DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 "C'est la miséricorde que je veux"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "C'est la miséricorde que je veux"   Ven 12 Déc 2008, 15:12

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
11,16-19.


« A qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d'autres :
'Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé. Nous avons entonné des chants de deuil, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.'
Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l'on dit : 'C'est un possédé' !
Le Fils de l'homme est venu : il mange et il boit, et l'on dit : 'C'est un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.' Mais la sagesse de Dieu se révèle juste, à travers ce qu'elle fait. »


« L’ami Georges » - Brassens -, l’anti-conformiste, assure dans l’une de ses chansons : « Les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux »… (cf. « La mauvaise réputation »)
Eh bien dans ce passage d’Évangile selon saint Matthieu, Jésus met l’accent sur le conformisme religieux des Juifs de Son époque, sur la rigidité de leurs vues et de leurs pratiques : Ils veulent imposer aux autres leurs manières de faire et de voir, tout en critiquant systématiquement celles des autres ; comme le dit Jésus, si Jean le Baptiste mène une vie d’ascète, il sera soupçonné de pactiser avec le démon ; et si Jésus prend un repas avec des pécheurs ou n’observe pas le jeûne, il sera jugé comme ayant des moeurs dépravées !! On se souvient de ce passage peu avant, dans ce même Évangile :

« Comme il était à table dans la maison, voici que beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent se mettre à table avec Jésus et ses disciples.
Ce qu'ayant vu, les Pharisiens disaient à ses disciples : "Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs?"
Mais lui, qui avait entendu, dit : "Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades.
Allez donc apprendre ce que signifie : C'est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs."
Alors les disciples de Jean s'approchent de lui en disant : "Pourquoi nous et les Pharisiens jeûnons-nous, et tes disciples ne jeûnent pas?"
Et Jésus leur dit : "Les compagnons de l'époux peuvent-ils mener le deuil tant que l'époux est avec eux? Mais viendront des jours où l'époux leur sera enlevé ; et alors ils jeûneront. » Mt 9, 10-15


C’est pourquoi Jésus compare ses contemporains à des « gamins », des adultes sans maturité, qui agissent par malfaisance en critiquant ceux qui ne sont pas comme eux ; oisifs, ils passent leur temps – tout comme cela arrive parfois sur les places de nos villages – à dire du mal de leur prochain, à le juger !
Ces puristes, au plus mauvais sens du terme, prônent la lettre et s’en enorgueillissent, au détriment de l’esprit. Ils sont de ceux qui laissent un homme souffrir ou mourir seul un jour de sabbat…
Or Jésus leur rétorque qu’Il est justement venu pour cet homme-là, pour le guérir de ses péchés : « C'est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice. »

Ce que Jésus peut reprocher aux Pharisiens, ce sont leurs principes religieux figés, vidés de leur humanité, sans compassion envers les déshérités – eux qui volent la veuve et l’orphelin, dit le Seigneur ! Leur foi est absente d’actes de charité, d’œuvres bonnes et fécondes. Jésus n’a pas manqué d’en produire, des Œuvres belles et miséricordieuses, au Nom de Son Père !! :sts: sunny

Pourtant, l’appel de Jean à se convertir et à croire en un temps de Pardon ne les a pas touchés :

« En effet, Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n'avez pas cru en lui ; les publicains, eux, et les prostituées ont cru en lui ; et vous, devant cet exemple, vous n'avez même pas eu un remord tardif qui vous fît croire en lui. » Mt 21, 32

Malheur à celui qui aura vu et qui n’aura pas cru ! Car « la sagesse de Dieu se révèle juste, à travers ce qu'elle fait. » Elle œuvre en vue du Salut, auquel nous devons tous contribuer, par compassion envers nos frères et par reconnaissance envers l’Infinie Miséricorde de notre Père.

« Après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée, proclamant l'Evangile de Dieu et disant :
"Le temps est accompli et le Royaume de Dieu est tout proche : repentez-vous et croyez à l'Evangile." » Mc 1, 14-15



Revenir en haut Aller en bas
 
"C'est la miséricorde que je veux"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "C'est la miséricorde que je veux"
» 5 juillet 2013 L'Evangile me dit "C'est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices"
» C'est la miséricorde que je veux ! par le Père Zanotti-Sorkine
» La Miséricorde de Dieu dans la spiritualité thérésienne "moi si j'avais commis ..
» Vidéo-Révélation : "Mon Second Avènement est proche - Message à Maria de la Divine Miséricorde"!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: