DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 question sur l'avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 11:37

Bonjour
je voudrais poser une question

si toutes personne qui avorte est d'office excomunié ,comment se fait il que personne ne soit au courant et continue de communier avec l'accord
des pretres,c'est a n'y plus rien comprendre

beaucoup de personne se pose la question,suis je en fait excomunié sans le savoir ?????
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 11:39

Il faut juste connaître son catéchisme...
Revenir en haut Aller en bas
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 11:41

Acri a écrit:
Il faut juste connaître son catéchisme...

LA REPONSE EST UN PEU COURTE
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 12:22

Sans doute. Mais, je veux souligner que l'enseignement du catéchisme, transformé en découverte de la catéchèse y est pour beaucoup, ainsi que le relativisme qui gangrène notre société.
Revenir en haut Aller en bas
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 13:06

Je suis entierement d'accord avec vous sur le relativisme de notre société,

c'est pourquoi je me pose la question ,aujourd'hui : qui selon les regles de l'eglise est encore a meme de communier, ?
entre lceux qui ont recoure a la contraception ,l' avortements ,la genetique


car peu de monde fait vraiment attention a ses directives
et pourtant sont ils excommuniés de facto ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 17:55

Cher Jean-Pierre, depuis 1983 et son nouveau Code de Droit Canonique, l'Eglise a effectivement mis l'avortement suivi d'un effet dans les cas d'excommunication ipso facto.

Pendant 20 ans, elle n'a pas usé de cette pastorale, essayant plutôt de suppliez de bannir l'avortement (Jean-Paul II, mère Teresa).

Et cela n'a pas marché. Loin de diminuer, l'avortement se répand partout et détruit les âmes, les corps, les familles.

Elle a donc opté pour l'application d'une nouvelle pastorale plus forte et plus frappante : l'arme psychologique de l'excommunication MANIFESTEE. Elle l'a appliquée sur des dirigeants politiques, des candidats aux élections etc.

L'Eglise est sans illusion sur le résultat. Mais elle espère que, grâce à l'impact de cette pastorale, on sauvera quelques enfants.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Turquoise



Féminin Messages : 1392
Inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 18:17

Ou on peut avoir ce nouveau Code de Droit Canonique s'il vous plait?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 18:19

Oui ! Il est ici :

http://www.vatican.va/archive/cdc/index_fr.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 18:21

Il existe 7 cas d'excommunication ipso facto (Laetae Sententiae) dans ce code. Si l'avortement en fait parti, c'est que l'Eglise a vu venir, dans ce monde d'hédonisme, ce crime majeur qui est sans doute une des forme de cette prophéties : "L'abomination de la désolation dans le Temple saint" (le ventre de la femme).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 18:22

Arnaud Dumouch a écrit:

L'Eglise est sans illusion sur le résultat. Mais elle espère que, grâce à l'impact de cette pastorale, on sauvera quelques enfants.

Et si l'on en sauve un seul, cela aura valu le coup.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 18:29

Je crois que la Pastorale de l'Eglise ne parle pas assez de la cause FONDAMMENTALE de son opposition à l'avortement :

L'enfant a son âme très tôt (créée par Dieu). On le tue vraiment. On le prive de sa vie terrestre. A l'heure de sa propre mort, on le verra. Pourra-t-on se pardonner d'avoir tué son propre enfant ?"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 18:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Je crois que la Pastorale de l'Eglise ne parle pas assez de la cause FONDAMMENTALE de son opposition à l'avortement :

L'enfant a son âme très tôt (créée par Dieu). On le tue vraiment. On le prive de sa vie terrestre. A l'heure de sa propre mort, on le verra. Pourra-t-on se pardonner d'avoir tué son propre enfant ?"

Le problème est dans l'a-religion de nos contemporains : comment leur faire saisir un tel argument alors que pour la plupart ils ne croient en rien, le plus souvent par totale indifférence ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 19:19

&


Dernière édition par jean-pierre le Lun 09 Mar 2009, 22:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 20:40

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Je crois que la Pastorale de l'Eglise ne parle pas assez de la cause FONDAMMENTALE de son opposition à l'avortement :

L'enfant a son âme très tôt (créée par Dieu). On le tue vraiment. On le prive de sa vie terrestre. A l'heure de sa propre mort, on le verra. Pourra-t-on se pardonner d'avoir tué son propre enfant ?"

Le problème est dans l'a-religion de nos contemporains : comment leur faire saisir un tel argument alors que pour la plupart ils ne croient en rien, le plus souvent par totale indifférence ?

L'argument est COHÉRENT. Et les gens sont intéressés par la cohérence.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 21:00

Arnaud Dumouch a écrit:

L'argument est COHÉRENT. Et les gens sont intéressés par la cohérence.

L'argument est cohérent par rapport au reste de la religion. Mais comment le faire admettre comme tel face à quelqu'un qui ne croit pas vraiment qu'il y a une vie après la mort ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 21:05

On ne peut faire l'admettre. Mais on peut inquiéter, faire se poser des question, et pousser certaines femmes à ne plus prendre le risque de l'avortement. L'argument fonctionne très souvent avec mes élèves, je veux dire dans leurs intentions lorsqu'elles réfléchissent au cas de grossesse non désirée...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 21:13

Arnaud Dumouch a écrit:
On ne peut faire l'admettre. Mais on peut inquiéter, faire se poser des question, et pousser certaines femmes à ne plus prendre le risque de l'avortement. L'argument fonctionne très souvent avec mes élèves, je veux dire dans leurs intentions lorsqu'elles réfléchissent au cas de grossesse non désirée...

Oui, de ce point de vue, cela paraît efficace.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Lun 09 Mar 2009, 22:44



l'eglise va va t elle l'appliquer
a tous cette pastorale

ou seulement a queque cas ,

car il ne peut y avoir deux poids et deux mesures
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mar 10 Mar 2009, 05:58

Cher Jean-Pierre, l'Eglise applique à tous. L'excommunication laetae Sententiae est ipso facto. Seulement, ce n'est médiatisé que pour quelques cas (hommes politiques, médecins etc.)

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mar 10 Mar 2009, 23:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Jean-Pierre, l'Eglise applique à tous. L'excommunication laetae Sententiae est ipso facto. Seulement, ce n'est médiatisé que pour quelques cas (hommes politiques, médecins etc.)


merci de votre reponse
mais excommunier ca veux dire quoi dans les faits
si on va a confesse le probleme est reglé ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 05:20

Citation :
mais excommunier ca veux dire quoi dans les faits

On ne fait plus partie de l'Eglise catholique puisqu'on a posé un acte contradictoire avec sa foi. On ne peut plus franchir la porte d'une église comme fidèle catholique, mais seulement comme touriste.


C'est la grande différence avec le statut des divorcés remariés qui le peuvent car ils ne sont pas excommuniés.

Citation :
si on va a confesse le probleme est reglé ?

L'excommunication pour avortement peut effectivement être levée par un prêtre, sauf si l'évêque se l'a réservée.

il faut pour cela :
1° Recevoir le sacrement de pénitence (ce qui implique une contrition sincère pour son avortement).
2° Se faire signifier la levée de l'excommunication. Il sera alors demandé un engagement solennel démontrant que nous avons compris le lien absolu de l'interdiction de l'avortement avec la foi catholique et son engagement à ne plus jamais recommencer.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 21:14

Je viens de me renseigner sur le cathechisme le l'eglise catholique
cela differe tant soit peu de ce que vous me dite cher Arnaud

l' excomunication ipso facto. doit repondre a 3 regles pour etre effective

1 IL FAUT ETRE AU COURANT DE CETTE REGLE et la personne ne le sait ou tres peu
2 IL FAUT CROIRE QUE LE FETUS EST UN ETRE HUMMAIN la non plus tout le monde n'en est pas persuadé
3 IL FAUT AVOIR UNE PLEINE ET ENTIERE CONSCIENCE DE SON ACTE,,,,,

dit comme ca ca change beaucoup de chose
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 21:29

jean-pierre a écrit:
Je viens de me renseigner sur le cathechisme le l'eglise catholique
cela differe tant soit peu de ce que vous me dite cher Arnaud

l' excomunication ipso facto. doit repondre a 3 regles pour etre effective

1 IL FAUT ETRE AU COURANT DE CETTE REGLE et la personne ne le sait ou tres peu
2 IL FAUT CROIRE QUE LE FETUS EST UN ETRE HUMMAIN la non plus tout le monde n'en est pas persuadé
3 IL FAUT AVOIR UNE PLEINE ET ENTIERE CONSCIENCE DE SON ACTE,,,,,

dit comme ca ca change beaucoup de chose

scratch Pourriez-vous me mettre le texte ? Je crois que vous avez confondu la notion de "péché mortel" (théologie morale) et celle d'excommunication latae Sententiae (Droit canonique).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 21:40

j ai pris cela sur le Catholicisme pour les nuls
a la rubrique avortement
cela serait il faut ,,???
Revenir en haut Aller en bas
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 21:41

ET ILS PARLE BIEN D EXCOMMUNICATION
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 21:44

jean-pierre a écrit:
j ai pris cela sur le Catholicisme pour les nuls
a la rubrique avortement
cela serait il faut ,,???

J'en ai plus que l'impression !

Par définition, l'excommunication latae Sententiae concerne les catholiques qui conseillent ou accomplissent un avortement suivi d'effet.

Voici l'article du Code de Droit Canonique :

Citation :

C.1398 Qui procure un avortement, si l’effet s’en suit, encourt l’excommunication ‘latae sententiae’.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 21:58

Il faudrait que le code de droit canon concernant l'avortement soit modifié pour les cas semblables à celui de la fillette de 9 ans au Brésil. Car si on permet l'avortement en cas de danger pour la vie de la mère, dans le cas d'une enfant de 9 ans au corps encore fragile, le danger est évident!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:00

L'avortement n'est pas permis en cas de danger (toute grossesse implique un danger) mais uniquement si la mère, ou l'enfant, ou les deux, mourront.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:02

Mais dans le cas qui nous occupe, les médecins disent que l'enfant serait morte, donc l'avortement était nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:03

Arnaud Dumouch a écrit:
jean-pierre a écrit:
j ai pris cela sur le Catholicisme pour les nuls
a la rubrique avortement
cela serait il faut ,,???

J'en ai plus que l'impression !

Par définition, l'excommunication latae Sententiae concerne les catholiques qui conseillent ou accomplissent un avortement suivi d'effet.

Voici l'article du Code de Droit Canonique :

Citation :

C.1398 Qui procure un avortement, si l’effet s’en suit, encourt l’excommunication ‘latae sententiae’.

alors ca sort d'ou tout ce que je viens de lire le doit canonique ne confirme cela ,? car cela parait quand meme plus logique
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:03

Citation :
Mais dans le cas qui nous occupe, les médecins disent que l'enfant serait morte, donc l'avortement était nécessaire.

S'ils avaient dit cela, il n'y aurait jamais eu excommunication. En réalité, ils ont juste parlé de "grossesse à risque".

Quant au catéchisme pour les Nuls, il a juste fait une confusion avec le péché mortel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:20

vous voulez dire qu'il est ecrit par des gens qui n'y connaisse rien et qui pourrait mettre des choses fausses,cela m'etonne il est ecrit^par des personnes surement au fait de ces choses

donc celon vous l'avortement entraine excommunication mais n'est pas peché mortel SAUF S4IL EN REMPLIT LES CONDITIONS,
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:22

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Mais dans le cas qui nous occupe, les médecins disent que l'enfant serait morte, donc l'avortement était nécessaire.

S'ils avaient dit cela, il n'y aurait jamais eu excommunication. En réalité, ils ont juste parlé de "grossesse à risque".

Quant au catéchisme pour les Nuls, il a juste fait une confusion avec le péché mortel.

L'avortement d'une fillette de 9 ans bouleverse le Brésil

Rio de Janeiro, Lamia Oualalou
09/03/2009 | Mise à jour : 18:00

«Le viol est moins grave que l'avortement», a justifié l'archevêque de Recife qui a également excommunié la mère de la victime.

Enceinte de jumeaux, la fillette avait été violée par son beau-père. Les médecins qui ont mis fin à sa grossesse ont été excommuniés par l'archevêque de Recife.

Elle a tout juste 9 ans, mais victime de malnutrition, elle en apparaît même moins sur les photos. Ce mercredi des Cendres, alors que le Brésil tout entier émergeait de cinq jours de folie carnavalesque, elle a pu, pour la première fois de sa vie, quitter sa petite ville d'Alagoinha, pour se rendre à Recife, la capitale de l'État du Pernambouc, dans le Nordeste brésilien. Mais ce n'était pas des vacances. L'enfant a été conduite dans un hôpital, pour se faire avorter. Violée par son beau-père depuis l'âge de 6 ans, elle était enceinte de jumeaux. Interpellé par la police, l'homme a reconnu avoir également abusé de l'aînée de sa femme, une adolescente de 14 ans souffrant de déficiences mentales.

Lorsqu'il diagnostique la grossesse, le médecin José Severiano Cavalcanti est choqué : «Elle n'a même pas de seins.» Une vie sexuelle précoce, imposée par son violeur, a déclenché ses règles avant l'heure. Le praticien préconise immédiatement l'avortement. Au Brésil, comme dans la majorité des pays d'Amérique latine, il est considéré comme un crime. La loi ne l'autorise que dans deux exceptions, si la grossesse est provoquée par un viol, ou en cas de danger pour la santé de la mère. Ici, les deux arguments s'appliquent. La petite mesure 1,36 et pèse 33 kg, son corps est incapable de mener cette grossesse à terme.

Même si l'acte était légal, la fillette a dû attendre près de dix jours pour mettre fin à sa grossesse. L'archevêque de Recife et Olinda, Dom José Cardoso Sobrinho a fait appel au président du tribunal de justice et demandé à la clinique qui accueillait la petite de refuser l'avortement. «La loi de Dieu est au-dessus de la loi des hommes», a-t-il argumenté. Mère et fille ont quitté l'établissement médical, pour se réfugier en cachette dans un autre, connu pour accueillir des femmes victimes de violences sexuelles.

Dom José a aussitôt déclaré l'excommunication de tout le corps médical responsable de l'avortement ainsi que celui de la mère de la victime. La décision a provoqué un scandale au Brésil quand il est apparu que l'archevêque ne l'avait pas étendue au beau-père de l'enfant. «Le viol est moins grave que l'avortement», a-t-il justifié. Le Vatican l'a soutenu. Le cardinal Giovanni Battista Re, président de la commission pontificale pour l'Amérique latine a estimé, dans un entretien au quotidien italien La Stampa, qu'il s'agissait «d'un cas triste, mais le vrai problème, c'est que les jumeaux conçus étaient des personnes innocentes qui ne pouvaient être éliminées».


Médecins défendus par Lula

Pourtant soucieux de ne pas froisser l'Église, le président Lula est sorti de sa retenue. «En tant que chrétien et catholique, je regrette profondément qu'un évêque ait un comportement aussi conservateur», a-t-il déclaré, avant d'ajouter que, «dans ce cas, la médecine est plus correcte que l'Église». Ces propos, émis par un président qui jouit d'une immense popularité (84 %, plus de six ans après son arrivée au pouvoir), ont été perçus comme un soulagement par les professionnels de la santé qui rappellent l'hypocrisie qui entoure la question. Alors que dans les classes aisées, les femmes se font avorter dans des cliniques qui ont pignon sur rue, des centaines d'autres meurent tous les ans des suites d'interruptions de grossesse effectuées dans les pires conditions.

Le fait que ce soit l'archevêque de Recife et Olinda qui fasse de telles déclarations n'est pas neutre au Brésil. Dom José Cardoso Sobrinho a été nommé à ce poste en 1985, pour remplacer Dom Helder Camara, un des archevêques les plus populaires du Brésil, porte-parole de la théologie de la libération. A l'époque, le Vatican de Jean-Paul II lançait une opération de renouvellement de ses cadres en Amérique latine pour combattre cette doctrine religieuse née dans la région dans les années 1950, selon laquelle la lutte contre la pauvreté, l'ignorance et l'oppression sont la priorité de l'Église. Le changement de cap pour une institution plus conservatrice n'est peut-être pas étranger à sa perte d'influence. Bien que le Brésil reste le premier pays catholique du monde, les spécialistes estiment que le nombre de catholiques a diminué de près de 20 % depuis les années 1980.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:23

Oui. Il peut y avoir un avortement commis dans l'ignorance totale de l'existence de l'âme de l'enfant. Je pense que la plupart des femmes catholiques qui avortent on finit par oublier que leur enfant avait son âme.

et pourtant, l'acte est l'un des plus fondamentalement opposé à la foi catholique qui, par définition, croit en l'âme personnelle et individuelle des humains.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:26

Elle a un corps aussi. Le corps n'est-il pas le temple de Dieu, selon saint Paul? Et ce temple a été profané dès l'âge de 6 ans, ce qui a mené à une grossesse non-désirée à 9 ans et à la décision douloureuse mais nécessaire d'avorter.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:29

L'enfant, même conçu par viol, n'en est pas responsable. Dieu lui crée son âme. C'est sur ce point et sur ce point seul que la foi se prononce. Jamais la fillette violée n'a été mise en cause.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:33

D'accord que l'enfant conçu n'est pas responsable mais la mère a conçu avec son bagage génétique et celui du violeur. Ce n'est pas comme pour Marie! ;)
Revenir en haut Aller en bas
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:36

je ne comprend pas
l'eveque a prononcé une excomunication ou a rappelé que cette excommunication tombait de fait
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 22:38

Il me semble que l'excommunication est automatique mais on a tendance à dire que c'est l'Église qui a prononcé l'excommunication.
Revenir en haut Aller en bas
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 23:00

Selon le code de droit canon, ceux qui se rendent coupables de fautes extrêmement graves à l’égard de la doctrine sont déclarés excommuniés automatiquement, "latae sententiae", sans qu’il soit besoin d’une décision express de l’autorité compétente, car ils sont supposés savoir que leur comportement est délictueux.

Le code de droit canon précise que les motifs d’excommunication "latae sententiae" sont :

l’hérésie,
l’apostasie,
le schisme,
la violence contre le pape,
la consécration d’un évêque sans mandat du pape, ( c’est le cas de Mgr Marcel Lefebvre et des 4 prêtres sacrés évêques par lui.)
l’avortement,
la profanation de l’Eucharistie,
l’absolution du "complice" dans le cas de relations sexuelles
et la violation du secret de la confession,

La plupart des cas d’excommunication sont traités par le Saint-Siège, par le pape ou par la Congrégation pour la doctrine de la foi, parfois par l’évêque titulaire.

Pour les fautes moins graves, "ferendae sententiae", l’autorité compétente doit prendre une décision express d’excommunication, après une éventuelle procédure.

En tous cas l’excommunication interditl’accomplissement de tâches liturgiques ou pastorales et la participation à la vie sacramentale de l’Eglise.

C’est la plus sévère des peines prononcées par l’Eglise.

Les excommunications sont assez rares.
Revenir en haut Aller en bas
jean-pierre



Masculin Messages : 76
Inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 23:03

comment se fait il alors que les gens qui avortent soit excommuniés automatiquement, "latae sententiae", sans qu’il soit besoin d’une décision express de l’autorité compétente,

et que le texte declare que Les excommunications sont assez rares. ?????
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 23:04

Sans doute parce que l'Église considère l'avortement comme un crime suffisamment grave pour nécessiter l'excommunication automatique.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 23:05

C'est assez bluffant la doctrine pro avortement qui passe à la télévision assez souvent, en montrant par exemple "un film", montrant la femme libre de son corp et étant heureuse d'avorter.

Enfin c'est effrayant au final que cela devienne "normal".
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 23:09

Je ne suis pas d'accord avec l'idée de la femme libre de faire ce qu'elle veut de son corps. Quand on a un minimum d'estime de soi, on ne fait pas ce qu'on veut de son corps, par exemple en s'intoxiquant avec de la drogue ou, quand on a un enfant, en le tuant sans raison sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 23:19

Il n'y a pas de liberté sans conscience, sans responsabilité, sans maîtrise de soi... La Liberté ce n'est pas la licence.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 23:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui. Il peut y avoir un avortement commis dans l'ignorance totale de l'existence de l'âme de l'enfant. Je pense que la plupart des femmes catholiques qui avortent on finit par oublier que leur enfant avait son âme.

Pour les femmes catholiques, il paraît évident que le droit canon emploie le même adage issu du droit romain que n'importe quel état de droit : nemo censetur ignorare legem.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Mer 11 Mar 2009, 23:39

Melchisédech a écrit:
D'accord que l'enfant conçu n'est pas responsable mais la mère a conçu avec son bagage génétique et celui du violeur. Ce n'est pas comme pour Marie! ;)

Et cela change quoi à l'innocence des enfants le fait qu'ils aient pour moitié les gènes d'un violeur ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 06:30

Melchisédech a écrit:
Sans doute parce que l'Église considère l'avortement comme un crime suffisamment grave pour nécessiter l'excommunication automatique.

C'est surtout parce que la majorité des catholique considère l'avortement non comme un crime, mais comme un progrès.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 07:56

Arnaud Dumouch a écrit:
L'avortement n'est pas permis en cas de danger (toute grossesse implique un danger) mais uniquement si la mère, ou l'enfant, ou les deux, mourront.

Et comme Dieu seul sait quand mourra qui, l'avortement est dans tous les cas un crime passible de l'excommunication .....
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: question sur l'avortement   Jeu 12 Mar 2009, 08:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Melchisédech a écrit:
Sans doute parce que l'Église considère l'avortement comme un crime suffisamment grave pour nécessiter l'excommunication automatique.

C'est surtout parce que la majorité des catholique considère l'avortement non comme un crime, mais comme un progrès.

Votre affirmation est non seulment hasardeuse mais en plus diffamatoire à l'endroit des cathos qui ne sont pas de votre mouvance absolutiste.

Tous les cathos que je connais sont non seulement hostiles à l'avortement en général (comme je le suis moi-même) et surtout en tant que moyen contraceptif mais vous ne ferez pas admettre l'absence totale de circonstances propres à le justifier.
Revenir en haut Aller en bas
 
question sur l'avortement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» question sur l'avortement
» l'avortement, un dernier recours ou un droit?
» Démonstration philosophique de "L'illégitimité de la pratique de l'avortement chez l'être humain"
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Diacre question

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: