DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Statut des encycliques en théologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre-Nicolas



Messages : 191
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Statut des encycliques en théologie   Ven 16 Déc 2005, 17:27

Bonjour,

je me demandais quel était le statut d'une encyclique d'un Pape en théologie ? est-ce qu'une encyclique est infaillible? Comment la théologie doit-elle utiliser le texte d'une encyclique ?

merci,

Pierre-Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Statut des encycliques en théologie   Sam 17 Déc 2005, 20:51

Cher Pierre-Nocolas,

Voilà.

Vous savez sans doute que la fonction papale possède 3 axes:

1° Il est le pasteur des brebis (pastor): C'est le rôle défini dans ce texte:
Citation :
Jean 21, 15 Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon-Pierre: "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci?" Il lui répondit: "Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime." Jésus lui dit: "Pais mes agneaux."
Jean 21, 16 Il lui dit à nouveau, une deuxième fois: "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu" - "Oui, Seigneur, lui dit-il, tu sais que je t'aime." Jésus lui dit: "Pais mes brebis."
Jean 21, 17 Il lui dit pour la troisième fois: "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu?" Pierre fut peiné de ce qu'il lui eût dit pour la troisième fois: "M'aimes-tu", et il lui dit: "Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t'aime." Jésus lui dit: "Pais mes brebis.
Jean 21, 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas."
Jean 21, 19 Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit: "Suis-moi."

Cela porte sur l'aspect politique du cheminement de l'Eglise à travers les temps.
Quand un pape dit donc: "Je suis contre la guerre du Golf" (Jean-Paul II) ou "Je demande au catholiques français de voter dans la République (Léon XIII) ce n'est pas un domaine infaillible. Le pape peut se tromper (on se trompe souvent en politique). Mais il est demandé à notre prudence d'écouter avec bienveillance ce conseil du pape. Un exemple d'erreur pastorale reconnue par le pape Benoît XVI: La manière dont la réforme liturgique a été appliquée en 65: "Trop brutale !".

2° Il est le prêtre suprême (pontifex maximus). C'est lui qui organise le sacerdoce et les sacrements. Ainsi, lorsqu'un pape définit dans une encyclique une nouvelle forme de liturgie (voir après Vatican II), ce n'est pas non plus l'infaillibilité mais c'est son rôle. Il est demandé à notre sens liturgique d'appliquer avec confiance et sens pastoral la réforme. La liturgie, quant à elle, porte une infaillibilité ordinaire dans le contenu de ses textes.

3° Enfin il est Maître de vérité (Magister) C'est défini par ce texte qui précise qu'infaillibilité ne signifie pas impeccabilité (absence de péché personnel des papes) :

Citation :
Luc 22, 31 "Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous cribler comme froment;
Luc 22, 32 mais moi j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères."
Luc 22, 33 Celui-ci lui dit: "Seigneur, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort."
Luc 22, 34 Mais il dit: "Je te le dis, Pierre, le coq ne chantera pas aujourd'hui que tu n'aies, par trois fois, nié me connaître."

Donc lorsqu'un pape, dans une encyclique, parle d'une doctrine intellectuelle générale portant sur deux choses: soit La foi (ce qu'est le ciel), soit sur les moeurs (ce qui plait à Dieu dans notre comportement), il peut y avoir infaillibilité. Et, selon les cas, selon le style employé, cette infaillibilité peut être:

1° non présente: Exemple cette phrase: "Mon opinion penche plutôt pour le thèse de la mort de Marie." (Jean-Paul II).

2° Ordinaire: Exemple cette phrase: "L'Esprit Saint est la troisième personne de la Trinité" (Jean-Paul II): Il ne fait que rappeler un dogme déjà défini.

3° Solennelle: Exemple cette phrase: "Afin que tout le monde le sache, je définie de manière définitive qu'il n'est pas permis à l'Eglise d'ordonner des femmes." (Jen-Paul II): Il définit avec force une doctrine définitive nouvelle.

4° Extraordinaire: Exemple cette phrase: "Marie est montée au ciel avec son corps" (Pie XII). Cette phrase n'était pas présentée dans une encyclique mais elle aurait pu. C'est une forme nouvelle d'infaillibilité car ce dogme solennel N'EST PAS DANS L'ECRITURE SAINTE...

Bref, l'encyclique, comme les catéchèses du mercredi, si elle porte sur un domaine doctrinal, à un statut lié au Magistère pontifical de Pierre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre-Nicolas



Messages : 191
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Statut des encycliques en théologie   Sam 17 Déc 2005, 23:25

Merci beaucoup pour la réponse.

Par rapport au même sujet, je me demandais quel était le statut de l'instruction Redemptionis Sacramentum : http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20040423_redemptionis-sacramentum_fr.html

Est-ce que les prêtres sont obligés de suivre cette instruction ?

Ensuite, je lis celui dans une "Lettre du pape Jean Paul II aux prêtres pour le jeudi Saint de 1991 : Puisque cela a été une grâce du synode, quel statut cela possède-t-il dans l'Église ?

http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/letters/1991/documents/hf_jp-ii_let_19910310_letter-to-priests_fr.html



Autre grâce du Synode : un nouvel enrichissement de la conception du service sacerdotal dans l’Église, enrichissement à la mesure de l’époque où nous accomplissons notre mission. Cet enrichissement se traduit par une compréhension approfondie de l’essence même du sacerdoce sacramentel et donc aussi de la vie personnelle de chaque prêtre, c’est-à-dire de sa participation au mystère salvifique du Christ :

" Sacerdos alter Christus ". Cette expression montre bien combien il est nécessaire de partir du Christ pour saisir la réalité sacerdotale. C’est ainsi seulement que nous pouvons répondre pleinement à ce qu’est le prêtre, lui, qui " pris d’entre les hommes, est établi pour intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu " (He 5, 1). La dimension humaine du service sacerdotal, pour être tout à fait authentique, doit être enracinée en Dieu. En effet, par tout ce qu’il réalise " en faveur des hommes ", ce service concerne aussi " les relations avec Dieu ", dans leur très riche variété. Sans un effort pour répondre pleinement à l’" onction de l’Esprit du Seigneur " qui l’établit dans le sacerdoce ministériel, le prêtre ne peut combler les attentes que les hommes – l’Église et le monde – mettent en lui à juste titre.



merci bien,

Pierre-Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Statut des encycliques en théologie   Mar 20 Déc 2005, 23:11

Cher Pierre-Nicolas,

l'instruction Redemptionis Sacramentum est clairement liturgique et pastorale. On y parle de discipline et non de doictrine. Elle n'est donc pas du domaine de l'infaillibilité, mais de l'obéissance pratique.

Citation :
Est-ce que les prêtres sont obligés de suivre cette instruction ?

Oui, comme on obéit à la discipline de l'Eglise.

Citation :
Ensuite, je lis celui dans une "Lettre du pape Jean Paul II aux prêtres pour le jeudi Saint de 1991 : Puisque cela a été une grâce du synode, quel statut cela possède-t-il dans l'Église ?

Si le synode apporte une nouvelle doctrine que le papoe approuve: Infaillibilité ordinaire.

La plupart du temps, ce sont plutôt des exortations sur la pastorale et la ferveur (autorité pastorale, non infaillible, paternelle).

Citation :
Autre grâce du Synode : un nouvel enrichissement de la conception du service sacerdotal dans l’Église, enrichissement à la mesure de l’époque où nous accomplissons notre mission. Cet enrichissement se traduit par une compréhension approfondie de l’essence même du sacerdoce sacramentel et donc aussi de la vie personnelle de chaque prêtre, c’est-à-dire de sa participation au mystère salvifique du Christ :

" Sacerdos alter Christus ". Cette expression montre bien combien il est nécessaire de partir du Christ pour saisir la réalité sacerdotale. C’est ainsi seulement que nous pouvons répondre pleinement à ce qu’est le prêtre, lui, qui " pris d’entre les hommes, est établi pour intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu " (He 5, 1). La dimension humaine du service sacerdotal, pour être tout à fait authentique, doit être enracinée en Dieu. En effet, par tout ce qu’il réalise " en faveur des hommes ", ce service concerne aussi " les relations avec Dieu ", dans leur très riche variété. Sans un effort pour répondre pleinement à l’" onction de l’Esprit du Seigneur " qui l’établit dans le sacerdoce ministériel, le prêtre ne peut combler les attentes que les hommes – l’Église et le monde – mettent en lui à juste titre.

Ici, l'Eglise rappelle certains point de doctrine: C'est donc son rôle de Magistère (infaillibilité ordinaire).

Pour avoir très précisément le droit canon sur ces degrés d'autorité, charger ceci:

http://docteurangelique.free.fr/Adtuendamfidem.doc

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Statut des encycliques en théologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le salut par la charité (Théologie catholique)
» Oxford archéologie cherche un ostéologue (anthropologue)
» Théologie de la femme
» Tracéologie sur des outils moustériens de Divie Babe I (SL)
» La théologie du moindre mal est-elle une hérésie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: