DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 question sur l'avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 06:30

Melchisédech a écrit:
Sans doute parce que l'Église considère l'avortement comme un crime suffisamment grave pour nécessiter l'excommunication automatique.

C'est surtout parce que la majorité des catholique considère l'avortement non comme un crime, mais comme un progrès.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 07:56

Arnaud Dumouch a écrit:
L'avortement n'est pas permis en cas de danger (toute grossesse implique un danger) mais uniquement si la mère, ou l'enfant, ou les deux, mourront.

Et comme Dieu seul sait quand mourra qui, l'avortement est dans tous les cas un crime passible de l'excommunication .....
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 08:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Melchisédech a écrit:
Sans doute parce que l'Église considère l'avortement comme un crime suffisamment grave pour nécessiter l'excommunication automatique.

C'est surtout parce que la majorité des catholique considère l'avortement non comme un crime, mais comme un progrès.

Votre affirmation est non seulment hasardeuse mais en plus diffamatoire à l'endroit des cathos qui ne sont pas de votre mouvance absolutiste.

Tous les cathos que je connais sont non seulement hostiles à l'avortement en général (comme je le suis moi-même) et surtout en tant que moyen contraceptif mais vous ne ferez pas admettre l'absence totale de circonstances propres à le justifier.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 09:51

cébé a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
L'avortement n'est pas permis en cas de danger (toute grossesse implique un danger) mais uniquement si la mère, ou l'enfant, ou les deux, mourront.

Et comme Dieu seul sait quand mourra qui, l'avortement est dans tous les cas un crime passible de l'excommunication .....

Non car le médecin ne doit pas tenir compte du miracle possible. Juste de la certitude de sa science;

Ex : avortement obligatoire en cas de grossesse extra utérine.

Avortement autorisé dans le cas de Caroline Aigle (enceinte avec un cancer). Mais elle qui n'était pas chrétienne, choisit de retarder son traitement pour avoir son enfant.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 10:08

Merci Arnaud !

... J'avoue quand même que mon intervention était limite provocatrice Mr.Red
Mais tu dois en avoir l'habitude, toi qui enseignes à des ado Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 10:16

Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 22:57

MERCI Arnaud
aujourd'hui avec les 4em nous avons abordé le theme de la loi ,grace a ces discutions j'ai pus leur dire tout ce que j'avais appris ici,

ces jeunes ne pratique pas et pourtant ils ont ete choqué sde l'excommunication automatique,comme quoi cela marque les consciences,et surement pour de longue année......
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Sam 14 Mar 2009, 13:39

Remarque sur l'avortement, l'excommunication latae sentenciae :

cébé a écrit:
Parlons de l'homme, le mâle, celui qui viole ou juste permet que sa semence féconde un ovule.
Quoique ce terme de permet prête à confusion, puisque cet homme ne le veut pas.
Partons de là : un homme se place dans les conditions pour mettre enceinte une femme.

S'il y a avortement, cet homme sera ipso facto responsable, selon moi.
Donc il est excommunié lui aussi.

Un géniteur, violeur ou "de passage", ne peut pas ne pas être au courant des suites possibles de ses actes ... Un "elle n'a qu'à avorter" est implicite ...


Je remets ici ma remarque-question qui sur le fil dédié au cas brésilien n'a pas suscité de réponse tant ce sujet est fourni.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Sam 14 Mar 2009, 13:45

cébé a écrit:


Un géniteur, violeur ou "de passage", ne peut pas ne pas être au courant des suites possibles de ses actes ... Un "elle n'a qu'à avorter" est implicite ...


Je remets ici ma remarque-question qui sur le fil dédié au cas brésilien n'a pas suscité de réponse tant ce sujet est fourni.

Chère Cébé, encore une fois, vous confondez la notion de "péché mortel" qui met en danger le salut éternel d'un homme (ici, c'est le cas du violeur et ceux qui ont poussé à l'avortement).

et l'excommunication qui est une peine ecclésiastique à but éducatif lorsqu'un péché particulier est, à telle époque, considéré comme "un bien" par les catholiques.

Saint Paul emploie à son époque l'excommunication pour l'inceste car, à son époque, les nouveaux chrétiens sortant du paganisme romain, ne voyaient pas trop pourquoi c'était grave. Ce n'est plus le cas aujourd'hui :

Citation :
1 Corinthiens 5, 1 On n'entend parler que d'inconduite parmi vous, et d'une inconduite telle qu'il n'en existe pas même chez les païens ; c'est à ce point que l'un de vous vit avec la femme de son père!
1 Corinthiens 5, 2 Et vous êtes gonflés d'orgueil! Et vous n'avez pas plutôt pris le deuil, pour qu'on enlevât du milieu de vous celui qui a commis cet acte!
1 Corinthiens 5, 3 Eh bien! moi, absent de corps, mais présent d'esprit, j'ai déjà jugé, comme si j'étais présent, celui qui a perpétré une telle action.
1 Corinthiens 5, 4 Il faut qu'au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit nous étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus,
1 Corinthiens 5, 5 nous livrions cet individu à Satan pour la perte de sa chair, afin que l'esprit soit sauvé au Jour du Seigneur.
1 Corinthiens 5, 6 Il n'y a pas de quoi vous glorifier! Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte?
1 Corinthiens 5, 7 Purifiez-vous du vieux levain pour être une pâte nouvelle, puisque vous êtes des azymes. Car notre pâque, le Christ, a été immolée.

Donc, à notre époque où chacun condamne avec horreur l'inceste et le viol, il n'y a plus d'excommunication pour ces péchés mortels évidents.

Par contre, pour l'avortement considéré par la majorité des catholiques au même niveau qu'une simple contraception What a Face , l'excommunication est pastoralement utile.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Sam 14 Mar 2009, 18:59

Qui est excommunié quand il y a avortement au sein d'un couple ayant procréé? ... la femme et ceux qui l'aident/la poussent/la conseillent dans ce sens (exemple : l'excommunication —temporaire— de la maman de la petite Brésilienne) ... Et le géniteur aussi, il me semble.


Et dans ma question, je ne vois pas cela du côté du concept viol ( qui n'est pas passible d'excommunication, je l'ai bien compris), mais de celui de complicité implicite d'avortement.
Le viol est bien entendu puni par les lois et n'a pas besoin d'une peine ecclésiastique à but éducatif, mais l'avortement qui s'ensuit, oui! ... Or quand il y a viol ET grossesse ==> le violeur se met en condition d'être complice d'un avortement. Il devrait être excommunié dans un but éducatif lui aussi, pas en temps que violeur, mais que complice d'un avortement .... A moins qu'il prenne le risque de se dénoncer en s'opposant à l'avortement ...

Je chipote, je chipote :P
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Dim 15 Mar 2009, 17:21

Vous ne chipotez pas , chère cébé . Vous posez une excellente question , qui ne peut trouver de réponse que dans la psychanalyse , à mon humble avis . Je crois que certains violeurs pensent effectivement déjà - inconsciemment bien sûr - à l'avortement de leur victime . D'autres au contraire , veulent procréer , comme ce soldat qui , en Slavonie orientale , avait obligé sa victime à rester agenouillée au milieu de la rue
avec au cou , un écriteau : " Je porte l'enfant d'un Serbe " .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mar 01 Déc 2009, 21:17

Bonsoir a tous

je reprend une ancienne discussion pardonnez moi

voila ma question:si un catholique milite et facilite l'avortement en etant conscient du pecher qu'il commet sans qu'aucune autorite ecclesiastique ne soit au courant;et que cette personne veuille absolument recevoir la communion;que se passe-t-il pour elle

merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mar 01 Déc 2009, 21:47

TOBIE a écrit:
Bonsoir a tous

je reprend une ancienne discussion pardonnez moi

voila ma question:si un catholique milite et facilite l'avortement en etant conscient du pecher qu'il commet sans qu'aucune autorite ecclesiastique ne soit au courant;et que cette personne veuille absolument recevoir la communion;que se passe-t-il pour elle

merci

Bonsoir TOBIE,

Si je comprends bien la question, je te réponds que cette personne commettra le péché contre l'Esprit.. le péché impardonnable tant qu'elle ne se repentira pas !

Elle signera elle-même sa propre condamnation en communiant indignement à la table sainte.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mar 01 Déc 2009, 22:08

Bonsoir julienne

merci pour votre reponse,vous m'aidez flower

a bientot
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mar 01 Déc 2009, 22:09

TOBIE a écrit:
Bonsoir julienne

merci pour votre reponse,vous m'aidez flower

a bientot

Re-bonsoir TOBIE,

Je suis heureuse de pouvoir vous aider, vous apporter ma petite contribution sunny

Si vous avez d'autres questions, je suis à votre disposition ...
Revenir en haut Aller en bas
 
question sur l'avortement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» question sur l'avortement
» l'avortement, un dernier recours ou un droit?
» Démonstration philosophique de "L'illégitimité de la pratique de l'avortement chez l'être humain"
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Diacre question

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: