DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 une tragédie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: une tragédie   Sam 03 Jan 2009, 14:40

Mon ami Yanis est mort. Cette mort ne peut qu’interpeller tout chrétien. Quelque chose de vertigineux s’y joue.
Yanis a eu un parcours spirituel assez chaotique. Il était athée puis est devenu membre de la secte « la prophétie d’Arès » avant de se convertir au catholicisme. Il a toujours été animé d’une grande soif de vérité et était ardent dans tout ce qu’il entreprenait. Après sa conversion il a passé de nombreux mois dans l’abbaye de Haute-Rive à Fribourg pour se donner le temps de discerner quel devait être son engagement dans l’Eglise. Il commença le séminaire pour devenir prêtre. Mais après deux années il sentit qu’il ne pourrait se passer de l’intimité d’une présence féminine et qu’il aspirait à fonder une famille. Il interrompit ses études et trouva un emploi dans un établissement pour personnes âgées. Il y rencontra celle qui en septembre de cette année est devenue sa femme. J’ai beaucoup fréquenté Yanis à l’époque de sa conversion car, moi-même converti, nous avions beaucoup à échanger à ce sujet. Ces deux dernières années nous nous voyions encore occasionnellement à la sortie de la messe.
Yanis vivait sa foi dans un engagement total de sa personne. A l’époque où j’exprimais ma foi dans des vagissements, m’autorisant de remette en cause certains dogmes (comme celui de l’assomption, l’infaillibilité) lui « d’instinct » suivait tous les dogmes catholiques. Mais il était avant tout animé par le feu de l’esprit. Traditionaliste, rien en lui ne transpirait l’orgueil, au contraire du progressiste que j’étais qui voulais toujours avoir raison. Ces dernières semaines nous avions convenu de nous revoir plus régulièrement. Je crois que nous attendions les deux beaucoup de ces retrouvailles. Ayant moi-même opéré un revirement assez radical dans la foi, abandonnant toutes les chimères progressistes, et désireux de m’engager dans la vie de l’Eglise, j’attendais qu’il m’informe sur la situation de notre Eglise, qu’il me dise comment il voyait lui-même son propre engagement et les perspectives d’action qu’il concevait pour revitaliser la vie ecclésiale, témoigner et travailler à l’évangélisation.
Humainement il était d’une incroyable humilité, se dégageait de lui une grande paix et une grande force. Il se livrait à l’iconographie. Il avait entrepris de peindre une icône il y a 8 ans et ne parvenait pas à la terminer. Quand il me confia ceci, je me souviens avoir pensé en moi que son propre visage ressemblait toujours plus à une icône. Enfin tout dernièrement il m’annonçait que sa jeune épouse était enceinte.
Yanis est mort le 31 décembre dans un accident de voiture. Il revenait de l’établissement pour personnes âgées où provisoirement, le temps d’accomplir son service civile en remplacement du service militaire, il ne travaillait plus. Il s’y était rendu, je pense, pour faire un dernier signe aux pensionnaires ( qui lui vouaient une incroyable affection, tant Yanis était chaleureux et rayonnant) avant le nouvel an. Certainement pressé de rejoindre sa jeune femme, il conduisait peut-être un peu vite. Sa voiture a glissé sur une plaque de glace, il en a perdu le contrôle. Il est décédé des suites des blessures à l’hôpital.
Yanis laisse derrière lui une jeune épouse et un enfant à naître. Yanis avait 33 ans. Dans le journal où a été publié l’article décrivant l’accident dont il a été victime, l’article qui le précède est celui qui annonce la naissance du premier bébé jurassien de la nouvelle année. C’est un garçon, il s’appelle Yanis.
Comment comprendre tout cela. Comment comprendre que Dieu rappelle ceux qui lui sont les plus proches ainsi, laissant une jeune femme enceinte dans la désolation ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une tragédie   Sam 03 Jan 2009, 15:40

Cher Julieng,

Yanis est certainement là, encore présent autour de son épouse. Il l'entoure de son affection avant de se préparer à rencontrer Jésus.
Dites le lui. I love you

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: une tragédie   Sam 03 Jan 2009, 16:23

merci Arnaud,

mais y-a-t-il des passages dans la bible qui parlent du rappel prématuré des justes, du sens des morts apparemment les plus absurdes?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une tragédie   Sam 03 Jan 2009, 17:30

En communion de prière pour la Paix de son âme, cher Julieng. :sts: I love you sunny

Le lendemain de la Nativité de Notre-Seigneur, on fête saint Etienne, premier martyr chrétien ; et aussitôt après celle de la Sainte Famille, on fête les Saints-Innocents... Ce n'est pas fortuit.

Il me semble que vous avez discerné bien des signes du Ciel autour de "l'entrée dans la Vie" de votre ami... Cela ne peut que vous conforter dans l'Espérance. Very Happy I love you

Pour l'épouse de Yanis et pour bien des hommes, c'est assurément une tragédie ; mais pour le temps de Dieu, c'est une Joie inexprimable!! sunny Comme le dit Arnaud, nous comprendrons l'enchaînement des causes et des conséquences dans l'Au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une tragédie   Sam 03 Jan 2009, 20:55

julieng a écrit:
merci Arnaud,

mais y-a-t-il des passages dans la bible qui parlent du rappel prématuré des justes, du sens des morts apparemment les plus absurdes?

Oui !


Citation :
Isaïe 53, 1 Qui a cru ce que nous entendions dire, et le bras de Yahvé, à qui s'est-il révélé?
Isaïe 53, 2 Comme un surgeon il a grandi devant lui, comme une racine en terre aride ; sans beauté ni éclat pour attirer nos regards, et sans apparence qui nous eût séduits ;
Isaïe 53, 3 objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu'un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n'en faisions aucun cas.
Isaïe 53, 4 Or ce sont nos souffrances qu'il portait et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu et humilié.
Isaïe 53, 5 Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures nous trouvons la guérison.
Isaïe 53, 6 Tous, comme des moutons, nous étions errants, chacun suivant son propre chemin, et Yahvé a fait retomber sur lui nos fautes à tous.
Isaïe 53, 7 Maltraité, il s'humiliait, il n'ouvrait pas la bouche, comme l'agneau qui se laisse mener à l'abattoir, comme devant les tondeurs une brebis muette, il n'ouvrait pas la bouche.
Isaïe 53, 8 Par contrainte et jugement il a été saisi. Parmi ses contemporains, qui s'est inquiété qu'il ait été retranché de la terre des vivants, qu'il ait été frappé pour le crime de son peuple?
Isaïe 53, 9 On lui a donné un sépulcre avec les impies et sa tombe est avec le riche, bien qu'il n'ait pas commis de violence et qu'il n'y ait pas eu de tromperie dans sa bouche.
Isaïe 53, 10 Yahvé a voulu l'écraser par la souffrance ; s'il offre sa vie en sacrifice expiatoire, il verra une postérité, il prolongera ses jours, et par lui la volonté de Yahvé s'accomplira.
Isaïe 53, 11 A la suite de l'épreuve endurée par son âme, il verra la lumière et sera comblé. Par sa connaissance, le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes en s'accablant lui-même de leurs fautes.
Isaïe 53, 12 C'est pourquoi il aura sa part parmi les multitudes, et avec les puissants il partagera le butin, parce qu'il s'est livré lui-même à la mort et qu'il a été compté parmi les criminels, alors qu'il portait le péché des multitudes et qu'il intercédait pour les criminels.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: une tragédie   Sam 03 Jan 2009, 22:09

En union de prière pour Yanis et pour sa famille!

Dans le même temps, dans mon Valais, un jeune prêtre est mort accidentellement dans la montagne où il se promenait pour se ressourcer. Paix sur lui et sur Yanis et que le Seigneur les comble de sa présence :sts:
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: une tragédie   Mer 07 Jan 2009, 09:24

L’enterrement a été d’une élévation extraordinaire. Un moine de l’abbaye d’Haute Rive a donné lecture d’une lettre que Yannis lui avait écrite après son départ de l’abbaye en 2004. Yannis y témoignait de tout le processus de guérison que la grâce avait opéré en lui. Yannis faisait partie de ses rares personnes à vivre avec une conscience extrêmement vive, dans des tourments atroces, les impasses, les compromissions, les déchirements auxquels les puissances du péché nous condamnent. Il disait avoir suffoqué au cours de la première partie de son existence, avant qu’il ne se tourne vers le Christ. C’était dans ses fondements mêmes que son existence était radicalement viciée, l’empêchant de toute présence, toute communication vraie. Cette vie recluse en soi, incapable d’ouverture authentique, de don de soi, alors que tout son être y aspirait, mit Yannis au supplice. Je peux en attester pour l’avoir côtoyé à cette époque. Tout comme je peux attester de la profondeur de sa transformation. Il termine sa lettre en déclarant que, restitué à son existence d’homme, il peut désormais construire sa vie, s’engager dans le monde. A la lumière de la suite de son existence on ne peut qu’être soufflé par la dimension prophétique de ses propos. En effet Yannis travailla par la suite comme animateur dans un home, il y déploya une énergie hors du commun, au point que le pasteur qui officiait dans le même établissement, témoigna, lors de l’enterrement, n’avoir jamais vu une telle attention, affection, une telle qualité de présence envers des personnes âgées. Yannis donnait l’impression d’être présent à tous en même temps. Alors qu’il effectuait ses derniers mois son service civil, il était ainsi venu animé le noël, et avait enchanté tous les résidents par des chants et des danses. Le récent mariage de Yannis confirma également que Yannis avait accédé à une compréhension prophétique de son existence. Le couple qu’il formait avec sa jeune épouse respirait l’amour et l’harmonie. Et il se préparait avec joie à l’aventure de la paternité et de la maternité.
La jeune épouse de Yannis témoigna ensuite avec une force intérieure magnifique. Elle conclut en disant que si Yannis avait été rappelé aussi subitement c’est que certainement Dieu avait estimé que ses proches sur terre avaient suffisamment de ressource pour vivre sans lui mais que quelqu’un dans l’au-delà requérait sa présence.
Derniers détails sidérants sur cet événement. Quand je vis Yannis pour la dernière fois il y a deux semaines, le dimanche précédant Noël, il me parla de son envie de repeindre des icônes. Il en avait commencé une il y a de nombreuses années qui n’était toujours pas terminée. Lors de l’enterrement cette icône était exposée. Elle était splendide et il me sembla qu’elle était achevée. Enfin durant toute la première partie de l’enterrement un rouge-gorge virevolta dans l’Eglise. Une fois l’eucharistie terminée, le rouge-gorge avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une tragédie   Mer 07 Jan 2009, 09:34

Union de prière avec vous tous. :sts: :pape: :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une tragédie   Mer 07 Jan 2009, 11:31

julieng a écrit:

Derniers détails sidérants sur cet événement. Quand je vis Yannis pour la dernière fois il y a deux semaines, le dimanche précédant Noël, il me parla de son envie de repeindre des icônes. Il en avait commencé une il y a de nombreuses années qui n’était toujours pas terminée. Lors de l’enterrement cette icône était exposée. Elle était splendide et il me sembla qu’elle était achevée. Enfin durant toute la première partie de l’enterrement un rouge-gorge virevolta dans l’Eglise. Une fois l’eucharistie terminée, le rouge-gorge avait disparu.

Des signes mystiques extraordinaires ! Ils indiquent qu'il est vivant et sur le bon chemin, celui de la Lumière ! sunny

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
une tragédie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle tragédie classique avec des secondes faibles ?
» Une Tragédienne mère d'un petit-fils de Napoléon......
» Autopsie d'une tragédie ( moines Tibhirine )
» Tragédie moderne 3e
» la stichomythie réservée à la tragédie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: