DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Méditation 214: Un Sauveur nous est né.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Méditation 214: Un Sauveur nous est né.   Sam 10 Jan 2009, 21:37

En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre — ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. — Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d’origine. Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David appelée Bethléem, car il était de la maison et de la descendance de David. Il venait se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte. Or, pendant qu’ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur s’approcha, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte, mais l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. » (Lc 2, 1-14)

Voilà le début de l’histoire qui a révolutionné le monde et qui continue à le révolutionner.
Cette histoire qui est résumée dans toutes les crèches du monde est pourtant à première vue toute ordinaire : un enfant nait au cours d’un voyage que ses parents durent faire pour se faire recenser. On n’a pas de place pour lui dans la salle commune, sa mère le met dans une mangeoire.
En quoi cette naissance est-elle unique ? C’est qu’il s’agit de la naissance du Sauveur des hommes, de celui en qui le Père a mis toute sa confiance pour racheter l’humanité.
Les premiers à le savoir furent les bergers des alentours. Les bergers, pauvres et de triste réputation dans le monde d’alors, sont pourtant ceux qui comprirent et surent les premiers que le Messie tant attendu était né.
Ce furent les premiers à qui s’adressèrent ces paroles des anges : « Paix sur la terre aux hommes qu’il aime ».
Dieu se révèle d’abord aux pauvres, lui qui est né pauvre parmi les pauvres. Il les aime et leur apporte la paix de son Amour.
Voilà le premier message de Noël, celui que nos sociétés gavées et sur-consommatrices non seulement oublient, mais pervertissent complètement en l’inversant : c’est souvent devenu la fête de la grosse bouffe et du gaspillage. De l’égoïsme et du fric roi. Il suffit de voir comment les publicités jouent sur cette vague de la surconsommation en cette période.
Le second message de Noël réside en ces paroles : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. »
Le Sauveur des hommes, celui qui parviendra à les ramener pleinement à leur Père, celui qui leur permettra de ne pas tomber irrémédiablement et sans espoir dans le chemin de la vie, celui qui fut annoncé par tous les prophètes d’Israël, le voici en ce petit bébé d’une crèche de Bethléem.
Des générations de femmes et d’hommes se sont mis à genou devant ce miracle du Fils de Dieu qui nait à Bethléem.
Faisons comme eux : mettons nous à genou.
Que ce Noël 2008 soit pour nous l’occasion de retrouver le véritable sens de cette fête : le souci des plus pauvres et l’oubli de soi. Et qu’il ravive en nous l’espérance et le désir d’en faire part à tous nos frères.

Texte de l'Association Pierre Valdès. Rédacteur principal: Eric
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation 214: Un Sauveur nous est né.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation 214: Un Sauveur nous est né.
» Noël 2013 "un Sauveur nous est né !"
» Méditation 233 : Préparons-nous au combat.
» Méditation Quotidienne : Jésus nous prépare une place
» Sauveur Jésus. Nous l'attendons... Il va venir... Il vient!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: