DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un phénomène nouveau : les théories du complot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
julieng



Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 11:03

rigolons encore un peu avec Bigard qui comme toute personne censée se pose des questions
dailymotion déconne un peu aujourd'hui, faut faire défiler l'écran pour atteindre la vidéo:
:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/bigard/video/x9vupg_bigard-11-septembre-sil-te-plait-ob_fun
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 12:12

On trouve une critique de Heidegger par Gilson dans « Les Constantes philosophiques de l'être » (Vrin, 1983).

La thèse de Gilson est tout à fait simple et limpide comme toujours avec lui : Heidegger a cru faire une découverte en distinguant le Sein du Seiende, c'est-à-dire en distinguant l'être et l'étant, mais cette découverte n'est en fait qu'une redécouverte déjà faite au XIIIe siècle par au moins un philosophe, saint Thomas.

Je cite :
Citation :

« Nous ne saurons jamais ce qu'aurait pensé Heidegger s'il avait su que la métaphysique avait cherché, depuis au moins cinq siècles, à atteindre le Sein au-delà du Seiende. On sait ce qu'il en dit, qu'on ne comprend rien à la question, et c'est bien possible, mais on ne sait pas au juste qui s'y perd. [Au passage goûtons l'ironie placide de Gilson]

[...] Sa critique de l'ontologie classique s'inspire de motifs divers, dont deux au moins sont étroitement liés.
  • Le premier est que l'ontologie souffre d'un mal invétéré qui est l'oubli de l'être. En effet, comme on ne peut en parler sans le représenter de quelque manière, on le conçoit comme le plus général, c'est-à-dire l'étant en tant que tel, dont on ne dit rien d'autre, sinon qu'il est. C'est pour cela que, de toute antiquité, l'être (das Sein) est pris pour l'étant (das Seiende) et qu'à son tour l'étant est pris pour l'être.
  • Le deuxième motif est que, justement parce que la métaphysique s'est toujours conçue comme science de l'étant, il est devenu nécessaire de la dépasser enfin pour pénétrer jusqu'à la connaissance de l'être.
Il y a beaucoup de vérité dans ces remarques. Elles décrivent une situation qui a presque toujours existé, mais la description appelle des réserves. Dans son ensemble, la métaphysique traditionnelle fut en effet une méconnaissance constante de l'être au profit de l'étant. [...]


En revanche, il est faux que tous les philosophes se soient toujours mépris sur ce point, échangeant l'être pour l'étant, et inversement, sans s'en apercevoir. En tant que proposition historique et portant sur un fait, elle est fausse.
[Et Gilson explique que cette controverse a déjà eu lieu au XIIIe siècle]

[...] Faut-il concevoir l'être comme un étant, l'esse comme un ens ? Ou ne faut-il pas plutôt concevoir l'ens lui-même comme ce qui a un esse, de sorte que l'étant soit tel en vertu de son être ? L'ens, disent les défenseurs de cette dernière position, est un habens esse. [...]

Même s'il était vrai que la métaphysique se fût, en fait, toujours arrêtée à l'étude de l'étant en tant que tel, il n'en résulterait pas qu'il soit de son essence de s'en tenir là, car c'est un fait qu'elle ne s'en est pas tenue là. Lorsque Thomas d'Aquin pose l'esse comme « l'acte des actes et la perfection des perfections » (car avoir toutes les perfections, moins l'être, c'est n'en avoir aucune), et lorsqu'il définit l'être « ce en vertu de quoi l'essence est un étant » (et non un simple possible), il ne confond assurément pas l'étant avec l'être. [...]


[Et là, Gilson va pousser sa critique de Heidegger au-delà du simple reproche d'une erreur historique : il va montrer quelle erreur métaphysique commet Heidegger dans sa façon de penser l'esse, plutôt proche des doctrines qui, tout en distinguant l'être de l'étant, le pensent au mieux comme cause de ce qui est, et comment malgré notre proximité avec lui lorsqu'il affirme qu'il y a oubli de l'être « à force d'étant », nous ne pouvons le suivre sur ce point]

« Ce qui empêche Heidegger de voir [toute l'ampleur du problème], c'est que la transcendance absolue de l'être sur l'étant n'apparaît pleinement, dans la métaphysique de l'esse, qu'au moment où, théologisant à fond la notion d'être, elle la transcende elle-même pour l'identifier à Dieu. La pensée se trouve alors en présence d'un esse pur, et même d'un superesse, dont on peut dire, au choix, soit, avec Avicenne, qu'il n'a pas de quiddité, soit, avec Thomas, qu'il est à lui-même sa propre quiddité, mais que, de toute façon elle doit s'efforcer de concevoir comme un pur esse.
"

.

G
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 15:04

Merci beaucoup . Je crois commencer à comprendre .
Les humains préféreraient se sentir exister que d'être . Et un complot donne l'impression d'exister plus fort . Ce n'est qu'une impression , tout philosophe devrait pouvoir s'en rendre compte . Mais il n'y a pas assez de philosophes , semble-t-il .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 15:18

Une petite question aux participants.


Le complot le plus plausible n'est-il pas celui que l'on prête au FM ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 15:33

les FM ?
tu veux dire les frères musulmans ?

Ce n'est pas un complot puisqu'ils affichent ostensiblement leurs idées puantes et qu'on peut sentir leur vomi jusqu'ici !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 16:08

nilamitp a écrit:
les FM ?
tu veux dire les frères musulmans ?

Ce n'est pas un complot puisqu'ils affichent ostensiblement leurs idées puantes et qu'on peut sentir leur vomi jusqu'ici !

Tu as de graves problèmes psychologiques mon vieux, tu devrais te faire suivre. Il y a autre chose qui t'obsede à part les musulmans ? c'est grave !!! tu n'as pas autre chose à faire de ta vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 16:12

nilamitp a écrit:
les FM ?
tu veux dire les frères musulmans ?

Ce n'est pas un complot puisqu'ils affichent ostensiblement leurs idées puantes et qu'on peut sentir leur vomi jusqu'ici !

Je trouve assez désobligeante cette phrase ! Car elle peut se dire à propos de toute religion !
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 16:33

Si on résume ce que dit Gilson : Heidegger a raison de distinguer le Sein du Seiende. En effet, l'être est étant et il est aussi ayant l'être. À la fois ens et habens esse. Il faut donc distinguer l'ens de l'esse qu'il « porte » (ou comporte).

Par contre, il n'est pas exact, de dire, comme l'a fait Heidegger, que l'Occident a oublié l'être à force d'étant. En effet, comme l'a rappelé Gilson, un philosophe au moins a su parfaitement distinguer l'être et l'étant, sans oublier une seconde que l'étant est porteur d'être. Ce philosophe c'est saint Thomas (première erreur, historique, de H.).

Mais surtout saint Thomas a d'autant moins oublié l'être de l'étant qu'il l'a identifié à Dieu, en le repérant comme ipsum purum esse. Là, H. commet une seconde erreur, métaphysique celle-ci, en pensant le Sein (esse) comme acte d'un étant :
Citation :
« Un "est" libre de tout "ce qui", c'est précisément un être qui ne se définit pas comme acte d'un étant, car bien qu' en fait il le soit chaque fois qu'il y a un étant, il resterait identiquement lui-même s'il nul étant n'existait. Selon cette théologie de l'esse, même s'il avait choisi de rester dans sa béatitude solitaire, Dieu n'en serait pas moins l'être même : ipsum purum esse. Il est le Sein, et il se suffit. » (Ibid. p. 130)
De sorte que loin de pouvoir dire que l'homme est le berger de l'être, nous devons dire plutôt que l'être est le berger de l'homme. Et c'est bien le cas, lorsque l'Être se révèle comme Christ.
***

En quoi peut alors consister une conspiration contre l'être ? Précisément à enfermer l'étant en lui-même, et pour ainsi dire à lui faire adopter une logique de l'Un -- ce qui ne se peut qu'en le coupant de l'être qu'il porte.


Or voici : l'enfermement dans l'étant que nous vivons aujourd'hui est à la veille de fermer la dernière porte restée entrouverte dans sa clôture, c'est-à-dire à claquer cette porte au nez de cet être dont saint Thomas montre qu'il est l'Être, prompt à se révéler comme Autre le temps venu.

Toujours est-il que cet enfermement dans l'étant provient d'un certain nombre d'efforts conjoints, à l'occasion concertés, qui sont au moins au nombre de deux :
  • un effort spécial pour séparer l'étant de l'être qu'il porte -- non pas oubli de l'être donc mais volonté de le bannir, bannissement de l'être ; évidemment cet effort a commencé avec la chute : mais pour autant, ce n'est pas une banalité que de le souligner, car cet effort a aujourd'hui une actualité cruciale ;
  • un effort spécial, conjoint au premier, pour construire notre enfermement dans l'étant, l'étant conçu alors, dans un style plutôt spinoziste, comme Un, et plus précisément comme Un tendant vers le Tout -- et ça, ça nous promet des lendemains à la gueule de bois. Là encore, cet effort d'un Un se prenant pour le Tout n'est pas nouveau, puisqu'il apparaît déjà avec Babel : mais là aussi, les conditions particulières de la politique de la jouissance lui donnent un relief désormais décisif.
Tout cela pour dire que la politique de la jouissance, en tant que programme ontique (c'est-à-dire se situant sur le plan de l'expérience de l'étant) de conspiration contre l'être, se situe à deux niveaux :
  • à un premier niveau, l'être est crucifié ;
  • à un second niveau, il est effacé, volontairement frappé d'un sceau de forclusion, au bénéfice de l'Un voulant se faire aussi gros que le Tout.
G
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 17:13

cher Gaston,

ce que vous écrivez est très éclairant, j'ai tj pensé que H. faisait carrément l'impasse sur St Thomas. toutes les critiques que fait H. ne frôlant pas même St Thomas puisque la clé conceptuelle de toute sa pensée est le principe d'analogie, que son concept d'être n'est pas clos et ne peut donc être rabattu au niveau de l'étant.
La clé conceptuelle de toute la théologie de Thomas est le principe d’analogie, qui permet de dire quelque chose de Dieu sans le dire absolument, sans le mettre à notre disposition, sans le réifier. En somme dire que le premier moteur est Dieu serait abusif , mais dire que Dieu est premier moteur ( sans que cela soit exclusif) n’objectivise pas la transcendance de Dieu, ne la clôture pas. en fait ce qu' atteint Heidegger c'est la pensée occidentale qui s'est formée dans le sillage des théorie de potentia absoluta dei de Occam et Dun Scot. Occam a littéralement fait sauté le principe de causalité concourante et réciproque de causes totales qui est la réfraction dans l'ordre épistémologique de la nature ontologique même du Christ.

a suivre Occam, Dieu crée une volonté indifférente de soi à de telles fins et il peut lui prescrire ainsi l’amour ou la haine du prochain( volonté créée indifférente), dieu fonde dans cette indifférence de la volonté à l’égard de tout bien ( elle est absolue de toute détermination objective) son droit absolu sur tout. Mais dieu oblige, selon l’ordre actuel de sa volonté ( de potentia ordinata), la volonté humaine à l’aimer ainsi que son prochain, sans l’obliger absoluement ( de potentia absoluta). La condition de la moralité est donc la conformité de l’action au précepte absolu de dieu reconnue par la droite raison et proposé à la volonté. Ainsi la bonté d’un acte de volonté ne dit rien sur la nature de cet acte et la volonté qui le pose, lui est extrinsèque puisque c’est dieu qui l’ordonne. Dieu prescrit une obligation a priori, cette obligation oblige alors non pas en raison de la bonté intrinsèque de la fin qu’elle assigne à la volonté pour assurer sa moralité mais en raison de l’autorité de celui qui prescrit c’est à partir de cette vision du pouvoir absolu de Dieu le reléguant dans une transcendance ne faisant plus droit à la liberté humaine que tout l’édifice thomiste ( sommet théolgoique non égalée) a été attaqué, gangrené. Gilson faisait le même constat lorsqu’il écrivait : « on peut poser comme une loi philosophique historiquement vérifiable qu’il y a corrélation nécessaire entre la manière dont on conçoit le rapport de l’Etat à l’Eglise, celle dont on conçoit le rapport de la philosophie à la théologie et celle dont on conçoit le rapport de la nature à la grâce. » Le travail d’André de Muralt corrobore la pensée de Gilson en faisant la démonstration que ces rapports se déclinent eux-mêmes à partir des structures de causalité. Structures de causalités qui sont promues selon que l’on privilégie une théologie de l’économie du salut fidèle à celle de l’économie trinitaire, donc une économie de participation ou que l’on retienne une économie du salut de potentia absoluta dei. Celle-ci constitue donc bien l’hérésie fondatrice de la modernité sur laquelle s’adosseront le protestantisme et tout le mouvement de la sécularisation, avec ses dérives épistémologiques et ontologiques.


Dun Scott partageait les mêmes principes de absoluta dei. La parti pris originel théologique affirmant que de jure la connaissance n’est pas finalisée par l’objet, puisque Dieu peut à tout moment produire un acte de connaissance sans objet, conduit donc à une compréhension de la causalité univoque et non réciproque de causalité partielle. L’objet et le sujet sont l’occasion d’une connaissance qui existe formellement comme tertium data ( pour Scott) produit par dieu dans l’intellect. Mais cette connaissance ne participe pas aux essences divines. De fait la connaissance n’est jamais élevée, fécondée par la grâce, la philosophie se désolidarisant de la théologie, les deux entament alors une existence parallèle, foi et raison ne se compénétrant plus. Avec cette rupture, la philosophie s’arroge le droit de pouvoir parler du vrai, du beau et du bien sans que les concepts employés soient référés à l’être divin. Le virage de la sécularisation peut être pris, il devient légitime de penser l’ordre naturel, la société, l’homme sans référence à l’ordre surnaturel. L’ordre surnaturel devient proprement impensable en dehors d’un rapport extrinsèque, s’imposant avec force.

avec l'abandon de l'épsitémologie thomiste, conséquence de l'abandon de l'ontologie thomiste c'est bel et bien à une fermeture de l'être à laquelle nous assistons, à une univocité de son concept, une mise à disposition de l'etre comme dirait H.

nous touchons alors à ce que j'écrivais sur l'autre Fil (la France): ce faux universalisme vers lequel ne peut que tendre la réification de l'être, le mondialisme. et c'est précisément à la mise en ouevre de cette idéologie - dont la marche progresse en parallèle à celle de la technique - à laquelle nous assistons depuis 500 ans ( moment de l'émergence des théories de absoluta dei qui entraînèrent dans leur sillage, les théories du contrat, les lumières, l'idéalisme, le libréaliste, le marxisme et maintenant le mondialisme). ce que je ne comprends pas c'est pouquoi vous placez tout ceci sous la bannière de la métaphysique, alors que vous identifiez l'être au Dieu trine. pourquoi parlez de conspiration contre l'Etre puisqu'il s'agit bien d'une conspiration contre le Christ et son Eglise?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 17:44

Abou-Sayyaf a écrit:
Tu as de graves problèmes psychologiques mon vieux, tu devrais te faire suivre. Il y a autre chose qui t'obsede à part les musulmans ? c'est grave !!! tu n'as pas autre chose à faire de ta vie ?
C'est quoi FM alors ? Il n'y a qu'un seul FM : les frères musulmans.
Je te rappelle sinon qu'il y a le FMI pour Fond Monétaire International, et qu'il n'y a pas de "complot du FMI".
Je te rappelle également que tu n'as jamais daigné changer de pseudo pour garder l'ambiguïté vis-à-vis de ton homonyme islamo-terroriste.

doris a écrit:
Je trouve assez désobligeante cette phrase ! Car elle peut se dire à propos de toute religion !
En fait les FM, n'est pas une religion, mais une organisation politique et militaire trans-nationale basée sur l'Islam sunnite.
De très très loin, on pourrait dire que l'IRA serait son équivalent catholique.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80869
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 19:01

julieng a écrit:
ah bon il fonctionne publiquement? euh dites moi Arnaud, les Goulags existaient depuis quand? et à partir de quand en occident a-t-on appris leur existence? jusqu'à quand le parti communiste en a nié l'existence? la propagande du communisme est essentiellement fondée sur la dissimulation, dire le contraire c'est être une fois de plus dans le déni de l'histoire...

On a TOUT su dès le début, depuis le Génocide en Ukraine par Lénine, aux meurtres paranoïaques de Staline, en passant par Katyn.

On sait tout dès 1920, par les russes blancs et les militaires alliés qui les aides.

Mais, en Occident, se lève une génération d'intellectuels qui REFUSENT DE CROIRE A CE QU'ON RACONTE et, comme des idiots utiles, inondent la Presse occidentale pour nier l'évidence. Et une partie des européens les croient ! Voilà leur grand succès. Au USA, par contre, où leur impact médiatique est négligeable, tout le monde sait ce qu'est l'URSS.

Il n'y a donc pas de théorie du complot là dedans mais juste l'auto aveuglement de communistes idéologiques.


On peut dire que l'ouverture des archives en 1989 n'a fondamentalement rien appris à l'Occident.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 19:37

nilamitp a écrit:

C'est quoi FM alors ? Il n'y a qu'un seul FM : les frères musulmans.

FM, c'est ce que vous utilisez sur ce même forum pour désigner les franc-maçons
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 19:56

Ah ok ! Les francs-maçons ce n'est rien du tout, des clubs de types qui font du copinage dans un but intéressé et souvent politique, souvent avec une forme d'idéologie sur l'homme ou la société etc... Il n'y a aucun complot, non plus.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 20:14

Arnaud a écrit:
Citation :

Mais, en Occident, se lève une génération d'intellectuels qui REFUSENT DE CROIRE A CE QU'ON RACONTE et, comme des idiots utiles, inondent la Presse occidentale pour nier l'évidence. Et une partie des européens les croient ! Voilà leur grand succès. Au USA, par contre, où leur impact médiatique est négligeable, tout le monde sait ce qu'est l'URSS.

Il n'y a donc pas de théorie du complot là dedans mais juste l'auto aveuglement de communistes idéologiques.



bon très bien, si pour vous le fait qu'il y a dissimulation, connivence idéologique entre l'intelligentsia, les médias contribuant à déformer le réalité et d'empêcher l'honnête homme de saisir ce qu'est l'essence d'un régime n'est pas le propre même d'un complot, ok soit, je veux bien essayer de suivre un instant votre logique. j'ai donc l'avantage, mon cher Arnaud, de vous dire que l'on sait absoluement tout de l'idéologie mondialiste, des buts poursuivis, de ces agents, de sa concrétisation mais que l'on doit au travail des idiots utiles ( dans les médias,la presse, les sites, les forums) le fait que l'honnête homme ne puisse comprendre ce qui lui arrive.

en effet tout est consultable, écrit noir sur blanc, suffit de se rapporter aux propos de nos hommes politiques, aux rapports du CFR, la RIIA, la pilgrims'society, la ditchley foudation, la fondation rockfeller, les cercles Bilderberg,l'aspen institute for humanistic studies, la commission trilatérale, la Kissinger associates inc, les parlements transcontinentaux.

petit florilège:

Roger Leray, grand-maître du grand orient de France
« il y a deux cent ans, le chevalier de Ramsay a annoncé la république universelle. Depuis, inlassablement, les Francs-maçons du monde entier participe à son édification. »
(1968)

Guy Piau, grand-maître de la Grande loge de France « la recherche d’une communauté européenne, puis universelle, entre évidemment dans le champ de nos réflexions et de nos action. » (point de vue initiatique de la grande loge de Frnce, 1989)

" Le monde est maintenant plus sophistiqué et disposé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et des banquiers mondiaux est sûrement préférable à l'autodétermination nationale que l'on pratiquait dans les siècles passés...
« Le verrou qui doit sauter à présent, c’est la nation
! » David Rockfeller

« Il n’y a plus de place en Europe pour un peuple non métissé » (D. Rumsfeld).

« Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial. » David Rockefeller


James P.Warburg, em 1950 ( fondateur du federal reserve system américain »

« nous aurons un gouvernement mondial, que nous le voulions ou non. La seule question qui se pose à ce sujet est de savoir si le gouvernement mondial sera obtenu par consentement ou par conquête. » ( 17.2.1950, devant la commission des affaores étrangères du sénat américain, cité par W.P.Hoar, arcjtects of conspiracy)

« l’europe de l’ouest, c'est-à-dire les 6 pays du macrhé commun , plus la GB, peut-être l’Irlande et les pays scandinaves selon des modalités à définir, vont constituer une Europe politique fédérale, mais parce que chaque individu éprouve le besoin de se situer dans un milieu restreit, il s’identifier à une province, que ce soit le Wèurtenberg ou la Savoir, la Bretagne, l’Alsace-Lorraine ou le pays Wallon. Dans ces conditions, la structure qui doit sauter, c’est la nation. » (Edmond Rotschild, 1979, article paru dans entreprise, 18 .7.1979)

personnellement la citation que je préfère c'est celle qui suit, qui célèbre le travail - non pas des idiots utiles de petites envergures - des complices parfaitement conscients ayant pignon sur rue dans le monde de la presse:

« nous remercions le Washington post, le new-york times, Time Magazine et les autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion pendant au moins quarante ans… Il eut été impossible pour nous de développer notre place mondiale si nous avions été l’objet d’une publicité quelconque pendant ces années-là. Mais le monde est aujourd’hui vraiment sophistéqué, et préparé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté suprnationale d’une élite intellectuelle et des banquiers mondiaux est certainement préférable aux décision nationales qui se pratiquent depuis des siècles… »( 1991, session d’ouverture des bildberg)

« en ce moment même des américains servent côte à côte avec des arabes, des européens, des asisatiques et des Africains pour le défense du principe et du rêve du nouvel ordre mondial. »( George Bush, allocution à la session du congrès américain, 11 sept. 1990)

en suivant votre logique, je me permets donc de conclure:

Il n'y a donc pas de théorie du complot là dedans mais juste l'auto aveuglement de mondialistes idéologiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80869
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 20:25

julieng a écrit:


bon très bien, si pour vous le fait qu'il y a dissimulation, connivence idéologique entre l'intelligentsia, les médias contribuant à déformer le réalité et d'empêcher l'honnête homme de saisir ce qu'est l'essence d'un régime n'est pas le propre même d'un complot, ok soit

"Les médias" "les médias" ! non. Ce furent les médias COMMUNISTES. Lisez les journaux de 1925 divers de la Presse libre : tout est su.

Et seuls certains pays s'auto aveuglent. Parmi eux, en tête, la France ! La France rêve du paradis communiste et ne veut donc pas croire que c'est l'enfer. Autre pays atteint : l'Italie. Regardez les Don camillo ! Mais les Don Camillo, films anciens, montrent bien que seuls les communistes s'illusionnent. Les chrétiens savent parfaitement ce qui se passe en URSS !
Citation :



, je veux bien essayer de suivre un instant votre logique. j'ai donc l'avantage, mon cher Arnaud, de vous dire que l'on sait absolument tout de l'idéologie mondialiste, des buts poursuivis, de ces agents, de sa concrétisation mais que l'on doit au travail des idiots utiles ( dans les médias,la presse, les sites, les forums) le fait que l'honnête homme ne puisse comprendre ce qui lui arrive.

L'énorme différence est que votre rejet des démocraties et de la Presse libre vous fait croire que cela peut se passer dans ces pays libres, comme au temps de Staline. vous imaginez donc le 11 septembre 2001 comme l'action d'un tyran (Bush) auquel des journalistes, des Policiers, des services secrets apeurés obéissent. Et ils se taisent, paniqués, même 8 ans après lorsque le terrible Bush n'est plus au pouvoir.

Vous êtes donc dans la paranoïa car ce qui marchait sous Staline, ne peut marcher sous bush ou Obama.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Ven 17 Juil 2009, 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 20:26

Citation :
Ah ok ! Les francs-maçons ce n'est rien du tout, des clubs de types qui font du copinage dans un but intéressé et souvent politique, souvent avec une forme d'idéologie sur l'homme ou la société etc... Il n'y a aucun complot, non plus.

souffrez monsieur, qu'on vous le dise: votre ignorance n'a d'égale que votre présomption. rassurez-vous vous n'êtes pas le seul dans votre cas, en vérité vous faites nombre. réconfortant non?

l'essence du complot dans les sociétés secrètes ne tient pas à ce qui s'y dit, mais à la structure de la société... trop sibyllin pour vous? vous n'en saurez pas plus, car mon savoir est celui d'un initié...

si vous savez lire vous comprendrez par ces quelques phrases en quoi tient l'essence de la manipulation dans les sociétés secrètes et en quoi elles sont d'essence conspirationiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 20:30

Citation :
Vous êtes donc dans la paranoïa car ce qui marchait sous Staline, ne peut marcher sous bush ou Obama.

vous savez avec le concours, l'aveuglement des idiots utiles on peut tout imaginer.

et puis je n'ai jamais présenté Bush comme un tyran avec une presse tout tremblante et aux ordres. il faut vous recycler Arnaud, vous devriez vous lancer dans la caricature, lvous feriez un malheur en comique troupier..


« nous remercions le Washington post, le new-york times, Time Magazine et les autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion pendant au moins quarante ans… Il eut été impossible pour nous de développer notre place mondiale si nous avions été l’objet d’une publicité quelconque pendant ces années-là. Mais le monde est aujourd’hui vraiment sophistéqué, et préparé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté suprnationale d’une élite intellectuelle et des banquiers mondiaux est certainement préférable aux décision nationales qui se pratiquent depuis des siècles… »( 1991, session d’ouverture des bildberg)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80869
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 20:35

julieng a écrit:



« nous remercions le Washington post, le new-york times, Time Magazine et les autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion pendant au moins quarante ans… Il eut été impossible pour nous de développer notre place mondiale si nous avions été l’objet d’une publicité quelconque pendant ces années-là. Mais le monde est aujourd’hui vraiment sophistéqué, et préparé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté suprnationale d’une élite intellectuelle et des banquiers mondiaux est certainement préférable aux décision nationales qui se pratiquent depuis des siècles… »( 1991, session d’ouverture des bildberg)

Le théoricien du complot (dont vous êtes) trouvera partout des documents stupides comme ceux là, évidemment la plupart du temps produits par Internet, et où les comploteurs reconnaissent publiquement et naïvement leur complot (prouvant ainsi la lucidité du théoricien du complot !) ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 20:53

Citation :
les comploteurs reconnaissent publiquement et naïvement leur complot (prouvant ainsi la lucidité du théoricien du complot !)


naturellement , à un certain niveau de déclaration, ils s'expriment en toute liberté, ils savent qu'ils peuvent compter sur le décervelage des masses, l'aveuglement des idiots utiles qui brouilleront toujours tout, la complicité des grands médias... j'en ai plein d'autres de citations parfaitement recensées... comme vous le disiez tout à l'heure il n'y a pas pire aveugle idéologique que celui qui est dans le déni... votre pensée est tout simplement incapable - comme vous avez su l'identifié chez les partisans communistes du temps de la guerre froide - d'analyser les faits, les recouper, les comprendre. les faits prouvent qu'en France, comme presque partout en Occident l'idéologie mondialiste avance sans presque plus aucun garde-fou. lorsque Chirac dit que Sarko est en train de vendre la France aux intérêts atlantistes c'est certainement aussi une preuve du délire de Chirac. et lorsque le livre où sont relatés toutes ces faits a été empêché de diffusion en France il faut naturellement n'y voir qu'un concours de circonstance malheureux.

il serait temps d'ouvrir les yeux Arnaud, vous qui êtes catholiques ne pouvez pas ne pas comprendre que la destruction de la morale, le déni de la loi naturelle crée un état de conscience morale ( de conscience tout court) favorable à toutes les manipualtions. Il y a comme l'écrit Gaston une conspiration contre la métaphysique de l'être au profit d'un universalisme bidon, mais déstructeur, ravageur, cet universalisme il est évident que c'est le mondialisme de nos jours, tout comme ce fut celui de la paix perpétuelle de Kant au XVIII, l'internationale socialiste à gauche, l'altermondialisme bobo etc...


" après avoir rappelé le contentieux transatlantique de 2003 sur l'Irak, M.Sarkozy a plaidé pour "l'efficacité de la modestie" face à une "France arrogante". sur l'Iran, le ministre de l'intérieur a été très ferme. a un moment où même Washington ne met plus en avant d'autre option que des sanctions graduelles, M.Sarkozy a insisté sur le fait "que toutes les options sont ouvertes" sur Israël, il a tenu le langage que tout présentiable américain pourrait adopter. "je veux dire combien je me sens proche d'Israël, a dit Sarkozy. Israël est la victime ( on ne rigole pas je vous prie). Il doit tout faire pour éviter de passer pour l'agresseur"article du monde du 14 sept.2006 sur le discours prononcé par Sarko à l'issue de sa rencontre avec Bush en 2006

ce discours a été perçu par Chirac pour une attque en règle de toute sa politique extérieure, suscitant sa consternation, il y vit la confirmation de ce qu'il redoutait: s'il était amené à lui succéder, le président de l'UMP " mettrait un terme à la spécificité française à l'éghard des uSA, au profit d'une vision atlantiste."( article de Libé du 18 spet.2006, Chirac juge lamentable l'atlantisme de Sarkozy). Le journal ajoutait : " "irresponsable", a lancé Chirac mardi à l'un de ses plus proches collaborateurs, en lui expliquant "le danger pour la France" de la relation transatlantique que sarkozy a affirmé à Washington vouloir "rebâtir""
l'essayiste jean bricmont explique lui"les néo-conservateurs et leurs alliés ont perdu le soutien de l'électorat aux USA, en Italiem en Espagne et en Angleterre - il ne leur reste qu'un seul espoir important: la France, avec l'élection de Ncolas Sarkozy à la présidence de la République.(...) pour eux c'est l'espoir d'en finir une fois pour toutes avec l'hydre à deux têtes constitués par ce qui reste de modèle social français et de la politique indépendante de la France(...9 sa victoire représenterait une inféodation de la France à l'étranger comme il n'y en a jamais eu dans le passé, sauf suite à des défaites militaires."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:05

julieng a écrit:

ce discours a été perçu par Chirac pour une attque en règle de toute sa politique extérieure, suscitant sa consternation, il y vit la confirmation de ce qu'il redoutait: s'il était amené à lui succéder, le président de l'UMP " mettrait un terme à la spécificité française à l'éghard des uSA, au profit d'une vision atlantiste."( article de Libé du 18 spet.2006, Chirac juge lamentable l'atlantisme de Sarkozy). Le journal ajoutait : " "irresponsable", a lancé Chirac mardi à l'un de ses plus proches collaborateurs, en lui expliquant "le danger pour la France" de la relation transatlantique que sarkozy a affirmé à Washington vouloir "rebâtir""
l'essayiste jean bricmont explique lui"les néo-conservateurs et leurs alliés ont perdu le soutien de l'électorat aux USA, en Italiem en Espagne et en Angleterre - il ne leur reste qu'un seul espoir important: la France, avec l'élection de Ncolas Sarkozy à la présidence de la République.(...) pour eux c'est l'espoir d'en finir une fois pour toutes avec l'hydre à deux têtes constitués par ce qui reste de modèle social français et de la politique indépendante de la France(...9 sa victoire représenterait une inféodation de la France à l'étranger comme il n'y en a jamais eu dans le passé, sauf suite à des défaites militaires."

Au lieu de nous déblatérer vos théories du complot, vous feriez mieux de regarder l'Histoire, vous verriez que tout cela est déjà arrivé, comme je l'ai montré ailleurs. La Grèce a été soumise par Rome en deux temps, et l'Amérique fait pareil avec l'Europe. Vous voyez peut-être des navires voguer sur la mer, et vous dites "c'est eux" mais ils ne vont pas plus vite que le vent qui les pousse.
Le CFR, Bilderberg, etc... ne sont que les échos lointains des grandes familles de Rome, qui trouvaient dans les guerres et les grandes manoeuvres géopolitiques des sources de richesse et de pouvoir. Mais tout ceci n'est que le produit d'une mécanique sociologique vaste et complexe dont nous n'apercevons qu'à peine les rouages, et qui restent à appréhender.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:06

tenez pour commencer instruisez vous un peu avec un autre géopoliticien qui ne marche pas au pas :

http://www.dailymotion.com/video/x9uo00_pierre-hillard-reflexions-sur-le-mo_news
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:21

julieng a écrit:
tenez pour commencer instruisez vous un peu avec un autre géopoliticien qui ne marche pas au pas :

http://www.dailymotion.com/video/x9uo00_pierre-hillard-reflexions-sur-le-mo_news

Oh mais je le connais, Pierre Hillard, je me suis déjà tapé une de ses conférences d'1h30 sur Dailymotion, sur recommandation d'un zozo conspirationniste. C'est encore un foutu souverainiste mal dégrossi, qui ne dit absolument rien d'intéressant. Et au lieu de dire "géopoliticien qui ne marche pas au pas" sur Hillard ou Chauprade, dites directement "géopoloticien antiaméricain", ça ira plus vite et ce sera plus clair pour tout le monde.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:23

cher philippe vous devriez déjà savoir qu'il faut distinguer l'empire romain de la républicaine romaine. sous l'empire romain l'expansion territoriale est stoppée, alors que sous la république la logique suivie est celle de l'illimitation. Paul veyne en a très bien parlé. ce qui caractérise l'expansion illimitée de la république, ce qui l'a lancé dans cette course c'est la crainte de l'ennemi, Rome est dès le départ menacée dans son survie par les Etrusques et se lance dans des guerres de survie, elle n'aura de cesse de se lancer ensuite dans des entreprises guerrières toujours poussée par cette même crainte. c'est cela le nerf de l'expansion romaine sous la république. bon je vais pas vous faire un cours d'histoire. ce qui est intéressant c'est qu'il y a évidemment analogie avec notre époque mais pas où vous le croyez- votre analyse technico-économique vous interdit de ne rien comprendre, car évidemment ce n'est pas la richesse qui anime prioritairement les grands oligarques , mais le pouvoir, c'est à dire l'actualisation d'une idée. a un certain niveau de richesse, ce qui compte ce sont les idées. de même ce n'est pas la recherche de richesse qui était à la source de l'expansionnisme romain. Il s'agissait avant tout d'étendre le pouvoir pour le pouvoir. contrairement à tous les envahisseurs antérieurs, les romains ne voyaient en effet dans leurs vaincus que des vassaux négligeables. formellement les autorités étaient maintenues au pouvoir mais si d'aventure elles contrariaient un tant soit peu rome, elles étaient écrasées, les villes rasées. l'autonomie était factice, rien à voir avec une politique comme celle menée par Alexandre d'assimilation mutuelle ( assimilation dynastique et religieuse des envahisseurs par les envahis et des envahis par les envahisseurs).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:32

Citation :
C'est encore un foutu souverainiste mal dégrossi, qui ne dit absolument rien d'intéressant. Et au lieu de dire "géopoliticien qui ne marche pas au pas" sur Hillard ou Chauprade, dites directement "géopoloticien antiaméricain", ça ira plus vite et ce sera plus clair pour tout le monde.

qui ne dit rien d'intéressant? toutes ses affirmations sont parfaitement référencées, c'est un travail monstueux de recherche, rien à voir avec des trucs bidon élaboré depuis son fauteuil comme le dit bêtement Arnaud. de même le travail de Chauperade est colossal. et puis vous qui pensez droit, pourquoi son licenciement, pourquoi le libre de Blanrue : Sarkozy, la France et les juifs empêché de diffusion en France?

Maintenant, souverainiste ? et oui! quand je vous disais qu'il n'existait plus d'autre clivage, vous êtes un mondialiste qui met ses pas dans ceux du couple atlantico-sioniste. libre à vous, mais en faisant cela vous partagez leur projet de destruction des identités nationales, vous détruisez ce qui fait la spécificité du christianisme : avoir inscrit les instances naturelles de médiation dans l'économie du salut. en suivant et en applaudissant béatement la foulée des Sarko, Merkel, Obama et consorts vous travaillez contre votre famille, votre nation, contre le Christ, vous vous rendez complice de leurs ambitions apatrides, cosmopolites, vous assurez un avenir de bouillie décérébrée aux générations futures. moi j'ai choisi l'autre camp... je suis un résistant, je m'instruit, je lutte et au jour décidé par le Siegneur nous l'emporterons humblement, genou à terre devant notre Dame:" a la fin, mon coeur immaculé triomphera. le St Père me consacrera la Russie, et il sera donné au monde un certain temps de paix."


Dernière édition par julieng le Ven 17 Juil 2009, 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:32

julieng a écrit:
cher philippe vous devriez déjà savoir qu'il faut distinguer l'empire romain de la républicaine romaine. sous l'empire romain l'expansion territoriale est stoppée, alors que sous la république la logique suivie est celle de l'illimitation. Paul veyne en a très bien parlé. ce qui caractérise l'expansion illimitée de la république, ce qui l'a lancé dans cette course c'est la crainte de l'ennemi, Rome est dès le départ menacée dans son survie par les Etrusques et se lance dans des guerres de survie, elle n'aura de cesse de se lancer ensuite dans des entreprises guerrières toujours poussée par cette même crainte. c'est cela le nerf de l'expansion romaine sous la république. bon je vais pas vous faire un cours d'histoire. ce qui est intéressant c'est qu'il y a évidemment analogie avec notre époque mais pas où vous le croyez- votre analyse technico-économique vous interdit de ne rien comprendre, car évidemment ce n'est pas la richesse qui anime prioritairement les grands oligarques , mais le pouvoir, c'est à dire l'actualisation d'une idée. a un certain niveau de richesse, ce qui compte ce sont les idées. de même ce n'est pas la recherche de richesse qui était à la source de l'expansionnisme romain. Il s'agissait avant tout d'étendre le pouvoir pour le pouvoir. contrairement à tous les envahisseurs antérieurs, les romains ne voyaient en effet dans leurs vaincus que des vassaux négligeables. formellement les autorités étaient maintenues au pouvoir mais si d'aventure elles contrariaient un tant soit peu rome, elles étaient écrasées, les villes rasées. l'autonomie était factice, rien à voir avec une politique comme celle menée par Alexandre d'assimilation mutuelle ( assimilation dynastique et religieuse des envahisseurs par les envahis et des envahis par les envahisseurs).

C'est votre raisonnement qui est incomplet. L'impérialisme romain est le même que l'impérialisme américain, de même que l'histoire romaine est la même que l'histoire américaine, exactement la même. C'est ce qu'Hillard et Chauprade ne comprennent pas.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:35

julieng a écrit:
souverainiste et oui! quand je vous disais qu'il n'existait plus d'autre clivage, vous êtes un mondialiste qui met ses pas dans ceux du couple atlantico-sioniste. libre à vous, mais en faisant cela vous partagez leur projet de destruction des identités nationales, vous détruisez ce qui fait la spécificité du christianisme : avoir inscrit les instances naturelles de médiation dans l'économie du salut. en suivant et en applaudissant béatement la foulée des Sarko, Merkel, Obama et consorts vous travaillez contre votre famille, votre nation, contre le Christ, vous vous rendez complice de leurs ambitions apatrides, cosmopolites, vous assurez un avenir de bouillie décérébrée aux générations futures. moi j'ai choisi l'autre camp... je suis un résistant, je m'instruit, je lutte et au jour décidé par le Siegneur nous l'emporterons humblement, genou à terre devant notre Dame:" a la fin, mon coeur immaculé triomphera. le St Père me consacrera la Russie, et il sera donné au monde un certain temps de paix."

Je ne suis pas un mondialiste-blablabla, je sais seulement voir où est le sens de l'Histoire, ce qui n'est ni votre cas, ni celui d'Hillard. Je ne suis complice de rien, je ne me réjouis pas de ce qui va se produire et que j'ai déjà décrit ailleurs, je le décris simplement, je me contente d'une analyse technique en ayant conscience de la vanité de toutes ces choses.
En revanche, les souverainistes qui pensent pouvoir s'opposer à la marche inéluctable des choses sont stupides.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:37

Citation :
En revanche, les souverainistes qui pensent pouvoir s'opposer à la marche inéluctable des choses sont stupides.

votre raisonnement est celui d'un lâche monsieur, doublé de celui d'un cynique...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:40

julieng a écrit:
Citation :
En revanche, les souverainistes qui pensent pouvoir s'opposer à la marche inéluctable des choses sont stupides.

votre raisonnement est celui d'un lâche monsieur, doublé de celui d'un cynique...

Pas du tout, c'est la voie de la sagesse. Lorsqu'on sait ce sur quoi l'on n'a pas de prise, on évite d'y gaspiller son énergie et l'on peut se tourner vers ce qui importe vraiment. Vous devriez lire Isaac Asimov.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 21:51

Philippe Fabry a écrit:
... la marche inéluctable des choses ...

Ce terme m'effraie , cher Philippe Fabry . Toute l'Histoire Sainte est un pied de nez à ce concept ...
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 22:02

Citation :
Pas du tout, c'est la voie de la sagesse. Lorsqu'on sait ce sur quoi l'on n'a pas de prise, on évite d'y gaspiller son énergie et l'on peut se tourner vers ce qui importe vraiment. Vous devriez lire Isaac Asimov.

un auteur de science-fiction pour référence! !!!je préfère m'en tenir au réel... et le réel c'est que la mondialisation est un processus en cours liée aux évolutions techniques mais cela ne dit encore rien sur la forme politique qu'il doit revêtir. c'est là que se joue notre fidélité au Christ. vous ne faites pas la distinction entre mondialisation et mondialisme...de facto cela fait de vous un mondialiste ( vous n'avez que votre ignorance comme excuse)
comme je le disais il n'existe plus d'autre clivage, vous êtes un mondialiste qui met ses pas dans ceux du couple atlantico-sioniste. libre à vous, mais en faisant cela vous partagez leur projet de destruction des identités nationales, vous détruisez ce qui fait la spécificité du christianisme : avoir inscrit les instances naturelles de médiation dans l'économie du salut. en suivant et en applaudissant béatement la foulée des Sarko, Merkel, Obama et consorts vous travaillez contre votre famille, votre nation, contre le Christ, vous vous rendez complice de leurs ambitions apatrides, cosmopolites, vous assurez un avenir de bouillie décérébrée aux générations futures. moi j'ai choisi l'autre camp... je suis un résistant, je m'instruit, je lutte et au jour décidé par le Siegneur nous l'emporterons humblement, genou à terre devant notre Dame:" a la fin, mon coeur immaculé triomphera. le St Père me consacrera la Russie, et il sera donné au monde un certain temps de paix."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 22:07

Citation :
Ce terme m'effraie , cher Philippe Fabry . Toute l'Histoire Sainte est un pied de nez à ce concept ...

parfaitement Boudo, philippe croit en la fatalité. or il n'y a de fatal que de croire en la fatalité. le Christ est venu définitivement brisé le cercle de la répétition, de l'éternel retour mythique en donnant son onction aux communautés naturelles " allez enseigner les nations" et non pas détruire les nations. il faut prendre appui sur les réalités naturelles pour fendre le cercle de la répétition mythique, pour collaborer au travail de la grâce en lui offrant le plus d'espace pour tout féconder, transfigurer et certes pas abolir les communautés naturelles au nom d'un universalisme satanique... destination Babel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 22:12

julieng a écrit:
Citation :
Pas du tout, c'est la voie de la sagesse. Lorsqu'on sait ce sur quoi l'on n'a pas de prise, on évite d'y gaspiller son énergie et l'on peut se tourner vers ce qui importe vraiment. Vous devriez lire Isaac Asimov.

un auteur de science-fiction pour référence! !!!je préfère m'en tenir au réel... et le réel c'est que la mondialisation est un processus en cours liée aux évolutions techniques mais cela ne dit encore rien sur la forme politique qu'il doit revêtir. c'est là que se joue notre fidélité au Christ. vous ne faites pas la distinction entre mondialisation et mondialisme...de facto cela fait de vous un mondialiste ( vous n'avez que votre ignorance comme excuse)

Ne savez vous-pas que le romancier est l'historien du présent, tout comme l'historien est le romancier du passé ? Son propos dans Fondation (l'avez-vous seulement lu ?) est qu'on ne peut pas empêcher de s'accomplir un phénomène de masse humain déjà lancé, mais que l'on peut commencer à préparer l'après.
Il ne faut pas chercher à arrêter la vague, mais se préparer à répondre présent quand le rouleau se sera fracassé, afin de réduire au minimum les conséquences néfastes.


comme je le disais il n'existe plus d'autre clivage, vous êtes un mondialiste qui met ses pas dans ceux du couple atlantico-sioniste. libre à vous, mais en faisant cela vous partagez leur projet de destruction des identités nationales, vous détruisez ce qui fait la spécificité du christianisme : avoir inscrit les instances naturelles de médiation dans l'économie du salut. en suivant et en applaudissant béatement la foulée des Sarko, Merkel, Obama et consorts vous travaillez contre votre famille, votre nation, contre le Christ, vous vous rendez complice de leurs ambitions apatrides, cosmopolites, vous assurez un avenir de bouillie décérébrée aux générations futures. moi j'ai choisi l'autre camp... je suis un résistant, je m'instruit, je lutte et au jour décidé par le Siegneur nous l'emporterons humblement, genou à terre devant notre Dame:" a la fin, mon coeur immaculé triomphera. le St Père me consacrera la Russie, et il sera donné au monde un certain temps de paix."

Je sais que je ne peux pas empêcher les tsunami, cela ne fait pas de moi leur partisan. Votre clivage est non seulement abusif, il est haineux.
Je n'applaudis personne béatement, je vous dis simplement que ce qui se passe au niveau géopolitique n'est pas le fait de quelques personnes. Si ces personnes existent, elles croient contrôler un mouvement qui en fait les porte et dont elles ne sont que le produit (c'est pourquoi elles sont orgueilleuses alors qu'elles devraient être humbles). Non, ce qui se passe au niveau mondial est le produit de mouvements de masse, mondiaux, et lorsqu'un individu paraît remarquable, il n'est que le sommet d'une courbe, l'écume sur la crête d'une vague, il n'existe que comme signe visible de la masse énorme qui le sous-tend.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 22:14

julieng a écrit:
Citation :
Ce terme m'effraie , cher Philippe Fabry . Toute l'Histoire Sainte est un pied de nez à ce concept ...

parfaitement Boudo, philippe croit en la fatalité. or il n'y a de fatal que de croire en la fatalité. le Christ est venu définitivement brisé le cercle de la répétition, de l'éternel retour mythique en donnant son onction aux communautés naturelles " allez enseigner les nations" et non pas détruire les nations. il faut prendre appui sur les réalités naturelles pour fendre le cercle de la répétition mythique, pour collaborer au travail de la grâce en lui offrant le plus d'espace pour tout féconder, transfigurer et certes pas abolir les communautés naturelles au nom d'un universalisme satanique... destination Babel.

De quelle répétition parlez-vous ? Sans doute pas de la même que moi, qui s'est poursuivie au-delà du Christ, et a même servi un temps d'écrin à l'Eglise.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 22:50

je parle de cette répétition qui vous fait dire "Au lieu de nous déblatérer vos théories du complot, vous feriez mieux de regarder l'Histoire, vous verriez que tout cela est déjà arrivé, comme je l'ai montré ailleurs." comme quoi l'histoire aurait vocation à se répéter... vous ne comprenez par le christianisme est censé briser ce genre de répétition...je ne dis pas qu'il n'y a pas ressemblance, mais auquel cas cela devrait vous inciter à vous battre pour notre seigneur, vous battre contre ce faux universalisme qui n'a rien à voir, comme vous ne le comprenez pas, à la mondialisation technique ou des échanges qui elle relève du fait. mais la forme de cette mondialisation elle n'a rien de factuel, à vous lire on tombe tout simplement dans un déterminisme technico-économique, les infrastructures détermineraient la superstrcture. vous êtes tout simplement dans la négation du factum politique et tout comme vous ne comprenez pas le fait politique vous ne comprenez pas le rôle des communautés naturelles de médiation et êtes donc prêt à les sacrifier.
réfléchissez-y à deux fois avant de nous sortir une version remodelée du marxisme. méditez sur la neutralisation du politique depuis Hobbes, méditez et invoquez le Christ, vous comprendrez qu'on ne peut tout simplement pas nier le politique, les communautés naturelles sans nier l'incarnation de notre sauveur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 22:57

julieng a écrit:
je parle de cette répétition qui vous fait dire "Au lieu de nous déblatérer vos théories du complot, vous feriez mieux de regarder l'Histoire, vous verriez que tout cela est déjà arrivé, comme je l'ai montré ailleurs." comme quoi l'histoire aurait vocation à se répéter... vous ne comprenez par le christianisme est censé briser ce genre de répétition...je ne dis pas qu'il n'y a pas ressemblance, mais auquel cas cela devrait vous inciter à vous battre pour notre seigneur, vous battre contre ce faux universalisme qui n'a rien à voir, comme vous ne le comprenez pas, à la mondialisation technique ou des échanges qui elle relève du fait. mais la forme de cette mondialisation elle n'a rien de factuel, à vous lire on tombe tout simplement dans un déterminisme technico-économique, les infrastructures détermineraient la superstrcture. vous êtes tout simplement dans la négation du factum politique et tout comme vous ne comprenez pas le fait politique vous ne comprenez pas le rôle des communautés naturelles de médiation et êtes donc prêt à les sacrifier.
réfléchissez-y à deux fois avant de nous sortir une version remodelée du marxisme. méditez sur la neutralisation du politique depuis Hobbes, méditez et invoquez le Christ, vous comprendrez qu'on ne peut tout simplement pas nier le politique, les communautés naturelles sans nier l'incarnation de notre sauveur.


J'avais déjà présenté mes conclusions ici :

http://docteurangelique.forumactif.com/thologie-spirituelle-f1/l-algorithme-du-cycle-des-empires-t7404.htm

Et ailleurs j'avais ré-explicité cela :

Rome et les Etats-Unis ont été fondés par une civilisation préexistante (Etrusques et Angleterre) et soumises à un régime monarchique. Les deux ont connu une insurrection conduite par des aristocrates (Brutus (sénateur) à Rome, Washington en Amérique (qui était un gros propriétaire terrien, socialement un aristocrate)) qui a conduit à une République, dans les deux cas un début de démocratie mais qui a mis du temps à se construire (extension du droit de vote aux non-propriétaires en Amérique, sécession de la Plèbe et apparition des tribuns à Rome). Cette République minuscule a petit à petit étendu son territoire (territoire américain pour les Etats-Unis, botte italique pour Rome). Est arrivé un conflit interne, guerre civile et sociale à Rome (Rome contre les cités italiques regroupées en confédération avec nouvelle capitale, Italica, en même temps que guerre civile à Rome, Sylla, Marius, révolte des esclaves de Spartacus) et guerre de Sécession américaine (Union contre les Confédérés, l'esclavagisme en question).
D'un point de vue extérieur, on trouve l'opposition à un rival de force égale et la longue lutte pour l'hégémonie sur le monde connu : guerres puniques de Rome contre Carhage, guerre froide entre l'Amérique et l'Empire soviétique.
Et enfin l'effondrement du rival et la suprématie de Rome/ l'Amérique, et vassalisation de la civilisation-mère : la Grèce pour Rome (grosse influence sur Rome notamment par la Grande Grèce, le bas de la botte italique peuplée de grecs) et l'Europe pour l'Amérique (par l'Otan, la culture, l'économie...).
Voilà l'état de Rome à la veille de l'Empire, l'Amérique est au même stade, d'où le fait que je prévois l'Empire pour bientôt.

Pour l'Europe et la Grèce, les deux ont été soumis à un empire florissant (Mycènes pour la Grèce, Rome pour l'Europe) qui s'est effondré sous l'invasion de barbares (doriens pour la Grèce, pour l'Europe on les connaît) qui ont fait apparaître après quelques siècles de deliquessence de l'ordre administratif mycénien de nouvelles structures étatiques (cités grecques, nations européennes) opposées géopolitiquement mais unies culturellement (grécité, chrétienté). Ces nouvelles entités ont colonisé et influencé le monde ("monde grec" méditerranéen, colonisation européenne sur le monde XIXe-XXe) puis ont développé des rivalités qui se sont polarisées entre deux modèles : empire maritime (Athènes, France/angleterre) et empire continental (Sparte, Allemagne). Dans les deux cas, guerre fratricide suicidaire (Guerre du Péloponnèse, guerres mondiales) qui ont épuisé ces états et mis fin à leur empire colonial par affaiblissement des centres (perte de l'hégémonie en méditerranée occidentale pour les grecs, décolonisation pour l'Europe) et permis l'émergence de deux géants pour les remplacer (Rome et Carthage, Amérique et URSS).

Voilà. A un tel degré je pense qu'on ne peut même plus dire que l'Histoire se répète, c'est encore plus que ça. C'est organisé. Pour moi c'est une sorte de règle sociologique, voir le lien pour cela. Le lien montre aussi mes pronostics pour l'avenir.

Cela me paraît implacable, et je ne vois pas en quoi cela nie l'incarnation de Notre Seigneur. C'est à mon avis un outil de Dieu pour mener le monde où Il l'entend, malgré le mal.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Ven 17 Juil 2009, 23:00

mais vous prétendez tout simplement vous situer au niveau de Dieu, votre devoir n'est pas de spéculer sur les intentions de Dieu mais de vous battre pour défendre un ordre juste, l'ordre que notre Seigneur a promu, un ordre qui fait droit aux communautés naturelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 02:46

julieng a écrit:
mais vous prétendez tout simplement vous situer au niveau de Dieu, votre devoir n'est pas de spéculer sur les intentions de Dieu mais de vous battre pour défendre un ordre juste, l'ordre que notre Seigneur a promu, un ordre qui fait droit aux communautés naturelles.

Mais de quel droit décidez-vous que telle communauté est naturelle ? Une communauté est naturelle parce qu'elle est, mais il peut être naturel pour elle de disparaître ! Où est la communauté picte aujourd'hui ? Et la communauté sabine ? Et la communauté sarmate ? Les nations naissent et meurent comme les hommes. Les nations d'Europe passeront comme les cités grecques. C'est une erreur terrible que de s'attacher à ces choses vaines ! Soyons au contraire humble devant le caractère passager de ces choses, de la gloire du monde. Vous spéculez bien plus que moi en inventant des destins pour des nations, des régimes de royauté sociale, ou je ne sais quoi. Je vois seulement le monde qui passe, et je me dis qu'il faut y suivre l'enseignement du Christ. La marche du monde lui-même, je la laisse au monde, puisque je n'y peux rien. Employer mon énergie à vouloir la changer serait faire comme le serviteur qui enterre son talent.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 04:11

si vous niez la nécessité des communautés naturelles c'est que vous avez pratiquement totalement renoncé au message du Christ. même s'il n'y avait pas eu péché, l'homme aurait vécu dans une organisation politique faisant droit aux communautés naturelles ( l'homme a été constitué sous le régime de la famille: communauté naturelle, vous savez c'est cela que Christ est venu rétablir, il est venu donné sa grâce pour permettre à l'homme et la femme de pouvoir renouer avec son dessein originel).
Citation :
19,4 Il répondit : "N'avez-vous pas lu que le Créateur, dès l'origine, les fit homme et femme,
19,5 et qu'il a dit : Ainsi donc l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair ?
19,6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Eh bien ! ce que Dieu a uni, l'homme ne doit point le séparer" --
19,7 "Pourquoi donc, lui disent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie" --
19,8 "C'est, leur dit-il, en raison de votre dureté de coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; mais dès l'origine il n'en fut pas ainsi.
19,9 Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme -- pas pour "prostitution" -- et en épouse une autre, commet un adultère."
19,10 Les disciples lui disent : "Si telle est la condition de l'homme envers la femme, il n'est pas expédient de se marier."



il ne s'agit pas de vouloir changer le monde, mais de vouloir préserver ce qui a été établi par dieu et déclaré bon par lui. que la figure du monde passe, que les nations soient provisoires, elles le sont en tant que réalités politiques historiques, mais pas en tant que principe. votre approche de la question vous rend totalement perméable au discours cosmopolite. votre évocation de la parabole du talent se retourne totalement contre vous, on vous a donné un patrimoine( et non des moindres si vous êtes français, celui de la fille ainée de l'Eglise) que vous bradez. vous êtes comme Arnaud, vous objectivez l'eschatologie, sous prétexte des bouleversements à venir ( dont vous ne savez pas exactement la nature), vous lâchez tout, vous croyez être dans le secret des desseins de Dieu... vous dites où est la communauté Picte aujourd'hui? pour dire que la défense de toute nation est vaine. avec ce beau principe on pourrait dire où est la famille dumschmok et se convaincre que la défense de sa propre famille est veine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 11:45

julieng a écrit:
si vous niez la nécessité des communautés naturelles c'est que vous avez pratiquement totalement renoncé au message du Christ. même s'il n'y avait pas eu péché, l'homme aurait vécu dans une organisation politique faisant droit aux communautés naturelles ( l'homme a été constitué sous le régime de la famille: communauté naturelle, vous savez c'est cela que Christ est venu rétablir, il est venu donné sa grâce pour permettre à l'homme et la femme de pouvoir renouer avec son dessein originel).
Citation :
19,4 Il répondit : "N'avez-vous pas lu que le Créateur, dès l'origine, les fit homme et femme,
19,5 et qu'il a dit : Ainsi donc l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair ?
19,6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Eh bien ! ce que Dieu a uni, l'homme ne doit point le séparer" --
19,7 "Pourquoi donc, lui disent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie" --
19,8 "C'est, leur dit-il, en raison de votre dureté de coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; mais dès l'origine il n'en fut pas ainsi.
19,9 Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme -- pas pour "prostitution" -- et en épouse une autre, commet un adultère."
19,10 Les disciples lui disent : "Si telle est la condition de l'homme envers la femme, il n'est pas expédient de se marier."



il ne s'agit pas de vouloir changer le monde, mais de vouloir préserver ce qui a été établi par dieu et déclaré bon par lui. que la figure du monde passe, que les nations soient provisoires, elles le sont en tant que réalités politiques historiques, mais pas en tant que principe. votre approche de la question vous rend totalement perméable au discours cosmopolite. votre évocation de la parabole du talent se retourne totalement contre vous, on vous a donné un patrimoine( et non des moindres si vous êtes français, celui de la fille ainée de l'Eglise) que vous bradez. vous êtes comme Arnaud, vous objectivez l'eschatologie, sous prétexte des bouleversements à venir ( dont vous ne savez pas exactement la nature), vous lâchez tout, vous croyez être dans le secret des desseins de Dieu... vous dites où est la communauté Picte aujourd'hui? pour dire que la défense de toute nation est vaine. avec ce beau principe on pourrait dire où est la famille dumschmok et se convaincre que la défense de sa propre famille est veine.

Vous êtes perpétuellement excessif.
Le cosmopolitisme n'est pas une mauvaise chose en soi, il est d'ailleurs souvent à l'origine des nations nouvelles. Prenez la Gaule envahie par les romains pis les wisigoths, les francs, les Burgondes ! Ce qu'il faut combattre, c'est le relativisme qui souvent chemine dans l'ombre du cosmopolitisme.
La France disparaîtra, comme le reste, fille aînée de l'Eglise ou pas. La différence entre vous et moi n'est pas que je me réjouis de sa chute et vous pas, c'est que je suis réaliste et vous pas. C'est comme si nous avions une mère commune, ayant atteint ses vieux jours, perdant un peu la tête, n'étant que l'ombre d'elle-même, et que moi j'essaye de l'accompagner dans sa vieillesse, d'honorer ce qu'elle a pu faire de bien dans le passé, pendant que vous rêvez pour elle d'une nouvelle jeunesse, d'un retour impossible au temps de sa splendeur. Qui de nous deux a l'attitude la plus stérile ?
Quand à ce que j'ai dit, montrez où j'objective l'eschatologie ! Ce dont je vous ai parlé n'a rien à voir avec l'eschatlogie, simplement à la marche des nations, dont je n'ai nullement évoqué la disparition. Tout ce que je dis c'est que les nations naissent, se transforment et meurent, et sont remplacées par d'autres. Si vous pouvez démontrer le contraire, ou que Dieu veut le contraire, allez-y, mais cela m'étonnerait fort ! Les nations ne sont pas plus immortelles et immuables que les hommes qui les composent.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80869
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 11:54

Philippe Fabry a écrit:
Les nations ne sont pas plus immortelles et immuables que les hommes qui les composent.

Sauf un exception étonnante, qui n'empêche pas la spiritualisation de ses moeurs : israël.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 12:23

Arnaud Dumouch a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Les nations ne sont pas plus immortelles et immuables que les hommes qui les composent.

Sauf un exception étonnante, qui n'empêche pas la spiritualisation de ses moeurs : israël.

C'est vrai. Et là pour le coup on peut dire que c'est par volonté de Dieu.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 14:18

Arnaud Dumouch a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Les nations ne sont pas plus immortelles et immuables que les hommes qui les composent.
Sauf un exception étonnante, qui n'empêche pas la spiritualisation de ses moeurs : israël.

Je rappelle que - en tant qu'état-nation - Israël a 60 ans ! La France dans les 1513 ans.

Romains 9:envers nous qu'il a appelés non seulement d'entre les Juifs mais encore d'entre les païens... C'est bien ce qu'il dit en Osée : J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée. Et au lieu même où on leur avait dit : « Vous n'êtes pas mon peuple », on les appellera fils du Dieu vivant.

Spiritualisation : les nouveaux véritables Israélites sont les Chrétiens, la nouvelle véritable Israël est l'Église.

Où avez-vous vu que l'Ancienne Alliance devait perdurer ad vitam aeternam et absolument créer un état Juif parmi les Chrétiens et les ex-Chrétiens tombés dans l'Islam ? C'est juste un aléa historique.

Tant qu'ils n'embrassent pas tous l'Amour de Dieu en Christ, pour reformer le véritable Israël, ils se tueront pour un morceau de terre.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80869
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 15:16

Citation :
[quote="nilamitp"]

Je rappelle que - en tant qu'état-nation - Israël a 60 ans ! La France dans les 1513 ans.

Cher ami, lorsque le peuple français aura été arraché à sa terre et aura vécu loin d'elle 2000 ans, persécuté de toute opart, pour recréer 2000 plus tard dans sa terre son Etat, vous pourrez faire de telles comparaisons !

Citation :

Spiritualisation : les nouveaux véritables Israélites sont les Chrétiens, la nouvelle véritable Israël est l'Église.

Ici, on parle d'Israël comme peuple de chair, et non dans sa signification mystique.


Citation :
Où avez-vous vu que l'Ancienne Alliance devait perdurer ad vitam aeternam et absolument créer un état Juif parmi les Chrétiens et les ex-Chrétiens tombés dans l'Islam ? C'est juste un aléa historique.

Lisez la Bible et le NT. Vous verrez que de Moïse à Jésus, il est annoncé que ce peuple sera dispersé puis qu'il retrouvera sa terre. Ce genre d'annonce est fait 5 ou 6 fois.

Citation :
Tant qu'ils n'embrassent pas tous l'Amour de Dieu en Christ, pour reformer le véritable Israël, ils se tueront pour un morceau de terre.

Idem pour les Français, les Basques, les Allemands. Chacun, tant qu'il est sur terre, se bat pour sa terre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 16:41

Arnaud Dumouch a écrit:
Lisez la Bible et le NT. Vous verrez que de Moïse à Jésus, il est annoncé que ce peuple sera dispersé puis qu'il retrouvera sa terre. Ce genre d'annonce est fait 5 ou 6 fois.

Oui, mais l'Ancienne Alliance n'a plus lieu d'être et l'Islam n'a pas lieu d'être (enfin, si maintenant, sous la forme du Bahaïsme) !

Vous dites dans un premier temps peuple de chair et après vous sous-entendez qu'il s'agit bien du judaïsme et d'un état juif qui doit revenir en même temps que le peuple de chair ; ou alors je comprends pas bien.

Bon, c'est pas grave, bonne fin d'après-midi. Dans La Parousie du Christ rendra ADULTE la théologie musulmane, j'explique pourquoi, Jésus n'est pas le Fils dans le Coran.


Dernière édition par nilamitp le Sam 18 Juil 2009, 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 16:47

Cher julieng,

J'ai lu votre post avec attention. Je ne connaissais pas André de Muralt, j'en ai profité pour y mettre mon nez. Bon.

Et donc vous écrivez :
Citation :
J'ai toujours pensé que Heidegger faisait carrément l'impasse sur St Thomas. toutes les critiques que fait H. ne frôlant pas même St Thomas puisque la clé conceptuelle de toute sa pensée est le principe d'analogie, que son concept d'être n'est pas clos et ne peut donc être rabattu au niveau de l'étant.
La clé conceptuelle de toute la théologie de Thomas est le principe d’analogie, qui permet de dire quelque chose de Dieu sans le dire absolument, sans le mettre à notre disposition, sans le réifier. En somme dire que le premier moteur est Dieu serait abusif , mais dire que Dieu est premier moteur ( sans que cela soit exclusif) n'objectivise pas la transcendance de Dieu, ne la clôture pas.
Nous nous sommes parfaitement compris. C'est exactement ça.
Citation :
En fait ce qu' atteint Heidegger c'est la pensée occidentale qui s'est formée dans le sillage des théorie de potentia absoluta dei de Occam et Dun Scot. Occam a littéralement fait sauté le principe de causalité concourante et réciproque de causes totales qui est la réfraction dans l'ordre épistémologique de la nature ontologique même du Christ.
Nous sommes d'accord sur le fond, sur la question de l'oubli de l'être, que je préfère penser comme conspiration contre l'être. Mais là, permettez-moi de rester réservé sur ce que vous dites de Duns Scot, mais peu importe puisque la question n'est pas là.

Puis vous écrivez :
Citation :
Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi vous placez tout ceci sous la bannière de la métaphysique, alors que vous identifiez l'être au Dieu trine. pourquoi parler de conspiration contre l'Etre puisqu'il s'agit bien d'une conspiration contre le Christ et son Eglise ?
Je ne m'arrête pas à la métaphysique. La métaphysique a ici un rôle heuristique, c'est-à-dire qu'à partir de la considération d'une conspiration contre l'être, les choses peuvent se distribuer sur un plan ontique, sur le plan de l'expérience de l'étant.

La conspiration contre l'être est à la fois :
  • bannissement de l'être, et donc concrètement, « conspiration contre le Christ et son Eglise » (ce sont vos mots) ;
  • enfermement dans l'étant et là, la conspiration porte contre l'être naturel (aussi bien la nature humaine que la nature physique) -- c'est sur ce deuxième plan qu'a lieu la construction de l'Un qui se prend pour le Tout.

Et ce que j'ai souligné alors, c'est que c'est à partir de là qu'on peut entrer dans les aspects concrets de la politique de la jouissance.

Je dois dire que je n'avais jamais entendu parler de « théorie du complot » il y a encore quelques mois et que ma réflexion sur l'enfermement dans l'étant résulte de ma problématique qui est celle de l'étude des questions de la « jouissance ».

J'appelle jouissance la pratique du péché volontairement dérégulée. Autrement dit, la pratique du péché dans ses formes modernes, formes conçues assez souvent comme des avancées sociales.


La question est donc celle du mal aujourd'hui. Dans ses formes et son actualité. Le problème que je me pose n'est donc pas de savoir s'il y a ou non complot (au sens où l'on parle de théorie du complot), mais de savoir quelle stratégie développe le mal, dans sa forme actuelle de jouissance.


C'est pourquoi je me tiens un peu à distance d'un débat qui me semble marqué du même style de dénégation stérile -- à moins qu'il ne s'agisse de « déni », comme vous le qualifiez dans votre propre diagnostic -- que j'ai vu se manifester sur un autre fil.

Dans l'attente que cela se calme, bien amicalement à tous,

Gaston
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80869
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Sam 18 Juil 2009, 23:41

nilamitp a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Lisez la Bible et le NT. Vous verrez que de Moïse à Jésus, il est annoncé que ce peuple sera dispersé puis qu'il retrouvera sa terre. Ce genre d'annonce est fait 5 ou 6 fois.

Oui, mais l'Ancienne Alliance n'a plus lieu d'être et l'Islam n'a pas lieu d'être (enfin, si maintenant, sous la forme du Bahaïsme) !

Vous dites dans un premier temps peuple de chair et après vous sous-entendez qu'il s'agit bien du judaïsme et d'un état juif qui doit revenir en même temps que le peuple de chair ; ou alors je comprends pas bien.

Bon, c'est pas grave, bonne fin d'après-midi. Dans La Parousie du Christ rendra ADULTE la théologie musulmane, j'explique pourquoi, Jésus n'est pas le Fils dans le Coran.

Le peuple Juif doit revenir comme peuple de chair car il a encore d'importantes prophéties qui doivent se réaliser par lui, dont le retour du Christ dans sa gloire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Dim 19 Juil 2009, 01:56

Bonsoir,
je vois avec satisfaction que ce fil donne lieu à des discussions complexes, mais qui partent dans de nombreuses directions. J'ai dans l'idée que le thème des "théories du complot" va devenir une des choses majeures des années à venir, tellement cette tournure d'esprit est maintenant commune, et devient la nouvelle idéologie, reconfigurant pas mal de choses. Il est dommage qu'en France si peu d'intellectuels (à part Taguieff)à n'y travaillent...
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Dim 19 Juil 2009, 18:57

Petite digression non inutile.

Lu sur un site de conseil financier (boursorama) :

Benoît XVI réclame une "autorité politique mondiale" face à la crise :
Citation :
Le pape Benoît XVI réclame la création d'une "autorité politique mondiale" pour "assainir les économies frappées par la crise" et "prévenir son aggravation et de plus grands déséquilibres", dans sa première encyclique sociale publiée mardi.

"Pour le gouvernement de l'économie mondiale, pour assainir les économies frappées par la crise, pour prévenir son aggravation et de plus grands déséquilibres", il "est urgent que soit mise en place une véritable +Autorité politique mondiale+", affirme le pape dans ce texte de 150 pages intitulé "Caritas in veritate" qui fait le tour de l'ensemble des questions posées à la société actuelle.

Cette instance, qui constituerait "un degré supérieur d'organisation à l'échelle internationale de type subsidiaire pour la gouvernance de la mondialisation", devrait aussi "procéder à un souhaitable désarmement intégral, arriver à la sécurité alimentaire, assurer la protection de l'environnement et réguler les flux migratoires", ajoute Benoît XVI dans cette communication aux évêques et, par leur intermédiaire, à l'ensemble des catholiques.

Elle devra, affirme-t-il, "être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité (et) être ordonnée à la réalisation du bien commun".

Il faudra également qu'elle soit "reconnue par tous" et "jouisse d'un pouvoir effectif pour assurer à chacun la sécurité, le respect de la justice et des droits".

Elle possédera enfin "la faculté de faire respecter ses décisions par les différentes parties", de même que "les mesures coordonnées adoptées par les divers forums internationaux".
Le pape deviendrait-il mondialiste ? Voyons cela de plus près.

Citation :

Elle devra, affirme Benoit XVI, "être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité (et) être ordonnée à la réalisation du bien commun".
Comme quoi la question essentielle pour les catholiques n'est pas le NOM (nous ne nous obsédons pas sur des "complots") mais le bien commun (nous restons fixés en Dieu).

Un ordre mondial qui serait centré sur le bien commun est un ordre possible : ce n'est pas la forme institutionnelle qui est condamnable, c'est le contenu totalitaire que les "maîtres du monde", nouveaux marchants du temple, cherchent à lui donner.


Le pape prend donc acte de la réalité de la mondialisation, position réaliste, et avance une contre-proposition catholique face aux projets mondialistes.

Qu’il y ait de l’Un qui se prenne pour le Tout ce n’est pas possible car le Un est au Christ : « Que tous soient Un, Père, comme Toi et Moi sommes Un ».


Il me semble que cette proposition du pape peut être interprétée en deux sens :
  • Interprétation a minima (hypothèse faible) : le pape anticipe ce qui arrive et qui est inéluctable. Il sait la menace qui pèse sur le monde entier, et dicte la manière dont ce gouvernement mondial devrait, idéalement, gérer les peuples.
  • Hypothèse forte : le pape esquisse la possibilité d’une humanité Une, guidée par une Eglise Une.

G


Dernière édition par gaston le Dim 19 Juil 2009, 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Dim 19 Juil 2009, 20:54

gaston a écrit:
Petite digression non inutile.

Lu sur un site de conseil financier (boursorama) :

Benoît XVI réclame une "autorité politique mondiale" face à la crise :
Citation :
Le pape Benoît XVI réclame la création d'une "autorité politique mondiale" pour "assainir les économies frappées par la crise" et "prévenir son aggravation et de plus grands déséquilibres", dans sa première encyclique sociale publiée mardi.

"Pour le gouvernement de l'économie mondiale, pour assainir les économies frappées par la crise, pour prévenir son aggravation et de plus grands déséquilibres", il "est urgent que soit mise en place une véritable +Autorité politique mondiale+", affirme le pape dans ce texte de 150 pages intitulé "Caritas in veritate" qui fait le tour de l'ensemble des questions posées à la société actuelle.

Cette instance, qui constituerait "un degré supérieur d'organisation à l'échelle internationale de type subsidiaire pour la gouvernance de la mondialisation", devrait aussi "procéder à un souhaitable désarmement intégral, arriver à la sécurité alimentaire, assurer la protection de l'environnement et réguler les flux migratoires", ajoute Benoît XVI dans cette communication aux évêques et, par leur intermédiaire, à l'ensemble des catholiques.

Elle devra, affirme-t-il, "être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité (et) être ordonnée à la réalisation du bien commun".

Il faudra également qu'elle soit "reconnue par tous" et "jouisse d'un pouvoir effectif pour assurer à chacun la sécurité, le respect de la justice et des droits".

Elle possédera enfin "la faculté de faire respecter ses décisions par les différentes parties", de même que "les mesures coordonnées adoptées par les divers forums internationaux".
Le pape deviendrait-il mondialiste ? Voyons cela de plus près.

Citation :

Elle devra, affirme Benoit XVI, "être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité (et) être ordonnée à la réalisation du bien commun".
Comme quoi la question essentielle pour les catholiques n'est pas le NOM (nous ne nous obsédons pas sur des "complots") mais le bien commun (nous restons fixés en Dieu).

Un ordre mondial qui serait centré sur le bien commun est un ordre possible : ce n'est pas la forme institutionnelle qui est condamnable, c'est le contenu totalitaire que les "maîtres du monde", nouveaux marchants du temple, cherchent à lui donner.


Le pape prend donc acte de la réalité de la mondialisation, position réaliste, et avance une contre-proposition catholique face aux projets mondialistes.

Qu’il y ait de l’Un qui se prenne pour le Tout ce n’est pas possible car le Un est au Christ : « Que tous soient Un, Père, comme Toi et Moi sommes Un ».


Il me semble que cette proposition du pape peut être interprétée en deux sens :
  • Interprétation a minima (hypothèse faible) : le pape anticipe ce qui arrive et qui est inéluctable. Il sait la menace qui pèse sur le monde entier, et dicte la manière dont ce gouvernement mondial devrait, idéalement, gérer les peuples.
  • Hypothèse forte : le pape esquisse la possibilité d’une humanité Une, dirigée par une Eglise Une.

G


Le pape invite même à s'inspirer de la finance islamique :

Le Vatican a déclaré que la finance islamique pourrait aider les banques occidentales en crise.Le Vatican a déclaré que les banques devraient prêter attention aux règles de la finance islamique pour restaurer la confiance chez leurs clients en ces temps de crise économique mondiale.

« Les principes éthiques sur lesquels est basée la finance islamique rapprochent les banques de leurs clients et du véritable esprit qui devrait caractériser tous services financiers. » a écrit le journal officiel du Vatican, l’Osservatore Romano, dans un article de sa dernier numéro en fin de journée hier [ndt : 3 mars 2009].

Dans cet article, l’auteur Loretta Napoleoni et l’experte en titres à revenus fixes de l’Abaxbank Spa, Claudia Segre, écrivent que « les banques occidentales pourraient utiliser des produits comme les obligations islamiques, appelées sukuk, comme garanties ». Les sukuk pourraient servir à financer « l’industrie automobile ou les prochains jeux olympiques de Londres » selon eux.

Dans un discours du 7 octobre 2008, le pape Benoît XVI avait fait part de ses réflexions sur la chute des marchés financiers en déclarant que « l’argent disparaît, ce n’est rien» et en concluant que « la seule réalité qui vaille, c’est la parole de Dieu». Le Vatican a prêté attention à la crise financière mondiale et publié des articles dans son journal officiel qui reprochent au modèle de l’économie de marché « de s’être développé trop et mal au cours des deux dernières décennies. »

L’éditeur de l’Osservatore, Giovanni Maria Vian, a dit que « les grandes religions ont toujours eu une attention commune à l’égard de la dimension humaine de l’économie », selon le Corriere della Sera d’aujourd’hui [ndt : 4 mars 2009].


Source : Bloomberg.com, by Lorenzo Totaro, March 2009 -

Attention, le pape va devenir un islamiste, terroriste, et tous les autres mots finissant en iste Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Dim 19 Juil 2009, 21:19


Il n’y aura qu’un seul troupeau et un seul pasteur, dit l’évangile.


Jésus sait qu’il y a des brebis qui ne sont pas de son troupeau. Il veut les sauver et les conduire, elles aussi, dans sa bergerie.

Ce qui est à l'ordre du jour, c'est la question de la nature de l'Un que nous avons à vivre.

g
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Dim 19 Juil 2009, 21:24

gaston a écrit:


Jésus sait qu’il y a des brebis qui ne sont pas de son troupeau.

Ces brebis ne sont pas forcément celles qu'on croit
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80869
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Dim 19 Juil 2009, 21:41

Cher Gaston, votre vision du pape est dans la dialectique comme si, pour lui, le diable était le marché et que, par défaut, il faisait avec.

Pas du tout.

Sa vision est simplement harmonieuse. L'argent est bon s'il est à sa place (c'est-à-dire pas celle de Dieu).

Si une solution réaliste permet de gérer l'argent de manière plus harmonisée au bien commun, alors le pape est pour.

Cette position équilibrée a toujours été celle de l'Eglise, depuis le pape Léon XIII (1890) et Benoît XVI ne fait que l'appliquer à la nouvelle donne mondialisée.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 13:30

Cher Arnaud Dumouch,

Pardon d’avoir tardé à vous répondre, j’étais retenu par des obligations de famille.

Vous avez écrit :
Citation :
votre vision du pape est dans la dialectique comme si, pour lui, le diable était le marché et que, par défaut, il faisait avec.

Pas du tout.
Effectivement, j'ai écrit quelque chose de ce genre, la rhétorique dépréciative en moins.

Quand vous dites « le diable était le marché », j'ai dit quelque chose en effet comme quoi nous sommes à l'heure des ténèbres. Cela vous paraît-il contestable ?

Quand vous dites « par défaut », j'ai dit plus exactement « par réalisme ». Cela vous paraît-il contestable ?

Si cela vous paraissait contestable, nous serions en désaccord. Mais si cela ne vous paraît pas contestable, nous sommes d'accord.

Vous avez écrit :
Citation :
Sa vision est simplement harmonieuse. L'argent est bon s'il est à sa place (c'est-à-dire pas celle de Dieu).
Je suis tout à fait d'accord avec vous.

Vous avez écrit :
Citation :
Si une solution réaliste permet de gérer l'argent de manière plus harmonisée au bien commun, alors le pape est pour.
Je suis tout à fait d'accord avec vous.

Vous avez écrit :
Citation :
Cette position équilibrée a toujours été celle de l'Eglise, depuis le pape Léon XIII (1890) et Benoît XVI ne fait que l'appliquer à la nouvelle donne mondialisée.
Je suis tout à fait d'accord avec vous. Nous pouvons poursuivre notre débat.

Gaston
Revenir en haut Aller en bas
 
Un phénomène nouveau : les théories du complot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un phénomène nouveau : les théories du complot
» Théories du Complot : le TOP 10 des conspirations
» 10 théories du complot qui se sont révélés exactes
» Les théories du complot, quoi en penser ?
» Les théories du complot.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: