DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Viol sur enfant, avortement, excommunication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80775
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 07:14

Et le violeur n'a pas besoin d'être excommunié. Il l'est par les hommes, du fond de sa prison. Je n'ai jamais vu personne, même chez les païens, dire que ce qu'il a fait était bien (à la différence des avorteurs, qu'on loue et admire partout).
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 09:10

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
Et le violeur n'a pas besoin d'être excommunié. Il l'est par les hommes, du fond de sa prison. Je n'ai jamais vu personne, même chez les païens, dire que ce qu'il a fait était bien (à la différence des avorteurs, qu'on loue et admire partout).

Si!!!
Pas pour l'Eglise soit, mais pour le commun des mortels qui a appris la sentence de l'évêque!
Je comprends bien ce que tu dis Arnaud, mais ce que l'Eglise doit comprendre, c'est que ds ce monde hypermédiatisé -et il faut en tenir compte- dire que les parents de la petite mère sont excommuniés ainsi que les médecins avorteurs, cela ressemble à une condamnation suite à un délit (l'avortement) d'ailleurs contesté; ne pas dire que le violeur est excommunié, ou pire: dire qu'il ne l'est pas ressemble au mieux à une négligeance, à du laxisme vis-à-vis d'un forfait attesté (viol et inceste sur mineure), au pire à une gravissime inégalité de traitement voire à un jugement inique de la part de l'Eglise.

C'est clair: le discours de l'Eglise n'est pas, n'est plus recevable par la société médiatisée. Elle et son évêque local auraient mieux fait de se taire puisque le coupable "n'a pas besoin d'être excommunié", et que pour les autres (parents et mère) la condamnation est automatique (latae sententiae); maintenant je subodore que ds l'histoire qui nous occupe l'évêque -comme le lobby pro-avortement, voulait faire un exemple, l'excommunication servant aussi d'avertissement aux fidèles... Mais ds ce cas (c'est ma supposition), l'occasion était plutôt mal choisie.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12224
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 09:11

A vous lire le viol d'une enfant n'est guère plus grave aux yeux de l'église que de manger du chocolat en cachette. Un péché comme un autre qu'on condamne mais pas le violeur.

Et pour une fois je suis presque entièrement d'accord avec Karl (nos messages se sont croisés).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80775
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 13:33

Rappel : l'excommunication est une peine SOLENNELLE, MÉDIATIQUE. L'Eglise, qui n'est pas de ce monde, a pour mission de ne pas fonctionner selon le monde mais d'excommunier ceux qui, aux yeux du monde, son des héros, alors qu'à ses yeux, ils font un grave péché.

Le courage, c'est d'excommunier ou de condamner en 1914 les NATIONALISTES. C'est ce que fit Benoît XV.

En 1939, il faut condamner solennellement par une encyclique le communisme ET le Nazisme. C'est ce que firent Pie XI et Pie XII.

En 2000, le courage ne consiste plus à excommunier les communistes ou les Nazis. Le monde s'en charge. Merci !

Là, celui qui est prophète et écoute cette phrase de Jésus (ci-dessous) excommunie ceux qui disent que le plus grand progrès du XX° s. est l'avortement.
Citation :

Luc 6, 26 Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous! C'est de cette manière, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes."

Pour une fois et depuis 150 ans, les papes font enfin leur rôle de pape. Il est normal que Adamev n'aime pas, lui qui est de ce monde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12224
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 14:02

Mais avant alors que les papes "Pour une fois et depuis 150 ans, font enfin leur rôle de pape" que faisaient leurs prédécesseurs... à part des bulles?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 14:14

adamev a écrit:
Mais avant alors que les papes "Pour une fois et depuis 150 ans, font enfin leur rôle de pape" que faisaient leurs prédécesseurs... à part des bulles?

Ils ont fait beaucoup de choses : ils ont imposé des trèves à la pelle pour soulager les peuples des guerres privées, arbitré des conflits pour éviter des guerres, préservé les structures de l'Eglise, ...

Mais bien sûr votre question était rhétorique et visait seulement à caser un jeu de mots éculé pour tenter de vous sortir d'une énième discussion.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 15:20

Arnaud Dumouch a écrit:
Là, celui qui est prophète et écoute cette phrase de Jésus (ci-dessous) excommunie ceux qui disent que le plus grand progrès du XX° s. est l'avortement.
l'avortement est vieux comme le monde :
le serment d'Hippocrate (IV-Ve av. J.-C.) interdit l'euthanasie et l'avortement :
Et je ne donnerai pas, quiconque m'en prierait, une drogue homicide ni ne prendrai l'initiative de pareille suggestion ; de même je ne donnerai à aucune femme un pessaire abortif.

Citation :
Luc 6, 26 : Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous! C'est de cette manière, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes."
les hommes détestent que la morale vienne restreindre leur liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 16:35

Du journal "la Croix",du 15/03/2009 : Le Vatican se place "du côté de la fillette brésilienne"


Depuis dix jours, l'affaire fait grand bruit dans les médias et dans l'Eglise. Nombreux sont ceux, évêques et fidèles, à s'être scandalisés de l'excommunication confirmée publiquement par Mgr Sobrinho, l'archevêque de Recife, au Brésil, à l'encontre d'une mère de famille qui a choisi l'avortement pour sa fille de 9 ans, enceinte de jumeaux à la suite d'un viol.

Dans une tribune intitulée "Du côté de la fillette brésilienne" et publiée dimanche 15 mars par l'Osservatore romano, le quotidien du Vatican, le président de l'Académie pontificale pour la Vie a désavoué le jugement porté par son confrère, "qui tombe comme un couperet", là où l'unique attitude attendue était "un témoignage de proximité avec ceux qui souffrent".

La fillette - qu'il a choisi d'appeler "Carmen" - "devait d’abord être défendue, entourée et caressée avec douceur pour lui faire sentir que nous étions tous avec elle ; tous, sans aucune distinction", écrit Mgr Rino Fisichella. "Avant de penser à l'excommunication, il était nécessaire et urgent de sauvegarder sa vie innocente et de la ramener à un niveau d'humanité dont nous, hommes d'Église, devrions être experts et maîtres".

e "la crédibilité de notre enseignement"

"Cela n'a malheureusement pas été le cas, et la crédibilité de notre enseignement s'en ressent, qui apparaît aux yeux de beaucoup comme insensible, incompréhensible et sans aucune miséricorde", déplore le président du conseil chargé de promouvoir la doctrine de l'Eglise catholique sur les questions de bioéthique.

Débatteur apprécié des médias et connu pour ses prises de position fermes en faveur de la famille, Mgr Fisichella reconnaît que la petite Brésilienne "portait en elle d'autres vies innocentes (...) qui ont été supprimées" et souligne que l'Eglise continue comme elle l'a toujours fait de condamner l'avortement au nom du caractère sacré de la vie. Mais il rappelle aussi que la vie de "Carmen" "était sérieusement mise en danger par sa grossesse en cours", et qu'il s'agit d'un "cas moral des plus délicats". "Le plus grand besoin en cet instant", c'est, insiste-t-il, "un acte de miséricorde qui, tout en maintenant fermement le principe, est capable de regarder au delà de la sphère juridique".

"Carmen, nous sommes avec toi"
S’adressant directement à la petite fille, Mgr Fisichella conclut : "Carmen, nous sommes avec toi. Nous partageons avec toi la souffrance que tu as éprouvée, nous voudrions tout faire pour te rendre la dignité dont tu as été privée et l'amour dont tu auras encore plus besoin. Ce sont d'autres personnes qui méritent l'excommunication et notre pardon, pas ceux qui t'ont permis de vivre et t'aideront à retrouver l'espoir et la confiance".
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80775
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 17:02

nilamitp a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Là, celui qui est prophète et écoute cette phrase de Jésus (ci-dessous) excommunie ceux qui disent que le plus grand progrès du XX° s. est l'avortement.
l'avortement est vieux comme le monde :
le serment d'Hippocrate (IV-Ve av. J.-C.) interdit l'euthanasie et l'avortement :
Et je ne donnerai pas, quiconque m'en prierait, une drogue homicide ni ne prendrai l'initiative de pareille suggestion ; de même je ne donnerai à aucune femme un pessaire abortif.

Citation :
Luc 6, 26 : Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous! C'est de cette manière, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes."
les hommes détestent que la morale vienne restreindre leur liberté.

Tout dans l'homme est vieux comme le monde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 17:47

Arnaud Dumouch a écrit:
Tout dans l'homme est vieux comme le monde.

... jugement de sagesse. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80775
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Mer 16 Sep 2009, 21:40

:sage:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Jeu 17 Sep 2009, 10:14

J'estime que cette affaire nous montre à tous, partisans ou non de l'avortement -dans le cas qui nous occupe, dis-je bien- qu'il est parfois impossible de faire mieux que s'en remettre à la miséricorde divine, quel que soit notre décision humaine; la loi de l'Eglise, qui interdit l'avortement par principe -et elle a raison- est relativisée dans son applicabilité (passez moi l'expression ) par la dimension morale supplémentaire qu'implique les viol et inceste commis sur la jeune mère.

Nul ne peut honnêtement prétendre faire justice équitable, que ce soit au nom des préceptes écclésiastiques ici piégés dans leur rigueur, ou que ce soit en en application de la médecine forcément imparfaite pour ce qui est de prévoir les conséquences du processus naturel pour la jeune mère.

Un choix a été fait, pê trop humain; un autre aurait pu l'être, pê plus respectueux du commandement divin mais trop risqué -était-ce par manque de foi? J'avoue avoir surtout réagi en pensant à la jeune mère, obligée d'endurer une grossesse imposée par un criminel; et aux enfants de ces viol et inceste: même mis à l'écart ds un orphelinat -pour autant que ce puisse être le cas!-, quel beau début d'existence!

Je crois vraiment que Dieu ne peut pas ne pas voir au-delà des principes que son Eglise rappelle justement en Son Nom, mais qui ne peuvent tenir compte de problèmes aussi cornéliens, aussi extrêmes.
Si Dieu a donné pouvoir à Son Eglise de lier et de délier, n'est-ce pas pour qu'en l'absence de possibilité d'application stricte des principes, la Miséricorde divine puisse y suppléer?
Je ne sais si je me fais bien comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Sam 19 Sep 2009, 23:01

Oui . Je crois comprendre , cher Karl .
Il reste que ce cas douloureux , au lieu de faire l'objet d'une décision consensuelle après examen approfondi de tous les aspects , a fait l'objet d'une véritable guerre avec prises de
position dogmatiques de part et d'autre ( archevêque contre médecins agnostiques ) .
C'est humainement lamentable . J'aimerais avoir des nouvelles de la petite avortée .
Il m'étonnerait fort d'apprendre qu'elle n'est pas gravement perturbée à la suite de cette guerre à son propos .
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Viol sur enfant, avortement, excommunication   Lun 21 Sep 2009, 10:26

boudo a écrit:
Oui . Je crois comprendre , cher Karl .
Il reste que ce cas douloureux , au lieu de faire l'objet d'une décision consensuelle après examen approfondi de tous les aspects , a fait l'objet d'une véritable guerre avec prises de
position dogmatiques de part et d'autre
( archevêque contre médecins agnostiques ) .
C'est humainement lamentable . J'aimerais avoir des nouvelles de la petite avortée .
Il m'étonnerait fort d'apprendre qu'elle n'est pas gravement perturbée à la suite de cette guerre à son propos .

Exactement.
Et moi aussi j'aimerais savoir ce qu'il en est maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Viol sur enfant, avortement, excommunication
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
 Sujets similaires
-
» Peut-on être pardonné du péché grave de l'avortement ?
» Benoît XVI : Avortement et excommunication.
» L'avortement et l'enfant à naître en droit international - Les articles de San Jose !
» Prière contre l'avortement
» MON DIEU, PRENDS PITIE !! avortement OBLIGE a 8 mois de grossesse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: