DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que la providence ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Qu'est-ce que la providence ?   Lun 15 Déc 2008, 22:08

Arnaud Dumouch a écrit:
BenBornAgain a écrit:
Encore une foism il me semble que ce qui fait difficulté c'est d'accepter que rien n'échappe à la Providence de Dieu, y compris mes péchés. C'est vrai que c'est vertigineux, mais nous n'avons qu'une vision limitées des choses et la seule façon que nous avons d'avoir un aperçu de la façon dont Dieu voit, c'est par la Révélation. Et celle ci est claire, rien n'échappe à la Toute puissance du Créateur. Même la puissance de Satan lui vient du don de sa nature angélique, don de Dieu que Satan a détourné mais que Dieu ne lui a pas retiré (ce qui Lui est totalement possible) pour en tirer un plus grand bien en fin de compte.
Merci !

Oui Arnaud !

Encore faut-il s'entendre sur ce qu'est la providence !!!

Citation :
Comprendre aujourd’hui la providence
Jacques Lison

Le thème de la providence divine mérite une plus grande attention que celle dont il a bénéficié récemment en théologie. Il est, en effet, très présent dans la mentalité populaire : bien des gens trouvent une force parfois impressionnante dans leur foi en la providence, mais l'idée de providence peut aussi fonctionner d'une manière aliénante lorsqu'elle entre par la porte du « succès psychologique » de la croyance en une omni providence divine. Cette possibilité d'une dérive vers le providentialisme appelle la théologie à mettre de l'intelligence dans le domaine de la croyance en la providence. D'autant plus que la providence est un thème théologique plus important qu'on ne l'a parfois pensé. Car en lui se nouent d'autres thèmes, comme ceux du mal et de la liberté, qui sont devenus aujourd'hui des objections majeures contre Dieu. C'est au point que croire ou non en la providence divine peut revenir à croire ou non en Dieu lui-même. Ce me semble être une solution trop facile que de réduire la providence divine à un attribut du Dieu des philosophes et non du Dieu de Jésus Christ. La providence n'est pas un attribut dépassé de Dieu. Qu'on le veuille ou non, elle continue à être un trait du visage de Dieu décapé par les événements et les grandes mises en questions du XXe siècle. II fallait donc la revisiter à partir de ce visage. Cette visite vient d'aboutir à la définition suivante : La providence divine désigne la pleine maîtrise avec laquelle Dieu saisit les hommes et les femmes de bonne volonté pour que ceux-ci protègent le monde selon son projet éternel et pour que, par eux, son règne vienne.

L'expression pleine maîtrise de Dieu parle du dynamisme de Dieu. Celui-ci s'est révélé dans la Bible et particulièrement dans l'incarnation de son Fils comme une personne libre et agissante, qui s'est compromise pour l'humanité au point de paraître vulnérable à certaines heures. Le retour au Dieu de Jésus Christ que ce point de vue représente détourne du théisme traditionnel qui caractérisait Dieu par l'apatheia – attribut métaphysique, remontant à Platon et Aristote, qui signifie immutabilité, absence de passion, voire insensibilité. Il libère surtout d'une conception écrasante de la toute-puissance divine : l'expression toute-puissance n'évoque pas la capacité qu'aurait Dieu de pouvoir faire n'importe quoi, mais plutôt la maîtrise absolue de son amour.

Avec cette maîtrise de lui-même et des situations qui semblent à première vue lui échapper, Dieu saisit les hommes et les femmes de bonne volonté. Cela signifie que la providence divine n'agit pas sur les éléments ni dans les événements du monde que nous habitons, mais en nous qui voyons le monde. Dieu nous touche pour que nous voyions le monde comme il le voit lui-même et que nous y agissions avec ses mœurs. Il touche ainsi à des degrés divers les hommes et les femmes de bonne volonté, c'est-à-dire non seulement ceux et celles qui mettent explicitement leur confiance en lui, mais aussi tous ceux et celles, peu importent leurs croyances, dont la vie est orientée sincèrement vers les valeurs qui humanisent et qui rapprochent donc du Royaume. Bien sûr, la foi est nécessaire pour reconnaître les interventions de la providence divine, mais cela n'exclut pas que les yeux de ma foi perçoivent ces interventions dans la vie et les œuvres de personnes qui ne sont pas nécessairement croyantes.
Si la providence divine saisit ainsi les humains, c'est pour que ceux-ci protègent le monde. Dans sa prière du dimanche matin, Etty Hillesum exprime cela assez radicalement lorsqu'elle découvre que ce n'est pas Dieu qui doit l'aider, mais plutôt elle qui doit aider Dieu dans les temps d'effroi qu'elle traverse. On se souviendra là que la définition classique donnait un sens fort au préfixe pro qui entre dans la composition du mot providence : Dieu préexiste à sa création; par son omniscience, il voit tout à l'avance, il prévoit et prévient toute chose. Dans la perspective de la définition que je propose et que traduit la prière d'Etty Hillesum, la signification de ce préfixe se fait plus discrète. Car Dieu ne prédétermine pas notre histoire ni le cours des choses. Le monde où il nous a jetés est à peine organisé, il est un quasi-chaos. Mais Dieu a quand même un projet. II veut que les humains protègent ce monde, c'est-à-dire qu'ils le rendent habitable en l'humanisant selon son projet éternel.

Ce projet, Dieu ne l'impose pas. Il s'efface plutôt au point de paraître absent et même impuissant quand triomphe la volonté des tyrans. Dieu cache sa face, il ne fait pas de miracles – au sens d'une intervention directe dans les lois de la nature –, il ne se comporte pas comme on l'attendrait d'un dieu. Il est néanmoins mystérieusement présent à ceux et celles qui mettent leur confiance en sa providence au point de l'aider en devenant eux-mêmes providence. Il les saisit dans le mouvement de sa vie trinitaire pour que, par eux, son règne vienne. Par eux, c'est-à-dire non pas d'abord par lui, Dieu seul. La providence n'agit donc pas unilatéralement, ou divinement. En ce sens, ce qu'on appelle providence divine est en réalité plutôt synergie providente de Dieu et de l'être humain. Dieu a besoin de notre aide pour être provident, pour que son règne vienne.

Je repense au film La Neuvaine de Bernard Émond. Les prières du jeune François à la bonne sainte Anne n'y obtiennent pas le miracle attendu : sa grand-mère, qui était pour lui comme sa mère, ne guérit pas, elle meurt finalement dans ses bras. Mais entre-temps, François aura quand même touché Jeanne. Il s'est approché d'elle sur un quai proche du sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré où il allait faire sa neuvaine. Il a été à son insu providence pour cette femme médecin plongée dans un désespoir total et sur le point de se jeter dans le fleuve. Ce n'est pas la foi de François qui a sauvé Jeanne in extremis, mais sa bonté et sa simplicité désarmantes. Autrement dit, la foi de François n'a pas obtenu le miracle escompté, mais son humanité a ramené Jeanne à la vie. La bonté providente de François, elle lui vient de la foi de ses ancêtres que lui a transmise sa grand-mère. La finale du film ne dit pas comment cette foi réagira à l'échec de la neuvaine, mais elle laisse quand même deviner que le jeune homme est en train de faire là un pas vers plus de maturité. Elle dit en tout cas que le doute fait partie de la foi, qu'une foi trop sûre d'elle-même n'est pas vraiment la foi.

Le chef-d'oeuvre de Bernard Émond me semble ainsi inviter à un grand respect de la foi populaire en la providence. La foi des gens ordinaires n'est pas nécessairement aussi naïve, voire infantilisante ou aliénante, que les bien-pensants ont tendance à le croire. La prière des gens n'obtient habituellement pas les faveurs demandées. Mais, dans leur prière, Dieu les saisit et il les humanise au point qu'ils deviennent providence dans leur milieu.


(Extrait du livre Dieu intervient-il vraiment? publié chez Novalis en 2006


http://www.culture-et-foi.com/texteliberateur/jacques_lison.htm

Site catho alternatif assez intéressant !


Je suis un catho altrnatif et à contre courant !
Revenir en haut Aller en bas
BenBornAgain



Masculin Messages : 187
Inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la providence ?   Mar 16 Déc 2008, 00:08

Je ne suis pas convaincu. C'est vrai qu'il n'est pas évident d'exposer comment d'une part Dieu est Tout Puissant et comment d'autre part notre liberté est réelle et notre collaboration essentielle pour la venue du Royaume.

Un début de solution est de réaffirmer que ce ne sont que deux aspects d'une même réalité. Notre liberté, qui est réelle, est située, est créée par Dieu. Donc la Providence agit au niveau du cosmos, comme au niveau de notre âme.
Revenir en haut Aller en bas
http://cathobiblique.wordpress.com/
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la providence ?   Mar 16 Déc 2008, 10:17

Compendium du Catéchisme de l'Eglise Catholique :

Citation :
55. En quoi consiste la Providence divine?

302-306
321

La divine Providence, ce sont les dispositions par lesquelles Dieu conduit ses créatures vers l’ultime perfection à laquelle il les a appelées. Dieu est l’auteur souverain de son dessein. Mais, pour sa réalisation, il utilise aussi la coopération de ses créatures. En même temps, il leur donne la dignité d’agir par elles-mêmes et d’être causes les unes des autres.

56. Comment l’homme collabore-t-il avec la divine Providence?

307-308
323

Tout en respectant sa liberté, Dieu donne à l’homme et lui demande de collaborer par ses actions, par ses prières, mais aussi par ses souffrances, en suscitant en lui « le vouloir et le faire selon la bonté de son dessein » (Ph 2,13).
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la providence ?   Mar 16 Déc 2008, 21:10

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la providence ?   Mer 17 Déc 2008, 08:36

scratch Bin, j'avoue que ce n'est pas la définition que j'aurais donné a priori de la providence...

Ca va me faire une méditation à creuser pour Noël, tiens...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la providence ?   Mer 17 Déc 2008, 09:55

Liberté individuelle et grâce... Dieu pourvoit à tout et en toute chose. Mais cela commence par un abandon de notre volonté à la Sienne ; un "désarmement". Very Happy

Ce n'est qu'une fois "impuissants", pauvres, humbles, que nous pouvons devenir les "pourvoyeurs" du Royaume, les vignerons de l'Evangile d'hier. :colors: :sts: I love you
Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce que la providence ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: