DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Justice distributive et dignité de la personne!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Justice distributive et dignité de la personne!   Jeu 02 Avr 2009, 21:05

Citation :
1. Selon Aristote : c'est la première espèce de la justice particulière qui s'exerce dans la distribution des honneurs ou des richesse ou des autres avantages qui peuvent être répartis entre les membres d'une communauté politique.

À l'inverse de la justice commutative qui établit une égalité arithmétique, la justice distributive établit une égalité géométrique. Elle prône la distribution selon le mérite, faisant cas des inégalités entre les personnes. Aux personnes inégales, des parts inégales.

Les droits, obligations, charges et avantages, sont répartis dans le respect de critères qui varient selon l'idéologie de l'époque antique. À chacun son rang, ses mérites, ses besoins et ses actions.

2. C'est suivant ce principe de justice distributive qu'étaient formés les gouvernements grecs dans l'Antiquité.

3. Aujourd'hui, la justice distributive est synonyme de justice sociale. Ainsi, elle a pour but de réduire les inégalités injustes et d'augmenter l'égalités « justes », selon la vision d'Aristote de la justice.

4. Autrement dit, la justice distributive est la distribution de biens communs selon les mérites de chacun.


Quelle est votre opinion?






Aristote considérait, aussi, dans ses Politiques, que certains hommes naissaient esclaves. Aujourd'hui, avec l'héritage du Christianisme, le concept de personne prime(Maritain, Mounier, Margerie). Ainsi, tous les citoyens sont égaux, puisque chacun est une personne. De sorte que, la justice distributive doit répartir de façon équitable l'ensemble des biens sociaux(P.N.B).

En conséquence, l'État doit offrir un revenu minimum VITAL pour tous les exclus "involontaires" du travail. Ce caractère involontaire devant être vérifié, sous peine d'injustice sociale pour les autres travailleurs, soit médicalement, soit par une participation à de la recherche active d'emploi dans les CLÉ, assortie d'une prestation minimale VITALE, jusqu'à embauche effective, selon des normes du travail raisonnables, comme cela se pratique déjà en Allemagne!

Pourquoi ne le faisons-nous pas? A cause de l'aliénation américanistique que nous subissons béatement!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 09:21

Le communisme aussi, voulait de l'égalité en tout envers tous !

En spoliant les fortunes il créait déjà, une civilisation de mort !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 09:55

Zibou et les poncifs :

En France le minimum vital (insuffisant) s'appelle le SMIC ou maintenant le RSA.
Le contrôle du caractère "involontaire" de l'incapacité de produire s'exerce par l'ANPE-Assedic, la médecine du travail, la COTOREP...

Pour info une délégation américaine est venue en France récemment pour examiner l'ensemble du dispositif français... pour le transposer aux USA.

Qu'il faille améliorer ne fait de doute pour personne.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:05

doris a écrit:
Le communisme aussi, voulait de l'égalité en tout envers tous !

En spoliant les fortunes il créait déjà, une civilisation de mort !

Il ne s'agit pas de communisme mais de Républicanisme. En effet, l'égalité de droit n'existe qu'en vertu d'une participation égale au suffrage universel. Cette égalité de droit n'est, certes, pas une égalité de fait(d'objet). Néanmoins, elle pose la question de l'équité(égalité de rapport), au sujet de la redistribution de la richesse produite collectivement, grâce aux avantages de l'association citoyenne(État): savoir, sécurité et division du travail. Que serions-nous sans la cité: des primates (cf. l'enfant sauvage)!

Ainsi, il est inique de ne pas assurer un minimum vital pour tous les excluts involontaires du travail. Car, il sont citoyens et doivent pouvoir exercer leur participation démocratique: en premier lieu, vivre décemment!

Il serait aussi inique d'interdire un juste profit. Toutefois, parce que l'essence du profit, c'est la plus-value ,ou le vol(Proudhon, Marx), il faut que l'État joue le rôle de Robin des bois. Il doit donc, permettre, à la fois le profit et la survie de tous ses ressortissants.

En ce début de XXIe siècle, il faut comprendre que le conflit n'est plus entre les classes mais entre l'État démocratique(TOUT) et le Capital(PARTIE). C'est pourquoi, le Capital tente, depuis l'effondrement du régime communiste, de détruire l'État, par la mondialisation des marchés(entendons: de la pauvreté) et la crise économique bidon actuelle, dûe aux trésors de pillage, extorqués au juste impôt, non redistribués socialement et enfouis dans les paradis fiscaux.

Gordon Brown, de l'Angleterre, au G20, déclarait que la "crise" exigerait l'investissement de 4000 milliards$ de deniers publics pour redémarrer l'économie. Or, 10 000 milliards$ d'impôts impayés(deniers publics) se reposent dans les paradis fiscaux.

Alors, qui spolie qui? Qui veut la mort de la civilisation, à votre avis?


Dernière édition par saint Zibou le Lun 13 Avr 2009, 19:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:11

Tu as certainement une grande compétence en matière de républicanisme, cher zibou ! Pour moi, c'est voleur, corruption, mensonge, et autres secrets d'états !!!!!!!!!!!!!!!!

Pourquoi s'évertuer à inventer ce qui n'existe pas : l'égalité entre les uns et les autres ? Il y a les petits, les grands, les gros, les maigres ! Il y a ceux qui sont très, très intelligents, et d'autres seulement très intelligents ! Donc, il n'y a pas d'égalité !
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:13

doris a écrit:
Tu as certainement une grande compétence en matière de républicanisme, cher zibou ! Pour moi, c'est voleur, corruption, mensonge, et autres secrets d'états !!!!!!!!!!!!!!!!

Pourquoi s'évertuer à inventer ce qui n'existe pas : l'égalité entre les uns et les autres ? Il y a les petits, les grands, les gros, les maigres ! Il y a ceux qui sont très, très intelligents, et d'autres seulement très intelligents ! Donc, il n'y a pas d'égalité !

Alors, remettons en marche les chambres à gaz! affraid


Dernière édition par saint Zibou le Lun 13 Avr 2009, 19:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:16

adamev a écrit:
Zibou et les poncifs :

En France le minimum vital (insuffisant) s'appelle le SMIC ou maintenant le RSA.
Le contrôle du caractère "involontaire" de l'incapacité de produire s'exerce par l'ANPE-Assedic, la médecine du travail, la COTOREP...

Pour info une délégation américaine est venue en France récemment pour examiner l'ensemble du dispositif français... pour le transposer aux USA.

Qu'il faille améliorer ne fait de doute pour personne.

Alors, si c'est si banal, pourquoi ne le faisons-nous pas? Alors, pourquoi ne récupérons-nous pas les 10 000 milliards $ fraudés des paradis fiscaux, pour redémarrer l'économie mondiale: 4000 milliards???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:21

saint Zibou a écrit:
doris a écrit:
Tu as certainement une grande compétence en matière de républicanisme, cher zibou ! Pour moi, c'est voleur, corruption, mensonge, et autres secrets d'états !!!!!!!!!!!!!!!!

Pourquoi s'évertuer à inventer ce qui n'existe pas : l'égalité entre les uns et les autres ? Il y a les petits, les grands, les gros, les maigres ! Il y a ceux qui sont très, très intelligents, et d'autres seulement très intelligents ! Donc, il n'y a pas d'égalité !

Alors, remettons en marche les chambres à gaz! affraid

Allez, allez, c'est Pâques ! Ressuscitons !
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:23

doris a écrit:
saint Zibou a écrit:
doris a écrit:
Tu as certainement une grande compétence en matière de républicanisme, cher zibou ! Pour moi, c'est voleur, corruption, mensonge, et autres secrets d'états !!!!!!!!!!!!!!!!

Pourquoi s'évertuer à inventer ce qui n'existe pas : l'égalité entre les uns et les autres ? Il y a les petits, les grands, les gros, les maigres ! Il y a ceux qui sont très, très intelligents, et d'autres seulement très intelligents ! Donc, il n'y a pas d'égalité !

Alors, remettons en marche les chambres à gaz! affraid

Allez, allez, c'est Pâques ! Ressuscitons !

Le seul lieu où le monde ressuscite, c'est au sein de l'Église. Or, c'est celle-ci qui a permis la démocratie et la justice sociale, en prônant l'égalité des baptisés. Alors, peut-on se dire chrétien et rejeter l'égalité politique et l'équité sociale de la démocratie?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:27

saint Zibou a écrit:
doris a écrit:
saint Zibou a écrit:
doris a écrit:
Tu as certainement une grande compétence en matière de républicanisme, cher zibou ! Pour moi, c'est voleur, corruption, mensonge, et autres secrets d'états !!!!!!!!!!!!!!!!

Pourquoi s'évertuer à inventer ce qui n'existe pas : l'égalité entre les uns et les autres ? Il y a les petits, les grands, les gros, les maigres ! Il y a ceux qui sont très, très intelligents, et d'autres seulement très intelligents ! Donc, il n'y a pas d'égalité !

Alors, remettons en marche les chambres à gaz! affraid

Allez, allez, c'est Pâques ! Ressuscitons !

Le seul lieu où le monde ressuscite, c'est au sein de l'Église. Or, c'est celle-ci qui a permis la démocratie et la justice sociale, en prônant l'égalité des baptisés. Alors, peut-on se dire chrétien et rejeter l'égalité politique et l'équité sociale de la démocratie?

bof !!!!! Zibou et ses vérités à lui tout seul : j'abandonne !
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:46

doris a écrit:


bof !!!!! Zibou et ses vérités à lui tout seul : j'abandonne !

Margerie, Bertrand de. La Trinité.

Maritain, Jacques. Christianisme et démocratie.

Mounier, Emmanuel. Le Personnalisme.

Steenberghen, Fernand Van. Ontologie.

En effet, je suis bien seul... :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Lun 13 Avr 2009, 19:54

Où mal seul, Zibou !!!!

'Ils sont finis les temps de la Passion'


Ressuscitons, ressuscitons.... Après, ça sera trop tard !
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Mar 14 Avr 2009, 19:58

saint Zibou a écrit:
Citation :
1. Selon Aristote : c'est la première espèce de la justice particulière qui s'exerce dans la distribution des honneurs ou des richesse ou des autres avantages qui peuvent être répartis entre les membres d'une communauté politique.

À l'inverse de la justice commutative qui établit une égalité arithmétique, la justice distributive établit une égalité géométrique. Elle prône la distribution selon le mérite, faisant cas des inégalités entre les personnes. Aux personnes inégales, des parts inégales.

Les droits, obligations, charges et avantages, sont répartis dans le respect de critères qui varient selon l'idéologie de l'époque antique. À chacun son rang, ses mérites, ses besoins et ses actions.

2. C'est suivant ce principe de justice distributive qu'étaient formés les gouvernements grecs dans l'Antiquité.

3. Aujourd'hui, la justice distributive est synonyme de justice sociale. Ainsi, elle a pour but de réduire les inégalités injustes et d'augmenter l'égalités « justes », selon la vision d'Aristote de la justice.

4. Autrement dit, la justice distributive est la distribution de biens communs selon les mérites de chacun.


Quelle est votre opinion?






Aristote considérait, aussi, dans ses Politiques, que certains hommes naissaient esclaves. Aujourd'hui, avec l'héritage du Christianisme, le concept de personne prime(Maritain, Mounier, Margerie). Ainsi, tous les citoyens sont égaux, puisque chacun est une personne. De sorte que, la justice distributive doit répartir de façon équitable l'ensemble des biens sociaux(P.N.B).

En conséquence, l'État doit offrir un revenu minimum VITAL pour tous les exclus "involontaires" du travail. Ce caractère involontaire devant être vérifié, sous peine d'injustice sociale pour les autres travailleurs, soit médicalement, soit par une participation à de la recherche active d'emploi dans les CLÉ, assortie d'une prestation minimale VITALE, jusqu'à embauche effective, selon des normes du travail raisonnables, comme cela se pratique déjà en Allemagne!

Pourquoi ne le faisons-nous pas? A cause de l'aliénation américanistique que nous subissons béatement!

Cher Saint Zibou,

excusez moi mais Saint thomas fait la distinction entre justice distributive et commutative.

Pour bien comprendre la différence, il faut, à mon sens comprendre justice dans le sens de Droit.

La justice distributive étant le Droit de la distribution des biens communs.

La justice commutative étant le Droit des relations inter-individuelles.


Aristote et Saint homas ne dise pas qu'il faut un revenu minimum mais constate que le droit de la distribution des biens ne répond pas à la même logique que celui qui regit les relations entre personne.

Une société dans laquelle il n'y aurait qu'une justice distributive serait une société dans laquelle l'état ne règlerait pas les relations contractuelle par exemple, ou la filliation, la mariage.


Une société dans laquelle il n'y aurait qu'une justice commutative serait une société sans état ou un état sans budget, ce qui est impossible.

Quel que soit le type d'organisation sociale, il y a une justice distributive dont la réalisation différe.


Justice distributive ne veut pas dire donner de l'argent au pauvre. Par exemple, en tant de guerre, le budget va prioritairement à la défense car la justice distributive veut que dans ce cas, les militaires reçoivent plus d'argent.

Au cours d'une épidémie, les médecins prendront la place des militaires. Il n'y pas moins de justice distributive dans un cas que dans l'autre.


Chez les libéraux, la justice distributive est assurée par le marché puisque chacun y reçoit, d'aprés eux, selon son mérite.


Il n'y a donc pas moins de justice distributive dans un système libéral que dans un système fortement régulé, seule sa réalisation est différente.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Mar 14 Avr 2009, 20:00

SJA a écrit:
saint Zibou a écrit:
Citation :
1. Selon Aristote : c'est la première espèce de la justice particulière qui s'exerce dans la distribution des honneurs ou des richesse ou des autres avantages qui peuvent être répartis entre les membres d'une communauté politique.

À l'inverse de la justice commutative qui établit une égalité arithmétique, la justice distributive établit une égalité géométrique. Elle prône la distribution selon le mérite, faisant cas des inégalités entre les personnes. Aux personnes inégales, des parts inégales.

Les droits, obligations, charges et avantages, sont répartis dans le respect de critères qui varient selon l'idéologie de l'époque antique. À chacun son rang, ses mérites, ses besoins et ses actions.

2. C'est suivant ce principe de justice distributive qu'étaient formés les gouvernements grecs dans l'Antiquité.

3. Aujourd'hui, la justice distributive est synonyme de justice sociale. Ainsi, elle a pour but de réduire les inégalités injustes et d'augmenter l'égalités « justes », selon la vision d'Aristote de la justice.

4. Autrement dit, la justice distributive est la distribution de biens communs selon les mérites de chacun.


Quelle est votre opinion?






Aristote considérait, aussi, dans ses Politiques, que certains hommes naissaient esclaves. Aujourd'hui, avec l'héritage du Christianisme, le concept de personne prime(Maritain, Mounier, Margerie). Ainsi, tous les citoyens sont égaux, puisque chacun est une personne. De sorte que, la justice distributive doit répartir de façon équitable l'ensemble des biens sociaux(P.N.B).

En conséquence, l'État doit offrir un revenu minimum VITAL pour tous les exclus "involontaires" du travail. Ce caractère involontaire devant être vérifié, sous peine d'injustice sociale pour les autres travailleurs, soit médicalement, soit par une participation à de la recherche active d'emploi dans les CLÉ, assortie d'une prestation minimale VITALE, jusqu'à embauche effective, selon des normes du travail raisonnables, comme cela se pratique déjà en Allemagne!

Pourquoi ne le faisons-nous pas? A cause de l'aliénation américanistique que nous subissons béatement!

Cher Saint Zibou,

excusez moi mais Saint thomas fait la distinction entre justice distributive et commutative.

Pour bien comprendre la différence, il faut, à mon sens comprendre justice dans le sens de Droit.

La justice distributive étant le Droit de la distribution des biens communs qui s'articule autour du mérite.

La justice commutative étant le Droit des relations inter-individuelles qui s'articule autour de l'égalité des parties.


Aristote et Saint homas ne disent pas qu'il faut un revenu minimum mais constate que le droit de la distribution des biens ne répond pas à la même logique que celui qui regit les relations entre personne.

Une société dans laquelle il n'y aurait qu'une justice distributive serait une société dans laquelle l'état ne règlerait pas les relations contractuelle par exemple, ou la filliation, ou le mariage.


Une société dans laquelle il n'y aurait qu'une justice commutative serait une société sans état ou un état sans budget, ce qui est impossible.

Quel que soit le type d'organisation sociale, il y a une justice distributive dont la réalisation différe.


Justice distributive ne veut pas dire donner de l'argent au pauvre. Par exemple, en tant de guerre, le budget va prioritairement à la défense car la justice distributive veut que dans ce cas, les militaires reçoivent plus d'argent.

Au cours d'une épidémie, les médecins prendront la place des militaires. Il n'y pas moins de justice distributive dans un cas que dans l'autre.


Chez les libéraux, la justice distributive est assurée par le marché puisque chacun y reçoit, d'aprés eux, selon son mérite.


Il n'y a donc pas moins de justice distributive dans un système libéral que dans un système fortement régulé, seule sa réalisation est différente.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Mar 14 Avr 2009, 20:44

SJA a écrit:


Cher Saint Zibou,

excusez moi mais Saint thomas fait la distinction entre justice distributive et commutative.

Pour bien comprendre la différence, il faut, à mon sens comprendre justice dans le sens de Droit.

La justice distributive étant le Droit de la distribution des biens communs.

La justice commutative étant le Droit des relations inter-individuelles.


Aristote et Saint homas ne dise pas qu'il faut un revenu minimum mais constate que le droit de la distribution des biens ne répond pas à la même logique que celui qui regit les relations entre personne. Evidemment, puisqu'ils ignoraient la notion de Personne, au sens politique. Ce qui ne signifie pas que ce concept soit incompatible avec une cadre de réflexion aristotéloco-thomiste.



Quel que soit le type d'organisation sociale, il y a une justice distributive dont la réalisation différe.
Evidemment, le nazisme distribuait aussi le Zyklon B selon les mérités allégués de chacuns...

Justice distributive ne veut pas dire donner de l'argent au pauvre. En effet, sans la notion de Personne, ça peut-être aussi la chambre à gaz!




Chez les libéraux, la justice distributive est assurée par le marché puisque chacun y reçoit, d'aprés eux, selon son mérite. Or, le marché, qui le garantit? L'État, en démocratie, par le suffrage universel! Donc, chaque citoyen mérite de recevoir le minimum vital, en cas d'exclusion involontaire du travail, en tant que citoyen.


Il n'y a donc pas moins de justice distributive dans un système libéral que dans un système fortement régulé, seule sa réalisation est différente.
Le système, auquel vous faites allusion, est libéral, économiquement, et fasciste, politiquement... A l'inverse, un système fortement régulé est véritablement démocratique et républicain, politiquement et économiquement.


Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Mar 14 Avr 2009, 20:45

saint Zibou a écrit:
SJA a écrit:


Cher Saint Zibou,

excusez moi mais Saint thomas fait la distinction entre justice distributive et commutative.

Pour bien comprendre la différence, il faut, à mon sens comprendre justice dans le sens de Droit.

La justice distributive étant le Droit de la distribution des biens communs.

La justice commutative étant le Droit des relations inter-individuelles.


Aristote et Saint homas ne dise pas qu'il faut un revenu minimum mais constate que le droit de la distribution des biens ne répond pas à la même logique que celui qui regit les relations entre personne. Evidemment, puisqu'ils ignoraient la notion de Personne, au sens politique. Ce qui ne signifie pas que ce concept soit incompatible avec une cadre de réflexion aristotéloco-thomiste.



Quel que soit le type d'organisation sociale, il y a une justice distributive dont la réalisation différe.
Evidemment, le nazisme distribuait aussi le Zyklon B selon les mérités allégués de chacuns...

Justice distributive ne veut pas dire donner de l'argent au pauvre. En effet, sans la notion de Personne, ça peut-être aussi la chambre à gaz!




Chez les libéraux, la justice distributive est assurée par le marché puisque chacun y reçoit, d'aprés eux, selon son mérite. Or, le marché, qui le garantit? L'État, en démocratie, par le suffrage universel! Donc, chaque citoyen mérite de recevoir le minimum vital, en cas d'exclusion involontaire du travail, en tant que citoyen.


Il n'y a donc pas moins de justice distributive dans un système libéral que dans un système fortement régulé, seule sa réalisation est différente.
Le système, auquel vous faites allusion, est libéral, économiquement, et fasciste, politiquement... A l'inverse, un système fortement régulé est véritablement démocratique et républicain, politiquement et économiquement.


Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Mar 14 Avr 2009, 20:45

saint Zibou a écrit:
saint Zibou a écrit:
SJA a écrit:


Cher Saint Zibou,

excusez moi mais Saint thomas fait la distinction entre justice distributive et commutative.

Pour bien comprendre la différence, il faut, à mon sens comprendre justice dans le sens de Droit.

La justice distributive étant le Droit de la distribution des biens communs.

La justice commutative étant le Droit des relations inter-individuelles.


Aristote et Saint homas ne dise pas qu'il faut un revenu minimum mais constate que le droit de la distribution des biens ne répond pas à la même logique que celui qui regit les relations entre personne. Evidemment, puisqu'ils ignoraient la notion de Personne, au sens politique. Ce qui ne signifie pas que ce concept soit incompatible avec un cadre de réflexion aristotélico-thomiste.



Quel que soit le type d'organisation sociale, il y a une justice distributive dont la réalisation différe.
Evidemment, le nazisme distribuait aussi le Zyklon B selon les mérités allégués de chacuns...

Justice distributive ne veut pas dire donner de l'argent au pauvre. En effet, sans la notion de Personne, ça peut-être aussi la chambre à gaz!




Chez les libéraux, la justice distributive est assurée par le marché puisque chacun y reçoit, d'aprés eux, selon son mérite. Or, le marché, qui le garantit? L'État, en démocratie, par le suffrage universel! Donc, chaque citoyen mérite de recevoir le minimum vital, en cas d'exclusion involontaire du travail, en tant que citoyen.


Il n'y a donc pas moins de justice distributive dans un système libéral que dans un système fortement régulé, seule sa réalisation est différente.
Le système, auquel vous faites allusion, est libéral, économiquement, et fasciste, politiquement... A l'inverse, un système fortement régulé est véritablement démocratique et républicain, politiquement et économiquement.


Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Justice distributive et dignité de la personne!   Mar 14 Avr 2009, 20:46

saint Zibou a écrit:
saint Zibou a écrit:
saint Zibou a écrit:
SJA a écrit:


Cher Saint Zibou,

excusez moi mais Saint thomas fait la distinction entre justice distributive et commutative.

Pour bien comprendre la différence, il faut, à mon sens comprendre justice dans le sens de Droit.

La justice distributive étant le Droit de la distribution des biens communs.

La justice commutative étant le Droit des relations inter-individuelles.


Aristote et Saint homas ne dise pas qu'il faut un revenu minimum mais constate que le droit de la distribution des biens ne répond pas à la même logique que celui qui regit les relations entre personne. Evidemment, puisqu'ils ignoraient la notion de Personne, au sens politique. Ce qui ne signifie pas que ce concept soit incompatible, avec un cadre de réflexion aristotélico-thomiste.



Quel que soit le type d'organisation sociale, il y a une justice distributive dont la réalisation différe.
Evidemment, le nazisme distribuait aussi le Zyklon B, selon les mérites allégués de chacun...

Justice distributive ne veut pas dire donner de l'argent au pauvre. En effet, sans la notion de Personne, ça peut être aussi la chambre à gaz!




Chez les libéraux, la justice distributive est assurée par le marché puisque chacun y reçoit, d'aprés eux, selon son mérite. Or, le marché, qui le garantit? L'État, en démocratie, par le suffrage universel! Donc, chaque citoyen mérite de recevoir le minimum vital, en cas d'exclusion involontaire du travail, en tant que citoyen.


Il n'y a donc pas moins de justice distributive dans un système libéral que dans un système fortement régulé, seule sa réalisation est différente.
Le système, auquel vous faites allusion, est libéral, économiquement, et fasciste, politiquement... A l'inverse, un système fortement régulé est véritablement démocratique et républicain, politiquement et économiquement.


Revenir en haut Aller en bas
 
Justice distributive et dignité de la personne!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Justice distributive et dignité de la personne!
» les applications dela justice distributive
» Enseignement de la retraite à propos du Jugement de Dieu
» Les guides et l'autorisation de faire justice-d'attaquer une autre personne
» La question cruciale de la dignité intangible de la personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: