DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le Diable : une nécessité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adamev



Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 09:44

Lisez-moi... et vous verrez que je n'attribue rien à Dieu car je ne suis pas de ceux qui savent ce qu'il pense, dit, fait... Lisez AD et consorts...

"... Ancien négociateur de Jean Paul II à la veille du schisme, Joseph Ratzinger connaît les tenants et les aboutissants du dossier lefebvriste. Il avait mis la question à l’ordre du jour de la première réunion de son pontificat des cardinaux et chefs de dicastère de la curie en février 2006, puis lors du consistoire du mois de mars… Les oppositions à son projet s’étaient alors clairement exprimées, dont celle de William Levada, son successeur comme patron de la congrégation pour la doctrine de la foi. Après la création surprise de l’Institut du Bon-Pasteur, en septembre 2006, le pape a pu mesurer que sa volonté de réconciliation était difficilement perçue à la base. Des cardinaux français (Jean-Pierre Ricard, Jean-Marie Lustiger, puis André Vingt-Trois) se sont déplacés à Rome pour l’alerter sur les problèmes posés par les abbés réintégrés. De son côté, l’ambassadeur de France près le Saint-Siège avait clairement porté à la connaissance du Saint-Siège ses réserves, notamment en raison de la dimension politique de la mouvance lefebvriste. Lors de la libéralisation de l’usage du missel de jadis, en juillet 2007, le Vatican devait à nouveau essuyer les critiques, en particulier en provenance de la communauté juive qui jugeait ce missel porteur d’antijudaïsme..." Extrait du site La Vie "Presse de gauche, progressiste et moderniste..." selon Karl.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 09:49

Valtortiste91 a écrit:
Pour revenir sur la liberté : Dieu l'a donné à l'homme qui en use selon sa conscience,

Et c'est exactement les conclusions du Convent maçonnique de Lausanne en 1875.

mais Dieu à aussi donné le pourvoir de le faire intervenir à ceux qui le prient.

C'est pour ça que la FM dit "à ceux pour qui la religion est un secours "pratiquez selon votre coeur en tout ne suivez que votre conscience"". Votre conscience.... est différent de... la conscience d'un clergé ou de liseuses de marc de café.

Cela s'appelle en théologie de barman, la Providence ou le miracle.

Ca doit être pour ça que le latin de croyant est "crédulus".

Dans le film "le liste de Schindler" on en voit un.

Merci à la conscience de cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 10:45

[quote="adamev"]
Citation :
lorsqu'un clampin de qq importance est entrepris par la justice on ne mentionne pas qu'il est catholique alors qu'on le fait si c'est un FM, un juif, voire un musulman??[/b]??

Ah? On entend bcp des trucs du genre: "le francmac untel, le juif untel, le musulman untel???"
Mais ma parole, c'est plutôt le black-out à notre époque, sur ces appartenances, au nom de l'anti-racisme, anti-discrimination, etc.
NOUS NE SOMMES PLUS SOUS L'OCCUPATION.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 11:08

adamev a écrit:
Lisez-moi... et vous verrez que je n'attribue rien à Dieu car je ne suis pas de ceux qui savent ce qu'il pense, dit, fait... Lisez AD et consorts...

"... Ancien négociateur de Jean Paul II à la veille du schisme, Joseph Ratzinger connaît les tenants et les aboutissants du dossier lefebvriste. Il avait mis la question à l’ordre du jour de la première réunion de son pontificat des cardinaux et chefs de dicastère de la curie en février 2006, puis lors du consistoire du mois de mars… Les oppositions à son projet s’étaient alors clairement exprimées, dont celle de William Levada, son successeur comme patron de la congrégation pour la doctrine de la foi. Après la création surprise de l’Institut du Bon-Pasteur, en septembre 2006, le pape a pu mesurer que sa volonté de réconciliation était difficilement perçue à la base. Des cardinaux français (Jean-Pierre Ricard, Jean-Marie Lustiger, puis André Vingt-Trois) se sont déplacés à Rome pour l’alerter sur les problèmes posés par les abbés réintégrés. De son côté, l’ambassadeur de France près le Saint-Siège avait clairement porté à la connaissance du Saint-Siège ses réserves, notamment en raison de la dimension politique de la mouvance lefebvriste. Lors de la libéralisation de l’usage du missel de jadis, en juillet 2007, le Vatican devait à nouveau essuyer les critiques, en particulier en provenance de la communauté juive qui jugeait ce missel porteur d’antijudaïsme..." Extrait du site La Vie "Presse de gauche, progressiste et moderniste..." selon Karl.


Karl n'est point parole d'évangile... Mr. Green
Mais il n'y a qu'à lire pour se rendre compte de ce que toutes ces affirmations ne font état que de parti-pris plus ou moins informés de la vérité; les évêques français sont bien connus pour être en opposition au St Siège sur ce point; qt à la communauté juive, elle n'apprécie pas les tradis au motif de la prière pour la conversion des juifs.
Ce journal fait-il autre chose que pointer sur les défauts des tradis sans rappeler la souffrance de ces fidèles aux usages liturgiques d'antan, sans rappeler que sans eux la messe tridentine serait aujourd'hui bien oubliée, car s'il fallait compter pour ça sur les ministres "autorisés"...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 12:10

Ca fait l'objet d'autres réflexions sur le même site.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 12:16

Ben oui et c'est bien une presse propressiste, comme je le disais.
Je ne sous-entend pas par là que tout y est à proscrire; loin de là; elle est de parti-pris défavorable, reflétant le catholicisme de gauche, qui par exemple est à l'origine de ces imams formés ds les instituts catholiques, ce dont vous-même pourfendez avec raison la stupidité...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 12:24

Valtortiste91 a écrit:
adamev a écrit:
Inscrivez-vous à l'Institut Catholique vous y serez en bonne compagnie.
Ah bon, il n'y a pas de francs-maçons ! ouf Very Happy

Ca c'est pas sûr...
Mais par contre il y a des imams français qui sont formés par le dit institut catholique (excellent d'ailleurs dans de nombreux domaines.. je le sais pour avoir y avoir suivi qq formations) et qui (les imams) dans qq temps ne vont pas manquer de tailler des croupières à tous les biens pensants frigorifiés dans leurs nostalgies passéistes (pour mémoire il y a déjà des gendarmes qui lisent le Code Civil à la lumière du Coran (réf une info télévisuelle d'hier soir sur la 2).

Précision : Autre affirmation du Convent maçonnique de Lausanne en 1875 "Le Créateur a donné à l'homme le bien le plus précieux la Liberté. Liberté d'où sont issus les plus nobles sentiments qui fondent la dignité de l'homme. Liberté qu'aucun pouvoir n'a le droit d'éteindre ou d'amortir". "Aucun pouvoir" ça s'applique aussi au pouvoir religieux et aux lois qui ne sont pas issues de la volonté populaire.

PS à Karl : Je ne pourfends pas... je constate en riant de bon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 12:34

adamev a écrit:


PS à Karl : Je ne pourfends pas... je constate en riant de bon coeur.

Vous ne devriez pas... Bien avant l'Eglise, c'est la laicité tant vantée qui pâtit de cette situaltion; la tolérance islamique n'est pas plus tendre envers la FM qu'envers le christianisme; et vs vs réclamez des deux: vous pourriez avoir à trinquer doublement, même si votre âge vous met pê à l'abri des calamités futures...
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5025
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 12:49

adamev a écrit:
C'est pour ça que la FM dit "à ceux pour qui la religion est un secours "pratiquez selon votre coeur en tout ne suivez que votre conscience"". Votre conscience.... est différent de... la conscience d'un clergé ou de liseuses de marc de café.

Cela s'appelle en théologie de barman, la Providence ou le miracle.

Ca doit être pour ça que le latin de croyant est "crédulus".

Dans le film "le liste de Schindler" on en voit un.

Merci à la conscience de cet homme.

Oui, la FM comme l'Église, parle de liberté, mais pas dans le même sens, dans la même science ou la même conscience.

Votre connaissance de l'histoire est, ce me semble, aussi limitée que votre culture. En effet, dans la liste de Schindler (faits authentiques) on rapporte l'intervention de Dieu, ce qu'avec votre mépris maçonnique, vous appelez "crédulité".

La Providence vient de Schindler pour les 1.200 membres de sa liste, oui. Mais aussi de la référence explicite à la foi et à la prière à Dieu, y compris par le chrétien Oskar Schindler dont la conscience s'est réveillée.

Mais le miracle est relaté avec le Rabbin qui surpris par Amon Goeth, le SS est sur le point d'être abattu d'une balle dans la tête. Un essai, deux, trois... idem du côté des acolytes. Les pistolets s'enrayent de façon inexplicable à ce que disent les SS.

La prière n'est donc pas qu'affaire de curé ou de chrétien. Dieu est plus puissant que Satan quand on le prie. Le mal et la tromperie ne vient que des hommes qui s'adonnent à Satan.

Votre frère Roosevelt aurait du notamment prier Dieu, cela lui aurait sans doute éviter de livrer des nations entières au goulag qui, à ce que l'on sait, on fait 100.000.000 de morts.

Vous devriez aussi le faire, cela vous rendrait un peu moins méprisant et plus démonstratif dans votre culture et votre intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 12:54

Citation :
adamev a écrit:


Citation :
Dieu permet un mal mais ne le veut pas.
Ainsi peut-il permettre l'existence de la FM sans inspirer le moins du monde sa fondation;
Ainsi les nazis donnent-ils libre cours à leurs crimes sans que Dieu les ait voulus le moins du monde.

Donc Dieu serait selon vous laxiste???? Théologie de barman.
Vos rapprochements spécieux montrent bien ce que sont vos inclinations
Pas grave la caravane passe les chiens aboient en bande

... Et vous hurlez avec eux.
Vous frisez ici le dépassement des bornes; les rapprochements malsains, c'est vous-mêmes qui les décelez où ils ne sont point.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5025
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 12:54

adamev a écrit:

Mais par contre il y a des imams français qui sont formés par le dit institut catholique (excellent d'ailleurs dans de nombreux domaines.. je le sais pour avoir y avoir suivi qq formations) et qui (les imams) dans qq temps ne vont pas manquer de tailler des croupières à tous les biens pensants frigorifiés dans leurs nostalgies passéistes (pour mémoire il y a déjà des gendarmes qui lisent le Code Civil à la lumière du Coran (réf une info télévisuelle d'hier soir sur la 2).
J'ai aussi vu l'information au journal de la 2.

Magnifique chose ! Voilà qui prouve que la catholicité est vraiment dans la tolérance et le respect des opinions comme le proclame Vatican II.

Nous sommes très loin du charabia d'un convent quelconque qui ne passe pas dans les faits à vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5025
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 12:58

Karl a écrit:

Et vous hurlez avec eux.
Vous frisez ici le dépassement des bornes; les rapprochements malsains, c'est vous-mêmes qui les décelez où ils ne sont point.
Cher Karl,
Voilà un specimen de FM plus vrai que nature.
Je cherche, dans ses pratiques, les principes qu'il promeut
et dans ses arguments, un moindre raisonnement fondé sur des données un peu objectives.

Attendons, car souvent dans le souci de faire une répartie, certains n'arrive pas à réunir un deuxième neurone.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 14:12

Ca va le café est bon???? Continuez à papoter je vais lire la presse progressiste pendant ce temps là!!!
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 14:33

[quote="Valtortiste91"]
Citation :
Voilà un specimen de FM plus vrai que nature.
Je cherche, dans ses pratiques, les principes qu'il promeut
et dans ses arguments, un moindre raisonnement fondé sur des données un peu objectives.

Attendons, car souvent dans le souci de faire une répartie, certains n'arrive pas à réunir un deuxième neurone


Mr.Red joliment bien vu Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 14:36

adamev a écrit:
Ca va le café est bon???? Continuez à papoter je vais lire la presse progressiste pendant ce temps là!!!

Ne comptez cependant pas sur elle pour progresser: le progressisme est le conservatisme d'aujourd'hui...
Et on ne vous enverra pas au Diable, puisque vs y êtes. :twisted:
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5025
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 15:07

adamev a écrit:
Ca va le café est bon???? Continuez à papoter je vais lire la presse progressiste pendant ce temps là!!!
Cher Karl,
Voilà qu'Adam et Ève est sur la voie de la conversion : il commence à se cultiver.

Chut, ne le drangeons pas, il nous y invite !!! Very Happy
------------------------------
Bon, à part cela, on était en train de parler du Diable.

Vaste sujet. Sûr que le convent de Lausanne, il y a 130 ans, n'en a pas parlé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 15:29

[quote="Valtortiste91"][

------------------------------
Citation :
Bon, à part cela, on était en train de parler du Diable.

... Et comme par hasard (ou nécessité?) Adamev a pris sa place -quasi toute la place... :twisted: What a Face affraid
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 15:32

[quote="Valtortiste91"]

Citation :
Vaste sujet. Sûr que le convent de Lausanne, il y a 130 ans, n'en a pas parlé.

Ben non: il croit à Dieu (dit-il) mais pas à diable...
Mais qd on est francmac, pquoi diable serait-il nécessaire alors qu'il est consubstanciel? :beret:
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5025
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 15:43

Karl a écrit:
Ben non: il croit à Dieu (dit-il) mais pas à diable...
Mais qd on est francmac, pquoi diable serait-il nécessaire alors qu'il est consubstanciel? :beret:

La baguette :beret: est en effet nécessaire pour étaler toute la tartine que tu lui passes ! Very Happy

Bon, çà défoule ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 15:56

Reprenons à propos du diable... (le vrai, pas celui qui lit la presse catho de gauche)

Il me semble que le diable est une nécessité; si on en parle, c'est que l'Ecriture en est pleine.
Et ns avons besoin de lui pour identifier le mal en ns et hors de ns.
Comme ça à vue de nez...
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5025
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 18:12

Pour moi, le Diable est constitutionnellement nécessaire en ce sens qu'il est condition de la liberté de choix. Pas d'alternative, pas de choix. Pas de chois, pas de liberté.
---------------------
C'est d'ailleurs toute l'ambiguïté de notre époque qui veut "tous les droits" et "toutes les libertés" : intrinsèquement c'est bon, mais il y a une confusion entre "j'ai le droit" et "c'est juste et bon".
Or non, et on s'en rend compte. La possibilité de faire n'est pas synonyme de l'autorisation morale d'accomplir.
C'est pourquoi, notre époque - plus que toutes autres - nécessite d'avoir un discernement, une conscience éclairée, faute à sombrer dans le tout m'est permis. Faute originelle.
Avec la liberté acquise, le bonheur n'est pas arrivé dans notre époque : on le constate tous les jours.
C'est pour moi la preuve que la souveraine liberté "à l'image de Dieu" suppose la possibilité (non choisie pour les justes) du mal.
----------------
Or le Mal n'est pas Dieu : il faut donc une étape pour que ses fils (et filles) dans leur souveraine liberté, décident de Le rejoindre. Le Mal ne peut pas être EN Dieu, mais dans un lieu externe.
C'est pour cela que nous sommes sur terre, participant à la Création de Dieu, à son instar. Ce choix à un terme définitif.
Il en est de même pour ceux qui choisissent (et persistent) dans le refus de Dieu : ils rejoindront librement le premier d'entre eux : Lucifer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 21:58

Citation :
[quote="Valtortiste91"]
Avec la liberté acquise, le bonheur n'est pas arrivé dans notre époque : on le constate tous les jours.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 22:17

adamev a écrit:

Bien sûr! C'est ce qui est martelé depuis.... Pb c'est que cette primauté est toujours contestée même si des rapprochements ont été opérés. Bien qu'aujourd'hui on commence de dire que p.e les autres religions pourraient... Et c'est bien l'un des reproches en relativisme qui est fait par les extrémistes...

C'est déjà bien! Juste une précision et une question. Il peut arriver que des décisions de la justice maçonnique, quand elles concernent les moeurs, la probité soient transmises au Procureur de la République. Question : ne vous étonne-t-il pas que lorsqu'un clampin de qq importance est entrepris par la justice on ne mentionne pas qu'il est catholique alors qu'on le fait si c'est un FM, un juif, voire un musulman????

Quant à la primauté elle est contestée par les gens de mauvaise foi. Dans les Evangiles, il n'y a aucune ambiguïté. Et il suffit de voir ce que finissent par devenir les églises schismatiques pour s'apercevoir que le Christ avait toutes les raisons de confier la tête terrestre de l'Eglise au plus têtu des apôtres.

Je n'ai pas compris votre précision sur les franc-maçons. Et la question est aberrante : je ne sache pas que la justice ou les médias fassent mention de la confession du justiciable/prévenu/accusé (selon les cas). Je n'ai jamais entendu "Monsieur Machin, Franc-maçon/juif/musulman, est poursuivi pour...". Votre interrogation relève donc du pur fantasme.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 23:01

Heureux celui qui a les oreilles bouchées et les yeux chassieux.

Et grande nouvelle (selon Golias) : Les intégristes anglicans pourraient rejoindre l'ECAR à Pâques.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Diable : une nécessité ?   Jeu 12 Fév 2009, 23:09

adamev a écrit:
Heureux celui qui a les oreilles bouchées et les yeux chassieux.

Oh, la belle pirouette ! :crepe:

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Le Diable : une nécessité ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Que diable suis-je venue faire sur cette terre ? M'accomplir !
» B-L'Animal et la religion : Diable et Démon
» Et si le Diable m' était conté .
» Le Diable : défaite seulement finale ou défaite totale ?
» Islam: religion de Dieu ou religion du Diable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: