DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les maladies sociologiques des Occidentaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 08:25

Citation :
[quote="boudo"]Je ne dénonce rien du tout , sinon des rapports officiels de commissions d'enquête , qui ne tiennent pas la route .

Ils ne tiennent pas la route car vous mutipliez les objections absolument sans valeur. Tout est clair dans l'enquête sur cette histoire et vous, vous appuyant sur des considérations d'internet, vous créez dans votre tête du super-doute.

Un peu comme si un homme, pris en flagrant délit de viol, en plein acte, vous paraissait victime d'un complot. Vous trouveriez des arguments impossible comme :
Citation :
"Il était drogué. Il a pu être mis dans cette position de force par un homme en noir qui a réussi çà s'enfuir."

Quand on veut inventer des soit-disant preuves, tout est possible à l'imaginaire.

Je riais l'autre jour des arguments de ceux qui soutiennent l'innocence de Julien Coupat (cet homme acusé d'avoir saboté une ligne SNCF au nom de l'anarchisme).

On leur dit :
- "Il a écrit un livre où il dit qu'il faut le faire".
Ils répondent : "Et alors. Tout le monde écrit des tas de choses".

- "Il a dormi avec sa copine au bord de la voie TGV, à 100 mètres de l'endroit où la voie a été sabotée (sa voiture avait une puce GPS et il était suivi de loin par les RG).
Réponse : Et alors. On peut dormir où on veut.



Citation :
Il lui fut alors révélé qu'il s'agissait d'une des tours du Manhattan
Center et qu'elle avait été démolie le même jour que les tours Nord et Sud . Il est devenu tout pâle , a posé , l'oeil hagard , 3 fois la question : " Le même jour ? Vous êtes sûrs ? " , a marqué un temps de silence et a conclu : " Ah ! Ils ont fait fort ! "

Et vous gobez cela ?

Cherchez les sources. Et vous verrez. Encore un site conspirationiste.
Donnez nous le nom de la tour qui, à Manhattan, aurait été détruite ce jour là. si vous la trouvez (ce qui m'étonnerai), regardez le temps qu'il aura fallu aux démomisseurs pour poser leurs charges. Vous verrez que cela prend parfois un ans, qu'il faut percer des trous profonds azu mateau piqueur dans la structure des tours et que donc c'est IMPOSSIBLE A FAIRE EN SECRET.

Mais rien ne vouys convaincra et, quoiqu'on dise, vous arriverez à croire que des équipes de centaines d'ouvrier ont réussi à miner ces tours des mois avant les avions.

drunken

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Axelle



Féminin Messages : 43
Inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 09:36

Je suis d'accord avec Arnaud : rien ne peut convaincre quelqu'un qui croit en ces thèses conspirationistes. Je le l'ai constaté avec des membres de ma propre famille, tout à fait équilibrés. Vous pouvez lire des kilomètres de thèses scientifiques, rien n'y fait.
Je pense que le débat ne se situe pas du tout au niveau du "raisonnable".
Il serait intéressant d'ailleurs de comprendre pourquoi toutes ces thèses conspirationistes ont un tel succès actuellement.
J'ai lu un petit bouquin de Steiner ces dernier temps et vous livre une citation :
Citation :
"Les cultes de la déraison, des hystéries organisées, l'obscurantisme qui est devenu un trait si important de la sensibilité et du comportement des Occidentaux au cours des dernières décennies sont comiques et souvent, jusqu'à un certain point, insignifiants; mais c'est aussi le signe d'une maturité en échec, d'un auto-abaissement qui sont, au fond, tragiques."
(George Steiner, "Nostalgie de l'absolu")
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 09:52

Chère Axelle,

Et je vois les mêmes choses, les mêmes excès, dans un autre domaine : l'attachement aux idéologies à la mode.

Il y a eu successivement le capitalisme pur, le nationalisme, le racisme, le communisme, l'hédonisme de mai 68. Il y a maintenant l'écologisme radical :

On dirait que les Occidentaux, n'ayant plus la boussole de la foi, perdent aussi la boussole de la raison. J'en tiens pour preuve le dernier avatar de ces idéologie : l'écologisme radical. J'ai vu un spot télévisé tout à l'heure sur le réchauffement climatique :

"si le climat continue de se réchauffer, voici comment pourrait être le monde demain". Suivent des images de déserts torrides, puis d'ouragans destructeurs.

Rien de raisonnable la dedans. Rien sur la colonne du positif (les immenses terres gagnées en Sibérie, au Nord canadien. L'augmentation de l'ensoleillement et des pluies partout, ce qui est source de vie. Rien sur la comparaison à l'âge d'or que fut, pour l'humanité, l'an 1000 et son grand réchauffement climatique, transformant le Groenland en terre verte.

Tout est poussé trop loin, jusqu'au fanatisme. Et tout finit par aboutir, de manière violente ou soft, au meurtre ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12248
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 14:48

Et nous avons connu d'autres fanatismes... au nom même de l'Amour!!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 14:56

adamev a écrit:
Et nous avons connu d'autres fanatismes... au nom même de l'Amour!!!

La théorie du complot a certes aussi attaqué les FM. Les Fm, de leur côté, s'en sont pris à l'Opus Dei, au Jésuites.

Bref, c'est une maladie de l'âme humaine à partir du moment où on attribue le mal du monde à un petit groupe, celui que l'on n'aime pas.

Les Juifs, eux, en ont été victimes à toutes les époques, étant différents et souvent brillant, meilleurs au plan économique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12248
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 15:08

Ce n'est pas à ça (roupies de sansonnets) que je pensais!!!

Ceci étant que faites-vous vous-même quand vous accusez les FM d'être hédonistes, relativistes, à l'origine des lois qui destabiliseraient la société et votre sacro saint ordre divin????
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 15:11

adamev a écrit:


Ceci étant que faites-vous vous-même quand vous accusez les FM d'être hédonistes, relativistes, à l'origine des lois qui destabiliseraient la société et votre sacro saint ordre divin????

Je constate que le GODF a puissamment oeuvré à mettre cette pensée dans la loi des Etats mais que la victoire de cette pensée a souvent précédé plus qu'accompagné la FM.

Par exemple, je constate que les FM de 1914 ont pour idole la nation exaltée tandis que, en 1968, ils mettent en avant l'hédonisme.

Bref, ils ont souvent la pensée du temps ...

Mais ce n'est pas le débat.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12248
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 15:47

Mais si c'est le débat car dans la pensée de ceux qui accusent la société de tous les maux il est très courant de dire "les ceci" au lieu d'écrire "des ceci".

Ainsi vous-même écrivez "les FM" au lieu d'écrire "des FM". Ce n'est pas parce qu'une obédience (il serait plus exact de dire les instances d'une obédience (d'ailleurs souvent récuséses par la base)) fait de la FM un outils, moyen , levier... de combat que cette idée est partagée par tous.

Ainsi en église. Ce n'est pas parce qu'il y a des catholiques qui sont extrémistes que tous les catholiques le sont (loin s'en faut d'ailleurs).

Ce n'est pas parce qu'il y a des citoyens qui confondent la liberté et le laisser aller que tous les citoyens sont dans cet état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 16:44

Mais vous avez ici le pouvoir de nuancer.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 18:44

Texte communiqué par Axelle :

Citation :
Claude Allègre, Ma Vérité sur la planète


Publié ici : extrait
Claude_Allègre,_Ma_Vérité_sur_la_planète#Les_postulats_de_M._Hulot]1.4 Les postulats de M. Hulot[/url]
[/list]

La raison psychologique profonde du succès écologique réside, d’après moi, dans le besoin qu’ont certains hommes de croire en quelque chose à une époque où les idéologies ont beaucoup souffert. Les religions chrétiennes ont perdu de leur influence. Ceux qui avaient cru pouvoir y substituer la croyance dans le communisme ont été déçus.
L’écologie dans son aspect doctrinaire leur offre une nouvelle
croyance, qui a en outre le mérite de rassembler beaucoup d’ingrédients
des deux croyances précédentes. Le fondement en est bien sûr le péché
originel. L’homme est coupable, l’homme est un pécheur fondamentalement
mauvais. Pour expier ses fautes, il doit être puni. Et la punition la
plus simple n’est-elle pas de le priver de ce qui est son orgueil et sa
fierté : la croissance et le progrès ? L’homme doit expier ses fautes
et notamment celle d’avoir « insulté » la nature (concept idéalisé où
l’homme est considéré comme extérieur).
Comment obliger la société à accepter les mesures
indispensables au salut humain et qui seront très dures, si ce n’est en
réglementant étroitement la liberté individuelle, en organisant
collectivement la répartition des ressources devenues rares ? C’est une
société entièrement dominée par le collectif, par l’Etat, dans laquelle
les entreprises libérales, surtout celles qui produisent des biens et
donc du profit, doivent disparaître.
Il y a chez eux le même idéalisme affiché qu’autrefois chez
les « bons communistes » : faire naître le paradis sur terre. Les
pionniers communistes étaient des productivistes à outrance. Cette
fois, la recette est d’organiser la vie frugale. Che Guevara et la
distribution gratuite et obligatoire d’une ration de lait chaque matin
ne sont pas loin !
Bien sûr, tout cela n’est pas explicite, la secte verte
n’affiche pas ses objectifs de façon aussi précise. On finit par penser
que les membres de la secte détestent l’Amérique autant parce qu’elle
est le symbole du capitalisme technologique triomphant que parce
qu’elle a inscrit dans sa Constitution le droit à la liberté et au
bonheur pour ses citoyens !
Pour la secte verte, il faut en baver dans la joie. Voilà l’avenir.


Dans la « secte verte », il en est de même. Il n’y a rien à
comprendre. La science n’est présente que lorsqu’elle conforte ce qu’on
pense. Dès qu’un danger est annoncé comme possible, il est considéré
comme certain et le principe de précaution justifie à lui seul
l’attitude. C’est ainsi ! Un point, c’est tout. Questionner, c’est déjà
être rebelle !


Bjorn Lomborg raconte que, dès qu’il a cherché à comprendre,
qu’il a questionné les affirmations, il a été exclu de Greenpeace (B.
Lomborg, Le Cherche Midi, 2004).
D’ailleurs, les gourous qui les guident seraient bien incapables
eux-mêmes de comprendre les données scientifiques qui sous-tendent
leurs affirmations et que l’on peut résumer en quelques principes
simplistes que voici : l’homme est par essence mauvais, égoïste, sans
scrupule. Il détruit la planète sans se préoccuper du lendemain. Seules
une action contraignante, une punition sévère peuvent l’obliger à
respecter la nature. Le paradis terrestre c’est la frugalité. Comme le
dit le sachem sioux : « La Terre n’appartient pas à l’homme, l’homme
appartient à la Terre. »

Les Dix Commandements (selon le pacte de M. Hulot)



  • La Nature tu aimeras, plus que l’Homme assurément,
  • Nucléaire tu combattras, sans relâche continûment,
  • OGM tu détruiras, sans coup férir obstinément,
  • Effet de serre tu abhorreras, sans comprendre évidemment,
  • Désormais tu mangeras légumes bio uniquement,
  • Le mouton tu sacrifieras pour loups et ours sauvagement ;
  • Economie tu ignoreras ses contraintes naturellement,
  • Du bois tu te chaufferas, croyant bien faire tout bonnement,
  • Progrès technique tu combattras, sans états d’âme et constamment,
  • La Planète tu vénéreras, sans les Humains évidemment.

A apprendre par cœur, obligatoire au bac !

Les postulats de M. Hulot


Le programme de M. Hulot tel qu’il est formulé comporte deux
faiblesses majeures du point de vue économique. La première est le
postulat d’un arrêt de la croissance, voire de la décroissance. « L’âge
d’or c’est fini », « l’ère de l’abondance va s’achever, celle de la
rareté commence » : on se croirait revenu au Club de Rome ! Je ne citerai que quelques exemples : « La croissance pose problème », une citation de Serge Latouche,
le propagandiste de la décroissance : « Il faut planifier la
décroissance », « Le progrès s’est transformé en risque », bref, c’est
du discours écologique traditionnel et archaïque ! Car, sans
croissance, il n’y a aucune politique de l’emploi ni aucune politique
sociale possible, ni même aucune politique qui serait acceptée par les
citoyens. Vouloir s’opposer à la croissance et au progrès
technologique, c’est engager la France dans le déclin et la
détérioration du niveau de vie des Français ! Il faut le leur dire. La
seconde faiblesse du projet est son absence de prise en compte de la
mondialisation. Comme s’il se proposait de s’occuper de l’intérêt de la
planète en ignorant la globalisation ! Or, l’Inde et la Chine vont à
elles seules représenter un tiers de la population mondiale en 2050.
Leurs économies sont en plein essor et elles n’ont pas l’intention de
la ralentir. Certes, sur certains aspects, notamment ceux des
ressources énergétiques, leur développement ne peut pas suivre le même
chemin que celui des pays aujourd’hui industrialisés. Mais le seul
moyen de les convaincre d’infléchir leur stratégie est de susciter
l’émergence d’un nouveau mode de croissance qui ne ralentisse pas leur
développement et qui leur permette même de l’accélérer. Donc, là encore, c’est la croissance qui est la solution. Le
programme de M. Hulot est, à ce titre, totalement inadapté car il est
fondé sur trois postulats que je crois erronés :


  1. premièrement, la réduction rapide des émissions de gaz à effet de serre (de trois quarts en dix ans !) ;
  2. deuxièmement, le refus du nucléaire et des centrales à charbon ou à pétrole ;
  3. troisièmement, le rejet des OGM.

Je traiterai ces problèmes avec soin : sans être grand économiste,
chacun peut voir avec un minimum de réflexion que l’application de ces
principes conduirait au suicide de notre industrie et de notre
agriculture. En fait, en lisant l’introduction signée Nicolas Hulot, on
a l’impression que l’animateur est quelque peu conscient des limites
mêmes de sa démarche. Il adopte un style à la russe, c’est-à-dire
circulaire : on y répète inlassablement l’énumération des dangers, on
inclut au milieu du texte de longues tirades critiques sur les
pratiques des politiques ou l’incompétence des ministres (pour ajouter
un peu plus loin qu’il ne faut pas critiquer les politiques), on
dénonce l’intolérable dissymétrie Nord-Sud (« Humanité qui se gave –
Humanité qui souffre »). Mais il n’apporte aucune solution concrète à
ces questions préoccupantes. Il égrène à plusieurs reprises la liste
des menaces qui pendent sur nos têtes, mêlant au passage les risques
industriels aux risques naturels. Il cite Einstein, Mandela, Victor
Hugo, Soljenitsyne, il ne manque que Gandhi, et il a oublié Gorbatchev
qui, il est vrai, travaille surtout sur le problème de l’eau ! Dans sa lettre, M. Hulot est relativement modéré sur le
nucléaire, pourtant voué au sacrifice dans la suite du texte et les
propositions. Il ne parle pas des OGM (sur lesquels il dit en privé
s’interroger ; pourtant, dans le texte même, on leur tourne le dos) et,
bien sûr, constate lucidement que faire accepter une politique de
« frugalité » sera difficile. Mais, après ces précautions, il revient
chaque fois au galimatias des discours de l’écologie politique, avec
des relents assez inquiétants. Lorsqu’il écrit : « Pas plus moi que
d’autres » ne pouvons prévoir l’avenir, quelle compétence aurait-il à
le faire ? Quand il ajoute : « La modernité a profané la sphère du
sacré en outrepassant les limites imparties à l’humanité », on
s’interroge. On s’interroge encore plus lorsqu’il écrit : « Le temps de
l’information, du débat, des controverses est révolu. » Quel régime
alors nous propose-t-il ? La démocratie, la liberté de parole
auraient-elles fait leur temps ? Est-ce cela, le « catastrophisme
éclairé » dont il se réclame ?



Dans la « secte verte », il en est de même. Il n’y a rien à comprendre.
La science n’est présente que lorsqu’elle conforte ce qu’on pense. Dès
qu’un danger est annoncé comme possible, il est considéré comme certain
et le principe de précaution justifie à lui seul l’attitude. C’est
ainsi ! Un point, c’est tout. Questionner, c’est déjà être rebelle ! Bjorn Lomborg raconte que, dès qu’il a cherché à comprendre,
qu’il a questionné les affirmations, il a été exclu de Greenpeace (B.
Lomborg, L’Ecologiste sceptique, Le Cherche Midi, 2004).
D’ailleurs, les gourous qui les guident seraient bien incapables
eux-mêmes de comprendre les données scientifiques qui sous-tendent
leurs affirmations et que l’on peut résumer en quelques principes
simplistes que voici : l’homme est par essence mauvais, égoïste, sans
scrupule. Il détruit la planète sans se préoccuper du lendemain. Seules
une action contraignante, une punition sévère peuvent l’obliger à
respecter la nature. Le paradis terrestre c’est la frugalité. Comme le
dit le sachem sioux : « La Terre n’appartient pas à l’homme, l’homme
appartient à la Terre. »

Les Dix Commandements (selon le pacte de M. Hulot)[/b]


Le programme de M. Hulot tel qu’il est formulé comporte deux
faiblesses majeures du point de vue économique. La première est le
postulat d’un arrêt de la croissance, voire de la décroissance. « L’âge
d’or c’est fini », « l’ère de l’abondance va s’achever, celle de la
rareté commence » : on se croirait revenu au [/url]Club de Rome ! Je ne citerai que quelques exemples : « La croissance pose problème », une citation de Serge Latouche,
le propagandiste de la décroissance : « Il faut planifier la
décroissance », « Le progrès s’est transformé en risque », bref, c’est
du discours écologique traditionnel et archaïque ! Car, sans
croissance, il n’y a aucune politique de l’emploi ni aucune politique
sociale possible, ni même aucune politique qui serait acceptée par les
citoyens. Vouloir s’opposer à la croissance et au progrès
technologique, c’est engager la France dans le déclin et la
détérioration du niveau de vie des Français ! Il faut le leur dire. La
seconde faiblesse du projet est son absence de prise en compte de la
mondialisation. Comme s’il se proposait de s’occuper de l’intérêt de la
planète en ignorant la globalisation ! Or, l’Inde et la Chine vont à
elles seules représenter un tiers de la population mondiale en 2050.
Leurs économies sont en plein essor et elles n’ont pas l’intention de
la ralentir. Certes, sur certains aspects, notamment ceux des
ressources énergétiques, leur développement ne peut pas suivre le même
chemin que celui des pays aujourd’hui industrialisés. Mais le seul
moyen de les convaincre d’infléchir leur stratégie est de susciter
l’émergence d’un nouveau mode de croissance qui ne ralentisse pas leur
développement et qui leur permette même de l’accélérer. Donc, là encore, c’est la croissance qui est la solution. Le
programme de M. Hulot est, à ce titre, totalement inadapté car il est
fondé sur trois postulats que je crois erronés :


  1. premièrement, la réduction rapide des émissions de gaz à effet de serre (de trois quarts en dix ans !) ;
  2. deuxièmement, le refus du nucléaire et des centrales à charbon ou à pétrole ;
  3. troisièmement, le rejet des OGM.

Je traiterai ces problèmes avec soin : sans être grand économiste,
chacun peut voir avec un minimum de réflexion que l’application de ces
principes conduirait au suicide de notre industrie et de notre
agriculture. En fait, en lisant l’introduction signée Nicolas Hulot, on
a l’impression que l’animateur est quelque peu conscient des limites
mêmes de sa démarche. Il adopte un style à la russe, c’est-à-dire
circulaire : on y répète inlassablement l’énumération des dangers, on
inclut au milieu du texte de longues tirades critiques sur les
pratiques des politiques ou l’incompétence des ministres (pour ajouter
un peu plus loin qu’il ne faut pas critiquer les politiques), on
dénonce l’intolérable dissymétrie Nord-Sud (« Humanité qui se gave –
Humanité qui souffre »). Mais il n’apporte aucune solution concrète à
ces questions préoccupantes. Il égrène à plusieurs reprises la liste
des menaces qui pendent sur nos têtes, mêlant au passage les risques
industriels aux risques naturels. Il cite Einstein, Mandela, Victor
Hugo, Soljenitsyne, il ne manque que Gandhi, et il a oublié Gorbatchev
qui, il est vrai, travaille surtout sur le problème de l’eau ! Dans sa lettre, M. Hulot est relativement modéré sur le
nucléaire, pourtant voué au sacrifice dans la suite du texte et les
propositions. Il ne parle pas des OGM (sur lesquels il dit en privé
s’interroger ; pourtant, dans le texte même, on leur tourne le dos) et,
bien sûr, constate lucidement que faire accepter une politique de
« frugalité » sera difficile. Mais, après ces précautions, il revient
chaque fois au galimatias des discours de l’écologie politique, avec
des relents assez inquiétants. Lorsqu’il écrit : « Pas plus moi que
d’autres » ne pouvons prévoir l’avenir, quelle compétence aurait-il à
le faire ? Quand il ajoute : « La modernité a profané la sphère du
sacré en outrepassant les limites imparties à l’humanité », on
s’interroge. On s’interroge encore plus lorsqu’il écrit : « Le temps de
l’information, du débat, des controverses est révolu. » Quel régime
alors nous propose-t-il ? La démocratie, la liberté de parole
auraient-elles fait leur temps ? Est-ce cela, le « catastrophisme
éclairé » dont il se réclame ?


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Lun 16 Fév 2009, 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Axelle



Féminin Messages : 43
Inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 21:10

Ah, c'est gentil de mettre ce texte d'Allègre! il est très intéressant; la partie en rouge rejoint le petit bouquin de Steiner, Nostalgie de l'absolu où il évoque le marxisme comme une "théologie de substitution" par rapport au christianisme.
Mais il me semble que vous l'avez mis en "double", Arnaud.Du moins en partie. Quel ce complot??? Machiavélique???
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Lun 16 Fév 2009, 23:26

Arnaud Dumouch a écrit:
...

Mais rien ne vouys convaincra et, quoiqu'on dise, vous arriverez à croire que des équipes de centaines d'ouvrier ont réussi à miner ces tours des mois avant les avions.

drunken
Certainement pas . Jovenko a déclaré qu'une équipe de 40 personnes , bien entraînée et coordonnée , pouvait miner le WTC7 en un jour .
Les journalistes de la TV hollandaise lui ont alors fait remarquer que le WTC7 était partiellement en feu ce jour-là . Il en a conclu logiquement que l'immeuble avait été miné auparavant .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Mar 17 Fév 2009, 00:41

Ben voyons ! Et ce sont des ingénieurs qui disent cela, eux qui mettent un an à miner les HLM des banlieues parisiennes ! Mr.Red

Et puis 40 personnes américaines minant deux immeubles américains, tuant 3000 civils américains, sans qu'aucun ne craque et ne parle. Le tout coordonné avec des avions de ligne américains pilotés par des Américains déguisés en Arabes ! Mr.Red

Vous ne voyez même pas l'énormité de ce scénario ! Vous mettriez vous, l'honneur des Etats-Unis en jeu dans un scénario d'une telle folie ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Mar 17 Fév 2009, 07:47

Merci pour le texte d'Allègre, il est très interéssant !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Mar 17 Fév 2009, 10:14

Pour ne pas éterniser la polémique et abuser de la patience des deux camps qui s'affrontent au sujet des attentats du 11.09.2001 , le mieux est que j'expose le cheminement de mon intime conviction .
Le 11.09.2001 , j'assiste devant mon téléviseur , comme des centaines de millions de gens , à la percussion des tours jumelles du MC , par deux avions de ligne et à leur effondrement .
J'en conclus tout de suite à un attentat de terroristes arabes ( dès la deuxième percussion ) et peu après les effondrements , à des sortes de démolitions contrôlées artisanales effectuées par des kamikazes postés à plusieurs étages , la collision servant de signal à des explosions suicidaires , s'appelant les unes les autres
comme des signaux . [ assez irréaliste , j'en conviens maintenant ] .
Dans les jours qui ont suivi , les media ont affirmé qu'il n'y avait pas de complices dans les tours .
Plus tard , j'entends parler du livre " L'effroyable imposture " de Thierry Meyssan et je n'y prête pas attention . Je crois , comme presque tous les media , qu'il s'agit d'une honteuse escroquerie .
Je ne l'ai d'ailleurs jamais lu , pas plus que la réfutation
" L'effroyable mensonge " de Dasquié et autre .
Je note que le gouvernement US estime toute enquête approfondie inutile et je le crois , même après les protestations de "terroristes suicidaires" figurant sur la première liste mais en fait , bien vivants .
Une commission d'enquête est ensuite quand même constituée et remet plusieurs rapports . A ce moment , j'ai oublié l'affaire .
Mon intérêt se réveille lorsque j'apprends qu'un théologien américain a fait sa propre enquête , publié des livres et surtout fédéré autour de lui des professionnels qui ne peuvent pas accepter les conclusions de la commission d'enquête , parce qu'elles laissent beaucoup trop de questions sans réponses .

C'est seulement alors ( des années après ) , que je commence
à m'intéresser aux sites des truthers ( vériteurs ) , qui m'apprennent qu'une troisième tour s'est effondrée lors du jour fatal et qui donnent de la publicité à une interview-piège de Dany
Jovenko par une chaîne TV hollandaise .
La surprise non-feinte de Jovenko , spécialiste mondial des démolitions contrôlées , emporte ma conviction et depuis , j'épluche tous les arguments factuels ( pas les insultes ni les hypothèses hasardeuses ) mis en avant par les deux camps .
Une nouvelle enquête me paraît indispensable et je m'interdis de proposer moi-même des explications avant qu'elle ait eu lieu .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Mar 17 Fév 2009, 16:43

Votre erreur est là :

boudo a écrit:

J'en conclus tout de suite à un attentat de terroristes arabes ( dès la deuxième percussion ) et peu après les effondrements , à des sortes de démolitions contrôlées artisanales effectuées par des kamikazes postés à plusieurs étages , la collision servant de signal à des explosions suicidaires , s'appelant les unes les autres
comme des signaux . [ assez irréaliste , j'en conviens maintenant ] .

Le kérosène, l'effet de four sur une structure d'acier et les millions de tonnes au dessus suffisent à expliquer l'effondrement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Mer 18 Fév 2009, 15:31

Un effet de four qui a quand même permis à une femme de se traîner jusqu'au bord du trou béant laissé par l'avion dans la tour . Ses vêtements ont l'air intacts .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Mer 18 Fév 2009, 15:53

L'effet de four n'est pas instantané. comme son nom l'indique (four) il consiste dans l'accumulation de chaleur dans un endroit clos. Le kérosène, en brûlant dans ce four, entre deux étage, est venu chauffer et amollir les poutres. D'où le temps pour la chute de l'immeuble.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Jeu 19 Fév 2009, 06:45

La " pancake theory " ( effet de four ramolissant les poutres et entraînant l'effondrement des étages les uns sur les autres ) est effectivement la théorie qui explique le moins mal la chute des tours , analogique à une démolition contrôlée .
Elle forme une alternative :
- ou bien c'est un mensonge qui serre la vérité au plus près , afin d'en revêtir l'apparence ;
- ou bien c'est la vérité .

Malheureusement pour elle , elle subit le choc de la troisième tour , qui n'a pas été percutée , qui a vécu des incendies graves mais sans effet de four et qui s'est effondrée de la même manière
que les tours Nord et Sud . Son existence a été soigneusement passée sous silence dans l'opinion publique française , pendant des années .
Le rapport explicatif de la commission d'enquête est paru fin 2008 ( cadeau
d'adieu à Georges Bush ? Accord avec Barak Obama ? ) et a été immédiatement contesté , arguments solides à l'appui , par 13
experts .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Jeu 19 Fév 2009, 09:49

Citation :
[quote="boudo"]
Malheureusement pour elle , elle subit le choc de la troisième tour , qui n'a pas été percutée , qui a vécu des incendies graves mais sans effet de four et qui s'est effondrée de la même manière

Séisme et incendie ont suffit.

Une remarque : les architectes se méfieront dorénavant de ce type de construction en squelette d'acier.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Jeu 19 Fév 2009, 11:34

Têtu comme un breton ???
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Jeu 19 Fév 2009, 16:26

Bonjour à tous.

Puisqu'il semble que l'effondrement du WTC 7 soit pour certains une "preuve" de la conspiration sur le 11 Septembre, je me permets d'apporter ici quelques précisions quant au sujet en question, étant convaincu, pour ma part, du contraire.


Tout d'abord, il faut bien voir que les deux premières tours (WTC 1 et WTC 2, soit tours nord et sud, respectivement) se sont effondrées sous l'effet d'une conjonction de deux causes : d'une part le crash à très grande vitesse de deux avions de ligne, et d'autre part un incendie causé par le kérosène. Je dis cela parce que, bien souvent, on néglige les impacts des avions, et on se contente de dire : "le WTC est le premier immeuble à s'effondrer sous l'effet d'un incendie". On cite, comme contre-exemple, la tour Windsor de Madrid, alors que rien n'est comparable.
Les crashes ont affaibli la structure externe (arrachant les poteaux du treillis extérieur) et interne (là où étaient situés les ascenseurs).
Ensuite, dans un deuxième temps, l'incendie a ramolli la structure, jusqu'à ce qu'elle rompe.

Je vous renvoie à cette vidéo de la Tour Sud, où l'on voit parfaitement la fin de l'affaiblissement des structures internes, et la rupture qui s'ensuit. Observez à quel point les colonnes extérieures sont tirées vers l'intérieur, sous la pression des planchers ramollis par l'incendie. Observez également comment, au moment de la rupture, plusieurs de ces colonnes, brisées, sont reprojetées vers l'extérieur :

http://www.youtube.com/watch?v=K8dX3foxozQ&feature=related

Notons que la théorie des explosifs est grotesque. Outre le manque de discrétion, et le temps qu'il aurait fallu pour piéger deux des plus hauts immeubles du monde (le plus haut immeuble démoli industriellement ne faisait qu'une trentaine d'étages : il a fallu des semaines pour le préparer), il est commode de remarquer que les démolisseurs arrivent à faire péter leurs explosifs précisément aux étages touchés par les avions. Autrement dit, on a des explosifs qui résistent au crash d'un avion de ligne... D'autre part, contre tous les principes de la démolition contrôlée, on initie la démolition au sommet des tours, et pas à leur base.


Sur le WTC 7 :

En effet, cette tour de 47 étages n'a pas été touchée par un avion.
En revanche, elle a été fortement endommagée par la chute de la Tour Nord. De nombreux débris (débris pesant plusieurs tonnes...) ont éventré la façade sud de l'immeuble.
Voici quelques photographies montrant partiellement les dégâts (façade couverte par la fumée de l'incendie interne) :

http://www.911myths.com/assets/images/ZafarWTC7.jpg

http://www.911myths.com/assets/images/WTC7Corner.jpg

Témoignage du capitaine des pompiers Chris Boyle à propos du WTC 7 :

Citation :
Boyle: ...on the north and east side of 7 it didn’t look like there was any damage at all, but then you looked on the south side of 7 there had to be a hole 20 stories tall in the building, with fire on several floors. Debris was falling down on the building and it didn’t look good.

Autrement dit, outre les incendies, il parle d'un trou béant haut d'une vingtaine d'étages sur la façade sud.

Voici une vidéo montrant l'angle sud-ouest de l'immeuble. Sous la fumée, on aperçoit les dommages en question.

Les incendies eux-mêmes, du reste, étaient répandus sur plusieurs étages, violents, alimentés en outre par des réservoirs de gazole utilisés en cas d'urgence par certains services sensibles alors logés dans l'immeuble.

La conjonction entre un dommage réel (dû aux débris projetés par l'effondrement de WTC1) et des incendies non maîtrisés pendant cinq heures ont eu raison de l'intégrité de la structure.
Ensuite, il y a eu effondrement, lequel a duré 16 s., et non 6,5, comme le prétendent certains.

Quant aux pompiers de New York, ayant du mal à déployer leurs lances aux abords du WTC 7, ils se sont aperçus très vite que ce dernier, fortement endommagé, risquait de s'effondrer à son tour. D'où la décision d'évacuer les lieux, et d'attendre la chute de la tour.


Ici, comme ailleurs, les conspirationnistes, qui sont sans doute encore plus nombreux aux Etats-Unis qu'ici, ne veulent que ceux qu'ils veulent voir...



Amitiés,


M.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Jeu 19 Fév 2009, 17:28

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les maladies sociologiques des Occidentaux   Jeu 19 Fév 2009, 20:18

Sur le WTC7 :
http://www.reopen911.info/11-septembre/reopen-corrige-la-copie-de-rue89-wtc7/

Ensuite , je me tairai et j'écouterai .
Revenir en haut Aller en bas
 
Les maladies sociologiques des Occidentaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maladies spirituelles
» Vérités sur les maladies émergentes : Et si c'était les métaux lourds ?
» Hormones féminines & maladies neurodégénératives
» Causes mentales de certaines maladies
» discussion sur les maladies orphelines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: