DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le révisionnisme communiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MichelGG



Messages : 151
Inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 16:47

En fait depuis un siècle les matérialistes de droite et de gauche( soviet, nazis, sionistes et maoîstes) ont tués plus de 200 millions d'êtres humains.
Et pour ce qui est des supposés guerres religieuses ceci n'a jamais existés car les pays qui ont fait ces guerres ne les faisaient pas au nom d'une religion mais aux noms des princes de ce monde. L'Église catholique n'a jamais eu d'armées et ses juges livraient les criminels au pouvoir séculier comme aujourd'hui et comme depuis 2000
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 17:17

En fait depuis un siècle les matérialistes de droite et de gauche( soviet, nazis, sionistes et maoîstes) ont tués plus de 200 millions d'êtres humains.

Si vous voulez bien nous y ajouterons : les dicatures fascistes (, Franco, Mussolini, Pinochet, Péron, et autres indonésiens et amérindiens...), islamistes (Iran, Irak, Syrie, Pakistan, Afganistan...) et qq autres qui vous viendront à l'esprit. Et la liste peut-être longue.

Mais comme vous évoquez les "matérialistes" nous pouvons ajouter les morts de la pollution, de la route, du travail, des maladies hospitalières.............

Et pendant que nous y sommes faisons de cet Occident décadent issu de la chrétienté et pour beaucoup du catholiscisme la source de tous les maux du monde.

Sauf les tsunamis, les temblements de terre, les ouragans et autres tornades, les chutes d'objets célestes.... qu'il faut bien imputer à qq un... mais qui? Je vous le demande?

A qui peut-on se vouer ma bonne dame????
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 17:24

Il n'y a pas que des idéologie MATERIALISTES, là dedans.

De plus, mettre dans le même paquet les 100 millions de morts du communisme, les 50 millions de morts du Nazisme et les autres choses est inconséquent. Ces deux idéologies sont uniques par la massification de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 17:51

Je vous laisse trier entre les bons et les mauvais!!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 18:17

adamev a écrit:
Je vous laisse trier entre les bons et les mauvais!!!

Les génocide de masse, quoiqu'en dise l'ONU, consiste dans la destruction volontaire d'un peuple ou d'une partie d'un peuple (enfants compris).

Il y en a donc eu : Arménie (1917), Ukraine (1921) etc.

Mais on peut les ranger, au XX° s. en trois paquets :

- Nationalisme : Arménie (1917), Rwanda (1991), Chine par les japonais (1940).
- Nazisme : (Juifs, Tziganes)
- communisme : Lénine, Staline, Pol Pot, Mao.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 22:35

La définition du "génocide" par l'ONU est restrictive; on comprend pourquoi qd on entend les palestineins de Gza crier au génocide pour 100 morts -ce qui est déplorable, mais sans mesure avec le génocide arménien ou juif.
Etimologiquement, "génocide" vient je crois de gens qui signifie famille, race, apparentés en latin; il s'agit donc d'un crime commis aux dépens d'un groupe caractérisé par son appartenance à une famille, race, etc.
A ce compte les massacres ordonnés par les tyrans communistes ne relèvent pas du génocide... Soit!

Mais qu'est-ce que cela change?
Il n'y a que les esprits partisans pour n'être pas choqués de ce qu'on puisse absoudre une idée (que cela plaise ou pas c'est là qu'on en est depuis 1917 au moins) aux conséquences tragiques et s'accommoder de ce que que tel massacre à caractère social ne soit pas reconnu à l'égal d'autres grands massacres plus "chanceux" ni ne suscite de repentance parce qu'au départ l'intention était différente et que le terme de génocide ne s'y applique pas.

Car c'est bien ce qui a été écrit au début de cet échange houleux et qui cause ma révolte et mon indignation.
Toute l'effort d'Adamev pour justifier cette affirmation vient de ce qu'il s'appuie sur une définition arbitraire qui à l'évidence ne prend pas en compte tout ce qui devrait l'être, et permet à une idéologie criminelle de conserver un droit de cité que l'on refuse désormais, avec raison, au national-socialisme.

Et je me demande si cette définition onusienne n'a pas du avoir l'aval de l'URSS (si ça se trouve et si cela date d'avant 1990)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 22:58

Ce qui ne change pas : la haine de l'homme pour l'homme, d'abord, parce que la haine de Dieu !

Depuis Caïn, seuls les mots tentent de masquer le crime !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 23:14

Mêmes sources

Le terme génocide est un néologisme formé en 1944 par Raphael Lemkin, professeur de droit américain d'origine juive polonaise, à partir de la racine grecque genos, « naissance », « genre », « espèce », et du suffixe « cide », qui vient du terme latin caedere, « tuer », « massacrer ».

Définissant ce mot hybride dans une étude publiée par la Fondation Carnegie pour la Paix Internationale (« Axis Rule in Occupied Europe ») comme le crime contre l'humanité perpétré par les nazis contre les peuples juif et tzigane durant la Seconde Guerre mondiale, il écrit : « De nouveaux concepts nécessitent de nouveaux mots. Par génocide, nous entendons la destruction d'une nation ou d'un groupe ethnique. »

Dès 1933, Lemkin est troublé par le massacre des Assyriens chrétiens et particulièrement par ses souvenirs du massacre systématique des Arméniens par l'empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale[1]. Le juriste international qu'il est tente dès lors de trouver des propositions pour empêcher et prévenir de tels crimes. Malgré le refus par le conseil de la Société des Nations à Madrid de sa proposition, Lemkin continue ses recherches jusqu'en 1944. D'après Samantha Power, Lemkin a appuyé sa réflexion sur le procès de l'Arménien Soghomon Tehlirian, meurtrier en 1921 à Berlin du ministre de l'Intérieur turc Talaat Pacha, principal organisateur du génocide arménien[2].

Stricto sensu, la notion de race est dans l'espèce humaine une notion plutôt sociologique que génétique. Toutefois, fondée ou non, elle existe dans l'esprit des génocidaires. Leur crime est articulé autour de la notion d'une différenciation, d'une nature ou d'une autre, d'une population considérée par eux comme « indésirable » et de l'appartenance par la naissance à la population des personnes visées, à la différence des guerres idéologiques où les personnes ne sont visées que comme vecteurs supposés de leurs idées.

Selon le Dictionnaire historique de la langue française d'Alain Rey, le mot apparait en français en même temps que son apparition en anglais. D'abord employé à propos des nazis et de leur « Solution finale » du problème juif, il se dit de la destruction méthodique ou de la tentative de destruction d'un groupe ethnique, et par extension, vers 1970, de l'extermination d'un groupe en peu de temps.

La racine genos implique que l'on est tué pour ce que l'on est par la naissance. Le terme génocide passé dans le vocabulaire courant connaît une acception plus large représentant la gradation ultime dans l'échelle de gravité. Il est donc parfois utilisé pour qualifier des événements qui frappent par leur ampleur et leur horreur, sans considération de leur adéquation aux critères juridiques définissant le crime de génocide.

Cette définition plus large est utilisée par les médias et des historiens. Dans cette définition, un génocide est la volonté d'exterminer la totalité d'un groupe d'individus, sans préciser la qualification de ce groupe. Cette définition confond massacre de masse et génocide. Elle qualifie ainsi des massacres comme par exemple ceux perpétrés durant la Révolution cambodgienne du temps des Khmers Rouges.

On parle (à tort) de « génocide culturel » (i.e. ethnocide). Cette expression est un abus, ou une confusion, de langage. C'est le cas :
dans les propos d'Ettore Scola, dans une interview parue dans Libération le 14 janvier 2006, parlant du film Affreux, sales et méchants et de Pasolini : « Le scénario correspondait à ce qu'il avait écrit sur le « génocide culturel » perpétré par la société capitaliste ».
de même dans l'utilisation qu'en a faite Patrick Le Lay dans une interview au magazine Bretons concernant la politique linguistique française d'éradication du breton.

Bien des usages généralisés du mot génocide sont considérés comme une banalisation scandaleuse, parfois d'inspiration négationniste, de ce crime extrême par les associations de victimes de génocide, arméniens, juifs, ou rwandais.

Et donc je vous laisse apprécier à la lumière de cette dernière remarque, et du fait que vous confondez tout acte criminel de masse avec un génocide, où sont les révisionnistes.

Le génocide politique ? Une précédente définition du génocide, décidée lors de la première assemblée générale de l'ONU le 11 décembre 1946, intégrait la destruction d'un groupe politique, à côté des groupes raciaux, religieux et autres. En 1948, le groupe politique disparait de la définition onusienne : selon Bernard Bruneteau, professeur d'histoire contemporaine, c'est l'URSS qui a fait retirer la référence au politique en raison de ce qu'elle pouvait se reprocher. Ce faisant le génocide quitte la catégorie des crimes contre l'humanité.

La qualification de génocide a cependant été utilisée par des juges argentin et chilien contre des tortionnaires des régimes Pinochet et Videla, qui ont tenté d’éliminer radicalement les activistes de gauche, sur le critère de leurs opinions politiques. De plus, certaines législations nationales sont moins restrictives : c’est le cas du Portugal, du Pérou, du Costa Rica, qui incluent les tentatives de destructions de « groupements politiques » ou de « groupes sociaux ». La législation française est encore plus large, puisqu’elle prévoit que le crime de génocide concerne toute « destruction totale ou partielle [...] d'un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire ».


Dernière édition par adamev le Sam 07 Fév 2009, 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 23:25

Arnaud Dumouch a écrit:
Adamev, vous dites que l'intention étant louable, les crimes du communisme sont moins grave.

On peut en conclure que selon vous, exterminer par la faim des classes sociales entières (entre 4 et 10 millions de paysans Ukrainiens, sous prétexte qu'ils cachent leur blé pour survivre à l'hiver, femme et enfants compris), c'est moins grave que l'extermination du peuple Juif ou Tzigane pour raison de race ?

Voir ce site :
http://www.quebec-ukraine.com/lib/holodomor/









Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 23:36

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Je vous laisse trier entre les bons et les mauvais!!!

Les génocide de masse, quoiqu'en dise l'ONU, consiste dans la destruction volontaire d'un peuple ou d'une partie d'un peuple (enfants compris).

Par nature le génocide est aussi un crime de masse. Mais, et sans que cela exonère l'un ou l'autre, il y a une différence de nature entre le génocide des juifs par les nazis, ou des Arméniens par les Turc, ou des Tutsis et les crimes de masses de caractère politique perpétrés par les communistes (Lénine, Staline, Pol Pot, Mao, Pinochet, Franco, Salazar...) contre leurs populations.

Le génocide se définit par ces trois caractères : racial (religieux, ethnique), systématique et planifié.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 23:39

Adamev, vous ne cessez d'excuser le communisme, qui, selon vous, serait d'une NATURE différente du nazisme, et partirait d'une idée généreuse Rolling Eyes

Le problème, cher ami, est que les FAITS sont là, et sont sans appel :

Le communisme a tué DEUX FOIS PLUS que le nazisme Idea

Le plus grand assassin de toute l'histoire de l'Humanité est communiste :

Mao, qui affiche le record, inégalé, de 65 millions de victimes Idea

Les camps de concentration nazis ??? Bâtis sur le modèle du Goulag soviétique...idem pour l'organisation interne...système des kapos, extermination par le travail et la faim, etc, etc, les nazis n'ont RIEN inventé à ce sujet Rolling Eyes

Si l'un a tué au nom de la race, les autres l'ont fait au nom de la classe, pour un même résultat : des dizaines (centaine, dans le second cas) de millions de cadavres spiderman

Dites-moi la différence ??? le résultat est le même : des morts, des morts, et encore des morts Idea

Le communisme, c'est la paix.

La paix des cimetières.


Dernière édition par Mécréant-LV le Sam 07 Fév 2009, 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 23:45

Sans nécessairement mettre sur le même pied tous les totalitarismes , il serait temps de se rendre compte que les génocidaires ( que nous sommes tous en puissance ) ont un point commun : le plaisir éprouvé lors d'un assassinat . Le problème est d'ordre psychanalytique . Les idéologies ne sont le plus souvent que des prétextes .
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Sam 07 Fév 2009, 23:52

Mécréant-LV a écrit:
Adamev, vous ne cessez d'excuser le communisme, qui, selon vous, serait d'une NATURE différente du nazisme, et partirait d'une idée généreuse

Je vais donc vous reposer la même question que pécédemment :

Jésus (idée) = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... (application de l'idée)

Vous êtes d'accord avec ça????



Le problème, cher ami, est que les FAITS sont là, et sont sans appel : Le communisme a tué DEUX FOIS PLUS que le nazisme
Le plus grand assassin de toute l'histoire de l'Humanité est communiste : Mao, qui affiche le record, inégalé, de 65 millions de victimes
Les camps de concentration nazis ??? Bâtis sur le modèle du Goulag soviétique...idem pour l'organisation interne...système des kapos, extermination par le travail et la faim, etc, etc, les nazis n'ont RIEN inventé à ce sujet; Si l'un a tué au nom de la race, les autres l'ont fait au nom de la classe, pour un même résultat : des dizaines (centaine, dans le second cas) de millions de cadavres

Dites-moi la différence ??? le résultat est le même : des morts, des morts, et encore des morts . Le communisme, c'est la paix. La paix des cimetières.

Voilà mon cher une parfaite leçon de révisionnisme que vous nous donnez là car à vous lire le nazisme, l'Holocauste ... des accidents de l'histoire. Et en plus un avatar du communisme. Bravo!!!

Et 2000 ans d'évangélisation pour en arriver là!!!



Et j'attends toujours qu'on me trouve la phrase où j'excuse le communisme et où je dis que l'intention est louable et ses crimes moins graves?

Arnaud : voulez-vous me trouver la phrase où j'ai écrit que l'intention communiste est louable et que ses crimes sont moins graves que ceux du nazisme????


Dernière édition par adamev le Dim 08 Fév 2009, 00:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:03

boudo a écrit:
Sans nécessairement mettre sur le même pied tous les totalitarismes , il serait temps de se rendre compte que les génocidaires ( que nous sommes tous en puissance ) ont un point commun : le plaisir éprouvé lors d'un assassinat . Le problème est d'ordre psychanalytique . Les idéologies ne sont le plus souvent que des prétextes .

Eh non, justement, Boudo ; les nazis n'éprouvaient AUCUN plaisir à tuer leurs victimes.

Et c'est peut-être ce qui les rend aussi terrifiants, inhumains : la froideur, l'indifférence avec laquelle ils ont tué leurs victimes Idea

Parce qu'on l'oublie trop souvent, mais, au départ, avant même l'impératif de "rendement", c'est bien la RAISON PREMIERE de la mise en place des chambres à gaz des camps d'extermination hitlériens : enlever tout sentiment aux bourreaux Idea

C'est, en effet, après le fameux malaise d'Himmler, lors d'une visite de routine d'inspection d'un Einsatzgruppe en activité, lorsqu'il assista à une exécution de masse, au bord d'une fosse, et après avoir pris note de la remarque de l'un des officiers, qui lui dit que ses hommes devenaient complètement fous, parce qu'obligés de fusiller des femmes et des enfants, et étaient des hommes foutus, à vie, qu'il ordonna la mise en oeuvre d'une autre solution, plus humaine...pour les bourreaux...solution qui fut, en effet, bien vite trouvée :

Les chambres à gaz Idea

Aucun contact avec les victimes, une simple petite boîte de cristaux à vider (ou un moteur de char russe à mettre en route, dans le cas des trois premiers camps d'extermination : Belzec, Sobibor, Treblinka), et le tour était joué : propre, net, sans bavure spiderman
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:09

A Mécréant :

Le communisme une idée généreuse... mais oui mon cher et même très ancienne et tout droit sortie du Christianisme. Voyez Thomas More (Saint Catholique) et son Utopia :

Le mot « utopie » est formé à partir du grec ou-topos, qui signifie en aucun lieu ou bien lieu du bonheur (du grec "eu" bien, heureusement et "topos" lieu, endroit).

Dans cet ouvrage écrit sur le mode du dialogue avec un narrateur, l'explorateur Raphaël Hythlodée, Thomas More prône la tolérance et la discipline au service de la liberté, à travers le portrait d'un monde imaginaire, proche de l'idéal de l'auteur.

Thomas More est témoin des ravages sociaux qu'engendre dans l'Angleterre du XVIe siècle le premier mouvement des enclosures. Alors stimulée financièrement par le développement de l’industrie lainière, l'aristocratie tudorienne se met à créer de grands élevages de moutons. Cette irruption de la propriété privée capitaliste dans le monde rural se fait au détriment des terrains communaux et de leurs usages collectifs, liés aux anciennes tenures qui contribuaient à la subsistance des familles paysannes dans le cadre du régime féodal. Ce mouvement fut mené avec des conséquences sociales dramatiques, car il jetait sur les chemins une masse de gens dénués de tout moyen d'existence, mais aussi et surtout avec une brutalité inouïe. Thomas More dénonce ces conséquences et cette brutalité dans la première partie d'Utopia. (C'est le même constat que feront plus tard Baboeuf et Marx. constat qui se verra dévoyé dans le Léninisme, le Stalinisme...)

Dans la deuxième partie, More décrit l'île d'Utopie, contrepoint lumineux à l'Angleterre de son temps. Comme celle de la république de Platon, l'économie utopienne repose sur la propriété collective des moyens de production et l'absence d'échanges marchands. Cette société, composée d'une cinquantaine de villes gérées de manière semblable, vit sans monnaie, et les échanges collectifs y prennent la place de l’accumulation privée qui cause en Angleterre les malheurs du peuple. La première mission du Sénat, qui compte trois députés par ville, est la statistique économique, permettant la péréquation des richesses entre villes. Utopie commerce uniquement les surplus de son économie avec l'étranger , non pas pour s'enrichir vu que l'or n'a aucune valeur dans son économie mais pour se constituer une réserve d'or pour engager des mercenaires en cas de guerre.

Pacifiques et respectueux de la liberté religieuse, les Utopiens reconnaissent cependant, tous ou presque, un être suprême et l'immortalité de l'âme ; plusieurs embrassent la doctrine chrétienne que leur présentent leurs visiteurs. Fondée sur la volonté de vivre selon la nature, la morale publique d'Utopie est rigoureuse, condamnant la dissimulation, la chasse, les jeux de hasard, la polygamie et l'adultère ; le divorce par consentement mutuel est possible.


Cette oeuvre, avec d'autres, a largement inspiré les philosophes matérialistes et socialistes des XVIII et XIXèmes siècles.

Mais comme vous confondez l'idée et l'application (vos photos qui semblent vous faire régal) je ne suis pas sûr que vous y compreniez grand chose.


Dernière édition par adamev le Dim 08 Fév 2009, 00:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:18

adamev a écrit:
Mécréant-LV a écrit:
Adamev, vous ne cessez d'excuser le communisme, qui, selon vous, serait d'une NATURE différente du nazisme, et partirait d'une idée généreuse

Je vais donc vous reposer la même question que pécédemment :

Jésus (idée) = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... (application de l'idée)

Vous êtes d'accord avec ça????


Comme vous l'a déjà dit Arnaud ci-dessus, le Christ n'a rien, mais alors RIEN à voir là-dedans, ces faits ont été commis parce que les chrétiens de l'époque, loin de respecter les Evangiles, s'en sont, au contraire, ELOIGNES Idea


Le problème, cher ami, est que les FAITS sont là, et sont sans appel : Le communisme a tué DEUX FOIS PLUS que le nazisme
Le plus grand assassin de toute l'histoire de l'Humanité est communiste : Mao, qui affiche le record, inégalé, de 65 millions de victimes
Les camps de concentration nazis ??? Bâtis sur le modèle du Goulag soviétique...idem pour l'organisation interne...système des kapos, extermination par le travail et la faim, etc, etc, les nazis n'ont RIEN inventé à ce sujet; Si l'un a tué au nom de la race, les autres l'ont fait au nom de la classe, pour un même résultat : des dizaines (centaine, dans le second cas) de millions de cadavres

Dites-moi la différence ??? le résultat est le même : des morts, des morts, et encore des morts . Le communisme, c'est la paix. La paix des cimetières.

Voilà mon cher une parfaite leçon de révisionnisme que vous nous donnez là car à vous lire le nazisme, l'Holocauste ... des accidents de l'histoire. Et en plus un avatar du communisme. Bravo!!!

Et 2000 ans d'évangélisation pour en arriver là!!!



Je vois que j'ai, comme je m'y attendais, tapé juste avec mon petit exemple Mr. Green

Ca vous dérange drôlement, hein ???

Ces faits sont largement prouvés, Adamev, et depuis des décennies, qui plus est, je n'invente rien Idea

De plus, vous mélangez tout, je parle ici des camps de concentration, et pas d'extermination, qui, EUX, sont, en effet, uniques, à tous les points de vue Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:24

Mécréant-LV a écrit:
Ces faits sont largement prouvés, Adamev, et depuis des décennies, qui plus est, je n'invente rien Idea

Pour inventer il faut faire preuve d'intelligence et pas seulement se contenter de présenter, comme tout bon révisionniste, des faits (que personne ne conteste) arrangés à votre sauce ou prendre un plaisr malsain à manipuler des images d'horreurs.


Je vais donc vous reposer la même question que pécédemment :

Jésus (idée) = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... (application de l'idée)

Vous êtes d'accord avec ça????
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:29

Karl a écrit:
Citation :
Vous vous prenez pour le nombril du monde? Il y a malheureusement des centaines de pseudos intellectuels révisionnistes d'extrême droite et gauche pour faire ces raisonnements spécieux qui consistent à noyer l'Holocauste dans des comptabilités macabres.

Ces révisionnistes de droite nient l'existence de l'Holocauste, pas le "livre noir du Communisme", dont ce n'est pas le sujet.
Dire toute la vérité, ce n'est pas en occulter une partie, sauf apparemment pour ceux que cela gêne.

Il est bon, à ce sujet, de rappeler que les thèses révisonnistes/négationnistes sont issues, non pas de l'"extrême-droite", mais bien de l'extrême-gauche Idea

Tiens, encore des cocos spiderman
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:32

adamev a écrit:
Mécréant-LV a écrit:
Ces faits sont largement prouvés, Adamev, et depuis des décennies, qui plus est, je n'invente rien Idea

Pour inventer il faut faire preuve d'intelligence et pas seulement se contenter de présenter, comme tout bon révisionniste, des faits (que personne ne conteste) arrangés à votre sauce ou prendre un plaisr malsain à manipuler des images d'horreurs.


Je vais donc vous reposer la même question que pécédemment :

Jésus (idée) = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... (application de l'idée)

Vous êtes d'accord avec ça????

Je vous ai déjà répondu...ci-dessus Rolling Eyes

Arrêtez votre cinéma, Adamev, vous ne convaincrez PERSONNE ici, encore une fois, et ce sera ma conclusion, les FAITS sont là, et sont SANS APPEL Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:37

Donc monsieur le révisionniste manipulateur de faits (que personne ne conteste) et d'images (vraies) malsaines vous êtes d'accord avec ma proposition :

Jésus (idée) = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... (application de l'idée)
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:54

Mécréant-LV a écrit:
...

Eh non, justement, Boudo ; les nazis n'éprouvaient AUCUN plaisir à tuer leurs victimes . ...

Ce n'est pas ce que montre le film dont vous avez vous-même proposé un lien dans ce forum ( extermination d'un village ukrainien par incendie de l'église ) .
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:58

Laughing Laughing Laughing

Voulez-vous une bonne paire de lunettes mécréantes, Adamev ???

Je-vous-ai-déjà-répondu ;)

De plus, je constate que le bon vieux réflexe pavlovien est toujours aussi fort, chez vous, les thuriféraires cocos :

Une fois à court d'arguments, pouf, on passe à l'étape suivante, l'attaque ad hominem : "révisionnisme" (un comble, dans le cas présent Shocked What a Face ), "plaisir malsain", etc, etc Rolling Eyes

tenez, une petite dernière, histoire de vous faire bondir jusqu'à votre plafond, et en espérant que le choc produit vous remette les neurones en place ( Very Happy Mr. Green ) :

Savez-vous quelle est la définition, donnée par Adolf Hitler lui-même, dans Mein Kampf, du National-Socialisme ???

Un super-bolchevisme Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 00:59

boudo a écrit:
Mécréant-LV a écrit:
...

Eh non, justement, Boudo ; les nazis n'éprouvaient AUCUN plaisir à tuer leurs victimes . ...

Ce n'est pas ce que montre le film dont vous avez vous-même proposé un lien dans ce forum ( extermination d'un village ukrainien par incendie de l'église ) .

Euh, c'est du CINEMA, Boudo, ici, on parle du REEL Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 06:40

Citation :
[quote="adamev"]Mêmes sources

Le terme génocide est un néologisme formé en 1944 par Raphael Lemkin, professeur de droit américain d'origine juive polonaise, à partir de la racine grecque genos, « naissance », « genre », « espèce », et du suffixe « cide », qui vient du terme latin caedere, « tuer », « massacrer ».

Ce qui montre que le meurtre d'une humanité entière à cause de sa NAISSANCE dans une famille riche (Staline et les Ukrainiens) ou cultivée (Pol Pot) est donc bien un génocide.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 10:01

Mécréant-LV a écrit:
:Voulez-vous une bonne paire de lunettes mécréantes, Adamev ???Je-vous-ai-déjà-répondu

Ah oui et où ça????? J'entends une réponse oui/non pas un blabla pour noyer le poisson.

De plus, je constate que le bon vieux réflexe pavlovien est toujours aussi fort, chez vous, les thuriféraires cocos :Une fois à court d'arguments, pouf, on passe à l'étape suivante, l'attaque ad hominem : "révisionnisme" (un comble, dans le cas présent Shocked What a Face ), "plaisir malsain", etc, etc Rolling Eyes

C'est bien vous qui avez écrit ; Les camps de concentration nazis ??? Bâtis sur le modèle du Goulag soviétique...idem pour l'organisation interne...système des kapos, extermination par le travail et la faim, etc, etc, les nazis n'ont RIEN inventé à ce sujet. qui avez produit des km de photos d'horreur en les associants systématiquement à des photos de gens de gauche parce que bien sûr il n'y en a pas à droite (Pinochet, Franco, Salazar.... exit), qui êtes grand producteur de textes islamophobes... Donc oui révisionniste, plaisir malsain...

tenez, une petite dernière, histoire de vous faire bondir jusqu'à votre plafond, et en espérant que le choc produit vous remette les neurones en place. Savez-vous quelle est la définition, donnée par Adolf Hitler lui-même, dans Mein Kampf, du National-Socialisme ??? Un super-bolchevisme

Je vois que vous avez de bonnes lectures!!! Oui bon et alors?... Ca justifie ce que vous avez écrit ci-dessus?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 10:16

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
adamev a écrit:
Mêmes sources

Le terme génocide est un néologisme formé en 1944 par Raphael Lemkin, professeur de droit américain d'origine juive polonaise, à partir de la racine grecque genos, « naissance », « genre », « espèce », et du suffixe « cide », qui vient du terme latin caedere, « tuer », « massacrer ».

Ce qui montre que le meurtre d'une humanité entière à cause de sa NAISSANCE dans une famille riche (Staline et les Ukrainiens) ou cultivée (Pol Pot) est donc bien un génocide.

D'après les définitions internationales ce n'est pas suffisant pour qualifier un crime contre l'humanité (déportation de masse, privation de biens élémentaires, sévices...), un crime de masse (cas Pol Pot par ex) en génocide. Il y faut de plus planification, organisation et systématisation et motifs racistes, ethniques, religieux. De plus d'après les spécialistes l'utilisation abusive du terme "génocide" est une marque de révisionnisme (l'horreur et les morts accumulés d'un côté servant à relativiser celle et ceux de l'autre).


Dernière édition par adamev le Dim 08 Fév 2009, 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 10:32

A Mécréant :

Admettons que vous ayez répondu à ma question :

Jésus (idée) = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... (application de l'idée)

Vous êtes d'accord avec ça????


Citation :
Comme vous l'a déjà dit Arnaud ci-dessus, le Christ n'a rien, mais alors RIEN à voir là-dedans, ces faits ont été commis parce que les chrétiens de l'époque, loin de respecter les Evangiles, s'en sont, au contraire, ELOIGNES

Donc nous avons d'un côté Jésus blanchi des déviations de son église. En d'autres termes "l'idée" différente de "l'application".

Et de l'autre l'affirmation que "l'idée communiste" (que j'ai qualifiée de généreuses et dont j'ai montré qu'elle s'enracine dans le Christianisme) n'est pas différente de "l'application" qui en fut faite par les régimes totalitaires que furent le marxisme-léninisme, le stalinisme et autres déviances aux morts et horreurs incontestables (et incontestés par moi).

Donc à vous lire nous pouvons écrire :

Platon, les Esséniens, Jésus = Christianisme (Idée) = l'idée communiste (relire Thomas More par ex mais il y en a d'autres) = (l'application) les régimes totalitaires lénino-maxistes, staliniens... et (selon Mécréant) nazisme = génocides, crimes de masses, crimes contre l'humanité....

Et bien sûr pas = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... qui ont été commis au nom de l'amour de dieu

Vous êtes d'accord avec ça?

P.e allez-vous me répondre :

Comme vous ne vous l'a pas dit Arnaud ci-dessus, le Christ n'a rien, mais alors RIEN à voir là-dedans, ces faits ont été commis parce que les marxistes-léninistes et autres staliniens de l'époque, loin de respecter l'idée communiste issue du Christianisme, s'en sont, au contraire, ELOIGNES
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 10:45

Mécréant-LV a écrit:
boudo a écrit:
Mécréant-LV a écrit:
...

Eh non, justement, Boudo ; les nazis n'éprouvaient AUCUN plaisir à tuer leurs victimes . ...

Ce n'est pas ce que montre le film dont vous avez vous-même proposé un lien dans ce forum ( extermination d'un village ukrainien par incendie de l'église ) .

Euh, c'est du CINEMA, Boudo, ici, on parle du REEL Idea

Seriez-vous a admettre que vos images ci-dessus c'est du cinéma (de propagande) pas du réél????
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 10:48

adamev a écrit:


Donc nous avons d'un côté Jésus blanchi des déviations de son église. En d'autres termes "l'idée" différente de "l'application".

Et de l'autre l'affirmation que "l'idée communiste" (que j'ai qualifiée de généreuses et dont j'ai montré qu'elle s'enracine dans le Christianisme) n'est pas différente de "l'application" qui en fut faite par les régimes totalitaires que furent le marxisme-léninisme, le stalinisme et autres déviances aux morts et horreurs incontestables (et incontestés par moi).

Habile argumentation mais fallacieuse.

C'est que Jésus refuse la haine et la violence. Il demande de rentrer le glaive.

Marx prône (au nom du bien des prolétaires) la haine du riche, annonce la Révolution violente et un temps de dictature du prolétariat qui permettra de rééduquer les masses.

Donc les crimes des chrétiens sont des trahisons du message de Jésus.

Tandis que les goulags sont en cohérence avec le message de Marx.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 10:54

Cher Adamev, il est clair que vos arguments et la possibilité même de leur existence est la preuve de la possibilité actuelle de faire du révisionnisme sur les crimes du communisme. On peut en discuter la gravité, argumenter sur la pureté d'intention des bourreaux.

Pendant 40 ans, le révisionnisme sur le génocide Juif fut impossible. De plus en plus, il revient et est toléré dans l'extrême Gauche (Ex: le comique français dont je ne sais plus le nom) et par l'islamisme. Pour le moment, ce révisionnisme est fort heureusement non toléré dans l'extrême Droite (Le Pen, Williamson).

Allez comprendre pourquoi ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 11:10

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:


Donc nous avons d'un côté Jésus blanchi des déviations de son église. En d'autres termes "l'idée" différente de "l'application".

Et de l'autre l'affirmation que "l'idée communiste" (que j'ai qualifiée de généreuses et dont j'ai montré qu'elle s'enracine dans le Christianisme) n'est pas différente de "l'application" qui en fut faite par les régimes totalitaires que furent le marxisme-léninisme, le stalinisme et autres déviances aux morts et horreurs incontestables (et incontestés par moi).

Habile argumentation mais fallacieuse.

Je n'essaye pas d'être habile mais logique, cohérent, objectif...

C'est que Jésus refuse la haine et la violence. Il demande de rentrer le glaive.

Mais il a dit aussi : Je ne suis pas venu pour apporter la paix... j'oppose le fils au père, la fille à la mère...... Il a pris le fouet pour chasser les marchands...

Marx prône (au nom du bien des prolétaires) la haine du riche, annonce la Révolution violente et un temps de dictature du prolétariat qui permettra de rééduquer les masses.

Oui parce qu'il fait à son époque le même constat (en plus dur encore) que Thomas More, Baboeuf... et bien avant eux Jésus. Et qu'il en tire des conséquences désastreuses (venue de la révolution, instauration de la dictature du prolétariat...) comme moyens de réduire l'injustice du monde... avec les calamités qu'on sait.

Donc les crimes des chrétiens sont des trahisons du message de Jésus.

Tout comme le marxisme-léninisme est une trahison du message de l'idée communiste d'un Thomas More ou d'un Baboeuf

Tandis que les goulags sont en cohérence avec le message de Marx.

Non en cohérence avec les conséquences (= la révolution violente) - de la loi d'airain du capitalisme

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 11:13

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Adamev, il est clair que vos arguments et la possibilité même de leur existence est la preuve de la possibilité actuelle de faire du révisionnisme sur les crimes du communisme. On peut en discuter la gravité, argumenter sur la pureté d'intention des bourreaux.

Pendant 40 ans, le révisionnisme sur le génocide Juif fut impossible. De plus en plus, il revient et est toléré dans l'extrême Gauche (Ex: le comique français dont je ne sais plus le nom) et par l'islamisme. Pour le moment, ce révisionnisme est fort heureusement non toléré dans l'extrême Droite (Le Pen, Williamson).

Allez comprendre pourquoi ...

Attendez que passe ma génération qui compte encore de nombreux nostalgiques des paradis soviétiques (malgré ce que nous en avons connu).

Aujourd'hui Marie-Georges Buffet comparée à un Thorez... ou un Thibaut à un Séguy... sont d'aimables bourgeois qui ont depuis longtemps tourné la page de ce communisme violent.

Et révisionnistes s'il en fut les Thorez, Séguy, Marchais (auteur du bilan globalement positif).... Il a fallu le coup de pied d'un Yves Montant, des films comme l'Aveu... pour qu'on commence à lever le couvercle sur la marmite.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 11:55

Citation :
Pendant 40 ans, le révisionnisme sur le génocide Juif fut impossible. De plus en plus, il revient et est toléré dans l'extrême Gauche (Ex: le comique français dont je ne sais plus le nom) et par l'islamisme.

Dieudonné ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 12:01

Citation :
En Christ a écrit:


Dieudonné ?

Oui. Lui a été critiqué. Mais les manifestation récentes à l'occasion de la guerre de Gaza, ouvertement antisémites, nommant les Juifs de la même façon que Goebbels à la même époque, ont stupéfié. Le Parti socialiste réagit seul, mollement, ne voulant pas s'y associer.


Citation :

Pour le moment, ce révisionnisme est fort heureusement non toléré dans l'extrême Droite (Le Pen, Williamson).

Le Pen a tout de même dit que c'était un point de détail les chambres à gaz.

Il y avait à l'époque un barrage moral unanime. Je ne le vois plus se lever face au révisionnisme islamique, par exemple.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 12:09

Là vous ne parlez plus du communisme mais de la montée de l'islamisme.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 12:18

En Christ a écrit:
Là vous ne parlez plus du communisme mais de la montée de l'islamisme.

J'en reviens donc au sujet de ce fil : la grande différence entre le communisme et le nazisme, c'est que le communisme a gagné dans les idées durant 70 ans. La génération qui y croyait, à par Yves Montand, refuse de confesser l'origine "intrinsèquement perverse" de cette pensée. Si bien que ses crimes, 100 millions de mort sont soit justifiés (l'intention était pure) soit attribués à des tyrans ayant trahi le projet (Staline, Pol Pot).

Le Nazisme, lui, a perdu. Si bien que son monstrueux génocide Juif est reconnu. Mais c'est une défaite si écrasante que, par d'autres voie, la haine du Juif revient (Extrême Gauche et islam). Et là, il n'y a pas d'antivirus de la société. Les Juifs sont en danger et je comprends qu'ils ne veuillent plus remettre leur sécurité qu'à eux-mêmes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 12:53

Citation :
Le Nazisme, lui, a perdu. Si bien que son monstrueux génocide Juif est reconnu. Mais c'est une défaite si écrasante que, par d'autres voie, la haine du Juif revient (Extrême Gauche et islam). Et là, il n'y a pas d'antivirus de la société. Les Juifs sont en danger et je comprends qu'ils ne veuillent plus remettre leur sécurité qu'à eux-mêmes.

Le communisme aussi a perdu, le parti communiste est mort, plus personne n'en veut, tout le monde a voté Sarko.

Il reste des petits gauchistes comme Olivier Besancenot hyper médiatisé mais où il y a peu d’adhérent, prolongement du étudiant soixante-huitard contre révolutionnaire loin d'être antisémite ainsi que Marie-George Buffet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 13:14

adamev a écrit:
A Mécréant :


Jésus (idée) = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... (application de l'idée)

Vous êtes d'accord avec ça????


Citation :

[/i][/color]

bonjour Adamev !!!


Moi, oui, j'accepte l'histoire de mon Eglise !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 14:34

EnChrist a écrit:
Le Pen a tout de même dit que c'était un point de détail les chambres à gaz

Et il l'a même répété ajoutant "durafour crématoire"

Arnaud Dumouch a écrit:
Il y avait à l'époque un barrage moral unanime. Je ne le vois plus se lever face au révisionnisme islamique, par exemple.

Oui de la gauche républicaine à la droite du même nom (en gros du Parti Communiste à l'UMP).
Mais si tous les gens un peu sensés savent que l'islamisme s'inspire des "Protocoles des Sages de Sion" et autre "Protocoles de Toronto" de même que certains états islamistes (Iran, Arabie Saoudite...) qui sont eux mêmes directements inspirés des écrits de l'Abbé Barruel et de la doctrine du juif "déicide".


Dernière édition par adamev le Dim 08 Fév 2009, 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 14:38

Citation :
:Voulez-vous une bonne paire de lunettes mécréantes, Adamev ???Je-vous-ai-déjà-répondu

Ah oui et où ça????? J'entends une réponse oui/non pas un blabla pour noyer le poisson.

Mais Adamev, que voulez-vous que je vous réponde ???

Cette question, telle que posée, n'a AUCUN sens pour l'athée que je suis Rolling Eyes

Ces évènements, que vous mettez en exergue, c'est le "tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens"...encore une fois, que voulez-vous qu'un athée vous réponde à ca ???

Que les religions sont à combattre Idea

Attention, Adamev, lisez-moi BIEN : les religions, et PAS le message du Christ, qui, LUI, se situe en dehors :|

...et par pitié, ne nous ressortez pas encore le parallèle avec Marx-Engels, ca n'a AUCUN rapport Rolling Eyes

Citation :
Donc nous avons d'un côté Jésus blanchi des déviations de son église. En d'autres termes "l'idée" différente de "l'application".

Et de l'autre l'affirmation que "l'idée communiste" (que j'ai qualifiée de généreuses et dont j'ai montré qu'elle s'enracine dans le Christianisme) n'est pas différente de "l'application" qui en fut faite par les régimes totalitaires que furent le marxisme-léninisme, le stalinisme et autres déviances aux morts et horreurs incontestables (et incontestés par moi).

Et c'est reparti pour un tour Rolling Eyes

Dialogue de sourds, j'arrête là, continuer est une perte de temps Idea

Arnaud vous a répondu, rien à rajouter.

Citation :
C'est bien vous qui avez écrit ; Les camps de concentration nazis ??? Bâtis sur le modèle du Goulag soviétique...idem pour l'organisation interne...système des kapos, extermination par le travail et la faim, etc, etc, les nazis n'ont RIEN inventé à ce sujet. qui avez produit des km de photos d'horreur en les associants systématiquement à des photos de gens de gauche parce que bien sûr il n'y en a pas à droite (Pinochet, Franco, Salazar.... exit), qui êtes grand producteur de textes islamophobes... Donc oui révisionniste, plaisir malsain...

Laughing Laughing Laughing

Je vois que j'ai vraiment tapé là où il fallait Mr.Red

...et je constate, qu'à part tenter de me discréditer, vous n'avez RIEN à opposer à cette V.E.R.I.T.E., que vous NIEZ, purement et simplement Idea

Sans compter le fait que, après avoir tenté - vainement - d'excuser les crimes communistes, vous en êtes maintenant, acculé, à venir sur l'autre terrain, celui de l'Islam, que, DEJA, et uniquement par l'emploi du terme "islamophobe", vous exonérez de ses crimes :|

Je suis ce que je suis, Adamev, j'ai mes qualités et mes défauts, mais jamais, au grand jamais, je ne rejoindrai le camp que VOUS défendez :

Celui du Mal Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 14:38

En Christ a écrit:
Citation :
Pendant 40 ans, le révisionnisme sur le génocide Juif fut impossible. De plus en plus, il revient et est toléré dans l'extrême Gauche (Ex: le comique français dont je ne sais plus le nom) et par l'islamisme.

Dieudonné ?

Je ne vois pas Dieudonné comme extrémiste d'un bord déterminé , sauf comme extrémiste relativiste . Il se moque de tout et de tous . Il reflète en cela la société , d'où son succès professionnel , mérité .
Il doit quand même bien avoir des idées personnelles et il faudra bien qu'il les livre un jour .
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 14:42

adamev a écrit:
EnChrist a écrit:
Le Pen a tout de même dit que c'était un point de détail les chambres à gaz

Et il l'a même répété ajoutant "durafour crématoire"

Arnaud Dumouch a écrit:
Il y avait à l'époque un barrage moral unanime.

Oui de la gauche républicaine à la droite du même nom (en gros du Parti Communiste à l'UMP).

Je ne le vois plus se lever face au révisionnisme islamique, par exemple.

Mais si tous les gens un peu sensés savent que l'islamisme s'inspire des "Protocoles des Sages de Sion" et autre "Protocoles de Toronto" de même que certains états islamistes (Iran, Arabie Saoudite...) qui sont eux mêmes directements inspirés des écrits de l'Abbé Barruel et de la doctrine du juif "déicide".



Là, on entre maintenant dans le délire le plus complet, je te passe la main, Arnaud, ayant autre chose à faire qu'à perdre mon temps avec ce gusse, je te souhaite bien du courage Rolling Eyes

Hallucinant What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 14:46

Arnaud Dumouch a écrit:
En Christ a écrit:
Là vous ne parlez plus du communisme mais de la montée de l'islamisme.

J'en reviens donc au sujet de ce fil : la grande différence entre le communisme et le nazisme c'est que le communisme a gagné dans les idées durant 70 ans. La génération qui y croyait, à par Yves Montand, refuse de confesser l'origine "intrinsèquement perverse" de cette pensée. Si bien que ses crimes, 100 millions de mort sont soit justifiés (l'intention était pure) soit attribués à des tyrans ayant trahi le projet (Staline, Pol Pot).

C'est simplement parce qu'au fond les gens ont bien senti que l'idée était intrinsèquement belle (je rappelle qu'on en trouve tous les prémisses dans les écrits de Saint Thomas More) et qu'il a fallu un certain temps pour se rendre compte combien l'application qui en était faite était monstrueuse.De plus, et malgré le Pacte Germano-Soviétique, l'URSS apparaissait dans les mémoires de l'après guerre comme l'alliée contre le nazisme. Cependant tous n'étaient pas aveuglés. Bien que très jeune à l'époque j'ai en mémoire les mises en garde de mon père contre la fascination qu'exercait l'URSS

Le Nazisme, lui, a perdu. Si bien que son monstrueux génocide Juif est reconnu. Mais c'est une défaite si écrasante que, par d'autres voie, la haine du Juif revient (Extrême Gauche et islam). Et là, il n'y a pas d'antivirus de la société. Les Juifs sont en danger et je comprends qu'ils ne veuillent plus remettre leur sécurité qu'à eux-mêmes.

C'est bien pour ça que mettre en avant les morts communistes (réels) ne fait que contribuer à occulter, relativiser l'horreur nazie et que ça constitue une forme de révisionnisme contre laquelle il faut lutter.


Dernière édition par adamev le Dim 08 Fév 2009, 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 14:48

Merci quand même pour vos efforts d'échange de 14h42 , cher Mécréant-LV .Ils porteront des fruits , j'en suis sûr .
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 15:53

doris a écrit:
adamev a écrit:
A Mécréant :


Jésus (idée) = les bûchers de l'Inquisition, les massacres d'amérindiens, les conversions forcées.... (application de l'idée)

Vous êtes d'accord avec ça????


Citation :

[/i][/color]

bonjour Adamev !!!
Moi, oui, j'accepte l'histoire de mon Eglise !

Mais oui bien sûr qu'il faut accepter l'histoire comme elle est mais voir aussi qu'entre l'idée portée dans la parole de Jésus et l'application qui en fut faite par l'église au cours des siècles à la fois et sa face lumineuse et sa face obscure.

Que cette face obscure constitue une rupture de sens dont certains régimes politiques et leurs crimes sont les avatars honteux.

Il en est de même de l'histoire de l'idée communiste qui plonge ses racines très haut dans l'histoire des hommes. Qui s'est nourrie du Christianisme, qui s'est bellement prolongée dans certaines formes de monachisme éclairées par la règle de St Benoît, dans les expériences de divers phalanstères, qui a été alimentée par des penseurs comme Thomas More et bien d'autres qui en constituent la face lumineuse.

Mais qui a elle aussi trouvé sa rupture de sens dans ses applications marxisto-léninistes, staliniennes... de "l'homo sovéticus" (à construire) avec leurs crimes nombreux et effroyables (que plus personne aujourd'hui ne conteste) et qui en sont la face obscure.

Mais en aucun cas le nazisme ne peut être associé à cette idée parce qu'il repose fondamentalement sur l'idée d'une race d'hommes "naturellement" supérieure à toutes les autres et devant les dominer toutes. Nous ne sommes plus là devant un homme nouveau à contruire (type homo soviéticus) mais devant un homme existant (type aryen) à imposer devant l'humanité non seulement en supprimant les opposants au projet (comme les bolcheviques) mais surtout en niant l'humanité des races dites inférieures et en les éliminant afin de préserver la pureté du sang aryen.

Là est la perversité intrinsèque, unique, monstrueuse du nazisme et la source de tous ses crimes. Et c'est pour celà qu'on lui applique spécificiquement le qualificatif de "génocidaire". Et c'est pour ça que lui opposer les crimes d'autres pouvoirs constitue une forme de révisionnisme.

C'est aussi pour ça qu'il faut rester éveillés, vigilants car la tentation est toujours présente de voir se réveiller, répandre cette idée folle et criminelle de la race supérieure.


Dernière édition par adamev le Lun 09 Fév 2009, 23:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 18:22

adamev a écrit:
...

Mais en aucun cas le nazisme ne peut être associé à cette idée parce qu'il repose fondamentalement sur l'idée d'une race d'hommes "naturellement" supérieure à toutes les autres et devant les dominer toutes. Nous ne sommes plus là devant un homme nouveau à contruire (type homo soviéticus) mais devant un homme existant (type arien) à imposer devant l'humanité non seulement en supprimant les opposants au projet (comme les bolcheviques) mais surtout en niant l'humanité des races dites inférieures et en les éliminant afin de préserver la pureté du sang arien.
...

Je nuancerais , cher Adamev . D'après l'un de mes professeurs d'histoire ,
la victoire du nazisme ne devait être qu'une étape : la " race aryenne "
était considérée comme supérieure mais devait être la base d'une nouvelle race encore plus supérieure , qui se serait installée dans les steppes de Russie où aurait été érigée la nouvelle capitale du globe .

Des essais ont été effectués par sélection et "mariage" des plus beaux specimens d' "aryens " . Le bébé était immédiatement pris en charge
par l'état national-socialiste . Le résultat fut catastrophique : quelques dizaines de milliers de jeunes à moitié idiots . Comme le disait parfois Alfred Tomatis , une mère idiote est encore meilleure pour la primo-éducation qu'un bon psychologue ...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 20:58

[quote="adamev"]

Citation :
Par nature le génocide est aussi un crime de masse. Mais, et sans que cela exonère l'un ou l'autre, il y a une différence de nature entre le génocide des juifs par les nazis, ou des Arméniens par les Turc, ou des Tutsis et les crimes de masses de caractère politique perpétrés par les communistes (Lénine, Staline, Pol Pot, Mao, Pinochet, Franco, Salazar...) contre leurs populations.

Quelques lignes plus haut Adamev voyait une différence d'intention (qu'il n'a certainement pas reniée: je lui fais ce procès d'intention... Mr. Green )
Maintenant c'est une différence de nature!!!

On joue là su les mots; les crimes sont là, de deux natures, quoique avec les mêmes bourreaux, les mêmes barbelés, les mêmes camps, les mêmes exécutions sommaires...
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Dim 08 Fév 2009, 22:21

Citation :
Le pape devrait-il dénoncer les milliers d'évêques qui disent que le communisme fut globalement positif ?


cher Arnaud

je ne viens pas souvent mais j y apprends toujours quelque chose ...
ce pape est chanceux.... ils sont des milliers et personne ne l'a dénoncé .
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Lun 09 Fév 2009, 10:55

[quote="adamev"]
Citation :
Il en est de même de l'histoire de l'idée communiste qui plonge ses racines très haut dans l'histoire des hommes. Qui s'est nourrie du Christianisme,
Citation :
Mais qui a elle aussi trouvé sa ruture de sens dans ses applications marxisto-léninistes, staliniennes... de "l'homo sovéticus"
Citation :
Mais en aucun cas le nazisme ne peut être associé à cette idée parce qu'il repose fondamentalement sur l'idée d'une race d'hommes "naturellement" supérieure

L'idée communiste ne pourrait donc être "associée au nazisme" ("comparée" serait plus juste) parce qu'elle "plongerait ses racines ds le christianisme"?

C'est une logique apparente, mais à y regarder de près, spécieuse:

-où est-il dit ds l'Evangile de prendre aux riches pour donner aux pauvres?
Il y est recommandé de se dépouiller de tout bien matériel pour marcher à la suite du Christ.
-où est-il commandér de renverser les tyrans pour établir le bonheur sur terre d'un improbable prolétariat? Il est dit de rendre à César ce qui est à César... Et le royaume n'est pas de ce monde: le salut des hommes est en Dieu.

Certes il est dit que les premiers seront les derniers, mais dans l'autre monde!

L'application à la lettre, et dans un sens matérialiste, sans esprit religieux, sans la perspective eschatologique, est une perversion du christianisme; l'idée communiste vient de cette perversion, tout comme par exple l'islam vient d'une hérésie du christianisme.




Citation :
Là est la perversité intrinsèque, unique, monstrueuse du nazisme et la source de tous ses crimes. Et c'est pour celà qu'on lui applique spécificiquement le qualificatif de "génocidaire". Et c'est pour ça que lui opposer les crimes d'autres pouvoirs constitue une forme de révisionnisme.

Personne ici (en tout cas pas moi en dépit des accusations) ne nie la spécificité du nazisme pour ce qui est du crime raciste à l'égard des juifs en particulier.

Pointer le caractère tout aussi criminel du communisme, dont l'idée de départ est une perversion, c'est seulement rappeler (ce que les partisans de cette idéologie s'emploient à nier), l'horreur au moins comparable qu'il y a de sa part à massacrer au nom de l'appartenance à un groupe social, à une classe sociale collectivement désignés comme opposants -plus ou moins réels- au projet.
Prétendre que c'est pratiquer le révisionnisme à l'égard du nazisme, que d'établir la vérité du crime communiste, c'est implicitement justifier ce dernier, ce qui est inadmissible et disqualifie ipso-facto.


Pour autant, je reconnais qu'Adamev n'a dit à aucun moment au sujet du communisme que "l'intention était pure"; il a dit que "l'intention [était ]différente"; mais il a aussitôt associé à cette affirmation, qu'à la différence du nazisme, le communisme n'a pas exterminé en vertu d'un programme, et que ses victimes n'étaient que des opposants politiques.

Ceci est faux car l'élimination des opposants réels ou supposés figure, implicite dans les manifestes des théoriciens du communisme, et son application commence dès la révolution française avec les massacres de septembre 1792, puis avec le génocide vendéen: La grande idée voltairienne de tolérance s'est, aussitôt que parvenue au pouvoir, manifestée par son intolérance.
C'est pourquoi il y a une filiation évidente entre la terreur révolutionnaire de 1793 et la terreur rouge de 1917.

Quant aux opposants politiques, ils ne faut certes pas les chercher chez les femmes, les enfants et les vieillards vendéens, non plus que dans les peuplades asiatiques de la Volga déportées par Staline, et les 15000 officiers polonais tués d'une balle dans la nuque n'étaient que "réputés bourgeois", donc opposants virtuels, tout comme les "bourgeois" de Pnom-Penh; le communisme n'a pas besoin d'une opposition en acte pour sévir: l'appartenance à un groupe suffit.
Les marins de Cronstadt ont été éliminés par Lénine: étaient-ils des opposants au régime des soviets? Même pas: si ma mémoire est bonne, ils n'avaient eu que le tort de ne pas vouloir du bolchevisme dans leur soviet, véritable expression spontanée du soulèvement populaire.

Je crois intéressant ici de faire intervenir la lecture de René Girard (si je l'ai bien intégrée): dans un cas (communiste) comme dans l'autre (nazi), on cherchait un bouc-émissaire, puisque au nom de la liberté (mal comprise) on refusait Dieu incarné en Jésus-Christ et son sacrifice accompli une fois pour toutes: au-delà de leurs différences pratiques si j'ose dire, communisme et nazisme sont des idéologies sans Dieu, et se ramènent à la négation de l'Homme, qui s'exprime par les ravages de l'hydre révolutionnaire, avant tout catharsis de l'orgueil humain et "application sociale de l'envie" (Louis de Bonald).


Le nazisme est le crime qu'il est; le communisme est le crime qu'il est;
Où est le révisionnisme?
Ce qui est malhonnête, c'est le refus de voir ce qui doit l'être (le crime implicite dans l'idéologie, et son caractère collectif) et dont la conséquence est d'accréditer que certaines victimes sont coupables.


Dernière édition par Karl le Lun 09 Fév 2009, 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Lun 09 Fév 2009, 12:57

:salut:Rien à ajouter.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Lun 09 Fév 2009, 13:19

polaire a écrit:
Citation :
Le pape devrait-il dénoncer les milliers d'évêques qui disent que le communisme fut globalement positif ?


cher Arnaud

je ne viens pas souvent mais j y apprends toujours quelque chose ...
ce pape est chanceux.... ils sont des milliers et personne ne l'a dénoncé .

Dénoncer quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Lun 09 Fév 2009, 13:48

Le communisme marche à la rigueur dans le milieu militaire style guérilla, condition sine qua non d’entraide, de solidarité, mais civilement cela est catastrophique, on le voit bien à Cuba économiquement désastreux, toutefois il y a un bon système de santé et il n’y a pas de clochard même si ça reste très pauvre, comparativement à nous, pays riche capitaliste où il y a profusion de sans abris. La honte.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le révisionnisme communiste   Lun 09 Fév 2009, 17:29

Sans prendre parti , il faut prendre en compte , à Cuba , le blocus économique de l'île , depuis des dizaines d'années .
Revenir en haut Aller en bas
 
Le révisionnisme communiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chrétien et communiste....
» Le révisionnisme
» Pif gadget appartenait au parti communiste!
» Katyn: un crime communiste et non pas seulement stalinien
» Paul Nizan ou l'honneur d'un intellectuel communiste !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: