DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Lun 9 Fév 2009 - 22:25

Grâce au cinéma, tout le monde, ou en tout cas ceux qui ont vu le Seigeur des Anneaux, connaissent à présent le personnage créé par Tolkien, Gollum.

Tolkien était un écrivain profondément catholique, et ses écrits sont pleins de références à sa religion. La référence la plus manifeste étant la cosmogonie exposée dans le Silmarillon, dont je recommande la lecture à tous.study

En écoutant les leçons d'Arnaud sur les damnés et l'enfer, c'est l'image de Gollum qui m'est venue pour illustrer ce que peut être la damnation volontaire, telle qu'elle est décrite aujourd'hui par la théologie : le choix de refuser Dieu et son projet d'amour.

Gollum est la créature, on pourrait dire l'homme, qui a succombé à l'Anneau de pouvoir. Cet anneau est chez Tolkien le symbole du mal, de l'orgueil, forgé par Sauron, ange déchu dans la mythologie de l'écrivain, pour régner sur le monde. Lorsque son ami Déagol trouve l'anneau, Sméagol (il ne s'appelle pas encore Gollum, qui est plutôt son nom de damné)le tue pour le lui prendre. A la suite de ce crime, qui constitue l'heure de son choix égoïste, il se plonge de plus en plus profondément dans la solitude, dans le dégoût des autres et le culte de lui-même, qu'il identifie à l'anneau : il s'appelle "mon précieux", "mon trésor". Il finit par ne plus rien supporter du monde qui l'entoure, et pour avoir la paix il se réfugie dans l'ombre, sous une montagne, près d'un lac souterrain glacé. Là il vit de rien : de poisson, en dévorant diverses créatures passant par là, au goût infect.
Il dit "Et Nous (lui et lui-même, selon son expression radicalement égocentrique) avons oublié la saveur du pain, la caresse du vent sur notre visage". Mais son choix est fait : il s'est à lui-même son culte et sombre dans une sorte de folie égoïste, béate et misérable.

Voilà, je tenais à résumer ce petit récit allégorique que Tolkien nous donne, à travers Gollum, de ce qu'est la damnation : le choix de soi, irrévocable, lucide, total et méprisable.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Jeu 12 Fév 2009 - 20:46

Oui, je suis d'accord; ça m'a impressionné aussi qd j'ai vu ces films (trop presseux de lire... des priorités); la toponymie aussi est parfois allusive à la catholicité de Tolkien ("Minastirith"=monastère?).

Dans Narnia, de Carl Lewis, ce sont les méchants nains qui ont trahi le roi à la fin du dernier épisode, qui sont repliés sur eux-mêmes, et, tandis que les héros, peu rancunniers, tentent de les convaincre de goûter aux mêmes joies paradisiaques, cela leur est impossible: les mêmes mets succulents qui régalent les héros leur ont un goût ou une odeur détestable... Et il est dit "qu'il n'y a rien à faire pour eux...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Jeu 12 Fév 2009 - 21:24

Narnia est encore plus explicitement catholique que l'ouvre de Tolkien, sans doute parce que C.S Lewis était un converti, et les convertis ont toujours un punch particulier. Tolkien fut d'ailleurs pour beaucoup dans la conversion de Lewis.
Le plus explicite dans Narnia, c'est le sacrifice volontaire du lion Aslan qui est immolé mais ressuscite et dit en gros "devant le sacrifice volontaire d'un être innocent, même la mort recule".

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Ven 13 Fév 2009 - 7:57

Très juste pour le sacrifice d'Aslan...
Les détracteurs de CS Lewis ont bien raison de considérer le Monde de Narnia comme un ouvrage manipulateur... (entendons-ns bien: j'ironise)
Car les allusions au christianisme sont légion; c'en est tout imprégné à vrai dire.
Ce n'est pê pas pour rien que Tolkien et Lewis ressurgissent ou soient tjrs d'actualité auprès d'une jeunesse aujourd'hui largement déchristianisée.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Ven 13 Fév 2009 - 11:24

En effet. Personnellement je crois à l'utilité de ces livres qui, s'ils ne convertissent pas, car ce ne sont pas des cathéchisme, préparent insensiblement un terreau favorable à l'éclosion de la foi.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Ven 13 Fév 2009 - 11:33

Philippe Fabry a écrit:
Narnia est encore plus explicitement catholique que l'ouvre de Tolkien, sans doute parce que C.S Lewis était un converti, et les convertis ont toujours un punch particulier. Tolkien fut d'ailleurs pour beaucoup dans la conversion de Lewis.
Le plus explicite dans Narnia, c'est le sacrifice volontaire du lion Aslan qui est immolé mais ressuscite et dit en gros "devant le sacrifice volontaire d'un être innocent, même la mort recule".
Je ne l'avais pas vu comme ça.
Je pensais qu'au contraire c'était une parodie du Christianisme, ne sachant pas que C.S. Lewis était un converti.

Comme quoi on en apprend à tout âge. Merci Philippe pour cet éclaircissement. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Ven 13 Fév 2009 - 11:40

Jeb a écrit:
Citation :
Je pensais qu'au contraire c'était une parodie du Christianisme, ne sachant pas que C.S. Lewis était un converti.

Comme quoi on en apprend à tout âge. Merci Philippe pour cet éclaircissement. thumleft

Jeb, vs avez pê vu les films? Pas lu les livres?
Parce que ds les films, la dimension spirituelle nettement chrétienne de Narnia est plutôt occultée, moins explicite (mais je n'ai pas encore vu "le prince caspian")...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Ven 13 Fév 2009 - 14:02

Jeb a écrit:

Je pensais qu'au contraire c'était une parodie du Christianisme, ne sachant pas que C.S. Lewis était un converti.

Comme quoi on en apprend à tout âge. Merci Philippe pour cet éclaircissement. thumleft

En fait Tolkien a participé à la conversion de son ami Lewis en lui parlant beaucoup des mythes et en le faisant réfléchir sur leur signification profonde. Loi de dire, comme nombre d'historiens aujourd'hui, que le christianisme s'est inspiré de mythes de toutes origines, en particulier orientaux, Tolkien disait (si je me souviens bien) que la permanence de ces mythes et leur omniprésence était le gage de leur vérité profonde.
Il semble que Lewis se soit converti ainsi : il constatait que de nombreuses cultures parlaient du sacrifice d'un seul homme (ou dieu) libérant tous les hommes, et se dit en pensant à Jésus "étrange : il semble que ce mythe se soit historiquement réalisé une fois". Et tout prit sens pour lui.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Ven 13 Fév 2009 - 14:11

Karl a écrit:
Jeb a écrit:
Citation :
Je pensais qu'au contraire c'était une parodie du Christianisme, ne sachant pas que C.S. Lewis était un converti.

Comme quoi on en apprend à tout âge. Merci Philippe pour cet éclaircissement. thumleft

Jeb, vs avez pê vu les films?
Je n'en ai vu que des extraits, sûrement pas assez pour m'en faire une opinion valable.

Pas lu les livres?
Non plus...

Parce que ds les films, la dimension spirituelle nettement chrétienne de Narnia est plutôt occultée, moins explicite (mais je n'ai pas encore vu "le prince caspian")...
Oui, là je comprends le pourquoi. Merci Karl.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Ven 13 Fév 2009 - 14:13

Philippe Fabry a écrit:
Jeb a écrit:

Je pensais qu'au contraire c'était une parodie du Christianisme, ne sachant pas que C.S. Lewis était un converti.

Comme quoi on en apprend à tout âge. Merci Philippe pour cet éclaircissement. thumleft

En fait Tolkien a participé à la conversion de son ami Lewis en lui parlant beaucoup des mythes et en le faisant réfléchir sur leur signification profonde. Loi de dire, comme nombre d'historiens aujourd'hui, que le christianisme s'est inspiré de mythes de toutes origines, en particulier orientaux, Tolkien disait (si je me souviens bien) que la permanence de ces mythes et leur omniprésence était le gage de leur vérité profonde.
Il semble que Lewis se soit converti ainsi : il constatait que de nombreuses cultures parlaient du sacrifice d'un seul homme (ou dieu) libérant tous les hommes, et se dit en pensant à Jésus "étrange : il semble que ce mythe se soit historiquement réalisé une fois". Et tout prit sens pour lui.
Comme quoi Dieu peut se servir de "n'importe quoi" pour se faire connaître... Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Ven 13 Fév 2009 - 14:19

Philippe Fabry a écrit:

Il semble que Lewis se soit converti ainsi : il constatait que de nombreuses cultures parlaient du sacrifice d'un seul homme (ou dieu) libérant tous les hommes, et se dit en pensant à Jésus "étrange : il semble que ce mythe se soit historiquement réalisé une fois". Et tout prit sens pour lui.


Oui j'ai lu cela qque part: magnifique!
Bcp à dire lèà-dessus (plus que je ne sais...)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Mer 4 Mar 2009 - 3:56

Philippe Fabry a écrit:
Grâce au cinéma, tout le monde, ou en tout cas ceux qui ont vu le Seigeur des Anneaux, connaissent à présent le personnage créé par Tolkien, Gollum.

Tolkien était un écrivain profondément catholique, et ses écrits sont pleins de références à sa religion. La référence la plus manifeste étant la cosmogonie exposée dans le Silmarillon, dont je recommande la lecture à tous.study

En écoutant les leçons d'Arnaud sur les damnés et l'enfer, c'est l'image de Gollum qui m'est venue pour illustrer ce que peut être la damnation volontaire, telle qu'elle est décrite aujourd'hui par la théologie : le choix de refuser Dieu et son projet d'amour.

Gollum est la créature, on pourrait dire l'homme, qui a succombé à l'Anneau de pouvoir. Cet anneau est chez Tolkien le symbole du mal, de l'orgueil, forgé par Sauron, ange déchu dans la mythologie de l'écrivain, pour régner sur le monde. Lorsque son ami Déagol trouve l'anneau, Sméagol (il ne s'appelle pas encore Gollum, qui est plutôt son nom de damné)le tue pour le lui prendre. A la suite de ce crime, qui constitue l'heure de son choix égoïste, il se plonge de plus en plus profondément dans la solitude, dans le dégoût des autres et le culte de lui-même, qu'il identifie à l'anneau : il s'appelle "mon précieux", "mon trésor". Il finit par ne plus rien supporter du monde qui l'entoure, et pour avoir la paix il se réfugie dans l'ombre, sous une montagne, près d'un lac souterrain glacé. Là il vit de rien : de poisson, en dévorant diverses créatures passant par là, au goût infect.
Il dit "Et Nous (lui et lui-même, selon son expression radicalement égocentrique) avons oublié la saveur du pain, la caresse du vent sur notre visage". Mais son choix est fait : il s'est à lui-même son culte et sombre dans une sorte de folie égoïste, béate et misérable.

Voilà, je tenais à résumer ce petit récit allégorique que Tolkien nous donne, à travers Gollum, de ce qu'est la damnation : le choix de soi, irrévocable, lucide, total et méprisable.

Cher Philippe, j'ai vi le Saigneur des Anneaux. La différence entre le Gollum et le damné, c'est que le Gullum a succombé à l'Anneau de pouvoir, mais comme un drogué succombe à une force qui le dépasse.

Le damné, lui, est en parfaite maîtrise de lui-même. Il n'a aucune faiblesse, aucun regret. C'est un "maître du monde".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Mer 4 Mar 2009 - 9:07

Arnaud Dumouch a écrit:

Cher Philippe, j'ai vi le Saigneur des Anneaux. La différence entre le Gollum et le damné, c'est que le Gullum a succombé à l'Anneau de pouvoir, mais comme un drogué succombe à une force qui le dépasse.

Le damné, lui, est en parfaite maîtrise de lui-même. Il n'a aucune faiblesse, aucun regret. C'est un "maître du monde".

Oui, je ne parlais pas de l'étape du choix, mais du processus d'enfermement solitaire sur soi-même auquel réduit le choix lui-même. Et de ce côté l'image de Gollum se retirant loin de la lumière du soleil m'a fait pensé à ta leçon sur le damné se retirant dans sa grotte à cause de son impossibilité de jouir du monde qui l'entoure, du fait de son aigreur.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Mer 4 Mar 2009 - 9:24

[quote="Arnaud Dumouch"]
le Saigneur des Anneaux

Il est sanglant en effet... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien   Mer 4 Mar 2009 - 10:32

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Cher Philippe, j'ai vi le Saigneur des Anneaux. La différence entre le Gollum et le damné, c'est que le Gullum a succombé à l'Anneau de pouvoir, mais comme un drogué succombe à une force qui le dépasse.

Le damné, lui, est en parfaite maîtrise de lui-même. Il n'a aucune faiblesse, aucun regret. C'est un "maître du monde".

Oui, je ne parlais pas de l'étape du choix, mais du processus d'enfermement solitaire sur soi-même auquel réduit le choix lui-même. Et de ce côté l'image de Gollum se retirant loin de la lumière du soleil m'a fait pensé à ta leçon sur le damné se retirant dans sa grotte à cause de son impossibilité de jouir du monde qui l'entoure, du fait de son aigreur.

Il arrive que ce processus d'esclavage et de fuite de la lumière conduise, en fait, à un chemin de salut. en effet, celui qui a été ESCLAVE pendant des années d'une passion ou du souvenir d'une trahison, (ce qui est le cas du Gollum), peut se convertir d'autant plus fort lorsqu'une vraie libération lui est proposée.

Dans ce conte, qui imagine la fuite vers l'enfer d'une maman ayant avorté, on pense au cas du Gollum :

http://eschatologie.free.fr/histoires/heuremort/22mamanavortement.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Une bonne image du damné : le Gollum de Tolkien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avoir une bonne image de soi !
» à la demande de Crick
» bon anniversaire, tornade !
» Bon anniversaire Aless !
» Faire la Daoua pour l islam tous les jours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: