DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Questions NDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 16 Juin 2009, 15:55

Ce qu'il faudrait surtout, comme dans beaucoup de domaines, c'est écouter les personnes qui ont traverées ces expériences.. 8)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 16 Juin 2009, 16:11

Kerux a écrit:

Nulle intention malveillante bien entendu de vouloir provoquer les NDE. Si au cours d'une opération une NDE se produit, la personne décorporée devrait être capable de décrire l'objet qui se trouve sur les armoires... Premiers résultats d'ici la fin de l'année!

D'ici la fin de l'année ? Les NDE sont si fréquentes ?
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 16 Juin 2009, 16:16

C'est pas grave, je continuerais quand même!! 8)
Revenir en haut Aller en bas
Kerux



Masculin Messages : 365
Inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mer 17 Juin 2009, 00:03

Philippe Fabry a écrit:
Kerux a écrit:

Nulle intention malveillante bien entendu de vouloir provoquer les NDE. Si au cours d'une opération une NDE se produit, la personne décorporée devrait être capable de décrire l'objet qui se trouve sur les armoires... Premiers résultats d'ici la fin de l'année!

D'ici la fin de l'année ? Les NDE sont si fréquentes ?
J'aurais même tendance à dire que les NDE en médecine sont une vraie banalité! En effet Pim Von Lommel fit sensation en 2001 avec son étude prospective (le top en recherche) menée sur 344 patients ayant survécu à une réanimation sur arret cardiaque. Il constata un taux d'incidence de NDE de 18% : 62 patients soit 1/5!!!

A noter qu'actuellement on estime à près de 80 millions le nombre de personnes ayant vécu une NDE.
Revenir en haut Aller en bas
Kerux



Masculin Messages : 365
Inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mer 17 Juin 2009, 00:16

romuald1972 a écrit:
Ce qu'il faudrait surtout, comme dans beaucoup de domaines, c'est écouter les personnes qui ont traverées ces expériences.. 8)
Cher Romuald, vous avez absolument raison! Il est essentiel d'écouter les "expérienceurs", d'autant plus qu'en l'état actuel des connaissances scientifiques sur le phénomène les études les plus facilement réalisables sont celles utilisant les témoignages comme matériau.

Pas très scientifique diront certains? Les témoignages de scènes de blocs opératoires concordants avec les comptes rendus opératoires sont un vrai défi à la raison! Comment une personne endormie ou en état d'arrêt cardiaque est-elle capable de décrire à son réveil avec fidélité ce qu'il s'est passé pendant sa réanimation, (ou mieux encore) ce qui s'est passé dans le bloc opératoire d'à coté!!! Comment peut-elle rapporter le détail d'une salle d'attente qu'elle ne connait pas puisqu'elle n'y a jamais mis les pieds, étant entrée par le sas des urgences?? Pourtant c'est bien ce qu'on observe!

Autant de constats, d'éléments objectifs qui doivent nous inciter à repousser les frontières de l'inconnu! Ainsi la science avance! En n'écartant pas ce qui défie la rationalité.

Je citerais pour finir Aristote: "Si l'invraisemblable arrive, c'est que l'invraisemblable est vraisemblable!"
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mer 17 Juin 2009, 00:19

Kerux a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Kerux a écrit:

Nulle intention malveillante bien entendu de vouloir provoquer les NDE. Si au cours d'une opération une NDE se produit, la personne décorporée devrait être capable de décrire l'objet qui se trouve sur les armoires... Premiers résultats d'ici la fin de l'année!

D'ici la fin de l'année ? Les NDE sont si fréquentes ?
J'aurais même tendance à dire que les NDE en médecine sont une vraie banalité! En effet Pim Von Lommel fit sensation en 2001 avec son étude prospective (le top en recherche) menée sur 344 patients ayant survécu à une réanimation sur arret cardiaque. Il constata un taux d'incidence de NDE de 18% : 62 patients soit 1/5!!!

A noter qu'actuellement on estime à près de 80 millions le nombre de personnes ayant vécu une NDE.

Shocked Ah oui, quand même ! Very Happy

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 07 Juil 2009, 16:25

UNE IMAGE MIRACULEUSE DE JESUS ENFANT !

http://dieuetcreation.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/22/une-image-miraculeuse-de-jesus-enfant.html

Le Seigneur tenant un foetus dans ses mains

http://storage.canalblog.com/60/81/249840/19480013.jpg
Revenir en haut Aller en bas
guy



Messages : 5
Inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Questions NDE   Ven 31 Juil 2009, 21:01

TEMOIGNAGE
J'ai "vécu" il y a quelques jours une expérience "en pleine conscience"...
Cela a commencé non en salle d'opération mais en salle de réveil où je suis resté plus de 6 heures après une opération bénigne...
Je ne sais pas s'il s'agit d'un "délire" vécu, d'une expérience en état de mort clinique...
pas d'explication ni réponse du milieu hospitalier... je vais demander l'accès à mon dossier médical.
nb : je suis catholique baptisé, philosophiquement agnostique, je ne peux pas dire que j'ai la foi, mais je ne me reconnais pas dans l'athéisme... je suis plutôt adepte de la rationnalité.

Voici Mon expérience de départ de la vie.

L’anesthésie :

En salle d’opération je perçois une mise en place un peu chaotique, le personnel me paraît moins attentif que lors de mon intervention précédente, il y a deux mois. La perfusion est en place, je me sens mal positionné sur la table. La pose du masque sur mon nez m’oppresse, j’entends une dernière phrase : « si tu ne regardes pas tes indicateurs à l’écran en permanence tu peux perdre ton patient !». Je perds conscience.
Le réveil et l’hallucination :
Je me « réveille » dans un flash violent, j’ai peur, je n’ai plus le contrôle de mes sens. Je suis pleinement conscient de cette perte de contrôle, je me sens « enfermé » dans des sensations que je ne maîtrise pas. Je « demande » si je suis « dans la réalité », je crois entendre à plusieurs reprise « oui, c’est la réalité ! » et « il faut respirer monsieur N… ! ». Je souhaite que ce soit un rêve, mais je « sais » que ce n’est pas un « rêve » mais une expérience psychique d’une autre nature. Je me dis que je suis sous l’emprise de substances chimiques, j’ai peur de rester enfermé dans cette « camisole chimique » et de ne plus jamais pouvoir en sortir.
Je ressens de très fortes secousses avec beaucoup de lumière, j’entends une très forte sonnerie très saccadée et au timbre métallique, une alarme, et de l’agitation autour, je vois le visage d’une personne dans un halo trouble, il me dit « c’est la réalité, vous êtes en salle de réveil ». Je n’arrive pas à lui répondre. Je « sais » que je ne suis plus en capacité d’échanger avec l’extérieur, la communication est brouillée et je n’y peux rien.
J’ai l’impression que je peux contrôler le temps, revenir quelques microsecondes en arrière, je « rembobine » le passage où l’on me dit « c’est la réalité ». Je cherche la barrière du lit pour tenter de m’accrocher pour atténuer les vibrations.
Je perds la perception sonore de l’extérieur, je n’entends plus ce que l’on me dit, les vibrations cessent.
Je « vis » la « désincarnation » comme dans les récits, témoignages, films… Je suis d’abord assis dans mon lit et je regarde l’enveloppe translucide de mon corps allongée derrière moi. Je n’ai pas peur car j’ai lu des témoignages sur ce sujet, de personnes qui en sont revenues. Je suis en même temps « convaincu » que c’est une hallucination et que cela doit relever de quelque chose de culturel, une représentation mentale qui se met spontanément en place dans des situations de détresse vitale, comme la production d’endorphines en cas de choc grave.
Je suis à coté de mon lit, et je vois beaucoup d’agitation autour de moi, plus personne ne fait attention à moi. La salle est très claire, très nette, mais pas de « tunnel lumineux ». Je demande en permanence « suis-je vivant ? », je tente alors de « bouger » pour trouver des détails matériels que je confronterai « au réel » à mon « retour », mais rien ne se passe. Je ne contrôle pas mes « déplacements », ma « conscience » est juste « là ». Je « cherche » des incohérences qui me permettront de savoir que je suis juste dans un rêve et, en effet, je vois cette salle de réveil beaucoup trop longue, qui s’étend à l’infini comme dans deux miroirs qui se reflètent.
L’expérience limite :
Je « descends » à nouveau dans un nouvel état de conscience, je ressens de moins en moins d’émotions, ni joie, ni peur. Je suis seulement un peu « oppressé » mais pas paniqué, je pense que je ne respire plus et ma conscience est toujours aussi « claire » et « éveillée ».
Une pensée unique me vient, je pense à mes deux enfants et j’ai un très fort sentiment d’incrédulité devant mon absence totale de tristesse en sachant que je les quitte. Il n’y a plus que mes enfants dans mon « esprit » et je ne suis pas triste.
C’est un nouveau basculement, une « voix intérieure », une nouvelle forme de pensée ou de prise de conscience, me disent que je ne peux pas être triste car l’existence a été une illusion. L’univers, le réel, la matière, la vie, l’humanité, n’ont été qu’une construction abstraite, un « état » improbable « visité » par ma « conscience ». Je quitte un monde dont la matérialité s’apparente au reflet de la lumière d’un projecteur sur un écran de cinéma. Je « proteste » un peu, en me disant que la matière c’est « du dur », ça ne s’invente pas, mais je finis par accepter la déconstruction de ce qui a été mon « existence ».
Je suis dans une sorte de pénombre, des images de carreaux blancs sur les murs et le sol s’effacent progressivement. La vie a été un « passage » et je ressens l’effacement des « souvenirs », un formatage de la conscience.
Une « angoisse » ressurgit, la peur d’être une conscience pure, une existence éternelle « sans support », une âme errante dans le néant. Mais je dis que ce concept de néant est lui même absurde.
Je m’éloigne dans ce qui n’est ni du vide ni l’espace, seulement un « champ immatériel » ni clair ni sombre autour de ma conscience.
Le retour :
Je me réveille en entendant à nouveau « il faut respirer monsieur N… ! ». Je suis dans mon lit, conscient comme dans la vie, mais vaseux, j’ai très sommeil, je touche la barre du lit, pour me « rassurer », et la main de mon aide-soignant qui m’a accompagné depuis le départ pour le bloc. Je vois le visage de cet homme, je ne connais pas son nom, il me sourit, j’ai un sentiment de fraternité à cet instant là.
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Questions NDE   Ven 31 Juil 2009, 21:21

Merci de ton témoignage Guy, que tu nous livre avec tes mots, ton vécu, ta façon de comprendre les choses et le monde. J'imagine que quand on vit une expérience aussi marquante on a envie d'en parler, de le dire. Tu dis que le personnel hospitalier n'a pas eu le temps de trop écouter ton récit. A leur décharge je dirai qu'ils ont beaucoup de travail et qu'ils sont la avant tout pour soigner. Je crois que ce n'est que peu à peu que l'on prendra véritablement au sérieux ces expériences NDE, mais je pense que ça se fera. Je veux dire qu'il y aura un jour dans les hopitaux des structures et du personnel destiné a cela: écouter et étudier les expériences NDE. Je vois que ton récit se termine avec ce " sentiment de fraternité "; c'est une belle conclusion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions NDE   Ven 31 Juil 2009, 21:33

guy a écrit:
TEMOIGNAGE
J'ai "vécu" il y a quelques jours une expérience "en pleine conscience"...
Cela a commencé non en salle d'opération mais en salle de réveil où je suis resté plus de 6 heures après une opération bénigne...
Je ne sais pas s'il s'agit d'un "délire" vécu, d'une expérience en état de mort clinique...
pas d'explication ni réponse du milieu hospitalier... je vais demander l'accès à mon dossier médical.
nb : je suis catholique baptisé, philosophiquement agnostique, je ne peux pas dire que j'ai la foi, mais je ne me reconnais pas dans l'athéisme... je suis plutôt adepte de la rationnalité.

Voici Mon expérience de départ de la vie.

L’anesthésie :

En salle d’opération je perçois une mise en place un peu chaotique, le personnel me paraît moins attentif que lors de mon intervention précédente, il y a deux mois. La perfusion est en place, je me sens mal positionné sur la table. La pose du masque sur mon nez m’oppresse, j’entends une dernière phrase : « si tu ne regardes pas tes indicateurs à l’écran en permanence tu peux perdre ton patient !». Je perds conscience.
Le réveil et l’hallucination :
Je me « réveille » dans un flash violent, j’ai peur, je n’ai plus le contrôle de mes sens. Je suis pleinement conscient de cette perte de contrôle, je me sens « enfermé » dans des sensations que je ne maîtrise pas. Je « demande » si je suis « dans la réalité », je crois entendre à plusieurs reprise « oui, c’est la réalité ! » et « il faut respirer monsieur N… ! ». Je souhaite que ce soit un rêve, mais je « sais » que ce n’est pas un « rêve » mais une expérience psychique d’une autre nature. Je me dis que je suis sous l’emprise de substances chimiques, j’ai peur de rester enfermé dans cette « camisole chimique » et de ne plus jamais pouvoir en sortir.
Je ressens de très fortes secousses avec beaucoup de lumière, j’entends une très forte sonnerie très saccadée et au timbre métallique, une alarme, et de l’agitation autour, je vois le visage d’une personne dans un halo trouble, il me dit « c’est la réalité, vous êtes en salle de réveil ». Je n’arrive pas à lui répondre. Je « sais » que je ne suis plus en capacité d’échanger avec l’extérieur, la communication est brouillée et je n’y peux rien.
J’ai l’impression que je peux contrôler le temps, revenir quelques microsecondes en arrière, je « rembobine » le passage où l’on me dit « c’est la réalité ». Je cherche la barrière du lit pour tenter de m’accrocher pour atténuer les vibrations.
Je perds la perception sonore de l’extérieur, je n’entends plus ce que l’on me dit, les vibrations cessent.
Je « vis » la « désincarnation » comme dans les récits, témoignages, films… Je suis d’abord assis dans mon lit et je regarde l’enveloppe translucide de mon corps allongée derrière moi. Je n’ai pas peur car j’ai lu des témoignages sur ce sujet, de personnes qui en sont revenues. Je suis en même temps « convaincu » que c’est une hallucination et que cela doit relever de quelque chose de culturel, une représentation mentale qui se met spontanément en place dans des situations de détresse vitale, comme la production d’endorphines en cas de choc grave.
Je suis à coté de mon lit, et je vois beaucoup d’agitation autour de moi, plus personne ne fait attention à moi. La salle est très claire, très nette, mais pas de « tunnel lumineux ». Je demande en permanence « suis-je vivant ? », je tente alors de « bouger » pour trouver des détails matériels que je confronterai « au réel » à mon « retour », mais rien ne se passe. Je ne contrôle pas mes « déplacements », ma « conscience » est juste « là ». Je « cherche » des incohérences qui me permettront de savoir que je suis juste dans un rêve et, en effet, je vois cette salle de réveil beaucoup trop longue, qui s’étend à l’infini comme dans deux miroirs qui se reflètent.
L’expérience limite :
Je « descends » à nouveau dans un nouvel état de conscience, je ressens de moins en moins d’émotions, ni joie, ni peur. Je suis seulement un peu « oppressé » mais pas paniqué, je pense que je ne respire plus et ma conscience est toujours aussi « claire » et « éveillée ».
Une pensée unique me vient, je pense à mes deux enfants et j’ai un très fort sentiment d’incrédulité devant mon absence totale de tristesse en sachant que je les quitte. Il n’y a plus que mes enfants dans mon « esprit » et je ne suis pas triste.
C’est un nouveau basculement, une « voix intérieure », une nouvelle forme de pensée ou de prise de conscience, me disent que je ne peux pas être triste car l’existence a été une illusion. L’univers, le réel, la matière, la vie, l’humanité, n’ont été qu’une construction abstraite, un « état » improbable « visité » par ma « conscience ». Je quitte un monde dont la matérialité s’apparente au reflet de la lumière d’un projecteur sur un écran de cinéma. Je « proteste » un peu, en me disant que la matière c’est « du dur », ça ne s’invente pas, mais je finis par accepter la déconstruction de ce qui a été mon « existence ».
Je suis dans une sorte de pénombre, des images de carreaux blancs sur les murs et le sol s’effacent progressivement. La vie a été un « passage » et je ressens l’effacement des « souvenirs », un formatage de la conscience.
Une « angoisse » ressurgit, la peur d’être une conscience pure, une existence éternelle « sans support », une âme errante dans le néant. Mais je dis que ce concept de néant est lui même absurde.
Je m’éloigne dans ce qui n’est ni du vide ni l’espace, seulement un « champ immatériel » ni clair ni sombre autour de ma conscience.
Le retour :
Je me réveille en entendant à nouveau « il faut respirer monsieur N… ! ». Je suis dans mon lit, conscient comme dans la vie, mais vaseux, j’ai très sommeil, je touche la barre du lit, pour me « rassurer », et la main de mon aide-soignant qui m’a accompagné depuis le départ pour le bloc. Je vois le visage de cet homme, je ne connais pas son nom, il me sourit, j’ai un sentiment de fraternité à cet instant là.
Avez-vous des questions par rapport à cette expérience?
Ou souhaitez-vous juste apporter votre témoignage?
Revenir en haut Aller en bas
guy



Messages : 5
Inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Questions NDE   Ven 31 Juil 2009, 21:50

Toniov a écrit:
Merci de ton témoignage Guy, que tu nous livre avec tes mots, ton vécu, ta façon de comprendre les choses et le monde. J'imagine que quand on vit une expérience aussi marquante on a envie d'en parler, de le dire. Tu dis que le personnel hospitalier n'a pas eu le temps de trop écouter ton récit. A leur décharge je dirai qu'ils ont beaucoup de travail et qu'ils sont la avant tout pour soigner. Je crois que ce n'est que peu à peu que l'on prendra véritablement au sérieux ces expériences NDE, mais je pense que ça se fera. Je veux dire qu'il y aura un jour dans les hopitaux des structures et du personnel destiné a cela: écouter et étudier les expériences NDE. Je vois que ton récit se termine avec ce " sentiment de fraternité "; c'est une belle conclusion.
Merci Toniov pour cette lecture attentive
J'en ai largement parlé au travail, personne ne s'est "foutu de moi" - evidemment je raconte une hallucination suite à une anesthésie, cela amène plutôt l'empathie, surtout de la part d'amis... je n'en tire aucune conclusion, je ne me suis pas mis à "croire"... j'ai pensé vivre un "trip" de drogué... je me suis même demandé si je ne me suis pas "autosuggéré" ces images...
puis j'ai vu les témoignages sur le net... pourquoi des descriptions similaires? un phénomène collectif auto entretenu?
Ce qui ne fait pas de doute, c'est la sensation de "vécu intense"...
Bien que n'ayant pas la foi je respectais les opinions religieuses, désormais j'ai un profond respect pour les croyants... je me dis que si j'avais eu la foi, j'aurais peut être ressenti moins d'angoisse...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Questions NDE   Ven 31 Juil 2009, 22:17

Cher Guy,

Il semble y avoir eu DECORPORATION.

Avez vous relevé des détails de la salle d'opération qui vous permettrait de vérifier si c'était cela, OBJECTIVEMENT (et non un simple rêve ?)

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
guy



Messages : 5
Inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Questions NDE   Ven 31 Juil 2009, 22:37

Arnaud,
Cela s'est passé après l'opération en salle de réveil, ce qui est différent des autres témoignage vécus en salle d'opération.
Ce n'était pas un rêve, avec un tel sentiment de vécu et de pleine conscience... c'est soit une hallucination (mais n'en ayant jamais eu je ne sais pas ce que c'est) soit une expérience de NDE, c'est cette question qui me travaille.
Je me souviens avoir pendant cette expérience avoir voulu chercher des "indices" pour témoigner au retour, mais ma "conscience était à coté de mon lit et ne pouvait pas bouger comme tétanisée!!! Je me souviens avoir entendu "vous êtes en apnée, respirez fort!", et moi je pensais "fichez moi la paix, je ne respire pas ça ne m'empêche pas de penser"...
Effet de la drogue donnant un vécu proche d'une NDE?
Je ne sais pas
Avez vous entendu parler d'états proche de la NDE sans état de coma profond ou mort clinique? ce qui est sur c'est que je manquais d'oxygène...
C'est pour cela que je veux voir le compte rendu d'anesthésie (j'ai RV en septembre).
Je me souviens de la sensation de décorporation, un arrachement avec des trainées, une sorte de rémanence... je me souviens avoir bougé le bras parce que cela faisait un effet stroboscopique "marrant"...
Et la sonnerie intense, avec une prise de conscience "Mais je ne suis pas prêt! et mes enfants et le reste" et une autre prise de conscience comme "la promenade dans cette vie est finie, il faut retourner là d'où je viens... mais où, quoi, pourquoi".
Non pas de preuve "photographique" seulment un "vécu intense".
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Questions NDE   Ven 31 Juil 2009, 23:22

J'ai encore une petite question Guy. J'avoue que c'est un peu de la curiosité.
Ce sentiment de " vécu intense ", si tu le comparais au vécu naturel, celui que nous vivons tous, que pourrais tu en dire ? est ce comparable ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Questions NDE   Sam 01 Aoû 2009, 01:46

Cher Guy, s'il n'y a pas de VRAIE décorporation, mais juste une conscience précise qui entend ce qui est dit autour de vous, alors ce n'est pas une vraie NDE,; mais peut-être juste la phase PRÉALABLE à la NDE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions NDE   Sam 01 Aoû 2009, 01:53

Moi, ça me semble être une NDE.
Revenir en haut Aller en bas
Turquoise



Féminin Messages : 1392
Inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Questions NDE   Sam 01 Aoû 2009, 02:31

Dans une vrai décorporation, les personnes décorporés peuvent allés ou ils veulent, ce qui n'est pas le cas de Guy. Je crois que si le manque d'oxigène aurait été prolongé plus longtemps, il y aurait eu effectivement décorporation total.

En tout cas, merci Guy pour ton témoignage. J'imagine que cela change la perception de la vie et de la mort!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions NDE   Sam 01 Aoû 2009, 03:54

Oui, mais s'il est possible que ce soit une NDE, il vaut mieux pour Guy qu'il puisse se trouver en position intellectuelle de penser que ça en est une, sinon il peut se trouver dans un doute fort déstabilisant de penser que ça n'en est pas une alors qu'il vit peut-être des états sensoriels qui vont alors lui paraître bien étranges..
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Questions NDE   Dim 02 Aoû 2009, 00:14

Désolé Guy je n'ai pas la réponse que vous cherchez cela n'empêche en rien que votre témoignage reste troublant.

Cela dit, j'ai une petite question, quand Jésus Christ dit : "Qui croit en moi, même s'il meurt, vivra; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais."

La phrase de Jésus veut elle dire que finalement même le fait de mourir à sois même n'est pas une mort mais au contraire une vie éternel ?

Enfin ma question est surtout par rapport au fait de "quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais", cela pourrait il insinuer un passage de la mort différent ou alors Jésus fait référence à la vie éternel ? Ou alors je me trompe complétement. Very Happy


Jésus Christ parle aussi beaucoup des ténèbres ils nous met en garde plus d'une fois la dessus, ce qui m'interpelle surtout c'est ceci :

28 Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l'ai glorifié et je le glorifierai encore. »
29 En l'entendant, la foule qui se tenait là disait que c'était un coup de tonnerre ; d'autres disaient : « C'est un ange qui lui a parlé. »
30 Mais Jésus leur répondit : « Ce n'est pas pour moi que cette voix s'est fait entendre, c'est pour vous.
31 Voici maintenant que ce monde est jugé ; voici maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors ;
32 et moi, quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai à moi tous les hommes. »
33 Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

Jésus dit 31 Voici maintenant que ce monde est jugé ; voici maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors ; donc avant Jésus les hommes allaient plus facilement en Enfer ? J'arrive seulement à comprendre que Jésus Christ est venu sauver le monde, mais je n'arrive pas à comprendre tout. ;)

Désolé du hors sujet cependant.
Revenir en haut Aller en bas
guy



Messages : 5
Inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Questions NDE   Dim 02 Aoû 2009, 11:03

J'ai deux niveaux de réflexion et de questionnement :
1. La nature de l'expérience vécue
2. La vision de la vie après ce type d'expérience

L'expérience vécue :
moi qui par nature doute beaucoup:
- je sais que la fin de la vie peut être un processus où la conscience "persiste" (je conçois qu'une mort violente nous dispense de cette "étape")
- j'analyse ainsi ce que j'ai vécu a) déconnexion de la conscience avec le corps et sa sensorialité avec un vécu physique au départ, comme si on se se dédoublait en même temps que l'"univers qui nous entoure", comme si on passait dans un monde paralèlle (c'est une image et pas une référence à la science fiction ou à des concepts ésotériques). b) déconnexion des sentiments (pas de tristesse ressentie en pensant aux êtres les plus chers) c) déconnexion de toute référence matérielle (on sort de l'univers comme d'un écran de cinéma).
La seule conclusion objective que j'en tire : je crois que la conscience ne peut pas s'expliquer par les outils offerts par la physique et chimie actuelles, et qu'elle peut persister après "endommagement grave des fonctions vitales".

2. la vie : J'ai ressenti fortement le fait qu'elle ne dure que quelques "micro secondes" par rapport à "???"
Et le sentiment que les difficultés éprouvées "avant", les rancoeurs personnelles, l'orgueil personnel... tout cela a été un gaspillage d'énergie et surtout a pu causer du tort à des proches et des moins proches.
ceci dit je ne me sens pas "transfiguré"... c'est le regard qui change un peu, pas de "magie" derrière tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Questions NDE   Dim 02 Aoû 2009, 12:29

guy a écrit:
")
-: je crois que la conscience ne peut pas s'expliquer par les outils offerts par la physique et chimie actuelles, et qu'elle peut persister après "endommagement grave des fonctions vitales".

.

Il est possible qu'elle persiste meme si les fonctions vitales sont quasi inexistantes ( en tout cas par rapport aux appareils de mesure que l'on possède ).
Il est possible aussi que la conscience soit extérieure au corps physique et que le cerveau ne soit qu'un récepteur. C'est la thèse défendue par le docteur Charbonnier. Mais nous n'avons aucun moyen matériel de vérifier la véracité de cette thèse.
La seule preuve possible: que les personnes " sorties de leur corps " donnent des détails sur ce qu'ils ont vu autour d'eux dans le monde matériel. Et que ce qu'ils disent soit exact. Il existe quelques cas. Mais je trouve que l'enquete la dessus n'est pas menée avec assez de rigueur. Mais ça se fera, surement.
Revenir en haut Aller en bas
Kerux



Masculin Messages : 365
Inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Questions NDE   Lun 03 Aoû 2009, 16:35

Merci Guy pour votre témoignage et bienvenue sur ce forum!

Si vous le souhaitez vous avez la possiblité d'entrer en contact avec le Dr Jourdan, médecin généraliste de profession, spécialisé dans les NDE puisqu'il étudie le phénomène depuis plus de 20ans.

La rigueur de sa démarche est un gage de qualité. Il a fondé une association, IANDS FRANCE, qui recueille les témoignages des personnes ayant vécu ce type d'expériences.

Il a écrit un pavé (c'est le mot!) exhaustif qui analyse le phénomène, et ouvre la voie à de futures recherches dans le domaine. Son livre: Deadline. Les NDE y sont abordés sous un regard médical, études hospitalieres à l'appui, avec de nombreux témoignages "d'expérienceurs".

Voici le lien qui vous permettra d'entrer en contact avec lui. A la suite d'une batterie de questionnaires, vous pourrez savoir s'il s'agit d'une expérience hors du corps authentique ou le fruit de votre imagination!

http://pagesperso-orange.fr/iands-france.org/FRAMES/frame.html

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions NDE   Lun 03 Aoû 2009, 23:46

Sans vous porter ombrage, je doute fort des capacités de ce scientifique à apporter des réponses aux personnes qui ont vécues une NDE!!
Je dis cela uniquement pour ne pas mettre Guy sur de mauvaises voies!!
Revenir en haut Aller en bas
Kerux



Masculin Messages : 365
Inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 04 Aoû 2009, 19:07

Cher Romuald,

la souffrance de nombreuses personnes ayant vécu des NDE a été pendant trop longtemps de ne pas trouver une oreille médicale attentive à leur expérience, de peur d'être pris pour des fous et de terminer en psychiatrie! Et bien ce fut pourtant un médecin psychiatre, le Dr Raymond Moody, qui le premier étudia et posa un nom sur le phénomène des expériences hors du corps. Son livre la vie après la vie est aujourd'hui un best seller, dont le mérite a été de lever le voile sur un tabou qui aujourd'hui n'a plus lieu d'être.

Que les choses soient claires, mon intention n'est en aucun cas de placer sur une mauvaise voie Guy... (Au passage quels arguments vous font-ils douter de la bonne foi du Dr Jourdan?) Je pense que la lecture de l'ouvrage Deadline lui permettra par son exhaustivité de mieux cerner ce phénomène des NDE, au travers de témoignages poignants de personnes qui comme lui ont vu et entendu l'invisible ou l'inaudible.

Le Dr Jourdan n'a certes pas la prétention d'expliquer à lui tout seul un phénomène qui nous dépasse tous... Mais si personne ne témoigne, comment arrivera-ton à avancer dans la tentative de compréhension de notre univers, et des mystères de la conscience?
Revenir en haut Aller en bas
guy



Messages : 5
Inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 04 Aoû 2009, 19:56

Merci Kerux,
Je considère que je suis au début d'un processus, après un choc assez violent pour l'esprit et le corps...
Effectivement, je ne cherche pas La Vérité, mais plusieurs niveaux de réponses ou de partage d'expérience :
1. à l'instant où je "me suis dissocié" j'ai immédiatement pensé à un "départ prématuré" mais juste "après" à un "enfermement" psychotique (prisonnier de ma "folie" en étant conscient de celle ci), donc angoisse de la mort et de la folie, ce n'était pas une NDE "positive" mais "angoissée" au sens de "plein d'interrogations sans réponse" et "entrainé" vers quelque chose (dimension, univers... inconnus) malgré moi.
D'où ma recherche de vécu similaire chez des personnes qui sont ailleurs que dans des "asiles" (ceci dit, j'ai maintenant une compassion nouvelle pour ces personnes enfermées dans leur psychose ou schizophrénie, ces personnes doivent vivre un enfer).
2. je voudrais partager les analyses et interprétations d'autres NDE à travers leurs témoignages direct ou à travers les personnes qui ont "étudié" le sujet... j'ai mes propres hypothèses...
3. Quand j'en parle en public, je parle d'"hallucination" provoquée par l'anesthésie et ensuite je parle de la similitude de la perception avec les témoignages de NDE... je ne commence jamais par la "dissociation corps/esprit" vécue... par peur de passer pour un "frappadingue".
4. je ne suis pas sur que ce soit une NDE à part entière : ma conscience, je le répète ne s'est pas promenée où elle voulais, elle n'était simplement plus reliée à mon corps sensoriellement. J'ai cependant "quitté notre Univers" sans être arrivé jusquà la lumière blanche.
5. MAIS la chose qui m'a vraiment le plus "impressionné" lors de cet évènement, c'est "la parfaite conscience lucide et rationnelle" et les capacités de raisonnement intactes pendant tout le "trip"!!! le sentiment de VIVRE CELA et me demander en permanence ce qui arrivait, avec des "prises de consciences" des "explications qui s'établissent d'elles même (ce qui me paraît plus proche de ce que j'ai ressenti que le terme de "voix" intérieure ou pas)... cette sensation est indescriptible car tellement illogique pour mon entendement...

Voilà mes interrogations, je vais cependant faire une pause car je pars en vacances, j'en ai besoin, et les anxiolytiques prescrits par mon médecin, s'ils m'aident à dormir mieux et sans difficulté à respirer, ne sont pas du tout la solution. Je sais que je dois faire face à ce sujet à long terme.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 04 Aoû 2009, 20:08

Cher Guy

Vous pouvez partager votre expérience sur le site et forum:
http://www.notre-experience.net/

Bonnes vacances! sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 04 Aoû 2009, 21:27

Kerux a écrit:
Cher Romuald,

la souffrance de nombreuses personnes ayant vécu des NDE a été pendant trop longtemps de ne pas trouver une oreille médicale attentive à leur expérience, de peur d'être pris pour des fous et de terminer en psychiatrie! Et bien ce fut pourtant un médecin psychiatre, le Dr Raymond Moody, qui le premier étudia et posa un nom sur le phénomène des expériences hors du corps. Son livre la vie après la vie est aujourd'hui un best seller, dont le mérite a été de lever le voile sur un tabou qui aujourd'hui n'a plus lieu d'être.

Que les choses soient claires, mon intention n'est en aucun cas de placer sur une mauvaise voie Guy... (Au passage quels arguments vous font-ils douter de la bonne foi du Dr Jourdan?) Je pense que la lecture de l'ouvrage Deadline lui permettra par son exhaustivité de mieux cerner ce phénomène des NDE, au travers de témoignages poignants de personnes qui comme lui ont vu et entendu l'invisible ou l'inaudible.

Le Dr Jourdan n'a certes pas la prétention d'expliquer à lui tout seul un phénomène qui nous dépasse tous... Mais si personne ne témoigne, comment arrivera-ton à avancer dans la tentative de compréhension de notre univers, et des mystères de la conscience?
Je n'ai pas dit et je n'ai pas pensé que vous aviez de mauvaises intentions.
C'est juste que je connais trop bien ce sujet, et je pense qu'il est important d'entendre , en complément de votre message, ce que moi j'ai à dire sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Kerux



Masculin Messages : 365
Inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 04 Aoû 2009, 21:36

Ma phrase a été maladroite aussi ne pensez pas que je pensais que vous pensiez que j'avais de mauvaises intentions!! Mr. Green

Vous avez raison de formulez votre opinion, s'il y a pensée unique il n'y a plus de débat alors débattons! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions NDE   Mar 04 Aoû 2009, 21:46

Merci. C'est un sujet vraiment très délicat..
Malgré tout ce qu'on peut dire, les situations concrètes que vivent ces personnes se révèlent d'une grande complexité ..
Revenir en haut Aller en bas
 
Questions NDE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Je me pose pas mal de questions sur "le rêve éveillé"
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» questions diverses sur l operation
» Petites questions toutes betes aux lycéens de LLG
» les 10 questions existentielles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: