DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "Il vit, et il crut"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "Il vit, et il crut"   Sam 27 Déc 2008, 22:02

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20, 2-8.


« Le matin de Pâques, Marie-Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. »
Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là,
et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. »



Nicodème est venu de nuit voir Jésus, et Marie de Magdala est arrivée au tombeau, le matin de Pâques, « comme il faisait encore sombre » ; la Lumière de la Résurrection ne va se révéler que peu à peu aux esprits ; l’homme est lent à croire, dit Jésus :

« Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi?" Alors, s'étant levé, il menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. » Mt 8, 26

Dans les synoptiques (les trois premiers Évangiles), le moins qu’on puisse dire, c’est que les différents témoins ont bien du mal à convaincre leurs semblables de ce qu’ils ont vu : le tombeau vide et le linceul « gisant à terre »… Les femmes sont censées radoter, les disciples ne croient pas leurs frères qui ont vu la pierre roulée devant le tombeau, jusqu’à Thomas qui veut toucher les plaies du Seigneur pour y croire vraiment !!

« Puis il dit à Thomas : "Porte ton doigt ici : voici mes mains ; avance ta main et mets-la dans mon côté, et ne deviens pas incrédule, mais croyant."
Thomas lui répondit : "Mon Seigneur et mon Dieu!"
Jésus lui dit : "Parce que tu me vois, tu crois. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru. " » Jn 20, 27-29

Mais dans ce passage de l’Évangile selon saint Jean, nous avons affaire à deux témoins privilégiés : Pierre, et le disciple que Jésus Aimait… En qui la plupart s’accordent à reconnaître Jean. Sans doute l’affection profonde que Jean porte à Jésus est-elle pour beaucoup dans l’intuition qu’il a de Sa Résurrection – intuition qui est Lumière de l’Esprit Saint. Il en va de même de Marie-Madeleine, qui aime Jésus et qui pleure de trouver le tombeau vide… Jésus lui ouvre les yeux de l’esprit en Se faisant reconnaître d’elle : Il l’appelle par son nom ! Une renaissance…

Bien des signes de la Résurrection de Jésus sont attestées par les différents témoins des Évangiles : La pierre roulée de devant l’entrée du tombeau (malgré une garde soldatesque et des scellés, dans saint Matthieu) ; la présence d’Anges ; le linge à terre, et celui du visage « roulé à part à sa place » !

Ce qui me semble très intéressant, dans ce passage, c’est la différence des réactions entre Pierre et Jean (un « décalage » dans le temps), au moment de leur arrivée au tombeau de Jésus : Pierre n’hésite pas à entrer à l’intérieur, quoique arrivé après Jean. Mais celui-ci marque comme un temps d’arrêt, un moment de battement – qui semble traduire tout un travail en son cœur, un chamboulement : la vérité de la Vie triomphant de la mort lui apparaît comme dans un éblouissement, une certitude intérieure (Il se souvient certainement des paroles de Jésus : « …il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué et, le troisième jour, ressusciter. » À noter que les Noces de Cana se tiennent aussi un « troisième jour »…) ; c’est alors seulement qu’il pénètre dans le tombeau et vérifie – en quelque sorte – la réalité de sa révélation intérieure… Sa foi en la Résurrection est avant tout une conversion par l’Amour, tout comme chez Marie-Madeleine. Ils ont d’abord pleinement vu le Ressuscité avec les yeux du cœur !

« Il vit, et il crut. »

Ainsi la foi chrétienne repose-t-elle sur le témoignage de faits concrets et inexplicables par la raison, mais surtout sur la corroboration (confirmation) de ceux qui ont connu intimement Jésus et qui L’ont Aimé tant pour Sa Personne que pour Ses œuvres !!

« Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. » Jn 1, 14



Les Disciples d'Emmaüs, Rembrandt
Revenir en haut Aller en bas
 
"Il vit, et il crut"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sainte Prisca ou Priscille IIIème s. (Rome) et commentaire du jour " L'Epoux est avec eux"
» Saint Nazaire et Saint Celse Martyrs et commentaire du jour "La perle de grande valeur"
» Vidéo documentaire "Atome La clé du cosmos"
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"
» clip de Mylène Farmer "si j'avais au moins"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: