DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Ven 03 Juil 2009, 11:46

[quote="nilamitp"]
Citation :
Je ne suis pas d'accord Karl.

L'Islam est une mauvaise imitation du judaïsme avec une obsession de la Loi. Loi qui devait être suivi par les juifs, mais accomplit par Jésus-Christ. Plus personne n'a donc à être juif depuis presque 2000 ans, donc la Torah de Moïse doit être lu à la lumière de la Révélation dans son intégralité, c'est-à-dire avec le NT. Or la loi que suivent donc les musulmans, n'est pas celle donnée aux juifs, mais celle de Mahomet et des Califes, hommes du moyen-âge, d'où l'absolue horreur de la chose qui se prétend à vocation universelle. Évidemment sur le plan individuel, le musulman met de lui-même une frontière entre le sacré et le profane et est quelqu'un de bien (sauf cas islamistes bien sûr), sur le plan collectif il en est tout autrement !

Jusque là nous sommes d'accord!


Citation :
D'où les tentatives désespérés de faire pénétrer la charia un peu partout et les signes qui s'y rapportent ou la symbolise (comme le voile par exemple dans des lieux protégés comme l'école laïque et républicaine).

Ces tentatives n'ont rien de désespéré! elles sont calculées au contraire, et ciblées.


Citation :
Donc l'Islam a donc cette maladie de la loi en soi, donc la laïcité est une bénédiction car le rempart ultime contre la charia. Paradoxalement les agnostiques/athées ont donc fait quelque chose de bon pour la France. Les autres pays européens ne vont pas tarder à s'apercevoir que les français avaient vu juste et avec la colo-migration vont en venir à la laïcité pour le bien de leurs nations et du vivre ensemble.

La laicité n'est qu'un mauvais remblai, que nous avons troqué contre le seul vrai rempart séculaire contre l'islam, qui est le christianisme!
Désolé, cher Ptitmalin, mais vous raisonnez à l'envers: dire que les agnostiques révolutionnaires qui ont imposé à la France la laicité ont accompli une bonne chose , c'est oublier que la laicité est à l'origine une arme contre la seule église catholique, qu'il s'agissait d'évincer de l'enseignement et des services de santé.
Aujourd'hui, c'est par abus qu'elle est présentée comme l'instrument qui doit permettre de faire vivre ensemble des français de diverses religions!
Car il n'y a pas, il n'y a plus de problèmes religieux entre français depuis 200 ans (si l'on excepte les tragiques maladresses dont le ministère Combes aurait pu dispenser la nation).
Le seul problème, c'est l'islam présent dans nos murs, qui est à lui seul une dénégation aussi bien du christianisme que de la laicité.
Cette laicité n'est en réalité que l'eau tiède où se ramolissent les esprits, inconscients de la place de plus en plus grande accordée, EN DEPIT ET AU MEPRIS DES LOIS LAIQUES, à l'islam justement.


Dernière édition par Karl le Ven 03 Juil 2009, 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Ven 03 Juil 2009, 12:01

[quote="nilamitp"]

Citation :
Les autres pays européens ne vont pas tarder à s'apercevoir que les français avaient vu juste et avec la colo-migration vont en venir à la laïcité pour le bien de leurs nations et du vivre ensemble
.

Cette idée de "vivre ensemble" est un attrappe-nigaud!
Seuls les musulmans veulent "vivre ensemble"; car ils n'entendent pas du tout la même chose que nous autres européens.
Vous Ptitmalin, vous entendez "bonne entente entre les religions" ds le cadre des lois républicaines, et vous ne voyez pas que, du voile à l'école au niquab aujourd'hui en passant par les traitements patriculiers au nom du "droit à la différence" (qui est une dénégation des lois républicaines laiques) ds les piscines, cantines etc., cette bonne entente n'a qu'un seul réclamant, qu'une seule origine, la communauté musulmane (ou les représentants qu'elle se donne, ou les plus activistes de ses membre, c'est kif-kif!
Ou voit-on que les juifs réclament des traitements particuliers? Et les protestants, et les derniers catholiques?


Citation :
Après sur le terrain, il est évident que les chrétiens doivent évangéliser pour lutter contre les hérésies notamment celle-ci venue à la fois du judaïsme périmé et du christianisme

Sur le fond, c'est absolument vrai! Mais ne voyez-vous pas que la laicité est précisément ce qui empêche cette évangélisation d'avoir lieu?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Ven 03 Juil 2009, 12:50

Karl a écrit:
Ces tentatives n'ont rien de désespéré! elles sont calculées au contraire, et ciblées.

Bien entendu ! Je dis « désespérées » parce que j’ai confiance en la laïcité française, trop d’après vous.

Karl a écrit:
dire que les agnostiques révolutionnaires qui ont imposé à la France la laicité ont accompli une bonne chose

Non, je ne dis pas cela de cette façon, je que quelque chose de bon émerge même en apparence mauvaise à l'origine, et je vois cela dans la laïcité. On a le droit de ne pas être d'accord bien sûr.

Karl a écrit:
la laïcité est à l'origine une arme contre la seule église catholique, qu'il s'agissait d'évincer de l'enseignement et des services de santé

C’est vrai, mais cela c’est passé bien avant ma naissance, c’est parce que je parle de la laïcité aujourd’hui. Vous avez raison de préciser, tout dépend à quel niveau on place mes propos. Il ne faut ni sombrer dans la théocratie Catholique ni sombrer dans l'athéisme d'état. C'est ainsi que je vois les choses.

Karl a écrit:
l'islam présent dans nos murs, qui est à lui seul une dénégation aussi bien du christianisme que de la laïcité

C’est absolument vrai. Nos hommes politiques, même les pires athées anti-chrétiens, commencent tout doucement à s'en rendre compte.

D’ailleurs c’est pour cela que l’on a toujours un intense sentiment de malaise lorsque l’on entend parler quelqu’un de l’UOIF [et NON quelqu’un comme Fadela Amara car avec cette femme musulmane je dis « oui » à l’Islam individuel] par exemple, car cela transpire par toutes les pores de sa peau (d'un homme de l'UOIF).

Karl a écrit:
vous entendez "bonne entente entre les religions" ds le cadre des lois républicaines, et vous ne voyez pas que, du voile à l'école au niquab aujourd'hui en passant par les traitements patriculiers au nom du "droit à la différence"

Oulàlà, sûrement pas ! Je ne pense pas du tout cela. Je suis contre les fantasmes de multi-culturalisme, de citoyen du monde, etc... et toutes ces choses qui ne sont en fait que haine de soi et qui mènent à la déchéance civilisationnelle. Je suis pour la liberté individuelle, y compris religieuse bien sûr, dans un pays fondamentalement Chrétien et qui se SAIT Chrétien. Évidemment le problème que pose l’Islam, c’est que ce n’est pas une religion comme les autres et que contrairement au Judaïsme n’a pas vocation communautaire mais universelle. Ce qui en fait un monstre –au niveau collectif et non individuel je le rappelle-, parfois sommeillant, souvent déchaîné, que nous connaissons tous.

Karl a écrit:
Sur le fond, c'est absolument vrai ! Mais ne voyez-vous pas que la laïcité est précisément ce qui empêche cette évangélisation d'avoir lieu ?

Ce qui empêche l’évangélisation d’avoir lieu, ce sont trois choses :

- Le fait déjà que les Chrétiens se taisent en lieu public et ne communiquent plus leur Foi aux agnostiques et aux athées.

- L’athéisme anti-catholique des média forcenés, ceci est même assez frappant et troublant de le constater, à croire qu’il y a « sélection » chez les journalistes en particulier de télévision. Or, aujourd’hui, la masse populaire s’informe par la télévision, française pour les français, étrangère pour les étrangers et une partie des français d’origine étrangère. La « Parole de Dieu » est devenue parole télévisuelle.

- Une volonté assez générale chez tous les agnostiques et les athées de familles catholiques ou chrétiennes de dépasser le christianisme, de vouloir passer à quelque chose d’autre. Quoi ? Dieu seul le sait, le néant sûrement, ou encore le chaos multi-culturel et multi-ethnique sans frontières. L'Islam le sait, les islamistes le savent et tapis dans l'ombre, attend son heure. Décryptons donc le Coran du point de vue historique et théologique !
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Ven 03 Juil 2009, 13:47

nilamitp a écrit:
Décryptons donc le Coran du point de vue historique et théologique !
Oui, c'est cela le plus important. Nous avons besoin d'érudits parlant la langue arabe pour dévoiler le contenu du Coran au grand public. Et ensuite, les états laïcs réagiront. Et les résistances arriveront avec leurs lots de conflits malheureusement. Mais il faut passer par là, avec le maximum de dialogue et de non-violence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 05:51

bonjour,

le voile qui cache la femme si ce n'est pas dans la religion de l'islam mais simplement un abus culturel de possession de la femme, la loi est donc en mesure de s'y opposer sans violer la religion islamique.
et ces gentils messieurs qui nous explique que c'est librement que la femme se dévoile au regards des pervers (ce qui n'est pas faux du coté abus des regards de certains) hé bien que ces messieurs portent donc aussi un voile intégral afin de ce cacher des yeux pervers de ces dames qui n'en pense pas moins !

le voile comme l'excision ce n'est que culturel, donc chez eux dans leur culture ils font cela si leur lois les y autorise, mais quand on est accueilli dans une nation on s'applique a respecter la loi.

si dans nos pays qui tournent a la débilité la femme est ramenée a l'état d'objet de plaisir, il n'y a pas d'évolution si on la ramène a l'état d'objet et faire valoir de monsieur.

si elles veulent ne pas trop en montrer d'accord, mais il n'est pas non plus possible de prétendre devenir invisible pour corriger le cœur stupide de certains qui de toutes façon demeuront envieux de désir malgrés cela .

mais cela fait 30 ans que nos poltrons politiques trahissent et mentent et il ets un peu tard pour que cela se passe bien, sauf a avoir un homme politique clair et droit , qui explique par A + B que maintenant c'est comme cela sinon on va au casse pipe, ce qui n'interesse pas grand monde !! mais il faut se grouiler tout d emême.
seulement voila on a aussi la belle Europe qui est le pire truc de technocrates rêveur que l'on ai jamais mis au monde !
préparer vos mouchoirs
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 08:18

Je me demande - perversément - si les femmes qui portent spontanément et sans pressions le voile intégral , portent quelque chose en-dessous .
C'est la question perverse que m'avait posée une dame lorsque , en 1959 , novice , je portais une soutane . Naïf à l'époque , je n'avais pas compris .
Revenir en haut Aller en bas
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 09:46

Je trouve qu'on ne sait pas assez réguler les débats sur le voile, burqa, niqab et autres. Pourquoi dis-je cela? Parce qu'à chaque fois qu'on ouvre le débat, quelqu'un vient nous parler du string et du dévergondage de certaines jeunes filles occidentales. Or, je ne vois pas ce que cette question a à y voir.

C'est une victoire des musulmans: leur modèle de femme-fantôme serait une réaction à "notre" modèle de femme-objet. Autrement dit, à chaque fois qu'on met l'islam en question il faut automatiquement faire dévier le débat sur les problèmes intrinsèques de la culture occidentale. Ne peut-on pas traiter la question pour elle-même? Parler du voile sans systématiquement le comparer au string ou que sais-je?

Pour ma part, je considère que ces deux questions (voile et string) sont absolument distincte. La question de la burqa concerne un modèle religieux qui revendique son droit à l'encontre des valeurs occidentales. La question du string concerne un problème d'éthique intra-culturel, qui n'a aucune valeur de revendication "contre", mais dénote au contraire un "manque".

Voilà pourquoi il faut séparer ces deux questions et, lorsque le voile est le problème, il nous faut considérer le problème en lui-même. On a le droit de mettre l'islam en cause sans mettre en cause l'occident.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 10:20

Citation :
Voilà pourquoi il faut séparer ces deux questions et, lorsque le voile est le problème, il nous faut considérer le problème en lui-même. On a le droit de mettre l'islam en cause sans mettre en cause l'occident.

Mais si on condamne l'extrême voilement pourquoi pas l'extrême dévoilement ?
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 10:25

En Christ a écrit:
Citation :
Voilà pourquoi il faut séparer ces deux questions et, lorsque le voile est le problème, il nous faut considérer le problème en lui-même. On a le droit de mettre l'islam en cause sans mettre en cause l'occident.

Mais si on condamne l'extrême voilement pourquoi pas l'extrême dévoilement ?
Comme par exemple le fait que la gay pride soit la seule manifestation où on ne dira rien quand des nanas se balladent seins nus, voire complètement à poil dans la rue.
"Mieux" encore, on nous les montre au JT de 20h sur TF1.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 10:34

spidle33 a écrit:
En Christ a écrit:
Citation :
Voilà pourquoi il faut séparer ces deux questions et, lorsque le voile est le problème, il nous faut considérer le problème en lui-même. On a le droit de mettre l'islam en cause sans mettre en cause l'occident.

Mais si on condamne l'extrême voilement pourquoi pas l'extrême dévoilement ?
Comme par exemple le fait que la gay pride soit la seule manifestation où on ne dira rien quand des nanas se balladent seins nus, voire complètement à poil dans la rue.
"Mieux" encore, on nous les montre au JT de 20h sur TF1.

Rien que dans les Pubs, vous avez toujours une femme à poils pour ventre un yaourt ou chez pas quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 11:04

En Christ a écrit:
Citation :
Voilà pourquoi il faut séparer ces deux questions et, lorsque le voile est le problème, il nous faut considérer le problème en lui-même. On a le droit de mettre l'islam en cause sans mettre en cause l'occident.

Mais si on condamne l'extrême voilement pourquoi pas l'extrême dévoilement ?

Ce que j'ai voulu dire, c'est qu'il faut séparer les deux discours. On n'est pas obligé de les lier constamment.

Lorsque je m'interroge sur le dévergondage des mœurs en occident, je ne fais pas intervenir systématiquement les questions liées à l'islam dans mon discours. Sinon, l'interrogation proprement dite ne pourra pas être approfondie, elle demeurera stérile.

De même, lorsque je m'interroge sur le voile, je ne fais pas intervenir systématiquement la question du défaut des mœurs lié au relativisme occidental. Sinon, la question est de nouveau repoussée et déviée au profit d'un autre questionnement.

Le problème de la burqa est suffisamment grave pour mériter d'être traité en lui-même.

Et la raison fondamentale qui oblige à séparer les deux discours est la suivante: le problème de la burqa mérite un traitement qui n'est pas du même ordre que le traitement qu'on pourrait appliquer au problème du string. Pour la burqa, il s'agit de traiter le problème du rapport de la culture occidentale à l'islamisme. Pour le string, il s'agit de traiter du rapport de l'occident à lui-même.

De plus je ne dis pas qu'il ne faut jamais lier les deux problèmes, car on peut les voir comme deux revers d'une même pièce d'un certain point de vue. Mais je veux dire qu'il ne faut pas les lier systématiquement, car cela empêche d'approfondir concrètement l'une ou l'autre question.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 11:44

Novalis a écrit:

Le problème de la burqa est suffisamment grave pour mériter d'être traité en lui-même.
Tout à fait! Ne détournons pas le problème.

Ca me fait penser à une vidéo que j'ai trouvé hier sur le net. Des viols collectifs en pleine rue et en plein jour en Egypte, et lorsqu'on interview des hommes ils disent "c'est la faute de la femme, elle n'a qu'à pas s'habiller comme ça!"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 13:34

Novalis a écrit:
...Le problème de la burqa est suffisamment grave pour mériter d'être traité en lui-même.
...
Bien sûr . Mais il faut quand même ouvrir les yeux sur les femmes attirées par la conversion à l'islam
via la burqa . Des exemples en ont été montrés à la TV . Quelles sont les motivations de ces femmes ? Je crois que ce sont elles qui peuvent nous donner la clé .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 13:39

Leur motivation est une recherche d'ORDRE, d'AUTORITE, de REGLES simples qui structure et sécurise leur vie.

C'est une réaction normale, classique, quand on a vécu son enfance dans un absolu manque d'autorité et une GRANDE LIBERTE sans but, sans sens de la vie.

Ce besoin d'ordre est donc un fruit, par réaction, des excès de mai 68.

Ce dont a besoin un enfant, c'est de trois choses :
1° De l'amour de tendresse.
2° De l'autorité structurante.
3° Un enseignement sur le sens de cette vie, l'ordre des valeurs.


A l'inverse, l'excès de rigorisme des islamistes, pour les mêmes raisons, plongera la génération suivante dans la recherche de la liberté occidentale.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 13:43

Probablement . Merci .
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 13:58

J'ai retrouvé la vidéo

Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 14:50

Et voilà, c'est ce que je disais plus haut : l'islam compte plus sur les règles et la pression sociale que sur l'éducation et la conversion intérieure à voir en l'autre une personne humaine et non un objet sexuel pour lutter contre les pulsions.
Résultat : on a une masse de types qui se croient bien parce qu'ils respectent des règles, alors qu'ils demeurent des gros crétins charnels et frustrés, incapables de se maîtriser en dehors d'un cadre légal.
C'est le degré zéro de la civilisation.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 21:35

je suis bouleversée de voir ce reportage, parce que j'ai vécu en Egypte plusieurs années il y a déjà 20 ans de cela, et j'ai été une de ces femmes prise dans une foule d'hommes, j'étais avec une copine et deux amis qui ont essayé de nous protéger mais que pouvaient-ils contre des CENTAINES d'hommes qui nous encerclaient? ma copine s'est retrouvée déshabillée en 3 minutes, moi j'étais par terre et j'essayais de m'échapper, j'avais peur de mourir étouffée
heureusement la police est arrivée sur l'appel d'un commerçant qui a vu la scène, ils sont venus A CHEVAL et ont tabassé la foule avec des matraques, ils nous ont sauvées
j'ai cru que cet incident était exceptionnel, le pire c'est que c'était arrivé à une amie à moi quelques années auparavant, elle me l'avait raconté avant que je parte
et dire que la même chose m'était arrivée
j'ai cru que c'était exceptionnel, nous étions dans une fête avec la foule, et pas mal de soldats en permission
maintenant je vois que ça se répand 20 ans plus tard et que ça empire

là bas les hommes dont un état de frustration sexuelle que vous ne pouvez imaginer!!!
on dirait qu'on est dans une gigantesque prison d'hommes affamés sexuellement
les hommes se masturbent dans les lieux publics devant tout le monde, dans les bus, les taxis et les gens ne disent rien, ils laissent faire

franchement je préfère ma société et ses strings et ses gay prides où les gens sont blasés sexuellement et ne se retournent même pas sur une paire de seins, qu'un pays où les hommes sont des mâles en rut qui violent à tour de bras parce qu'ils sont trop privés de l'élément féminin (pas que de sexe seulement mais du principe féminin, c'est plus profond)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 21:50

Bénédicte a écrit:

là bas les hommes dont un état de frustration sexuelle que vous ne pouvez imaginer!!!
on dirait qu'on est dans une gigantesque prison d'hommes affamés sexuellement
les hommes se masturbent dans les lieux publics devant tout le monde, dans les bus, les taxis et les gens ne disent rien, ils laissent faire

franchement je préfère ma société et ses strings et ses gay prides où les gens sont blasés sexuellement et ne se retournent même pas sur une paire de seins, qu'un pays où les hommes sont des mâles en rut qui violent à tour de bras parce qu'ils sont trop privés de l'élément féminin (pas que de sexe seulement mais du principe féminin, c'est plus profond)

Si je puis apporter un témoignage d'homme : il n'y a pas besoin d'aller en prison. Un homme est frustré sexuellement dès la seconde où il veut du sexe, décide de se laisser aller à sa pulsion et auquel il manque seulement quelqu'un avec qui la partager. Ne pas avoir eu de sexe depuis une semaine ou dix ans ne change rien, c'est la réaction face à sa propre pulsion qui change quelque chose. La frustration n'est en aucun cas une excuse.
La différence entre un homme civilisé et un sauvage comme on en voit sur ces vidéos ce n'est pas le "besoin" de sexe, c'est
1/ la capacité à voir dans la femme autre chose qu'un objet sexuel. Or les musulmans ne respectent pas la femme parce qu'elle est une femme, une personne humaine. La femme est toujours respectée "en tant que" quelque chose : en tant que mère, en tant que soeur... Mais pas en tant que personne
2/ l'homme civilisé ne se sentira jamais fondé à violer sous prétexte que la femme ne s'est pas soumis à certaines règles vestimentaires. Pour ma part je ne me sentirais même pas le droit de mettre la main aux fesses d'une femme se promenant nue dans la rue.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 22:04

pale



J'ai vu un reportage il y a des années de ça où une femme algérienne —d'âge moyen, ce qui m'a aussi beaucoup frappée — témoignait : à Alger, dans le bus où elle n'osait pourtant entrer qu'avec son voile bien ajusté et ses habits de musulmane les plus stricts, elle n'avait qu'une crainte, c'est qu'un homme vienne dans la foule compacte se coller à elle pour des gestes très significatifs ... celà lui était déjà arrivé, ainsi qu'à des amies, jusqu'à en avoir parfois l'habit taché .... Elles subissaient sans porter plainte ou faire s'esclandre et n'osaient pas le dire à leur mari, de peur de ne plus pouvoir aller travailler ou faire des courses .....
Dans le même reportage, une femme sous son voile disait que c'est normale, pour les femme, de ne pas avoir le droit de décider pour leur vie : elles ne sont que des enfants à corriger, à diriger, elles ne savent pas réfléchir et ont donc besoin de tuteur ....



pale
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 06 Juil 2009, 22:24

Chère Cébé, la chasteté est INTERIEURE. Le voile, loin de rendre chaste, exite les hommes par l'imaginaire.

Dans certaines tribus où tout le monde est nu, la plus grande honte pour un homme étant une érection publique, la chasteté est parfaite !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 00:07

J'en suis consciente, Arnaud ... et j'adhère Smile

Je ne vais pas jusqu'à donner un chèque en blanc aux camps de nudistes, mais il se peut que l'expérience soit de la même eau : une recherche de la chasteté parfaite, ou du moins du respect ...


Je pense qu'une "coquine" saura même sous un voile épais aguicher un homme, comme du temps des robes longues et des corsets où montrer deux centimètres de chevilles était une "invite" .

Si l'habit ne fait pas le moine, le voile ne fait pas la vierge ....
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 00:53

cébé a écrit:
J
Je ne vais pas jusqu'à donner un chèque en blanc aux camps de nudistes, mais il se peut que l'expérience soit de la même eau : une recherche de la chasteté parfaite, ou du moins du respect ...


Je pense qu'une "coquine" saura même sous un voile épais aguicher un homme, comme du temps des robes longues et des corsets où montrer deux centimètres de chevilles était une "invite" .

Je me permets d'ajouter : imaginons une société où tous sont perpétuellement nus, mais où les femmes portent des bonnets pour dissimuler leurs cheveux. Alors la chevelure deviendra ce qu'il y a de plus érotique au monde.
N'oublions pas que l'acte sexuel est un acte de possession : on s'approprie l'autre et on se donne à lui. La nudité est une première démarche en ce sens que l'on reçoit de l'autre quelque chose que l'on est seul à en recevoir (l'exposition totale). En tant qu'acte de possession (pas forcément au sens égoïste, plutôt fusionnel), d'intimité exclusive, qui fonde et consacre le lien entre deux individus, a nécessairement pour repères dans une société ce qui n'est pas montré en public.

Je ne sais pas si c'est très clair.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 06:26

C'est très clair ! elephant

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 08:29

Philippe Fabry a écrit:
Bénédicte a écrit:

là bas les hommes dont un état de frustration sexuelle que vous ne pouvez imaginer!!!
on dirait qu'on est dans une gigantesque prison d'hommes affamés sexuellement
les hommes se masturbent dans les lieux publics devant tout le monde, dans les bus, les taxis et les gens ne disent rien, ils laissent faire

franchement je préfère ma société et ses strings et ses gay prides où les gens sont blasés sexuellement et ne se retournent même pas sur une paire de seins, qu'un pays où les hommes sont des mâles en rut qui violent à tour de bras parce qu'ils sont trop privés de l'élément féminin (pas que de sexe seulement mais du principe féminin, c'est plus profond)

Si je puis apporter un témoignage d'homme : il n'y a pas besoin d'aller en prison. Un homme est frustré sexuellement dès la seconde où il veut du sexe, décide de se laisser aller à sa pulsion et auquel il manque seulement quelqu'un avec qui la partager. Ne pas avoir eu de sexe depuis une semaine ou dix ans ne change rien, c'est la réaction face à sa propre pulsion qui change quelque chose. La frustration n'est en aucun cas une excuse.
La différence entre un homme civilisé et un sauvage comme on en voit sur ces vidéos ce n'est pas le "besoin" de sexe, c'est
1/ la capacité à voir dans la femme autre chose qu'un objet sexuel. Or les musulmans ne respectent pas la femme parce qu'elle est une femme, une personne humaine. La femme est toujours respectée "en tant que" quelque chose : en tant que mère, en tant que soeur... Mais pas en tant que personne
2/ l'homme civilisé ne se sentira jamais fondé à violer sous prétexte que la femme ne s'est pas soumis à certaines règles vestimentaires. Pour ma part je ne me sentirais même pas le droit de mettre la main aux fesses d'une femme se promenant nue dans la rue.

je ne suis pas d'accord, la privation de présence féminine (je ne parle pas de SEXE) rend obsédé de sexe. C'estle fait de séparer les hommes et les femmes qui rend les gens fous, pas le fait de les priver de sexe. Parce qu'on a besoin l'un de l'autre, de la présence de l'autre, de l'échange avec l'autre, un échange énergétique, affectif, spirituel et éventuellement sexuel.
Dans une prison d'hommes, les hommes deviennent fous par manque de présence féminine. Je crois beaucoup à ça. Le témoignage d'une Suissesse qui a vécu en Arabie Saoudite confirme mon idée. Elle a écrit le récit de son séjour dans une riche famille saoudienne comme préceptrice pendant plusieurs années. La privation de toute présence masculine, l'interdit de la PRESENCE de l'autre sexe, l'a rendue complètement malade et obsédée, comme toutes les femmes avec qui elle travaillait. Il ne faut pas croire que dans les société musulmanes seuls les hommes sont obsédés! simplement, les femmes ne violent pas, mais elles souffrent aussi de la ségrégation sexuelle, cette ségrégation n'est pas naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 08:30

cébé a écrit:
J'en suis consciente, Arnaud ... et j'adhère Smile

Je ne vais pas jusqu'à donner un chèque en blanc aux camps de nudistes, mais il se peut que l'expérience soit de la même eau : une recherche de la chasteté parfaite, ou du moins du respect ...


Je pense qu'une "coquine" saura même sous un voile épais aguicher un homme, comme du temps des robes longues et des corsets où montrer deux centimètres de chevilles était une "invite" .

Si l'habit ne fait pas le moine, le voile ne fait pas la vierge ....

les nudistes recherchent justement la chasteté et la pureté primordiale!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 08:43

Bénédicte a écrit:

je ne suis pas d'accord, la privation de présence féminine (je ne parle pas de SEXE) rend obsédé de sexe. C'estle fait de séparer les hommes et les femmes qui rend les gens fous, pas le fait de les priver de sexe. Parce qu'on a besoin l'un de l'autre, de la présence de l'autre, de l'échange avec l'autre, un échange énergétique, affectif, spirituel et éventuellement sexuel.
Dans une prison d'hommes, les hommes deviennent fous par manque de présence féminine. Je crois beaucoup à ça. Le témoignage d'une Suissesse qui a vécu en Arabie Saoudite confirme mon idée. Elle a écrit le récit de son séjour dans une riche famille saoudienne comme préceptrice pendant plusieurs années. La privation de toute présence masculine, l'interdit de la PRESENCE de l'autre sexe, l'a rendue complètement malade et obsédée, comme toutes les femmes avec qui elle travaillait. Il ne faut pas croire que dans les société musulmanes seuls les hommes sont obsédés! simplement, les femmes ne violent pas, mais elles souffrent aussi de la ségrégation sexuelle, cette ségrégation n'est pas naturelle.

Ah oui, dit comme cela je ne peux que souscrire. Je n'avais pas vu les choses sous cet angle.
Ce que vous dites, c'est donc que ce qui rend fou les hommes ce n'est pas tant le manque de sexe mais le manque de féminité, de ce qu'elle peut avoir de doux et d'apaisant dans la société. Un peu comme la crème dans une gaufrette, qui maintient les biscuits ensemble, et sans laquelle ils se sépareraient et se briseraient.
De ce point de vue on peut affirmer que le voile islamique n'est pas une solution, c'est le problème.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com


Dernière édition par Philippe Fabry le Mar 07 Juil 2009, 08:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 08:43

Bénédicte a écrit:
les nudistes recherchent justement la chasteté et la pureté primordiale!

Dans le même ordre d'idée, il y a le regard professionnel. Personnellement, j'ai été élève sculpteur : les séances de travail avec des modèles nus m'ont absolument pas perturbés ou distraits de mon travail ou hantés mes nuits. Dans tout l'atelier il en était de même.

Par rapport à la nudité, il faut quelque chose de plus pour provoquer la sexualité. Quelque chose d'analogue à ce que disait l'Abbé Pierre choisissant le célibat sacré après une expérience sexuelle : "Je n'ai pas laissé ce désir s'enraciner en moi". Il ne préexistait donc pas dans son développement, seulement dans sa racine.

De même, selon le désir existant dans le cœur, on peut rechercher la vue de la nudité ou s'en détourner. C'est ce que développe Jésus dans son enseignement : "si ton oeil te conduit au mal : arraches-le". C'est ce qu'a fait l'Abbé Pierre : il a arraché ce désir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 08:50

Valtortiste91 a écrit:

Par rapport à la nudité, il faut quelque chose de plus pour provoquer la sexualité.

De toute façon (je ne sais pas si les autres hommes penseront comme moi) une femme nue n'est pas systématiquement synonyme de pulsion sexuelle. La pulsion peut être là de manière bien plus forte avec une femme toute habillée mais dégageant une certaine sensualité. La nudité n'est pas tout, il y a une question de circonstances, d'attitude. Une femme peut vous rendre fou de désir par une simple et discrète suggestion. Et ce que je disais plus haut, le lien d'exclusivité, avoir de l'autre quelque chose que l'on sera seul à avoir, fait partie de ces choses.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 09:09

Philippe Fabry a écrit:


Ah oui, dit comme cela je ne peux que souscrire. Je n'avais pas vu les choses sous cet angle.
Ce que vous dites, c'est donc que ce qui rend fou les hommes ce n'est pas tant le manque de sexe mais le manque de féminité, de ce qu'elle peut avoir de doux et d'apaisant dans la société. Un peu comme la crème dans une gaufrette, qui maintient les biscuits ensemble, et sans laquelle ils se sépareraient et se briseraient.
De ce point de vue on peut affirmer que le voile islamique n'est pas une solution, c'est le problème.

je pense que l'islam a développé une sorte de haine du principe féminin, quelque chose de pathologique
le voile en est le symptôme, la volonté de refuser la présence féminine de l'espace public, de les effacer, je crois qu'aucune société n'a poussé les choses aussi loin
quand on voit que la ségrégation raciale aboutit à un désir d'exterminer l'autre (klu klux klan), on peut se demander s'il ny'a pas le désir inconscient de faire disparaître l'autre sexe...
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5062
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 09:17

Philippe Fabry a écrit:
...
Oui, tout dépend du "regard" que l'on porte sur l'autre.

Ceci dit il me semble normal qu'il y ait des règles sociales et religieuses pour endiguer les pulsions. Même si 80 % des personnes ont des comportements normaux, il ne faut pas oublier les 20 % de disjonctés. Certains, dans les règles sociales et religieuses pensent que l'exception et la législation faite pour elle, est la loi de la majorité et de la normalité.

C'est une maladie du jugement, une déviance du comportement, qui atteint aussi bien les adversaires de la religion et de la société que les intégristes des mêmes lieux. De mon point de vue, c'est une règle générale, valable au-delà de l'islam politique, qui porte la société qui l'accepte, à bien des malheurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 09:22

Bénédicte a écrit:

je pense que l'islam a développé une sorte de haine du principe féminin, quelque chose de pathologique

Oui, et je crois que c'est ce que je disais plus haut : la femme n'est jamais respectée dans l'islam "qu'en tant que" quelque chose, pas en tant que femme tout simplement, c'est-à-dire créature de Dieu, personne humaine.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Aaricia



Messages : 447
Inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 10:23

Bénédicte a écrit:
j eme répète mais le voile n'est pas un signe d'appartenance religieuse puisque les non musulmanes doivent le porter aussi dans les pays musulmans "ultra", il s'agit tout simplement d'une certaine conception des rapports hommes femmes qui refuse la mixité dans l'espace public et qui considère la presque totalité du corps de la femme comme érotique, chevelure comprise, le problème est là. il faut débattre sur les rapports homme femme et pas sur les signes religieux, ça fausse le débat!

Exact Bénédicte, les ultras utilisent certains passages du coran pour justement en faire une loi religieuse et ainsi imposer ces dogmes aux femmes musulmanes mais également aux non musulmanes. Ils utilisent nos démocraties pour s'imposer, le voile en est l'étendart, dans nos pays.
Mahomet a eu envie d'épouser Aïcha alors qu'elle n'avait que six ans, elle ne portait donc pas encore le voile, la vue d'une chevelure d'une petite fille peut donc aussi être un objet de désir sexuel pour un homme chez les musulmans, pourquoi dès lors n'imposer le voile qu'aux filles pubères ?
La fille qui devient pubère et qu'on cache sous un voile, burqa ou autre, est un signe à tous les mâles qu'elles pourrait rencontrer : regardez, je suis devenue pubère, je pourrais donc être un objet d'envie sexuelle pour vous, et dans les pays islamiques, cela veut clairement dire : voilà une fille prête à être mariée, à être violée par un homme avide de chair fraîche !
Cela fait de l'enfant une proie pour tous les mâles mais également des hommes, des bêtes avides de sexe qui ne pourraient se maîtriser à la vue d'une chevelure féminine, d'une main, d'un pied .

Pourquoi opposer string et burqa ? La burqa serait-elle le vaccin contre une société que certains jugent trop permissive, trop provocatrice ?
Le fait que chez nous, les filles puissent justement se dénuder sans que tous les mâles présents ne se jettent sur elles comme des proies offertes, montre qu'on vit dans une société civilisée, où la femme n'est pas un objet .
On voit le degré de civilisation d'un pays à la liberté qu'il accorde aux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 10:31

Aaricia a écrit:
Bénédicte a écrit:
il s'agit tout simplement d'une certaine conception des rapports hommes femmes qui refuse la mixité dans l'espace public et qui considère la presque totalité du corps de la femme comme érotique, chevelure comprise, le problème est là.

voilà une fille prête à être mariée, à être violée par un homme avide de chair fraîche ! Cela fait de l'enfant une proie pour tous les mâles mais également des hommes, des bêtes avides de sexe qui ne pourraient se maîtriser à la vue d'une chevelure féminine, d'une main, d'un pied.

Le fait que chez nous, les filles puissent justement se dénuder sans que tous les mâles présents ne se jettent sur elles comme des proies offertes, montre qu'on vit dans une société civilisée, où la femme n'est pas un objet . On voit le degré de civilisation d'un pays à la liberté qu'il accorde aux femmes.

C'est joliment dit.
Mais il y a aussi une subtilité dans le genre de voile qui est porté (ou donné à porter) : plus le voile est long et couvrant, plus il indique le degré d'adhésion politico-religieuse à l'Islam, de la femme en question, ou de son mari, sa famille, son groupe religieux... C'est donc tout un programme politique appelé charia qui est derrière ; contrairement au trop fameux string qui relève de la liberté individuelle (et donc relève du strict débat excès/manque de pudeur en société) et non d'un programme politique du Moyen Âge.
Revenir en haut Aller en bas
Aaricia



Messages : 447
Inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 10:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Leur motivation est une recherche d'ORDRE, d'AUTORITE, de REGLES simples qui structure et sécurise leur vie.

C'est une réaction normale, classique, quand on a vécu son enfance dans un absolu manque d'autorité et une GRANDE LIBERTE sans but, sans sens de la vie.

Ce besoin d'ordre est donc un fruit, par réaction, des excès de mai 68.

Ce dont a besoin un enfant, c'est de trois choses :
1° De l'amour de tendresse.
2° De l'autorité structurante.
3° Un enseignement sur le sens de cette vie, l'ordre des valeurs.


A l'inverse, l'excès de rigorisme des islamistes, pour les mêmes raisons, plongera la génération suivante dans la recherche de la liberté occidentale.


C'est très possible Arnaud, je dis "possible" mais regarde en Iran, il a fallu plus d'une génération pour que la jeunesse se rebelle et puis regarde le résultat . La jeunesse, enfin, une partie de cette jeunesse a-t-elle gain de cause, sa soif de liberté est elle assouvie ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 10:44

nilamitp a écrit:
Aaricia a écrit:
On voit le degré de civilisation d'un pays à la liberté qu'il accorde aux femmes.

C'est joliment dit.
Mais il y a aussi une subtilité dans le genre de voile qui est porté (ou donné à porter) : plus le voile est long et couvrant, plus il indique le degré d'adhésion politico-religieuse à l'Islam, de la femme en question, ou de son mari, sa famille, son groupe religieux... C'est donc tout un programme politique appelé charia qui est derrière ; contrairement au trop fameux string qui relève de la liberté individuelle (et donc relève du strict débat excès/manque de pudeur en société) et non d'un programme politique du Moyen Âge.

Je me permets une petite correction historique : pour un occidental le programme politique de la charia ne relève pas du Moyen Âge, il est inconnu. L'Occident n'a jamais connu la soumission de la femme demandée par l'islam, et certainement pas au Moyen Âge qui, selon le critère d'Aaricia, était plus civilisé que le XIXe siècle ! Le statut juridique de la femme était alors en effet bien plus avantageux.
Autre exemple : l'historien musulman Usama relate au temps des croisades le choc qu'était pour un bon musulman le fait de voir un chevalier laisser sa femme discuter sans surveillance avec un autre chevalier tout en vacant lui-même à ses occupations.
Non, je le répète et souvenons nous-en : la façon dont la charia traite la femme n'est pas arriérée, ou archaïque, c'est juste un truc de gros cons. Vous pouvez remonter en arrière de trois mille ans chez les Gaulois, vous verrez que la femme avait une position limite "moderne" quant à sa liberté personnelle.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Aaricia



Messages : 447
Inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 10:57

C'est une mauvaise nouvelle, une société arriérée peut progresser mais rendre des cons "intelligents" c'est plus compliqué voire impossible .
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 11:37

Aaricia a écrit:
C'est une mauvaise nouvelle, une société arriérée peut progresser mais rendre des cons "intelligents" c'est plus compliqué voire impossible .

C'est pas faux.
Cela dit on peut espérer que les crétins étaient les ancêtres qui ont établi ces règles et que ceux d'aujourd'hui ne font que les suivre mais sont capables de plus de discernement, et donc de se défaire de ces règles de crétins.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 11:41

Philippe Fabry a écrit:
Non, je le répète et souvenons nous-en : la façon dont la charia traite la femme n'est pas arriérée, ou archaïque, c'est juste un truc de gros cons. Vous pouvez remonter en arrière de trois mille ans chez les Gaulois, vous verrez que la femme avait une position limite "moderne" quant à sa liberté personnelle.

un truc de gros cons ou un truc venant d'un gros c.on ?

C'est vrai ça ! Catherine de Médicis fallait pas la faire c.hier !

C'est toi l'historien Philippe, mais il me semble (d'après ce que je pense avoir lu) en effet que les Gaulois, vivant en tribus avaient un mode de vie très moderne pour leur époque :

- monogames
- pas homophobes, voire tolérants vis-à-vis de l'homosexualité
- fonctionnement presque démocratique

Mais
- grande disparité selon le fait que l'on soit propriétaire ou non, que l'on ait de l'argent ou non
- personnes vivant à l'état de serfs (à la suite d'une défaite) et donc condamné à être paysan pour un propriétaire
- peut-être quelques rites religieux franchement "glauques"
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 11:50

nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Non, je le répète et souvenons nous-en : la façon dont la charia traite la femme n'est pas arriérée, ou archaïque, c'est juste un truc de gros cons. Vous pouvez remonter en arrière de trois mille ans chez les Gaulois, vous verrez que la femme avait une position limite "moderne" quant à sa liberté personnelle.

un truc de gros cons ou un truc venant d'un gros c.on ?

Si tu parles de Mahomet, non, il n'y est pour rien. Déjà 500 ans avant lui les habitants de Syrie refusaient la pratique des jeux à la grecque (athlétisme...) pratiqués dans tout l'Empire romain parce qu'il fallait être nu. Il semble que les gens de ces contrées aient un vieux problème culturel avec la nudité, Mahomet n'a fait que graver dans le marbre de la foi un aspect culturel.

C'est vrai ça ! Catherine de Médicis fallait pas la faire c.hier !

C'est toi l'historien Philippe, mais il me semble (d'après ce que je pense avoir lu) en effet que les Gaulois, vivant en tribus avaient un mode de vie très moderne pour leur époque :

- monogames
- pas homophobes, voire tolérants vis-à-vis de l'homosexualité
- fonctionnement presque démocratique

Mais
- grande disparité selon le fait que l'on soit propriétaire ou non, que l'on ait de l'argent ou non
- personnes vivant à l'état de serfs (à la suite d'une défaite) et donc condamné à être paysan pour un propriétaire
- peut-être quelques rites religieux franchement "glauques"

C'est tout à fait juste. J'ajoute pour l'anecdote amusante que César remarquait qu'il était très rare que les Gaulois soient d'accord sur quelque chose d'une maison à l'autre, voire à l'intérieur d'une même maison ! (comme quoi, on ne change pas les peuples !)
Il arrivait aussi, quant aux rites religieux, par exemple que les "clients" (ancêtres des serfs, au statut bien pire) soient enterrés avec leur maître, à la mort de celui-ci. Mais eux étaient vivants. Brrrr... What a Face (A propos je ne saurais trop conseiller la lecture de la Guerre des Gaules, un chef d'oeuvre qui se lit comme un roman d'aventures).

Après, on peut débattre sur la notion de modernité : ne vivons-nous pas tout simplement aujourd'hui selon un vieil instinct gaulois jamais disparu ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Aaricia



Messages : 447
Inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 15:55

Philippe Fabry a écrit:
Aaricia a écrit:
C'est une mauvaise nouvelle, une société arriérée peut progresser mais rendre des cons "intelligents" c'est plus compliqué voire impossible .

C'est pas faux.
Cela dit on peut espérer que les crétins étaient les ancêtres qui ont établi ces règles et que ceux d'aujourd'hui ne font que les suivre mais sont capables de plus de discernement, et donc de se défaire de ces règles de crétins.

"Gaza : Interdiction de rire sur la plage (pour les femmes)

Une journaliste palestinienne Asma al-Ghul, raconte qu’alors qu’elle se trouvait sur la plage de Gaza, des policiers palestiniens ont voulu l’arrêter, lui reprochant d’être habillée immodestement (comprendre non-voilée) et de rire en public.

La journaliste a dit qu’ils lui ont confisqué son passeport et depuis l’incident elle reçoit des menaces de mort par téléphone et n’ose plus sortir de chez elle.

“Ils m’ont accusée de rire à haute voix pendant que je me baignais avec mon ami et sans porter le hijab “, Ghul a déclaré à une ONG de défense des droits de l’Homme dans la bande de Gaza. “Ils ont aussi voulu connaître l’identité des personnes qui étaient avec moi à la plage et savoir si elles sont de ma famille.”

Dans un entretien téléphonique avec le site du jounal saoudien basé à Dubaï, Al-Arabiya, la journaliste a dit que les policiers qui l’ont arrêtée appartiennent aux “forces de securité pour la propagation de la vertu et la prévention du vice” du gouvernement du Hamas.

Cette unité du Hamas comprend des dizaines de policiers en civil qui patrouillent les plages, les jardins publics, les restaurants, les salons de coiffure et les cafés pour vérifier que les hommes et les femmes ne se mélangent pas et que les femmes sont vêtues “modestement”.

Ghul dit que beaucoup de femmes palestiniennes ont remarqué la présence des agents de police sur les plages et dans d’autres lieux. Elle a dit que dans la bande de Gaza on parle ces jours-ci de l’intention du Hamas d’imposer le voile à toutes les écolières dès la premiere année de l’école (cours préparatoire)."


Tu crois que ça s'améliore ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 07 Juil 2009, 16:25

Aaricia a écrit:


Tu crois que ça s'améliore ?

J'ai pas dit ça, j'ai dit qu'on pouvait espérer. Je n'ai pas dit que c'était un espoir raisonnable.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mer 08 Juil 2009, 02:42

bonjour,

voiler sa femme ou la femme c'est un problème intérieur a l'âme qui nie l'autre de même en être arrivé a faire croire a une femme qu'un string c'est un truc qui lui donne un plus auprès de !! c'est aussi la nier en tant que personne et lui avoir faussé la conscience d'elle même.

donc dire qu'il faut réfléchir différemment entre le port du voile et le string, c'est a mon avis une erreur on peut croire que c'est culturel, mais en fait c'est le même problème de négation d'une personne qui s'exprime dans des cultures.

même si des 2 cotés les femmes sont persuadées qu'elle le font librement , port du voile et port du string, virez les hommes et leurs omnibulations d'autorité et d'utilisation de la femme et vous verrez , l'une cessera de ce mettre en cage a barreaux et l'autre de se promener avec une plume au derrière !

il faut chercher spirituellement se qui c'est lier dans la femme lorsqu'il lui est dit " a cause de ce que tu as fait l'homme dominera sur toi"
il est certain que c'est pour répondre a cela que la femme accepte de subir tout ce que l'on sait qu'elle a subit d'excés depuis la chute ; et c'est pas en devenant du MLF qu'elle s'en guérira.

devenir une amazone ce n'est pas être devenu une femme non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mer 08 Juil 2009, 11:52

Théodéric a écrit:
bonjour,

voiler sa femme ou la femme c'est un problème intérieur a l'âme qui nie l'autre de même en être arrivé a faire croire a une femme qu'un string c'est un truc qui lui donne un plus auprès de !! c'est aussi la nier en tant que personne et lui avoir faussé la conscience d'elle même.

donc dire qu'il faut réfléchir différemment entre le port du voile et le string, c'est a mon avis une erreur on peut croire que c'est culturel, mais en fait c'est le même problème de négation d'une personne qui s'exprime dans des cultures.

même si des 2 cotés les femmes sont persuadées qu'elle le font librement , port du voile et port du string, virez les hommes et leurs omnibulations d'autorité et d'utilisation de la femme et vous verrez , l'une cessera de ce mettre en cage a barreaux et l'autre de se promener avec une plume au derrière !

il faut chercher spirituellement se qui c'est lier dans la femme lorsqu'il lui est dit " a cause de ce que tu as fait l'homme dominera sur toi"
il est certain que c'est pour répondre a cela que la femme accepte de subir tout ce que l'on sait qu'elle a subit d'excés depuis la chute ; et c'est pas en devenant du MLF qu'elle s'en guérira.

devenir une amazone ce n'est pas être devenu une femme non plus !

Certes, vous avez raison dans ce que vous dîtes et j'y souscris.

Mais personnellement, le string me pose tout de même moins de problème que la burqa. Pourquoi? Parce que le string concerne un problème de mœurs tandis que la burqa représente un choc de civilisations. La question de la morale s'est toujours heurtée au dévergondage et aux aspirations à la (fausse) liberté des pulsions. C'est un problème cadré digne de multiples solutions. La burqa en revanche exprime une profonde atteinte aux aspirations fondamentales de l'Occident concernant le respect de la femme et de ses droits. Il s'agit là d'un autre ordre de problème que celui des moeurs: il s'agit d'un problème culturel (je réitère) qui ne peut pas être perçu sur le même plan.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mer 08 Juil 2009, 12:31

Salut,

Surtout que le string ne se voit pas presque pas
La burqa et le string posent tous les deux problème quant au respect de la femme, dans les deux cas elle est un objet, soit à exposer soit à cacher. La personne est niée totalement.

Personnellement, je serai très offensée de devoir parler à une personne dont je ne vois pas le visage!!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mer 08 Juil 2009, 12:37

Je me permets une petite réflexion autour du thème du string.
D'abord ce n'est pas une mauvaise chose en soi, un string. Cela a pour avantage premier de ne pas faire apparaître de marque de culotte sous une jupe serrée, sachant que les jupes serrées ne sont pas des tenues provocatrices, elles forment le plus souvent la partie basse d'un tailleur. Son but dans ce cas est de ne pas être vu. Donc ne tapons pas sur le string en lui-même, m'est avis que c'est un peu sévère.

Lorsque l'on parle du "string" sur ce forum, j'imagine que l'on évoque celui qui sort du pantalon taille-basse, et qui lui est destiné à être vu et a moins un souci esthétique (comme dans le cas ci-dessus) que suggestif. Dans ce cas que dénote-t-il ? Une volonté d'être remarquée et de plaire excessive, crois-je.

D'où vient cette excessive volonté de plaire ? De la peur d'être seule ? De ne pas trouver l'amour ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
langlois



Messages : 279
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mer 08 Juil 2009, 12:50

Tout à fait Philippe, le string qui dépasse à pour but de se faire remarquer, voire de draguer. Ce mot est vulgaire car c'est un terme de pêche mais il s'agit bien de ça!!!

C'est vrai que le gros bateau formé sous la jupe ou le pantalon serré, est une faute de goût!!
Mais la jupe et le pantalon serrés suscitent le désir sexuel, bien avant l'intérêt pour la personne.

Ancienne adepte du string LOL , je peux dire que le bateau est plus confortable, de plus on peut s'habiller bien sans ressembler à un objet sexuel sur pattes. Je dirai même mieux, les regards changent(et les hommes sont moins grossiers. J'en ai des bonnes à raconter) .Après ça dépend de l'image que l'on a de soi. Dans la mesure que l'on s'estime en tant qu'enfant de Dieu, on n'a plus besoin d'être considérée par l'homme comme un objet de plaisir. Laughing c'est-à-dire de susciter de l'intérêt rien que pour l'effet sexuel généré.

Attention, en aucun cas je ne blâme la sexualité!

Le string n'est que le représentant d'autres types de vêtements et d'attitude!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Jeu 09 Juil 2009, 22:15

Philippe Fabry a écrit:
Cela a pour avantage premier de ne pas faire apparaître de marque de culotte sous une jupe serrée, sachant que les jupes serrées ne sont pas des tenues provocatrices, elles forment le plus souvent la partie basse d'un tailleur. Son but dans ce cas est de ne pas être vu.

Quelle expertise !

Philippe Fabry a écrit:

Lorsque l'on parle du "string" sur ce forum, j'imagine que l'on évoque celui qui sort du pantalon taille-basse, et qui lui est destiné à être vu et a moins un souci esthétique (comme dans le cas ci-dessus) que suggestif.

Oui voilà, par extension on dit "string" pour qualifier une tenue jugée à la limite de la décence et pas spécialement le "string" en soi.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Lun 13 Juil 2009, 23:01

nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Cela a pour avantage premier de ne pas faire apparaître de marque de culotte sous une jupe serrée, sachant que les jupes serrées ne sont pas des tenues provocatrices, elles forment le plus souvent la partie basse d'un tailleur. Son but dans ce cas est de ne pas être vu.

Quelle expertise !

Il n'y a pas de petite culture !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 14 Juil 2009, 00:31

Culture qui ne tient qu'à un fil !
What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 14 Juil 2009, 00:36

thumleft :beret: :rigolo:
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 14 Juil 2009, 04:51

Bonjour,
je vous communique ce message qui me semble être une synthèse de questions qui fâchent à propos de la Burqa :

"Il est très inquiétant de constater combien bon nombre de blogueurs, par ignorance ou par parti pris, se refusent ou sont incapables d'aller au delà de la symbolique pour voir le signifié derrière le signifiant. Bien sur pour ce qui est du voile, il ne s'agit pas d'interdire un simple vêtement ou une apparence extérieure. Si le tatoueur de Courtrai a envie de se transformer en épouvantail, c'est son affaire. Mais dès qu'on adopte certaines attitudes surtout dans l'espace public, et qu'on adopte une intransigeances qui vous pousse 'à compromettre un avenir que le collectivité à permis de rendre possible par la biais de l'enseignement et que aucune "pudeur" ne vous retient pour continuer à pomper cette collectivité par la biais du chômage tout vela parce que dieu "impose" soi-disant un morceau de tissu, cella devient tout différent. Qu'en est il dans cette optique l'observation de ces autres commandements "divins" concernant des matières bien plus "lourdes" que ce morceau de tissu:; égalité des sexes, soumission de la femme, droit de succession, rejet de l'homophilie, lapidation (Iran et Afghanistan), amputation de membres et décapitation, (Arabie Saoudite, et maintenant Somalie ) âge nubile 9 ans (Iran)… Ne sont-ce pas là aussi des injonctions de ce même dieu? Dès qu'on invoque le dictat divin, on n'a plus le choix, car de quel droit l'homme surtout, celui confessant la "soumission" total à ce dieu, se permettrait-il, de censurer son créateur et d'être sélectif dans l'observance de prescrits d'en-haut. Ce serait adopter l'attitude d'Iblis qui refusa de ployer le genou devant son créateur.

Le voile , c'est un massage clair à l'adresse de nos femmes et filles qui n'en portent pas; c'est une manifestation de supériorité, d'orgueil de la femme qui se dit vertueuse puisque voilée et, à celles non voilées et donc dévergondées et "nues".Ce message à été fort bien transmis le fameux iman Taouil d'Anvers lors d'une conférence donnée à La Haye en 2005. En voici quelques extraits qui portent à réflexion. Le voile , c'est un premier test , le premier mouvement d'une Suite, certes pas symphonique ,dont les mouvements suivants se nomment: créationnisme, loi divine, théocratie, châtiments corporels séparation des sexes, interdits alimentaires, extinction des Lumières, chasse aux holebi, etc. etc."
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab   Mar 14 Juil 2009, 07:18

Soit . Mais que faut-il répondre ?
" Pas de liberté pour les ennemis de la liberté " ? C'est tomber les deux pieds joints dans le piège .
Revenir en haut Aller en bas
 
Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les questions que je me pose à propos de la Burqa et du niqab
» Deux questions à propos du Bourgeois gentilhomme
» L'hypnose Traditionnelle et Ericksonienne
» Fin du roman Cannibale : qui peut m'expliquer la fin ?
» Questions à propos du bouddhisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: