DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Crise économique : ALERTE !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 07 Juil 2009, 00:35

SJA a écrit:

Sinon cher Mécréant, je vois que vous connaissez Dantec, je vous invite donc à relire Cosmos Incorporated dans lequel Dantec évoque la grande crise économique des années 2010-11. Le roman est de 2005.

Et il dit quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 07 Juil 2009, 00:43

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

Juste.
J'ajoute que je suis pour ma part persuadé que le siècle qui vient verra apparaître (j'ai lu déjà cela sous la plume d'un type sérieux dans la revue Commentaire) une sorte de constitution qui viendra régler enfin le régime économique capitaliste, comme les premières constitutions sont apparues il y a 3 siècles pour régler juridiquement les régimes politiques démocratiques.

Mon cher Philippe, n'oublions pas que les guerres sont racontées par les survivants.

Nous avons l'impression que tout continue toujours parce que nous observons depuis notre espace et notre temps.

Que pensez vous que vous dirait le grand économiste picte des années 1980 de la constituion économique ?

Rien, les pictes on disparus depuis 1200 ans.

Tout ne dure pas tout le temps.

Je ne crois pas qu'il soit pertinent de raisonner de la sorte. D'abord parce qu'il est plus que probable que tous les économistes britanniques, exception faite de ceux d'origine indienne ou pakistanaise, ont du sang picte dans les veines. Ensuite parce que l'apparition des constitutions est un fait, sur lequel les survivants peuvent tout au plus avoir une opinion.
Je ne dis pas que cette constitution serait éternelle. Je dis qu'elle pourrait être à l'Amérique ce que le droit fut à Rome : le grand oeuvre, le symbole civilisationnel. Or on sait qu'en Occident le droit technique a disparu pendant des siècles avant de reparaître. Et pourtant le droit romain fut enseigné dans les facultés françaises jusque dans les années 1950. Ce n'est pas la perpétuité qui fait la force d'une oeuvre, mais sa nouveauté, son apport à la civilisation.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 07 Juil 2009, 06:41

Bon, moi je vois une chose : Le système économique actuel est imparfait et crée des bules qui explosent et ruinent ceux qui ont été assez idiots pour mettre tous les œufs dans le même panier !

Mais ce système a produit des richesses inouïes et un niveau de vie qui progresse partout où :
1° Il n'y a pas de guerre.
2° Où le tyran local ne confisque pas tout à son profit.
3° Où il n'y a pas le communisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 07 Juil 2009, 07:35

C'est-à-dire nulle part , si l'on envisage des périodes d'au moins trois cent cinquante ans .
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 07 Juil 2009, 09:28

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

Sinon cher Mécréant, je vois que vous connaissez Dantec, je vous invite donc à relire Cosmos Incorporated dans lequel Dantec évoque la grande crise économique des années 2010-11. Le roman est de 2005.

Et il dit quoi ?

Dans son roman Cosmos Incorporated qui se déroule en 2057, il fait référence à la crise des années 2010 comme point de départ de la dévolution générale (crise de la natalité, bouleversement environementaux, disparition du christianisme, fin du progrés technique, ...).

Lisez cher Philippe, vous ne regretterez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 07 Juil 2009, 13:11

Si ce texte est vrai, il ne va pas plaire à Julieng :


Citation :
Benoît XVI veut concilier éthique et capitalisme

| Ajouter à ma sélection



L'encyclique de Benoît XVI devrait insister sur la nécessité d'un équilibre solidaire entre les pays riches et les pays pauvres.
Crédits photo : AP




Le Vatican présente mardi «L'Amour dans la vérité». Troisième encyclique du Pape, elle traite d'économie.





Des trois encycliques publiées par Benoît XVI, L'Amour dans la vérité
(Caritas in veritate) est celle qui réserve le plus de surprises. Son
titre, un brin trompeur, pourrait laisser penser à une œuvre mystique,
mais ce texte, présenté mardi en fin de matinée à Rome, traite de la
question sociale. En effet, le Pape n'est pas un expert en cette
matière où il s'est peu exprimé jusque-là, mais c'est en théologien
qu'il aborde cette question économique et sociale, avec un souci
éthique d'autant plus élevé et exigeant que redoutables sont les
conséquences humaines de la crise traversée depuis un an par la terre
entière. C'est d'ailleurs cette crise mondiale qui a retardé le texte
initialement prévu pour 2007. Il devait célébrer le 40e anniversaire de
la célèbre encyclique Populorum progressio de Paul VI. Responsabilité et contrôle

Cette
filiation indique que l'ambition du texte présenté mardi ne se limite
pas au diagnostic économique de la crise financière occidentale. Il
s'élargit à une vision du développement économique selon un équilibre
solidaire entre les pays riches et les pays pauvres. L'une des forces
de l'Église catholique - dont les pôles de dynamisme sont désormais
l'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Asie - est de chercher à penser le
monde dans sa globalité, selon le concept de la «famille humaine», loin
de tout racisme, nationalisme ou égoïsme économique. L'un des
débats majeurs qui a d'ailleurs marqué, semble-t-il, la préparation de
ce texte a été le statut de «l'économie de marché». Il est vrai que
Jean-Paul II, dans son encyclique sociale Centesimus annus, publiée en
1991 dans la foulée de l'écroulement du communisme, avait insisté sur
les bienfaits de la liberté économique, sous l'influence de plusieurs
penseurs américains dont Michael Novak. Cet accent était nouveau dans
la doctrine sociale de l'Église historiquement soucieuse d'une
redistribution équitable des richesses produites. La copie est,
cette fois, notablement corrigée. Benoît XVI rappelle que la validité
de l'économie de marché est liée à la responsabilité du «bien commun»
garanti par l'État au niveau national et par des organismes de contrôle
sur le plan international. Plus d'encadrement, donc. Ce pourrait être
la note de cette encyclique, même si la vertu du marché est toujours
reconnue par l'Église. Et plus d'éthique dans la vie des affaires. Une
économie éthique, en somme, contre la «cupidité». Des trois
dernières encycliques sociales marquantes, après celle de Paul VI, en
1967, sur l'espérance du développement des pays pauvres, celle de
Jean-Paul II, en 1991, à propos du nouvel équilibre européen, celle de
Benoît XVI pourrait être l'ency­clique de la mondialisation - et de ses
limites - lue au fil de la première décennie du XXIe siècle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 07 Juil 2009, 13:17

En gros la défense de l'économie de marché mais qui doit être tempérée par le souci du profit juste et raisonnable de la doctrine thomiste ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 07 Juil 2009, 13:24

Philippe Fabry a écrit:
En gros la défense de l'économie de marché mais qui doit être tempérée par le souci du profit juste et raisonnable de la doctrine thomiste ?

Absolument ! C'est simple. L'économie de marché MARCHe pour ce qui est de l'enrichissement des peuples.

Mais elle doit :

1° Etre modérée par des lois (y compris écologiques, développement durable etc.)

2° Etre mis au service de la FINALITE qui est la vie en Dieu et le bien de l'homme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 08 Juil 2009, 17:58

La Dépression de 2008 : Pas mieux qu' en 1929.....

Analyse postée le 02 Jul 2009, 09:27
Loin des statistiques officielles , qui servent surtout de prétexte à justifier de forts décalages des marchés , les chercheurs Barry Eichengreen et Kevin O' Rourke effectuent un travail de compilation de données comparatives entre l' évolution de la crise de 1929 et les développements actuels de la crise des dérivés toxiques .
Leur conclusion est sans appel . Nous sommes déja entrés en phase de dépression ,


La suite là :
http://www.daily-bourse.fr/analyse-La-Depression-de-2008-Pas-mieux-qu-en-1929-vtptc-7792.php
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 08 Juil 2009, 18:45

et bien mon cher Arnmaud j'ai l'honneur de vous dire qu'au par 37 de l'enclyclique BXVI fait voler en éclats la partition traditionnelle : au marché la production de richesse à l'Etat sa distribution ( à laquelle vous tenez tant). il dit explictement que JPII et Paul VI doivent être corrigés, que cette pensée binaire est caduque. tout ce qu'il dit est largement influencé par les travaux de Polanyi et de Mauss qui, comme je ne cesse de l'écrire, ont une conception de l'économie intégrée à l'agire moral, "enchâssé dans la morale" est leur maître mot. l'insistance de BXVI sur l'économie de la gratuité et du don signifie assez quelles sont ses références. si bien qu'à lire BXVI il s'agit non pas de moraliser l'économie comme ne cesse de clamer tous ceux qui n'y comprennent rien, mais de l'intégrer dans une compréhension globale du développement humain ( c'est la le terme centrale de son encyclique), il n'y a tout simplement plus de sphère économique autonome, la charité articulée à la vérité doit pénétrer tous les domaines d'activité... le terme de développement qu'il utilise n'a absolument rien à voir avec le vôtre qui laisse entendre qu'il peut y avoir un développement propre au monde, le concept de développement qu'il utilise est fondu dans celui de développement spirituel, en vérité en charité, il n'y a pas de développement du seul point de vue temporel, vous êtes vaincu... BXVI a tranché...JPII et Paul VI sont dépassés de plusieurs années lumière... BXVI est le maître de Lumière que ce monde attendait...

Dieu soit loué...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 08 Juil 2009, 21:28

et oui,!!! je les lu se matin dans le train, en plus il contrarit au max les intégriste en appuyant sur le concile et les papes récant en continuité des péres de l'église.paul
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 08 Juil 2009, 21:31

Citation :
[quote="julieng"]et bien mon cher Arnmaud j'ai l'honneur de vous dire qu'au par 37 de l'enclyclique BXVI fait voler en éclats la partition traditionnelle : au marché la production de richesse à l'Etat sa distribution ( à laquelle vous tenez tant).

J'ai dit cela moi ? Si vous analysez la pensée de Benoît XVI avec la même précision que la mienne, ça doit être beau ! Mr.Red

Je n'avait jamais eu une telle idée : "au marché la production de richesse à l'Etat sa distribution" Laughing

Trop drôle Julieng ! Vraiment trop drôle votre façon de comprendre !

Ma pensée la voici : "Le marché est une force efficace pour produire et distribuer. Mais il doit être modéré par plusierurs forces : les syndicats, les lois de l'Etat, sinon, comme un cheval fou, il détruit tout".

Et ça m'étonnerait que la Doctrine é"conomique de l'Eglise ait changé sur ce point !





Citation :
il dit explictement que JPII et Paul VI doivent être corrigés, que cette pensée binaire est caduque.

Ah ? Il dit cela ? Mettez nous le passage qu'on vous croit !
:foot:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 08 Juil 2009, 22:16

vous parliez du capitalisme cher Arnaud, ce n'est pas du tout la même chose que le marché. vous disiez que le capitalisme était bon pour produire, or qu'est ce que le capitalisme? c'est un système économique organisé autour du rendement des capitaux... a cela vous ajoutiez que des lois sociales parvenaient à le dompter... de l'extérieur en somme. c'est exactement ce que conteste BXVI. excusez moi de simplifier un peu. mais votre pensée à toujours été le capitalisme produit de bonnes choses, l'Etat de l'extérieur vient le dompter dans le sens d'une bonne répartition des richesses, de lois sociales. Il est modéré de l'extérieur. ce n'est pas ce que dit BXVI ici par exemple: "Peut-être fut-il un temps pensable de confier en premier lieu à l’économie la tâche de produire des richesses, remettant ensuite à la politique la tâche de les distribuer. Tout ceci se révèle aujourd’hui plus difficile, puisque les activités économiques ne sont pas confinées à l’intérieur des limites territoriales, alors que l’autorité des gouvernements continue à être essentiellement locale. C’est pourquoi les règles de la justice doivent être respectées dès la mise en route du processus économique, et non avant, après ou parallèlement. "

quand je dis que BXVI corrige JPII c'est un peu excessif, je vous l'acccorde, il ne fait que le dépasser. c'est ici par exemple: "38. Mon prédécesseur Jean-Paul II avait signalé cette problématique quand, dans Centesimus annus, il avait relevé la nécessité d’un système impliquant trois sujets: le marché, l’État et la société civile [92]. Il avait identifié la société civile comme le cadre le plus approprié pour une économie de la gratuité et de la fraternité, mais il ne voulait pas l’exclure des deux autres domaines. Aujourd’hui, nous pouvons dire que la vie économique doit être comprise comme une réalité à plusieurs dimensions: en chacune d’elles, à divers degrés et selon des modalités spécifiques, l’aspect de la réciprocité fraternelle doit être présent. "
il dit qu'il ne voulait pas l'exclure, mais il ne développait pas. BXVI lui développe, en cela il le dépasse. dans la vie économique elle-même l'aspect de la justice doit être présente. En fait il y a l'exigence d'une inhérence de la justice, de la charité en vérité ( pas sa pale copie sentimentaliste...) dans l'économie. ce qu'il précise encore ici "38.À l’époque de la mondialisation, l’activité économique ne peut faire abstraction de la gratuité, qui répand et alimente la solidarité et la responsabilité pour la justice et pour le bien commun auprès de ses différents sujets et acteurs."

il reprend ce thème ici et corrige Paul VI réellement cette fois ci:". Dans Populorum progressio, Paul VI demandait que soit définir un modèle d’économie de marché capable d’intégrer, au moins tendanciellement, tous les peuples et non seulement ceux qui étaient en mesure d’y prendre part. Il demandait que le marché international soit le reflet d’un monde où « tous auront à donner et à recevoir, sans que le progrès des uns soit un obstacle au développement des autres » [94]. De cette manière, il étendait au niveau universel les requêtes et les aspirations déjà contenues dans Rerum novarum, où pour la première fois, à la suite de la révolution industrielle, était affirmée l’idée – assurément avancée pour l’époque – que pour subsister l’ordre civil avait besoin aussi de l’intervention redistributive de l’État. Aujourd’hui cette vision est non seulement remise en question par les processus d’ouverture des marchés et des sociétés, mais elle apparaît aussi incomplète pour satisfaire les exigences d’une économie pleinement humaine. " ou ici encore "Le binôme exclusif marché-État corrode la socialité, alors que les formes économiques solidaires, qui trouvent leur terrain le meilleur dans la société civile sans se limiter à elle, créent de la socialité. Le marché de la gratuité n’existe pas et on ne peut imposer par la loi des comportements gratuits. Pourtant, aussi bien le marché que la politique ont besoin de personnes ouvertes au don réciproque."

le terme d'économie pleinement humaine, de développement humain intégral de bout en bout de l'encyclique renvoie à un horizon spirituel chrétien, il n'y a de développement intégral, d'économie humaine que dans la charité articulé à la vérité, donc dans une prise en charge de l'économie par la charité en vérité... qu'est-ce que cela vous inspire Arnaud???

par ailleurs dans un autre passage il remet en cause le principe de liberté religieuse, c'est son passage le plus délicat et le moins clair, il faut le dire...il y renvoie dos à dos fanatisme religieux et laïcisme ( bien vu puisque le laicisme masque une religion fanatique), appelle les pouvoirs publics à ne pas tout accepeter en matière de religions du moment qu'elles sont défavorables au bien commun, le critère qu'il donne pour établir cette pesée est la charité dans la vérité...comme quoi le critère doit être inspiré par Dieu, donc le pouvoir public doit se mettre à l'école de dieu... ça ne vous dit toujours rien tout cela?


. p65"Une certaine prolifération d’itinéraires religieux suivis par de petits groupes ou même par des personnes individuelles, ainsi que le syncrétisme religieux peuvent être des facteurs de dispersion et de désengagement. La tendance à favoriser un tel syncrétisme est un effet négatif possible du processus de mondialisation [132], lorsqu’il alimente des formes de « religions » qui rendent les personnes étrangères les unes aux autres au lieu de favoriser leur rencontre et qui les éloignent de la réalité. Dans le même temps, subsistent parfois des héritages culturels et religieux qui figent la société en castes sociales immuables, dans des croyances magiques qui ne respectent pas la dignité de la personne, dans des attitudes de sujétion à des forces occultes. Dans de tels contextes, l’amour et la vérité peuvent difficilement s’affirmer, non sans préjudice pour le développement authentique.
C’est pourquoi, s’il est vrai, d’une part, que le développement a besoin des religions et des cultures des différents peuples, il n’en reste pas moins vrai, d’autre part, qu’opérer un discernement approprié est nécessaire. La liberté religieuse ne veut pas dire indifférence religieuse et elle n’implique pas que toutes les religions soient équivalentes [133]. Un discernement concernant la contribution que peuvent apporter les cultures et les religions en vue d’édifier la communauté sociale dans le respect du bien commun s’avère nécessaire, en particulier de la part de ceux qui exercent le pouvoir politique. Un tel discernement devra se fonder sur le critère de la charité et de la vérité."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 08 Juil 2009, 22:56

a lire cette encyclique je crois qu'elle confirme l'analyse que livrait Michel de Jaeghere dans une conférence qu'il donnait dans le cadre de l'université d'été de renaissance catholique sur le thème du religieusement correct. Jaeghere écrivait:

"il y a chez lui, me semble-t-il, une méthode qui consiste à subvertir le langage de l'adversaire. j'ai ainsi été frappé par l'expression qu'il a utilisé lors de son sermon sur loecuménisme et à propos duquel la Croix a titré " BXVI relance l'ocecuménisme "( ce qui a conduit nombre de nos amis à s'écrier "Ca y est! il relance l'oecuménisme, tant l'habitude chez mous est prise de prendre nos mots d'ordre chez l'adversaire, comme si l'on pouvait se fier à une boussole déréglée, en supposant qu'elle indique toujours le sud). dans cette homélie, BXVI a déclaré qu'effectivement, il fallait que les divisions ne perdurent point, et que nous retrouvions tous un seul troupeau, un seul pasteur " pour dire ensemble: Dominus Iesus". cela ne me paraît pas innocent: alors m'eme qu'on lui reproche justement d'avoir été le rédacteur de la déclaration Dominus Jesus qui affirme qu'il n'y a qu'une seule Eglise du Christ qui est l'Eglise catholique, telle est l'expression qu'il choisit pour désigner la fin qui doit être affectée au mouvement oecuménique: ne s'agit-il pas là d'une sorte de message crypté? J'en suis pour ma part convaincu.

autre exemple. L'AFP a publié récemment une dépêche intitulé "BXVI relance la collégialité" le Saint père, se dit-on immédiatement, tombe dons dans le panneaux! Seulement le corps de cette dépêche était consacré à annoncer la réunion d'un synode sur l'Eucharistie. et on y lisait que BXVI allait relancer la collégialité avec les dispositions suivantes: les travaux dureraient trois semaines et non plus un mois, les évêques seraient réaprtis en 3 groupes au lieu de 5 et, enfin, chacun d'eux verraient son temps de parole réduit à 8 à 6 minutes. C'est tout. vous voyez, encore une fois, qu'il faut se garder de prendre pour argent comptant les effes d'annonce de l'adversaire. d'en tirer argument pour défendre nos positions.
autre exemple: BXVI prépare, nous dit-on, un compendium du catéchisme de l'Eglise catholique, sur le modèle de ce qu'a pu être le catéchisme de St Pie X pour le catéchisme du concile de Trente. dans le discours de présentation, il dit " J'ai voulu réaliser ceci dans l'esprit de dialogue qui doit être celui de l'Eglise, j'ai donc fait faire ce catéchisme sous la forme de questions-réponses. Un dialogue sous la forme de questions-réponses d'un cathéchisme, cela me convient assez bien! ce que je voulais dire, c'est qu'il faut donc être prident dans l'appréciation des choses, parce que reconstruire, c'est très long, beaucoup plus long que de détruire et que ce que l'on peut voir déjà, me semble-t-il, à travers les discours et les sermons que j'ai lus, c'est un recentrage de toute la vie de l'Eglise sur le Christ, et que c'est cela qui m'apparaît comme l'essentiel du retournement auquel ce pontificat devrait nous donner la chance d'assister".

BXVI ne c'est pas arrêté en si bon chemin, puisqu'il se revendique de VII en court-circuitant le faux esprit de ce concile ( tj la même méthode), il lève l'excomunication des évêques ST pie X au nom de l'oecuménisme, il ne cesse de rappeler que la raison doit être purifié par la foi et réciproquement pour dire que c'est à cette seule condition que les droits de l'homme sont recevable, dans cette encyclique il se revendique là aussi des droits de l'homme mais en en circonscrivant l'air par les devoirs de l'homme ( ils ne doivent pas être définis par des lois positives dit-il, mais par une juste appréciation de nos devoirs, dont on peut se convaincre par la foi et la raison, la raison métaphysique s'entend) dans cette encyclique il recentre toute l'économie, la politique nationale et internationale autour de la personne du Christ, dans la charité et la vérité, de plus tout en donnant des gages à la liberté religieuse il attend des autorités qu'elle en limite l'application là aussi selon le critère de la charité dans la vérité....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Théodéric



Messages : 6691
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 03:36

Arnaud Dumouch a écrit:
le plombier a écrit:
Le système communiste s'est effondré , le système capitaliste s'effondrera aussi . C'est une question de temps , la crise financière n'est qu'un début .
http://finances.orange.fr/Points-de-vue-eco/Un-nouveau-cataclysme-financier-se-profile-a-l-horizon-183393.html

Jacques . :bati:

Le système capitaliste, l'économie du marché, connaît des crises, des hauts et des bas mais ne s'écroule jamais, du moins tant que ce monde durera. Pour cela, il faudrait que les hommes n'aient plus besoin d'acheter et de vendre !

Cela arrivera ... dans l'autre monde !


Arnaud t'es un grand comique quand tu veux !


parce que derrière la ptite phrase de l'écroulement économique aujourd'hui il y a 6 milliards d'hommes qui en quelques jours n'ont plus rien a bouffer sauf leurs uelques billets de banques.
dans le passé les hommes étaient proche de la terre , j'ai pu aller dans les pays de l'est après l'écroulement de l'URSS, c'était pas beau a voir , mais tout le mond elà bas sait faire sa culture , jardin fruit, et sait aussi chauffer sa cabane avec un minimum.
t'imagine en France ce que ça donnerait ? les 15 millions de parisiens qui ne savent qu'aller en course au supermarché et être chauffé par la fée électricité et avoir l'eau par le serpent tuyau !
enlève cela tu as une hécatombe invraisemblable, et ensuite tu les vois débarquer affamés dans les campagnes et vu la courtoisie des cités parisiennes , il n'est pas difficile de comprendre qu'ils seront accueillit par les gesn a coup de fusils (qui en aura des fusils qui fera des bandes ?)
les ricains ont étaient affronté a cela après les divers ouragans , mais su r un territoire nationale ce sera le sauve qui peut !

bref on a jamais été aussi vulnérable en tout domaine.

il y a un malheur qui peut encore nous épargner l'horreur de guerre civile et famine sans nom.
cela fait plusieurs fois que différentes personnes me le disent, et je l'ai relus dans les infos yahoo (ce n'y est plus) ; c'est la grippe, car pour le moment elle serait bénigne mais a la vitesse ou le et les virus se croisent si le H5 se couple a un autre type N1 ou H3 alors on aura le parfait candidat a mettre l'humanité d'accord !

et dans les infos les scientifiques disaient si il arrive que le H5 devienne pandémique a l'homme alors on peut s'attendre a 2 milliards de morts car nous n'avons aucun moyen de lutter avec et le temps de trouver il aura fait le tour de la terre et ravager l'humanité.

dans le fond c'est pas plus mal que si on s'entretue. vraiment c'est la solution du désespoir, et je vais êtr edirect, a mon avis les dirigeant savent trés bien où en est la situation mondiale.
et si pour éviter que partent des bombe atomique pour des raisons de faillite éconmique et reglement de compte entre pays et famine, ils sont capable d'autoriser a balancer un virus tueur .

je sais je suis un peu cinoque mais ,il leurs suffira de balancer le bon virus d'être eux même vaciné et qui ensuite ira discuter puisque l'on sait tous que ça nous pend au nez a plus ou moins long terme !?

quand tu vois le résultat de la faillite des USA dans le passé dans un monde agricole et surtout moins peuplé et moins armé, ça doit en faire réfléchir plus d'un vu le tas d'arme atomique et biologique qui tomberait alors aux mains de gens plus que douteux !!

là le monde au mlieu de se soucier de ses finances et de se foutre sur la g,,,,e s'occuperait dans un élan commun de se soutenir pour lutter contre cette dévastation dû a la maladie;
ensuite le dette la faillite, on tire un trait dessus vu que le monde serait a genoux et que les survivant même les banquiers auraient d'autres chats a fouetter et un monde a rebâtir.
là on verrait alors apparaitre un ordre bien différent et avec une pogne de fer utilisant sans scrupule toutes les technologie sous prétexte de sécurité !!

de toute façon le compte a rebours est en marche tant pour la faillite que pour la pandémie, et la conjugaison des 2 serait encore plus épouvantable.

alors en bon gestionnaire il faut guider celle qui peut couper l'herbe sous le pieds de l'autre et en juguler une, la grippe n'est pas guérissable par le fric, par contre la grippe pulvérise le problème des finances ; donc ils n'ont trop guère le choix !
choix de fous oui mais c'est plus l'heure de philosopher , c'est où vite ou ils ne maitriseront plus rien du tout y aura que des rescapées !

guerres mondiale partout a cause de la faillite et emplois des armes nucléaires
ou pandémie meurtrière qui unies le monde contre un même ennemis a mon avis le choix est vite fait pour un politique aux abois !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 07:20

julieng a écrit:
qu'est ce que le capitalisme? c'est un système économique organisé autour du rendement des capitaux...

Capitaux qui ne sont pas seulement utilisés pour la spéculation pure (ce qui serait une catastrophe), capitaux qui sont investis dans des entreprises prometteuses.

Ce que l'Etat doit modérer, c'est la part de la spéculation pure et la part des revenus des capitaux en comparaison des revenus du travail.

Citation :
"Peut-être fut-il un temps pensable de confier en premier lieu à l’économie la tâche de produire des richesses, remettant ensuite à la politique la tâche de les distribuer. Tout ceci se révèle aujourd’hui plus difficile, puisque les activités économiques ne sont pas confinées à l’intérieur des limites territoriales, alors que l’autorité des gouvernements continue à être essentiellement locale. C’est pourquoi les règles de la justice doivent être respectées dès la mise en route du processus économique, et non avant, après ou parallèlement. "

Voilà pourqipo le capitalisme doit aujourd'hui être modéré par des lois INTERNATIONALES. Les lois nationales ne suffisent plus.
Votre interprétation qui consisterait à dire qu'il condamne définitivement tout capitalisme, même modéré par ces lois, est fausse.

Citation :
par ailleurs dans un autre passage il remet en cause le principe de liberté religieuse, c'est son passage le plus délicat et le moins clair, il faut le dire...il y renvoie dos à dos fanatisme religieux et laïcisme ( bien vu puisque le laicisme masque une religion fanatique), appelle les pouvoirs publics à ne pas tout accepeter en matière de religions du moment qu'elles sont défavorables au bien commun, le critère qu'il donne pour établir cette pesée est la charité dans la vérité...comme quoi le critère doit être inspiré par Dieu, donc le pouvoir public doit se mettre à l'école de dieu... ça ne vous dit toujours rien tout cela?

Il ne remet pas en cause la liberté religieuses. Il rappelle juste que TOUTE LIBERTE A DES LIMITES qui sont les deux extrémismes opposés (fanatisme d'extrême droite et d'extrême gauche).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 08:05

il dit explicitement que ce n'est pas de l'extérieur que le marché doit être contrôlé, mais qu'à l'origine de l'acte économique la charité dans la vérité, la gratuité doit agir... nous ne sommes plus du tout dans une logique d'équilibre par le jeu mécanique de contre-pouvoir... l'agir économique doit être de l'intérieur subvertit par l'économie la charité dans la vérité... nous ne sommes plus en présence d'une économie capitaliste avec BXVI...

Citation :
Il ne remet pas en cause la liberté religieuses. Il rappelle juste que TOUTE LIBERTE A DES LIMITES qui sont les deux extrémismes opposés (fanatisme d'extrême droite et d'extrême gauche).

là je vous sens un peu aux abois, voilà que le problème se situe dans un bon équilibrage entre la gauche et la droite, comme si les enjeux se situaient là... la liberté religieuse doit être accordé par les pouvoirs publics en fonction d'un critère de charité articulé à la vérité. autrement dit, le pouvoir public inspiré par le CHrist doit faire la bonne pesée, comme l'a toujours dit la tradition. vous ne comprenez pas la logique que suit BXVI: il subvertit le langage de l'adversaire. j'ai expliqué cela sur un autre fil.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 09:01

julieng a écrit:
vous ne comprenez pas la logique que suit BXVI: il subvertit le langage de l'adversaire. j'ai expliqué cela sur un autre fil.

On va finir par croire que vous comprenez le Pape mieux que tout le monde...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 09:23

comme vous y allez Philippe: de un je lis BXVI, de deux, en effet, j'ai une certaine culture théologique, philosophique et historique qui me permet de mettre en perspective les écrits. mais soyez rassuré il n'y a aucune originalité de ma part dans ce que je dis, puisque c'est le grand journaliste Michel de Jaegehre qui a identifié cette logique de subversion:

""il y a chez lui, me semble-t-il, une méthode qui consiste à subvertir le langage de l'adversaire. j'ai ainsi été frappé par l'expression qu'il a utilisé lors de son sermon sur loecuménisme et à propos duquel la Croix a titré " BXVI relance l'ocecuménisme "( ce qui a conduit nombre de nos amis à s'écrier "Ca y est! il relance l'oecuménisme, tant l'habitude chez mous est prise de prendre nos mots d'ordre chez l'adversaire, comme si l'on pouvait se fier à une boussole déréglée, en supposant qu'elle indique toujours le sud). dans cette homélie, BXVI a déclaré qu'effectivement, il fallait que les divisions ne perdurent point, et que nous retrouvions tous un seul troupeau, un seul pasteur " pour dire ensemble: Dominus Iesus". cela ne me paraît pas innocent: alors même qu'on lui reproche justement d'avoir été le rédacteur de la déclaration Dominus Jesus qui affirme qu'il n'y a qu'une seule Eglise du Christ qui est l'Eglise catholique, telle est l'expression qu'il choisit pour désigner la fin qui doit être affectée au mouvement oecuménique: ne s'agit-il pas là d'une sorte de message crypté? J'en suis pour ma part convaincu.

autre exemple. L'AFP a publié récemment une dépêche intitulé "BXVI relance la collégialité" le Saint père, se dit-on immédiatement, tombe dons dans le panneaux! Seulement le corps de cette dépêche était consacré à annoncer la réunion d'un synode sur l'Eucharistie. et on y lisait que BXVI allait relancer la collégialité avec les dispositions suivantes: les travaux dureraient trois semaines et non plus un mois, les évêques seraient réaprtis en 3 groupes au lieu de 5 et, enfin, chacun d'eux verraient son temps de parole réduit à 8 à 6 minutes. C'est tout. vous voyez, encore une fois, qu'il faut se garder de prendre pour argent comptant les effes d'annonce de l'adversaire. d'en tirer argument pour défendre nos positions.
autre exemple: BXVI prépare, nous dit-on, un compendium du catéchisme de l'Eglise catholique, sur le modèle de ce qu'a pu être le catéchisme de St Pie X pour le catéchisme du concile de Trente. dans le discours de présentation, il dit " J'ai voulu réaliser ceci dans l'esprit de dialogue qui doit être celui de l'Eglise, j'ai donc fait faire ce catéchisme sous la forme de questions-réponses. Un dialogue sous la forme de questions-réponses d'un cathéchisme, cela me convient assez bien! ce que je voulais dire, c'est qu'il faut donc être prident dans l'appréciation des choses, parce que reconstruire, c'est très long, beaucoup plus long que de détruire et que ce que l'on peut voir déjà, me semble-t-il, à travers les discours et les sermons que j'ai lus, c'est un recentrage de toute la vie de l'Eglise sur le Christ, et que c'est cela qui m'apparaît comme l'essentiel du retournement auquel ce pontificat devrait nous donner la chance d'assister".

BXVI ne c'est pas arrêté en si bon chemin, puisqu'il se revendique de VII en court-circuitant le faux esprit de ce concile ( tj la même méthode), il lève l'excomunication des évêques ST pie X au nom de l'oecuménisme, il ne cesse de rappeler que la raison doit être purifié par la foi et réciproquement pour dire que c'est à cette seule condition que les droits de l'homme sont recevable, dans cette encyclique il se revendique là aussi des droits de l'homme mais en en circonscrivant l'air par les devoirs de l'homme ( ils ne doivent pas être définis par des lois positives dit-il, mais par une juste appréciation de nos devoirs, dont on peut se convaincre par la foi et la raison, la raison métaphysique s'entend) dans cette encyclique il recentre toute l'économie, la politique nationale et internationale autour de la personne du Christ, dans la charité et la vérité, de plus tout en donnant des gages à la liberté religieuse il attend des autorités qu'elle en limite l'application là aussi selon le critère de la charité dans la vérité... je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 09:59

voici la démonstration de ce que j'avance:

vous reconnaîtrez je pense que cette encyclique pose comme exigence à la poursuite de la mondialisation ( pour que celle-ce ne continue pas de dérailler) que l'organisation politique s'attèle à un développement intégral de l'homme.

voilà ce qu'écrit BXVI "Il faut néanmoins ajouter que, outre le fanatisme religieux qui, en certains milieux, empêche l’exercice du droit à la liberté religieuse, la promotion programmée de l’indifférence religieuse ou de l’athéisme pratique de la part de nombreux pays s’oppose elle aussi aux exigences du développement des peuples, en leur soustrayant l’accès aux ressources spirituelles et humaines. Dieu est le garant du véritable développement de l’homme, dans la mesure où, l’ayant créé à son image, Il en fonde aussi la dignité transcendante et alimente en lui la soif d’« être plus ». Si l’homme n’était que le fruit du hasard ou de la nécessité, ou bien s’il devait réduire ses aspirations à l’horizon restreint des situations dans lesquelles il vit, si tout n’était qu’histoire et culture et si l’homme n’avait pas une nature destinée à être transcendée dans une vie surnaturelle, on pourrait parler de croissance ou d’évolution, mais pas de développement. Quand l’État promeut, enseigne, ou même impose, des formes d’athéisme pratique, il soustrait à ses citoyens la force morale et spirituelle indispensable pour s’engager en faveur du développement humain intégral et il les empêche d’avancer avec un dynamisme renouvelé dans leur engagement pour donner une réponse humaine plus généreuse à l’amour de Dieu [71]. "

vous noterez qu'il emploie le terme de liberté religieuse pour lui opposer fanatisme et laicisme. dans cet emploi de la liberté religieuse il présente donc l'Etat comme devant se faire le garant de la spiritualité, l'Etat doit bannir fanatisme et laïcisme car il est convaincu que les ressources spirituelles font partie intégrante du développement humain dont l'organisation de la société ne peut se passer. il pose un premier jalon qui interdit à l'Etat de promouvoir l'indifférence religieuse, l'athéisme. très important ce point: l'Etat ne peut donc tout simplement pas être athée. Il n'y a donc pas de neutralité religieuse, il y a donc un parti pris déjà exigé de l'Etat en faveur de la transcendance.

ensuite il reprend le thème du développement intégral (c'est là qu'il va opérer la subversion dans toute sa splendeur), il dit Dieu est garant du réel développement de l'homme dans la mesure où l'ayant fait à son image.... donc le développement intégral de l'homme suppose une organisation de la société qui fasse droit d'une part au divin, mais d'autre part au divin biblique... c'est son 2e jalon

enfin il noue la gerbe "Quand l’État promeut, enseigne, ou même impose, des formes d’athéisme pratique, il soustrait à ses citoyens la force morale et spirituelle indispensable pour s’engager en faveur du développement humain intégral et il les empêche d’avancer avec un dynamisme renouvelé dans leur engagement pour donner une réponse humaine plus généreuse à l’amour de Dieu"
il reprend donc sa critique de l'Etat athée ( l'etat doit donc prendre parti pour la transcendance...) et de façon négative il précise que l'Etat doit mobiliser, au contraire, les forces en faveur du développement humain intégral ( QUI ON L'A VU NE PEUT SE PASSER DE LA GRACE DU DIEU BIBLIQUE), donc que l'organisation de nos sociétés nécessite de la part de l'Etat qu'il prenne parti pour un développement intégral de l'homme, donc qu'il soit chrétien...

je vous concède que c'est dit de façon un peu moins direct que Léon XIII ( normal les ravages de l'apostasie silencieuse parmi de nombreux cathos ont obscurci largement les esprits, il faut savoir les retourner avec douceur) mais le sens est le même, jugez donc:
"" On ne saurait mettre en doute, en effet, que la réunion des hommes en société ne soit l’œuvre de la volonté de Dieu, et cela qu’on la considère dans ses membres, dans sa forme qui est l’autorité, dans sa cause ou dans le nombre et l’importance des avantages qu’elle procure à l’homme. C’est Dieu qui a fait l’homme pour la société et qui l’a uni à ses semblables, afin que les besoins de sa nature, auxquels ses efforts solitaires ne pourraient donner satisfaction, pussent la trouver dans l’association. C’est pourquoi la société civile, en tant que société, doit nécessairement reconnaître Dieu comme son principe et son auteur, et, par conséquent, rendre à sa puissance et à son autorité l’hommage de son culte. Non, de par la justice ; non, de par la raison, l’Etat ne peut être athée". (libertas)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 10:19

julieng a écrit:
comme vous y allez Philippe: de un je lis BXVI, de deux, en effet, j'ai une certaine culture théologique, philosophique et historique qui me permet de mettre en perspective les écrits. mais soyez rassuré il n'y a aucune originalité de ma part dans ce que je dis, puisque c'est le grand journaliste Michel de Jaegehre qui a identifié cette logique de subversion:

Oui, je connais Jaeghere. Je ne mets pas en doute votre culture théologique, philosophique et historique, dont j'ai eu un aperçu, mais il me semble qu'outre ces savoirs il y a autre chose qui entre dans votre mise en perspective, et qui selon moi biaise vos raisonnements : une certaine idéologie. Pour en donner un exemple simple : ce que vous ne cessez de répéter sur "le faux esprit de Vatican II". C'est un argument qui trouve beaucoup grâce chez les membres de la Fraternité Saint Pie X, qui se disent ainsi : "haha ! il sait que c'était une bourde, il va bazarder tout ça dans le feutré, mine de rien". Or c'est un contresens total. Si Benoît XVI condamne les abus post-vatican II et qui se sont prévalus effectivement d'un faux esprit du concile (boulerversements liturgiques à la petite semaine, dogmes pris par-dessus la jambe...) il exige en revanche que la Fraternité reconnaisse les apports de VII pour être réintégrés. C'est une condition sine qua non. Le "faux esprit du concile" ne doit pas être compris comme "un concile à l'esprit faux", ce qui me paraît être votre inteprétation. C'est une erreur monumentale. Il me semble qu'elle est provoquée par ce fait que, comme les intégristes, vous avez tendance à imaginer ce que vous voudriez qui soit, au lieu de ce qui est, vous rêvez à une Eglise forte au temporel, et vous vous persuadez que c'est ce que cherche à établir le Pape.

Mais peut-être que je me trompe.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 10:40

non je ne rêve pas d'une Eglise forte au temporel, cela est un moyen à la rigueur, je rêve d'un monde où le Christ soit glorifié par le plus de personnes possibles, ses paroles écoutées, sa charité rayonnante, sa grâce répandue...je ne suis pas membre de la fraternité St Pie X, je ne jette pas à la poubelle VII, sa constitution liturgique ne me choque pas, mais je dis il doit être normé par la tradition, comme le demande BXVI. ce qui veut dire qu'en matière de liberté religieuse par exemple, d'autonomie totale du temporel il s'agit de replacer ces grandes déclarations pastorales dans le contexte politique et historique de leur temps où certains ont cru qu'il y avait un processus immanent au monde qui le menait tout droit dans les bras du Christ... grave erreur que BXVI a d'ailleurs lui-même contestée... la liberté religieuse doit être comprise par exemple dans le sens où l'homme est doué de libre arbitre, ce qui est un fait psychologique et philosophique incontestable, mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas que l'Etat prenne des dispositions spéciales pour favoriser en l'homme l'accession à sa pleine liberté et par voie de conséquence jugule, selon son propre pouvoir d'appréciation, tout ce qui entrave cette accession à la liberté, cela ne veut surtout pas dire que l'Etat doive être athée, indifférent aux diverses religions et métaphysiques, cela veut donc dire que l'Etat ( et même l'autorité internationale: il ne faut pas être naïf les critères qu'a posé BXVI permettent en fait de délégitimé l'organisation actuelle de la politique internationale qui milite pour la diminution de la population mondiale, l'avortement, soutient essentiellement la haute finance... j'ai d'abord eu vraiment peur en apprenant que BXVI voulait une autorité internationale, mais je vois bien maintenant dans quel sens il faut comprendre cette proposition) a à promouvoir un développement intégral qui, BXVI y revient assez, passe par l'ouverture au Christ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 15:37

Philippe Fabry a écrit:
julieng a écrit:
comme vous y allez Philippe: de un je lis BXVI, de deux, en effet, j'ai une certaine culture théologique, philosophique et historique qui me permet de mettre en perspective les écrits. mais soyez rassuré il n'y a aucune originalité de ma part dans ce que je dis, puisque c'est le grand journaliste Michel de Jaegehre qui a identifié cette logique de subversion:

Oui, je connais Jaeghere. Je ne mets pas en doute votre culture théologique, philosophique et historique, dont j'ai eu un aperçu, mais il me semble qu'outre ces savoirs il y a autre chose qui entre dans votre mise en perspective, et qui selon moi biaise vos raisonnements : une certaine idéologie. Pour en donner un exemple simple : ce que vous ne cessez de répéter sur "le faux esprit de Vatican II". C'est un argument qui trouve beaucoup grâce chez les membres de la Fraternité Saint Pie X, qui se disent ainsi : "haha ! il sait que c'était une bourde, il va bazarder tout ça dans le feutré, mine de rien". Or c'est un contresens total. Si Benoît XVI condamne les abus post-vatican II et qui se sont prévalus effectivement d'un faux esprit du concile (boulerversements liturgiques à la petite semaine, dogmes pris par-dessus la jambe...) il exige en revanche que la Fraternité reconnaisse les apports de VII pour être réintégrés. C'est une condition sine qua non. Le "faux esprit du concile" ne doit pas être compris comme "un concile à l'esprit faux", ce qui me paraît être votre inteprétation. C'est une erreur monumentale. Il me semble qu'elle est provoquée par ce fait que, comme les intégristes, vous avez tendance à imaginer ce que vous voudriez qui soit, au lieu de ce qui est, vous rêvez à une Eglise forte au temporel, et vous vous persuadez que c'est ce que cherche à établir le Pape.

Mais peut-être que je me trompe.

Parfait comme toujours ! salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 15:49

Philippe Fabry a écrit:
julieng a écrit:
comme vous y allez Philippe: de un je lis BXVI, de deux, en effet, j'ai une certaine culture théologique, philosophique et historique qui me permet de mettre en perspective les écrits. mais soyez rassuré il n'y a aucune originalité de ma part dans ce que je dis, puisque c'est le grand journaliste Michel de Jaegehre qui a identifié cette logique de subversion:

Oui, je connais Jaeghere. Je ne mets pas en doute votre culture théologique, philosophique et historique, dont j'ai eu un aperçu, mais il me semble qu'outre ces savoirs il y a autre chose qui entre dans votre mise en perspective, et qui selon moi biaise vos raisonnements : une certaine idéologie. Pour en donner un exemple simple : ce que vous ne cessez de répéter sur "le faux esprit de Vatican II". C'est un argument qui trouve beaucoup grâce chez les membres de la Fraternité Saint Pie X, qui se disent ainsi : "haha ! il sait que c'était une bourde, il va bazarder tout ça dans le feutré, mine de rien". Or c'est un contresens total. Si Benoît XVI condamne les abus post-vatican II et qui se sont prévalus effectivement d'un faux esprit du concile (boulerversements liturgiques à la petite semaine, dogmes pris par-dessus la jambe...) il exige en revanche que la Fraternité reconnaisse les apports de VII pour être réintégrés. C'est une condition sine qua non. Le "faux esprit du concile" ne doit pas être compris comme "un concile à l'esprit faux", ce qui me paraît être votre inteprétation. C'est une erreur monumentale. Il me semble qu'elle est provoquée par ce fait que, comme les intégristes, vous avez tendance à imaginer ce que vous voudriez qui soit, au lieu de ce qui est, vous rêvez à une Eglise forte au temporel, et vous vous persuadez que c'est ce que cherche à établir le Pape.

Mais peut-être que je me trompe.

Saint Pie X a respecté la "tradition". Devons-nous nous en plaindre? Les propos de Julieng sont d'une grande sagesse. N'en déplaise aux chantres de VII, qui fut une erreur "politique". Nous en payons le prix. Seule la TRADITION est notre voie de salut...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 15:51

Loup est devenu intégriste ? bigsmurf Attention, comme FM, vous unissez en vous la carpe et le mouton ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 15:54

Arnaud Dumouch a écrit:
Loup est devenu intégriste ? bigsmurf Attention, comme FM, vous unissez en vous la carpe et le mouton ! Mr.Red

J'avoue que je suis stupéfait de cette réaction. Il faut alerter Adamev !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 16:02

Arnaud Dumouch a écrit:
Loup est devenu intégriste ? bigsmurf Attention, comme FM, vous unissez en vous la carpe et le mouton ! Mr.Red

Salut vieux "cabot"...

Intègre, définition : Qui ne se laisse pas corrompre. C'est assez clair, me semble-t-il...

Les juifs, les protestants, ont corrompu le catholicisme. C'est un don de Dieu, que de nous avoir donné un théologien hors normes, comme Le Saint-Père Benoît XVI. Nous ne sommes pas près d'en avoir un autre comme lui, avec une telle intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 09 Juil 2009, 16:07

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Loup est devenu intégriste ? bigsmurf Attention, comme FM, vous unissez en vous la carpe et le mouton ! Mr.Red

J'avoue que je suis stupéfait de cette réaction. Il faut alerter Adamev !

Tiens donc!!! Adamev serait-il devenu la référence sur ce forum? Arnaud l'a pourtant viré deux fois. Alerte qui tu veux, Philippe. Je ne suis pas républicain, mais monarchiste, comme le général De Gaulle.
Pour ton information, la langue officielle du Vatican est le latin. Et il serait, non seulement normal, mais "traditionnel" que de dire la messe en cette langue, qui n'est pas "morte", mais fixée.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 14 Sep 2009, 12:32

US / Eco : Jim Rogers estime que le pire est à venir

(Boursier.com) -- "Abolir la Réserve fédérale" et "laisser AIG faire faillite" pour que l'économie mondiale ressorte assainie, tels étaient les propos du légendaire investisseur, Jim Rogers, il y a tout juste un an. Depuis cette date, les gouvernements du monde entier se sont précipités au secours des banques et ont injecté des Milliards de Dollars dans leurs économies pour éviter un désastre économique, rapporte CNBC.

Dans un entretien accordé à la chaîne, Jim Rogers explique que "des banques ont fait faillite depuis près d'un siècle. La façon dont le système fonctionne implique que quand quelqu'un dépose le bilan, vous devez le laisser mourir"... Or, "ce que nous faisons maintenant, c'est que nous soutirons des actifs aux personnes compétentes pour les donner aux personnes incompétentes en leur disant qu'ils peuvent maintenant concurrencer leurs gens compétents avec leurs propres deniers".

"Comment la solution pour la dette et la consommation pourrait-elle se trouver dans davantage de dettes et de consommation? Comment cela peut-il être la solution à nos problèmes?" ajoute Rogers. "Nous avons une réglementation. Mais les régulateurs ne savaient pas ce que nous faisions ... ils étaient incompétents. Bien sûr, le système est le même, la dette n'a pas disparu. Elle est toujours là, le problème n'est pas résolu, cela l'a empiré". "La reprise actuelle est simplement une conséquence du fait que la consommation a baissé de façon spectaculaire en 2008 et les gens doivent acheter des choses dont ils ont besoin en 2009, mais le pire est à venir", prophétise Rogers.

"Vous commencez à voir les Etats-Unis utiliser le protectionnisme encore une fois... Nous allons avoir des crises de change, ce n'est pas encore terminé". Le protectionnisme sévit partout dans le monde selon l'investisseur..."La Chine a économisé beaucoup d'argent pour les jours de pluie, il pleut et elle est en train de le dépenser. Mais la Chine ne peut pas sortir l'Amérique ou l'Inde ou l'Europe de tout cela. Leur économie ne représente qu'un 10ème des États-Unis".

"Je m'attends à ce qu'une crise monétaire ou une semi-crise éclate dès cet automne ou l'an prochain. C'est le capitalisme de copinage, Bernanke et Greenspan ont apporté le capitalisme de copinage à l'Amérique ... mais cela ne va pas résoudre les problèmes du monde. L'Europe centrale a des quantités gigantesques d'horribles dettes qui n'ont pas été traitées", a poursuivi Jim Rogers qui estime que le pire est à venir. "Les politiciens n'ont pas compris, c'est ça le problème. S'ils avaient laissé Long Term Capital Management faire faillite, avec les répercussions que cela aurait entrainé à travers le système, nous n'aurions pas tous ces problèmes".

"Tous ces problèmes n'ont pas été causés par Lehman Brothers ou la faillite de Lehman Brothers. Lehman était un effet pas une cause", estime Rogers. "Le vrai problème au cours des 10-15 dernières années a été que les régulateurs n'ont pas laissé les gens échouer. Si cela avait été le cas, nous aurions résolu ce problème depuis longtemps. Je ne sais pas pourquoi ils ne sont pas en prison". "Vous ne pouvez pas vous débarrasser des actifs toxiques en donnant des primes aux banquiers. La plupart des déchets toxiques provenaient des banquiers, eux-mêmes. Quand les gens échouent, de nouveaux banquiers prennent le relais. De mon vivant, à Wall Street, seules 20 à 30 banques sont tombées en faillite". "Nous allons encore avoir un capitalisme zombie pour les 15 à 20 prochaines années" conclut Jim Rogers.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 14 Sep 2009, 12:55

SJA a écrit:
US / Eco : Jim Rogers estime que le pire est à venir

Bon ok !

Mais cet article n'est pas prophétie, juste annonce d'un risque.

En effet, les crises sont affaire principalement de psychologie, l'humanité réagissant un peu comme ces bans de poissons : un va çà droite, les autres suivent.

Donc, si une panique prend le corps social dans son ensemble, il y aura crise. Si le commun des mortel reste calme, il ne se passera rien.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 14 Sep 2009, 13:49

C'est surtout une analyse libérale.

Le problème c'est que sa logique est tirons nous une balle dans la tête ainsi nous ne craindrons plus la mort.

Mais il est tout de même vrai que le système vie sous perfusion de dettes depuis trente ans.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 14 Sep 2009, 17:47

La dette est peu de chose. Cet argent n'a de valeur que fictive et, ce qui est net, c'est que de la richesse OBJECTIVE (maisons, routes, systèmes électroniques) sortent et demeurent.

Voilà pourquoi cette économie, même endettée, marche.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 15 Sep 2009, 11:54

Loup Ecossais a écrit:
Tiens donc!!! Adamev serait-il devenu la référence sur ce forum? Arnaud l'a pourtant viré deux fois.

Ah le Loup vieillirait-il qu'il ait besoin de s'affuter les dents... ???
:bisou: :bisou: :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 10:06

Le risque de dépression n’est toujours pas écarté, par Thomas Palley

12 octobre 2009


Les milliards consacrés aux renflouements des banques et aux plans de relance ont permis d’arrêter la glissade vers l’abîme de l’hiver dernier et ramené le sourire à Wall Street, mais les problèmes de fond restent entiers, et tout risque de dépression n’est pas écarté, avertit l’économiste post-keynésien Thomas Palley. La consommation des ménages, représentant 70% du PIB américain, est désormais plombée par le remboursement de la dette et la montée du chômage, et elle ne retrouvera pas son niveau initial. Les Etats de l’Union qui ont vu fondre leurs recettes fiscales procèdent également à des coupes sombres dans leurs dépenses. Lorsque deux moteurs sur trois de la croissance US - crédit, inflation des actifs et consommation - sont grippés, le risque est réel de voir s’installer une spirale récessive, juge-t-il.

Par Thomas Palley, Financial Times, 11 octobre 2009

L’an dernier, l’économie mondiale a subi une contraction massive, la plus forte depuis la Grande Dépression des années 1930. Puis, au printemps, les économistes ont commencé à parler de « petits signes » de reprise et cette vision optimiste s’est alors propagée rapidement à Wall Street. Plus récemment, le jour de l’anniversaire du krach de Lehman Brothers, Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, a officiellement adoubé ce consensus en déclarant que la récession était « très probablement terminée ».

L’avenir est fondamentalement fait d’incertitudes, rendant toujours téméraire l’exercice de la prévision. Cela dit, il existe une probabilité non négligeable que ce nouveau consensus soit erroné. A contrario, on trouve de solides motifs de penser que l’économie américaine subira un deuxième plongeon, suivi d’une stagnation prolongée qui pourra être qualifiée de seconde Grande Dépression. Des signes commencent déjà à apparaitre avec les fortes et inattendues destructions d’emplois aux USA en septembre et la chute des ventes d’automobiles intervenue après la fin de la prime à la casse.



Que l’optimiste soit de retour à Wall Street ne devrait pas surprendre. Les bénéfices de Wall Street proviennent de la hausse des cours des actifs, sur lesquels les établissements financiers perçoivent des frais de gestion, de la signature de contrats sur lesquels elles touchent des honoraires pour leurs conseils, ainsi que de l’incitation des petits investisseurs à acheter des actions, ce qui augmente le chiffre d’affaire. Ces revenus sont bien plus importants lorsque les marchés boursiers sont à la hausse, ce qui explique la propension génétique de Wall Street à amplifier la reprise économique.



De la même façon, les modèles théoriques de la majorité des économistes ont été aveugles face à la crise et ne peuvent aujourd’hui que prévoir la reprise en raison même des hypothèses de ces modèles. Dans la théorie économique dominante, on présuppose que le plein emploi est un point de gravité vers lequel tend l’économie.

Les modèles économétriques empiriques sont tout aussi discutables. Ils prévoient également une reprise progressive, mais c’est le résultat de schémas de retour à la tendance longue fondés sur l’observation des données historiques. Le problème, comme le disent les professionnels de l’investissement, c’est que « la performance passée n’est pas une indication des performances futures ». Cette crise économique marque l’implosion du modèle économique qui gouvernait la croissance américaine et mondiale depuis ces trente dernières années. Ce modèle était basé sur la consommation alimentée par l’endettement et l’inflation du prix des actifs. Mais c’est terminé.



Il existe une raison simple pour laquelle l’économie connaîtra une deuxième baisse d’activité. Elle se fonde sur le cycle économique du désendettement, qui produit inévitablement une correction en deux étapes. La première étape a été franchie, et elle a déclenché une crise financière qui a causé la pire récession depuis la Grande Dépression. Mais la deuxième étape ne fait que commencer.



Le désendettement [1] peut être compris grâce à une métaphore où l’économie serait représentée par une automobile. Le crédit y serait la pédale des gaz, qui accélère l’activité économique. Lorsque cesse l’emprunt, que le pied cesse d’appuyer sur la pédale, la voiture ralentit. Mais lorsque le coffre de la voiture est alourdi par la dette accumulée, l’activité économique ralentit en dessous de son niveau initial.



Lors d’une phase de désendettement, les ménages augmentent leur épargne et remboursent leur dette. C’est la deuxième étape, identique à un coup de frein qui ralentit encore plus l’économie, en une séquence semblable à celle d’une récession en deux temps. Le désendettement rapide, comme c’est le cas à l’heure actuelle, est l’équivalent d’un freinage violent. Le seul point positif, c’est que cela réduit la dette, ayant pour effet d’alléger le coffre. Cette activité contribue à stabiliser l’activité à un nouveau palier, mais elle n’accélère pas la voiture, contrairement à ce qu’affirment les économistes.



La métaphore automobile ne décrit cependant que partiellement la situation actuelle car elle suppose que le processus de freinage soit régulier. Dans la réalité, la crise financière s’est déjà déclenchée et l’économie réelle est désormais victime d’un processus démultiplicateur, entraînant une diminution des dépenses, des pertes massives d’emplois et des faillites. S’ajoutant à cela, le désendettement ouvre la possibilité que s’installe une spirale à la baisse, c’est à dire une dépression.

Une telle spirale peut être décrite par l’image du Titanic, que l’on croyait insubmersible grâce à ses compartiments séparés par des cloisons étanches. Toutefois, ces cloisons n’avaient pas de plafond, et lorsque le Titanic a heurté l’iceberg qui déchiré son flanc, le compartiment avant s’est rempli d’eau, provoquant l’enfoncement du navire. L’eau a ensuite envahi les compartiments suivants, provoquant le naufrage.



L’économie américaine a heurté l’iceberg de la dette. La déchirure provoquée menace de submerger les mécanismes de stabilisation de l’économie. C’est ce que l’économiste Hyman Minsky appelait « enrayer les institutions ».



L’assurance chômage n’est pas à la hauteur de la tâche et elle arrive à expiration pour de nombreux travailleurs. Ce qui augure de nouvelles réductions dans les dépenses des ménages et d’une augmentation du nombre de saisies.

Les États de l’Union sont tenus par les exigences d’équilibre budgétaire et ils taillent dans les emplois publics. Par conséquent, le secteur public contracte ses dépenses, imitant ainsi le secteur privé.



En raison de la destruction de la valeur de leurs actifs, de nombreux foyers ont un patrimoine net quasi-nul, voire négatif. Ce qui augmente la nécessité d’épargner et interdit l’accès aux emprunts qui pourraient dynamiser une reprise. En outre, les ménages comme les entreprises sont menacés de faillites qui amplifient le choc démultiplicateur à la baisse et pénalisent l’activité économique future en leur interdisant ultérieurement l’accès au crédit.



Enfin, les États-Unis continuent de souffrir de la triple hémorragie du déficit commercial, qui draine des dépenses par les importations, de la délocalisation des emplois et de la délocalisation de nouveaux investissements. Cette hémorragie est évidente dans le cas de la prime à la casse, où les huit véhicules les plus vendus étaient de marques étrangères. Par conséquent, même une énorme relance budgétaire n’aurait que des effets limités.



La crise financière a créé une boucle de rétroaction négative sur les marchés financiers. Un niveau de désendettement inégalé et le processus de démultiplication ont créé une boucle de rétroaction négative dans l’économie réelle. C’est une boucle qui est bien plus difficile à inverser, et c’est pourquoi une seconde Grande dépression reste une réelle possibilité.





Thomas Palley est l’ancien économiste en chef de l’US-China Economic and Security Review Commission. Il est membre invité de la Schwartz Economic Growth de la New America Foundation.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 11:40

Il est clair que ce surendettement est inquiétant. Mais il ne sera fatal que si, tout d'un coup, une panique modiale saisit les épargnants comme un banc de poisson.

Là, ce sera une catastrophe imparable.

Sinon, lentement et par divers moyens comme l'inflation insensible, la dette se fondra...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 13:10

Cette 'crise économique" n'est-elle pas organisée, programmée, voulue ?

Les Liens Suspect Entre Madoff et Israël
envoyé par ResistFrance-. - L'info video en direct.


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 13:15

Lephenix a écrit:
Cette 'crise économique" n'est-elle pas organisée, programmée, voulue ?

Les Liens Suspect Entre Madoff et Israël
envoyé par ResistFrance-. - L'info video en direct.


Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 13:26

Citation :
Et il a ruiné surtout des Juifs.
Voyons Arnaud, uniquement des Juifs dissidents, des traîtres pour notre Cause, des juifs contre Israël qui n'adhèrent pas à Notre Grand Projet Sioniste, voici notre liste noire :
http://www.masada2000.org/shit-list.html

:twisted:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 13:35

nilamitp a écrit:
Citation :
Et il a ruiné surtout des Juifs.
Voyons Arnaud, uniquement des Juifs dissidents, des traîtres pour notre Cause, des juifs contre Israël qui n'adhèrent pas à Notre Grand Projet Sioniste, voici notre liste noire :
http://www.masada2000.org/shit-list.html

:twisted:

Ben voyons !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 13:53

Même remarque que sur le fil pétitions, si tu ne les arrêtes pas, tu n'en seras JAMAIS quitte, Arnaud...encore une fois, à toi de voir ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 14:48

Mécréant-LV a écrit:
Même remarque que sur le fil pétitions, si tu ne les arrêtes pas, tu n'en seras JAMAIS quitte, Arnaud...encore une fois, à toi de voir ;)

Je suis en attente de la ratification de mon Patriot Act par notre administrateur bien-aimé. Mr.Red

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 16:20

Philippe Fabry a écrit:
Mécréant-LV a écrit:
Même remarque que sur le fil pétitions, si tu ne les arrêtes pas, tu n'en seras JAMAIS quitte, Arnaud...encore une fois, à toi de voir

Je suis en attente de la ratification de mon Patriot Act par notre administrateur bien-aimé.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 17:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Il est clair que ce surendettement est inquiétant. Mais il ne sera fatal que si, tout d'un coup, une panique modiale saisit les épargnants comme un banc de poisson.

Là, ce sera une catastrophe imparable.


Bref, il vaut mieux que tout le monde ne soit pas comme moi. Moi je suis plutôt comme ça: .


Sinon à propo de panique voir cet interressant article :

http://www.dedefensa.org/article-un_automne_crepusculaire_08_10_2009.html
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Oct 2009, 17:31

Tiens je viens d'apprendre que Michael Moore était catholique pratiquant.

http://www.dedefensa.org/article-le_facteur_catholique_et_l_exemple_de_michael_moore_12_10_2009.html


Je me souvient maintenant qu'il avait dit à G W Bush qu'il finirait par perdre en Irak car le Pape était contre celle-ci. C'était au Oscar 2002 je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 14 Oct 2009, 00:03

SJA a écrit:
Tiens je viens d'apprendre que Michael Moore était catholique pratiquant.

Comme un nombre non négligeable de complotistes en tout genre, comme ce forum l'atteste, hélas.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 15 Oct 2009, 19:20

La crise commence, par Hervé Kempf

LE MONDE | 10.10.09 | 14h21


Dans le monde fantasmagorique des responsables et analystes de l'économie, le bien et le mal se résument aux frémissements d'un totem : le produit intérieur brut (PIB). Il chute de 2 %, c'est la catastrophe, il remonte en tremblant à 0,3 %, la reprise s'annonce. Et l'obsession est de rejoindre les 2-3-4 % "normaux" afin que la vie redevienne belle. Je ne caricature pas : des dizaines de déclarations et d'articles dans le Wall Street Journal, The Financial Times, The Economist, Les Echos, La Tribune - et bien sûr, notre cher Monde - ratiocinent autour de ce thème.


Parlons de la vraie économie, celle qui se préoccupe de la subsistance durable des sociétés.
La récession de 2008-2009 est née de l'éclatement d'une bulle financière gonflée par un endettement démesuré. Les morceaux ont été recollés par une intervention rapide et forte des autorités publiques. Pour éviter l'effondrement de l'économie, on a de surcroît opéré des relances budgétaires massives. Donc, l'endettement public, déjà important avant la récession, a encore augmenté. Comme il y a des limites à la dette, il ne sera plus guère possible de soutenir artificiellement l'économie.
D'ailleurs, il y a... l'énergie. De son bas prix dépend la croissance du PIB. Or le pic pétrolier - dans le voisinage duquel nous sommes - signifie que le prix des combustibles fossiles est à la hausse, alors qu'il restera dans la décennie à venir le prix directeur pour toutes les énergies. Si donc se produit une "reprise", elle augmentera la demande de pétrole, le prix de celui-ci montera, ce qui refroidira les ardeurs du PIB.
Autre pièce essentielle, le changement climatique. Il est urgent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Les pays riches - même les Etats-Unis - affirment vouloir les diminuer de 80 % d'ici à 2050 : cela représente en gros une réduction annuelle de 3 % par an. On en est loin. Soit on s'y engage réellement, et cette baisse de la consommation d'énergie transforme le système économique, mais pas vers la "croissance" ; soit on attend, et les désordres du climat vont rendre la vie très difficile. La Chine et l'Inde commencent à le ressentir, entre manque d'eau, moussons déréglées, inondations, etc. Les taux de croissance de 10 % de la Chine, c'est fini !
Troisième pièce oubliée : l'agriculture. Un milliard d'humains ont faim tous les jours. Avec une population mondiale en augmentation et des contraintes écologiques de plus en plus sévères, l'agriculture redevient une question prioritaire. C'est là qu'il faut investir, pas dans le soutien au niveau de vie des habitants des Etats-Unis.
Il n'y aura pas de "sortie de crise". La crise commence. En fait, ce n'est pas une crise, mais le début de la grande transformation : celle qui nous conduira à une société humaine s'adaptant aux limites de la biosphère ou, si nous restons dans le vieux schéma "croissanciste"... à l'explosion
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 20 Oct 2009, 16:13

La crise bancaire n’est pas terminée, par Paul Krugman (Prix Nobel d'économie)

20 octobre 2009


Aussi scandaleux soient-ils, les mirobolants bonus qui ont fait les gros titres la semaine dernière ne doivent pas faire perdre de vue les fondamentaux, avertit Krugman. Les banques d’affaires, dont l’emblématique Goldman Sachs, ont apparemment tiré leur épingle du jeu au troisième trimestre en spéculant grâce aux fonds publics, mais les banques du secteur qui compte vraiment pour l’activité économique, celui du crédit, vont à nouveau mal. Si elles avaient réussi à échapper à la nationalisation au premier semestre en affichant des bénéfices grâce à des jongleries comptables, la réalité de la crise profonde que traversent les Etats-Unis les rattrape aujourd’hui, et Citigroup comme Bank of America ont à nouveau annoncé des pertes. Cette fragilité structurelle d’un secteur indispensable à une reprise économique compromet la reprise, avertit Krugman, qui rappelle par ailleurs que les questions de fond ne sont toujours pas réglées. En l’absence d’une réforme de la finance, les banquiers vont continuer à utiliser cette recette qui leur a si bien réussi jusqu’alors : profits privés, pertes publiques.

Par Paul Krugman, New York Times, 19 octobre 2009

Nous vivons une époque formidable qui est la pire de toutes. OK, ce n’est peut-être pas littéralement la pire, mais elle est très dure. Et le contraste entre le bonheur immense de quelques-uns et les souffrances que continuent de subir beaucoup trop de gens augure mal de l’avenir.

Je parle bien évidemment de la situation des banques.

Si quelques chanceux ont fait les gros titres, le plus grand nombre a ressenti de la fureur devant le spectacle des bénéfices records et des énormes bonus de Goldman Sachs, au moment même où l’hémorragie d’emplois se poursuit dans le reste de l’Amérique, victime d’une crise provoquée par Wall Street.

Mais l’histoire ne se résume pas uniquement à celle de banques florissantes face à des travailleurs en difficulté : les banques dont le métier est le crédit - par opposition aux banques d’affaires - sont toujours en difficulté. En particulier, Citigroup et Bank of America, qui avaient pourtant réduit au silence les partisans de leur nationalisation au début de l’année en affirmant qu’elles avaient renoué avec la rentabilité, affichent à présent - vous l’aviez deviné - de nouvelles pertes.

Si vous interrogez les gens de Goldman, ils vous diront que leurs salaires ne regardent personne en dehors d’eux. Pourtant, comme un critique l’a exprimé récemment : « il n’existe aujourd’hui aucun établissement financier qui ne soit le bénéficiaire direct ou indirect des milliers de milliards alloués par les contribuables pour soutenir le système financier. » C’est bien le cas. Goldman a gagné beaucoup d’argent dans ses activités de courtage, mais elle n’a pu rester dans la partie que grâce aux politiques qui ont risqué énormément d’argent public dans des interventions allant du plan de sauvetage d’AIG aux garanties octroyées sur un grand nombre d’obligations émises par Goldman.

Au fait, qui donc était ce tonitruant critique des banques ? Rien moins que Lawrence Summers, économiste en chef de l’administration Obama - l’un des architectes des politiques bancaires de l’administration - qui était jusqu’à présent plutôt conciliant avec les établissements financiers, et espérait qu’ils se rétablissent.

Pourquoi ce changement de ton ? Les membres de l’administration sont furieux de la façon dont le secteur financier, quelques mois seulement après avoir bénéficié d’un plan de sauvetage gigantesque aux frais du contribuable, déploie un lobbying intense contre toute réforme sérieuse. On peut se demander à quoi ils s’attendaient. Ils ont choisi d’adopter une politique toute en douceur, en octroyant une aide en échange de bien peu de contreparties, lorsque tout Wall Street risquait de s’effondrer. Ce qui ne leur a laissé que très peu d’influence sur des entreprises comme Goldman qui gagnent à nouveau beaucoup d’argent.

Mais il y a plus important. Alors que les opérations de courtage des établissements financiers sont de nouveau extrêmement rentables, l’activité bancaire qui compte vraiment - les crédits qui soutiennent l’investissement et la création d’emplois - ne l’est pas. Les principales banques restent dans une situation financière précaire, et cette faiblesse nuit à l’économie dans son ensemble.

Vous vous rappelez peut-être qu’au début de l’année se tenait un grand débat sur la façon de relancer l’activité de crédit des banques. Certains analystes, dont moi-même, affirmaient qu’au minimum quelques grandes banques avaient besoin d’un apport de capitaux publics, et que la seule façon de procéder était de nationaliser temporairement les banques les plus en difficulté. Ce débat a tourné court après que Citigroup et Bank of America- les maillons faibles du système bancaire - aient annoncé des profits inattendus. Tout allait bien, nous a-t-on dit. Désormais, les banques étaient à nouveau rentables.

Il s’est pourtant passé quelque chose d’étrange sur ce trajet de retour vers un système bancaire solide : la semaine dernière, Citigroup et Bank of America ont toutes deux annoncé des pertes au troisième trimestre. Qu’est-il arrivé ?

Une partie de la réponse tient à ce que ces bénéfices antérieurs étaient en partie le fruit de l’inventivité des comptables. Mais en fait, nous assistons surtout à un retour de bâton de l’économie réelle. Durant la première phase de la crise, Main Street a subi le contrecoup des méfaits de Wall Street. Désormais, c’est l’ampleur des difficultés économiques, en particulier la persistance d’un chômage élevé, qui provoque de lourdes pertes sur les prêts hypothécaires et les cartes de crédit.

Le point clé est celui-ci : La faiblesse persistante de nombreuses banques contribue à prolonger ces difficultés économiques. Les banques restent réticentes à octroyer des prêts, et ce resserrement du crédit, dont souffrent en particulier les petites entreprises, se dresse sur le chemin de la reprise économique vigoureuse nous avons besoin.

Et maintenant ? M. Summers proclame encore que l’administration a fait les bons choix : relever la capitalisation avec des fonds publics, dit-il, n’aurait pas été « une stratégie permettant de résoudre les problèmes. » Quoi qu’il en soit, au plan politique le moment opportun pour une action radicale sur les banques est d’évidence passé.

L’essentiel, pour le moment, est sans doute de faire autant qu’il est possible pour soutenir la création d’emplois. Avec un peu de chance, cela enclenchera un cercle vertueux dans lequel l’amélioration du climat économique renforcera les banques, qui seront alors plus disposées à octroyer des prêts.

Ensuite, il faudra absolument mettre en oeuvre une réforme efficace de la finance. Si tel n’est pas le cas, les banquiers prendront bientôt des risques encore plus grands qu’ils ne le faisaient avant cette crise. Après tout, la leçon de ces derniers mois est très claire : Quand les banquiers parient avec l’argent des autres, face ils gagnent, pile nous perdons.
NY Times
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 21 Oct 2009, 11:37

VERITE (le reste n'est que blablabla !)

"Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. [...]
L'argent n'a pas de patrie ; les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain."
Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur Français
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 21 Oct 2009, 11:53

Je viens de tomber sur cet article tiré de je ne sais où et qui me semble d'actualité :

"Pour détourner l'attention des chrétiens de notre politique, il est essentiel que nous l'attirions du côté du commerce et de l'industrie ; en sorte que toutes les nations luttant pour leurs intérêts propres ne s'occuperont pas, dans cette agitation universelle, de leur commun ennemi.

Mais, pour que la liberté puisse disloquer et ruiner la vie sociale des Gentils, il faut que nous établissions le commerce sur une base spéculative, ce qui aura pour résultat d'empêcher les Gentils de retenir entre leurs mains les richesses tirées de la production du sol ; par la spéculation, elles passeront dans nos coffres."

Les Paysans feraient bien de méditer cela ! (Les autres aussi, bien sûr !) :sage:
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 21 Oct 2009, 13:31

Lephenix, c'est tiré du Protocole de Sion : ici, au quatrième protocole : http://www.scribd.com/doc/3726788/Protocoles-des-sages-de-Sion-dapres-Nilus

... Et en comparant avec un autre texte de ce protocole, l'article ( intitulé : pour ruiner les Gentils) n'y figure plus .....

Se renseigner ici au sujet de ce fameux protocole de Sion
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 03 Nov 2009, 17:40

Tout va trés bieeen Madame la marquiiiiiise !

3/11
Chute libre : le volume de crédit accordé aux entreprises US a baissé de près de 20% sur un an (graphiques Fed)

Floride : pour chaque maison en vente, cinq autres sont en cours de saisie (Miami Herald)

Près de 50% des emprunts immobiliers à taux variables "option-ARM" sont en retard de paiement (FT Alphaville)

Transition de phase : La Turquie décide d’utiliser les devises iranienne et chinoise pour commercer avec ces deux pays (Novosti)

Faillite de CIT : les contribuables et actionnaires perdront la totalité de leur mise, pas les détenteurs d’obligations (Bloomberg)

La prudence et la trappe : les 4 plus grandes banques US conservent 1500 milliards de liquidités contre 900 en septembre 2008 (Bloomberg)

UBS : 4ème trimestre consécutif de pertes - les gros clients quittent la banque (Bloomberg)

L’Etat britannique investit 31 mlds de livres dans le capital de RBS et Lloyds (Bloomberg)

Détroit, ville fantôme (Guardian)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 03 Nov 2009, 17:45

Cher SJA, vous ne le saviez pas ? Il y a une crise. C'est la pire depuis 70 ans. Actuellement, il semble qu'elle se calme un peu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 03 Nov 2009, 19:08

Vous êtes donc meilleur analyste qu'un prix Nobel , cher Arnaud ... J'attends la suite des événements .
Revenir en haut Aller en bas
 
Crise économique : ALERTE !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvel Ordre Mondial : les responsables de la crise économique
» Benoit XVI:crise économique et péché(tres intéressant)
» La Crise Économique va augmenter....
» Crise économique, les abandons d'animaux se multiplient
» Crise économique, crise démocratique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: