y eut un tremblement de terre; le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre. Après le tremblement de terre, il y eut un feu; le Seigneur n’était pas dans le feu. Et après le feu le bruissement d’un souffle ténu.
Alors, en l’entendant, Élie se voila le visage avec son manteau; il sortit et se tint à l’entrée de la caverne."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 15:12

Philippe Fabry a écrit:

...merci Valtortiste pour ce fil ...

"Rendons à César" ... : c'est un mp (message privé) qui est à l'origine de ce fil.

Mais ma surprise est grande de ce que j'y découvre, y compris sur moi-même, car en y réfléchissant, je me rends compte que notre père et notre mère (alors au Ciel), ont eu un grand rôle. Cela me fais réfléchir à une autre question : comment ont-ils acquis (mérités) cette grâce ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 16:12

Suite de la suite.


Je suis rentré chez moi... :greenange:
Je crois bien m'être rendu le lendemain à midi dans une église du centre ville poury prier; je me vois encore (mais n'était-ce pas plutôt en rêve, cela je n'en suis pas sûr), traversant la place du marché, ayant envie de sauter au cou de chacun... (ivresse de l'Esprit Saint?)
J'ai recherché fébrilement au fond de mes tiroirs, la médaille de mon baptême, (qui représente le profil de la vierge), et l'ai avec émotion attachée autour de mon cou; naguère, je ne supportais pas son contact: elle ne me quitte plus depuis lors.
Le mercredi suivant, à la tombée de la nuit et presque à la sauvette, je déposai devant l'autel de la basilique Notre Dame de Lourdes -l'église de ma paroisse, liée à l'état de péché dont j'ai parlé- un bouquet de lys (où diable avais-je appris que le lys est symbole de pureté?).
Le dimanche suivant (je n'en suis pas certain mais c'est probable), je suis allé à l'office; je me sentais très gêné, comme si tous les regards convergeaient vers moi; je suis allé communier, raide comme un piquet et j'ai pris la sainte Hostie entre le pouce et l'index, comme un objet étrange, à l'étonnement du vieux prêtre tremblotant (le père Gérard, je m'en souviendrai tjrs).
Les jours, les semaines suivants, j'ai dévoré, sur le net et à la médiathèque voisine, tout, absolument tout ce qui parlait de Marie, de ses apparitions, puis de Jésus, des saintes et des saints, non sans un discernement dont je ne tardai pas à m'étonner moi-même, et qui m'a fait rejeter assez vite les ouvrages des Duquesne et des Messadié qui encombrent les rayons des libraires, de même que les sites internet racoleurs.
Alors que ma bibliothèque ne contenait d'autre spiritualité -si j'excepte une Bible jamais lue- que celle de Diderot (la religieuse...) et autres du même acabit, j'ai commençé à faire l'acquisition de toute sorte d'ouvrages aptes à nourrir ma foi nouvelle.
Bref, j'ai été reçu au rattrapage, grâce à une pompe... :amen:
J'ai ainsi retrouvé le chemin (de l'Eglise), la vérité (qui doit être crue) et (le sens de) la vie, par grâce de la Très Sainte Vierge Marie, qui n'a pas voulu que je demeure seul avec mon péché, et m'a redonné ce cadeau sans prix qu'est le baptême, que j'avais jeté aux orties.
A travers sa merveilleuse transparence, j'ai tout retrouvé -c'est-à-dire même ce que je n'avais jamais eu.


Dernière édition par Karl le Jeu 02 Juil 2009, 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 16:15

Karl a écrit:

J'ai ainsi retrouvé le chemin (de l'Eglise), la vérité (qui doit être crue) et (le sens de) la vie, par grâce de la Très Sainte Vierge Marie, qui n'a pas voulu que je demeure seul avec mon péché, et m'a redonné ce cadeau sans prix qu'est le baptême, que j'avais jeté aux orties; à travers sa merveilleuse transparence, j'ai tout retrouvé -c'est-à-dire même ce que je n'avais jamais eu.

Crying or Very sad C'est beau.
Cela fait du bien, toutes les histoires racontées sur ce fil.
Snif.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 16:53

Et un post-sriptum:


Il me manquait quelque chose: je ne m'étais pas confessé.
Il me semblait tout à la fois que c'était inutile, que la vision dont j'avais été gratifié était en elle-même le signe du pardon divin et que de toute manière je n'oserais jamais avouer ce que j'avais sur la conscience (je m'en faisais un Himalaya:oups:).
Mais je ne parvenais pas à me convaincre tout-à-fait de la validité de ces arguments.

En janvier 2003, mon chef me demande de me rendre à Paris à sa place à une réunion importante... Cela ne s'était pas produit avant et ne s'est plus produit depuis!
J'en suis très heureux, non que la perspective de la réunion m'enthousiasmât, mais j'y voiss une occasion formidable (il ne fallait pas compter sur un voyage en famille pour ça!) de visiter la chapelle de la rue du Bac.
A Paris, je me rends à la Chapelle; atmosphère indéfinissable, baignant dans la douceur et une paix qui ne sont pas de ce monde; je prie au pied de l'autel, pour tous les miens...
Le temps passe: je m'apprête à partir, pour prendre mon train; il est 18 h45, un prêtre confesse à la chaine; un écriteau précise l'heure limite: "19h00"; je prends place bon dernier dans la queue; j'angoisse: je ne sais pas les paroles de l'acte de contrition; c'est mon tour, il est moins cinq: comme dans un rêve, je trouve les mots pour dire mon péché; le prêtre a-t-il bien compris? Je n'en suis pas sûr mais je n'ose lui poser la question de peur d'avoir à me répéter; d'ailleurs je suis déjà sorti du confessionnal; pardonné, lavé de mes péchés, en bonne et due forme.
Elle m'a joué un bon tour, ma Dame du Ciel; Elle savait que nulle part ailleurs que dans cet espace qu'Elle a un jour de 1830 honoré de Sa présence, je n'aurais le courage de me regarder en face.
Bénie soit-Elle; bénie soit Son infinie délicatesse pour les pécheurs comme moi!
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 16:55

Philippe Fabry a écrit:
Karl a écrit:

J'ai ainsi retrouvé le chemin (de l'Eglise), la vérité (qui doit être crue) et (le sens de) la vie, par grâce de la Très Sainte Vierge Marie, qui n'a pas voulu que je demeure seul avec mon péché, et m'a redonné ce cadeau sans prix qu'est le baptême, que j'avais jeté aux orties; à travers sa merveilleuse transparence, j'ai tout retrouvé -c'est-à-dire même ce que je n'avais jamais eu.
C'est beau. Cela fait du bien, toutes les histoires racontées sur ce fil.

Oui, que de belles choses. Quelle puissance sur les cœurs ! Quels cadeaux !

j'ai tout retrouvé -c'est-à-dire même ce que je n'avais jamais eu.


La grâce est silencieuse et active. Elle entre dans le moindre interstice du cœur. Ces cas sont plus nombreux qu'on ne le pense, y compris chez ceux qui se réjouissent dans l'écoute "des musiques du Ciel".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 16:59

Karl a écrit:
...Il me manquait quelque chose: je ne m'étais pas confessé.... j'y vois une occasion formidable de visiter la chapelle de la rue du Bac.
A Paris, je me rends à la Chapelle; atmosphère indéfinissable, baignant dans la douceur et une paix qui ne sont pas de ce monde; je prie au pied de l'autel, pour tous les miens...
...Elle m'a joué un bon tour, ma Dame du Ciel; Elle savait que nulle part ailleurs que dans cet espace qu'Elle a un jour de 1830 honoré de Sa présence, je n'aurais le courage de me regarder en face.
Bénie soit-Elle; bénie soit Son infinie délicatesse pour les pécheurs comme moi!

Belle émotion que tu me rappelles Karl : c'est dans cette chapelle que le 8 septembre 1990, j'ai dit oui à Marie avant de le dire à Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 17:07

Valtortiste91 a écrit:

Belle émotion que tu me rappelles Karl : c'est dans cette chapelle que le 8 septembre 1990, j'ai dit oui à Marie avant de le dire à Dieu.


cheers :sts: champagne :bisou:

Alors nous sommes des enfants de Marie... :smurfin: ange1
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde



Féminin Messages : 2608
Inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 17:35

Très belle initiative que ce fil qui accueille de beaux témoignages cheers

Merci thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Turquoise



Féminin Messages : 1392
Inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 18:01

Valtortiste91 a écrit:


Mais ma surprise est grande de ce que j'y découvre, y compris sur moi-même, car en y réfléchissant, je me rends compte que notre père et notre mère (alors au Ciel), ont eu un grand rôle. Cela me fais réfléchir à une autre question : comment ont-ils acquis (mérités) cette grâce ?



Cher Valtortiste,

je crois que les grâces ne se mérite pas, je les voit comme un don, un cadeau et même si parfois on les reçoit par l'intercession d'une autre personne, il y a à la source l'Amour absolue qui nous a créée pour Le connaître et pour L'aimer. Je crois que tous les saints et saintes ont bien compris cela car dans leur suppliques au Christ, ils ne se fiaient pas à leurs mérites mais aux mérites du Fils de Dieu crucifié et à la volonté Divine de sauver toutes les âmes.
Donc, union de volonté et puissance d'intercession grâce aux mérites infinis de Jésus Christ.

Ce n'est que mon opinion Smile

Merci pour ce fil et pour tous ceux qui partagent les cadeau reçu, je me répète, mais on ne peux que dire : Alléluia, merci mon Dieu!
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 19:09

C’est inouï le nombre de personnes qui se lient à Dieu par Marie.

Pour ma part j’ai « subit » plusieurs chocs mystiques mais sans intercession mariale.

Quand j’écoute les histoires de conversion à la télé ou autre, je retrouve parfois la mienne. Ce qui est étonnant, c’est qu’il n’y a que ceux à qui cela arrive qui peuvent comprendre.




Voici donc mon histoire. Je vous préviens, elle est bien moins palpitante que celle de KARL. C’est aussi bien moins bien raconté.

Baptisé à ma naissance, j’ai suivi le catéchisme jusqu’à la première communion et au-delà l’aumônerie. Mais je ne peux pas dire que j’avais la foi.

J’ai toujours eu grand respect pour l’Eglise catholique du fait d’un environnement familial disons ... droitier.

Alors que j’était étudiant, en 2001, j’entamai la lecture du « Théatre des opérations » de Maurice Dantec car il m’avait bien fait rire chez Guillaume Durand.

A l’époque, Dantec était sans conviction, laissant errer sa pensée. Mais au sujet du passage des évangiles où il est dit de tendre la joue gauche lorsqu’on est frappé sur la joue droite, Dantec émet l’hypothèse que ce passage témoigne du « dédain aristocratique du Christ ». Peu importe la sagacité de l’analyse. Je me suis juste dit que durant toute ces années de catéchisme, on m’avait caché l’essentiel.

Quelque jour plus tard, vers deux trois heures de matin je croise, par le plus grand des hasards, deux jumeaux dans un bar enfumé du vieux Bordeaux. Je ne sais comment, j’en viens à parler de cette histoire de joue gauche à ces parfaits inconnus. Il s’est avéré qu’ils connaissaient les évangiles.

Ils m’ont alors disséqué la parabole du Samaritain pour conclure que dans cette parabole le prochain de celui qui est dans le fossé, c’est le Samaritain et non ses semblables qui ne l’aide pas. Pour eux, aime ton prochain ne veut pas dire qu’il faut aimer tout le monde mais simplement ceux qui sont bons avec soi. Peu importe la sagacité de l’analyse. Je me suis juste dit que, décidemment, durant toutes ses années de catéchisme, on m’avait caché l’essentiel.

J’ai donc acheté les évangiles. Une édition Œcuménique. Je les ai lues et ….. je n’ai rien compris.

Obstiné, je les lis une deuxième fois et …. Ne comprends toujours rien.

La vie continue, je poursuis ma lecture des œuvres de Dantec. Et m’intéresse ça et là à des ouvrages traitant des écritures. Je me souvient par exemple avoir lu « Les vérités Chrétiennes » de JC Barreau ou « La pensée Chrétienne » de Jacques Chevalier.

Mais rien, je continuais à être imperméable.

Je me suis intéressé à tout un tas de courant de pensée en y cherchant le Christ. Même à Nietzsche, c’est dire.

Même au catharisme, à l’astrophysique …. J’arrivais souvent à la conclusion que le Christ était anticlérical et que donc l’Eglise pervertissait le message christique pour exercer un pouvoir temporel.

Je continuais la lecture de Dantec qui me faisait toujours bien rire à la télé. J’abordais son roman Grande Jonction où il est question de l’apocalypse. Ce livre ainsi que son précédant Cosmos Incorporated sont bouleversant pour des catholiques.

J’achevai ce livre alors que j’étais en vacances à Fréjus. A Saint Raphaël la commune voisine, il y a une église bâtie par les templiers qui défendaient la région contre les Barbaresques. Aujourd’hui, cette église est entouré d’un Mac Do, d’un casino de jeu, et d’immeubles, produit architecturaux du modernisme des années soixante. J’y retrouvai le livre de Dantec où, au crépuscule du XXI° s, le dernier groupuscule de chrétien tente de résister aux légions de l’Antéchrist.

La lecture de Grande Jonction m’y poussait, il fallait que j’assiste à une messe dans cette église, cet îlot au milieu du modernisme.

J’ai donc laissé ma famille pour deux heures afin d’assister à l’office du dimanche.


Et là mesdames et messieurs, ce fut le choc …


Dernière édition par SJA le Jeu 02 Juil 2009, 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 19:16

Moi qui n’allais jamais à la messe, qui n’y était jamais allé depuis mes tendres années ormis pour les mariages, les baptèmes et les enterrements, il a fallut que l’évangile du jour soit le texte suivant :

Mt 18:15-" Si ton frère vient à pécher, va le trouver et reprends-le, seul à seul. S'ilt'écoute, tu auras gagné ton frère.

Mt 18:16-S'il n'écoute pas, prends encore avec toi un ou deux autres, pour que toute affaire soit décidée sur la parole de deux ou trois témoins.

Mt 18:17-Que s'il refuse de les écouter, dis-le à la communauté. Et s'il refuse d'écouter même la communauté, qu'il soit pour toi comme le païen et le publicain.

Mt 18:18-" En vérité je vous le dis : tout ce que vous lierez sur la terre sera tenu auciel pour lié, et tout ce que vous délierez sur la terre sera tenu au ciel pour délié.Mt

18:19-" De même, je vous le dis en vérité, si deux d'entre vous, sur la terre,unissent leurs voix pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux cieux.Mt

18:20-Que deux ou trois, en effet, soient réunis en mon nom, je suis là au milieu d'eux. "

Je sais que ce passage justifie la position de l’Eglise en matière de divorce mais pour moi, cela devenait clair,

NOTRE EGLISE EST CELLE DE NOTRE SEGNEUR JESUS CHRIST !!!


Toutes ces années d’errance, de questionnement pour m’amener, ce jour là, à la messe pour entendre l’Evangile qui me convertirait.


Pendant cet office, j’étais comme déconnecté du Monde, entièrement à Dieu.


Vous allez trouver ça présomptueux ou manquant de dicernement mais pourtant l’Esprit Saint était avec moi. Cela faisait des années qu’il préparait ce rendez-vous !! Qu’il me préparait.

Il y a plus et c’est difficile à exprimer ici en quelques lignes.

L’Esprit Saint m’a montré ce que j’ai longtemps pensé être le néant mais j’ai par la suite compris que ce n’était pas cela. En fait, il m’a montré la vanité.

Pendant les mois qui suivirent, je voyais la vanité partout. C’était quelque peu désespérant à l’époque mais cela m’a apporté une chose capitale. Je me suis mis à aimer mon prochain car je nous voyais lui et moi « dévoré » par la vanité.

Je ne vous dis pas la tête de mes proches lorsque je leur disais que l’Esprit Saint m’avais amené à voir le néant dans le cœur des gens, dans leurs actions...

Hormis l’amour par le biais de la vanité, la Foi en l’Eglise, l’Esprit Saint m’a également apporté la Paix.

Quel bien que celui-là !

Depuis, et bien c’est la conversion perpétuelle …

Il y a eu d’autre choc mais cela ferait un peu long. Et puis il faut que cela décante.


Dernière édition par SJA le Jeu 02 Juil 2009, 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Turquoise



Féminin Messages : 1392
Inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 20:19

Cher SJA,

ton témoignage est aussi beau que celui de Karl et tout aussi bien raconté. Thérèse D'Avila dit que Dieu nous attend aussi longtemps qu'il le faut (des années parfois). Ton histoire personnelle en témoigne.

Merci sunny
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 20:29

Merci SJA pour ce beau témoignage.
Je ne crois pas qu'il soit présomptueux de dire que l'Esprit Saint était avec toi : si tu as eu une inspiration qui t'as ramené vers l'Eglise, je ne vois pas qui d'autre peut être derrière !

Je constate que jusqu'ici deux types d'expériences ont été raconté, et je crois qu'il n'y en a pas d'autre. Il y a :
1/ Les expériences mystiques directes : une inspiration divine, une vision soudaine
2/ les expériences mystiques indirectes : dans ce cas Dieu utilise le "hasard" pour nous conduire à un moment-clé où il est évident que c'est Lui qui nous répond à travers une phrase dans un livre, à travers telle lecture pile au moment opportun.
Il me semble que Dieu, dans la Bible, est d'ailleurs montré toujours agissant à travers ces deux biais-là.


Petite précision cher SJA : c'est "Samaritain" (id est habitant de Samarie) et non "Saint Maritain".

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 20:48

Et samaritain sans majuscule désigne non plus la civilité mais la religion, qui descend en ligne droite de Moïse et qui existe toujours aujourd'hui : http://fr.wikipedia.org/wiki/Samaritains
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 22:30

Philippe Fabry a écrit:
Merci SJA pour ce beau témoignage.
Je ne crois pas qu'il soit présomptueux de dire que l'Esprit Saint était avec toi : si tu as eu une inspiration qui t'as ramené vers l'Eglise, je ne vois pas qui d'autre peut être derrière !

Je constate que jusqu'ici deux types d'expériences ont été raconté, et je crois qu'il n'y en a pas d'autre. Il y a :
1/ Les expériences mystiques directes : une inspiration divine, une vision soudaine
2/ les expériences mystiques indirectes : dans ce cas Dieu utilise le "hasard" pour nous conduire à un moment-clé où il est évident que c'est Lui qui nous répond à travers une phrase dans un livre, à travers telle lecture pile au moment opportun.
Il me semble que Dieu, dans la Bible, est d'ailleurs montré toujours agissant à travers ces deux biais-là.


Petite précision cher SJA : c'est "Samaritain" (id est habitant de Samarie) et non "Saint Maritain".

Oui Samaritain bien sur, c'est l'émotion sans doute.

Je me faisais le même genre de réflexion. En bon juriste vous ne pouvez vous empécher de classer.

Mais c'est ça, il y a :

- Les visions, les voies. On les retrouve chez (Saint Jeanne d'Arc, Sainte Bernadette...)

- Les hasards qui n'ont rien de fortuits (Saint Augustin, Saint Justin...)

Mais peut-on pour autant qualifier les secondes d'indirectes ? Je ne pense pas car l'expérience est pleinière dans tout les cas du point de vu de celui qui la vie.

En revanche dans le premier cas le sujet est passif, la vision vient à lui sans action particulière de sa part. KARL était dans sa voiture et pouf, la vision vient à lui.

Les secondes nécéssitent un certain activisme du sujet. Saint augustin exécute l'injonction de l'enfant. Saint Justin va sur la plage ou l'attend l'homme fou.

Qu'elle conclusion peut-on en tirer, je ne sais pas.

L'abandon à Dieu est peut être plus important dans le premier cas ?

Bon sinon cette histoire de "cinq maris teints" m'énerve je vais modifier le post.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Jeu 02 Juil 2009, 23:28

SJA a écrit:


Je me faisais le même genre de réflexion. En bon juriste vous ne pouvez vous empécher de classer.

Il doit y avoir de ça. Bon sang, on échappe pas à sa formation ! Et en deux parties, en plus ! Foutue fac de droit !


Mais c'est ça, il y a :

- Les visions, les voies. On les retrouve chez (Saint Jeanne d'Arc, Sainte Bernadette...)

- Les hasards qui n'ont rien de fortuits (Saint Augustin, Saint Justin...)

"Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito" disait Einstein.

Mais peut-on pour autant qualifier les secondes d'indirectes ? Je ne pense pas car l'expérience est pleinière dans tout les cas du point de vu de celui qui la vie.

Haha ! Je vous y prend à disserter sur l'opportunité d'un qualificatif ! On dirait une soutenance de thèse... Qui est le plus juriste des deux ? geek

Bon sinon cette histoire de "cinq maris teints" m'énerve je vais modifier le post.

Oui, je crois que saint Marc y tient...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 02:03

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:


Bon sinon cette histoire de "cinq maris teints" m'énerve je vais modifier le post.

Oui, je crois que saint Marc y tient...

:mdr:
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 07:29

Philippe Fabry a écrit:
Merci SJA pour ce beau témoignage.
Je ne crois pas qu'il soit présomptueux de dire que l'Esprit Saint était avec toi : si tu as eu une inspiration qui t'as ramené vers l'Eglise, je ne vois pas qui d'autre peut être derrière !

Je constate que jusqu'ici deux types d'expériences ont été raconté, et je crois qu'il n'y en a pas d'autre. Il y a :
1/ Les expériences mystiques directes : une inspiration divine, une vision soudaine
2/ les expériences mystiques indirectes : dans ce cas Dieu utilise le "hasard" pour nous conduire à un moment-clé où il est évident que c'est Lui qui nous répond à travers une phrase dans un livre, à travers telle lecture pile au moment opportun.
Il me semble que Dieu, dans la Bible, est d'ailleurs montré toujours agissant à travers ces deux biais-là.


Petite précision cher SJA : c'est "Samaritain" (id est habitant de Samarie) et non "Saint Maritain".
Et des expériences non-mystiques directes Smile ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 08:28

Philippe Fabry a écrit:

...2/ les expériences mystiques indirectes : dans ce cas Dieu utilise le "hasard" pour nous conduire à un moment-clé où il est évident que c'est Lui qui nous répond à travers une phrase dans un livre, à travers telle lecture pile au moment opportun.

J'aime bien cet éclairage : le "hasard" correspond au mot "providentiel". Pris dans ce sens, l'action de Dieu dans notre vie est quasi-quotidienne : pour les petites choses, comme pour les grandes.

Comme d'autres je suppose, il m'arrive d'ouvrir la Bible "au hasard" pour chercher une réponse à une question que je n'arrive pas à résoudre. Cela ne m'apporte pas toujours la réponse, mais me donne toujours la paix intérieure qui me permet de franchir la petite épreuve.

Mais il y a aussi la "providence" qui agit : on la voit en action dans la déviance de la balle qui devait tuer Jean-Paul II, dans la libération d'Ingrid Bétancourt, dans la miraculée de l'avion des comoriens, dans la fillette sauvée des griffes du pédophile Fourniret, etc ...

On voit (et on expérimente) cette providence continuelle dans l'application de cette phrase de Jésus rapportée par Matthieu : "Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Qu’allons-nous manger ? qu’allons-nous boire? de quoi allons-nous nous vêtir ? [...] il sait bien, votre Père céleste, que vous avez besoin de toutes ces choses. Cherchez d’abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît" (Mt 6, 31-33)

En réfléchissant à la réflexion de Philippe Fabry, je comprends mieux pourquoi Dieu nous demande de conclure notre journée par l'action de grâce, après l'avoir ouverte par la prière, de même que tous travaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 08:36

SJA a écrit:

...Depuis, et bien c’est la conversion perpétuelle … Il y a eu d’autre choc mais cela ferait un peu long. Et puis il faut que cela décante.

J'aime bien cette conclusion (provisoire) qui en dit en dit long et qui dit juste : "l'expérience mystique" est une mise en chemin dans une autre direction, celle qui mène à Dieu. La marche n'est pas finie, elle commence. Tout n'est pas résolu, mais tout devient éclairé - même les temps d'épreuve - par la connaissance du but qui est au terme de la marche. C'est la conversion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 09:41

Une autre réflexion sur laquelle j'aimerai avoir votre point de vue.

L'autre jour à la radio un évèque français (je ne sais pàlus lequel) disait que le converti regrétait de ne s'être converti plus tôt, qu'il avait l'impression d'avoir perdu son temps comme deux amants regrettent de ne pas s'être rencontrés plus tôt.

De même lisant le catéchisme de Benoit XVI sur les pères de l'Eglise, j'ai pu apprendre que Saint Basile de Césarée avait pleuré en réalisant qu'il avait consummé sa vie antérieure en vanité.

J'ai du mal à me retrouver dans ces deux anecdotes.

Je ne sais pour vous mais la conversion apporte un bonheur, une paix tellement pleine et entière qu'elle occupe tout le coeur. Les malheurs, les attentes, les angoisses passées ne compte plus puisque nous avons la paix. Ayant la paix, comment pouvons nous pleurer sur le passé ? Passé qui de plus amène à la conversion.

Je pense qu'une personne qui vivrait toute sa vie loin du Christ et qui se convertirait à la dernière seconde de sa vie vivrait un tel bonheur que tous ses malheurs seraient effacés d'un seul coup. (Peut être une autre lecture des ouvriers de la 11ème heures).

Personnellement, je commence toujours mes prières par remercier Dieu d'avoir crée l'univers, les corps des hommes, les âmes et d'avoir mis mon âme dans mon corps et finalement de montrer tout cela. Avoir été porté à l'existence alors que qu'il ne pourrait y avoir que le néant ...

Comment pleurer aprés ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 09:46

Il me semble que toutes nos existences sont remplies de mensonges et de vérités, que nous peinons à distinguer, tentés que nous sommes ou bien pris au piège de nos propres défauts, perdus dans l'écheveau de nos errances; c'est pê là que Dieu intervient, qd nous sommes (devenus) incapables de (re)trouver le chemin, et que nous identifions mal notre désir profond.
Dieu nous connait mieux que nous-mêmes: il nous a tissés dans le ventre de nos mères...
Autant d'individus, autant de moyens différents et adaptés à nos histoires et à nos personnalités...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 10:13

[quote="SJA"]

Citation :
L'autre jour à la radio un évèque français (je ne sais pàlus lequel) disait que le converti regrétait de ne s'être converti plus tôt, qu'il avait l'impression d'avoir perdu son temps comme deux amants regrettent de ne pas s'être rencontrés plus tôt.

De même lisant le catéchisme de Benoit XVI sur les pères de l'Eglise, j'ai pu apprendre que Saint Basile de Césarée avait pleuré en réalisant qu'il avait consummé sa vie antérieure en vanité. J'ai du mal à me retrouver dans ces deux anecdotes..

Moi si, mais en plus nuancé; c'est pê du au fait que j'ai davantage vécu que vous (vous êtes nettement plus jeune, si vous avez été étudiant au début de ce 21ème siècle... Mr.Red ); donc, qd je pense à tout mon parcours, au malaise existentiel ds lequel je me débattais, à la solitude dont j'ai stupidement souffert, alors que Dieu était à mes côtés, à qui j'aurais pu offrir cette souffrance pour l'atténuer, si seulement j'avais un peu pratiqué ma religion, et donné dans des lectures spirituelles au lieu de pédaler dans la semoule de la délectation morose ou nihiliste (Kafka... ), oui, vraiment, je me dis que j'ai perdu un temps précieux et que beaucoup d'évènements eussent été mieux vécus, si je m'étais appuyé sur Dieu; il me semble que je n'aurais rien compris si je n'étais pas convaincu de cela...

D'un autre côté, Dieu a été patient -et comme je lui en rends grâce!-: je comprends que si j'ai raté maintes occasions -apparentes- de progresser plus vite dans l'expérience humaine de cette vie terrestre, il n'est nullement certain que ces autres chemins m'eussent pour autant rapproché de Dieu, et au bout de ces réflexions, maintenant que je chemine avec mon chapelet à la main, tout cela n'a plus d'importance: avec Dieu, on regarde , comme dit la devise du groupe de chasseurs où j'ai fait mon service: "en avant, toujours et repos ailleurs"! salut
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 20:00

SJA a écrit:

[...] Personnellement, je commence toujours mes prières par remercier Dieu d'avoir crée l'univers, les corps des hommes, les âmes et d'avoir mis mon âme dans mon corps et finalement de montrer tout cela. Avoir été porté à l'existence alors que qu'il ne pourrait y avoir que le néant ... Comment pleurer après ça ?

Voilà une réflexion bien inspirée : c'est la prières des Laudes (louanges) qui commence la journée des moines et moniales.

Dans Maria Valtorta, Jésus justifie ainsi cet instant :
Citation :
La journée c'est Dieu qui la donne, toute entière, celle qui est lumineuse comme celle qui est sombre : le jour et la nuit. C'est un don de vivre et d'avoir la lumière. C'est une sorte de sanctification la manière dont on vit. N'est-ce pas ? Alors il faut sanctifier les moments du jour entier pour se garder dans la sainteté et garder présent à notre cœur le Très-Haut et sa bonté, et en même temps retenir au loin le démon. Observe les oiseaux : au premier rayon du soleil, ils chantent, ils bénissent la lumière. Nous aussi nous devons bénir la lumière qui est un don de Dieu, et bénir Dieu qui nous la donne et qui est Lumière. Le désirer dès la première clarté du matin comme pour mettre un sceau de lumière, une note de lumière surtout le jour qui s’avance, pour qu'il soit tout entier lumineux et saint, et s'unir à toute la création pour chanter l'hosanna au Créateur"

Voici la Liturgie des heures qui lui fait écho : "Nous devons bénir la lumière qui est un don de Dieu, et bénir Dieu qui nous la donne et qui est Lumière".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 20:07

Karl a écrit:

[...] D'un autre côté, Dieu a été patient -et comme je lui en rends grâce!-: je comprends que si j'ai raté maintes occasions -apparentes- de progresser plus vite dans l'expérience humaine de cette vie terrestre, il n'est nullement certain que ces autres chemins m'eussent pour autant rapproché de Dieu, et au bout de ces réflexions, maintenant que je chemine avec mon chapelet à la main, tout cela n'a plus d'importance: avec Dieu, on regarde , comme dit la devise du groupe de chasseurs où j'ai fait mon service: "en avant, toujours et repos ailleurs"!

Je suis relieur à mes heures (ces petits bonheurs sont le privilège des retraités). Je viens de relier un fascicule sur Charles de Foucault (un lorrain comme toi) et je ne peux m'empêcher de faire le parallèle entre cette réflexion sur ta vie et la sienne et le regard absolu et intrépide qu'il portait sur la vie en Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 20:49

Merci Seigneur, pour tous vos témoignages d’amour. Merci Marie, Mère de tendresse pour tous tes enfants, qui nous amènent à cette rencontre de l’Unique, Ton Fils Jésus, le Christ, notre Dieu, qui nous révèle le Père. Nous sommes ces enfants et nous sommes tous unique.

Je vais essayer d’apporter mon témoignage, en espérant, selon ma bonne habitude, que je ne serais pas tenter d’effacer ou de détruire tout ce que j’écris.

J’ai passé mon temps, gamine, plus souvent à genoux, au KT, comme punition. Mais, j’ai toujours cru ou respecté l’Eucharistie, Sainte Présence dans l’hostie.

Je me retrouvais bien dans la vie de sainte Bernadette et aimais prier la Vierge Marie.

Je me suis mariée à 20 ans, et j’ai eu le bonheur d’avoir un enfant.

Mais j’ai abandonné toute vie sacramentelle. Et durant plus de 15 années j’ai essayé de faire ma propre religion (très new-age) sans le savoir.

-Livre des moines tibétains, réincarnation,
-en m’essayant dans le spiritisme (mais cela n’a pas marché, donc on ne m’a plus invité)
-en voulant consulter une voyante réputée tireuse de cartes, qui n’a rien pu me dire, sauf : que j’avais une très grande protection et qu’elle voyait dans ma vie un amour dont elle ne pouvait rien préciser. Elle était tellement perdue, qu’elle m’a fait cadeau des 200 francs, prix de la consultation
-Un prêtre magnétiseur qui m’a dit la même chose (d’ailleurs, j’avais ressenti un très grand malaise dans la pièce où il recevait)
-Je me suis donc acheté un jeu de carte divinatoire, un pendule…..Bref !

Et notre couple qui « battait de l’aile »

Et puis, nous avons déménagé dans une petite ville. J’ai découvert ma paroisse, N.D de la Paix, en inscrivant mon fils au KT. (avec toutefois un choc, l’impression de retrouver cette même assemblée quittée 20 ans plus tôt).
Par honnêteté pour mon enfant, je me devais aller à la messe, mais ne pouvant communier, à cause de tous mes péchés, je me suis confessée à un vieux prêtre en craignant de me faire rejeter. Il m’a dit juste : (de mémoire) « Doux Jésus, humble de cœur, rend mon cœur semblable au tien » Et je me suis toujours demandée s’il avait bien entendu ma confession.

Sur la table placée au fond de l’église, mon époux a trouvé une affiche sur un foyer de charité, situé à 2 pas de chez nous. Comme il avait rencontré Marthe Robin, dans sa jeunesse, nous y sommes allés quelques jours où j’ai découvert sa vie. J’ai pris conscience également, grâce au Père Imbert, la présence réelle du Christ dans la sainte hostie en pleurant toutes les larmes de mon corps.
Nous avons également rencontré un nouveau visage de l’Eglise dans les communautés nouvelles. J’étais émerveillée de voir des visages pleins d’amour et de bonté, des vivants, des « amoureux ».
Avec le Foyer de Charité, Premières rencontres avec des frères et des sœurs en Christ.

Et c’est dans un carmel, carmélites, qui accueillait quelques jeunes de « Jeunesse-Lumière » accompagnés d’un Père Carme, Marie-Michel, que j’ai vécu ma plus belle rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 21:00

C’était un 11 mars 1988 (date que j’ai inscrite au dos d’une vieille image de 1907 représentant sœur Thérèse le l’Enfant Jésus, avec un petit morceau d’étoffe, image qui appartenait à mon arrière grand-mère).
La veille j’avais fais un rêve, un peu bizarre.
J’étais assise sur la troisième marche d’un escalier en bois, et au dessus de moi, un homme avec une robe blanche, tout en se penchant, (je n’ai pas vu son visage, mais que ses pieds et le bas de sa robe,) avait pris ma main, y avait mis un chapelet, avait refermé ma main sur ce chapelet et il avait fait glisser ce chapelet sur ma main serrée.

Ce fameux soir, du 11 mars 88, le Père carme, a proposé le sacrement de réconciliation à tous ses jeunes et aux quelques amis et invités que nous étions.

Comme je craignais toujours autant ce sacrement, toujours peur d’être rejetée, et comme je ne voulais pas le fatiguer davantage, (il était déjà tard dans la nuit), j’avais donc décidé de ne pas y recourir. Mais, très gentiment, il me l’a proposé, en me disant qu’il avait encore du temps pour moi. (J’ai su, par la suite, qu’il y avait eu une petite complicité d’une petite sœur carmélite)

Après le sacrement, il m’a proposé une prière de libération.
Je ne sais pas ce qu’il a demandé à Jésus, mais je me souviens juste de la sensation de ces mains imposées sur ma tête, comme si elles étaient huileuses et qu’elles allaient dérapées sur mon nez.
Je lui ai dit juste merci, un peu pitoyable, et je suis sortie de la pièce.

Et c’est dans le couloir, que je me suis surprise, tout en essayant de me retenir, mais n’y arrivant pas, à danser et chanter des Alleluia !
J’avais l’impression également, qu’un deuxième cœur battait au niveau de mon cou et que je sentais bien en y mettant ma main.

Je ne voulais plus aller dormir, car cette joie, cette présence, qui était en moi, je ne voulais pas la perdre.

Le lendemain elle était toujours là, aussi intense. Et c’est en allant faire mes courses, que je me suis également rendu compte que mon regard, n’était pas mon regard habituel. J’aimais véritablement d’amour toutes les personnes que je rencontrais et je ne pouvais m’empêcher de prier « un réjouis-toi Marie » pour elles. Mon regard, n’était pas le mien, mais (ressenti intérieur) que c’était le Christ qui m’avait prêté ses yeux.

Et toujours ce cœur qui battait dans la veine de mon cou.

Cela a duré une nuit de plus et une matinée. Lorsque j’ai reçu la visite d’un parent, en grande souffrance, alors j’ai demandé au Seigneur, que ces grâces que j’avais reçues, je lui redonnais pour cette personne.

Et cette manifestation d’amour, se ressenti, a cessé.
Ce que j’ai reçu, s’est gravé à tout jamais dans mon cœur. Et durant toutes ces dernières années, Jusqu’à aujourd’hui, je ne redemande pas ce cadeau ou manifestation d’amour, car je dois m’attacher uniquement à CELUI qui m’a fait ce cadeau (sans ressenti).
J’ai jeté au feu cartes, livres, et mon pendule au fond d’une rivière.
Le Seigneur a tout reconstruit, tout rebâti et fortifié notre vie de couple, notre vie de Foi.

Mais dans les moments d’épreuves, et de doutes, je et j’ai fais mémoire de ce qu’IL a gravé en mon cœur, son regard.
Le Christ est VRAIMENT DIEU. Alleluia !!!!


P.S Si trop long, je peux couper. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 21:21

C'est très beau, chère Arc-en-ciel.
Si j'ai une autre conclusion à tirer, c'est que, décidément, Dieu n'est pas avare de signes : chacun sur ce forum paraît avoir sa petite histoire à raconter !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 21:34

Arc-en-Ciel a écrit:

[...] Et c’est dans le couloir, que je me suis surprise, tout en essayant de me retenir, mais n’y arrivant pas, à danser et chanter des Alleluia !
J’avais l’impression également, qu’un deuxième cœur battait au niveau de mon cou et que je sentais bien en y mettant ma main.
Je ne voulais plus aller dormir, car cette joie, cette présence, qui était en moi, je ne voulais pas la perdre.
[...]Le Christ est VRAIMENT DIEU. Alleluia !!!!

Belle effusion de l'Esprit-Saint !

Les effets durent encore à ce que l'on peut lire !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 21:36

Philippe Fabry a écrit:
Dieu n'est pas avare de signes : chacun sur ce forum paraît avoir sa petite histoire à raconter !

Chacun ? .. et la tienne ? Tu sembles avoir le cœur bien fait : Dieu n'a certainement pas du faire un détour ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Ven 03 Juil 2009, 21:50

Valtortiste91 a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:

[...] Et c’est dans le couloir, que je me suis surprise, tout en essayant de me retenir, mais n’y arrivant pas, à danser et chanter des Alleluia !
J’avais l’impression également, qu’un deuxième cœur battait au niveau de mon cou et que je sentais bien en y mettant ma main.
Je ne voulais plus aller dormir, car cette joie, cette présence, qui était en moi, je ne voulais pas la perdre.
[...]Le Christ est VRAIMENT DIEU. Alleluia !!!!

Belle effusion de l'Esprit-Saint !

Les effets durent encore à ce que l'on peut lire !

Le souvenir gravé oui, La Foi oui, les effets, sais pas. 13ème année d'absence. Very Happy
Je suis sûre que pour Philippe, il aurait sûrement lui aussi à dire bien des choses.
Pudeur?
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les cadeaux de Dieu   Mer 08 Juil 2009, 09:55

Karl a écrit:

D'un autre côté, Dieu a été patient -et comme je lui en rends grâce!-: je comprends que si j'ai raté maintes occasions -apparentes- de progresser plus vite dans l'expérience humaine de cette vie terrestre, il n'est nullement certain que ces autres chemins m'eussent pour autant rapproché de Dieu, et au bout de ces réflexions, maintenant que je chemine avec mon chapelet à la main, tout cela n'a plus d'importance: avec Dieu, on regarde , comme dit la devise du groupe de chasseurs où j'ai fait mon service: "en avant, toujours et repos ailleurs"! salut

Disons que c'est plutôt que la rencontre mystique est temporelle, elle se déroule en un instant bien précis qui peut être à n'importe quel moment de la vie.

Mais la conversion est atemporelle. Elle irradie l'ensemble de la vie du chrétien, futur mais également passé !

Notre vie antérieure n'est pas perdue ou gachée mais, au contraire, la conversion lui apporte le sens qui lui manquait.

C'est un peu comme si, en se convertissant, le chrétien sortait du temps psychologique et que ce moment de la conversion engageait tout son être. C'est à dire également l'enfant que l'on était et le vieillard que, si Dieu le veut, on sera.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les cadeaux de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les cadeaux de Dieu
» Cadeaux...Rendons grâce à Dieu
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Quel sens possède la Parole de Dieu, la Sainte Écriture ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: