DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Méditation 229: Ce qui rend passionnant nos vies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Méditation 229: Ce qui rend passionnant nos vies.   Jeu 16 Avr 2009, 21:48

Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.
Elle courut vers Simon Pierre et vers l'autre disciple que Jésus aimait, et leur dit: Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l'ont mis.
Pierre et l'autre disciple sortirent, et allèrent au sépulcre.
Ils couraient tous deux ensemble. Mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre; s'étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n'entra pas. Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre; il vit les bandes qui étaient à terre, et le linge qu'on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part.
Alors l'autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi; et il vit, et il crut. (Jn. 20, 1-8 )


La première manifestation de Jésus ressuscité est en creux : c’est parce que son corps n’est pas là que le « disciple que Jésus aimait » croit en sa résurrection. Par contre, pour Simon Pierre, il semble que la non présence de Jésus n’a pas suffit à lui faire comprendre que celui-ci était ressuscité.
On peut se demander ce qui explique ces deux attitudes différentes.
Sans doute faut-il en chercher la raison dans la différence des personnalités et des vécus de Pierre et du « disciple que Jésus aimait » : le caractère un peu « brut de coffrage » du premier opposé à la sensibilité du deuxième, ainsi que la profonde amitié qu'avait pour lui Jésus.
C’est peut-être Lazare, que Jésus avait sorti de la mort et pour qui il pleura, tellement « il l’aimait ». Et dans ce cas la vision des bandelettes et du linge plié a dû lui rappeler sa propre résurrection, et le pouvoir qu’avait Jésus sur la mort…
Simple hypothèse, mais qui permet d’expliquer pas mal de choses que d’autres ne permettent pas.
Mais l’important n’est pas là. L’important est dans ce fait incroyable : Il est ressuscité, celui qui quelques heures auparavant expirait sur la croix !
Voilà sur quoi repose essentiellement la foi chrétienne, sur quoi reposent notre immense espoir et notre confiance en les paroles de Jésus-Christ.
Nous aussi nous ressusciterons, nos corps à nous aussi sont appelés à être glorifiés !
Notre foi à nous aussi est en creux : nous croyons en des réalités que nous ne voyons pas.
Cela peut parfois nous sembler inhumain : « Si nous voyons au moins une fois dans notre vie un ressuscité en chair et en os, cela serait beaucoup plus facile », nous arrive-t-il sans doute de penser.
Mais non, croire sans voir est préférable, ainsi rien ne nous est imposé, notre liberté est respectée, nous ne sommes pas forcés de croire. Nous devons faire confiance, nous laisser entrainer dans cette avancée vers l’inconnu, guidés par celui qui séjourne dans nos cœurs et par la confiance que nous avons en ses paroles.
C’est ce qui rend incroyablement séduisant les parcours fulgurants de certains grands saints : Jeanne d’Arc, Bernard de Clairvaux, François d’Assise, Thérèse de Lisieux, Charles de Foucault.
C’est ce qui rend passionnant nos vies.
« Passionnant », dans tous les sens du terme.

Texte de l'Association Pierre Valdès. Rédacteur: Eric.
Revenir en haut Aller en bas
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Méditation 229: Ce qui rend passionnant nos vies.   Ven 17 Avr 2009, 11:21

Bien ta méditation Eric

Toutes les attitudes des hommes se trouvent dans cet évangile, de la panique du tombeau vide à la paix de Jean qui, aux petits signes en présence dans le tombeau, croit qu'il est ressuscité.
paul

Puis l'evangile de paques ou jésus souffle l'esprit saint pour enlevé les péchés de st jean a sa manifestation au disciple ;

"Afin que par votre foi vous ayez la vie en son nom". L'amour de Jésus ressuscité se manifeste par ce souffle qu'il envoie sur ses disciples et apôtres afin qu'ils puissent ôter les péchés. Son amour miséricordieux a "tout accompli". Rien de ce qui, autrefois, séparait l'homme de la tendresse de Dieu par ses propres actes n'est définitif. Jésus a tout réparé. Il peut, par le sacrement de réconciliation, tout rétablir dans sa plénitude de l' d'amour de Dieu pour chacun.
paul

paul
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Méditation 229: Ce qui rend passionnant nos vies.   Sam 18 Avr 2009, 02:17

eric a écrit:
Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.
Elle courut vers Simon Pierre et vers l'autre disciple que Jésus aimait, et leur dit: Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l'ont mis.
Pierre et l'autre disciple sortirent, et allèrent au sépulcre.
Ils couraient tous deux ensemble. Mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre; s'étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n'entra pas. Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre; il vit les bandes qui étaient à terre, et le linge qu'on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part.
Alors l'autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi; et il vit, et il crut. (Jn. 20, 1-8 )


La première manifestation de Jésus ressuscité est en creux : c’est parce que son corps n’est pas là que le « disciple que Jésus aimait » croit en sa résurrection. Par contre, pour Simon Pierre, il semble que la non présence de Jésus n’a pas suffit à lui faire comprendre que celui-ci était ressuscité.
On peut se demander ce qui explique ces deux attitudes différentes.
Sans doute faut-il en chercher la raison dans la différence des personnalités et des vécus de Pierre et du « disciple que Jésus aimait » : le caractère un peu « brut de coffrage » du premier opposé à la sensibilité du deuxième, ainsi que la profonde amitié qu'avait pour lui Jésus.
C’est peut-être Lazare, que Jésus avait sorti de la mort et pour qui il pleura, tellement « il l’aimait ». Et dans ce cas la vision des bandelettes et du linge plié a dû lui rappeler sa propre résurrection, et le pouvoir qu’avait Jésus sur la mort…
Simple hypothèse, mais qui permet d’expliquer pas mal de choses que d’autres ne permettent pas.
Mais l’important n’est pas là. L’important est dans ce fait incroyable : Il est ressuscité, celui qui quelques heures auparavant expirait sur la croix !
Voilà sur quoi repose essentiellement la foi chrétienne, sur quoi reposent notre immense espoir et notre confiance en les paroles de Jésus-Christ.
Nous aussi nous ressusciterons, nos corps à nous aussi sont appelés à être glorifiés !
Notre foi à nous aussi est en creux : nous croyons en des réalités que nous ne voyons pas.
Cela peut parfois nous sembler inhumain : « Si nous voyons au moins une fois dans notre vie un ressuscité en chair et en os, cela serait beaucoup plus facile », nous arrive-t-il sans doute de penser.
Mais non, croire sans voir est préférable, ainsi rien ne nous est imposé, notre liberté est respectée, nous ne sommes pas forcés de croire. Nous devons faire confiance, nous laisser entrainer dans cette avancée vers l’inconnu, guidés par celui qui séjourne dans nos cœurs et par la confiance que nous avons en ses paroles.
C’est ce qui rend incroyablement séduisant les parcours fulgurants de certains grands saints : Jeanne d’Arc, Bernard de Clairvaux, François d’Assise, Thérèse de Lisieux, Charles de Foucault.
C’est ce qui rend passionnant nos vies.
« Passionnant », dans tous les sens du terme.

Texte de l'Association Pierre Valdès. Rédacteur: Eric.


Bonjour Eric,

Notre Baptême nous fait participer a la Mort et La Résurrection du Christ = de même que tous son Baptisé en moïse lors du passage de la mer rouge, de même tout Chrétien et baptisé en Jésus Lors de La Mort sur La Croix le passage au tombeau et la Résurrection; si cela ne demeure qu'une espérence un ailleurs un demain il y a un problème avec notre Baptême , car le Baptême c'est entrer dans La Vie de Dieu et Dieu EST donc ce n'est pas demain mais C'EST !
il faut finir par être a l'Esprit a pas a nos idées !
je ne cherche pas a être désagréable, mais clair! les personnes que tu cites ne font qu'une chose , elles Vivent toutes au Présent de Dieu parce qu'elles veillent en Esprit et Sur L'Esprit.

je vais dire quelque chose que j'ai déja dit , j'ai été Ressuscité par le Christ lorsque je suis mort a l'hôpital suite a mon accident et aux traitements, depuis la mort n'existe plus, mais en fait si j'avais été un peu attentif a ce que l'Esprit affermait en moi en tant que Baptisé j'aurais déjà pu le vivre, mais non on fait de l'Unité a La personne divine qui nous partage l'Unité d'Esprit un demain , c'est faux "nous sommes né de Lui au Jour du Baptême" et naitre de Dieu C'EST ![b] je n'ai pas d'autre mot C'EST , a nous d'accepter Ce Qu'Il EST et non d'affirmer un état antérieur partiel, que Votre OUi soit OUi et Laissons Le le faire devenir comme IL EST !

Les Saints (meurent) en entrant Au Ciel, mais ils Vivent avec Le Ciel en eux,nombreux sont ceux qui meurent dans une Joie et illumination que les proches voient sur le lit de (mort) c'est bien ce qu'a dit Thérèse de Lisieux " je ne meure pas j'entre dans la Vie " il ne tiens qu'a nous d'ouvrir les yeux et de cesser d'affirmer l'inverse de Celui qui est en nous !

j'ai été Ressuscité ça ne se voit pas sur moi ni n'a grand effet sur ceux que je croise (bien que ) mais tous Baptisé est un Ressuscité vu qu'il est passé de la mort a la Vie en Jésus christ puisque Christ est Mort pour nous et ressucité avec nous !
le Baptême n'est pas un acte symbolique ni religieux c'est La Vie du christ entrant dans Un mort de ce monde pour en Faire un Vivifié du Ciel Par L'Unique Principe de Toute vie ; Laissons l'Esprit Affirmer et Affermir l'Être Par Dieu en nous et nous Vivrons en plénitude, mais a relativiser on reste accrocher a nous même !
je ne peux pas ne pas le dire je retrouve cela dit et écrit par tout et beaucoup au sujet du tombeau vide ect. mais Jean a cru parce qu'il était déjà OUi avec un cœur d'enfant une main tendu vers celle de Dieu un pauvre un simple en esprit .
Pierre a regardé si les hommes n'avaient pas pu être la cause du déplacement du corps car avec l'age on perd l'innocence de Cœur, on perd la simple spontanéité de regarder vers Dieu; mais aujourd'hui avec L'Esprit nous devrions sans cesse Vivre d'abord Lui (Jésus) puis le reste !
tu dis rien ne nous est imposé, mais c'est illogique d'écrire cela, sommes nous OUI ou NON Baptisé ??
si nous le somme si notre Oui en est UN alors IL n'a pas besoin de nous imposé ni d'être Là en creux , car moi quand je dis OUI a quelqu'un c'est pas a un absent ; pas toi ?
le problème de Baptiser un enfant bébé, c'est qu'il ne dit rien, pour dire OUI a Jésus il faut le Choisir soi-même et Aller vers Lui alors notre OUI reçoit une réponse de Lumière, et on sait l'avoir dit et Vivre désormais avec quelqu'un de réel de proche et pas quelqu'un en creux ! de ce fait Il n'a aucune raison de parler de liberté de choix de croire ou pas a la Résurrection et au tombeau vide vu qu'aller vers Lui c'est l'Accueillir Ressuscité et Mort pour nous !
ce fichu culte de la liberté c'est encore une des réaction d'une certaine religiosité qui se sent coincé fasse a la pression du monde qui revendique sa liberté sur dieu, c'est la même réaction que fasse a la science après avoir affirmé que le soleil tournait autour de la terre.
dans La foi il n'y a pas de soucis de liberté vu que c'est librement a Lui que l'on va puisque l'on l'aime et qu'Il se montre transparent par l'Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Méditation 229: Ce qui rend passionnant nos vies.   Sam 18 Avr 2009, 10:58

oui la foi va jusque la!!!
paul
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
 
Méditation 229: Ce qui rend passionnant nos vies.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation 229: Ce qui rend passionnant nos vies.
» Parole et méditation du lundi 16 février:« Ouvre mes yeux...aux merveilles de ta Loi »
» Pendant ma méditation, mon corps devient lourd et j'ai l'impression que je vais m'évanouir.
» Sensations physiques lors de la méditation
» Méditation dominicale : De la richesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: