DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 l'abbé Barruel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: l'abbé Barruel   Ven 17 Avr 2009, 17:49

Que pensez vous des écrits de ce prêtre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Ven 17 Avr 2009, 18:16

J'aimerais te répondre Antoine mais là j'avoue que je ne connais pas cet abbé ! je n'ai donc rien lu de lui Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Ven 17 Avr 2009, 18:18

-Julienne a écrit:
J'aimerais te répondre Antoine mais là j'avoue que je ne connais pas cet abbé ! je n'ai donc rien lu de lui Embarassed
c'est pas grave mais je pense que quelqu'un a dut lire ses écrits sur ce forum ...
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Ven 17 Avr 2009, 18:19

Personnellement son nom me disait vaguement quelque chose. Je me suis donc renseigné. Est-ce de ce personnage dont tu parles ?

Présentation de l'Abbé Barruel et lien vers un site qui présente ses œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Ven 17 Avr 2009, 18:25

Valtortiste91 a écrit:
Personnellement son nom me disait vaguement quelque chose. Je me suis donc renseigné. Est-ce de ce personnage dont tu parles ?

Présentation de l'Abbé Barruel et lien vers un site qui présente ses œuvres.


exacte
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Ven 17 Avr 2009, 18:43

Quand on sait pas on demande et on a une réponse :

Abbé BARUEL cité précédemment dont on considère qu'il est à l'origine du mythe du complot judéo-maçonnique

Il aurait été un des premiers historien à dénoncer, non sans mal, les origines maçonniques et véritablement diaboliques de la révolution Française. Il démontre, suite à la découverte de documents, que la révolution a été préparée dans les loges maçonniques, et suivant les instructions secrètes d'une secte, celle des Illuminés de Bavière - Illuminati, fondée le 1° Mai 1776 par Adam Weishaupt qui prit pour nom de guerre "Spartacus". Selon Barruel le but avoué de cette secte était de "détruire la famille par la suppression du mariage, anéantir l'autorité paternelle et maternelle par la main-mise de l'état sur l'enfant, la suppression de la propriété privée par le monopole d'état et le collectivisme et au besoin par la spoliation brutale"... Et cette secte désirait "étrangler le dernier prêtre avec les boyaux du dernier roi"...

L'ABBE BARRUEL

Dans son célèbre et bien connu ouvrage intitulé "Mémoire pour servir à l'histoire du Jacobinisme", publié à Hambourg en 1798 chez P Fauché - libraire, l'auteur se livre d'abord à un violent réquisitoire contre "les Jacobins" (du nom de ces Clubs qui se réunissaient dans le couvent du même nom à Paris rue Saint Jacques). Selon l'auteur ces Jacobins formaient "une secte sortie toute armée des entrailles de la terre pour renverser les trônes et les autels et répandre sur toute la surface de la terre les "droits de l'homme" et que tous les hommes sont "libres et égaux"". Il leur attribue non seulement l'origine et la conduite de la Révolution française mais aussi toutes les horreurs de la guerre et des différents épisodes révolutionnaires.

D'où vient l'idée qu'il s'agit d'une secte et non d'un groupe d'hommes éclairés, formés dans les écoles chrétiennes, ou d'individus avides de pouvoir et conjurés pour l'obtenir? Il est possible que l'auteur ait joué sur la proximité des mots "Jacobins" (du nom d'un ordre religieux relevant de la règle de Saint Dominique et d'un couvent situé rue Saint Jacques; du nom également du Club révolutionnaire qui s'est par la suite réuni dans ce couvent) et "Jacobites" (du nom d'une secte hérétique du proche-orient, fondée au milieu du premier millénaire après J+C, et ne reconnaissant en celui-ci que sa nature divine; du nom également des partisans de Jacques Stuart II, soutenu par Louis XIV, qui perdit le trône d'Angleterre au profit de Guillaume d'Orange et qui finit ses jours au chateau de Saint Germain en Laye où se formèrent, en France, les premières loges maçonniques dites écossaises")? Très vite l'auteur passe de quelques hommes à une volonté de complot généralisé, étendu à toutes les nations, ourdi depuis longtemps dans le secret "il faut que les Nations sachent que leurs révolutions font partie du grand complot". Mais si "la secte" est affreuse et doit être écrasée tous les sectaires ne sont pas mauvais hommes "tuez la secte mais laissez vivre le sectaire pour qu'il se repente", "la secte peut sembler dormir mais son sommeil sera le calme des volcans", "de nouveaux désastres apprendront aux peuples que la révolution Française n'était que le commencement de la grande dissolution universelle que la secte médite".

Vient ensuite une diatribe contre les philosophes où l'on voit apparaître pour la première fois une référence aux loges maçonniques et à la secte des "Illuminatis" qui, dit-il, s'unirent pour former "la conspiration universelle des adeptes de l'impièté, de la rebellion, de l'anarchie". Après avoir dit que cette conspiration fut antique et d'essence anti-chrétienne, Barruel cite les quatre premiers sectaires en la personne de Voltaire ("jaloux de Dieu"), d'Alembert ("au coeur froid qui ne pouvait rien aimer"), FrédéricII de Prusse ("qui n'a jamais connu la religion que par ses ennemis") et Diderot ("fou de la nature"). Pour lui est anti-chrétien tout homme "qui réduit tout à sa propre raison, rejette la religion et la révélation au nom des lumières naturelles... sous prétexte de maintenir la liberté, les droits de la raison et l'égalité de ces droits en tout homme".

Il semble en fait que Barruel appuie toute sa thèse d'une secte très ancienne sur la condamnation des chrétiens par Julien l'Apostat (331 - 363), empereur romain (361 à 363), élevé dans l'Arianisme par Eusèbe de Nicomédie et George de Cappadoce. Son ouvrage de référerence s'intitule "Contre les Galiéens" (chrétiens). Il y dénonce l'attitude des sectaire du Christ qui ont fait "de la plus belle religion du monde" un instrument du pouvoir "Les saints autels n'étaient à mon regard qu'un marche pied au trône des Césars" (Vers attribués à l'empereur Constantin, premier empereur chrétien de Constantinople). Il, Julien l'Apostat, y prétend aussi qu'il y aurait un enseignement caché (Gnose) et un Christianisme très ancien auquel le Christ, les Apôtres et les tous premiers chrétiens auraient donné toute sa portée universelle. Mais qu'après eux l'enseignement se serait dévoyé. Barruel s'en prend également aux Sociniens qui, vers le milieu du 17ème siècle, prônèrent un christianisme ouvert, tolérant, réduit au seul respect des enseignement du Maître Jésus, furent des précurseurs de l'idée de laïcité, affirmèrent que Jésus était homme (Mais homme parfait récompensé par Dieu (ils récusaient donc son origine divine)). Suit de la part de Barruel un long réquistoire contre l'Encyclopédie et les Encyclopédistes en tant que moyen et agents de la conjuration contre le christianisme. Dans le procès qu'il instruit contre ce qu'il appelle "la secte des philosophes" Barruel dénonce également l'éviction des prêtres de l'enseignement public et leur remplacement par des maîtres laïcs forcément athées, libres penseurs et libertins religieux, voire sexuels. Il y accuse (déjà) une société de plaisir entièrement organisée en vue de détourner les croyants de la saine et sainte religion catholique...

En bref lorsqu'on met et correspondance les écrits de Barruel et les différentes Encycliques papales de condamnation de la FM mais aussi de la société laïque, on voit bien à quelles sources la papauté et l'épiscopat, qui utilisent les mêmes expressions, termes, mots et procédés que Barruel, sont allés puiser la matière et la manière de leurs écrits contre la FM et l'évolution des moeurs.

On retrouvera cette matière et cette manière dans d'autres écrits, tels ceux de Taxil ou des rédacteurs des Protocoles des Sages de Sion, qui font encore les choux gras de tout ce que la terre compte, encore aujourd'hui, d'extrémistes religieux et politiques.

De nos jours on les lira ou entendra encore dans les écrits ou propos de certains clercs, comme l'évêque du Puy-en-Velay, Mgr Brincart, auteur d'une interview bien connue, dans laquelle il dit que "C’est pourquoi, autant il faut combattre la franc-maçonnerie en rappelant qu’elle est une forme particulièrement nocive de "gnose" (NB : Secte affreuse, selon Barruel), autant il faut poser sur les francs-maçons un regard d’espérance (NB : Tous ne sont pas méchants, dixit Barruel), regard né d’une authentique charité (NB : Du type de celle qui conduit tout droit à l'excommunication?) , car " rien n’est impossible à Dieu". Le fait que cet évêque affirme que "la FM est une forme nocive de gnose" ne fait que prouver son ignorance totale de ce qu'elle est réellement. S'il en avait ne serait-ce qu'une petite idée cet évêque, qui se montre ici sans grande intelligence, saurait que la FM, sauf à affirmer l'existence d'un "Principe Créateur" sous le nom de "Grand Architecte de l'Univers", ne professe, dans aucun de ses degrés, aucune sorte de croyance ni aucune doctrine de "salut". Alors que c'est précisémment ce que proposent les églises chrétiennes et la plupart des religions.

source : http://lodgamour.blogspirit.com/about.html
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Ven 17 Avr 2009, 23:00

adamev a écrit:
Quand on sait pas on demande et on a une réponse

A part des formulations assez méprisantes (c'est une habitude) et des sources maçoniques, pourrait-on avoir une VRAIE information (le lien suffira : pas la peine de faire du copier-coller).
Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Ven 17 Avr 2009, 23:04

Mais non Adamev, c'était pour rire ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Sam 18 Avr 2009, 10:19

http://visualiseur.bnf.fr/CadresFenetre?O=NUMM-49434&M=telecharger&Y=Image

Vous y trouverez le livre de l'abbé Barruel

Et ce lien est cité par : http://lodgamour.blogspirit.com/about.html

L'opposition à une thèse n'interdit pas l'objectivité.

Il n'y a pas de "vraies information".

L'abbé Barruel est porté au pinacle par les anti-maçons et voué aux gémonies par les maçons.
C'est sur le site l'Epée et la Truelle (çi-dessus) que j'ai trouvé l'info la + objective (sans doute parce que rédigée de plusieurs mains).

Pour mémoire ses écrits ont été mis à mal par les travaux sur la maçonnerie des pères Rousse-Lacordaire et Ferer-Benimeli (plus qq autres).

En contre-point sur le site de la BNF vous pouvez trouver l'ouvrage de Pierre des Piliers qui réfute Léon XIII.
Un prêtre témoin de vérité
A côté d'un Joseph de Maistre, qui fut brièvement franc-maçon, qui devint renégat et l'un des plus ardents propagandistes de la contre-révolution royaliste et papiste de la fin du XVIIIème siècle, on trouve des clercs qui témoignèrent avec ardeur de leur appartenance maçonnique.
L'un de ces Frères, au double titre de Chrétien et de Franc-Maçon, est le Père Pierre DES PILLIERS qui écrivit en réponse à l'Encyclique "Humanum Génus" du pape Léon XIII un pamphlet à la gloire de la Franc-Maçonnerie d'une rare violence épistolaire.

Ce prêtre courageux se présente comme "Ancien prêtre et vicaire de Clairvaux (Jura) - Jadis bénédictin de Solesmes (Sarthe) - Fondateur et premier supérieur de l'abbaye d'Acey (Jura)".

Le titre de son ouvrage, publié en 1887, est LA FRANC-MACONNERIE ET LEON XIII SON CALOMNIATEUR.

Texte : http://visualiseur.bnf.fr/CadresFenetre?O=NUMM-204145&... (pour obtenir le texte de cet ouvrage suivre le lien)

Citation : "Le 2 avril 1884 le pape actuel lançait contre la Franc-Maçonnerie une diatribe indigeste et ne le cédant en rien, sous le rapport du mensonge, de la haine, à celle de de ses prédécesseurs éhontés : Clément XII, Benoît XIV, Pie VII, Léon XII, Pie VIII, Grégoire XVI et Pie IX. Ces moyens immoraux n'ont fait que montrer l'impuissante fureur de la papauté, tout en relevant la vigueur de la sublime institution qu'elle ose attaquer avec des armes si déloyales. Ne voulant pas rappeler ici les furibondes sorties des papes susdits, morts et vite oubliés, nous allons réfuter les allégations de l'Italien PECCI (NB : le pape); puis établir un parallèle entre la papauté calomniatrice, et sa calomniée la Franc-Maçonnerie...

- Paragraphe premier : Allégations de l'Italien PECCI contre la Franc-Maçonnerie (NB : Ici l'auteur réfute quelques arguments papaux relatifs à la nocivité de la FM, à ses finalités et organisation, au secret...).

- Paragraphe second : La franc-Maçonnerie est fort utile au Christianisme et à la société civile (NB : Ici l'auteur démontre comment les principes évangéliques prêchés par le Christ lui-même se réduisent à la formule "Liberté Egalité Fraternité" qui compose la devise maçonnique et en est le fondement. Le Christ dit-il a prêché la Vérité car elle rend libre. Il a prêché l'Egalité car il a condamné la domination. Il a prêché la Fraternité car ... vous n'avez qu'un Père qui est dans les cieux (Dieu)...)

- Paragraphe troisième : La Papauté n'est pas Chrétienne (NB : Selon l'auteur elle proscrit la liberté, l'égalité et la fraternité mais aussi toutes les autres libertés fondamentales (liberté de conscience et d'examen, de la presse, de l'enseignement, la liberté des cultes, et des réunions dont elle n'a pas la direction et jusqu'à la liberté intime de penser). Il cite les multiples crimes dont l'Eglise s'est rendue coupable (Inquisition, dragonnades, massacres...). IL dénonce la collusion de l'Eglise avec les puissants. Il dénonce les activités occultes de l'Eglise (espionnage, manipulations, luxure...). Il termine par une exécration du siège papal. Il déclare son appartenance à la FM justement pour lutter contre tous ces excés et rétablir le Christianisme dans son authenticité).


Tout ça pour rire bien sûr!!! :gna:


Dernière édition par adamev le Sam 18 Avr 2009, 10:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Sam 18 Avr 2009, 10:35

Oui ! Ces histoire d'illuminatis sont typiquement liées à cette explication de l'histopire par la théorie du complot.

Conclusion : cet Abbé Barruel est dangereux à lire car il entre dans cette espèce de maladie de l'esprit qui consiste à chercher à attribuer à trois ou quatre coupables montrés du doigt les grand mouvement d'idée de l'histoire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: l'abbé Barruel   Sam 18 Avr 2009, 10:38

:chapeau: :amen:
Revenir en haut Aller en bas
 
l'abbé Barruel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui est l’Abbé Barruel ? (complet)
» le clergé pendant la Révolution par l'abbé barruel
» l'abbé Barruel
» L'Apostolicité de l'Église et l'Abbé Belmont
» Objection de l'Abbé Guy Pages sur le rôle des NDE chez Arnaud dumouch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: