DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un phénomène nouveau : les théories du complot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Dim 19 Juil 2009, 21:24

gaston a écrit:


Jésus sait qu’il y a des brebis qui ne sont pas de son troupeau.

Ces brebis ne sont pas forcément celles qu'on croit
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Dim 19 Juil 2009, 21:41

Cher Gaston, votre vision du pape est dans la dialectique comme si, pour lui, le diable était le marché et que, par défaut, il faisait avec.

Pas du tout.

Sa vision est simplement harmonieuse. L'argent est bon s'il est à sa place (c'est-à-dire pas celle de Dieu).

Si une solution réaliste permet de gérer l'argent de manière plus harmonisée au bien commun, alors le pape est pour.

Cette position équilibrée a toujours été celle de l'Eglise, depuis le pape Léon XIII (1890) et Benoît XVI ne fait que l'appliquer à la nouvelle donne mondialisée.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 13:30

Cher Arnaud Dumouch,

Pardon d’avoir tardé à vous répondre, j’étais retenu par des obligations de famille.

Vous avez écrit :
Citation :
votre vision du pape est dans la dialectique comme si, pour lui, le diable était le marché et que, par défaut, il faisait avec.

Pas du tout.
Effectivement, j'ai écrit quelque chose de ce genre, la rhétorique dépréciative en moins.

Quand vous dites « le diable était le marché », j'ai dit quelque chose en effet comme quoi nous sommes à l'heure des ténèbres. Cela vous paraît-il contestable ?

Quand vous dites « par défaut », j'ai dit plus exactement « par réalisme ». Cela vous paraît-il contestable ?

Si cela vous paraissait contestable, nous serions en désaccord. Mais si cela ne vous paraît pas contestable, nous sommes d'accord.

Vous avez écrit :
Citation :
Sa vision est simplement harmonieuse. L'argent est bon s'il est à sa place (c'est-à-dire pas celle de Dieu).
Je suis tout à fait d'accord avec vous.

Vous avez écrit :
Citation :
Si une solution réaliste permet de gérer l'argent de manière plus harmonisée au bien commun, alors le pape est pour.
Je suis tout à fait d'accord avec vous.

Vous avez écrit :
Citation :
Cette position équilibrée a toujours été celle de l'Eglise, depuis le pape Léon XIII (1890) et Benoît XVI ne fait que l'appliquer à la nouvelle donne mondialisée.
Je suis tout à fait d'accord avec vous. Nous pouvons poursuivre notre débat.

Gaston
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 13:44

2ème digression non inutile à propos de Tony Blair et de son projet de religion mondiale.

Du 1er au 5 mai 2009, l’académie pontificale des sciences sociales s’est réunie en session plénière au Casino de Pie IV, dans les jardins du Vatican, sur le thème: "La doctrine sociale catholique et les droits de l’homme".

L'académie regroupe trois douzaines de spécialistes venant de différents pays et aux orientations diverses. Le prix Nobel Joseph Stiglitz, économiste à la Columbia University, qui en fait partie, a fait un exposé. A l’issue de leurs travaux, les membres de l'académie ont été reçus par Benoît XVI, qui leur a adressé un discours.

Mais les premiers à parler ont été deux autres intervenants: l'archevêque français Roland Minnerath et le prêtre belge Michel Schooyans.

Ils s’étaient mis d’accord sur leurs discours. Minnerath a traité la question des "droits subjectifs" de la personne, en faisant ressortir le contraste entre les traditions de l’Eglise et celles des Lumières laïcistes.

Pour sa part, Schooyans a voulu "montrer la fécondité des thèses exposées par Mgr Minnerath lorsqu'elles sont sollicitées pour analyser des problèmes contemporains". Concrètement, il les a appliquées à la présidence d’Obama et auleader européen qui lui ressemble le plus, Tony Blair. Voici l’extrait concernant les activités mondialistes (section religion) de ce dernier :

Citation :
« Le think-tank fondé par l’ex-premier ministre britannique sous le nom de Tony Blair Faith Foundation aura, parmi ses attributions, de reconstruire les grandes religions comme son collègue Barack Obama reconstruira la société mondiale.

Dans ce but, la fondation en question devra répandre les "nouveaux droits", en utilisant à cette fin les religions du monde et en adaptant celles-ci à leurs nouvelles tâches. Ces religions devront être réduites au même commun dénominateur, c’est-à-dire vidées de leur identité.


Cela ne pourra se faire que moyennant l’instauration d’un droit international inspiré de Hans Kelsen (1881-1973) et appelé à valider tous les droits propres aux nations souveraines. Ce droit devra aussi s’imposer aux religions du monde de telle façon que la "foi" nouvelle soit le principe unificateur de la société mondiale.

§§§


(Une parenthèse à propos de Kelsen : On assiste aujourd'hui à une contestation du droit naturel (et donc de la loi naturelle) qui vient de l'influence de la théorie positive du droit, élaborée principalement par un auteur du nom de Kelsen (1881-1973). Sous l'influence de Kelsen s'est propagée une nouvelle conception du droit et, donc, des droits de l'homme.

Tout ce qu'on a pu expliquer concernant les droits innés de l'homme qui, parce qu'il est homme, a des droits inhérents à sa nature, est contesté. Tout cela est nié, mis entre parenthèses, bafoué, oublié. Seules subsistent les normes juridiques, seul subsiste le droit positif, à l'exclusion de toute référence aux droits naturels, et donc à la loi naturelle.

Exit tout droit naturel.

Dans ce contexte, seules les décisions juridiques méritent étude et respect. A présent, ces ordres juridiques, ces dispositions établies dans les codes, peuvent changer au gré des intérêts de celui qui a pouvoir de les définir. Ils sont le pur produit de celui qui détient le pouvoir, de celui qui réussit à imposer sa vision de la nature de tel ou tel droit humain.)


§§§


En fait, le projet de Tony Blair prolonge et amplifie l'Initiative des Religions Unies, apparue il y a plusieurs années. Il prolonge également la Déclaration pour une éthique planétaire, dont Hans Küng est l’un des principaux inspirateurs.

Ce plan ne pourra se réaliser qu'au prix du sacrifice de la liberté religieuse, de l'imposition d'une lecture "politiquement correcte" des Écritures et du sabotage des fondements naturels du droit. Déjà Machiavel recommandait l'utilisation de la religion à des fins politiques…


§§§


La "conversion" très médiatisée de l’ancien premier ministre au catholicisme ainsi que son interview en avril 2009 à la revue gay "Attitude" permettent d’encore mieux comprendre les intentions de Tony Blair concernant les religions, à commencer par la religion catholique. Le discours du Saint-Père, notamment sur le préservatif, serait d’une autre génération. Le récent "converti" n’hésite pas à expliquer au pape non seulement ce que celui-ci doit dire, mais aussi ce qu’il doit croire ! Est-il catholique? Mr Blair ne croit pas à l’autorité du pape.

§§§


Nous voici revenus au temps de Hobbes, sinon à Cromwell: c’est le pouvoir civil qui définit ce qu’il faut croire. La religion est vidée de son contenu propre, de sa doctrine; n’en reste qu’un résidu de morale, défini par le Léviathan.

(Le "Léviathan" est le nom que le philosophe anglais Hobbes (XVII°siècle) donne à l'Etat tel qu'il le conçoit.)

On ne dit pas qu’il faille nier Dieu, mais dorénavant Dieu n’a plus rien à faire dans l’histoire des hommes et de leurs droits: nous revenons au déisme. Dieu est remplacé par le Léviathan. A celui-ci de définir, s’il le veut, une religion civile. A lui d’interpréter, s’il le veut et comme il le veut, les textes religieux. La question de la vérité de la religion n’a plus de pertinence.

Les textes religieux, et en particulier bibliques, doivent être compris dans leur sens purement "métaphorique"; c’est ce que recommande Hobbes (III, XXXVI). A la limite, seul le Léviathan peut interpréter les Écritures. Il faut en outre réformer les institutions religieuses pour les adapter au changement. Il faut même prendre en otages quelques personnalités religieuses, appelées à cautionner la nouvelle "foi" sécularisée, celle du "civil partnership".


§§§


Les droits de l’homme tels qu’ils sont conçus dans la tradition réaliste sont passés ici au fil de rasoir. Tout est relatif. Il ne reste de droits que ceux définis par le Léviathan. Comme l’écrit Hobbes, "La loi de nature et la loi civile se contiennent l’une l’autre, et sont d’égale étendue." (I, XXVI, 4). Il ne reste de vérité que celle énoncée par le même Léviathan. Seul celui-ci décide comment le changement doit être conduit.

Le projet Blair ne peut se réaliser sans remettre en question la distinction et les rapports entre l'Église et l'État. Ce projet risque de nous faire régresser à une époque où le pouvoir politique s'attribuait la mission de promouvoir une confession religieuse ou d’en changer. Dans le cas de la Tony Blair Faith Foundation, il s'agirait même de promouvoir une et une seule confession religieuse, qu'un pouvoir politique universel, global, imposerait à l'ensemble du monde. Rappelons que le projet Blair, imprégné de New Age, a été préparé idéologiquement par l'Initiative pour les Religions Unies ainsi que par la Déclaration pour une éthique planétaire (déjà citées) et est appuyé par de nombreuses fondations similaires.


Ce projet rappelle évidemment l'histoire de l'anglicanisme et de sa fondation par le "défenseur de la foi", Henri VIII. Le projet des religions unies et réduites à un commun dénominateur est toutefois plus discutable encore que ne l'était le projet d'Henri VIII.

En effet, la réalisation de ce projet postule la mise sur pied d'un gouvernement mondial et d’une police globale des idées. Ainsi qu'on l'a vu à propos de Barack Obama, les artisans de la gouvernance mondiale s'appliquent à imposer un système de positivisme juridique faisant procéder le droit de la volonté suprême, de laquelle dépend la validation des droits particuliers.

Désormais, si toutefois devait se réaliser le projet de M. Blair, les agents de la gouvernance mondiale imposeront, par un nouvel Acte de Suprématie, une religion unique, validée par les interprètes de la volonté suprême, dont le Vicaire général est peut-être déjà trouvé (Hobbes, III, XXXVI).
»
.

g
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 13:58

Cher Gaston,

Tant que vous aurez un corps obligé de se nourrir, tant que vous vivrez sur cette terre, vous aurez besoin d'acheter et de vendre. Il n'y a là rien de mal. C'est ainsi que Dieu a fait l'homme.

Ce qui est péché, ce n'est pas le commerce ni le système capitaliste modéré par des lois comme le demandait Léon XIII. Ce qui est mauvais, c'est le péché capital (avarice, envie, orgueil).

Et ces péchés là ne sont pas EN SOI, dans le commerce. Ils sont dans le coeur des hommes pécheurs.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 14:02

boudo a écrit:
Merci beaucoup . Je crois commencer à comprendre .
Les humains préféreraient se sentir exister que d'être . Et un complot donne l'impression d'exister plus fort . Ce n'est qu'une impression , tout philosophe devrait pouvoir s'en rendre compte . Mais il n'y a pas assez de philosophes , semble-t-il .

bonjour Boudo,

oui et ceux qui on plus en plus de pouvoir par l'emprise de leur (trône) se sentent exister plus fort en en imposant au reste des hommes et en épatant ceux de leurs classe qui ne peuvent pas suivre , quand tu te retourve parmis les 50 puissant de ce monde tu dois vraiment avoir des sensations de puissance et une intimité avec celui qui disait a je ne sais plus qui sur le toit d'un bâtiment " si Tu m'adore je Te donnerais tous ces Royaumes et leurs puissances !"

aux mains du prince de c emond eil n'y a pas de vie, mais seulement de la survie et donc pour survivre il faut manipuler et quand on arrive a la globalisation mondiale cela s'appelle comploter !

de plus c'est des faits, nos braves non comploteurs sous couvert de charité sont au pieds des principaux puits de pétrole et quand les droits de l'homme les dérangent ils passent outre, avec de tels démonstration et négation public, sauf a être aveugle on peut espérer le pire !

tiens bon Boudo on est peut être pas exactement dans l'axe mais pas a coté de la plaque !! il n'y a pas que des comploteurs dans le monde, mais ceux qui le font le font très très bien et avec des moyens considérable !
et s'il faut être conforme a la pensé dominante et lrassurente que suivent le aveugles , je suis heureux d'être un parano , on reprochais a Jésus d'égarer les gens parce qu'IL remettait des choses ancestrale en question encore un qui voulait pas suivre la pensé dominante.

manipuler ce n'est pas forcément créer les évènements (bien que parfois si) c'est donner une orientation autre a un événement et empécher qu'il atteigne son but, exemple les attentas du 11 septembre , certainement certains avaient décider d'y travailler , l'habileté a été de les permettre et même de les amplifier, ainsi ils ont pu faire une guerre de conquête en passant pour des libérateurs en se moquant de toute sles valeurs que l'on dit démocratique et humaine, dans le fond c'est guère mieux que le fanatisme religieux c'est plus dangereux car c'est plus pervers !

il fait bien nuit et c'est bien leur heure ! :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 16:43

Citation :
Cher Gaston,

Tant que vous aurez un corps obligé de se nourrir, tant que vous vivrez sur cette terre, vous aurez besoin d'acheter et de vendre. Il n'y a là rien de mal. C'est ainsi que Dieu a fait l'homme.

Ce qui est péché, ce n'est pas le commerce ni le système capitaliste modéré par des lois comme le demandait Léon XIII. Ce qui est mauvais, c'est le péché capital (avarice, envie, orgueil).

Et ces péchés là ne sont pas EN SOI, dans le commerce. Ils sont dans le coeur des hommes pécheurs.
_________________
Arnaud
Cher Arnaud Dumouch,

Vous avez mal compris ma pensée. Je ne condamne en rien le capitalisme.

Je dirais qu'en gros il existe trois conceptions économiques majeures lorsqu'on considère les choses sous le rapport capital/travail :
  • soit le capital domine le travail : c'est le capitalisme dur et exploiteur dont on a pu connaître plusieurs formes au cours de l'histoire, jusqu'à la forme financière actuelle qui est peut-être la plus sauvage, parce que globale ;
  • soit le travail domine le capital : c'est le communisme et cela se passe de commentaires ;
  • soit le capital s'harmonise avec le travail : c'est la conception de Léon XIII, inspirée d'un économiste français qu'il admirait beaucoup, Frédéric Bastiat.
Bien entendu, cette harmonie travail/capital doit être recherchée au niveau d'une authentique charité et non au niveau d'une quelconque idéologie de la solidarité : Bastiat avait écrit des critiques très dures sur une solidarité basée sur la réglementation, avec une grande lucidité et une ironie dont il était coutumier.

Je conçois fort bien que Benoît XVI se place dans cette tradition. En particulier il est admirable de voir la façon dont il situe la personne comme point de référence pour le capitalisme modéré qu'il promeut.

Ce que je dis, c'est qu'il se trouve dans un contexte économique nouveau, qui est celui de la construction à marche forcée de ce Nouvel Ordre Mondial qui fait partie de l'agenda de toutes les élites politiques et économiques mondiales. Je dis simplement que Benoît XVI est tenu de prendre en compte cette réalité nouvelle dont l'idéologie est celle du mondialisme.


Le programme mondialiste est un programme concerté, pas besoin de parler de complot, c'est un programme bien connu qui se développe sur plusieurs plans : au plan économique, la vision n'est pas celle d'un capitalisme modéré, mais d'un capitalisme effroyablement destructeur. Cette destruction programmée des économies nationales est fondée sur une vision stratégique globale de reconstruction du système monétaire dont le but final est la dématérialisation monétaire et son informatisation intégrale : c'est la problématique du « puçage » corporel, a visée « économique », de la population mondiale.

L'encyclique ne développe pas de critiques directes du capitalisme actuel. Elle se place dans le cadre de la construction du Nouvel Ordre Mondial, et en particulier du Gouvernement Mondial, pour y mettre en valeur la dignité de la personne. Par opposition évidemment à la domestication des individus que cherchent à obtenir les projets mondialistes.

C'est pourquoi je dis qu'il y a là deux conceptions de l'Un :
la conception mondialiste, qui est celle de l'Un qui veut se faire aussi gros que le Tout, conception totalitaire ;
la conception du pape, qui est celle du Un appelé dans la prière de Jésus : « Que tout soit Un, Père, comme Toi et Moi sommes Un ».

Si cette prière se réalisait dans sa portée littérale, il y aurait un seul pasteur et un seul troupeau. C'est tout ce que j'ai dit.

Gaston
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 16:52

gaston a écrit:
Je dis simplement que Benoît XVI est tenu de prendre en compte cette réalité nouvelle dont l'idéologie est celle du mondialisme.

il n'y a pas d'idéologie de la mondialisation. Il y a un FAIT de la mondialisation. Il se réalise à cause des technologies nouvelles.

Suprimez les télécommunications modernes, les navires, les avions, et le monde redeviendra national puis régional.


Citation :

Le programme mondialiste est un programme concerté, pas besoin de parler de complot, c'est un programme bien connu qui se développe sur plusieurs plans

De même, il n'y a pas de "programme". Les faits s'imposent d'eux-mêmes.
Ex: puisqu'il y a commerce mondial, il faut bien instaurer des règles mondiales.

Puisqu'il y a risque de guerres mondiales, il faut instaurer une Police mondiale etc.

Citation :

Si cette prière se réalisait dans sa portée littérale, il y aurait un seul pasteur et un seul troupeau. C'est tout ce que j'ai dit.

L'Eglise doit annoncer l'évangile à ce monde nouveau et unifier. Mais elle sait, de manière expérimentale et prophétique, que des Antéchrist viendront, prêchant d'autres évangiles. Eh bien ! Elle fait confiance à Dieu. C'est lui qui donne vie à la foi. C'est lui qui annonce la venue du dernier Antéchrist et sa défaite finale.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 17:02

Arnaud Dumouch a écrit:
gaston a écrit:
Je dis simplement que Benoît XVI est tenu de prendre en compte cette réalité nouvelle dont l'idéologie est celle du mondialisme.

il n'y a pas d'idéologie de la mondialisation. Il y a un FAIT de la mondialisation. Il se réalise à cause des technologies nouvelles.

Suprimez les télécommunications modernes, les navires, les avions, et le monde redeviendra national puis régional.


Personnellement je pense qu'il y a bien une idéologie de la mondialisation. Il y a des cercles de pensée, des courants qui cherchent à abolir les nations, pensent que c'est une bonne chose.
Toutefois, je pense que d'une part l'idéologie naît du fait et avec le fait, et que les idéologues n'ont aucune incidence notable sur le phénomène. Ils peuvent l'accompagner, parfois le hâter très légèrement, peut-être de quelques années. Mais ils n'ont cette petite influence que tant que le monde va dans le même sens, et ils seraient emportés comme fétus si le vent se mettait à tourner. Comme tu le dis, mon cher Arnaud, si des difficultés majeures naissaient au niveau mondial (disparition de l'US Navy, mise hors services de satellites de télécommunications...) nous assisterions aussitôt, par la force des choses, à un repli général, et les idéologues, quelques soient leurs réseaux, n'y pourraient rien. Au contraire, leurs structures seraient victimes de l'évolution inverse.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 17:14

Je partage cette nuance.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 18:24

Cher Arnaud Dumouch,

Vous avez écrit :
Citation :
« il n'y a pas d'idéologie de la mondialisation. Il y a un FAIT de la mondialisation. Il se réalise à cause des technologies nouvelles. »
Eh bien, voilà une surprise. Je comprends qu'en vous privant du concept de mondialisme, vous ne puissiez comprendre que peu de choses à ce qui a lieu.

Bien entendu, je continue à soutenir avec vigueur cette distinction absolument nécessaire à tout analyste sérieux : il y a la mondialisation, qui est un fait comme vous le soulignez, et d'autre part il y a le mondialisme, qui est une conception de la gestion de ce fait, et que j'appellerai sans hésiter une idéologie.

Citons par exemple là-dessus un spécialiste des questions de la mondialisation, vu sous l'angle de la guerre économique, le Général Pichot-Duclos, commandant de l'École inter-armées du renseignement et des études linguistiques de Strasbourg dans les années 90, créateur du service de l'intelligence économique (INTELCO), créateur de l'École de guerre économique au sein de l'ELSCA (école libre) de Paris et conseiller pour la stratégie des entreprises et l'intelligence économique auprès du Commissariat général aux Plan en 1994.

La citation est tirée de son livre « Les Guerres secrètes de la Mondialisation » (Ed. Lavauzelle, 2002), qui traite des nouveaux aspects des guerres modernes : guerre économique, guerre de l'information, guerre terroriste. Ici, le Général va parler de la guerre économique.

Après avoir distingué les vocables, « mondialisme » et « mondialisation », le Général écrit :
Citation :
« l'affaire est plus importante qu'une simple querelle sémantique. Il s'agit de deux concepts différents.

En effet, la mondialisation est un processus en marche ; résultat mécanique des forces du marché mondial, elle existe, elle EST, qu'on l'approuve ou qu'on la combatte. Ne pouvant s'y opposer, il s'agit de l'organiser pour que son bilan soit favorable aux hommes, collectivement et individuellement. C'est la seule manière positive de considérer la mondialisation.

Le mondialisme est une sorte d'idéologie : celle-ci anime bon nombre de cercles plus ou moins confidentiels, en tout cas réservés aux membres invités ou cooptés ou initiés : c'est la Trilatérale, la Conférence Bilderberg, l'Institut d'Aspen, etc. L'élite politique, financière ou industrielle qui s'y rassemble partage la conviction que le gouvernement mondial est nécessaire et que, pour l'instaurer, il faut détruire ou neutraliser les structures jugées dépassées que sont les États nationaux, voire les nations elles-mêmes. Les critères retenus sont résolument matérialistes et les méthodes envisagées une caricature de la démocratie. Il s'agit là d'une nouvelle forme de totalitarisme. Elle doit être combattue par tous les moyens. »
Cette autorité vous paraît-elle suffisante pour qu'au moins vous envisagiez d'examiner la question ?

De plus, comment expliquez-vous le projet de religion mondiale animé par Tony Blair que j'ai présenté dans un précédent post ? Est-ce un fait de la mondialisation « qui s'impose de lui-même », ou bien est-ce la mise en place d'un programme mondial pour le moins singulier ?

Gaston
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 18:56

Pas besoin d'autorité pour savoir que les chrétiens veulent une mondialisation chrétienne, les musulmans la veulent musulmane, les athées la veulent athée et hédoniste. drunken

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 20:45

Cher Arnaud Dumouch,

Vous écrivez :
Citation :
Pas besoin d'autorité pour savoir que les chrétiens veulent une mondialisation chrétienne, les musulmans la veulent musulmane, les athées la veulent athée et hédoniste.
Vous pouvez ajouter : et les mondialistes, drivés par leur élite -- qui n'est pas athée, loin de là, et qui n'est pas à proprement parler hédoniste non plus --, veulent un monde organisé selon une structure néo-féodale.

Je veux bien vous expliquer les raisons économiques pour lesquelles ils sont capables d'imprimer à la mondialisation la direction qui sert leurs projets. Mais serai-je lu ?

G
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 21:21

Cher Philippe Fabry,

Vous écrivez:
Citation :
Personnellement je pense qu'il y a bien une idéologie de la mondialisation. Il y a des cercles de pensée, des courants qui cherchent à abolir les nations, pensent que c'est une bonne chose.

Toutefois, je pense que d'une part l'idéologie naît du fait et avec le fait, et que les idéologues n'ont aucune incidence notable sur le phénomène. Ils peuvent l'accompagner, parfois le hâter très légèrement, peut-être de quelques années. Mais ils n'ont cette petite influence que tant que le monde va dans le même sens, et ils seraient emportés comme fétus si le vent se mettait à tourner.

Comme tu le dis, mon cher Arnaud, si des difficultés majeures naissaient au niveau mondial (disparition de l'US Navy, mise hors services de satellites de télécommunications...) nous assisterions aussitôt, par la force des choses, à un repli général, et les idéologues, quelques soient leurs réseaux, n'y pourraient rien. Au contraire, leurs structures seraient victimes de l'évolution inverse.
Je suis assez d'accord avec ce que vous dites, sauf pour ce qui est de la "petite influence sur les évènements". Bien au contraire les mondialistes ont une grosse influence sur le cours de la mondialisation.

Sans entrer dans les détails des mécanismes d'actions économiques, que je réserve à M. Dumouch, si cela l'intéresse, voyons ce que pensent actuellement les mondialistes eux-mêmes, que j'appellerai les nouveaux marchands du temple.

§§§

L'une des principales sociétés de pensée à l'origine du projet du Nouvel Ordre Mondial, qui rassemble ces nouveaux marchands du temple, est le Groupe Bilderberg, ou Conférence de Bilderberg : il s’agit d’un rassemblement annuel et non-officiel d'environ 130 membres, dont la plupart sont des personnes influentes dans les domaines des affaires, des médias et de la politique.

Les participants sont essentiellement américains ou européens. L'idée de la création du groupe date de 1952. Les conférences existent depuis 1954. Le caractère très confidentiel des conférences et la non-médiatisation du groupe lui donne une allure de société secrète. D’autant plus que sa réflexion est centrée sur l'orchestration de la mondialisation économique et la mise en place du Nouvel Ordre Mondial, thèmes encore confidentiEls il n'y a pas un an.

Ainsi voit-on une structure collégiale abritant un petit nombre de personnes influentes et puissantes prendre des décisions d’importance mondiale, en économie ou en politique, sans aucun contrôle démocratique, sans aucune consultation des peuples.

D’autant que la stratégie mise au point par ces « maîtres du monde », comme ils se qualifient eux-mêmes, consiste à imposer leur Nouvel Ordre Mondial à la faveur d’une situation de crise économique, ou plus précisément d’un « chaos contrôlé ».

En 1994, David Rockefeller, leader des cercles mondialistes après guerre, déclarait déjà : « La présente fenêtre d'opportunité en vue d'une gouvernance mondiale ne sera pas ouverte très longtemps. Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c'est d'une bonne crise majeure et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial » (texte cité par le Général Pichot-Duclos dans l'ouvrage précédemment cité).

§§§

Cette année le groupe Bilderberg se rencontrait du 14 au 19 mai à Athènes, en Grèce, afin de discuter de la gouvernance mondiale.

Bien entendu, les médias, alignés depuis des lustres, se sont bien gardés d'en parler. Mais grâce aux journalistes Jim Tucker et Daniel Estulin, qui « chassent » ces rencontres depuis plusieurs années, nous avons tout de même des informations précises. Avant la conférence, selon Daniel Estulin, les thèmes abordés par les Bilderbergers devaient être « l'avenir du dollar et de l'économie américaine. Leur objectif est de continuer à duper des millions d'épargnants et des investisseurs par l'intermédiaire de leurs alliés à Washington et à Wall Street. Il s'agit de faire croire qu'il y aura une amélioration de l'économie américaine. Ils préparent les pertes financières massives qui auront lieu dans les mois à venir... »

À la faveur de cette crise, le groupe Bilderberg a l'intention de développer l'accord de libre-échange nord-américain, plus connu sous le nom de NAFTA, à travers la sphère occidentale, comme un prélude à l'établissement d'une Union Nord Amérique, en tous points semblable à l'Union Européenne. Il faut s'attendre à des réactions des patriotes dans le pays. Le Partenariat de Sécurité et de Prospérité signé par les présidents Bush et Fox (Mexique) et le premier ministre canadien Martin, ne fait l'objet d'aucun référendum populaire ni discussion ou vote parlementaire. Une simple poignée de main a scellé l'accord ! S'il se concrétise, il y aura suppression des frontières entre le Canada, les USA, et le Mexique.

Daniel Estulin, dont les informations provenant de l'intérieur de Bilderberg se sont fréquemment révélées précises, a confirmé dans une interview téléphonique après la conférence, les informations qu'il avait données avant, informations publiées dans une brochure de pré-réunion pour les participants qu’il s’était procurée.

Un des principaux thèmes de conversation des Bilderbergers durant la réunion de cette année était de savoir s'il fallait superviser une longue période de stagnation économique ou faire rapidement couler l'économie via une rapide dépression.


La préparation de la seconde vague de la crise financière exige d'entretenir dans l'esprit des investisseurs un faux état d'euphorie par la conviction que l'économie se redresse, de sorte qu'ils réinvestissent leur argent dans le système mis en place pour « des pertes massives et des douleurs financières lancinantes dans les mois à venir », au fur et à mesure que le marché boursier renverse sa tendance haussière et plonge vers un nouvel abîme.

Estulin a qualifié les « tests de stress bancaire » qui ont été menés récemment comme étant « rien de plus qu'un canular éhonté basé sur le postulat irrationnel (mensonger), selon lequel l'économie ne deviendra pas plus mauvaise qu'elle ne l'est déjà ».

§§§

Et voici qui vous donne raison sur la fragilité de ces projets :

L'une des principales préoccupations des Bilderbergers cette année, selon Estulin, a été le danger que comporte leur zèle à remodeler le monde en créant le chaos de toute pièce : en effet, en mettant en application leur projet de « crise contrôlée », certains s’inquiètent d’un possible retour de bâton. Le risque existe que la situation n’échappe à tout contrôle, et ne développe par la suite un scénario où les Bilderbergers, et les élites mondiales en général, se trouveraient dépassés par les événements et finiraient par perdre leur contrôle sur la planète, victimes alors eux-mêmes de leurs propres manœuvres !

Estulin a mis en évidence une expression sur laquelle il était tombé pour la première fois dans des documents du groupe Bilderberg, il y a de nombreuses années, mais qu'il n'a comprise qu’après la réunion de 2002 à Chantilly en Virginie : le terme « demand destruction », « l'exigence de destruction ». C'est le mot d'ordre, exprimé différemment, de la haute maçonnerie : « Ordo ab Chao », « l'ordre à partir du chaos ».

«Ordo ab Chao », c’est-à-dire l’ordre de Satan, l’ordre de l’enfer. Ce qui est en jeu ici, ce sont non seulement les corps, mais surtout les âmes.

§§§

J'ajoute à propos de ce terme de « demande de destruction », qui exprime le fait que la construction de l'Ordre Nouveau ne va pas sans la destruction de l'ancien, j'ajoute donc que c'est, à mon sens, un exemple lumineux de ce que j'appelle « les jouissances silencieuses ». C'est pour cela qu'il m'est difficile de parler de complot, au sens de la théorie de complot, parce que le secret ultime de ce genre d'activité, c'est une jouissance qui tend asymptotiquement vers une jouissance dernière, que le marquis de Sade caractérise comme "jouissance de la seconde mort" et qui est la jouissance satanique.

g
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 21:58

drunken

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 20 Juil 2009, 23:53

gaston a écrit:
Cher Philippe Fabry,

Vous écrivez:
Citation :
Personnellement je pense qu'il y a bien une idéologie de la mondialisation. Il y a des cercles de pensée, des courants qui cherchent à abolir les nations, pensent que c'est une bonne chose.

Toutefois, je pense que d'une part l'idéologie naît du fait et avec le fait, et que les idéologues n'ont aucune incidence notable sur le phénomène. Ils peuvent l'accompagner, parfois le hâter très légèrement, peut-être de quelques années. Mais ils n'ont cette petite influence que tant que le monde va dans le même sens, et ils seraient emportés comme fétus si le vent se mettait à tourner.

Comme tu le dis, mon cher Arnaud, si des difficultés majeures naissaient au niveau mondial (disparition de l'US Navy, mise hors services de satellites de télécommunications...) nous assisterions aussitôt, par la force des choses, à un repli général, et les idéologues, quelques soient leurs réseaux, n'y pourraient rien. Au contraire, leurs structures seraient victimes de l'évolution inverse.
Je suis assez d'accord avec ce que vous dites, sauf pour ce qui est de la "petite influence sur les évènements". Bien au contraire les mondialistes ont une grosse influence sur le cours de la mondialisation.

Sans entrer dans les détails des mécanismes d'actions économiques, que je réserve à M. Dumouch, si cela l'intéresse, voyons ce que pensent actuellement les mondialistes eux-mêmes, que j'appellerai les nouveaux marchands du temple.

§§§

...

J'ai tout lu.
Mais je reste persuadé que ces gens n'ont que peu d'influence, parce qu'ils ne se rendent pas compte d'une chose : ils sont eux aussi manipulés. Manipulés par la marche du monde qui a fait d'eux des puissants. Manipulés par la nature humaine orgueilleuse, qui est corrompue par la puissance et en cherche plus. Manipulés par la faiblesse de l'intelligence humaine, son étroitesse d'esprit, qui la pousse TOUJOURS vers les mêmes idées pour établir son pouvoir : faire peur au peuple et/ou gaver le peuple et/ou fasciner le peuple. Bref, les bilderbergers et autres cercles de pensée, quel qu'il soit (Mitterrand disait justement "mais mon pauvre ami, l'ambition est partout ! Même dans un club de ping-pong, le vice-président ne rêve que de devenir le président, le président ne pense qu'à garder sa place, le trésorier veut devenir vice-président, etc...") ne fait précisément rien d'autre que ce quel le même type de gens, qui ferait partie du même type de groupe, par nature, ferait la même chose ! Mais ces gens ne sont que des rouages d'une machine qu'ils sont persuadés contrôler, alors que l'intelligence de la machine est partout dans la machine.
En bref, ces gens sont moins des initiateurs que le produit d'un mouvement qui les dépasse, et qui finira par tous les broyer. Prenez un exemple : Robespierre, Danton. On eu pu croire qu'ils conduisaient la Révolution, alors que c'est elle qui les conduisait ! Ils étaient au sommet d'une vague qui a fini par les fracasser. Qu'ont-ils vraiment changé ? Probablement deux visages dans les livres d'Histoire mais guère plus. Si ce n4'avait été eux ç'eut été d'autres.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 03:07

Bonsoir,
il y a une chose qui m'étonne. On dirait que PERSONNE ici ne s'est intéressé à la philosophie de l'Histoire de Hegel. Or si Hegel montre bien une chose, c'est la non-existence de "complots", voire leur inutilité absolue face au devenir historique... Les pseudos-acteurs de l'Histoire n'étant que les pions de forces impersonnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 07:58

Pierre75 a écrit:
Bonsoir,
il y a une chose qui m'étonne. On dirait que PERSONNE ici ne s'est intéressé à la philosophie de l'Histoire de Hegel. Or si Hegel montre bien une chose, c'est la non-existence de "complots", voire leur inutilité absolue face au devenir historique... Les pseudos-acteurs de l'Histoire n'étant que les pions de forces impersonnelles.

Hegel explique toute l'histoire par des forces qui dépassent l'homme.

En réalité, le monde est parfois changé par des hommes providentiels que les lois de la sociologie n'expliquent pas. Je pense à Bouddha, Socrates, et surtout, Jésus.

Jésus et son message, l'influence de ce message sur le monde, ne s'explique pas par les forces de Hegel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 10:51

De toute façon les mondialistes ne se cachent pas: Attali l'est, ainsi que Sarkozy, et Besancenot.

D'ailleurs Attali est un peu près d'accord sur tout des propos de Besancenot. Et Attali est un conseillé de Sarkozy. Comme quoi tous se rejoignent dans un même but. Pas de complot là dedans.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 10:54

Citation :
Je pense à Bouddha, Socrates, et surtout, Jésus.

Vous parlez du livre de Frédéric Lenoir ?
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 17:36

Philippe Fabry a écrit :

Citation :
J'ai tout lu.

Mais je reste persuadé que ces gens n'ont que peu d'influence, parce qu'ils ne se rendent pas compte d'une chose : ils sont eux aussi manipulés. Manipulés par la marche du monde qui a fait d'eux des puissants. Manipulés par la nature humaine orgueilleuse, qui est corrompue par la puissance et en cherche plus. Manipulés par la faiblesse de l'intelligence humaine, son étroitesse d'esprit, qui la pousse TOUJOURS vers les mêmes idées pour établir son pouvoir : faire peur au peuple et/ou gaver le peuple et/ou fasciner le peuple.

Bref, les bilderbergers et autres cercles de pensée, quel qu'il soit (Mitterrand disait justement "mais mon pauvre ami, l'ambition est partout ! Même dans un club de ping-pong, le vice-président ne rêve que de devenir le président, le président ne pense qu'à garder sa place, le trésorier veut devenir vice-président, etc...") ne fait précisément rien d'autre que ce quel le même type de gens, qui ferait partie du même type de groupe, par nature, ferait la même chose ! Mais ces gens ne sont que des rouages d'une machine qu'ils sont persuadés contrôler, alors que l'intelligence de la machine est partout dans la machine.

En bref, ces gens sont moins des initiateurs que le produit d'un mouvement qui les dépasse, et qui finira par tous les broyer. Prenez un exemple : Robespierre, Danton. On eu pu croire qu'ils conduisaient la Révolution, alors que c'est elle qui les conduisait ! Ils étaient au sommet d'une vague qui a fini par les fracasser. Qu'ont-ils vraiment changé ? Probablement deux visages dans les livres d'Histoire mais guère plus. Si ce n'avait été eux, ç'eut été d'autres.

Tout à fait d'accord avec vous : "ils sont aussi manipulés" -- et à la fin ils le sont par Satan, c'est ce que je soutiens moi-même dans mon précédent post.

§§§

Pas d'accord lorsque vous dites :
Citation :

Mais ces gens ne sont que des rouages d'une machine qu'ils sont persuadés contrôler, alors que l'intelligence de la machine est partout dans la machine.

On ne peut pas parler de "machine", mais bien plutôt de "machination".
N'oublions pas que ces gens-là nagent littéralement dans leur jouissance de pouvoir. Ils ont été formés pour cela, la plupart depuis leur jeune âge : on peut consulter là-dessus les études d’Antony Sutton (en anglais), un ancien de Yale, sur la loge 322 de l'Université de Yale, où ont été formés la plupart des présidents des États-Unis – et par où sont passés récemment les Bush de père en fils, John Kerry, Clinton, pour ne citer que les plus récents, Obama pour sa part ayant fréquenté Harvard, les gens de Havard, comme dit Villemarest, étant au service de ceux de Yale. Ce sont des dynasties familiales entières qui sont engagées dans ce mouvement.

Tout cela pour dire que ces types-là ont construit des relais de longue date à plusieurs niveaux et dans la plupart des pays. D'un autre côté, l'esprit de ces gens-là n'est même pas l'internationalisme, c'est vrai qu'ils se fichent totalement des nations, y compris de la leur, mais ce sont à proprement parler des apatrides.

Apatrides pour une bonne raison, c'est que la base principale sur laquelle ils appuient leur pouvoir, c'est l'argent : c'est là qu'il faudrait expliquer pourquoi le capitalisme moderne n'est plus celui du XIXe siècle, du moins en apparence, parce que celui du XIXe siècle est un capitalisme où le capital industriel se déploie au grand galop ; par contre, dans le capitalisme moderne c'est le capital financier qui mène le bal, et quand je dis financier, je ne parle pas spécialement du secteur boursier (qui brasse les titres), mais fondamentalement du secteur bancaire (qui brasse la monnaie et le crédit).

Il faudrait faire un petit historique des structures du secteur bancaire en Occident pour montrer que celui-ci est resté aux mains d'intérêts privés, y compris un certain nombre de banques centrales : le cas de la FED US est bien connu.

Quand vous tenez les rennes des principaux relais bancaires mondiaux et que vous profitez des Accords de la Jamaïque de 1976 (qui constatent l'abandon du rôle légal international de l'or), pour mettre tout l'or physique disponible de votre côté, en prévision d'une hyperinflation généralisée et d’une débâcle économique, on ne peut pas dire exactement que les évènements vous échappent – du moins dans un certain sens.

§§§

Dans une telle histoire – « Il y a deux histoires, disait Balzac : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements » – il faut considérer quatre aspects de la question pour comprendre ce qui se passe :
  • le but, c'est le contrôle, c'est-à-dire la jouissance – c'est la finalité et si on peut parler d'« intelligence de la machine », encore faut-il préciser qu’une telle intelligence s'appuie sur la logique de la jouissance (à expliciter), qui effectivement est une logique qui dépasse ses agents ;
  • les moyens : ces moyens sont de deux ordres :

    1°) le contrôle des sources d’énergie, à commencer par le pétrole, ce qui était déjà réalisé au XIXème siècle entre la Standard Oil des Rockefeller née en Pennsylvanie et la Shell Oil des Rothschild née à Bakou (Russie) et qui est à l’origine du génocide arménien (cf. là-dessus Les Secrets du pétrole » de Pierre Fontaine, 1963);

    2°) une nouvelle configuration de ce que j'appellerais la technostructure, c'est-à-dire la combinaison des nouvelles données de la technoscience avec celles de l'économie. Je l'ai compris en étudiant un document interne du Groupe de Bilderberg, datant de 1979 je crois, qui explique les recherches menées par le Harvard Economic Research Project pour mettre en œuvre un engineering social, c’est-à-dire la possibilité de disposer à la fois d’une analyse et d’une automatisation d'un société : le principe consiste à avoir des tableaux économiques donnant la plus grande quantité d'information possible, si possible en temps réel, et de posséder un système ultra-rapide de traitement de l'information, moyen absolument nécessaire pour prendre de vitesse la société, et prédire quand celle-ci sera parvenue à sa "capitulation". La méthode est qualifiée de « guerre silencieuse » -- ces types-là conçoivent très exactement cette affaire comme une guerre, une guerre « tranquille » menée au niveau des structures économiques ;
  • les formes d'organisation : et là ce ne sont pas les relais qui manquent, depuis les relais économiques et en particulier bancaires que j'ai évoqués, en passant par les relais médiatiques d'une presse aux ordres, les dirigeants politiques du monde entier, les multiples sociétés de pensée, y compris bien entendu la FM, et ainsi de suite ;
  • quant à la matière, ce sont les corps et les esprits, les esprits qui sont pliés de force à une pensée unique dont l'existence même de ce forum témoigne qu'elle est insupportable à tous ici, tant que nous sommes ; quant aux corps, ils sont aussi dans tous leurs états...
§§§

Machine ? Plutôt machination donc, comme je viens de vous dire, c’est-à-dire stratégie de jouissance (selon une logique du contrôle -- le mot « contrôle » étant absolument à expliciter, car c’est un élément décisif de la question.

Complot ? Plutôt manœuvres mondialistes, la « grande conspiration » environnant la société ne peut tout expliquer, l’autre face de la question réside dans notre propre complicité volontaire : la jouissance est toujours à deux faces, à la jouissance du maître répond celle de l’asservissement – le mot est d’Attali, un spécialiste de la question, il parle de « jouissance dans l’asservissement ».

Secret ? Ça oui, secret et encore secret, car la jouissance, selon ses degrés, est de plus en plus inavouable.

§§§

Ceci dit, nous ne sommes pas hégéliens, les hommes ont leur responsabilité dans l’histoire qui va, qui n’est en rien un processus mécanique, mais qui est au contraire livrée aux mains de la Providence.

Gaston
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 18:01

FRANCE : EPURATION SOURDE CONTRE LA VERITE SUR LE COMPLOT DU N.O.M. !

Aymeric Chauprade : "La France vit une épuration sourde de ceux qui ne vont pas dans le sens des intérêts américains et israéliens"

Éditeur de science politique et d’histoire depuis 1994 et professeur de géopolitique depuis 1999, Aymeric Chauprade est également consultant international pour de grands groupes français ou pour des États sur les contentieux géopolitiques.

Il a publié plusieurs ouvrages, notamment "Géopolitique, constantes et changements dans l’histoire" (Éd. Ellipses), devenu un manuel de référence, et plus récemment "Chronique du choc des civilisations" (février 2009, Éd. Dargaud), qui a provoqué son éviction brutale de sa chaire de géopolitique. Aujourd’hui la justice a donné raison au scientifique. Il revient sur l’affaire au micro de Hugues Wagner.

- Hugues Wagner : On vous a accusé d’être un partisan de la théorie du complot alors que vous n’êtes pas réputé comme tel. Que s’est-il passé ?

- Aymeric Chauprade : Tout est parti d’un article de Jean Guisnel dans l’hebdomadaire français Le Point du 5 février 2009, qui a demandé ma tête au ministre de la Défense parce que j’ai osé faire écho aux théories non conformistes sur le 11 septembre 2001. Mon dernier ouvrage commence en effet par un chapitre sur le 11-Septembre. J’ai voulu montrer que le choc des civilisations, c’est d’abord le fait qu’une immense partie de l’humanité, en dehors du monde occidental, ne croit pas à la version officielle de cet événement donnée par le gouvernement américain et qui est devenue la version obligatoire des médias occidentaux.
Dans "Chronique du choc des civilisations" – qui est un atlas de géopolitique mondial et pas du tout un livre limité au 11 septembre –, je propose la synthèse, à ma connaissance la plus aboutie qui existe à ce jour, de ce qui pourrait être un scénario alternatif à la version officielle. Je ne prends pas parti. J’expose les arguments des tenants de cette théorie dite du complot et je ne conclus pas. Je reste prudent.
Mais mon "crime" est d’avoir osé présenter de manière crédible et donc convaincante ces éléments de contestation de la version officielle.
Je suis un scientifique, j’ai une première formation de sciences mathématiques et physiques avant d’être passé à la science politique. Pour avoir creusé le sujet (surtout aux États-Unis) et pour avoir beaucoup parlé de cela avec des experts français du renseignement (qui eux ne parlent pas mais n’en pensent pas moins), je peux vous dire que j’ai des doutes plus qu’importants quant à la version officielle.
En tout cas, je ne vois pas au nom de quoi il serait interdit de penser sur ce sujet.
On aurait le droit d’imaginer des choses horribles sur les musulmans ou sur n’importe quelle civilisation, mais dès que cela touche aux Américains, et plus encore à Israël, c’est quasiment un crime contre l’humanité que d’imaginer que des cyniques aient pu concevoir un tel crime.

- Hugues Wagner : Vous venez de faire suspendre, par le tribunal administratif, la décision du ministre. Pouvez-vous à nouveau donner des cours ?

- Aymeric Chauprade : Après un premier référé, nous en avons fait un deuxième en montrant que la décision menaçait mon économie personnelle. Le juge des référés a jugé qu’une liberté fondamentale, celle des droits de la défense, avait été gravement bafouée. Je suis tombé sur un juge indépendant et juste, dans une France de plus en plus verrouillée médiatiquement et politiquement. Même quand tout est verrouillé, il faut toujours croire en la France. Conséquence : théoriquement je peux reprendre mes cours. Évidemment, dans la pratique c’est plus compliqué. Le ministère de la Défense va devoir dire clairement quelle faute j’ai pu commettre. En réalité, tout le monde sait que la vraie raison de mon éviction est que j’étais le dernier représentant, dans les institutions de défense, de la ligne gaulliste en politique étrangère. Je suis pour un monde multipolaire et non pour cette folle politique de "l’Occident contre les autres" que représentent ceux qui sont au pouvoir maintenant en France.

- Hugues Wagner : Quelles ont été les réactions de vos élèves et collègues, notamment du Collège royal militaire supérieur du Maroc, où vous enseignez ?

- Aymeric Chauprade : Je suis extrêmement touché par les très nombreuses manifestations de solidarité que j’ai eues. Pas seulement l’immense majorité des officiers français de l’École de guerre, mais aussi les étrangers. Les stagiaires africains étaient très en colère notamment, ceux des pays arabes aussi. J’ai reçu, plus discrètement des témoignages d’amitié venant de pays asiatiques.
Mon éviction est interprétée, à juste titre, comme la manifestation évidente de la rupture de la France avec les fondamentaux de sa politique étrangère d’équilibre. J’attends de voir ce que va faire le Collège des forces armées Royales du Maroc. J’y enseigne depuis six ans et j’ai toujours donné satisfaction. On aimait à Rabat ma liberté d’expression. Je suis employé directement par les Marocains et non par la partie française. Normalement, le Maroc n’étant plus un protectorat, je m’attends à ce que rien ne change, malgré les pressions.

- Hugues Wagner : Que pensez-vous de la réintégration par la France du commandement de l’Alliance atlantique (Otan) ?

- Aymeric Chauprade : Elle est contraire à l’intérêt de la France et nous n’avons pas eu de véritable débat sur ce sujet à l’échelle nationale. Je suis frappé de constater à quel point les médias français sont verrouillés par les relais d’influence américain et israélien qui ont totalement neutralisé toute possibilité de débat. Depuis la sortie de ce commandement en 1966, il y avait un consensus de droite et de gauche. La « valeur ajoutée » de la France sur la scène internationale tenait en partie à cette position singulière, à cet héritage de la troisième voie, j’ose dire de non-alignement, car si la France est bien d’Occident, elle ne doit pas pour autant réduire sa politique mondiale à une politique occidentale. Sa vocation est de défendre l’équilibre multipolaire, pour que toutes les civilisations aient leur place dans l’Histoire.

- Hugues Wagner : Une alliance est-elle dirigée contre un objectif. la Russie, la Chine, l’Iran, le terrorisme ?

- Aymeric Chauprade : Les Américains ont remplacé la lutte contre le communisme par celle contre le terrorisme. Cette nouvelle idéologie vise à coaliser les anciens alliés de la guerre froide. Logiquement, il aurait dû y avoir une Europe puissante après la guerre froide.
Or, qu’avons-nous aujourd’hui ? Une Europe certes économique, mais géopolitiquement parlant composante d’un bloc transatlantique dominé par les États-Unis.
Le président Chirac a tenté de s’opposer à cela avec son acte courageux en 2003 avec l’affaire d’Irak. Je suis convaincu que ce qui se passe aujourd’hui est le retour de bâton de 2003.
Les Américains se sont dits : « ces Français se sont opposés sur l’Irak ; c’est un raté, changeons les choses en France et ils ne s’opposeront pas demain sur l’Iran ».

- Hugues Wagner : L’ancien premier ministre français Dominique de Villepin a déclaré que l’Otan était "totalement sous contrôle américain". Est-ce votre avis ?

- Aymeric Chauprade : Il a raison. Villepin a été l’honneur de la France à la tribune de l’Onu en 2003. Aujourd’hui, comme d’autres, il a raison de rappeler cette évidence : après la disparition du Pacte de Varsovie, l’Otan aurait dû disparaître. Elle n’a pas disparu parce que cela a été, dès 1990, une priorité des États-Unis de l’étendre et de la renforcer.
L’organisation de l’Europe centrale et orientale va de pair avec l’élargissement de l’Union européenne. Et les Américains, voyant que l’Allemagne poussait pour reconstruire son espace d’influence à l’éclatement de la Yougoslavie, ont compris qu’il y avait là un potentiel de guerre susceptible de redonner une raison d’exister à l’Otan.
Avec la Yougoslavie, l’Otan a glissé vers la guerre d’ingérence manichéo-humanitaire…

- Hugues Wagner : Est-il vrai que vous défendez une théorie du choc des civilisations, notamment au travers d’une opposition entre l’Europe (Russie incluse) et l’islam ?

- Aymeric Chauprade : Les civilisations sont un facteur important de l’Histoire mais je ne réduis pas l’Histoire au choc des civilisations. Les civilisations existent, on ne peut le nier. Et dans la longue durée, la problématique de la hiérarchie de puissance entre les civilisations est une réalité. L’Occident européen est devenu moteur de la mondialisation au XVIe siècle et a supplanté l’islam en le contournant grâce à l’ouverture des grandes routes maritimes qui ont permis d’atteindre l’Asie.
Aujourd’hui, peut-être que l’Asie est en train de prendre la tête de la mondialisation et que ce qui nous menace est une guerre de l’Amérique n’acceptant pas son déclassement.
Jacques Sapir soutient, très intelligemment, que si l’Amérique n’arrive plus à faire l’ordre américain elle fera le désordre… Je crois à ces réalités-là. Donc il n’y a pas que l’islam et les Européens ; ces rapports de force entre civilisations existent aussi entre Chinois et Indiens, entre Indiens hindouistes et musulmans, etc.
Je crois qu’Européens et Russes ont un destin commun à construire et qu’ils doivent bâtir un rapport équilibré avec le monde musulman. La France doit développer une politique arabe intelligente car équilibrée.
Les Russes ont l’expérience de l’islam caucasien et centre-asiatique depuis le XVIIIe siècle alors que les Américains n’y comprennent rien.

- Hugues Wagner : Certains prétendent que vous pourriez avoir été victime d’une "campagne d’épuration" menée par un cercle néoconservateur proche du pouvoir comme l’auraient été les journalistes Richard Labévière de RFI, ou Moktar Gaoud et Agnès Levallois de France 24…

- Aymeric Chauprade : Ce n’est pas une supposition c’est un fait avéré. La France est en train de vivre une épuration douce et sourde (regardez mon cas : alors que j’ai gagné contre un ministre, aucun quotidien national n’en a fait état) de tous ceux dont la pensée va à l’encontre des intérêts d’Israël et des États- Unis.
Cela peut paraître difficile à croire, mais c’est pourtant la vérité.
Qu’il s’agisse de gens de gauche ou de la droite conservatrice, tous ceux qui « tombent » ont un point commun : leurs analyses ne vont pas dans le sens des intérêts américains et israéliens.

Hugues Wagner
Afrique Asie – Juin 2009
source : Afrique Asie
Voir aussi :


http://fr.novopress.info/25190/aymeric-chauprade-%C2%AB-la-france-vit-une-epuration-sourde-de-ceux-qui-ne-vont-pas-dans-le-sens-des-interets-americains-et-israeliens-%C2%BB/[u]
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 20:20

Citation :
[quote="Lephenix"][b][color=darkblue]FRANCE : EPURATION SOURDE CONTRE LA VERITE SUR LE COMPLOT DU N.O.M. !

Aymeric Chauprade : "La France vit une épuration sourde de ceux qui ne vont pas dans le sens des intérêts américains et israéliens"


Ah c'est vrai ! vous êtes un pur adepte de la théorie du complot ! Laughing


Brrr ! vous nous faites peur. On se croirait dans un film à suspens !

Revenez à la réalité, cher Lephenix.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 20:59

gaston a écrit:
Philippe Fabry a écrit :

Citation :
J'ai tout lu.

Mais je reste persuadé que ces gens n'ont que peu d'influence, parce qu'ils ne se rendent pas compte d'une chose : ils sont eux aussi manipulés. Manipulés par la marche du monde qui a fait d'eux des puissants. Manipulés par la nature humaine orgueilleuse, qui est corrompue par la puissance et en cherche plus. Manipulés par la faiblesse de l'intelligence humaine, son étroitesse d'esprit, qui la pousse TOUJOURS vers les mêmes idées pour établir son pouvoir : faire peur au peuple et/ou gaver le peuple et/ou fasciner le peuple.

Bref, les bilderbergers et autres cercles de pensée, quel qu'il soit (Mitterrand disait justement "mais mon pauvre ami, l'ambition est partout ! Même dans un club de ping-pong, le vice-président ne rêve que de devenir le président, le président ne pense qu'à garder sa place, le trésorier veut devenir vice-président, etc...") ne fait précisément rien d'autre que ce quel le même type de gens, qui ferait partie du même type de groupe, par nature, ferait la même chose ! Mais ces gens ne sont que des rouages d'une machine qu'ils sont persuadés contrôler, alors que l'intelligence de la machine est partout dans la machine.

En bref, ces gens sont moins des initiateurs que le produit d'un mouvement qui les dépasse, et qui finira par tous les broyer. Prenez un exemple : Robespierre, Danton. On eu pu croire qu'ils conduisaient la Révolution, alors que c'est elle qui les conduisait ! Ils étaient au sommet d'une vague qui a fini par les fracasser. Qu'ont-ils vraiment changé ? Probablement deux visages dans les livres d'Histoire mais guère plus. Si ce n'avait été eux, ç'eut été d'autres.

Tout à fait d'accord avec vous : "ils sont aussi manipulés" -- et à la fin ils le sont par Satan, c'est ce que je soutiens moi-même dans mon précédent post.

§§§

Pas d'accord lorsque vous dites :
Citation :

Mais ces gens ne sont que des rouages d'une machine qu'ils sont persuadés contrôler, alors que l'intelligence de la machine est partout dans la machine.
[b]
On ne peut pas parler de "machine", mais bien plutôt de "machination".

Non, non, une machine. Cette machine, c'est l'humanité corrompue par le péché originel. Elle trace sa route dans l'Histoire mais, comme disait Jacques Heers "l'homme fait l'Histoire, mais il ne sait pas l'Histoire qu'il fait." Et je ne parle même pas de Satan -encore qu'il ait son rôle - car ces gens se tentent et s'illusionnent bien assez eux-mêmes.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 21:02

Marre des précautions ! Ma thèse est la suivante : le N.O.M., version mondialiste, est la forme finale qu'est en train de prendre le corps mystique de Satan.

LE COMPLOT, et il existe, VISE ESSENTIELLEMENT LA POSSESSION DES AMES de toute l'humanité.

Remercions les conspirationnistes pour leur esprit de résistance, quant aux collabos, prions pour eux.

g


Dernière édition par gaston le Mar 21 Juil 2009, 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 21:04

Les thomistes en ont marre de vos élucubrations antisémites et complotistes. Les thomistes finiront par vous chasser de ce forum si vous ne cessez pas de le polluer avec vos délires paranoïaques et dangereux, ces mêmes délires qui rendirent fous un certain Adolf Hitler, persuadé qu'il était après avoir lu le protocole des sages de Sion.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 21:23

Cher A.D.,

Si j'ai dit quelque chose de mal, dites-moi quoi et je m'excuserai.

Si j'ai dit quelque chose de faux : démontrez-le moi.

A propos : mes cousins sont juifs, et mes lectures préférées sont Abraham Heschel et André Neher.

G
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 21:26

gaston a écrit:
Cher A.D.,

Si j'ai dit quelque chose de mal, dites-moi quoi et je m'excuserai.

Si j'ai dit quelque chose de faux : démontrez-le moi.

A propos : mes cousins sont juifs, et mes lectures préférées sont Abraham Heschel et André Neher.

G

Ca fait des semaines que vous et votre bande nous demandez de vous démontrer l'insanité de théories du complot qui se nourrissent d'absurde et grossissent de leur propre persécution.

Alors lâchez ce forum avec vos histoires !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 21:28

Arnaud Dumouch a écrit:
gaston a écrit:
Cher A.D.,

Si j'ai dit quelque chose de mal, dites-moi quoi et je m'excuserai.

Si j'ai dit quelque chose de faux : démontrez-le moi.

A propos : mes cousins sont juifs, et mes lectures préférées sont Abraham Heschel et André Neher.

G

Ca fait des semaines que vous et votre bande nous demandez de vous démontrer l'insanité de théories du complot qui se nourrissent d'absurde et grossissent de leur propre persécution.

Alors lâchez ce forum avec vos histoires !
Encore une personne persécutée sur le site!!!!!!
Bienvenue au club!!!!!!!!!! Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mar 21 Juil 2009, 22:48

romuald1972 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
gaston a écrit:
Cher A.D.,

Si j'ai dit quelque chose de mal, dites-moi quoi et je m'excuserai.

Si j'ai dit quelque chose de faux : démontrez-le moi.

A propos : mes cousins sont juifs, et mes lectures préférées sont Abraham Heschel et André Neher.

G

Ca fait des semaines que vous et votre bande nous demandez de vous démontrer l'insanité de théories du complot qui se nourrissent d'absurde et grossissent de leur propre persécution.

Alors lâchez ce forum avec vos histoires !
Encore une personne persécutée sur le site!!!!!!
Bienvenue au club!!!!!!!!!! Basketball

Et allons gai bergères ! Encore une réaction de bonne femme susceptible. Vous faites comme les musulmans et hurluberlus illuminés qui se disent persécutés dès lors qu'on ne leur déroule pas le tapis rouge en les acclamant comme phares de la pensée, puits de science et luminaires célestes.

Sur ce site, Arnaud en tête, nous essayons de faire preuve de MESURE en toutes choses terrestres. C'est pourquoi nous sommes attaqués des tous côtés : on essaie de conserver le juste milieu où, selon le proverbe, se trouve la vertu.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mer 22 Juil 2009, 04:02

Bonjour Philippe F. et Arnaud,
je ne sais si la colère est une bonne réponse face aux complotistes. Car les personnes en cause ici ne sont rien par rapport à ce que représentent des dizaines et des centaines de militants du complotisme, convaincus d'oeuvrer à sauver l'humanité et à révéler les "secrets monstrueux" cachés par le Mal.
Discuter avec ces quelques complotistes, c'est expérimenter à petite dose un poison qui risque d'emporter je le crains le monde dans un délire planétaire. A ce sujet l'excellent livre d'Antoine Vitkine, "les nouveaux imposteurs", montre l'étendue des complotistes, de Le Pen aux islamistes, et à l'extrême gauche, qui reprennent en choeur le discours-Meyssan et ses variantes.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mer 22 Juil 2009, 04:04

J'ai l'impression que ce qui rend le complotiste aussi acharné, c'est sa certitude intérieure d'oeuvrer à la victoire du Bien, d'être en lutte contre l'ultime figure du Mal. C'est cette certitude qui peut, effectivement, le rendre dangereux, car contre le Mal absolu qu'il dénonce, cette infra-humanité des chefs secrets, une éradication absolue peut être souhaitée!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mer 22 Juil 2009, 06:58

Pierre75 a écrit:
J'ai l'impression que ce qui rend le complotiste aussi acharné, c'est sa certitude intérieure d'oeuvrer à la victoire du Bien, d'être en lutte contre l'ultime figure du Mal. C'est cette certitude qui peut, effectivement, le rendre dangereux, car contre le Mal absolu qu'il dénonce, cette infra-humanité des chefs secrets, une éradication absolue peut être souhaitée!

Ce qui est dangereux aussi, c'est la désignation nominale du petit groupe qui tire les ficelles du mal et qui, en fin des fins et comme par hasard est TOUJOURS en définitive : le Juif.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mer 22 Juil 2009, 11:52

Cher Philippe Fabry,

Louis Althusser disait quelque chose comme ça dans les années 70 : « L'histoire est un procès sans sujet ». En tant que marxiste, il défendait un point de vue « matérialiste ». Là-dessus on a parlé de l’histoire comme machine.

Où est alors la place de la Providence dans votre « machine » ? Et où est celle du mal ?

Comment définissez-vous cette « intelligence » qui est partout et nulle part ?

Ce que vous dites n'est qu'une abstraction inutile, sans valeur conceptuelle.

Gaston
Revenir en haut Aller en bas
gaston



Messages : 45
Inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mer 22 Juil 2009, 12:01

Cher Arnaud Dumouch,

Vous avez écrit :
Citation :

Les thomistes en ont marre de vos élucubrations antisémites et complotistes. Les thomistes finiront par vous chasser de ce forum si vous ne cessez pas de le polluer avec vos délires paranoïaques et dangereux, ces mêmes délires qui rendirent fous un certain Adolf Hitler, persuadé qu'il était après avoir lu le protocole des sages de Sion.
Veuillez observer que tout ce que j'ai avancé dans ce que j'ai posté est soigneusement argumenté.

Tout ce que vous m'avez opposé n'est qu'une rhétorique dénégative qui se résume à « je ne veux pas savoir », ou dépréciative qui se résume à « vous dites des bêtises »...

Je reconnais que ma remarque sur les thomistes était déplacée, et je vous en demande pardon (je l'ai d'ailleurs effacée).

Toujours est-il que, nonobstant nos mouvements d'humeur respectifs, je constate que vous n'avez construit aucune contre-argumentation.

Pouvez-vous ou non m'apporter la contradiction à partir de quelque chose de construit ?


Il ne semble pas. Sauf à persister dans vos grotesques insinuations d'antisémitisme – d’autant que les noms US cités sont ceux de dynasties protestantes.

À quoi sert d'avoir une formation thomiste si vous ne l'utilisez pas pour analyser la réalité ?

Bien entendu, je reste réaliste, c'est la réalité elle-même qui va trancher nos débats.
Je pense que vous serez au moins d'accord avec ça.

Ceci dit, en qualité de promeneur, je ne faisais que passer.

Gaston
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Mer 22 Juil 2009, 12:13

Gaston, Je réponds "non" simplement car j'en ai assez d'argumenter avec vous depuis 6 mois.

Si vous voulez relire les arguments qui prouvent l'absurdité de vos théories, allez sur les sujets consacrés au "complot sioniste du 11 septembre", au fil sur le complot ayant aboutit à l'assassinat de Lady Diana, et à toute la série de sujets de ce type dont vous et votre bande inondez le forum.

Je vous demande de ne plus ouvrir de fil sur ce genre de sujet.

Allez inonder d'autres forums de vos délires.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Un phénomène nouveau : les théories du complot   Lun 31 Aoû 2009, 15:54

Pour immuniser nos collègues forumeurs, une émission/table ronde très intéressante de Michel Field sur le retour des théories du complot, le mécanisme psychologique du conspirationnisme et les facteurs le favorisant dans notre société.

http://www.histoire.fr/histoire/emissions/histoire-grand-debat/0,,4302292-VU5WX0lEIDQ5Ng==,00-le-retour-des-theories-du-complot-.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Un phénomène nouveau : les théories du complot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Un phénomène nouveau : les théories du complot
» Théories du Complot : le TOP 10 des conspirations
» 10 théories du complot qui se sont révélés exactes
» Les théories du complot, quoi en penser ?
» Les théories du complot.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: