DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La nature du bouddhisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dims



Masculin Messages : 3948
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 19:16

Merci pour vos reponces.

D'ailleurs je n'arrive pas du tout a comprendre ce concept de bouddhisme, Bouddha a dit : "au desus de moi il n y a rien de superieur" il faut avoir du culot comeme !

Certain mon dit que la periode inconnu de Jesus etait tout simplement que pendant tous ce temps il recevait l'education bouddhiste et qu'il s'en est inspiré pour precher.
Et que les evangiles doivent ce lire au second degrés.
D'ailleurs j'ai l'impression qu'ils prennent plus cette réincarnation pour un jeu car ils disent que de renaitre avec la meme identité doit etre bien lassant.

Quel serait votre point de vue la desus ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 19:45

dims a écrit:
Merci pour vos reponces.

D'ailleurs je n'arrive pas du tout a comprendre ce concept de bouddhisme, Bouddha a dit : "au desus de moi il n y a rien de superieur" il faut avoir du culot comeme !

Certain mon dit que la periode inconnu de Jesus etait tout simplement que pendant tous ce temps il recevait l'education bouddhiste et qu'il s'en est inspiré pour precher.
Et que les evangiles doivent ce lire au second degrés.
D'ailleurs j'ai l'impression qu'ils prennent plus cette réincarnation pour un jeu car ils disent que de renaitre avec la meme identité doit etre bien lassant.

Quel serait votre point de vue la desus ?

Bonjour Dims !

Bienvenue sur le forum sunny Thumright

Concernant Boudha, celui-ci n'est pas un Dieu. Boudha n'a pas droit à l'adoration.

Jésus Lui est venu prendre notre condition et notre chair et Il est depuis toujours auprès du Père... Et le verbe était Dieu....

Les évangiles doivent se lire avec prudence et en méditant. En cas de doute, il faut s'adresser à un théologien ou à un prêtre.

C'est pourquoi existent dans certaines paroisses des partages d'évangile toujours à la fin si il y a des questions, un théologien est présent ou un prêtre.

Jésus Lui est le Seul Dieu. Jésus n'est pas un prophète, Il n'est pas venu abolir la Loi mais la perfectionner.

Jésus est Dieu venu s'incarner pour notre Salut !

Je ne me suis jamais intéressée au boudhisme et cela ne m'intéresse toujours pas, donc à mon grand regret je ne sais t'en dire plus.

Je ne connais et ne veux connaître que Jésus.

Pour t'être agréable je vais chercher un lien concernant ce fameux Boudha sunny

Bien fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 19:58

Chaque religion se croit au dessus des autres, c'est leur maladie à toute!

Pour les Bouddhistes, Jésus est un bodhisatva mais pas un Bouddha parfaitement accompli puisque le prochain Bouddha attendu est Maitreya et il n'est pas encore venu.

Pour l'islam, Dieu est le plus Grand, et toute manifestation ou incarnation supposée ne peut être qu'une idole.

Pour les juifs, Jésus n'était pas le messie attendu qui reste à venir.

Etc.

Tout n'est qu'une question de confiance et de conditionnement culturel. Et il est temps de reconnaitre la part de vérité dans chaque religion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 20:06

Louis a écrit:
Chaque religion se croit au dessus des autres, c'est leur maladie à toute!

Pour les Bouddhistes, Jésus est un bodhisatva mais pas un Bouddha parfaitement accompli puisque le prochain Bouddha attendu est Maitreya et il n'est pas encore venu.

Pour l'islam, Dieu est le plus Grand, et toute manifestation ou incarnation supposée ne peut être qu'une idole.

Pour les juifs, Jésus n'était pas le messie attendu qui reste à venir.

Etc.

Tout n'est qu'une question de confiance et de conditionnement culturel. Et il est temps de reconnaitre la part de vérité dans chaque religion.

Merci Louis !

Je cherche en vain un lien convenable Confused

Est ce que tu sais au fait ce qu'est un boudha ? il n'est pas considéré comme dieu même par ses adeptes ?

Il n'est pas Dieu comme Jésus-Christ.

Dans mon esprit Boudha est une idole.

Il doit y avoir du bon dans cette religion mais le Christ est le Seul Vrai Dieu, la Trinité est Dieu unique.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 20:56

-Julienne a écrit:

Est ce que tu sais au fait ce qu'est un boudha ? il n'est pas considéré comme dieu même par ses adeptes ?

Il n'est pas Dieu comme Jésus-Christ.

Dans mon esprit Boudha est une idole.

Il doit y avoir du bon dans cette religion mais le Christ est le Seul Vrai Dieu, la Trinité est Dieu unique.
Bouddha est "l'éveillé". Il dépasse tout concept humain, il est impossible de le cerner par l'intellect, mais chaque être humain est capable de devenir un Bouddha.
Le Bouddhisme est une voie expérimentale. Le Bouddha historique, Sakyamuni (500 av. JC), a demandé de ne jamais croire sur parole mais de soumettre cette croyance à la raison, et surtout à sa propre expérience.

Bouddha n'est pas seulement ce Bouddha historique, c'est infiniment plus que ça. C'est la nature même de notre propre esprit, c'est l'essence de toutes choses.

Quand un être atteint l'état de Bouddha, on dit qu'il atteint le Nirvana, c'est-à-dire l'extinction de tout attachement, de tout désir humain. Ainsi il se libère du cycle des rennaissances. Mais comme sa nature est amour et compassion, il ne peut que s'incarner régulièrement pour venir en aide à tous les êtres souffrants.

Dans un Kalpa (un temps très long d'existence d'un univers), on dit qu'il y a 1000 Bouddha qui s'incarnent dans ce but.

Mais tout ceci est très complexe et demande une vie entière d'étude. Il existerait des mondes intermédiaires, des Terres pures, sortent de paradis où vivent ces Bouddha avant de s'incarner. Il y a aussi des enfers, de nombreux mondes parallèles et toutes sortes d'êtres invisibles bienveillants ou maléfiques. Mais il ne faut pas s'en occuper et se concentrer sur la Voie de l'éveil qui est la voie de l'amour et de la compassion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 21:08

Merci Louis d'avoir pris de ton temps pour m'expliquer. Je vois que tu connais le sujet. Very Happy

Je me demande si le fait de goûter aux spiritualités orientales n'empêcherait pas de discerner exactement la place du Christ et de l'Esprit-Saint dans notre vie.

C'est juste une simple réflexion ! Basketball

Parce que il me semble aussi que les adeptes (je ne dis pas disciples car c'est réservé au Christ dans mon esprit) croient en la réincarnation et c'est là le hic, l'Eglise ne professe pas cette foi. La Réincarnation en effet nierait toute espérance de la vie éternelle en Christ, nierait "la personne unique" "la merveille" que nous sommes aux yeux de Dieu. En tous les cas, je n'ai pas envie de recommencer lol! un second tour !

Cependant c'est très intéressant je vais relire ce post plusieurs fois.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 21:56

-Julienne a écrit:

Je me demande si le fait de goûter aux spiritualités orientales n'empêcherait pas de discerner exactement la place du Christ et de l'Esprit-Saint dans notre vie.
Bien au contraire, ça donne une perspective incomparable, un discernement qui permet de ne pas tomber dans des mouvements sectaires, ou des croyances insensées.

En revanche j'ai rencontré des chrétiens et même des prêtres qui ont des préjugés inacceptables sur le bouddhisme. Au lieu de juger de ce qu'ils ne connaissent pas, ils feraient mieux de se taire. Quelle ignorance!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 22:10

Louis a écrit:
-Julienne a écrit:

Je me demande si le fait de goûter aux spiritualités orientales n'empêcherait pas de discerner exactement la place du Christ et de l'Esprit-Saint dans notre vie.
Bien au contraire, ça donne une perspective incomparable, un discernement qui permet de ne pas tomber dans des mouvements sectaires, ou des croyances insensées.

En revanche j'ai rencontré des chrétiens et même des prêtres qui ont des préjugés inacceptables sur le bouddhisme. Au lieu de juger de ce qu'ils ne connaissent pas, ils feraient mieux de se taire. Quellle ignorance!

Louis, je ne comprends pas. Certes je ne connais rien du boudhisme ne m'y étant pas intéressée peut-être à tort car l'étude de toutes les religions me semble intéressante et il faudra que je comble des lacunes. Ne fut ce que pour pouvoir répondre à certaines questions ... et puis j'ai pas envie de mourir idiote Very Happy

Je ne comprends pas en quoi le boudhisme peut donner un discernement concernant la place du Christ ! scratch

Je ne juge pas cependant comme ces sectaires que tu décris et je me tais car je ne connais pas le sujet.

Des chrétiens et des prêtres qui ont des préjugés et des oeillères sur tout moi aussi j'en ai rencontré et il est toujours regrettable de voir cela, ce manque d'ouverture et de tolérance.

Je me pose aussi la question de savoir quelle est la position de l'Eglise au sujet du boudhisme ?

Faudra que je cherche sur internet. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 22:17

Encore une question qui me vient à l'esprit Question

Le boudhisme ne pousse t'il pas à se dégager des dogmes catholiques romains ?

On ne peut être boudhiste et catholique en même temps !

Il faut poser un choix finalement ! c'est la déduction logique que je fais.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3948
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 22:28

-Julienne a écrit:
Louis a écrit:
-Julienne a écrit:

Je me demande si le fait de goûter aux spiritualités orientales n'empêcherait pas de discerner exactement la place du Christ et de l'Esprit-Saint dans notre vie.
Bien au contraire, ça donne une perspective incomparable, un discernement qui permet de ne pas tomber dans des mouvements sectaires, ou des croyances insensées.

En revanche j'ai rencontré des chrétiens et même des prêtres qui ont des préjugés inacceptables sur le bouddhisme. Au lieu de juger de ce qu'ils ne connaissent pas, ils feraient mieux de se taire. Quellle ignorance!

Louis, je ne comprends pas. Certes je ne connais rien du boudhisme ne m'y étant pas intéressée peut-être à tort car l'étude de toutes les religions me semble intéressante et il faudra que je comble des lacunes. Ne fut ce que pour pouvoir répondre à certaines questions ... et puis j'ai pas envie de mourir idiote Very Happy

Je ne comprends pas en quoi le boudhisme peut donner un discernement concernant la place du Christ ! scratch

Je ne juge pas cependant comme ces sectaires que tu décris et je me tais car je ne connais pas le sujet.

Des chrétiens et des prêtres qui ont des préjugés et des oeillères sur tout moi aussi j'en ai rencontré et il est toujours regrettable de voir cela, ce manque d'ouverture et de tolérance.

Je me pose aussi la question de savoir quelle est la position de l'Eglise au sujet du boudhisme ?

Faudra que je cherche sur internet. Confused

Le point de vue de l'eglise est negatif car la réincarnation nous offre la posibilité de remettre a plus tard nos efforts, c'est a dire de rester entre le bien et le mal vue que plusieurs vie s'offre a nous, de considerer tout ce qui nous entour comme simple epreuve et non comme personne unique a qui l'on peut ce fier et lui donner un amour eternel.
Elle remet en cause l'homme comme etant un etre unique.

Pour l'eglise seul le malin peut ce rejouir d un tel systeme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 22:35

Merci Dims pour ta réponse.

Comme je le crois en plénitude : on ne peut se dire chrétien et boudhiste à la fois. C'est contradictoire.

Soit on est chrétien.

Soit on est boudhiste.

Le Christ a lancé un appel radical, Il nous a promis la Vie Eternelle, Il a dit : Je Suis le Chemin, la Vérité et la Vie.

Il n'y a d'autre vie qu'en Christ c-à-d à l'heure de la mort où le choix nous est donné.... après selon le choix, la Béatitude en Dieu ou le purgatoire...

Sans parler de l'enfer mais je crois que ce lieu n'est pas très peuplé !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3948
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mar 27 Jan 2009, 23:19

-Julienne a écrit:
Merci Dims pour ta réponse.

Comme je le crois en plénitude : on ne peut se dire chrétien et boudhiste à la fois. C'est contradictoire.

Soit on est chrétien.

Soit on est boudhiste.

Le Christ a lancé un appel radical, Il nous a promis la Vie Eternelle, Il a dit : Je Suis le Chemin, la Vérité et la Vie.

Il n'y a d'autre vie qu'en Christ c-à-d à l'heure de la mort où le choix nous est donné.... après selon le choix, la Béatitude en Dieu ou le purgatoire...

Sans parler de l'enfer mais je crois que ce lieu n'est pas très peuplé !

A la limite etre chretien et pratiquer la meditation je suis d'accord, car le christianisme lui meme a une forme de pratique qui resemble a la meditation.

Mais dire je suis chretien et bouddhiste c'est impossible.C'est 2 concepts completement different.
Moi je pense que tous le monde sera sauvé, car tous le monde est digne d'amour et les ames qui aurront été tourmentées, seront consolées.
Et ceux qui aurront tourmenté, comprendront leurs erreurs et l'amour detruira leurs haines.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 00:28

dims a écrit:
Le point de vue de l'eglise est negatif car la réincarnation nous offre la posibilité de remettre a plus tard nos efforts, c'est a dire de rester entre le bien et le mal vue que plusieurs vie s'offre a nous, de considerer tout ce qui nous entour comme simple epreuve et non comme personne unique a qui l'on peut ce fier et lui donner un amour eternel.
Elle remet en cause l'homme comme etant un etre unique.

Pour l'eglise seul le malin peut ce rejouir d un tel systeme.
Ne parlez pas au nom de l'Eglise cher Dims.
Depuis Vatican II, il est dit que toutes les religions disposent au salut il me semble.

Citation :
la réincarnation nous offre la posibilité de remettre a plus tard nos efforts
Il existe diverses croyances à propos de réincarnation, mais à propos du bouddhisme ce que vous dites est faux.
Le premier enseignement à méditer est "le précieux corps humain", et il est urgent de se libérer du cycle des existences dans cette vie, ou au moment de la mort. Se réincarner est une malédiction pour un bouddhiste, pas une occasion de paresse spirituelle.

Je rappelle que le bouddhisme a une tradition monastique et ascétique exemplaire, alors s'il vous plait, en terme d'efforts vous pouvez repasser! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 06:46

dims a écrit:


Le point de vue de l'eglise est negatif car la réincarnation nous offre la posibilité de remettre a plus tard nos efforts, c'est a dire de rester entre le bien et le mal vue que plusieurs vie s'offre a nous, de considerer tout ce qui nous entour comme simple epreuve et non comme personne unique a qui l'on peut ce fier et lui donner un amour eternel.
Elle remet en cause l'homme comme etant un etre unique.

Pour l'eglise seul le malin peut ce rejouir d un tel systeme.

Cher Dims, le bouddhisme voit la réincarnation comme une sanction, les conséquences d'un Karma négatif qui condamne à revenir dans le cycle perpétuel des errances sur terre.

[color:19a4="Red"]Votre remarque vise donc plutôt le New Age que le bouddhisme. Le New Age fait de la réincarnation une espérance.

Voici l'avis de l'Eglise sur le bouddhisme (Concile Vatican II) :



Citation :
Dans le bouddhisme, selon ses formes variées, l'insuffisance radicale de ce monde changeant est reconnue et on enseigne une voie par laquelle les hommes, avec un coeur dévot et confiant, pourront soit acquérir l'état de libération parfaite, soit atteindre l'illumination suprême par leurs propres efforts ou par un secours venu d'en haut.
De même aussi, les autres religions qu'on trouve de par le monde s'efforcent d'aller au-devant, de façons diverses, de l'inquiétude du coeur humain en proposant des voies, c'est-à-dire des doctrines, des règles de vie et des rites sacrés.
L'Eglise catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d'agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu'elles diffèrent en beaucoup de points de ce qu'elle-même tient et propose, cependant apportent souvent un rayon de la Vérité qui illumine tous les hommes. Toutefois, elle annonce, et elle est tenue d'annoncer sans cesse, le Christ qui est " la voie, la vérité et la vie " (Jean 14, 6), dans lequel les hommes doivent trouver la plénitude de la vie religieuse et dans lequel Dieu s'est réconcilié toutes choses (4).

Chère Julienne,

Peut-on être catholique et bouddhiste ?

Non. Les dogmes sont absolument contradictoire : le christianisme croit dans la PERMANENCE des personnes humaines et le bouddhisme croit le contraire.

Mais le bouddhisme forme des personne humbles et compatissantes aux autres, ce qui prépare, pour eux, la venue du Christ. Cette sagesse provisoire est donc bénie de Dieu, comme une préparation à la venue du Messie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6344
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 09:48

cher Arnaud,

Nietzche décrivait le bouddhisme comme un nihilisme, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi.

Pouvez-vous m'en dire plus?

A vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 10:06

SJA a écrit:
Nietzche décrivait le bouddhisme comme un nihilisme, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi.
Il n'y a pas que Nietzche. Tout l'occident avait une image erronée des religions d'asie jusqu'à il y a peu. On pourrait retrouver les auteurs qui ont induit en erreur, mais c'est un gros boulot de spécialiste. (sur internet on peut peut-être trouver des pistes)

C'est d'abord un problème de communication, puis les préjugés font obstacles et on interprète alors comme ça nous arrange.
Encore aujourd'hui, beaucoup considère le bouddhisme comme une philosophie et non une religion.

Ce qui a été le plus incompris c'est le concept de "nirvana" qu'on peut traduire par "extinction". Et aussi le concept de "vacuité".
C'est de là que vient l'interprétation de Nihilisme.

Dès le départ, dans les textes du bouddhisme primitif, on peut trouver la mise en garde du Bouddha : pour garder la voie du milieu, évitons de tomber dans les deux extrêmes que sont le nihilisme d'une part, et le réalisme naïf d'autre part.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 11:00

Arnaud Dumouch a écrit:
dims a écrit:


Le point de vue de l'eglise est negatif car la réincarnation nous offre la posibilité de remettre a plus tard nos efforts, c'est a dire de rester entre le bien et le mal vue que plusieurs vie s'offre a nous, de considerer tout ce qui nous entour comme simple epreuve et non comme personne unique a qui l'on peut ce fier et lui donner un amour eternel.
Elle remet en cause l'homme comme etant un etre unique.

Pour l'eglise seul le malin peut ce rejouir d un tel systeme.

Cher Dims, le bouddhisme voit la réincarnation comme une sanction, les conséquences d'un Karma négatif qui condamne à revenir dans le cycle perpétuel des errances sur terre.

[color:f47f="Red"]Votre remarque vise donc plutôt le New Age que le bouddhisme. Le New Age fait de la réincarnation une espérance.

Voici l'avis de l'Eglise sur le bouddhisme (Concile Vatican II) :



Citation :
Dans le bouddhisme, selon ses formes variées, l'insuffisance radicale de ce monde changeant est reconnue et on enseigne une voie par laquelle les hommes, avec un coeur dévot et confiant, pourront soit acquérir l'état de libération parfaite, soit atteindre l'illumination suprême par leurs propres efforts ou par un secours venu d'en haut.
De même aussi, les autres religions qu'on trouve de par le monde s'efforcent d'aller au-devant, de façons diverses, de l'inquiétude du coeur humain en proposant des voies, c'est-à-dire des doctrines, des règles de vie et des rites sacrés.
L'Eglise catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d'agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu'elles diffèrent en beaucoup de points de ce qu'elle-même tient et propose, cependant apportent souvent un rayon de la Vérité qui illumine tous les hommes. Toutefois, elle annonce, et elle est tenue d'annoncer sans cesse, le Christ qui est " la voie, la vérité et la vie " (Jean 14, 6), dans lequel les hommes doivent trouver la plénitude de la vie religieuse et dans lequel Dieu s'est réconcilié toutes choses (4).

Chère Julienne,

Peut-on être catholique et bouddhiste ?

Non. Les dogmes sont absolument contradictoire : le christianisme croit dans la PERMANENCE des personnes humaines et le bouddhisme croit le contraire.

Mais le bouddhisme forme des personne humbles et compatissantes aux autres, ce qui prépare, pour eux, la venue du Christ. Cette sagesse provisoire est donc bénie de Dieu, comme une préparation à la venue du Messie.

Cher Arnaud,

sunny Merci pour cette réponse si complète qui contient aussi l'avis de l'Eglise et comme Dims j'ai confondu aussi boudhisme et New Age Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 11:51

Louis a écrit:
SJA a écrit:
Nietzche décrivait le bouddhisme comme un nihilisme, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi.
Il n'y a pas que Nietzche. Tout l'occident avait une image erronée des religions d'asie jusqu'à il y a peu. On pourrait retrouver les auteurs qui ont induit en erreur, mais c'est un gros boulot de spécialiste. (sur internet on peut peut-être trouver des pistes)

C'est d'abord un problème de communication, puis les préjugés font obstacles et on interprète alors comme ça nous arrange.
Encore aujourd'hui, beaucoup considère le bouddhisme comme une philosophie et non une religion.

Ce qui a été le plus incompris c'est le concept de "nirvana" qu'on peut traduire par "extinction". Et aussi le concept de "vacuité".
C'est de là que vient l'interprétation de Nihilisme.

Dès le départ, dans les textes du bouddhisme primitif, on peut trouver la mise en garde du Bouddha : pour garder la voie du milieu, évitons de tomber dans les deux extrêmes que sont le nihilisme d'une part, et le réalisme naïf d'autre part.

C'est que le bouddhisme cherche à éteindre tout désir individuel en vue d'atteindre son "SOI" réel (l'Univers, le Grand Tout).

Alors que certains occidentaux crurent que le bouddhisme cherchait à éteindre tout désir individuel en vue de s'anéantir.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6344
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 12:09

Arnaud Dumouch a écrit:

C'est que le bouddhisme cherche à éteindre tout désir individuel en vue d'atteindre son "SOI" réel (l'Univers, le Grand Tout).

Alors que certains occidentaux crurent que le bouddhisme cherchait à éteindre tout désir individuel en vue de s'anéantir.

Je vous remercie, cher Arnaud et Louis,

Permettez-moi de poursuivre mes interrogations.

Si le "soi réel" et "le grand tout", cela veut-il dire que pour Bouddha l'universel prévaut sur le singulier ou que l'un et l'autre sont la même chose ?

Quel rapprochement peut-on faire avec spinoza et son panthéïsme ?

A vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 14:00

Citation :
[quote="SJA"]

Si le "soi réel" et "le grand tout", cela veut-il dire que pour Bouddha l'universel prévaut sur le singulier ou que l'un et l'autre sont la même chose ?

Pour la pensée hindouiste et, à sa suite, bouddhiste, ce n'est pas le rapport en Universel et singulier qui est visé.

c'est l'ABSENCE, l'ILLUSION des notions d'universel et de singulier.

Tout ceci est symbolisé par ces oeuvres magnifiques et complexes, faites par les moines pendant des semaines, en sable coloré. Et un souffle de vent les efface.



Citation :
Quel rapprochement peut-on faire avec spinoza et son panthéïsme ?

Spinoza est un Occidental. Il pense en catégories d'occidentaux.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Mer 28 Jan 2009, 14:43

Ceci dit, je suis aussi très critique envers le bouddhisme, mais on a besoin d'arguments justes.

Comme le principe du pendule, les excès vont d'un côté et de l'autre, dans tous les domaines humains.
Depuis 3 décennies, une partie de l'occident a idéalisé le bouddhisme en partie à cause de la sagesse du Dalai-Lama, et aussi d'autres auteurs de qualité. Mais un grand nombre de textes n'ont pas encore été traduits et nous ne sommes pas à la fin de nos surprises.

La non-violence bouddhiste est toute relative. Je lis en ce moment une livre passionnant sur la violence dans le bouddhisme:
"Bouddhisme et violence" de Bernard Faure, le Cavalier Bleu éditions.

Les bouddhistes, à travers les siècles, n'ont pas échappé aux luttes de pouvoir.
De plus, dans le bouddhisme tantrique (tibétain et japonais), il existe une vraie violence symbolique dans des rituels qui ne sont ni plus ni moins de la magie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Jeu 29 Jan 2009, 14:50

dims a écrit:
Bouddha a dit : "au desus de moi il n y a rien de superieur"
Cher Dims, je ne trouve pas ce texte. Où peut-on trouver le référence?

Ne s'agit-il pas plutôt de l'hindouisme? car dans la Bhagavad-Gîtâ on trouve en effet:

Citation :
Le Bienheureux dit :

1. « Si tu fixes sur moi ton esprit, pratiquant l’Union mystique, attentif à moi, écoute, fils de Prithâ, comment alors tu me connaîtras tout entier avec évidence.

2. Je vais t’exposer complètement, avec ses divisions, cette science au delà de laquelle, ici-bas, il ne reste rien à apprendre :

3. De tant de milliers d’hommes, quelques-uns seulement s’efforcent vers la perfection ; et parmi ces sages excellents, un seul à peine me connaît selon mon essence.

4. La terre, l’eau, le feu, le vent, l’air, l’esprit, la raison et le moi, telle est ma nature divisée en huit éléments :

5. C’est l’inférieure. Connais-en maintenant une autre qui est ma nature supérieure, principe de vie qui soutient le monde.

6. C’est dans son sein que résident tous les êtres vivants ; comprends-le ; car la production et la dissolution de l’Univers, c’est moi-même ;

7. Au-dessus de moi il n’y a rien ; à moi est suspendu l’Univers comme une rangée de perles à un fil.

8. Je suis dans les eaux la saveur, fils de Kuntî ; je suis la lumière dans la Lune et le Soleil ; la louange dans tous les Vêdas ; le son dans l’air ; la force masculine dans les hommes ;

9. Le parfum pur dans la terre ; dans le feu la splendeur ; la vie dans tous les êtres ; la continence dans les ascètes.

etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Jeu 29 Jan 2009, 17:19

SJA a écrit:
cher Arnaud,

Nietzche décrivait le bouddhisme comme un nihilisme, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi.

Pouvez-vous m'en dire plus?

A vous lire.
quand on lit ce que Nietzsche à dit sur le Christianisme, je ne me fierais pas à ce qu'il a dit sur le bouddhisme !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature du bouddhisme   Jeu 29 Jan 2009, 18:12

thumleft

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
La nature du bouddhisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu dans le bouddhisme ?!
» le vide et la nature du bouddha
» Découverte du bouddhisme
» La nature ultime de l'esprit
» La nature en chanson et en poésie!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: