DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Filioque est-il hérétique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Mer 13 Mai 2009, 17:29

nilamitp a écrit:
Doris: "J'ai plus le sentiment de prier le Dieu Un, que le Dieu Trine !"

Pourquoi ne pas s'abandonner à l'expérience mystique proposée par Saint Grégoire le Théologien (330-390) ?


NB: il décrit un peu comme vous : "trois infinis" mais pour mieux souligner qu'il n'y en a qu'Un Seul.

C'est un Mystère, pour moi, insondable ! Et je m'arrête à la phrase de Jésus : 'Le Père et moi, sommes un' !
Et bien sûr au Credo : véritable résumé de l'Eglise catholique construite aussi à partir de la Trinité !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Mer 13 Mai 2009, 21:50

Arc-en-Ciel a écrit:
doris a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
le secret : une fidélité totale aux dogmes du Magistère. Du coup, tout devient simple et clair.

C'est logique : la théologie enseigne à la fin de toutes choses l'humilité. Elle doit commencer où elle finit : dans l'humilité ! Et cette humilité s'exprime dans la fidélité aux dogmes du Magistère.
On ne peut pas enseigner l'humilité en commençant par se croire plus intelligent que l'Eglise guidée par l'Esprit de Dieu, selon la promesse du Christ !

Cependant les grandes intelligences de l'Eglise nous font aussi entrer dans notre propre humilité, parce que se sont, justement, de grandes intelligences déjà humbles en leur personnes !

Ne serait-ce pas simplement dans le BON sens du terme : OBEISSANCE à notre Mère l'Eglise.
Comme me disait une amie, "Pourquoi se mettre la rate au court bouillon"?

Exactement, l'obéissance est mère de l'humilité !
On croit qu'obéir c'est s'abaisser !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Sam 23 Mai 2009, 00:08

Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:
Je ne sais pas si le Filioque est hérétique (et en plus je ne permettrais pas de le qualifier ainsi) mais il me semble qu'il n'est pas juste.

En effet il est évident que "dans le principe"( bereshith) père, fils, et esprit sont coexistants.
Que dès la "manifestation" (Je suis) il y a primauté du père sur l'esprit et le fils. Que pour que le fils soit (en personne) il faut nécessairement que l'esprit (intention, volonté de créer) soit. Cette précession de l'esprit sur le fils n'implique aucune notion hiérarchique. Précéder signifie "venir avant" et non "être au dessus de". D'autant que la "révélation" est à la fois pensée et acte en simultanéité. D'où qu'il est légitime de parler de "consubstancialité" de trois personnes en une.

C'est confondre l'esprit et l'Esprit. Chaque Personne de la Trinité a une intelligence et une volonté, est un esprit. Dire que le Père a besoin de l'Esprit pour avoir une volonté c'est enlever au Père sa pleine divinité. Or chaque Personne est pleinement Dieu, intelligence et volonté.
Il y a en Dieu Trine trois intelligences et trois volontés parfaitement accordées par kénose mutuelle.

Ou vous ne savez pas lire ou vous lisez avec une intention torve. Ecrire que j'aurais écrit "que le Père a besoin de l'Esprit pour avoir une volonté" est une falsification grossière. J'ai au contraire écrit "Que pour que le fils soit (en personne) il faut nécessairement que l'esprit (intention, volonté de créer) soit". Certes j'aurais dû préciser "intention, volonté du père". Pour moi ça allait de soi dans le fil de la phrase. De plus j'ai écrit "il est évident que "dans le principe"( bereshith) père, fils, et esprit sont coexistants." Il va de soi que chaque constituant de la Trinité est une personne à la fois distincte et identique.


En outre, dire "dès qu'il y a manifestation" est un non-sens : Dieu étant éternel, il n'y a pas pour Lui de "à partir du moment" ou de "dès lors". La Trinité est de toute éternité.

Il y a manifestation dès qu'il y a "commencement". A ce que je sache c'est ce que dit le Crédo "Je crois en Dieu, père, tout puissant, créateur du ciel et de la terre....".

De plus, il n'y a pas besoin de "volonté de créer" dans le Père pour que soit le Fils, puisque le Fils n'est pas créé mais engendré. Il est engendré par simple connaissance du Père, qui se regarde en tant que pleinement Dieu. Il se découvre dans son infinité et il aime cette connaissance. Mais ce qui sort de Dieu sur Dieu est Dieu, et la connaissance que Dieu a de Lui-même est aussi Dieu (Fils) et l'amour que Dieu Se porte est aussi Dieu (Esprit). C'est cela la consubstantialité.

Vous enfoncez une porte ouverte. Mais là encore nous sommes dans le Mystère de l'Incarnation première qui semble vous échapper comme vous échappe la différence entre Principe et Commencement.

Tout comme d'ailleurs semble aussi vous échapper que la question du Filioque ne porte que sur la question de la "précession".

Père )
.......).... => Fils
Esprit)

ou

Père )
.......).... => Esprit
Fils )

Perso je suis plutôt première hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Sam 23 Mai 2009, 00:21

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:
Je ne sais pas si le Filioque est hérétique (et en plus je ne permettrais pas de le qualifier ainsi) mais il me semble qu'il n'est pas juste.

En effet il est évident que "dans le principe"( bereshith) père, fils, et esprit sont coexistants.
Que dès la "manifestation" (Je suis) il y a primauté du père sur l'esprit et le fils. Que pour que le fils soit (en personne) il faut nécessairement que l'esprit (intention, volonté de créer) soit. Cette précession de l'esprit sur le fils n'implique aucune notion hiérarchique. Précéder signifie "venir avant" et non "être au dessus de". D'autant que la "révélation" est à la fois pensée et acte en simultanéité. D'où qu'il est légitime de parler de "consubstancialité" de trois personnes en une.

C'est confondre l'esprit et l'Esprit. Chaque Personne de la Trinité a une intelligence et une volonté, est un esprit. Dire que le Père a besoin de l'Esprit pour avoir une volonté c'est enlever au Père sa pleine divinité. Or chaque Personne est pleinement Dieu, intelligence et volonté.
Il y a en Dieu Trine trois intelligences et trois volontés parfaitement accordées par kénose mutuelle.

Ou vous ne savez pas lire ou vous lisez avec une intention torve. Ecrire que j'aurais écrit "que le Père a besoin de l'Esprit pour avoir une volonté" est une falsification grossière. J'ai au contraire écrit "Que pour que le fils soit (en personne) il faut nécessairement que l'esprit (intention, volonté de créer) soit". Certes j'aurais dû préciser "intention, volonté du père". Pour moi ça allait de soi dans le fil de la phrase. De plus j'ai écrit "il est évident que "dans le principe"( bereshith) père, fils, et esprit sont coexistants." Il va de soi que chaque constituant de la Trinité est une personne à la fois distincte et identique.

Désolé, mais à ma décharge vous ne mettez pas de majuscule au Fils, je pouvais légitimement penser que lorsque vous parliez de l'esprit, vous vouliez dire l'Esprit.
Et la Trinité, me semble-t-il (mais je ne suis pas sûr) n'est pas considérée comme trois personnes à la fois distinctes et identiques, mais comme trois personnes en un seul Dieu. Elles sont donc seulement distinctes, elles ne se confondent pas, bien qu'elles fassent Un (c'est d'ailleurs ce qui donne des maux de tête à tous les chrétiens).


En outre, dire "dès qu'il y a manifestation" est un non-sens : Dieu étant éternel, il n'y a pas pour Lui de "à partir du moment" ou de "dès lors". La Trinité est de toute éternité.

Il y a manifestation dès qu'il y a "commencement". A ce que je sache c'est ce que dit le Crédo "Je crois en Dieu, père, tout puissant, créateur du ciel et de la terre....".

Oui, du ciel et de la terre, mais pas du Fils et de l'Esprit. Et il n'y a pas de commencement à la manifestation de la volonté et de l'intelligence de Dieu : il les exerce de toute éternité en Lui-même.
On peut considérer que la Création est un commencement dans le sens de manifestation extérieure, mais Dieu se manifeste de toute éternité en Lui-même dans la Trinité.


De plus, il n'y a pas besoin de "volonté de créer" dans le Père pour que soit le Fils, puisque le Fils n'est pas créé mais engendré. Il est engendré par simple connaissance du Père, qui se regarde en tant que pleinement Dieu. Il se découvre dans son infinité et il aime cette connaissance. Mais ce qui sort de Dieu sur Dieu est Dieu, et la connaissance que Dieu a de Lui-même est aussi Dieu (Fils) et l'amour que Dieu Se porte est aussi Dieu (Esprit). C'est cela la consubstantialité.

Vous enfoncez une porte ouverte. Mais là encore nous sommes dans le Mystère de l'Incarnation première qui semble vous échapper comme vous échappe la différence entre Principe et Commencement.

Et qu'appelez-vous Incarnation première ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Sam 23 Mai 2009, 12:04

Philippe Fabry a écrit:

Désolé, mais à ma décharge vous ne mettez pas de majuscule au Fils, je pouvais légitimement penser que lorsque vous parliez de l'esprit, vous vouliez dire l'Esprit.
Et la Trinité, me semble-t-il (mais je ne suis pas sûr) n'est pas considérée comme trois personnes à la fois distinctes et identiques, mais comme trois personnes en un seul Dieu. Elles sont donc seulement distinctes, elles ne se confondent pas, bien qu'elles fassent Un (c'est d'ailleurs ce qui donne des maux de tête à tous les chrétiens).

Mauvaise défense que cette querellette minuscules/majuscules. Dieu est un et trine en même temps. C'est son principe même et du même coup Il Est le Principe. Simplissime ça se démontre avec une règle et un compas. Pas de raison de se faire une céphalée ou prise de tête pour ça (mon cher Cephas).

Citation :
En outre, dire "dès qu'il y a manifestation" est un non-sens : Dieu étant éternel, il n'y a pas pour Lui de "à partir du moment" ou de "dès lors". La Trinité est de toute éternité.

Evidemment. Encore une porte ouverte que la Trinité soit de toute éternité. Il y a manifestation dès qu'il y a commencement. Bis répétitas : Il y a manifestation dès qu'il y a "commencement". A ce que je sache c'est ce que dit le Crédo "Je crois en Dieu, père, tout puissant, créateur du ciel et de la terre....".

Citation :
Oui, du ciel et de la terre, mais pas du Fils et de l'Esprit. Et il n'y a pas de commencement à la manifestation de la volonté et de l'intelligence de Dieu : il les exerce de toute éternité en Lui-même.

Si et c'est un préalable. Exactement comme pour le peintre (père) qui manifeste sa volonté de création (esprit) par une séparation d'avec sa toile (Manifestation Première) avant d'y déposer le point intial (fils).

Citation :
On peut considérer que la Création est un commencement dans le sens de manifestation extérieure, mais Dieu se manifeste de toute éternité en Lui-même dans la Trinité.

Voir Genèse "Bereshith bara Elohim" (pluriel )... Un Esprit de Dieu tournoyait...

Citation :
De plus, il n'y a pas besoin de "volonté de créer" dans le Père pour que soit le Fils, puisque le Fils n'est pas créé mais engendré. Il est engendré par simple connaissance du Père, qui se regarde en tant que pleinement Dieu. Il se découvre dans son infinité et il aime cette connaissance. Mais ce qui sort de Dieu sur Dieu est Dieu, et la connaissance que Dieu a de Lui-même est aussi Dieu (Fils) et l'amour que Dieu Se porte est aussi Dieu (Esprit). C'est cela la consubstantialité.

Illogique et parfaitement antropomorphique!!! Vous enfoncez une porte ouverte. Mais là encore nous sommes dans le Mystère de l'Incarnation première qui semble vous échapper comme vous échappe la différence entre Principe et Commencement.

Citation :
Et qu'appelez-vous Incarnation première ?

Les Pères Juifs (d'avant le Christianisme) ont répondu à cette question "Il Est toute la Création mais toute la création n'est pas Lui". Et là le jeu des majuscules/minuscules n'est pas neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Sam 23 Mai 2009, 12:41

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

Désolé, mais à ma décharge vous ne mettez pas de majuscule au Fils, je pouvais légitimement penser que lorsque vous parliez de l'esprit, vous vouliez dire l'Esprit.
Et la Trinité, me semble-t-il (mais je ne suis pas sûr) n'est pas considérée comme trois personnes à la fois distinctes et identiques, mais comme trois personnes en un seul Dieu. Elles sont donc seulement distinctes, elles ne se confondent pas, bien qu'elles fassent Un (c'est d'ailleurs ce qui donne des maux de tête à tous les chrétiens).

Mauvaise défense que cette querellette minuscules/majuscules. Dieu est un et trine en même temps. C'est son principe même et du même coup Il Est le Principe. Simplissime ça se démontre avec une règle et un compas. Pas de raison de se faire une céphalée ou prise de tête pour ça (mon cher Cephas).

Pas une mauvaise défense, c'est la vérité : j'avais compris cela comme ça.
Par contre tout le monde sait que Dieu Principe ça se démontre avec une batterie de voiture et de la crème chantilly, et pas une règle et un compas. Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !


Citation :
En outre, dire "dès qu'il y a manifestation" est un non-sens : Dieu étant éternel, il n'y a pas pour Lui de "à partir du moment" ou de "dès lors". La Trinité est de toute éternité.

Evidemment. Encore une porte ouverte que la Trinité soit de toute éternité. Il y a manifestation dès qu'il y a commencement. Bis répétitas : Il y a manifestation dès qu'il y a "commencement". A ce que je sache c'est ce que dit le Crédo "Je crois en Dieu, père, tout puissant, créateur du ciel et de la terre....".

Vous comptez seulement vous répéter ? Oui, créateur du Ciel et de la terre, parce que c'est ce qu'il a fait. Cela ne dit absolument pas que c'est un commencement.

Citation :
Oui, du ciel et de la terre, mais pas du Fils et de l'Esprit. Et il n'y a pas de commencement à la manifestation de la volonté et de l'intelligence de Dieu : il les exerce de toute éternité en Lui-même.

Si et c'est un préalable. Exactement comme pour le peintre (père) qui manifeste sa volonté de création (esprit) par une séparation d'avec sa toile (Manifestation Première) avant d'y déposer le point intial (fils).

Le Fils n'est pas une création. En Dieu, il n'y a pas de manifestation première, sinon il n'est pas Cause Première. Ce qui est sa propre cause ne commence jamais.

Citation :
On peut considérer que la Création est un commencement dans le sens de manifestation extérieure, mais Dieu se manifeste de toute éternité en Lui-même dans la Trinité.

Voir Genèse "Bereshith bara Elohim" (pluriel )... Un Esprit de Dieu tournoyait...

Cela raconte le début de la Création, pas le début de Dieu.


Citation :
De plus, il n'y a pas besoin de "volonté de créer" dans le Père pour que soit le Fils, puisque le Fils n'est pas créé mais engendré. Il est engendré par simple connaissance du Père, qui se regarde en tant que pleinement Dieu. Il se découvre dans son infinité et il aime cette connaissance. Mais ce qui sort de Dieu sur Dieu est Dieu, et la connaissance que Dieu a de Lui-même est aussi Dieu (Fils) et l'amour que Dieu Se porte est aussi Dieu (Esprit). C'est cela la consubstantialité.

Illogique et parfaitement antropomorphique!!! Vous enfoncez une porte ouverte. Mais là encore nous sommes dans le Mystère de l'Incarnation première qui semble vous échapper comme vous échappe la différence entre Principe et Commencement.

Vous avez merdé dans les citations sur ce post, non ? J'ai l'impression de seulement relire les précédents.


Citation :
Et qu'appelez-vous Incarnation première ?

Les Pères Juifs (d'avant le Christianisme) ont répondu à cette question "Il Est toute la Création mais toute la création n'est pas Lui". Et là le jeu des majuscules/minuscules n'est pas neutre.

C'est-à-dire ? Vous faites aussi dans le panthéisme, maintenant ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Dim 24 Mai 2009, 10:20

Philippe Fabry a écrit:
Par contre tout le monde sait que Dieu Principe ça se démontre avec une batterie de voiture et de la crème chantilly, et pas une règle et un compas. Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !

clap, clap, clap....
Vous venez de faire la magistrale démonstration que, selon ses adeptes, la religion que vous professez est une soupe.

Alors ce sera sans moi pour le reste. Car, s'il est vrai que la lumière ne doit pas rester sous le boisseau, il est également vrai que les perles ne sont pas pour les pourceaux.

Deux conseils cependant :
- Vous devriez relire (ou lire) Dante et sa Divine Comédie, en particulier le Livre III consacré au Paradis (Petit rappel Dante était un "Fidei d'Amor"). P.e finirez-vous par y découvrir, au delà des apparences, ce qu'il révèle du "mystère divin".
- La prochaine fois que vous entrez dans une église, construite selon les normes traditionnelles, posez-vous la question de savoir pourquoi son ciel ne vous tombe pas sur la tête, édifié qu'il a été avec de la chantilly et une batterie de voiture? Pour mémoire une église n'est jamais "posée" au sol mais elle est tjrs "accrochée" au ciel par sa flèche.

Bon brouet et barbottez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Dim 24 Mai 2009, 10:23

d'AdamevPour mémoire une église n'est jamais "posée" au sol mais elle est tjrs "accrochée" au ciel par sa flèche.Heureusement qu'elle est aussi du sol, l'église bâtiment !!!
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Dim 24 Mai 2009, 10:41

Ma chère Doris relisez ce passage de l'Evangile, en forme d'explication de texte, donné par Matthieu et les autres, intitulé "Pourquoi Jésus parle en paraboles?".
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Dim 24 Mai 2009, 15:53

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Par contre tout le monde sait que Dieu Principe ça se démontre avec une batterie de voiture et de la crème chantilly, et pas une règle et un compas. Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !

clap, clap, clap....
Vous venez de faire la magistrale démonstration que, selon ses adeptes, la religion que vous professez est une soupe.

Rhalala susceptible le môssieur...


Alors ce sera sans moi pour le reste. Car, s'il est vrai que la lumière ne doit pas rester sous le boisseau, il est également vrai que les perles ne sont pas pour les pourceaux.

C'est sûr que vos explications du Credo méritent l'appellation de "perles"... mais sans doute pas au sens où vous l'entendiez.


Deux conseils cependant :
- Vous devriez relire (ou lire) Dante et sa Divine Comédie, en particulier le Livre III consacré au Paradis (Petit rappel Dante était un "Fidei d'Amor"). P.e finirez-vous par y découvrir, au delà des apparences, ce qu'il révèle du "mystère divin".

C'est votre truc ça, découvrir des choses que les gens ne voient pas, le culte du secret.. d'où est-ce que ça peut bien venir ?

- La prochaine fois que vous entrez dans une église, construite selon les normes traditionnelles, posez-vous la question de savoir pourquoi son ciel ne vous tombe pas sur la tête, édifié qu'il a été avec de la chantilly et une batterie de voiture? Pour mémoire une église n'est jamais "posée" au sol mais elle est tjrs "accrochée" au ciel par sa flèche.

On a déjà vu des clochers s'effondrer et l'église rester debout, rarement l'église s'écrouler et le clocher rester suspendu dans les cieux.

Bon brouet et barbottez bien.

Blop blop blop blop blop...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Dim 24 Mai 2009, 16:36

adamev a écrit:
Ma chère Doris relisez ce passage de l'Evangile, en forme d'explication de texte, donné par Matthieu et les autres, intitulé "Pourquoi Jésus parle en paraboles?".
Tes messages me suffisent adamev ! On a jamais vu une assemblée agrippée à une flèche de cathédrale pour suivre l'office !  Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Dim 24 Mai 2009, 18:17

A Doris : C'est sans doute que les clercs ne savent pas faire regarder les fidèles assez haut.

A Philippe : Ce qui est sûr c'est que les vôtres à la crème chantilly et à l'acide de batteries sont une invitation à regarder dans le cloaque plutôt que vers le ciel.
A propos de Dante et de "l'accrochage" des églises libre à vous de rester dans les apparences ou de croire que vous avez trouvé.

Cherchez bien doit y avoir qq part un évangéliste qui a parlé de la descente de la Jérusalem Céleste + qq pères de l'Eglise (assemblée des fidèles et seule église instituée par JC) qui ont expliqué le rapport de l'église de pierre(s) avec cette image... et, dans l'Enfer Ier livre de la Divine Comédie, un poème où Dante dit qu'il écrit pour ceux qui ont des yeux pour entendre.

D'où ça vous vient à vous cette volonté d'enfermement?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Dim 24 Mai 2009, 20:19

adamev a écrit:

A Philippe : Ce qui est sûr c'est que les vôtres à la crème chantilly et à l'acide de batteries sont une invitation à regarder dans le cloaque plutôt que vers le ciel.

Vexé de s'être senti ridiculisé ? Fallait pas expliquer que Dieu se démontre avec une règle et un compas. Moi aussi j'ai le droit de raconter n'importe quoi. Vous n'avez pas le monopole de l'ineptie.

A propos de Dante et de "l'accrochage" des églises libre à vous de rester dans les apparences ou de croire que vous avez trouvé.

Montrez moi un clocher suspendu dans le ciel avec l'église effondrée en dessous.
Après, si votre propos est sur le plan spirituel et non BTP, il est évident que l'Eglise est suspendue au Ciel.


Cherchez bien doit y avoir qq part un évangéliste qui a parlé de la descente de la Jérusalem Céleste + qq pères de l'Eglise (assemblée des fidèles et seule église instituée par JC) qui ont expliqué le rapport de l'église de pierre(s) avec cette image... et, dans l'Enfer Ier livre de la Divine Comédie, un poème où Dante dit qu'il écrit pour ceux qui ont des yeux pour entendre.

D'où ça vous vient à vous cette volonté d'enfermement?

Sans doute de ce que j'essaie d'entendre avec mes yeux.

Shocked

Non, j'ai beau ouvrir grands les yeux, je n'entends rien. Je devrais peut être fermer les oreilles pour y voir plus clair... What a Face

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Dim 24 Mai 2009, 23:51

Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:

A Philippe : Ce qui est sûr c'est que les vôtres à la crème chantilly et à l'acide de batteries sont une invitation à regarder dans le cloaque plutôt que vers le ciel.

Vexé de s'être senti ridiculisé ? Fallait pas expliquer que Dieu se démontre avec une règle et un compas. Moi aussi j'ai le droit de raconter n'importe quoi. Vous n'avez pas le monopole de l'ineptie.

Ma grand-mère disait que "la bave du crapeau n'atteint jamais la colombe". En effet ce monopole de l'ineptie je vous le laisse. Pour la démonstration par la règle et le compas si vous en êtes incapable (ce qu'on ne saurait vous reprocher... c'est de rester volontairement dans l'ignorance qui est péché) ou même simplement fermé à en accepter l'idée... changez de maîtres... Il y en a dans l'église qui connaissent parfaitement ces choses, comme ils savent décrypter Dante, Rabelais, Béroalde de Verville, Francesco Colonna... et qq autres dont je vous recommande la lecture.

A propos de Dante et de "l'accrochage" des églises libre à vous de rester dans les apparences ou de croire que vous avez trouvé.

Montrez moi un clocher suspendu dans le ciel avec l'église effondrée en dessous.
Après, si votre propos est sur le plan spirituel et non BTP, il est évident que l'Eglise est suspendue au Ciel.


Je suis heureux de voir qu'il vous arrive d'avoir une lueur d'intelligence... Encore un effort!!!

Cherchez bien doit y avoir qq part un évangéliste qui a parlé de la descente de la Jérusalem Céleste + qq pères de l'Eglise (assemblée des fidèles et seule église instituée par JC) qui ont expliqué le rapport de l'église de pierre(s) avec cette image... et, dans l'Enfer Ier livre de la Divine Comédie, un poème où Dante dit qu'il écrit pour ceux qui ont des yeux pour entendre.

D'où ça vous vient à vous cette volonté d'enfermement?

Sans doute de ce que j'essaie d'entendre avec mes yeux. Non, j'ai beau ouvrir grands les yeux, je n'entends rien. Je devrais peut être fermer les oreilles pour y voir plus clair...

Chassez le naturel.... Vous confondez vision, audition (par les sens ordinaires) et entendement. Comme quoi on peut être instruit et manquer de subtilité. Posez-vous quand même la question de savoir pourquoi les portails imagés des grandes églises traditionnelles ont des "tympans" qui font entendre leur message à vos yeux (aveugles comme cette soi-disant "synagogue" qui a les yeux bandés).
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Lun 25 Mai 2009, 00:20

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:

A Philippe : Ce qui est sûr c'est que les vôtres à la crème chantilly et à l'acide de batteries sont une invitation à regarder dans le cloaque plutôt que vers le ciel.

Vexé de s'être senti ridiculisé ? Fallait pas expliquer que Dieu se démontre avec une règle et un compas. Moi aussi j'ai le droit de raconter n'importe quoi. Vous n'avez pas le monopole de l'ineptie.

Ma grand-mère disait que "la bave du crapeau n'atteint jamais la colombe". En effet ce monopole de l'ineptie je vous le laisse. Pour la démonstration par la règle et le compas si vous en êtes incapable (ce qu'on ne saurait vous reprocher... c'est de rester volontairement dans l'ignorance qui est péché) ou même simplement fermé à en accepter l'idée... changez de maîtres... Il y en a dans l'église qui connaissent parfaitement ces choses, comme ils savent décrypter Dante, Rabelais, Béroalde de Verville, Francesco Colonna... et qq autres dont je vous recommande la lecture.

Mais je vous en prie, si cette démonstration est si intelligente, faites-la devant tout le monde, car laisser les autres dans l'ignorance est un péché aussi grand que s'y complaire. Mais j'imagine que vous trouverez encore une habile pirouette pour ne pas avoir à nous révéler votre petit secret, petit canaillou (comme aurait dit Darry Cowl).

A propos de Dante et de "l'accrochage" des églises libre à vous de rester dans les apparences ou de croire que vous avez trouvé.

Montrez moi un clocher suspendu dans le ciel avec l'église effondrée en dessous.
Après, si votre propos est sur le plan spirituel et non BTP, il est évident que l'Eglise est suspendue au Ciel.


Je suis heureux de voir qu'il vous arrive d'avoir une lueur d'intelligence... Encore un effort!!!

Ben dans ce cas apprenez à mettre des majuscules. Pour faire de la géométrie théologique, y a du monde, mais dès qu'il s'agit de mettre les majuscules et les minuscules aux bons endroits, il n'y a plus personne.

Cherchez bien doit y avoir qq part un évangéliste qui a parlé de la descente de la Jérusalem Céleste + qq pères de l'Eglise (assemblée des fidèles et seule église instituée par JC) qui ont expliqué le rapport de l'église de pierre(s) avec cette image... et, dans l'Enfer Ier livre de la Divine Comédie, un poème où Dante dit qu'il écrit pour ceux qui ont des yeux pour entendre.

D'où ça vous vient à vous cette volonté d'enfermement?

Sans doute de ce que j'essaie d'entendre avec mes yeux. Non, j'ai beau ouvrir grands les yeux, je n'entends rien. Je devrais peut être fermer les oreilles pour y voir plus clair...

Chassez le naturel.... Vous confondez vision, audition (par les sens ordinaires) et entendement. Comme quoi on peut être instruit et manquer de subtilité. Posez-vous quand même la question de savoir pourquoi les portails imagés des grandes églises traditionnelles ont des "tympans" qui font entendre leur message à vos yeux (aveugles comme cette soi-disant "synagogue" qui a les yeux bandés).

Ou alors on peut être instruit et se trouver face à quelqu'un dont le discours est volontairement abscons pour dissimuler (très mal) une tendance patente à la cuistrerie. Auquel cas difficile d'avoir un dialogue constructif.

Je me permets, à titre de rappel anatomique, de signaler qu'un tympan n'est pas fait pour faire entendre quoi que ce soit mais pour entendre quelque chose, sauf en latin bien sûr.
Moi qui vous trouvais bouché, je crois que j'ai compris pourquoi. Mais j'avoue que la question "avec quoi hume-t-il ?" me plonge dans des abîmes de perplexité.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Lun 25 Mai 2009, 10:09

Philippe Fabry a écrit:
Mais je vous en prie, si cette démonstration est si intelligente, faites-la devant tout le monde, car laisser les autres dans l'ignorance est un péché aussi grand que s'y complaire. Mais j'imagine que vous trouverez encore une habile pirouette pour ne pas avoir à nous révéler votre petit secret, petit canaillou (comme aurait dit Darry Cowl).

Sur ce point je vous donne raison!!! Il ne suffit en effet pas d'être mis devant la Lumière ou la Vérité pour en saisir le sens. C'est encore une chose que ces mêmes maitres pourraient vous enseigner. Et pensez que c'est une pirouette si ça vous chante.

Ben dans ce cas apprenez à mettre des majuscules. Pour faire de la géométrie théologique, y a du monde, mais dès qu'il s'agit de mettre les majuscules et les minuscules aux bons endroits, il n'y a plus personne.

Là c'est vous qui faites l'acrobate.

Ou alors on peut être instruit et se trouver face à quelqu'un dont le discours est volontairement abscons pour dissimuler (très mal) une tendance patente à la cuistrerie. Auquel cas difficile d'avoir un dialogue constructif.

Etre qualifié de cuistre par un diafoirus bas-bleu, suffisant, magistralement dogmatique... vous a une de ces saveurs à mourir de :mdr:

Je me permets, à titre de rappel anatomique, de signaler qu'un tympan n'est pas fait pour faire entendre quoi que ce soit mais pour entendre quelque chose, sauf en latin bien sûr.
Moi qui vous trouvais bouché, je crois que j'ai compris pourquoi. Mais j'avoue que la question "avec quoi hume-t-il ?" me plonge dans des abîmes de perplexité

Je vois moi à quoi vous conduisent vos :pape: :sts: :jesus: prière ... C'est à Sad lol!
Ouvrez quand même un dictionnaire pour chercher le sens du mot "entendement" qui n'a guère besoin d'oreilles... "Vous avez des yeux et vous ne voyez pas... vous avez des oreilles et vous n'entendez pas...". C'est encore un enseignement d'un de mes vieux maîtres (qui était curé) qu'on devrait lire une page de dictionnaire par jour.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Lun 25 Mai 2009, 11:36

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Mais je vous en prie, si cette démonstration est si intelligente, faites-la devant tout le monde, car laisser les autres dans l'ignorance est un péché aussi grand que s'y complaire. Mais j'imagine que vous trouverez encore une habile pirouette pour ne pas avoir à nous révéler votre petit secret, petit canaillou (comme aurait dit Darry Cowl).

Sur ce point je vous donne raison!!! Il ne suffit en effet pas d'être mis devant la Lumière ou la Vérité pour en saisir le sens. C'est encore une chose que ces mêmes maitres pourraient vous enseigner. Et pensez que c'est une pirouette si ça vous chante.

Si vous êtes dans l'incapacité de soutenir vos affirmations, taisez-vous donc.

Ben dans ce cas apprenez à mettre des majuscules. Pour faire de la géométrie théologique, y a du monde, mais dès qu'il s'agit de mettre les majuscules et les minuscules aux bons endroits, il n'y a plus personne.

Là c'est vous qui faites l'acrobate.

Non. L'Eglise c'est l'Eglise et une église est un bâtiment. Le dictionnaire ne vous ferait pas de mal non plus.


Ou alors on peut être instruit et se trouver face à quelqu'un dont le discours est volontairement abscons pour dissimuler (très mal) une tendance patente à la cuistrerie. Auquel cas difficile d'avoir un dialogue constructif.

Etre qualifié de cuistre par un diafoirus bas-bleu, suffisant, magistralement dogmatique... vous a une de ces saveurs à mourir de :mdr:

Pour ce qui est d'être prétentieux, je me soigne, mais mon médecin m'a dit d'éviter les situations à risque : les discussions avec des individus persuadés de pouvoir démontrer Dieu avec une règle et un compas, par exemple... Seulement les situations à risque m'attirent !

Je me permets, à titre de rappel anatomique, de signaler qu'un tympan n'est pas fait pour faire entendre quoi que ce soit mais pour entendre quelque chose, sauf en latin bien sûr.
Moi qui vous trouvais bouché, je crois que j'ai compris pourquoi. Mais j'avoue que la question "avec quoi hume-t-il ?" me plonge dans des abîmes de perplexité

Je vois moi à quoi vous conduisent vos :pape: :sts: :jesus: prière ... C'est à Sad lol!
Ouvrez quand même un dictionnaire pour chercher le sens du mot "entendement" qui n'a guère besoin d'oreilles... "Vous avez des yeux et vous ne voyez pas... vous avez des oreilles et vous n'entendez pas...". C'est encore un enseignement d'un de mes vieux maîtres (qui était curé) qu'on devrait lire une page de dictionnaire par jour.

Merci pour votre grande science mais je sais très bien ce que signifie le mot "entendement". Il n'a guère besoin d'oreilles mais pas d'yeux non plus. Donc quand on dit "que celui qui a des yeux pour entendre..." que ce soit dans l'un ou l'autre sens du mot, c'est incorrect.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Lun 25 Mai 2009, 14:26

Philippe Fabry a écrit:
Si vous êtes dans l'incapacité de soutenir vos affirmations, taisez-vous donc

Ben non! Une des définitions du mot "initiation" est "mise sur la voie" (un autre aurait dit "sur le Chemin de Vérité et de Vie"). Mais j'ai pas l'impression que vous l'ayez compris ainsi. Je me suis donc conformé à un aspect de mon devoir de transmission. Transmettre n'est cependant pas divulguer. Rien ne vous interdit de prendre vous-même une règle et un compas... et de vous poser la question "et si c'était possible?". Rien non plus ne vous oblige à le faire. Mais dans ce cas rien ne vous autorise à dénigrer une pensée qui vous est étrangère.

Citation :
Non. L'Eglise c'est l'Eglise et une église est un bâtiment. Le dictionnaire ne vous ferait pas de mal non plus.

L'Eglise (communauté des fidèles dont la romaine (l'église pas la salade... encore que?)) est suspendue à cette pierre rejetée par les bâtisseurs qui fut cependant portée au faîte après avoir sué sang et eau. Quant à l'église bâtiment elle est aussi suspendue au ciel par construction et par destination. Le plan qui a pour origine le "point" dont parle Dante n'est que la projection au sol du "point" sommital de sa flèche lui-même figuration de cet autre "point" dont parle aussi Dante. C'est aussi ce qu'exprime "Je suis l'Alpha et l'Oméga". Faut se documenter avant d'affirmer son ignorance.

Citation :
Pour ce qui est d'être prétentieux, je me soigne, mais mon médecin m'a dit d'éviter les situations à risque : les discussions avec des individus persuadés de pouvoir démontrer Dieu avec une règle et un compas, par exemple... Seulement les situations à risque m'attirent !

Dans ce cas essayez la règle et le compas. :P

Citation :
Merci pour votre grande science mais je sais très bien ce que signifie le mot "entendement". Il n'a guère besoin d'oreilles mais pas d'yeux non plus. Donc quand on dit "que celui qui a des yeux pour entendre..." que ce soit dans l'un ou l'autre sens du mot, c'est incorrect.

Vous êtes un incorrigible raisonneur!!! Mais je vous crois assez intelligent pour avoir compris et assez poseur pour faire semblant du contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Lun 25 Mai 2009, 15:13

adamev a écrit:

Vous êtes un incorrigible raisonneur!!! Mais je vous crois assez intelligent pour avoir compris et assez poseur pour faire semblant du contraire.

J'ai compris certaines choses, mais j'avoue que la règle et le compas ça reste ridicule pour moi jusqu'à ce que l'on me démontre le contraire. Je n'aime pas l'idée d'initiation, je préfère la franchise.

Ceci étant dit, mon cher Adamev, je dois vous dire que parmi tous les gens que j'ai pu rencontrer, vous êtes celui avec qui je préfère me disputer. ;)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Lun 25 Mai 2009, 15:40

Moi, je suis de parti- pris, mais j'ai bien aimé vous voir rompre des lances (ça repose de se retrouver ds les tribunes) Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Mar 26 Mai 2009, 00:04

Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:

Vous êtes un incorrigible raisonneur!!! Mais je vous crois assez intelligent pour avoir compris et assez poseur pour faire semblant du contraire.

J'ai compris certaines choses, mais j'avoue que la règle et le compas ça reste ridicule pour moi jusqu'à ce que l'on me démontre le contraire. Je n'aime pas l'idée d'initiation, je préfère la franchise.

Mais mon cher nous sommes tous initiateurs, initiants et initiés... Si vous m'expliquez votre discipline, que je ne connais pas, mais que je ne trouve pas "ridicule", et sur laquelle je peux réfléchir, vous serez initiateur/initiant et moi p.e un initié de ce domaine pour peu que, m'ayant donné la première lettre, et moi ayant cherché la seconde, vous acceptiez de me donner la suivante.... Même chose pour l'exercice de la règle et du compas. Je vous ai mis sur la voie... à vous le pas suivant ou non. Libre à vous d'entrer plus avant ou de rester sur le seuil.

Ceci étant dit, mon cher Adamev, je dois vous dire que parmi tous les gens que j'ai pu rencontrer, vous êtes celui avec qui je préfère me disputer.

"N'écoute pas le frère qui te flatte de peur qu'il te corrompe". Ca fait partie du Code maçonnique mais ça doit aussi se trouver qq part dans les Evangiles et sans doute aussi dans Proverbes.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Mar 26 Mai 2009, 00:12

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:

Vous êtes un incorrigible raisonneur!!! Mais je vous crois assez intelligent pour avoir compris et assez poseur pour faire semblant du contraire.

J'ai compris certaines choses, mais j'avoue que la règle et le compas ça reste ridicule pour moi jusqu'à ce que l'on me démontre le contraire. Je n'aime pas l'idée d'initiation, je préfère la franchise.

Mais mon cher nous sommes tous initiateurs, initiants et initiés... Si vous m'expliquez votre discipline, que je ne connais pas, mais que je ne trouve pas "ridicule", et sur laquelle je peux réfléchir, vous serez initiateur/initiant et moi p.e un initié de ce domaine pour peu que, m'ayant donné la première lettre, et moi ayant cherché la seconde, vous acceptiez de me donner la suivante.... Même chose pour l'exercice de la règle et du compas. Je vous ai mis sur la voie... à vous le pas suivant ou non. Libre à vous d'entrer plus avant ou de rester sur le seuil.

Sauf qu'en tant que futur professeur, je ne compte pas expliquer à mes étudiants la justice en Gaule franque et attendre qu'ils aient trouvé tous seuls la France féodale pour leur parler du Gouvernement royal au XVIIe siècle.
Siouplaît, comment vous faites avec la règle et le compas, dites dites dites !


Ceci étant dit, mon cher Adamev, je dois vous dire que parmi tous les gens que j'ai pu rencontrer, vous êtes celui avec qui je préfère me disputer.

"N'écoute pas le frère qui te flatte de peur qu'il te corrompe". Ca fait partie du Code maçonnique mais ça doit aussi se trouver qq part dans les Evangiles et sans doute aussi dans Proverbes.

Oui mais comme ce n'était qu'une demie-flatterie, vous pouvez au moins m'écouter d'une oreille...ou d'un oeil ! clown

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Filioque est-il hérétique ?   Mar 26 Mai 2009, 00:19

Philippe Fabry a écrit:
Sauf qu'en tant que futur professeur, je ne compte pas expliquer à mes étudiants la justice en Gaule franque et attendre qu'ils aient trouvé tous seuls la France féodale pour leur parler du Gouvernement royal au XVIIe siècle. Siouplaît, comment vous faites avec la règle et le compas, dites dites dites

Faites, faites, faites + lis, lis, relis et prie et travaille.

Ce n'était qu'une demie-flatterie, vous pouvez au moins m'écouter d'une oreille...ou d'un oeil !

Ecouter n'est qu'une partie d'entendre. C'est un minimum poli... est-ce l'essentiel? [/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Filioque est-il hérétique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Filioque est-il hérétique ?
» Un propulseur électro-magnétique
» la maladie génétique de ma fille !
» Quand un prêtre devient hérétique...
» Google et dépenses énergétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: