DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 18 Mai 2009, 09:38

Selon la théorie des spirites ou des réincarnationistes de ce forum, après notre mort on garde le souvenir de notre vie passée, mais réincarné on ne se rappelle pas de notre vie antérieure.

Donc je prends un exemple simple pour illustrer cette théorie.

J'ai commis un meurtre. Je meurs. Mort, je me souviens qu'ayant commis un meurtre, si je veux aller au paradis, il faut que je "sauve" une vie pour compenser.

Je vais donc choisir un métier qui me permette de sauver une vie :
- - Pompier ?
- - Médecin ?
- - Prêtre ou Pasteur ou religieux pour être sûr de croire en Dieu, ou il me faut une famille de croyants.

Déjà cela exclu de naître dans une famille africaine ou indienne où il y a la famine, ou bien dans une tribu d'Amazonie où ils tuent leurs ennemis et les mangent. Plus généralement dans un pays très pauvre, sous-développé.

1er obstacle déjà : le choix est plutôt complexe, sélectif et injuste au détriment d'autres, et raciste.
2ème obstacle : on est déjà plusieurs à avoir choisi la même famille.
Solution : tirer au sort ? À la courte paille ? Aux dés ? Le plus rapide à se réincarner ?

Bref, supposons que j'ai trouvé une solution. Je me réincarne donc dans une famille française (restons-en là) croyant en Dieu, tant qu'à faire spirite ou réincarnationiste pour mettre toutes les chances de mon côté.

Je nais. Je grandis. Bien portant, bien éduqué, sans aucun problème affectif, ni social.
Le moment est venu de choisir un métier.
Jouons le jeu "réincarnationiste" jusqu'au bout : je ne me rappelle plus de ma vie antérieure mais j'ai une sorte d'intuition qu'il faut que je sois pompier ou médecin. Lequel choisir ? Consulter un voyant, un médium spirite pour rentrer en contact avec des entités désincarnées ? Oui bon, pourquoi pas ?
"Elles" me répondent : Médecin-Pompier. Oui, ça me plait bien ça !

Après toutes les études, les diplômes et les formations nécessaires je suis Médecin-Pompier.

Plusieurs possibilités :
La première : J'ai travaillé dur dans tous les domaines, sans me ménager, en me donnant sans compter. Je mène une vie exemplaire dans mon métier et dans ma vie extra-professionnelle. J'ai sauvé en tant que médecin et pompier un grand nombre de vies humaines. Je suis croyant réincarnationiste. Je meurs. Toutes mes vies antérieures me reviennent en mémoire. J'ai réussi à racheter mon meurtre de ma vie précédente. Je suis "sauvé". Je vais au Paradis par "la force de mes bras".

La deuxième : J'ai travaillé dur dans tous les domaines, sans me ménager, en me donnant sans compter. Bam ! J'ai un accident de la route, fauché dans la fleur de l'âge, sur un passage protégé par un poids-lourd. Je meurs avec mes diplômes en poche, n'ayant pas pu exercer mon métier de Médecin-Pompier, donc n'ayant pas pu sauver une seule vie. Je suis croyant réincarnationiste. Toutes mes vies antérieures me reviennent en mémoire. Mon contrat n'est pas rempli : j'ai toujours ce meurtre "à laver". "Niet" pukel me dit une entité désincarnée Supérieure, "Pas de Paradis pour toi. Il faut te réincarner !"

Bon, ben faut tout recommencer à zéro… Après avoir bosser comme un dur ! Pfffffff !!! Crying or Very sad Quelle galère ! :no C'est reparti : choix du métier, du pays, de la famille, et la file d'attente vu qu'il y a un de ces mondes ! Rolling Eyes à vouloir se réincarner avec les 45 à 50 millions d'avortements par an dans le monde, toutes ces guerres, ces attentats terroristes, ces famines, ces accidents de la route, ces suicides, ces cataclysmes, etc, etc, etc. Et en plus pas sûr de réussir ma vie. What a Face

La troisième : J'ai travaillé dur dans tous les domaines, sans me ménager, en me donnant sans compter. Je mène une vie exemplaire dans mon métier et dans ma vie extra-professionnelle. J'ai sauvé en tant que médecin et pompier un grand nombre de vies humaines. Mais quelques mois avant de prendre ma retraite, l'âge ? la fatigue ? un moment d'inattention ? Je me trompe d'ampoule et je fais une injection mortelle à une jeune maman, ayant fait un malaise, qui accouche d'un beau bébé. Catastrophe ! Un jeune veuf totalement effondré qui se suicidera plus tard, laissant un orphelin. Je suis croyant réincarnationiste. Je meurs. Toutes mes vies antérieures me reviennent en mémoire. Ma première faute du meurtre dans ma vie précédente est "lavée" par toutes les vies humaines que j'ai sauvées durant cette vie, mais reste celle de la jeune maman que j'ai tuée, involontairement certes, mais l'acte et ses conséquences sont là. Il va falloir "payer".

Bon, ben un tour pour rien ou presque. Va falloir recommencer ! C'est reparti : choix du métier, du pays, de la famille, et la file d'attente vu qu'il y a un de ces mondes ! Rolling Eyes à vouloir se réincarner avec les 45 à 50 millions d'avortements par an dans le monde, toutes ces guerres, ces attentats terroristes, ces famines, ces accidents de la route, ces suicides, ces cataclysmes, etc, etc, etc. Et en plus, toujours pas sûr de réussir ma vie. What a Face

Il existe encore d'innombrables autres possibilités qui se compliquent si je suis en bonne santé ou handicapé, si je suis marié et si ma vie conjugale est harmonieuse ou non, et si mes enfants sont en bonne santé ou non et s'ils grandissent dans le bon chemin ou non.

En somme, il n'y a pas droit à l'erreur, sinon retour à la case départ. pale

Que ça doit être désespérant pour celui ou celle qui doit se farcir 10, 20, 30, 50, 100, 1000 cycles de réincarnation pour espérer arriver au but !

Et tous ces cycles ? Quand s'arrêteront-ils pour toute l'humanité entière pour qu'arrive le Jour du Jugement Dernier ?
Jamais. Ou alors il faudra que les derniers hommes, femmes, enfants soient tous des "saints" !

Cycles infernaux, et le mot "infernal" est de mise.

Est-ce ce Dieu d'Amour qui enferme l'homme dans cette prison de la réincarnation ?
Si oui, alors je ne crois pas à ce dieu là.
Pour moi ce dieu là s'appelle Lucifer.

Un immense et éternel MERCI à toi Seigneur Jésus pour ton Incarnation, pour ta Passion, pour ta Résurrection, pour ton Ascension qui me libèrent, me lavent, me purifient et m'ouvrent la Vie Eternelle directement ou même avec un séjour au Pugartoire, parce que je sais que je verrai Dieu face à Face, et sans cycle, ni tricycle ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 18 Mai 2009, 14:17

Je rajoute que le "réincarnationisme" renie toute filiation ascendante.

On ne sait plus de qui on est le descendant : on est "bâtard". dwarf

De plus le 4ème commandement :
Tes père et mère honoreras, afin de vivre longuement.
passe à la trappe ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 19 Mai 2009, 01:55

Il faudrait un volume entier pour examiner la question de la réincarnation sous tous ses aspects.

Curieusement, ce n'est pas pour elle-même car ce n'est qu'une absurdité pure et simple, mais en raison de l'étrange diffusion de cette idée de réincarnation, qui est, à notre époque, une de celles qui contribuent le plus au détraquement mental d'un grand nombre de nos contemporains.

Si aujourd'hui on peut dire que le "spiritisme" français tout entier, Allan Kardec compris, a fait de la réincarnation un véritable "dogme" ce n'était pas le cas des spirites américains et anglais représentants de la plus ancienne forme du spiritisme, qui furent tout d'abord unanimes à s'opposer à la théorie réincarnationniste que Dunglas Home, en particulier, critiqua violemment (Les Lumières et les Ombres du Spiritualisme, pp. 118-141).

C'est au spiritisme français que cette théorie a été emprunté par le théosophisme d'abord, puis par l'occultisme papusien et diverses autres écoles qui en ont fait un de leurs articles de foi.

On peut ainsi noter des divergences, à propos de la réincarnation, soit parmi les spirites, soit entre eux et les autres écoles.

Là-dessus comme sur tout le reste, les enseignements des "esprits" sont passablement flottants et contradictoires, et les prétendues constatations des "clairvoyants" ne le sont pas moins.

Ainsi, pour les uns, un être humain se réincarne constamment dans le même sexe ; pour d'autres, il se réincarne indifféremment dans un sexe ou dans l'autre, sans qu'on puisse fixer aucune loi à cet égard ; pour d'autres encore, il y a une alternance plus ou moins régulière entre les incarnations masculines et féminines.

De même, les uns disent que l'homme se réincarne toujours sur la terre ; les autres prétendent qu'il peut aussi se réincarner, soit dans une autre planète du système solaire, soit même sur un astre quelconque ; certains admettent qu'il y a généralement plusieurs incarnations terrestres consécutives avant de passer à un autre séjour.

Un autre point qui n'est pas moins discuté, c'est la durée de l'intervalle qui doit s'écouler entre deux incarnations successives.

Papus répète que, "d'après la science ésotérique, une âme ne peut se réincarner qu'au bout de quinze cents ans environ, sauf dans quelques exceptions très nettes (mort dans l'enfance, mort violente, adeptat)" (Traité méthodique de Science occulte, pp. 296-297), et il affirme même, sur la foi de Mme Blavatsky et de Sinnett, que "ces chiffres sont tirés de calculs astronomiques par l'ésotérisme hindou" (Ibid., p. 341) ... alors que nulle doctrine traditionnelle authentique n'a jamais parlé de la réincarnation, et que celle-ci n'est qu'une invention toute moderne et tout occidentale.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 19 Mai 2009, 03:19

Mon cher Jeb tu m'as vraiment bien fait marrer ! Après cette discusson épuisante avec spirit sur l'autre fil, j'avais bien besoin de cela !

Et tu soulève effectivement un point important : logiquement, si l'on suit l'idée réincarnationniste, viendra un jour où il n'y aura plus qu'un seul esprit qui sera obligé de se réincarner pour se purifier, tous les autres ayant fini.
Ce "bon dernier" dans quel monde se réincarnera-t-il ? Qu'y aura-t-il à l'intérieur des hommes qui l'entoureront dans sa dernière vie ? Seront-ils redevenus des singes sans esprits ?

Merci pour le tuyau, je vais m'empresser de fouetter spirit avec !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 19 Mai 2009, 04:08

Tiens, Jeb, j'espère que ça te plaira :

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 19 Mai 2009, 08:34

Lephenix a écrit:
Il faudrait un volume entier pour examiner la question de la réincarnation sous tous ses aspects.

Curieusement, ce n'est pas pour elle-même car ce n'est qu'une absurdité pure et simple, mais en raison de l'étrange diffusion de cette idée de réincarnation, qui est, à notre époque, une de celles qui contribuent le plus au détraquement mental d'un grand nombre de nos contemporains.

Si aujourd'hui on peut dire que le "spiritisme" français tout entier, Allan Kardec compris, a fait de la réincarnation un véritable "dogme" ce n'était pas le cas des spirites américains et anglais représentants de la plus ancienne forme du spiritisme, qui furent tout d'abord unanimes à s'opposer à la théorie réincarnationniste que Dunglas Home, en particulier, critiqua violemment (Les Lumières et les Ombres du Spiritualisme, pp. 118-141).

C'est au spiritisme français que cette théorie a été emprunté par le théosophisme d'abord, puis par l'occultisme papusien et diverses autres écoles qui en ont fait un de leurs articles de foi.

On peut ainsi noter des divergences, à propos de la réincarnation, soit parmi les spirites, soit entre eux et les autres écoles.

Là-dessus comme sur tout le reste, les enseignements des "esprits" sont passablement flottants et contradictoires, et les prétendues constatations des "clairvoyants" ne le sont pas moins.

Ainsi, pour les uns, un être humain se réincarne constamment dans le même sexe ; pour d'autres, il se réincarne indifféremment dans un sexe ou dans l'autre, sans qu'on puisse fixer aucune loi à cet égard ; pour d'autres encore, il y a une alternance plus ou moins régulière entre les incarnations masculines et féminines.

De même, les uns disent que l'homme se réincarne toujours sur la terre ; les autres prétendent qu'il peut aussi se réincarner, soit dans une autre planète du système solaire, soit même sur un astre quelconque ; certains admettent qu'il y a généralement plusieurs incarnations terrestres consécutives avant de passer à un autre séjour.

Un autre point qui n'est pas moins discuté, c'est la durée de l'intervalle qui doit s'écouler entre deux incarnations successives.

Papus répète que, "d'après la science ésotérique, une âme ne peut se réincarner qu'au bout de quinze cents ans environ, sauf dans quelques exceptions très nettes (mort dans l'enfance, mort violente, adeptat)" (Traité méthodique de Science occulte, pp. 296-297), et il affirme même, sur la foi de Mme Blavatsky et de Sinnett, que "ces chiffres sont tirés de calculs astronomiques par l'ésotérisme hindou" (Ibid., p. 341) ... alors que nulle doctrine traditionnelle authentique n'a jamais parlé de la réincarnation, et que celle-ci n'est qu'une invention toute moderne et tout occidentale.

Cher Lephenix,

Merci pour toutes ces précisions. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 19 Mai 2009, 08:55

Philippe Fabry a écrit:
Mon cher Jeb tu m'as vraiment bien fait marrer ! Après cette discusson épuisante avec spirit sur l'autre fil, j'avais bien besoin de cela !

Et tu soulève effectivement un point important : logiquement, si l'on suit l'idée réincarnationniste, viendra un jour où il n'y aura plus qu'un seul esprit qui sera obligé de se réincarner pour se purifier, tous les autres ayant fini.
Ce "bon dernier" dans quel monde se réincarnera-t-il ? Qu'y aura-t-il à l'intérieur des hommes qui l'entoureront dans sa dernière vie ? Seront-ils redevenus des singes sans esprits ?

Merci pour le tuyau, je vais m'empresser de fouetter spirit avec !
Mon cher Philippe,

Ta patience et ta tenacité pour dénoncer toutes les incohérences des propos de Spirit me laissent admiratif. Very Happy

Comme je le lui ai déjà dit sa pseudo philosophie est une mauvaise bouillabaisse : tout y est mélangé, même Padre Pio What a Face , pourvu que la "soupe" obtenue corresponde au "goût" recherché.

Pour le dernier point que je soulève je suppose que les spirites ont une hypothèse imparable appuyée sur des "enseignements" d'entités désincarnées qui, elles, selon les dire de Spirit, sont mieux placées que personnes pour posséder cette somme de connaissance.

Au fait, il ne nous a pas toujours dit comment il rentre en contact avec ses entitées "Supérieures" désincarnées ? Méthodes spirites comme "l'écriture automatique", l'interrogation des esprits par l'alphabet, les médiums imbibés de drogues, voire des messes "noires" (pratiques utilisées mêmes chez les spirites).

Il nous dira que le "spiritualisme" n'est pas le "spiritisme", des synonymes "politiquement correct" : "La lisière ne vaut pas mieux que le drap" selon un proverbe populaire. What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 19 Mai 2009, 08:58

Philippe Fabry a écrit:
Tiens, Jeb, j'espère que ça te plaira :
Excellent ! Laughing :mdr:
:rigolo:
Revenir en haut Aller en bas
le chercheur



Messages : 458
Inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 02:10

Lephenix a écrit:
Il faudrait un volume entier pour examiner la question de la réincarnation sous tous ses aspects.

Curieusement, ce n'est pas pour elle-même car ce n'est qu'une absurdité pure et simple, mais en raison de l'étrange diffusion de cette idée de réincarnation, qui est, à notre époque, une de celles qui contribuent le plus au détraquement mental d'un grand nombre de nos contemporains.

Si aujourd'hui on peut dire que le "spiritisme" français tout entier, Allan Kardec compris, a fait de la réincarnation un véritable "dogme" ce n'était pas le cas des spirites américains et anglais représentants de la plus ancienne forme du spiritisme, qui furent tout d'abord unanimes à s'opposer à la théorie réincarnationniste que Dunglas Home, en particulier, critiqua violemment (Les Lumières et les Ombres du Spiritualisme, pp. 118-141).

C'est au spiritisme français que cette théorie a été emprunté par le théosophisme d'abord, puis par l'occultisme papusien et diverses autres écoles qui en ont fait un de leurs articles de foi.

On peut ainsi noter des divergences, à propos de la réincarnation, soit parmi les spirites, soit entre eux et les autres écoles.

Là-dessus comme sur tout le reste, les enseignements des "esprits" sont passablement flottants et contradictoires, et les prétendues constatations des "clairvoyants" ne le sont pas moins.

Ainsi, pour les uns, un être humain se réincarne constamment dans le même sexe ; pour d'autres, il se réincarne indifféremment dans un sexe ou dans l'autre, sans qu'on puisse fixer aucune loi à cet égard ; pour d'autres encore, il y a une alternance plus ou moins régulière entre les incarnations masculines et féminines.

De même, les uns disent que l'homme se réincarne toujours sur la terre ; les autres prétendent qu'il peut aussi se réincarner, soit dans une autre planète du système solaire, soit même sur un astre quelconque ; certains admettent qu'il y a généralement plusieurs incarnations terrestres consécutives avant de passer à un autre séjour.

Un autre point qui n'est pas moins discuté, c'est la durée de l'intervalle qui doit s'écouler entre deux incarnations successives.

Papus répète que, "d'après la science ésotérique, une âme ne peut se réincarner qu'au bout de quinze cents ans environ, sauf dans quelques exceptions très nettes (mort dans l'enfance, mort violente, adeptat)" (Traité méthodique de Science occulte, pp. 296-297), et il affirme même, sur la foi de Mme Blavatsky et de Sinnett, que "ces chiffres sont tirés de calculs astronomiques par l'ésotérisme hindou" (Ibid., p. 341) ... alors que nulle doctrine traditionnelle authentique n'a jamais parlé de la réincarnation, et que celle-ci n'est qu'une invention toute moderne et tout occidentale.


je suis tout à fait d'accord , à noter que pour Dunglas Home ce n'est pas parcequ'il ne se voulait pas spirite que son cas ne faisait pas parti du spiritisme : j'ai les deux ouvrages + sa biographie

Il n'y a pas de règles propre concernant les cycles de réincarnation , 100 ans ou 1000 ans ça n'a pas d'importance.

avant de se réincarner , il faut déjà se " reconnaitre " en tant qu'esprit, et cela peut prendre du temps . ensuite notre condition dans l'astral peut nous plaire, rebelote, encore du temps avant de se réincarner.
Ensuite on ne se réincarne pas pour le plaisir mais pour un ou plusieurs but bien précis : le fameux " plan "

concernant les communications des esprits , elles correspondent à leur niveau d'avancement spirituel et intellectuel, donc on a un peu de tout comme sur ce forum, rien ne change....

Le médium Brésilien Chico xavier à écrit pas moins de 500 ouvrages spirites et bon nombres décrivent la vie de l'autre coté : et bien elle est semblable à celle ci car nous vivons dans ce que nous avons crée... à méditer
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 08:41

Papus, rejetant entièrement la prétendue loi établie par les théosophiques, disait qu' " il serait aussi absurde de fixer un terme fixe de douze cents ans comme de dix ans au temps qui sépare une incarnation d'un retour sur terre, que de fixer pour la vie humaine sur terre une période également fixe " (La Réincarnation, pp.42-43).

Tout cela n'est guère fait pour inspirer confiance à ceux qui examinent les choses avec impartialité. En fait, il n'est pas besoin d'aller au fond des choses pour écarter les prétentions des occultistes, des théosophistes et des spirites car on s'aperçoit que la réincarnation n'est que l'équivalent d'une simple conception philosophique. Elle n'est que cela et elle est même au niveau des pires conceptions philosophiques, puisqu'elle est absurde au sens propre de ce mot.

Il y a bien aussi des absurdités chez les philosophes mais ils les présentent généralement comme des hypothèses.
Les "néo-spiritualistes" s'illusionnent plus complètement (on peut admettre leur bonne foi ce qui est incontestable pour la masse, mais qui ne l'est pas toujours pour les dirigeants), et l'assurance même avec laquelle ils formulent leurs affirmations est une des raisons qui les rendent plus dangereuses que celles des philosophes.

Je disais "conception philosophique" mais "conception sociale" serait encore plus juste, si l'on considère ce que fut l'origine réelle de l'idée de réincarnation.

En effet, pour les socialistes français de la première moitié du XIXème siècle, qui l'inculquèrent à Allen Kardec, cette idée était essentiellement destinée à fournir une explication de l'inégalité des conditions sociales, qui revêtait à leurs yeux un caractère particulièrement choquant.

Les spirites ont conservé ce même motif parmi ceux qu'ils invoquent le plus volontiers pour justifier leur croyance à la réincarnation, et ils ont même voulu étendre l'explication à toutes les inégalités, tant intellectuelles que physiques.

Je cite Allen Kardec (Le Livre des Esprit, pp. 102-103.) : "Ou les âmes à leur naissance sont égales, ou elles sont inégales, cela n'est pas douteux. Si elles sont égales, pourquoi ces aptitudes si diverses ? ... Si elles sont inégales, c'est que Dieu les a créées ainsi, mais alors pourquoi cette supériorité innée accordée à quelques-unes ?
Cette partialité est-elle conforme à sa justice et à l'égal amour qu'il porte à toutes ses créatures ?
Admettons, au contraire, une succession d'existences antérieures progressives, et tout est expliqué.
Les hommes apportent en naissant l'intuition de ce qu'ils ont acquis ; ils sont plus ou moins avancés, selon le nombre d'existences qu'ils ont parcourues, selon qu'ils sont plus ou moins éloignés du point de départ, absolument comme dans une réunion d'individus de tous âges chacun aura un développement proportionné au nombre d'années qu'il aura vécu ; les existences successives seront, pour la vie de l'âme, ce que les années sont pour la vie du corps ... Dieu dans sa justice, n'a pu créer des âmes plus ou moins parfaites ; mais, avec la pluralité des existences, l'inégalité que nous voyons n'a plus de contraire à l'équité la plus rigoureuse".

M. Léon Denis dit pareillement (Après la mort, pp. 164-166.) : "La pluralité des existences peut seule expliquer la diversité des caractères, la variété des aptitudes, la disproportion des qualités morales, en un mot toutes les inégalités qui frappent nos regards.
En dehors de cette loi, on se demanderait en vain pourquoi certains hommes possèdent le talent, de nobles sentiments, des aspirations élevées, alors que tant d'autres n'ont en partage que sottises, passions viles et instincts grossiers.
Que penser d'un Dieu qui, en nous assignant une seule vie corporelle, nous aurait fait des parts aussi inégales et, du sauvage au civilisé, aurait réservé aux hommes des biens si peu assortis et un niveau moral si différent ?
Sans la loi des réincarnations, c'est l'iniquité qui gouverne le monde... Toutes ces obscurités se dissipent devant la doctrine des existences multiples. Les êtres qui se distinguent par leur puissance intellectuelle ou leurs vertus ont plus vécu, travaillé davantage, acquis une expérience et des aptitudes plus étendues".

Des raisons similaires sont alléguées même par les écoles dont les théories sont moins "primaires" que celles du spiritisme, car la conception réincarnationniste n'a jamais pu perdre entièrement la marque de son origine ; les théosophistes, par exemple, mettent en avant, au moins accessoirement, l'inégalité des conditions sociales.

De son côté, Papus fait exactement de même : "Les hommes recommencent un nouveau parcours dans le monde matériel, riches ou pauvres, heureux socialement ou malheureux, suivant les résultats acquis dans les parcours antérieurs, dans les réincarnations précédentes (Traité méthodique de Science occulte, p. 167.) .

Ailleurs, il s'exprime encore plus nettement à ce sujet : "Sans la notion de réincarnation, la vie sociale est une iniquité.
Pourquoi des êtres inintelligents sont-ils gorgés d'argent et comblés d'honneurs, alors que des êtres de valeur se débattent dans la gêne et dans la lutte quotidienne pour des aliments physiques, moraux ou spirituels ? ... On peut dire, en général, que la vie sociale actuelle est déterminée par l'état antérieur et qu'elle détermine l'état social futur" (La Réincarnation, pp. 113 et 118.)

Je m'arrête là pour l'instant : A présent, vous savez sur quels types de fantasmes est fondé le socialisme ... :mdr:


Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 10:09

Pour moi, la réincarnation ne m'apparait pas etre une absurdité. Le problème c'est quand on parle d'un esprit ou d'une ame qui se réincarnerait. La je reste un peu sur mes gardes. Parceque de ma vie précédente, je n'en ai absolument aucun souvenir. Tout se passe comme si cette vie actuelle était la première. Pourtant, je conçois quand meme qu'elle ne l'est pas forcément. Si la mort détruit une histoire ( la notre, notre " égo " ), il est clair je crois qu'elle n'empèche pas le mouvement du monde de se poursuivre. Ce qui a constitué notre corps ( matériellement ) ne disparait pas ( les atomes ); c'est la forme qui disparait. Notre esprit est en grande partie ( si ce n'est complètement ) l'esprit des autres. Et les autres nous survivent toujours. Et ce sont toujours les autres qui nous donnent la vie, par leur union. Tout cela , je le trouve très mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 10:21

Il existe d'autres explications que la réincarnation , aux souvenirs induits ou spontanés d'autres vies historiques ( cas rares , au demeurant ) .
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 10:45

Jeb a écrit:

Je vais donc choisir un métier qui me permette de sauver une vie
Je ne connais pas la doctrine spirit, mais pour les religions orientales, on ne choisit pas personnellement de se réincarner. C'est la loi naturelle du karma, les forces insconcientes mises en action par nos désirs, qui engendre le processus de retour (sur terre ou ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
le chercheur



Messages : 458
Inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 10:55

Lephenix a écrit:
Papus, rejetant entièrement la prétendue loi établie par les théosophiques, disait qu' " il serait aussi absurde de fixer un terme fixe de douze cents ans comme de dix ans au temps qui sépare une incarnation d'un retour sur terre, que de fixer pour la vie humaine sur terre une période également fixe " (La Réincarnation, pp.42-43).

Tout cela n'est guère fait pour inspirer confiance à ceux qui examinent les choses avec impartialité. En fait, il n'est pas besoin d'aller au fond des choses pour écarter les prétentions des occultistes, des théosophistes et des spirites car on s'aperçoit que la réincarnation n'est que l'équivalent d'une simple conception philosophique. Elle n'est que cela et elle est même au niveau des pires conceptions philosophiques, puisqu'elle est absurde au sens propre de ce mot.

Il y a bien aussi des absurdités chez les philosophes mais ils les présentent généralement comme des hypothèses.
Les "néo-spiritualistes" s'illusionnent plus complètement (on peut admettre leur bonne foi ce qui est incontestable pour la masse, mais qui ne l'est pas toujours pour les dirigeants), et l'assurance même avec laquelle ils formulent leurs affirmations est une des raisons qui les rendent plus dangereuses que celles des philosophes.

Je disais "conception philosophique" mais "conception sociale" serait encore plus juste, si l'on considère ce que fut l'origine réelle de l'idée de réincarnation.

En effet, pour les socialistes français de la première moitié du XIXème siècle, qui l'inculquèrent à Allen Kardec, cette idée était essentiellement destinée à fournir une explication de l'inégalité des conditions sociales, qui revêtait à leurs yeux un caractère particulièrement choquant.

Les spirites ont conservé ce même motif parmi ceux qu'ils invoquent le plus volontiers pour justifier leur croyance à la réincarnation, et ils ont même voulu étendre l'explication à toutes les inégalités, tant intellectuelles que physiques.

Je cite Allen Kardec (Le Livre des Esprit, pp. 102-103.) : "Ou les âmes à leur naissance sont égales, ou elles sont inégales, cela n'est pas douteux. Si elles sont égales, pourquoi ces aptitudes si diverses ? ... Si elles sont inégales, c'est que Dieu les a créées ainsi, mais alors pourquoi cette supériorité innée accordée à quelques-unes ?
Cette partialité est-elle conforme à sa justice et à l'égal amour qu'il porte à toutes ses créatures ?
Admettons, au contraire, une succession d'existences antérieures progressives, et tout est expliqué.
Les hommes apportent en naissant l'intuition de ce qu'ils ont acquis ; ils sont plus ou moins avancés, selon le nombre d'existences qu'ils ont parcourues, selon qu'ils sont plus ou moins éloignés du point de départ, absolument comme dans une réunion d'individus de tous âges chacun aura un développement proportionné au nombre d'années qu'il aura vécu ; les existences successives seront, pour la vie de l'âme, ce que les années sont pour la vie du corps ... Dieu dans sa justice, n'a pu créer des âmes plus ou moins parfaites ; mais, avec la pluralité des existences, l'inégalité que nous voyons n'a plus de contraire à l'équité la plus rigoureuse".

M. Léon Denis dit pareillement (Après la mort, pp. 164-166.) : "La pluralité des existences peut seule expliquer la diversité des caractères, la variété des aptitudes, la disproportion des qualités morales, en un mot toutes les inégalités qui frappent nos regards.
En dehors de cette loi, on se demanderait en vain pourquoi certains hommes possèdent le talent, de nobles sentiments, des aspirations élevées, alors que tant d'autres n'ont en partage que sottises, passions viles et instincts grossiers.
Que penser d'un Dieu qui, en nous assignant une seule vie corporelle, nous aurait fait des parts aussi inégales et, du sauvage au civilisé, aurait réservé aux hommes des biens si peu assortis et un niveau moral si différent ?
Sans la loi des réincarnations, c'est l'iniquité qui gouverne le monde... Toutes ces obscurités se dissipent devant la doctrine des existences multiples. Les êtres qui se distinguent par leur puissance intellectuelle ou leurs vertus ont plus vécu, travaillé davantage, acquis une expérience et des aptitudes plus étendues".

Des raisons similaires sont alléguées même par les écoles dont les théories sont moins "primaires" que celles du spiritisme, car la conception réincarnationniste n'a jamais pu perdre entièrement la marque de son origine ; les théosophistes, par exemple, mettent en avant, au moins accessoirement, l'inégalité des conditions sociales.

De son côté, Papus fait exactement de même : "Les hommes recommencent un nouveau parcours dans le monde matériel, riches ou pauvres, heureux socialement ou malheureux, suivant les résultats acquis dans les parcours antérieurs, dans les réincarnations précédentes (Traité méthodique de Science occulte, p. 167.) .

Ailleurs, il s'exprime encore plus nettement à ce sujet : "Sans la notion de réincarnation, la vie sociale est une iniquité.
Pourquoi des êtres inintelligents sont-ils gorgés d'argent et comblés d'honneurs, alors que des êtres de valeur se débattent dans la gêne et dans la lutte quotidienne pour des aliments physiques, moraux ou spirituels ? ... On peut dire, en général, que la vie sociale actuelle est déterminée par l'état antérieur et qu'elle détermine l'état social futur" (La Réincarnation, pp. 113 et 118.)

Je m'arrête là pour l'instant : A présent, vous savez sur quels types de fantasmes est fondé le socialisme ... :mdr:



c'est bien d'être allé puiser dans les textes des spirites eux mêmes. La logique est impécable pour moi il n'y a rien a redire, j'ai des milliers d'exempl vérifiés concernant la réincarnation et le souvenir de faits antérieurs avec des dates , des lieux. Les gens se mettent à parler des langues inconnues à l'état de veille, ce sont des faits et non de simples suppositions philosophiques mais peut importe , ayant la liberté de penser j'emporterai cette croyance avec moi dans la tombe.

Léon denis à raison : seule la loi des réincarnations explique l'iniquité qui règne sur Terre sinon ou serait la justice souveraine et absolue de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 11:21

Citation :
j'ai des milliers d'exempl vérifiés concernant la réincarnation et le souvenir de faits antérieurs avec des dates , des lieux.
Vérifiés? Peut-on avoir des références?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 15:05

Citation :
Le chercheur a dit :
c'est bien d'être allé puiser dans les textes des spirites eux mêmes. La logique est impécable pour moi il n'y a rien a redire, j'ai des milliers d'exempl vérifiés concernant la réincarnation et le souvenir de faits antérieurs avec des dates , des lieux. Les gens se mettent à parler des langues inconnues à l'état de veille, ce sont des faits et non de simples suppositions philosophiques mais peut importe , ayant la liberté de penser j'emporterai cette croyance avec moi dans la tombe.

Léon denis à raison : seule la loi des réincarnations explique l'iniquité qui règne sur Terre sinon ou serait la justice souveraine et absolue de Dieu
Bonjour "le chercheur",
Concernant les exemples dont vous parlez : "souvenir de faits antérieurs", des gens qui se mettent à "parler des langues inconnues", on peut ajouter "les esprits frappeurs" le "langage avec les morts", la liste n'est pas exhaustive... et comme cela a été dit plus haut, je ne doute pas de la bonne foi de certaines "victimes" et "spectateurs". (c'est bien là qu'est le danger de ces déviances).

Il ne s'agit pas de mettre en cause la véracité de certains de ces phénomènes, mais L'erreur vient en fait de l'interprétation qui est faite, car il y a bien d'autres explications bien plus "rationnelles" !

La réincarnation est une absurdité, et vous ne trouverez d'ailleurs nul part, dans aucune tradition authentique, ce terme de réincarnation !
Je reviendrai là-dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Chribou



Masculin Messages : 439
Inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 17:54

Voici un texte que j'ai posté sur Alliance Spirite et que j'aimerais vous offrir en pâture,je suis certain qu'il fera le régal de Jeb entre autres... Very Happy

Potronminet
Provocante synchronicité
Posté le lundi 20.08.07 à 16h58
Message n° 33433
Il y a 2 semaines environ lors d'une conversation avec mon frère où il se questionnait à savoir si Constantinople( Istanbul)ne se situait pas en Égypte je consultai mon Petit Larousse 1995 pour lui confirmer qu'elle était plutôt située en Turquie mais en tournant les pages à rebours mon regard a été attiré par la photo de Paul Éluard dont la ressemblance avec Dan Bigras (chanteur auteur-compositeur québécois)est assez frappante voire troublante et étrangement Éluard aussi a été chantre et fut très préoccupé tout comme Bigras par des causes sociales,de plus 5 ans séparent la mort de l'un et la naissance du second ce qui est très tentant pour moi d'imaginer que l'un puisse être la réincarnation de l'autre aidé en ce sens par ce lien étant que le deuxième concile de Constantinople serait à l'origine du fait que l'Église catholique ait décidé de censurer la croyance en la réincarnation.Ensuite le jour-même de ces petites coïncidences la citation du jour sur le site de l'Alliance était celle de Paul Éluard et quelques heures plus tard quand je suis retourné sur le site avec l,intention de relater cette expérience la citation du jour avait changé pour une citation de Jules Renard dont le prénom est le même que celui de mon frère qui m'a inconsciemment mis sur ces pistes.Finalement j'avais renoncé à raconter cette petite histoire de coïncidences qui ne me semblait pas assez significative pour en faire un sujet mais l'idée de ne pas la partager me tracassait un peu.

Mais là ça continue à s'enchevêtrer:Hier attristé du fait que j'avais oublié quelques passages du premier mouvement du clair de lune de Beethoven j'entrepris (moi qui sais à peine lire la musique) de ressortir un cahier de musique de Bach ,Beethoven et Brahms où l'on voit leurs portraits et là encore en voyant Beethoven j'ai été frappé par la ressemblance avec un autre chanteur québécois très célèbre nommé Robert Charlebois qui joue très bien du piano et qui a même écrit un texte de chanson sur la musique de Beethoven...!Quelques heures plus tard en entrant sur le site de l'Alliance avec peut-être l'intention de raconter cette histoire (finalement) qu'est-ce que je vois comme citation?Et oui une citation de Beethoven et par-dessus le marché je vois qu'une nouvelle membre vient juste de s'inscrire sous le nom de Clair de lune alors je ne sais pas si tout ça est de la provocation de la part de mon sub-conscient ou des esprits mais quand on me cherche on me trouve!

Christian


Mais ça ne s'arrête pas là,juste après avoir envoyé mon message j'ai visité d'autres sites pendant un moment et après avoir éteint l'ordi j'ai allumé la télé et en l'allumant première chose que je vois ces deux mêmes chanteurs chacun au piano qui nous interprétaient la chanson de Charlebois "un gars ben ordinaire" lors de ce show du refuge dont je n'étais pas du tout au courant qu'il serait télédiffusé ce soir là.Tout le monde ou presque à qui j'ai montré la photo d'éluard dans mon dico se sont dits étonnés aussi de la ressemblance de même que pour le portrait de Beethoven sur mon cahier de musique et l'image que l'on se fait de Charlebois le visage un peu bouffi par la broue (bière).

Je le regrette un peu mais je n'ai pas pris le risque de raconter dans un autre commentaire sous ce post l'enchaînement qui s'est prolongé jusqu'au téléviseur car je craignais qu'en en mettant trop ma crédibilité en fut affectée mais c'est pourtant bien ce qui s'est produit,qu'on le veuille ou non et tous ces phénomènes se sont produits en direct sous les yeux de tous puisqu'il m'aurait été impossible de tout manigancer sans au minimum avoir la complicité des tenants du site qui émettent les pensées du jour entre autre.

Ensuite une amie très vouée au culte de Marie et habitant près de Lourdes, médium et passeuse d'âme m'a fait remarquer que 33433 en numérologie donne:3+3+4+3+3=16 et 1+6=7 le chiffre Christique lui-même résultant des nombres 33 émis au début et à la fin et réunis par le seul chiffre pouvant résumer en un résultat numérologique de 7!Le tout chapeauté par un résultat numérologique de la date de ce message équivalant au nombre de Dieu (selon certaines croyances) soit le 8 puisque 20/08/07 donne 2+8+7=17=1+7=8!!!

Cela dit je demeure moi-même très critique par rapport à toutes ces coïncidences et j'hésite à conseiller à Charlebois de réclâmer des droits d'auteur sur les oeuvres de Beethoven! Laughing

De plus Bigras et Eluard ne se ressemblent que dans mon Petit Larousse alors... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 18:15

La synchronicité est un concept introduit par le psychologue Jung en collaboration avec le physicien Pauli. Nous pouvons développer si vous voulez bien...

Ceci étant dit, il n'y a pas de lien avec la réincarnation...

Et comme Louis et Lephenix le disaient si bien, la réincarnation des âmes telle qu'elle est développée par la doctrine spirite et par la théosophie n'a pas grande chose à voir avec le concept de transmigration des philosophie orientales. Dans ce dernier cas, ce ne sont pas les vies qui sont successives, mais le flux continu de la force vitale qui, en les entraînant donne cette impression d’une succession.

Je vous invite à méditer cette parole du maître Eihei Dôgen, fondateur de l’école Soto-Zen au début du 13ème siècle :

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Chribou



Masculin Messages : 439
Inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 18:53

Somebody bonjour et merci pour ce commentaire parmi ceux de ta plume qui sont toujours très intéressants à lire!

Je n'ai évidemment aucune objection à ce que vous développiez davantage mais concernant ce soi-disant maître zen je ne vois pas pourquoi je devrais renoncer à tous mes ressentis et mes expériences afin d'accueillir ce qu'il dit comme une stricte vérité d'autant plus que cette pensée semble même vouloir nier l'hypothèse de la résurrection des morts alors que moi je me suis déjà engagé très fermement selon un pari très proche du célèbre pari de Pascal à concevoir la Vie comme étant appelée à persister au-delà de la mort sous quelque forme que ce soit et qui peut être totalement différent de ce à quoi je peux m'attendre puisque Dieu est probablement un Être infiniment Créateur qui peut nous surprendre!
Revenir en haut Aller en bas
Kerux



Masculin Messages : 365
Inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 19:30

Somebody a écrit:
Je vous invite à méditer cette parole du maître Eihei Dôgen, fondateur de l’école Soto-Zen au début du 13ème siècle :

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie. »
Chère Somebody vous me permettrez j'espère de compléter d'un mot la phrase de ce sage:

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie... terrestre » Mr. Green

Car les hommes, une fois morts, sont pourtant bel et bien vivants!! Mais dans l'autre... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 19:46

Chribou a écrit:
Somebody bonjour et merci pour ce commentaire parmi ceux de ta plume qui sont toujours très intéressants à lire!

Je n'ai évidemment aucune objection à ce que vous développiez davantage mais concernant ce soi-disant maître zen je ne vois pas pourquoi je devrais renoncer à tous mes ressentis et mes expériences afin d'accueillir ce qu'il dit comme une stricte vérité d'autant plus que cette pensée semble même vouloir nier l'hypothèse de la résurrection des morts alors que moi je me suis déjà engagé très fermement selon un pari très proche du célèbre pari de Pascal à concevoir la Vie comme étant appelée à persister au-delà de la mort sous quelque forme que ce soit et qui peut être totalement différent de ce à quoi je peux m'attendre puisque Dieu est probablement un Être infiniment Créateur qui peut nous surprendre!

Merci, c’est gentil de lire mes posts :chapeau: .

pour ce qui est du texte du maître zen, Kerux a apporté un complément tout à fait pertinent (merci Kerux fleur 6 )

Voilà aussi le texte sur la synchronicité... Je me cite, désolée, c'est un des vieux posts de DA. Vous trouverez l'ensemble des échanges par ici


http://docteurangelique.forumactif.com/archives-histoire-philosophie-et-spiritualite-f8/synchronicite-le-hasard-existe-t-il-t2824-50.htm?highlight=synchronicite




Citation :
La synchronicité (episode pilote study )

Le principe de causalité, selon lequel « tout événement a une cause », fonde l'idée du déterminisme naturel qui est au cœur de la science moderne. David Hume est réputé avoir affirmé que la causalité est le ciment de l'univers.
Il apparaît que, dans la nature, de nombreux phénomènes ne répondent pas à cette loi. Sont-ils à exclure du champ de la science, et donc de nos centres d'intérêt ? Ce type d'événement est-il réellement un hasard affraid ? Du hasard lol! , on présuppose par habitude et comme allant de soi qu'il est accessible à l'explication causale, et que si on le nomme "hasard" lol! ou "coïncidence", c'est simplement parce que l'on n'a pas, ou pas encore, découvert la causalité qui le régit.

De quoi s'agit-il alors ? scratch
Le concept de synchronicité est né de la réflexion du psychanalyste suisse C. G. Jung avec le physicien Wolfgang Pauli, l'un des pères de la Mécanique Quantique.
La synchronicité se manifeste lorsqu'il y a, dans le temps, coïncidence signifiante entre un phénomène qui apparaît dans le monde extérieur et la pensée subjective de l'être humain qui assiste au phénomène. On est tenté de soupçonner qu'il pourrait s'agir dans ce cas d'une coïncidence significative, c'est-à-dire de l'ordre du sens.
Par exemple, alors que je suis en train de penser à une personne, le prénom de cette personne est prononcé par une tierce personne qui se trouve à ce moment là à côté de moi, une personne avec laquelle je n'ai rien à voir, une personne qui est là "par hasard ». lol!
La précision d'une telle coïncidence signifiante, son intensité, et la fréquence de son apparition, montrent que les coïncidences signifiantes ne sont pas dues au hasard lol! . Considérant que ces phénomènes ne sont pas dus au hasard lol! , on peut déduire qu'ils défient la causalité, c'est-à-dire le rapport de cause à effet. Ils sont a-causals. Il suppose que l’événement est ordonné comme s’il était le rêve d’une « conscience supérieure, plus vaste, inconnaissable ».

Il est difficile d'admettre le monde de la synchronicité pour nos esprits occidentaux nourris par l'idée de causalité, mais la synchronicité n'est pas plus énigmatique ou plus mystérieuse que les discontinuités en physique.

En 1929, lors d'un cours à un groupe d'étudiants, Jung déclara : " Le synchronisme est le préjugé de l'Orient, la causalité est le préjugé moderne de l'Occident. J’ai représenté la synchronicité comme une relativité de l’espace et du temps, placée sous la détermination du psychisme ». :chapeau:

Les phénomènes de synchronicité semble reposer sur un fondement archétypique : quelque incompréhensible que ça puisse paraître, on peut supposer qu’il y a dans l’inconscient quelque chose comme un savoir a priori, inexplicable par la causalité concernant des faits qui ne peuvent pas encore être sus par la conscience.

Pause Pub lol!
A titre personnel, c’est un sujet qui m’interpelle, il y a des aspects auxquels j’adhère, d’autres qui me semblent un peu obscures… L'attachement à la synchronicité me semble d’abord relié à un chemin personnel… on lui fait foi, ou non, surtout elle ne s’impose pas.
Ce poste n’exprime pas mon opinion sur la synchronicité, mais une synthèse sur le sujet…


Episode final bounce

Selon Jung, la synchronicité serait crée par l’inconscient collectif, un champ psychique infini où le présent et l’avenir existent simultanément. L'inconscient serait ainsi un champ beaucoup plus vaste que ce qu'a pu découvrir Freud, il aurait selon Jung une portée collective. Il serait la mémoire de toute l’humanité et l’âme de l’univers, une supra conscience cosmique qui mettrait le sujet en relation avec un plan d’information universel.
Les objets qu’il contient ont été appelés par Jung les archétypes. Voici quelques exemples d’archétypes : Dieu (ou le père), l’anima (figure féminine que l’on trouve chez l’homme, l’animus chez la femme), le héros. Un archétype n’est pas à proprement parler un symbole. Mais les symboles sont souvent, dans les rêves par exemple, une forme vivante d’un ou plusieurs archétypes.

La synchronicité pourrait correspondre à :
- La coïncidence dans le temps de plusieurs événements sans relation causale et ayant le même contenu significatif
- Des actes créatifs
- Synchronicité familiale
- Retrosynchronicité sous forme de cycles et rythmes historiques

Dans une synchronicité, tout se passe comme si un sens inconscient essayait de nous trouver et s'imposait à nous. La synchronicité incite à nous ouvrir à l'autre et à la portée symbolique de certains événements.
Nous avons tous un jour croisé quelqu’un qui a modifié notre destinée. Comme si dans ces moments charnières, l'inconscient nous conviait à des rendez-vous avec nous-même par le biais d'un être, ou même d'un livre qui fait écho à des préoccupations du moment. De notre point de vue, cette rencontre nous apparaît comme le fruit du hasard lol! , mais au niveau collectif de l'inconscient, elle révèle bien souvent un nécessaire détour vers le centre de nous-même..

En guise de conclusion :amen:

L'intérêt de la synchronicité réside dans la possibilité de construire un pont reliant les mondes de l'esprit et de la matière, :bougie: et ceux de la physique et de la psyché ;) .
La chose la plus impressionnante qu’on puisse retenir du phénomène synchronistique est le fait que la dualité esprit - matière semble être éliminée. On peut supposer que pour un individu vivant dans la conscience de l’unité, la synchronicité serait l’état naturel et, à l’inverse, la perception de la séparation une sorte d’amnésie ou de l’ignorance.

Jung a même utilisé le terme de numineux pour designer cette perception quasi-mystique que l’on rencontre dans la synchronicité et il essaye de montrer qu’entre le Sacré et les expériences de synchronicité, il n’y a pas de différence de nature, mais plutôt de degré. On y découvre de plus, l’indication d’une unité ultime de toutes les existences individuelles réunies dans l’Unus mundus.

Le dossier scientifique n’est pas clos et nourrit des débats passionnés. Mais l’impossibilité de démontrer scientifiquement cette théorie, ne l’empêche pas de fonctionner. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 21:06

enfin les paroles d'un maître zen n'est peut-être pas le meilleur exemple :zen: (ah j'ai enfin réussi à le placer celui-là hihi)

Le maître zen ne fait pas de philosophie, il cherche seulement à créer un électrochoc avec une réponse décalée voire absurde, mais pas fausse.

J'ai aussi souvent remarqué que lorsque quelqu'un pose une question, c'est qu'il a déjà la réponse (qu'il croit) et aimerait qu'on lui confirme, mais la réponse contraire (même la vérité) ne lui fera pas changer d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 21:38

Louis a écrit:
enfin les paroles d'un maître zen n'est peut-être pas le meilleur exemple :zen: (ah j'ai enfin réussi à le placer celui-là hihi)

Le maître zen ne fait pas de philosophie, il cherche seulement à créer un électrochoc avec une réponse décalée voire absurde, mais pas fausse.

J'ai aussi souvent remarqué que lorsque quelqu'un pose une question, c'est qu'il a déjà la réponse (qu'il croit) et aimerait qu'on lui confirme, mais la réponse contraire (même la vérité) ne lui fera pas changer d'avis.


Eh ben Louis, tu me donnes l’occasion inespérée d’être machiavélique dans ma réponse : "Dans ce cas là, la fin justifie les moyens"

Et ceci afin d’argumenter la logique implacable du maître ZEN. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 21:44

Somebody a écrit:
"Dans ce cas là, la fin justifie les moyens"

Pitié ! affraid :sos: prière
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Chribou



Masculin Messages : 439
Inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 21:44

Merci Somebody pour ce texte traitant de la synchronicité que je relirai de nouveau tant il semble éclairant sur le sujet!

J'ai cru constater que le mot hasard te faisait bien rire,moi c'est le mot hazard qui me fait rire avec le mot cauchemard ainsi que l'expression "avoir tord"! Laughing

A part Jung et la synchronicité il y a peut-être aussi l'approche du célèbre thérapeute Milton Erickson qui pourrait fournir quelques explications à plusieurs phénomènes car selon lui (du moins si la thérapeute que j'ai consultée dans ma jeune vingtaine ne m'a pas induit en erreur) notre inconscient saurait tout et a accès à toute information!S'il disait vrai j'imagine que cette information devrait inquiéter les actionnaires de Google qui n'ont pas intérêt à ce qu'elle soit divulguée et...explorée! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 21:50

Je connais juste le Hazard anglais... mais attention... Danger !

Ceci étant dit, je ne comprends toujours pas le lien que vous faites "synchronicité -réincarnation" scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 22:18

Louis a écrit:
Somebody a écrit:
"Dans ce cas là, la fin justifie les moyens"

Pitié ! affraid :sos: prière

:twisted: Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 23:05

Kerux a écrit:
Somebody a écrit:
Je vous invite à méditer cette parole du maître Eihei Dôgen, fondateur de l’école Soto-Zen au début du 13ème siècle :

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie. »
Chère Somebody vous me permettrez j'espère de compléter d'un mot la phrase de ce sage:

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie... terrestre » Mr. Green

Car les hommes, une fois morts, sont pourtant bel et bien vivants!! Mais dans l'autre... ;)
Oui, mais ils ne seront plus des corps physiques, ils n'auront plus de sensibilité, d'émotivité, de pensée : ils seront tout à Dieu. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 23:11

Chribou a écrit:
Merci Somebody.

 notre inconscient saurait tout et a accès à toute information!S'il disait vrai j'imagine que cette information devrait inquiéter les actionnaires de Google qui n'ont pas intérêt à ce qu'elle soit divulguée et...explorée! Laughing
L'inconscient (pour moi) n'existe pas ! L'être est parfaitement conscient, et ceci, très tôt  ! 
Revenir en haut Aller en bas
Kerux



Masculin Messages : 365
Inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 23:24

doris a écrit:
Kerux a écrit:
Somebody a écrit:
Je vous invite à méditer cette parole du maître Eihei Dôgen, fondateur de l’école Soto-Zen au début du 13ème siècle :

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie. »
Chère Somebody vous me permettrez j'espère de compléter d'un mot la phrase de ce sage:

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie... terrestre » Mr. Green

Car les hommes, une fois morts, sont pourtant bel et bien vivants!! Mais dans l'autre... ;)
Oui, mais ils ne seront plus des corps physiques, ils n'auront plus de sensibilité, d'émotivité, de pensée : ils seront tout à Dieu. 
Chère Doris, nous sommes tous deux d'accord le corps physique reste sur Terre! Mr. Green

Mais si les hommes cessent de ressentir, de penser, comment pourront-ils avoir conscience d'être tout à Dieu? Comment pourront-ils continuer à aimer? Nous ne serions plus humains dans ce cas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Sam 23 Mai 2009, 23:51

Kerux a écrit:
doris a écrit:
Kerux a écrit:
Somebody a écrit:
Je vous invite à méditer cette parole du maître Eihei Dôgen, fondateur de l’école Soto-Zen au début du 13ème siècle :

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie. »
Chère Somebody vous me permettrez j'espère de compléter d'un mot la phrase de ce sage:

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie... terrestre » Mr. Green

Car les hommes, une fois morts, sont pourtant bel et bien vivants!! Mais dans l'autre... ;)
Oui, mais ils ne seront plus des corps physiques, ils n'auront plus de sensibilité, d'émotivité, de pensée : ils seront tout à Dieu. 
Chère Doris, nous sommes tous deux d'accord le corps physique reste sur Terre! Mr. Green

Mais si les hommes cessent de ressentir, de penser, comment pourront-ils avoir conscience d'être tout à Dieu? Comment pourront-ils continuer à aimer? Nous ne serions plus humains dans ce cas...
Il n'est pas question de continuer à aimer, de continuer à être plus humains, d'avoir une conscience, des états d'âme !Nous n'aurons plus de corps, plus de pensée pensante. La chair aura disparu ! Une seule chair, un seul corps, une seule pensée sont :  le Christ !  
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Dim 24 Mai 2009, 00:09

Somebody a écrit:

Je vous invite à méditer cette parole du maître Eihei Dôgen, fondateur de l’école Soto-Zen au début du 13ème siècle :

« De même que la bûche, une fois réduite en cendres ne peut redevenir bûche, de même les hommes, une fois morts, ne peuvent revenir à la vie. »

Sauf si la cendre sert d'engrais, auquel cas la bûche, morte par définition, pourra devenir un arbre bien vivant et porter du fruit en abondance. Vive la Résurrection !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Dim 24 Mai 2009, 00:11

doris a écrit:
]Il n'est pas question de continuer à aimer, de continuer à être plus humains, d'avoir une conscience, des états d'âme !Nous n'aurons plus de corps, plus de pensée pensante. La chair aura disparu ! Une seule chair, un seul corps, une seule pensée sont :  le Christ !  

Pas très canonique, tout ça. pukel

La chair aura disparu ? Et la Résurrection de la chair, à la fin du Credo ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Dim 24 Mai 2009, 07:57

doris a écrit:
Oui, mais ils ne seront plus des corps physiques, ils n'auront plus de sensibilité, d'émotivité, de pensée : ils seront tout à Dieu.

Chère Doris,

Les NDE montrent qu'on garde sa sensibilité.

Ce qu'on perd, c'est le côté "fragile" de cette sensibilité (névroses, psychoses).

La théologie montre quant à elle que, lorsque nous verrons Dieu face à face, il comblera tout notre être en éclairant notre esprit.

et pourtant, Dieu est si petit, si humble, qu'il laissera entièrement de la place à notre sensibilité pour qu'elle voit de ses yeux les magnifiques paysages de ce monde nouveau. après la résurrection, notre corps nouveau VERRA, TOUCHERA des choses magnifiques et ce corps réssuscité sera DANS LE TEMPS car ce sera un vrai corps physique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 25 Mai 2009, 11:02

Dans son message de samedi 23 mai à 10h45, Louis a écrit:
Jeb a écrit:

Je vais donc choisir un métier qui me permette de sauver une vie
Je ne connais pas la doctrine spirit, mais pour les religions orientales, on ne choisit pas personnellement de se réincarner. C'est la loi naturelle du karma, les forces insconcientes mises en action par nos désirs, qui engendre le processus de retour (sur terre ou ailleurs).

Qui a édicté cette "loi naturelle du karma" dans les religions orientales ? C'est bien quelqu'un à l'origine. Une loi ne "naît" pas toute seule, il faut une "intelligence" supérieure pour la mettre en place.

Il y a donc un choix de fait pour se réincarner dans tel ou tel corps issu de telle ou telle famille de tel ou tel pays, que ce soit par une loi ou par la "personne" qui doit se réincarner. D'où l'absurde complexité de ce choix, d'autant qu'il doit se compliquer d'avantage encore avec les nouvelles techniques de "procréations assistées".

Je ne nie pas une certaine sagesse dans les religions orientales, mais la loi du karma reste pour moi une grave "hérésie" qui enferme l'âme dans une terrible prison.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 25 Mai 2009, 13:01

Jeb a écrit:

Qui a édicté cette "loi naturelle du karma" dans les religions orientales ? C'est bien quelqu'un à l'origine. Une loi ne "naît" pas toute seule, il faut une "intelligence" supérieure pour la mettre en place.
Le Bouddha Sakyamuni, 6e siècle avant JC. Dans le cadre du bouddhisme, il ne peut exister d'intelligence supérieure au Bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 25 Mai 2009, 13:11

Louis a écrit:
Jeb a écrit:

Qui a édicté cette "loi naturelle du karma" dans les religions orientales ? C'est bien quelqu'un à l'origine. Une loi ne "naît" pas toute seule, il faut une "intelligence" supérieure pour la mettre en place.
Le Bouddha Sakyamuni, 6e siècle avant JC. Dans le cadre du bouddhisme, il ne peut exister d'intelligence supérieure au Bouddha.
Merci Louis Very Happy
mais sur quels critères, sur quel "programme" est fait ce choix ?
Jeb a écrit:
Il y a donc un choix de fait pour se réincarner dans tel ou tel corps issu de telle ou telle famille de tel ou tel pays, que ce soit par une loi ou par la "personne" qui doit se réincarner.
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 25 Mai 2009, 13:26

Ni les hindouistes ni les bouddhistes ne croient avoir un choix pour une réincarnation.

Pour eux, le karma est une loi naturelle comme la loi de gravitation pour la physique.
Chaque action (ou pensée) engendre une conséquence, non seulement sur nous-même mais sur l'univers tout entier.

Le bouddhisme ne s'interesse pas à la création. Le monde n'a ni début ni fin.

Le karma bien compris est une invitation à faire le bien pour éviter une mauvaise renaissance, éviter de souffrir. (c'est le 1er niveau de compréhension)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 25 Mai 2009, 13:31

Peut-être ai-je mal compris la question, alors je précise:

Ce n'est pas un choix mais ce sont des liens insconcients qui nous attachent au monde, liens avec notre famille, nos amis, nos ennemis, notre pays, avec nous-même, nos propres désirs, attachements, aversions, croyances...

Il n'est pas logique que toutes ces énergies accumulées au cours d'une vie n'engendrent pas de conséquences au-delà de la mort.

2e point : nous ne sommes pas seuls, nous sommes tous reliés. Il y a aussi des karma collectifs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 25 Mai 2009, 15:39

Louis a écrit:
Peut-être ai-je mal compris la question, alors je précise:

Ce n'est pas un choix mais ce sont des liens insconcients qui nous attachent au monde, liens avec notre famille, nos amis, nos ennemis, notre pays, avec nous-même, nos propres désirs, attachements, aversions, croyances...
Concrètement ça veut dire quoi ? Qu'on se réincarne dans la même famille d'après le bouddhisme et l'hindouisme ?

Il n'est pas logique que toutes ces énergies accumulées au cours d'une vie n'engendrent pas de conséquences au-delà de la mort.

2e point : nous ne sommes pas seuls, nous sommes tous reliés. Il y a aussi des karma collectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Lun 25 Mai 2009, 16:18

Jeb a écrit:

Concrètement ça veut dire quoi ? Qu'on se réincarne dans la même famille d'après le bouddhisme et l'hindouisme ?
Oui, c'est possible, mais peut-être pas immédiatement mais un siècle ou mille ans plus tard. Il est déconseillé de chercher à s'en souvenir, contrairement à des techniques modernes comme le "rêve éveillé" ou l'hypnose.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 05:34

Jeb a écrit:
Dans son message de samedi 23 mai à 10h45, Louis a écrit:
Jeb a écrit:

Je vais donc choisir un métier qui me permette de sauver une vie
Je ne connais pas la doctrine spirit, mais pour les religions orientales, on ne choisit pas personnellement de se réincarner. C'est la loi naturelle du karma, les forces insconcientes mises en action par nos désirs, qui engendre le processus de retour (sur terre ou ailleurs).

Qui a édicté cette "loi naturelle du karma" dans les religions orientales ? C'est bien quelqu'un à l'origine. Une loi ne "naît" pas toute seule, il faut une "intelligence" supérieure pour la mettre en place.

Il y a donc un choix de fait pour se réincarner dans tel ou tel corps issu de telle ou telle famille de tel ou tel pays, que ce soit par une loi ou par la "personne" qui doit se réincarner. D'où l'absurde complexité de ce choix, d'autant qu'il doit se compliquer d'avantage encore avec les nouvelles techniques de "procréations assistées".

Je ne nie pas une certaine sagesse dans les religions orientales, mais la loi du karma reste pour moi une grave "hérésie" qui enferme l'âme dans une terrible prison.
De ce qui précède, on peut remarquer que le mot sanskrit "karma" ne manque pas de traductions grossièrement approximatives ou même tout à fait erronées tout simplement en raison de confusions de points de vue.

"Karma", dans son sens général est celui d' "action".

Il peut prendre une acception plus spéciale, technique en quelque sorte comme celle de "rite".

Il y un autre mot qui peut lui être très proche dans un certain sens, c'est "dharma", mot qui dans sa signification la plus générale ne désigne rien d'autre qu'une "manière d'être".

C'est, si l'on veut, la nature essentielle d'un être, comprenant tout l'ensemble de ses qualités ou propriétés caractéristiques, et déterminant, par les tendances ou les dispositions qu'elle implique, la façon dont cet être se comporte, soit en totalité, soit par rapport à chaque circonstance particulière.

La même notion peut être appliquée, non pas seulement à un être unique, mais à une collectivité organisée, à une espèce, à tout l'ensemble des êtres d'un cycle cosmique ou d'un état d'existence, ou même à l'ordre total de l'Univers.

C'est alors, à un degré ou à un autre, la conformité à la nature essentielle des êtres, réalisée dans la constitution hiérarchiquement ordonnée de leur ensemble.

C'est aussi, par conséquent, l'équilibre fondamental, l'harmonie intégrale résultant de cette hiérarchisation, à quoi se réduit d'ailleurs la notion même de "justice" quand on la dépouille de son caractère spécifiquement moral.

Envisagé ainsi en tant que principe d'ordre, donc comme organisation et disposition intérieure, pour un être ou pour un ensemble d'êtres, "dharma" peut, en un sens, s'opposer à "karma", qui n'est que l'action par laquelle cette disposition sera manifestée extérieurement, pourvu que l'action soit normale, c'est-à-dire conforme à la nature des êtres et de leurs états et aux rapports qui en dérivent.

Dans ces conditions, ce qui est "adharma", ce n'est point le "péché" au sens théologique, non plus que le "mal" au sens moral, notions qui sont aussi étrangères l'une que l'autre à l'esprit hindou.

C'est simplement la "non-conformité" avec la nature des êtres, le déséquilibre, la rupture, la destruction ou le renversement des rapports hiérarchiques.

Je termine en disant que, sans doute, dans l'ordre universel, la somme de tous les déséquilibres particuliers concourt toujours à l'équilibre total, que rien ne saurait rompre.

Mais, en chaque point pris à part et en lui-même, le déséquilibre est possible et concevable, et, que ce soit dans l'application sociale ou ailleurs, il n'est point besoin de lui attribuer le moindre caractère moral pour le définir comme contraire, selon sa portée propre, à la "loi d'harmonie" qui régit à la foi l'ordre cosmique et l'ordre humain. flower

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 07:41


Pour étayer l'exemple de "Louis", je reprends ici ce que j'ai affirmé récemment sur un autre blog : Very Happy

Quoi qu'en prétendent les spirites et surtout les occultistes, on ne trouve dans la nature aucune analogie en faveur de la réincarnation, en revanche, on en trouve de nombreuses dans le sens contraire.

Le gland devient chêne, la noix de coco devient palmier : mais le chêne a beau donner des myriades d'autres glands, il ne devient plus jamais gland lui-même, ni palmier ne devient noix.

De même pour l'homme : dès que l'âme s'est manifestée sur le plan humain, et a ainsi atteint la conscience de la vie extérieure, elle ne repasse plus jamais par aucun de ses états rudimentaires...

Tous les prétendus "réveils de souvenirs" latents, par lesquels certaines personnes assurent se rappeler leurs existences passées, peuvent s'expliquer que par les simples lois de l'affinité et de la forme.

Chaque race d'êtres humains, considérées en soi-même, est immortelle ; il en est de même de chaque cycle : jamais le premier cycle ne devient le second, mais les êtres du premier cycle sont (spirituellement) les parents, ou les générateurs (Ce sont les "pitris" de la tradition hindoue), de ceux du second cycle.

Ainsi, chaque cycle comprend une grande famille constituée par la réunion de divers groupements d'âmes humaines, chaque condition étant déterminée par les lois de son activité, celles de sa forme et celles de son affinité : une trinité des lois...

C'est ainsi que l'homme peut être comparé au gland et au chêne : l'âme embryonnaire, non individualisée, devient un homme tout comme le gland devient un chêne, et, de même que le chêne donne naissance à une quantité innombrable de glands, de même l'homme fournit à son tour à une indéfinité d'âmes les moyens de prendre naissance dans le monde spirituel.

Il y a correspondance complète entre les deux, et c'est pour cette raison que les anciens Druides rendaient de si grands honneurs à cet arbre, qui était honoré au delà de tous les autres par les puissants "Hiérophantes". flower

Revenir en haut Aller en bas
respect13



Messages : 470
Inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 09:29

Jeb a écrit:
Selon la théorie des spirites ou des réincarnationistes de ce forum, après notre mort on garde le souvenir de notre vie passée, mais réincarné on ne se rappelle pas de notre vie antérieure.

Donc je prends un exemple simple pour illustrer cette théorie.

J'ai commis un meurtre. Je meurs. Mort, je me souviens qu'ayant commis un meurtre, si je veux aller au paradis, il faut que je "sauve" une vie pour compenser.

Je vais donc choisir un métier qui me permette de sauver une vie :
- - Pompier ?
- - Médecin ?
- - Prêtre ou Pasteur ou religieux pour être sûr de croire en Dieu, ou il me faut une famille de croyants.

Déjà cela exclu de naître dans une famille africaine ou indienne où il y a la famine, ou bien dans une tribu d'Amazonie où ils tuent leurs ennemis et les mangent. Plus généralement dans un pays très pauvre, sous-développé.

1er obstacle déjà : le choix est plutôt complexe, sélectif et injuste au détriment d'autres, et raciste.
2ème obstacle : on est déjà plusieurs à avoir choisi la même famille.
Solution : tirer au sort ? À la courte paille ? Aux dés ? Le plus rapide à se réincarner ?

Bref, supposons que j'ai trouvé une solution. Je me réincarne donc dans une famille française (restons-en là) croyant en Dieu, tant qu'à faire spirite ou réincarnationiste pour mettre toutes les chances de mon côté.

Je nais. Je grandis. Bien portant, bien éduqué, sans aucun problème affectif, ni social.
Le moment est venu de choisir un métier.
Jouons le jeu "réincarnationiste" jusqu'au bout : je ne me rappelle plus de ma vie antérieure mais j'ai une sorte d'intuition qu'il faut que je sois pompier ou médecin. Lequel choisir ? Consulter un voyant, un médium spirite pour rentrer en contact avec des entités désincarnées ? Oui bon, pourquoi pas ?
"Elles" me répondent : Médecin-Pompier. Oui, ça me plait bien ça !

Après toutes les études, les diplômes et les formations nécessaires je suis Médecin-Pompier.

Plusieurs possibilités :
La première : J'ai travaillé dur dans tous les domaines, sans me ménager, en me donnant sans compter. Je mène une vie exemplaire dans mon métier et dans ma vie extra-professionnelle. J'ai sauvé en tant que médecin et pompier un grand nombre de vies humaines. Je suis croyant réincarnationiste. Je meurs. Toutes mes vies antérieures me reviennent en mémoire. J'ai réussi à racheter mon meurtre de ma vie précédente. Je suis "sauvé". Je vais au Paradis par "la force de mes bras".

La deuxième : J'ai travaillé dur dans tous les domaines, sans me ménager, en me donnant sans compter. Bam ! J'ai un accident de la route, fauché dans la fleur de l'âge, sur un passage protégé par un poids-lourd. Je meurs avec mes diplômes en poche, n'ayant pas pu exercer mon métier de Médecin-Pompier, donc n'ayant pas pu sauver une seule vie. Je suis croyant réincarnationiste. Toutes mes vies antérieures me reviennent en mémoire. Mon contrat n'est pas rempli : j'ai toujours ce meurtre "à laver". "Niet" pukel me dit une entité désincarnée Supérieure, "Pas de Paradis pour toi. Il faut te réincarner !"

Bon, ben faut tout recommencer à zéro… Après avoir bosser comme un dur ! Pfffffff !!! Crying or Very sad Quelle galère ! :no C'est reparti : choix du métier, du pays, de la famille, et la file d'attente vu qu'il y a un de ces mondes ! Rolling Eyes à vouloir se réincarner avec les 45 à 50 millions d'avortements par an dans le monde, toutes ces guerres, ces attentats terroristes, ces famines, ces accidents de la route, ces suicides, ces cataclysmes, etc, etc, etc. Et en plus pas sûr de réussir ma vie. What a Face

La troisième : J'ai travaillé dur dans tous les domaines, sans me ménager, en me donnant sans compter. Je mène une vie exemplaire dans mon métier et dans ma vie extra-professionnelle. J'ai sauvé en tant que médecin et pompier un grand nombre de vies humaines. Mais quelques mois avant de prendre ma retraite, l'âge ? la fatigue ? un moment d'inattention ? Je me trompe d'ampoule et je fais une injection mortelle à une jeune maman, ayant fait un malaise, qui accouche d'un beau bébé. Catastrophe ! Un jeune veuf totalement effondré qui se suicidera plus tard, laissant un orphelin. Je suis croyant réincarnationiste. Je meurs. Toutes mes vies antérieures me reviennent en mémoire. Ma première faute du meurtre dans ma vie précédente est "lavée" par toutes les vies humaines que j'ai sauvées durant cette vie, mais reste celle de la jeune maman que j'ai tuée, involontairement certes, mais l'acte et ses conséquences sont là. Il va falloir "payer".

Bon, ben un tour pour rien ou presque. Va falloir recommencer ! C'est reparti : choix du métier, du pays, de la famille, et la file d'attente vu qu'il y a un de ces mondes ! Rolling Eyes à vouloir se réincarner avec les 45 à 50 millions d'avortements par an dans le monde, toutes ces guerres, ces attentats terroristes, ces famines, ces accidents de la route, ces suicides, ces cataclysmes, etc, etc, etc. Et en plus, toujours pas sûr de réussir ma vie. What a Face

Il existe encore d'innombrables autres possibilités qui se compliquent si je suis en bonne santé ou handicapé, si je suis marié et si ma vie conjugale est harmonieuse ou non, et si mes enfants sont en bonne santé ou non et s'ils grandissent dans le bon chemin ou non.

En somme, il n'y a pas droit à l'erreur, sinon retour à la case départ. pale

Que ça doit être désespérant pour celui ou celle qui doit se farcir 10, 20, 30, 50, 100, 1000 cycles de réincarnation pour espérer arriver au but !

Et tous ces cycles ? Quand s'arrêteront-ils pour toute l'humanité entière pour qu'arrive le Jour du Jugement Dernier ?
Jamais. Ou alors il faudra que les derniers hommes, femmes, enfants soient tous des "saints" !

Cycles infernaux, et le mot "infernal" est de mise.

Est-ce ce Dieu d'Amour qui enferme l'homme dans cette prison de la réincarnation ?
Si oui, alors je ne crois pas à ce dieu là.
Pour moi ce dieu là s'appelle Lucifer.

Un immense et éternel MERCI à toi Seigneur Jésus pour ton Incarnation, pour ta Passion, pour ta Résurrection, pour ton Ascension qui me libèrent, me lavent, me purifient et m'ouvrent la Vie Eternelle directement ou même avec un séjour au Pugartoire, parce que je sais que je verrai Dieu face à Face, et sans cycle, ni tricycle ! Mr. Green

Bonjour,
J'espère que vous ne faîtes pas allusion au Bouddhisme? Car point de réincarnation, mais renaissance. Il ne s'agit pas, comme dans la croyance Hindouiste, d'avoir une même âme qui traverse les cycles de réincarnation, pour monter dans l'échelle sociale, ou d'y descendre selon les actes de la vie passée, c'est injuste je trouve.

Je crois que si forme de renaissance de l'âme il y a, elle cherche la Vérité. Je crois que si enfer il y a, il est le tourment de l'âme du fait de son incrédulité face à elle.

Bref, le Très Grand sait sans doute mieux. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 17:28

Citation :
Est-ce ce Dieu d'Amour qui enferme l'homme dans cette prison de la réincarnation ?
Si oui, alors je ne crois pas à ce dieu là.
Pour moi ce dieu là s'appelle Lucifer.

Tien,tien... Je n'avais pas lu cela... Ça me rappelle une autre discussion... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 21:12

A quoi on peut rétorquer:

Est-ce Dieu qui permet l'enfer éternel?? C'est pourtant un dogme catholique!

L'enfer éternel est infiniment pire que la réincarnation What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 21:33

Tourterelle a écrit:
Citation :
Est-ce ce Dieu d'Amour qui enferme l'homme dans cette prison de la réincarnation ?
Si oui, alors je ne crois pas à ce dieu là.
Pour moi ce dieu là s'appelle Lucifer.

Tien,tien... Je n'avais pas lu cela... Ça me rappelle une autre discussion... Laughing
[quote="Louis"]
Citation :

A quoi on peut rétorquer:

Est-ce Dieu qui permet l'enfer éternel?? C'est pourtant un dogme catholique!

L'enfer éternel est infiniment pire que la réincarnation.

Euh!!! Cher Louis, je ne comprends pas confused
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 21:49

Arc-en-Ciel a écrit:

Euh!!! Cher Louis, je ne comprends pas confused
On ne peut pas dire que croire en la réincarnation est comme une prison que seul Lucifer aie pu inventer, alors que soi-même on prèche pour un enfer éternel !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 21:50

Louis a écrit:
A quoi on peut rétorquer:

Est-ce Dieu qui permet l'enfer éternel?? C'est pourtant un dogme catholique!

L'enfer éternel est infiniment pire que la réincarnation What a Face

Sauf que l'enfer éternel s'appuie sur le libre-arbitre : l'enfer est un choix.
Alors que la réincarnation est imposée et ne tient pas compte de la volonté de celui qui y est soumis.

Dans le premier cas Dieu ne peut être un tyran. Dans le second il l'est.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: "PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION   Mar 26 Mai 2009, 22:11

Philippe Fabry a écrit:
Louis a écrit:
A quoi on peut rétorquer:

Est-ce Dieu qui permet l'enfer éternel?? C'est pourtant un dogme catholique!

L'enfer éternel est infiniment pire que la réincarnation What a Face

Sauf que l'enfer éternel s'appuie sur le libre-arbitre : l'enfer est un choix.
Alors que la réincarnation est imposée et ne tient pas compte de la volonté de celui qui y est soumis.

Dans le premier cas Dieu ne peut être un tyran. Dans le second il l'est.

Merci philippe,
là, je comprends bien mieux. J'avais comme un malaise Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
 
"PHILOSOPHIE" DES CYCLES (INFERNAUX) DE RÉINCARNATION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La démocratisation de la "philo" a-t-elle nui à la "Philosophie" ? Débat entre Michael Foessel et Frederic Worms.
» Suppression, en DAEU A, de l'option "philosophie" dans l'académie d'Aix-Marseille
» Les "Pères" de l'Eglise et la philosophie grecque
» Recevez le tome 1 de la collection "Le monde de la philosophie"
» un peu de philosophie " les yeux pour pleurer "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: