DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Prémices de la Joie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Prémices de la Joie   Mar 30 Déc 2008, 11:36




Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc
2, 22-35.


Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C'était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui.
L'Esprit lui avait révélé qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur.
Poussé par l'Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l'enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient.
Syméon prit l'enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu ton salut,
que tu as préparé à la face de tous les peuples :
lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple. »
Le père et la mère de l'enfant s'étonnaient de ce qu'on disait de lui.
Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Vois, ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division.
- Et toi-même, ton coeur sera transpercé par une épée. - Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d'un grand nombre. »


De même que Jésus demandera à Jean de Le plonger dans l’eau purificatrice du baptême – alors qu’Il est Dieu -, aussi bien Marie acceptera-t-elle de se plier à la loi prescrite par Moïse, alors qu’elle est Vierge… La Mère de Dieu n’avait pas besoin de respecter ce délai de purification, qui est de quarante jours… (Le 12, 2-4)

Mais l’humilité de la Servante de Dieu a consenti à ne présenter son Fils au Temple qu’une fois les délais passés. Elle n’a pas voulu être traitée à part.

Or « Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur » : Ces « Prémices » sont la reconnaissance que tout bien et toute vie viennent de Dieu et se reçoivent de Lui… : enfant premier-né, bétail premier-né, récoltes, pain...
Ainsi quand dans saint Luc 2, 7, il est dit que Marie « enfanta son fils premier-né », ces termes mettent uniquement et surtout l’accent sur le fait que cet Enfant est consacré à Dieu – par avance, en quelque sorte !

Marie et Joseph ne sont pas riches et offrent un couple d’oiseaux en sacrifice ; s’il trouve grâce aux yeux de Dieu, combien plus le Fils S’avère-t-Il déjà une Offrande expiatoire, un Sacrifice d’agréable odeur à Son Père !! Car le Fils S’offre de toute Éternité.

En effet, Il est surtout « l'image du Dieu invisible, Premier-Né de toute créature,
car c'est en lui qu'ont été créées toutes choses dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, Trônes, Seigneuries, Principautés, Puissances ; tout a été créé par lui et pour lui.
Il est avant toute chose et tout subsiste en lui. » (Col 1, 15-17)

Syméon sait que cet Enfant est le Messie, l’Esprit Saint le guide vers Lui ; afin de Lui rendre hommage et de témoigner de Son Avènement : « mes yeux ont vu ton salut ».

« L'Esprit lui avait révélé qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur. » C’est pourquoi il adresse une hymne, un chant d’action de grâces à Dieu, qui lui a accordé la Joie sans nom de contempler le Messie. Imaginer une telle Joie nous est impossible – tout comme ce qu’a pu être celle de Marie et Joseph quand Jésus est né et qu’ils ont pu le prendre dans leurs bras… :

« "Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez!
Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l'ont pas entendu!" » Lc 10, 23-24

De même que la généalogie de Jésus, au début de l’Évangile selon saint Matthieu, présentait un Sauveur issu de toutes les nations – ô merveille -, de même Syméon affirme ici la Venue d’un Dieu Miséricordieux envers toutes les nations :

"Je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie." (Ces paroles succèdent immédiatement au récit sur la femme adultère)

Aussi le Christ nous invite-t-Il à répandre la Lumière qui donne la vie, qui ne condamne pas mais pardonne ( comme dans l’exemple de la femme adultère) ; à faire Miséricorde comme notre Père :

« Montrez-vous compatissants, comme votre Père est compatissant.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis. » Lc 6, 36-37

Il nous fait l’honneur de nous inviter à être nous-mêmes les témoins de cette Lumière – non comme un Lucifer, avec orgueil, mais comme un Apôtre qui s’empresse de faire connaître la Bonne Nouvelle du Salut !

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville ne se peut cacher, qui est sise au sommet d'un mont.
Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
Ainsi votre lumière doit-elle briller devant les hommes afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux. » Mt 5, 14-16

On remarquera que Jésus ne nous demande pas des exploits – Il sait notre faiblesse -, mais la volonté de faire le bien et d’agir en ce sens. Nos œuvres témoigneront de l’Amour de Dieu envers tout homme...

Car les épreuves qui attendent Jésus et Marie Sa Mère, sont d’un tout autre ordre, elles sont la clef de notre Renaissance ; Syméon prophétise le rejet auquel Jésus sera en butte – et par là même Sa Passion et Sa mort -, et la douleur extrême qui déchirera le Cœur Immaculé de la Mère de notre Sauveur… Marie Aimante, toute-compassion pour Son Fils et pour l’Humanité égarée, Marie co-Rédemptrice.

« Le Verbe était la lumière véritable, qui éclaire tout homme ; il venait dans le monde.
Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l'a pas reconnu.
Il est venu chez lui, et les siens ne l'ont pas accueilli. » Jn 1, 9-11

Ces versets possèdent un accent pathétique : Les hommes ont rejeté et mis à mort Celui qui est la Vie !! À plus forte raison dans Isaïe :

« …objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu'un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n'en faisions aucun cas.
Or ce sont nos souffrances qu'il portait et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu et humilié.
Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures nous trouvons la guérison. » Is 53, 3-5


La Parole de Dieu est incomparablement Belle, mais là, il faut faire silence et L’écouter au plus profond de son cœur : Elle nous parle d’Amour, d’Infinie Miséricorde !… Sad :monstrance: I love you (Cf. Is 52, 13-15 et 53, 1-12)

« À la suite de l'épreuve endurée par son âme, il verra la lumière et sera comblé. Par sa connaissance, le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes en s'accablant lui-même de leurs fautes. »

Sans doute est-ce l’une des prophéties les plus saisissantes et les plus inspirées par l’Esprit Saint, dans toute la Bible. L’une des plus magnifiques – qui fait écho aux paroles de Syméon : La Sainteté du Christ nous vaudra d’être justifiés, rendus saints à notre tour par les Mérites de Sa Croix, lavés de tout péché !!

Ainsi donc, en dépit des souffrances extrêmes annoncées par Syméon, la Joie brille-t-elle déjà à l’horizon de Pâques :

« En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre et, délivrés de l'ombre et des ténèbres, les yeux des aveugles verront.
Les malheureux trouveront toujours plus de joie en Yahvé, les plus pauvres des hommes exulteront à cause du Saint d'Israël. » sunny Is 29, 18-19


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Nazareth, la couronnée   Sam 03 Jan 2009, 09:48

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc
2,36-40.


"Il y avait là une femme qui était prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser.
Demeurée veuve après sept ans de mariage, elle avait atteint l'âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s'éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
S'approchant d'eux à ce moment, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
Lorsqu'ils eurent accompli tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
L'enfant grandissait et se fortifiait, tout rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui."



Anne n’est pas la première femme à prophétiser, dans la Bible, mais il fallait ici deux figures emblématiques du peuple d’Israël : Un homme et une femme justes, tout habités par l’Esprit de Dieu. Deux êtres susceptibles de confirmer et d’annoncer la Venue du Messie, après tant de prophètes qui les ont précédés ! :

« …elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. »

On nous dit que Anne vivait saintement, tout comme Syméon, qu’elle priait et jeûnait beaucoup pour servir le Seigneur. On pense à Marie, elle aussi Servante, qui avait consacré sa vie à Dieu…

Et d’autant plus que le nom de la ville habitée par la Sainte Famille est révélatrice de la fidélité de Dieu à l’égard de son peuple : Nazareth signifie entre autres, « la gardienne » :

« Yahvé passa devant lui et il cria : "Yahvé, Yahvé, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, riche en grâce et en fidélité ;
qui garde sa grâce à des milliers… » Ex 34, 6-7


L’Ange Gabriel salue en Marie « la Comblée de grâce », celle qui garde la Parole et garantit la pérennité de l’Alliance de Dieu avec son peuple et tous les hommes. Pas de discontinuité entre l’Ancien et le Nouveau Testaments, mais une remarquable action de la grâce de Dieu en faveur de la Vie Miséricordieuse ! Dieu garde (en hébreu, « Notser »), protège, prend soin de Sa vigne, Il est attentif et la cultive, Il Pardonne !!

« Ce jour-là, la vigne magnifique chantez-la!
Moi, Yahvé, j'en suis le gardien, de temps en temps, je l'irrigue ; pour qu'on ne lui fasse pas de mal, nuit et jour je la garde. » Is 27, 2-3

Les autres sens de ce terme hébreu qu’est « Nazareth », sont « consacré », « mis à l’écart », « couronné »… Jésus-Christ est Celui que Son Père a consacré pour Sauver tous les hommes.
On a comparé cette ville à une retraite, à un ermitage ; cela se conçoit à double titre :

« Il se leva, prit avec lui l'enfant et sa mère, et rentra dans la terre d'Israël.
Mais, apprenant qu'Archélaüs régnait sur la Judée à la place d'Hérode son père, il craignit de s'y rendre ; averti en songe, il se retira dans la région de Galilée
et vint s'établir dans une ville appelée Nazareth ; pour que s'accomplît l'oracle des prophètes : Il sera appelé Nazôréen. » Mt 2, 21-23

La couronne de Gloire, le diadème Royal (cf. Sg 5, 15-16), passe avant tout par la couronne d’épines, celle de l’Agneau immolé qui nous donne Sa vie… « La grâce de Dieu était sur lui ».

« Là, je susciterai une lignée à David, j'apprêterai une lampe pour mon messie ;
ses ennemis, je les vêtirai de honte, mais sur lui fleurira son diadème. » sunny Ps 132, 17-18
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Prémices de la Joie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La joie d'être mère
» Vos citations ou textes ou images sur le bonheur et la joie
» Béatification de Newman : « Une immense joie spirituelle »
» Le geste ouvre le coeur à la joie !
» Nous avons les prémices de l'Esprit Rom.8:23

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: