DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Buveur et ivrogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Buveur et ivrogne   Mar 31 Mar 2009, 19:41

Nous savons par Saint Paul que l'ivrognerie est un péché grave car il empêche d'hériter du royaume des cieux. La question est celle ci :
Où s'arrête le buveur et où apparait l'ivrogne ?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Buveur et ivrogne   Mar 31 Mar 2009, 20:02

1 Corinthiens 5:11 Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme.

1 Corinthiens 6:10 ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buveur et ivrogne   Mer 01 Avr 2009, 13:43

= On ne peut se dire "frère" dans le Christ, et continuer à pratiquer le péché... Shocked

Saint Jean le dit bien :

"Quiconque, en effet, commet le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient démontrées coupables,
mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, afin que soit manifesté que ses oeuvres sont faites en Dieu." Jn 3, 20-21

Le diable est "le père du mensonge", affirme Jésus ; on peut dire une chose mais pratiquer son contraire : il faut être en vérité avec soi-même, "un"! :sts: I love you

L'ivrogne, semble-t-il, est celui qui se donne de bonnes (mauvaises) raisons de boire inconsidérément, avec excès. :twisted:
En quelque sorte, il soumet sa volonté à son "idole", sa dépendance... Shocked Il n'est donc pas maître de lui-même, de sa liberté.
(quand on sait que l'ivraie tire son nom de ses propriétés légèrement enivrantes, on peut faire un parallèle intéressant avec l'ébriété en général, et au sens figuré ;) )

Le buveur lui, peut vouloir cesser de s'adonner à l'alcool, mais sans forcément y réussir... il est de bonne foi, si j'ose dire! Very Happy
Et il conserve la maîtrise de soi, de sa raison.


Dernière édition par Fanny le Mer 01 Avr 2009, 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Buveur et ivrogne   Mer 01 Avr 2009, 13:51

Quoique nous puissions employer les mots pour une même signification on pourrait cependant les distinguer ainsi:Le buveur boit des doses trop importantes mais en général le sait et il est capable de se limiter l'ivrogne est dans une maladie où il ne se rend plus compte de sa dépendance et il s'adonne constamment à la boisson jusqu'à l'ivresse,jusq'à plus soif,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buveur et ivrogne   Mer 01 Avr 2009, 14:02

Thumright C'est tout à fait cela...
Je prolongeais mon message précédent au même moment que tu postais le tien, cher Enlui. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Buveur et ivrogne   Mer 01 Avr 2009, 17:03

Oui, c'est une question de juste milieu, comme toujours. L'ivrognerie démarre là où la maîtrise de soi, réitérée, apparait.

Noé se saoula un jour mais il n'avait pas l'expérience de l'alcool. Ce n'est donc pas de l'ivrognerie.


Citation :
Genèse 9, 20 Noé, le cultivateur, commença de planter la vigne.
Genèse 9, 21 Ayant bu du vin, il fut enivré et se dénuda à l'intérieur de sa tente.
Genèse 9, 22 Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père et avertit ses deux frères au-dehors.
Genèse 9, 23 Mais Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent tous deux sur leur épaule et, marchant à reculons, couvrirent la nudité de leur père ; leurs visages étaient tournés en arrière et ils ne virent pas la nudité de leur père.
Genèse 9, 24 Lorsque Noé se réveilla de son ivresse, il apprit ce que lui avait fait son fils le plus jeune.
Genèse 9, 25 Et il dit : "Maudit soit Canaan! Qu'il soit pour ses frères le dernier des esclaves!"


S'il avait recommencé ... drunken

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Buveur et ivrogne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Buveur et ivrogne
» [Euthrix potatoria] Chenille Buveuse - Bombyx Buveur ?
» Fin programmée d'un grand buveur
» Qu'est-ce qui poussait certains à dire que Jésus était un glouton et un ivrogne ?
» les ivrogne n'hériterons pas le Royaume de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: