DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'avenir de la planète...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
En Christ



Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 13:34

Pascal a écrit:
En Christ a écrit,
Code:
 il n’y a plus qu’à voter pour l’immonde secte verte

Donc tu es pour la pollution,la fonte des glaces et l'apoclypse? lol!

L’écologie c’est quoi ? C’est un rideau de fumé pour ne pas parler des vrais problèmes alors qu’il y a la crise.

Cohn-Bendit sert le système et se dit lui-même libéral libertaire. Un agent du grand capital qui fait l’apologie de la pédophilie défendu par nos élites politiques UMP, PS sans qu’il n’ait des problèmes avec la justice.

En plus il y a eu 56,99% d’abstention, ça prouve que la majorité refuse ce semblant de démocratie.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 13:41

Cher En Christ, l'écologie POLITIQUE ACTUELLE est un rideau de fumée. Pas l'écologie qui soulève de vrais problèmes, absolument réalistes et urgent à règler.

L'écologie politique est un rideau de fumée qui cache les anciens trotskistes reconvertis. Ils ont trouvé, dans l'appel au retour à la bougie, un nouvel axe de lutte contre l'économie de marché qu'ils exècrent.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 13:55

Citation :
La seule différence entre ce millions d'enfants innocent gazés et Jésus, c'est que Jésus EST DIEU

petite différence en effet qui renvoie au statut d'universalité du crime et du salut de la passion du Christ, ce qui n'est pas le cas de la Shoah. car si c'était le même mystère je serais en tant qu'homme coupable de ce massacre, ce qui n'est absolument pas le cas, alors que je suis bien coupable du meurtre du Christ du fait de mon péché. vous êtes en plein délire en osant identifier les deux. la Shoah n'est pas la mesure du mal ultime, c'est une formule toute faite de l'affirmer. car le mal le plus ultime consiste à supprimer Dieu et non pas les hommes. La mesure du mal ultime c'est le meurtre du Christ dont tous les hommes sont coupables.


Citation :
Que la shoah soit la mesure du mal ultime, c'est en plus BIBLIQUE, THEOLOGIQUE. C'est que le peuple Juif, à son corps défendant, est un peuple PROPHÈTE pour le monde.


oui prophète dans le sens que dégage l'abbé abbé Meinvielle
"Le peuple juif est le lignage théologique, choisi, consacré, sanctifié, pour signifier et nous apporter dans sa chair, «Cet Autre» qui devait venir, Celui qu'attendaient les Nations.
C'est là ce qui est terrible chez ce peuple : sa chair est sanctifiée et stigmatisée pour nous apporter «Celui qui est la Vérité et la Vie ; qui est le Salut des hommes».
Mais pourquoi cette chaire est elle sainte ? Pourquoi est-elle de la lignée d'Abraham, et pourquoi doit-elle nous apporter le Christ ?
En d'autres termes, est-ce le Christ qui sanctifie le lignage juif, ou est-ce le lignage juif qui sanctifie le Christ ? C'est alors que le Christ, comme l'avait prédit Isaïe (Rom 9, 32), a été mis comme pierre d'achoppement et de scandale parmi ce peupleParce que si ce peuple, avec l'humilité d'Abraham, croit au Christ qui sanctifie son lignage, il est appelé à être racine et tronc d'un olivier frondescent qui est l'Eglise de Jésus-Christ, si par contre une partie de ce peuple rejette le Christ en se basant sur l'orgueil de sa race, il est appelé à être la racine et le Cep d'une Vigne sauvage qui ne produit que des fruits amers de péché.
Dans le premier cas, ce peuple sera Isaac, Jacob, Abel ; dans le second, ce peuple est appelé à jouer le rôle d'Ismaël, d'Esaeu, de Caïn
."


Dernière édition par julieng le Jeu 11 Juin 2009, 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:02

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher En Christ, l'écologie POLITIQUE ACTUELLE est un rideau de fumée. Pas l'écologie qui soulève de vrais problèmes, absolument réalistes et urgent à règler.

L'écologie politique est un rideau de fumée qui cache les anciens trotskistes reconvertis. Ils ont trouvé, dans l'appel au retour à la bougie, un nouvel axe de lutte contre l'économie de marché qu'ils exècrent.

Vous ne me lisez jamais, l’écologie n’est pas subversive, l’économie de marché ne sera pas en danger par ce bouffon de DCB. Sinon croyez moi, l’écologie serait diabolisé par les médias. Le vert Dany est un libéral consumériste altanto-sinoniste.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:09

Citation :
Ils ont trouvé, dans l'appel au retour à la bougie, un nouvel axe de lutte contre l'économie de marché qu'ils exècrent.

pas du tout ils le vénèrent, ils sont libéraux jusqu'à la moellle, consommateurs avides, ils veulent juste que le marché se convertissent à la mode bio: capote biodégradable, revue de cul sur papier consommable, avion à propulsion à foutre ect...
c'est à dire qu'ils pratiquent l'une des règles fondamentales du libéralisme: en rabattre sur leurs désirs immédiats pour pouvoir jouir plus longtemps. mais notez qu'il ne s'agit absolument pas de convertir leurs désirs à une autre économie que celle de la jouissance ( concupiscence), l'économie de la justice ou de l'amour par exemple, mais de se donner le maximum de chance pour jouir mieux et plus longtemps. cela passe nécessairement par un investissement massif dans la technique qui doit développer les nouvelles prothèses de la jouissance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:09

Citation :
Le vert Dany est un libéral consumériste altanto-sinoniste.

chapeau bas en christ!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:17

julieng a écrit:
Citation :
Le vert Dany est un libéral consumériste altanto-sinoniste.

chapeau bas en christ!

Pas plus Mai 68 n'a été dangereux. D'ailleurs la CIA a été derrière pour évincer Charles de Gaulle, le seul résistant contre l'Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:28

julieng a écrit:


petite différence en effet qui renvoie au statut d'universalité du crime et du salut de la passion du Christ, ce qui n'est pas le cas de la Shoah.

Vous n'imaginez pas à quel point vous êtes à côté de la plaque ! Et pourtant, c'est en clair dans l'évangile. Revoyez vite votre théologie et cherchez quel partie de votre coeur pense que le meurtre d'Auschwitz n'a pas un statit de crime universel, comme les millions d'avortement actuels.


Citation :
car si c'était le même mystère je serais en tant qu'homme coupable de ce massacre, ce qui n'est absolument pas le cas, alors que je suis bien coupable du meurtre du Christ du fait de mon péché.

vous n'âtes absolument pas coupable, au sens historique, du meurtre du Christ. Seuls 15 ou 16 grands-prêtre de Jérusalem en sont coupables.

si vous êtes coupable du meurtre du Christ, c'est dans le CONCRET de vos meurtres actuels. Et, par exemple, en relativisant Auschwitz, en niant son caractère symbolique et universel (par overdose personnelle que vous portez dans votre coeur du peuple Juif), vous vous condamnez à paraître devant le christ comme l'ayant tué en parole. Rassurez-vous, vous ne serez pas plus coupable que Caïphe qui disait "On ne fait pas d'homelette sabns casser des oeufs et il vaut mieux qu'un homme seul meure plutôt que le peuple."; On dit tous cela parfois dans notre vie.


Citation :

vous êtes en plein délire en osant identifier les deux. la Shoah n'est pas la mesure du mal ultime, c'est une formule toute faite de l'affirmer.

J'ai cherché un crime pire qu'Auscwitz où des familles entières sont industriellement tuées par un peuple de culture chrétienne, à cause de leur race, où des gens sont tirés de leur villages Ukrénien et ont du marché, lentement, vers des fosses qu'ils voyaient s'approcher, en disant à leurs enfants : "Ce n'est rien. C'est un jeu".

Je n'ai rien trouvé de pire. J'ai juste trouvé l'équivalent (Staline, Pol Pot).


Citation :
car le mal le plus ultime consiste à supprimer Dieu et non pas les hommes. La mesure du mal ultime c'est le meurtre du Christ dont tous les hommes sont coupables.

Vous ne soupçonnez pas, heureusement, à quel point ce que vous dites blesse le coeur de Dieu, qui est mort pour les hommes et à identifier le commandement de l'amour de Dieu à celui du prochain.




Citation :

oui prophète dans le sens que dégage l'abbé abbé Meinvielle
"Le peuple juif est le lignage théologique, choisi, consacré, sanctifié, pour signifier et nous apporter dans sa chair, «Cet Autre» qui devait venir, Celui qu'attendaient les Nations.
C'est là ce qui est terrible chez ce peuple : sa chair est sanctifiée et stigmatisée pour nous apporter «[b]

L'abbé Meinville n'a pas compris le rôle prophétique du peuple Juif ! Il est de ceux qui croient que ce peuple a trahi sa mission et n'est plus prophète. Qu'il lise donc saint Paul et l'épître aux Romains. Il ne voit pas que ce peuple est prophète de l'homme TOUT ENTIER, donc dans [b]son histoire, ses bonnes réalisations et ses péchés.
Du coup, il lui est impossible de comprendre que, de même que le Messie est venu par ce peuple, de même c'est par une action sainte de ce peuple qu'il reviendra.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:33

tout à fait en christ, mai 68 était en parfaite adéquation avec la nécessité interne au capitalisme de devoir se trouver de nouveaux marchés. il fallait que les hommes abandonnent tous les interdits structuraux de toujours pour que le règne de la consommation généralisée puisse advenir. les exigences internes au libéralisme et les revendications des aspirants bobos libertaires d'alors se recouvraient parfaitement. la levée de toutes les entraves morales civilisationnelles sous l'étendard de la liberté était nécessaire au capitalisme en 68, désormais il lui est nécessaire de réduire en bouillie l'intelligence, l'esprit critique, de tout niveler, d'éradiquer l'idée même d'un horizon surnaturel, de réduire l'homme au prolongement de son tube digestif ( je vends du temps de cerveau disponible = formule de le Lay,ex pdg de TF1) par tous les moyens, c'est là toutes les stratégies mises en oeuvres lors des think tanks des élites transétatiques autour du concept de “Tittytainement”.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:37

Cher Julieng, encore votre théorie du complot et votre analyse marxiste, réduisant tout à la dialectique du Capital !
Mai 68 est la réaction excessive à un autre excès, à savoir les idéologies qui ont donné les deux guerres mondiales ! Mai 68 n'exaltent les Droit et rejette la Patrie car leurs ancêtres exaltaient les devoirs et le patriotisme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:54

Citation :

Et pourtant, c'est en clair dans l'évangile. Revoyez vite votre théologie et cherchez quel partie de votre coeur pense que le meurtre d'Auschwitz n'a pas un statit de crime universel, comme les millions d'avortement actuels.

la shoah est un crime contre l'humanité toute entière, je ne le conteste pas du tout, je l'ai écrit ici-même ( enfin dans le fil sur bayrou je crois). mais je refuse votre outrance de langage qui en fait la mesure absolue du mal. car voyez-vous à la différence du meurtre du Christ dont je suis responsable du fait de mon péché ( c'est ce que j'ai écrit et naturellement pas historiquement) je ne suis pas du tout coupable de la Shoah, pas plus que vous.

petit rappelle théologique au sujet de cette culpabilité universelle dans le meurtre du Christ:

http://viechretienne.catholique.org/cec/5248-paragraphe-2-jesus-est-mort-crucifie

Tous les pécheurs furent les auteurs de la passion du Christ

598 L’Église, dans le Magistère de sa foi et dans le témoignage de ses saints, n’a jamais oublié que " les pécheurs eux-mêmes furent les auteurs et comme les instruments de toutes les peines qu’endura le divin Rédempteur " (Catech. R. 1, 5, 11 ; cf. He 12,3). Tenant compte du fait que nos péchés atteignent le Christ Lui-même (cf. Mt 25,45 ; Ac 9,4-5), l’Église n’hésite pas à imputer aux chrétiens la responsabilité la plus grave dans le supplice de Jésus, responsabilité dont ils ont trop souvent accablé uniquement les Juifs :

Nous devons regarder comme coupables de cette horrible faute, ceux qui continuent à retomber dans leurs péchés. Puisque ce sont nos crimes qui ont fait subir à Notre-Seigneur Jésus-Christ le supplice de la croix, à coup sûr ceux qui se plongent dans les désordres et dans le mal " crucifient de nouveau dans leur cœur, autant qu’il est en eux, le Fils de Dieu par leurs péchés et le couvrent de confusion " (He 6,6). Et il faut le reconnaître, notre crime à nous dans ce cas est plus grand que celui des Juifs. Car eux, au témoignage de l’apôtre, " s’ils avaient connu le Roi de gloire, ils ne l’auraient jamais crucifié " (1 Co 2, 8). Nous, au contraire, nous faisons profession de Le connaître. Et lorsque nous Le renions par nos actes, nous portons en quelque sorte sur Lui nos mains meurtrières (Catech. R. 1, 5, 11).


Citation :
il a identifier le commandement de l'amour de Dieu à celui du prochain.
:

oui mais dans un ordre parfaitement hiérarchisé qui fait justice à l'idée de primat dû à l'amour de Dieu ( je ne suis pas venu abolir la loi. les deux tables de lois disent suffisamment qu'il y a une hiérarchie, un primat ect...). Vous êtes en train de briser tout simplement le principe d'analogie au profit d'une univocité dévastatrice. c'est tout l'ordre de la théologie qui est menacé derrière vos propos. c'est le basculement du théocentrisme à l'antrhopocentrisme qui se dessine ici sous vos mots.

Citation :
L'abbé Meinville n'a pas compris le rôle prophétique du peuple Juif ! Il est de ceux qui croient que ce peuple a trahi sa mission et n'est plus prophète. Qu'il lise donc saint Paul et l'épître aux Romains. Il ne voit pas que ce peuple est prophète de l'homme TOUT ENTIER, donc dans [b]son histoire, ses bonnes réalisations et ses péchés. Du coup, il lui est impossible de comprendre que, de même que le Messie est venu par ce peuple, de même c'est par une action sainte de ce peuple qu'il reviendra.

bien sûr que non, le peuple juif reste prophète, l'abbé en question n'a pas de mots assez forts pour dire à quel point le peuple juif conserve sa primauté sur tous les autres peuples, ce qui fait qu'il sera à toujours le plus grand dans l'ordre de l'esprit ou de la chair. c'est une détermination théologique dont il ne peut se soustraire. il dit aussi qu'il est comme écharde dans le corps du peuple chrétien pour l'amener à toujours plus faire jaillir la charité. il dit que les chrétiens et juifs se tomberont dans les bras à la fin des temps en prenant la mesure de leur commune iniquité...c'est bien plus subtile que ce que vous prétendez.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 14:58

Citation :
C'est bien plus subtile que ce que vous prétendez.

J'en prends note. Il faut dire que cela passe par votre filtre qui est, visiblement, en overdose du peuple Juif.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 15:13

pour vous apporter la preuve de ce que j'avance, la non univocité de la Shoah et de la passion du Christ, il vous suffit de réfléchir à ceci.

comme, selon vous, mes propos blessent le coeur du Christ, il faut partir de votre situation à vous Arnaud. pensez-vous, en ce qui vous concerne, que du fait que vos propos sur la Shoah sont conforme au coeur du Christ, que vous n'ayez pas part à son meurtre? en d'autre termes, partant de l'hypothèse que vous disposez de la bonne interprétation sur le statut de la Shoah à la lumière des paroles mêmes du Christ, et qu'en conséquence vous n'êtes absolument, mais alors absolument pas coupable de la moindre participation à cette horreur ( ni en acte, ni en pensée, contrairement à moi qui le serait en pensée) pensez-vous que vous n'êtes pas totalement responsable de la mort du Christ? donc qu'il y a bien une radicale distinction à faire entre les deux, que la phrase du christ sur l'amour du prochain ne doit pas mener à tout rabattre sur le même plan, qu'il existe un ordre hiérarchique, un primat ontologique que nous devons à l'amour de Dieu et sans lequel toute la théologie s'effondrerait, toute la métaphysique s'effondrerait et sans lequel Dieu n'est finalement qu'un homme comme un autre, ou l'homme un dieu comme un autre. c'est au choix.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 16:53

Cher Julieng, C'est MYSTIQUEMENT que nous avons tué le Christ à chaque fois que nous avons tué notre frère que nous voyons.

Le primat ontologique à l'amour de Dieu n'est pas un primat pratique : C'est ce que dit saint Paul : "Comment prétends tu aimer Dieu que tu ne vois pas alors que tu n'aimes pas ton frère que tu vois ?"

Voilà pourquoi l'Europe a douté avec raison d'elle lorsqu'elle a pris conscience du crime fait par des nations traditionnellement façonnées par le christianisme, en 14 et en 39.

Mai 68 est une réaction violente contre sa propre identité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 16:56

Citation :
Heureusement, il en font tellement que, forcement, les gens vont retrouver leur sens critique !

Ben oui, c'est devenue un peu hystérique tout cela (hystérie collective, névrose collective)... Oui, c'est le retour de mon esprit critique, heureusement, il était temps... drunken Laughing Cela n'a plus rien à voir avec la réalité. On dirait une grosse légende urbaine, une histoire de peur... affraid Cela n'a rien de scientifique. On nous auraient menés en bateau (trompés)? Et certains scientifiques auraient participés à tout cela... Notre monde a ses dogmes et son inquisition (chasse aux sorcières)...

Je constate que ce sont tout particulièrement les pays riche qui sont visés... Donc ce réchauffement de la planète serait d'avantage un réchauffement économique effectivement. On voudraient appauvrir les pays riches, il me semble...
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 19:00

je n'ai pas dit que c'était un primat pratique, il est bien ontologique, c'est ce qui fait que la passion ne fait pas nombre avec les autres abominations, notamment avec la Shoah. voilà pourquoi la shoah n'est pas du même ordre que la passion.( par ailleurs, contrairement à ce que vous laissez entendre, chacun de nos péchés crucifie le Christ, pas besoin d'avoir été meurtrier à l'égard de notre prochain pour participer à la crucifixion du Christ). relisez, c'est ce que je dis depuis le début. mais je suis heureux que vous finissiez par partager mes positions. seulement il faut alors être conséquent jusqu'au bout. Si la Shoah n'est pas du même ordre, cela veut dire qu'il faut mettre Dieu au centre de la compréhension de l'histoire. Que nous n'avons pas à confondre antisémitisme et antijudaïsne, l'un est le fait des hommes, l'autre relève de l'enseignement même de Dieu. l'antisémitisme c'est d'une certaine façon l'antijudaïsme sécularisé, ne situant plus la révélation chrétienne au centre de tout, ayant perdu tout rapport à Dieu et s'effondrant en une haine pratique du peuple élu alors qu'il s'agit de pouvoir le voir comme le frère ennemi du christianisme tout en lui maintenant l'amour que Dieu lui conserve eu égard à sa fonction prophétique ( qu'il tient de la promesse de dieu) jusqu'à l'achèvement des temps.

la doctrine catholique est formellement juste sur le statut théologique des juifs, en accusant les nations chrétiennes d'êtres responsables de cette horreur vous entretenez la confusion, comme si l'antijudaïsme doctrinal était responsable. or le crime a été commis sous l'impulsion de l'apostasie, en raison du rejet de la sainte doctrine. ce n'est pas en tant que nation chrétienne que ces peuples ont commis cette horreur mais en tant que nation apostate. vous direz, vous, en raison de l'orgueil. comme si cette orgueil n'avait pas parti lié avec l'abandon de la sainte doctrine, donc à l'apostasie. en d'autres termes il y a dans vos explications systématiquement un contournement de la sainte doctrine, des distinctions formelles à établir au profit d'un écrasement anthropologique qui met tout le monde dans le même panier en ne mettant en cause que l'orgueil ou les comprotements sociologiques, comme celle que vous m'avez servi selon laquelle quand on est en situation de puissance on tombe dans l'orgueil ce qui expliquerait que tour à tour les juifs ont persécutés les chrétiens et réciproquement. cela se fait donc par l'explusion de la question doctrinale et au final par l'explusion de la réalité historique.

doctrinalement le christianisme n'exprime aucune hostilité meurtrière à l'égard du judaïsme ce qui n'est pas le cas du judaïsme envers le christianisme, pratiquement jamais les autorités chrétiennes ne se sont compromises dans une persécution meurtrière, historiquement les persécutions ne sont donc que le fait des juifs qui en ont très tôt pris l'initiative.
donc si des persécutions en terre chrétienne ont eu lieu elles n'ont jamais été chrétiennes, alors que les persécutions menées par des juifs étaient juives, puisque doctrinalement justifiées.
ces deux déni, de l'histoire et de la doctrine sont caractéristique de toutes les idéologies.

vous ne pouvez pas au nom de l'orgueil récusé le primat de la pureté/ fausseté de la doctrine dans l'explication du mal ( chaque fois que la doctrine n'est plus suivi le péché est libéré, une doctrine fausse est le terrain d'élection du péché, et non pas l'inverse, être fidèle à la sainte doctrine est tout au contraire le meilleur moyen de résister au péché) , tout comme vous ne pouvez pas au nom de l'horreur de la Shoah récusé le primat de la passion du Christ dans la compréhension du mal. ce sont des distinctions formelles qui fautes d'êtres suivies décentre la compréhension que l'on se fait de l'histoire pour finir par promouvoir une sorte de christianisme droit de l'homisme où l'homme est toujours en tout lieu l'équivalent de Dieu, qui fait que toute l'histoire doit dès lors être réécrite à la lumière de cette exigence absolue de dignité que l'on doit à l'homme et qui fait que l'histoire de la chrétienté passe pour avoir été ignoble, obscurantiste ( particulièrement contre les juifs, les cathares, les indiens d'Amérique ect...). c'est toute la logique de l'imbécile nécessité de l'aggiornamento.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 19:13

Citation :
[quote="julieng"]mais je suis heureux que vous finissiez par partager mes positions. seulement il faut alors être conséquent jusqu'au bout. Si la Shoah n'est pas du même ordre,

C'est votre imaginaire qui vous fait écrire cela de moi.
Vos distinctions subtiles sont tellement malvenues ici, face à la mort de ces millions de pauvres gens, que vous oser comparer et relativiser face à la mort du Christ, que je ne sais pas si je dois continuer à vous répondre.

Vous me faites penser à un intellectuel qui, contemplant un crucifix et un enfant en train de mourir crucifié par des Nazis, se demanderait si c'est du même ordre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 19:59

bon écoutez si vous n'avez rien d'autre à m'opposer que vos mouchoirs imbibés de vos grosses larmes ok on laisse tomber, ça me lasse tout autant.

et puis je ne vous permets pas de mettre en doute ma compassion à l'égard de ces pauvres malheureux... mais moi au moins j'ai la pudeur de ne pas m'en servir comme un argument pour obscurcir la raison. vos propos sont de la pure démagogie. si vous pensez que la raison théologique n'a pas à plonger au coeur de cette horreur c'est que vous refusez de reconnaître la présence de Dieu au coeur de cette horreur, auquel cas vous rejoignez précisément les dignitaires d'une autre autre religion qui en son temps s'étaient plaint de la présence de soeurs de carmélites à Auschwitz.

votre esquive démago est malheureuse Arnaud, brandir des cadavres affreusement mutilés pour faire taire la raison, c'est pas de votre niveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 20:03

Il y a etil y a eu des sujets théologiques pour discuter du rôle prophétique du peuple Juif.

Ici, dans ce sujet, vous déversez juste votre overdose du mémorial de la shoah. Vous la justifiez par des arguties qui n'ont pas d'intérêt ici.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Jeu 11 Juin 2009, 21:01

mais Arnaud c'est vous qui avant moi avez évoqué la Shoah sur ce fil, et vous avez continué en affirmant :

Citation :
Mais, cher En Christ, la shoah est effectivement un drame du niveau de la croix du Christ.

C'est le même mystère, vous dira Jésus à l'heure de votre mort car

voilà d'où tout est parti.

maintenant il est absolument clair pour moi que l'avenir de notre planète, si notre Seigneur juge nécessaire de nous en accorder encore un, passe par la restauration de la raison métaphysique dans toute sa plénitude, celle qui vit précisément d'être autorisé à pouvoir mener toutes les distinctions formelles nécessaires entre la Shoah et la passion du Christ sans être accusée de faire des arguties( refrain bien connu de tous les vulgaires anti-intellectualismes qui triomphent depuis la relégation du thomisme) Sans la restauration de la raison métaphysique ( relisez JPII et BXVI, c'est bien d'elle que dépend selon eux une entente authentique entre les peuples) l'ordre politique sera toujours à la remorque d'une idéologie qui fait étouffer la raison sous le poids du sentimentalisme ruisselant ou d'un autre réductionnisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Ven 12 Juin 2009, 02:16

julieng a écrit:
mais Arnaud c'est vous qui avant moi avez évoqué la Shoah sur ce fil, et vous avez continué en affirmant :

Citation :
Mais, cher En Christ, la shoah est effectivement un drame du niveau de la croix du Christ.

C'est le même mystère, vous dira Jésus à l'heure de votre mort car

J'aimerais bien qu'on m'explique en quoi le sacrifice du Christ sur la Croix peut être comparé à une ... "catastrophe" ??? puker


voilà d'où tout est parti.

maintenant il est absolument clair pour moi que l'avenir de notre planète, si notre Seigneur juge nécessaire de nous en accorder encore un, passe par la restauration de la raison métaphysique dans toute sa plénitude, celle qui vit précisément d'être autorisé à pouvoir mener toutes les distinctions formelles nécessaires entre la Shoah et la passion du Christ sans être accusée de faire des arguties( refrain bien connu de tous les vulgaires anti-intellectualismes qui triomphent depuis la relégation du thomisme) Sans la restauration de la raison métaphysique ( relisez JPII et BXVI, c'est bien d'elle que dépend selon eux une entente authentique entre les peuples) l'ordre politique sera toujours à la remorque d'une idéologie qui fait étouffer la raison sous le poids du sentimentalisme ruisselant ou d'un autre réductionnisme.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Ven 12 Juin 2009, 13:37

voici un article qui met au jour la connivence idéologique profonde entre l'écologie, les oligarchies mondiales, le capitalisme. Il traduit parfaitement ce que j'exprimais ici même, lorsque je dénonçais cette écologie politique qui tout en prétendant se soucier des grands équilibres de la planète, fait litière de l'écologie humaine.

Limiter la population pour sauver le climat
Le vrai projet de l’écologie profonde



Le rythme de la croissance mondiale est insoutenable pour la planète et le climat, estime une ONG australienne qui demande que le futur accord de Copenhague lie « explicitement » la réduction de la population et celle des émissions de gaz à effet de serre. « Le Protocole de Copenhague doit explicitement établir la relation entre le fait de réduire “humainement” le nombre d‘êtres humains et l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre », indique Sustainable Population Australia, une organisation non gouvernementale, dans une communication aux Nations unies.

Pour l’AFP, l’ONG va lever un « tabou », ce qui montre à quel point l’on ignore ou feint d’ignorer ce discours de plus en plus fréquent et de plus en plus ouvertement soutenus par les grands « philanthropes » comme Bill Gates (Microsoft), Ted Turner (AOL), la fondation Rockefeller et bien d’autres.

Le texte est consultable en ligne sur le site de la Convention de l’ONU contre les changements climatiques (CCNUCC). Il a été présenté jeudi soir à Bonn, en marge des négociations du futur accord climatique qui doit être adopté en décembre à Copenhague.

Partisane de la décroissance, l’ONG identifie comme facteurs d’abus des ressources énergétiques de la planète et d’émissions de gaz à effet de serre la population, la richesse par tête et les choix technologiques. La population apparaît alors comme une variable d’ajustement. La population mondiale approche actuellement les 6,7 milliards et augmente chaque année d’environ 77 millions d’individus, rappelle-t-elle. Et même si les émissions par tête n’ont guère évolué, les émissions mondiales totales n’ont cessé d’augmenter, en raison d’un usage accru des énergies fossiles : pétrole, gaz, charbon. « L’ONU prévoit une augmentation de 50 % de la population mondiale en 2050 ; même si les émissions par tête étaient réduites de 30 %, leur volume global resterait inchangé », affirme l’ONG, d’autant que selon elle la production de nourriture, la multiplication des voyages et les migrations vers des pays riches accélèrent le mouvement.

L’organisation australienne, qui avance que « 41% des naissances dans le monde sont non désirées », demande (exige ?) que celles-ci soient réduites : « S’assurer que chaque enfant qui naît est un enfant attendu est le moyen le plus rapide et le plus efficace de réduire l’impact humain sur l’environnement, y compris sur les émissions de gaz à effet de serre. »

En clair : « les chefs d’Etat doivent soutenir » les programmes de planning familial qui doivent être financés par des contributions internationales accrues (Obama s’y emploie…) ; « le maillage des lieux d’offre de planification familiale doit être dense » ; « les contraceptifs doivent être délivrés sans ordonnance » (tiens, en France, le gouvernement Sarkozy s’y emploie…) ; « l’avortement doit être légalisé ».

Le tout s’accompagnant d’un matraquage de l’opinion, notamment dans les écoles (les manuels scolaires français répondent déjà à cette exigence).

Tout en reconnaissant que « des objections culturelles et religieuses sont parfois soulevées » quand il s’agit de limiter le nombre d‘êtres humains, l’ONG estime que « tout examen dépassionné du niveau actuel de l’impasse environnementale humaine présente montre que le taux et la croissance de la population ne sont pas “soutenables” et ne peuvent être ignorés. Sans réaction, les pires scénarios seront presque certainement inévitables ».

Ce n’est pas un tabou qui est levé, mais au moins le discours devient plus audible. Et il a déjà produit des effets.

JEANNE SMITS
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Ven 12 Juin 2009, 14:15

julieng a écrit:
voici un article qui met au jour la connivence idéologique profonde entre l'écologie, les oligarchies mondiales, le capitalisme. Il traduit parfaitement ce que j'exprimais ici même, lorsque je dénonçais cette écologie politique qui tout en prétendant se soucier des grands équilibres de la planète, fait litière de l'écologie humaine.

Limiter la population pour sauver le climat
Le vrai projet de l’écologie profonde



Le rythme de la croissance mondiale est insoutenable pour la planète
Dans votre idéologie du complot, vous ne voyez même pas les contradictions de votre analyse !

Diminuer la population humaine, pour favoriser la nature est effectivement un projet de l'idéologie écologiste.

Mais c'est par contre en parfaite contradiction avec l'idéologie du marché que vous appelez capitalisme. Car la baisse de la population implique la baisse du nombre des consommateurs.

Ne pas voir que l'écologie politique et les capitalisme sont des ennemis mortels, cela prouve votre total aveuglement idéologique de votre analyse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Ven 12 Juin 2009, 14:51

Citation :
cela prouve votre total aveuglement idéologique de votre analyse.

je vous retourne le compliment Arnaud. l'écologique politique n'a pas pour vocation à faire respecter la nature ( l'ordre de la nature accessible à la raison métaphysique) mais de permettre aux nantis jouisseurs de pouvoir continuer à consommer l'existence.
votre naïve cécité serait touchante si elle n'était pas complice de ce jeu de dupe qui est en train actuellement de jeter les bases d'un monde qui refuse d'accueillir les enfants ( je vous entends déjà bondir: mais c'est faux on a jamais construit autant de crèches qu'actuellement), qui cherche non seulement à en empêcher l'éducation ( le projet du tittyainment a-t-il oui ou non été formulé comme un objectif central du capitalisme par les élites transétatiques?)mais surtout réfléchit à tous les moyens de les faire périr.

naturellement cela ne vous interpelle pas que les plus puissants de ce monde développent des thèses malthusiennes "Pour l’AFP, l’ONG va lever un « tabou », ce qui montre à quel point l’on ignore ou feint d’ignorer ce discours de plus en plus fréquent et de plus en plus ouvertement soutenus par les grands « philanthropes » comme Bill Gates (Microsoft), Ted Turner (AOL), la fondation Rockefeller et bien d’autres." écrit Jeanne Smith.

à certains égards j'envie votre cécité Arnaud, elle vous permet en pur esprit de flotter au-dessus des réalités sociales et historiques qui sont partie prenante au salut des âmes, elle vous permet de rêver à votre Christ de lumière qui enseigne son message aux âmes receptives à l'heure de la mort, enfin détachées de toutes les pesanteurs du corps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Ven 12 Juin 2009, 15:15

L'écologie politique veut une DECROISSANCE. Ce n'est pas pour augmenter la CONSOMMATION !

Là où touters les idéologies se rejoignent, depuis 170 ans, c'est dans leur commun athéisme et matérialisme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Sam 13 Juin 2009, 13:30

Cher Arnaud,


l'écologisme est nécessaire au capitalisme pour faire peur, créer les conditions psychologiques objectives pour faire passer les thèses malthusiennes.
les oligarques savent pertinemment qu'ils n'ont rien à craindre des écolo bobos qui sont des matérialistes jouisseurs comme eux ( comme vous l'avez relevé), jamais ceux-ci n'iront jusqu'à devenir des authentiques écologistes ( écologisme qui passe par le respect de la raison métaphysique comme l'a relevé BXVI dans son discours aux évêques de France). les oligarques font pleinement confiance aux écolo-bobos pour faire peur, pousser les hommes à reporter leurs espoirs dans les nouvelles technologies, faire passer le message qu'il faut mieux choisir ses produits ( ce qui ne porte en rien atteinte au modèle consumériste), le message qu'il faut pour mieux et pluis longtemps jouir en rabattre sur certaines jouissances immédiates ( ce qui continue à faire de la jouissance la norme). Ils sont les alliés objectifs des oligarques qui eux savent que la perpétuation du système qui leur permet de dominer le monde ( le libéralisme) doit désormais opérer une purge, car en propageant le modèle du consommateur jouisseur à la terre entière, le système bute désormais sur des revendications planétaire au droit à la jouissance, sur les possibilités objectives de la planète de les satisfaire. la décroissance sera donc obtenue par une baisse de la population mondiale, sans que les écolos bobos aient à diminier leur propre consommation.

Nous sommes dans la phase de préparation de la population mondiale aux objectifs de décroissance démographiques ( le gouvernement OBAMA est ainsi le plus actif sur le front de l'avortement pour en faire un droit planétaire), d'où l'utilité des écolo bobos. cela passe par les campagnes écologiques à la sauce bobo, par les projets futuristes d'énergie verte, de nourriture bio, ect... quand la démographie mondiale sera entre les mains d'une sorte de ministère mondiale (genre OMS ou FMI), on pourra en faire une variable d'ajustement en fonction de l'évolution des nouvelles technologies. telle est l'utopie.

voilà un article sur le sujet: comment ne pas toucher au système, à notre standing de vie sans menacer les équilibres planétaires?

Brèves /
L’étrange passion de Bill Gates pour les grandes pandémies
12 juin 2009 - 23:29


12 juin 2009 (Nouvelle Solidarité) – L’homme le plus riche du monde (40 milliards de dollars) qui porte le titre de Chevalier de l’Empire Britannique s’appelle Bill Gates. S’il se veut très généreux pour financer la lutte contre le SIDA, il cultive en réalité une certaine prédilection pour les grandes pandémies et leur capacité à« stabiliser » la population mondiale.

Rappelons que, d’après le Sunday Times, c’est à l’initiative de Bill Gates que s’est réuni le 5 mai dernier à New York, le « club des milliardaires » qui mène la campagne tambour battant pour le « réchauffement climatique », simple prétexte pour imposer une réduction substantielle de la population mondiale.

Ecoutons un des participants de la réunion secrète du 5 mai, le magnat de la presse américaine Ted Turner. Fondateur de CNN (connu pour sa propagande pro-guerre) et époux de l’écologiste Jane Fonda, il déclara fin février 2008, lors d’un entretien d’une heure avec Charlie Rose sur PBS, que si rien n’est fait pour combattre le réchauffement climatique, « la température montera de huit degrés d’ici trente à quarante ans, provoquant la disparition de la plupart des récoltes vivrières » ; (…) « La plupart des gens seront mort et les survivants seront des cannibales », car « la civilisation se sera effondrée. Le peu de gens encore en vie vivront dans des états défaillants, genre la Somalie ou le Soudan, dans des conditions intolérables ». Selon lui, une façon de combattre le réchauffement climatique, c’est de stabiliser la population. « On est tout simplement trop nombreux, voilà pourquoi il y a un réchauffement global ». (...) « Il y a trop de gens utilisant trop de bidules [stuff] ». Turner suggéra alors que « sur une base volontaire, tous les habitants de la terre s’engagent à n’avoir qu’un ou deux enfants. Cela est amplement suffisant ».

Bill Gates, à travers sa fondation, la Bill et Melinda Gates Foundation, se présente comme un bienfaiteur de l’humanité soucieux de promouvoir l’usage optimal des fonds pour la santé, surtout dans les pays en voie de destruction.

En juillet 2007, sa fondation avance 105 millions de dollars pour la création, au sein de l’Université de l’Etat de Washington, de l’Institute for Health Metrics Evaluation (IHME) [Institut pour l’évaluation des métriques de santé]. Conçu comme une espèce d’Organisation mondiale de la santé (OMS) privatisée, l’IHME prétend « évaluer les conditions globales de la santé ainsi que les programmes de la santé tout en disséminant de l’information utile dans ce domaine. L’Institut pense jouer un rôle clef dans cette bataille en vue des objectifs de développement du millénaire qui exigent des réformes des régimes de santé d’ici 2015 ».

L’homme qui choisira Bill Gates pour présider « son » IHME est le professeur Chris Murray de Harvard, une sommité dans le monde médical. Cependant, en 2006, avant de diriger l’IHME, Murray, en collaboration avec Neil Ferguson du London Imperial College, a simulé sur ordinateur l’impact qu’aurait l’émergence d’« une pandémie grippale de type grippe espagnole » si elle se produit aujourd’hui. Dans « Pauvreté, mort et prochaine pandémie grippale », publié la même année dans la revue médicale britannique The Lancet, Murray et Ferguson annoncent qu’une telle pandémie provoquera la mort d’au moins 62 millions de personnes. Bien sur, 96% des victimes seraient dans les pays en voie de développement, (pour eux les pays hors OCDE, dont le Brésil, la Chine et la Russie), où vivent 82% de la population, dont l’essentiel de la jeunesse.

Le European Council of Disease Control (ECDC) notait en 2006 que « les anticipations de l’étude (qui a utilisé les données statistiques de 1918), pourraient être trop optimistes car ne tenant pas compte de l’impact de la pandémie sur les 35 millions de personnes contaminées par le virus HIV. » Ferguson estime qu’à une échelle globale, l’effet des vaccins serait dérisoire. Même si un vaccin pandémique était rapidement disponible, il ne profiterait qu’aux pays les mieux lotis vu son coût élevé et les limites de la production mondiale annuelle à 350 millions de doses.

A la même époque, le professeur Murray disait lui aussi : « Ne laissez pas la perfection être l’ennemi du bien. Nous devons imaginer des stratégies efficaces dans des situations de pauvreté. Il me semble que la vaccination n’arrivera pas à destination dans des délais qui lui permettront d’être bénéfique ».

On comprend mieux pourquoi Bill Gates et le Club des milliardaires malthusiens ont sélectionné une telle équipe.

Avis d’urgence donc à tous les humains : Bill Gates, un fanatique des jeux vidéo violents, de même que Google, peut nuire gravement à votre santé mentale et physique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Sam 13 Juin 2009, 15:04

voilà comment pour Attali aussi l'écologisme est l'autre nom du capitalisme

"Ils ne possèderont ni entreprise, ni terres, ni charges. riches d'un actif nomade, ils l'utiliseront de façon nomade, pour eux-mêmes, mobilisant promptement du capital et des compétences en des ensembles changeants, pour des finalités éphémères dans lesquelles l'Etat n'aura pas de rôle. Ils n'aspireront pas à diriger les affaires publiques ( la célébrité politique sera pour eux une malédiction). ils aimeront créer, jouir, bouger. connectés, informés, en réseau, ils ne se préoccuperont pas de léguer fortune ou pouvoir à leurs rares enfants: seulement une éducation. riches de curcroît, ils vivront luxueusement en nomade de luxe, souvent sans payer ce qu'ils consomment. ils proteront le meilleur et le pire d'une société volatile, insouciante, égoïste et hédoniste, partagés entre le rêve et la violence. l'hyperclasse regroupera plusieurs dizaines de millions d'individus. ils seront attachés à la liberté, aux droits des citoyens, à l'économie de marché, au libéralisme à l'esprit démocratique. Ils voteront, créeront des associations de consommateurs, cultiveront et développeront une conscience aigüe des enjeux planétaires; à terme, ils s'intresseront plus à la condition humaine qu'à l'avenir de leur propre progéniture." ( dictionnaire du XXIes siècle)

saisissant non le portrait de ce nouveau Janus: écolo d'un côté, capitalise de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Sam 13 Juin 2009, 19:19

Le développement durable est une nécessité.

Reste à l'évangéliser.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Lun 15 Juin 2009, 02:32

Arnaud Dumouch a écrit:
Le développement durable est une nécessité.

Reste à l'évangéliser.
Les supercheries même grossières, réussissent facilement à en imposer à la foule, et il est difficile ensuite à détromper celle-ci ?
"Vulgus vult decipi" :evil:

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Lun 15 Juin 2009, 03:45

Lephenix a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Le développement durable est une nécessité.

Reste à l'évangéliser.
Les supercheries même grossières, réussissent facilement à en imposer à la foule, et il est difficile ensuite à détromper celle-ci ?
"Vulgus vult decipi" :evil:


Le développement durable n'est pas une supercherie. C'est juste du bon sens vital. Mais, évidemment, si vous comptez y trouver le bonheur spirituel et le but ultime de votre vie, c'est une fausse voie. Ce développement durable est juste une technique pour cultiver durablement son jardin. Pas plus ! alien

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Ven 19 Juin 2009, 10:53

Interview de Corinne Lepage :
Citation :
Ecotidien : Les Français sont un peu lassés d’entendre des discours moralisateurs sur l’écologie et le développement durable. Comment en parler sans être culpabilisant ?
Il faut absolument arrêter de culpabiliser et de donner des leçons. Ce n’est pas cela, l’enjeu. L’enjeu, c’est se rapprocher, vivre ensemble, vivre mieux: c’est le contraire de culpabilisant, c’est euphorisant ! Je ne participe pas de ce discours ambiant, qui dit que c’est à chacun de faire de petits efforts quotidiens pour lutter, par exemple, contre le réchauffement climatique. Il faut arrêter de dire aux gens “ne prenez pas de bain, prenez des douches” comme si ne pas prendre un bain aller donner de l’eau aux habitants des pays du Sud ! On est tous responsables, d’accord, mais certains sont plus responsables que d’autres. C’est aux politiques, aux entreprises, de prendre leurs responsabilités et de mettre en place des stratégies efficaces.
source

J'approuve cette remarque !
Elle dit ce que j'avais du mal à formuler concernant l'écologie ces derniers temps !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Ven 19 Juin 2009, 11:31

spidle33 a écrit:
Interview de Corinne Lepage :
Citation :
Ecotidien : Les Français sont un peu lassés d’entendre des discours moralisateurs sur l’écologie et le développement durable. Comment en parler sans être culpabilisant ?
Il faut absolument arrêter de culpabiliser et de donner des leçons. Ce n’est pas cela, l’enjeu. L’enjeu, c’est se rapprocher, vivre ensemble, vivre mieux: c’est le contraire de culpabilisant, c’est euphorisant ! Je ne participe pas de ce discours ambiant, qui dit que c’est à chacun de faire de petits efforts quotidiens pour lutter, par exemple, contre le réchauffement climatique. Il faut arrêter de dire aux gens “ne prenez pas de bain, prenez des douches” comme si ne pas prendre un bain aller donner de l’eau aux habitants des pays du Sud ! On est tous responsables, d’accord, mais certains sont plus responsables que d’autres. C’est aux politiques, aux entreprises, de prendre leurs responsabilités et de mettre en place des stratégies efficaces.
source

J'approuve cette remarque !
Elle dit ce que j'avais du mal à formuler concernant l'écologie ces derniers temps !

Voilà un peu de bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Dim 21 Juin 2009, 01:33

Arnaud Dumouch a écrit:
Lephenix a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Le développement durable est une nécessité.

Reste à l'évangéliser.
Les supercheries même grossières, réussissent facilement à en imposer à la foule, et il est difficile ensuite à détromper celle-ci ?
"Vulgus vult decipi" :evil:


Le développement durable n'est pas une supercherie. C'est juste du bon sens vital. Mais, évidemment, si vous comptez y trouver le bonheur spirituel et le but ultime de votre vie, c'est une fausse voie. Ce développement durable est juste une technique pour cultiver durablement son jardin. Pas plus ! alien
Ainsi donc, vous dissociez la "vie ordinaire" (bon sens vital) de la spiritualité et du sacré ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Dim 21 Juin 2009, 06:43

Pourquoi séparer alors qu'il suffit d'ordonner ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Sam 08 Aoû 2009, 20:39

Je ne fais plus que rarement de la pub pour M. Jean-Pierre Petit mais son reportage sur l'avion électrique vaut vraiment le détour , à mon avis :
http://www.jp-petit.org/nouv_f/avion_electrique/avion_electrique.htm
Revenir en haut Aller en bas
Pascal



Masculin Messages : 660
Inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la planète...?   Sam 11 Avr 2015, 21:11

En Christ a écrit:
Pascal a écrit:
En Christ a écrit,
Code:
 il n’y a plus qu’à voter pour l’immonde secte verte

Donc tu es pour la pollution,la fonte des glaces et l'apoclypse? lol!

L’écologie c’est quoi ? C’est un rideau de fumé pour ne pas parler des vrais problèmes alors qu’il y a la crise.


Non ce sont les pollueurs qui produisent le rideau de fumée ...
Revenir en haut Aller en bas
 
L'avenir de la planète...?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La question de l'avenir de la planete selon le pape Benoit XVI
» [Topic unique] Exploration de la planète Mars
» Notre petite planète dans l'univers, on est si peu de chose ! ca fait presque peur !
» le CRAC contre Avenir & JC Decaux
» L'avenir de la Chine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: