DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Méditation 217: Les premiers disciples.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Méditation 217: Les premiers disciples.   Sam 17 Jan 2009, 12:45


Jean Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l'Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent cette parole, et ils suivirent Jésus.
Celui-ci se retourna, vit qu'ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi où demeures-tu ? »
Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils l'accompagnèrent, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était vers quatre heures du soir.
André, le frère de Simon-Pierre, était l'un des deux disciples qui avaient entendu Jean Baptiste et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d'abord son frère Simon et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie (autrement dit : le Christ).
André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t'appelleras Képha » (ce qui veut dire : pierre).(Jn 1,35-42)


Voici Jésus revenu sur les lieux de son baptême. Il marche et le prophète le regarde s'approcher. Il concentre l’attention de ses auditeurs sur la personne de Celui qui va réaliser le plan divin, sur ce Jésus ici présent : « Voici l’Agneau de Dieu ! »
L’Evangéliste précise que les deux disciples se mettent à suivre Jésus parce qu’ils ont entendu la proclamation du Témoins.
Ce qui s'échange ici, dans cette première rencontre, dans cette aube de Béthanie, c'est le secret d'un amour non humain - inexprimable. Déjà le feu allumé se propage d’arbre en arbre, de cœur en cœur.
Prenant l’initiative à leur égard, Jésus intervient, non pas par un appel autoritaire, mais par une simple question : « Que cherchez-vous ? »
Ainsi par cette requête Jésus « élève » l’objet de la rencontre, invite les disciples à participer à la relation qui l’unit au Père.
Les disciples répliquent par une autre question : « Rabbi, ou demeures-tu ? »
Et Jésus de répondre : « Venez, et vous verrez. »
Au vrai, en suivant Jésus, les disciples sont conduits par la croix à la gloire, c’est-à-dire là où Jésus demeure.
Et nous-même, qui cherchons-nous ? Cherchons-nous vraiment ce Jésus « par dessus tout » ? Cette quête n’est-elle pas la Lumière éclairant notre vie ?
Source jaillissante au plus intime de soi.
Ainsi chercher Jésus, c’est accepter de vivre dans notre monde selon l'Évangile comme chrétien. Le chercher c’est reconnaître que son imitation est possible au sein de notre famille et de la société : une vie sobre, sans pathos, honnête, sans extravagance, sans bigoterie, sérieuse et joyeuse à la fois. Chercher Jésus enfin, c’est opter radicalement et tous les jours pour Lui, le Seigneur Dieu et pour son Royaume, dans la foi. Car c’est là que repose notre force de chrétien, notre consolation mais aussi notre joie et notre victoire.

Jean
Revenir en haut Aller en bas
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Méditation 217: Les premiers disciples.   Sam 17 Jan 2009, 17:40

Ou demeure-tu, Jésus? Telle est la question essentielle, je demeure au milieu des hommes, mon coeur prés de Dieu. Il leurs montre sa maison et sûrement sa prière, sa soif du Père, la venue d'un règne de Dieu pour tous les hommes comme promis dans les écritures.

par paul
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Méditation 217: Les premiers disciples.   Ven 23 Jan 2009, 22:28

Pour faire suite à cette belle méditation, je voudrais ajouter le texte d'un prêtre de ma connaissance et qui a mon estime toute entière, j'aime beaucoup ses homélies et même je garde les textes dans un classeur -cela il ne sait pas ;)

Donc voilà je voudrais vous partager celle-ci qui a retenu toute mon attention.

"Agneau de Dieu" est une formule étrange, même si nous y sommes habitués par la messe.
Remarquons d'emblée que jamais les chrétiens n'ont comparé Jésus à un animal comme le lion, le loup, l'aigle.. qui passent pour des animaux puissants et cruels. C'est tout autre chose de comparer Jésus à un animal qui évoque la faiblesse et la douceur.

L'image de l'agneau vient du Premier Testament. Elle est utilisée notamment à propos du "Serviteur de Yaweh". Ce "Serviteur Souffrant" viendra un jour, écrit le prophète Isaïe dans son 4ème chant (Isaie 52,13-53) , pour libérer l'humanité du péché et du mal. Mais étrangement, il accomplira cette libération non par la violence des armes mais par la force de la douceur. Il le paiera de sa vie.
De ce Serviteur, Isaie avait écrit " comme un agneau meurt, il sera conduit à l'abattoir". Cela explique pourquoi les évangélistes insistent sur le silence de Jésus durant son procès, au grand étonnement de ses juges. C'est rare un condamné qui ne hurle pas son innocence ! Pour Jean-Baptiste, pour nous, Jésus est cet agneau muet conduit à la mort.

Un autre passage du premier Testament évoque encore un agneau : le récit de la libération des Hébreux de l'esclavage en Egypte. Pour qu'ils passent de la mort à la vie, Dieu leur avait en effet ordonné d'immoler un agneau, de, pour se garder de la mort, badigeonner avec son sang les montants de leur porte et de le manger debout, les reins ceints, le bâton à la main, avant de s'enfuir vers la liberté (Exode 12, 1-13).
Le sang de cet agneau a aussi permis la libération des Hébreux.

L'expression "Agneau de Dieu" se réfère à ces deux traditions :

Pour Jean-Baptiste, Jésus est le nouveau libérateur. Libérateur non d'un peuple mais de l'humanité entière, et lui aussi y arrivera non par la force des armes mais par la persuasion. De fait, tout au long des évangiles, Jésus s'efforcera de libérer les "petits" de l'oppression de leurs chefs religieux. Surtout quand elle se commet "au nom de Dieu". Il le fera donc en rejetant tout moyen violent.

Et les vendeurs du temple ?

Oui, un jour Jésus a explosé de colère. Mais n'est ce pas un sentiment humain la colère ? Et les injures de Jésus contre des Juifs ? comme : "Malheur à vous scribes et pharisiens hypocrites, vous ressemblez à des sépulcres blanchis!" (Mt,23)
Oui, mais ces paroles si dures sont dites au pluriel. Jésus en voulait plus à une attitude qu'à des personnes en particulier.

Une seule fois, Jésus a injurié une personne précise, Simon Pierre. Le jour, où celui-ci L'a tenté. Et pas un peu. Il le poussait à renoncer à Sa Mission.
Jésus l'a alors violemment apostrophé : "Tire-toi, lui a t'il crié. Passe derrière satan !" Mc 8,33

Pour comprendre rappelons que Jésus venait d'accepter intérieurement d'aller jusqu'au bout de Sa Mission, même si des hommes voulaient l'en empêcher par la violence, par la mort.

Et voila que Pierre lui conseille de laisser tomber !!!
De, pour se sauver, abandonner donc les "petits" à leur triste sort.

Un dernier mot. A l'invitation de Jean-Baptiste deux de ses disciples se mettent à suivre Jésus. Qui leur dit : "venez et vous verrez". C'est à dire : si vous m'accompagnez, vous verrez qui je suis : le nouveau serviteur de Yaweh, le nouvel agneau pascal.

Les deux disciples rejoindront Jésus et lui resteront fidèles.

Et ce jour-là, ils sont tellement séduits par Lui qu'ils se souviendront à jamais de l'heure de cette rencontre, quatre heures de l'après-midi. Le lendemain, ils inviteront deux amis à faire de même. Qui eux aussi seront séduits par Jésus, l'accompagneront et en inviteront d'autres. Et puis d'autres encore, et encore. Cela dure ainsi depuis deux mille ans.
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation 217: Les premiers disciples.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation 217: Les premiers disciples.
» Méditation 217: Les premiers disciples.
» Disciples de Jésus
» SEMAINE 1 (+ semaines 2)
» ???Bonne nouvelle de Jésus Christ "semaine du 13 au 18 Janvier" ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: