DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fins du mariage : une révolution silencieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Mar 06 Déc 2005, 21:13

Je viens de comparer le Code de droit canonique de 1917 avec celui promulgué par Jean-Paul II :

Code 1917 : "La fin première du mariage est la procréation et l'éducation de la progéniture ; la fin seconde l'aide mutuelle et le remède à la concupiscence."

Code JPII : "L'alliance matrimoniale est ordonnée par son caractère naturel au bien des conjoints ainsi qu'à la génération et à l'éducation des enfants."

Outre une certaine "amélioration" du vocabulaire employé ("bien des conjoints" au lieu de "aide mutuelle", qui a cependant pour lui d'être biblique et contre lui, malheureusement, un lourd passé), on peut noter :
1) La disparition de la hiérarchisation ;
2) L'inversion dans la présentation des fins du mariage ;
3) La disparition de la dimension "remède à la concupiscence" (ce qui, en un sens, est bien compréhensible : comment qualifier une institution naturelle et, si l'on peut dire, de "droit commun" de "remède" ?).

Et y'en a encore qui disent que l'Eglise est incapable de changer...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Mer 07 Déc 2005, 16:48

Cette révolution est importante. Elle a déjà été traitée dans le débat suivant.
http://docteurangelique.free.fr/forum/emarsmariage.htm

Il n'y a pas en fait, pourrait argumenter un puriste, de vrai retournement mais une explicitation.

Disons que l'amour mutuel des époux EST le mariage lui même.

Et la finalité de ce mariage reste l'enfant, son éducation (et accéssoirement le remède à la concupiscence).

Mais mieux vaut le dire. Le mariage à toujours été, pour l'Eglise, lié à l'amour d'amitié réciproque puisque, dès les temps apostolique, saint Paul faisait de cet amour l'image de la charité entre Dieu et l'âme...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Ven 09 Déc 2005, 18:48

Un poëme de Krytyna

Il vaut le coup:

Les amours d'un juriste

Olivier réfléchissait,
Consultant le cod' civil,
Et son esprit s'échauffait :
Il se faisait de la bile.
A un pélé familial,
De Monléon la filiale,
Il venait de rencontrer
Son exquise dulcinée.
Et d'étranges phénomènes
Créaient en lui une gêne
Très éloignée de la peine :
Des mains tremblantes et moites,
Sa bouche qui restait coite.
Sur ses jambes flageolantes,
Devant la beauté charmante,
Qui se prénommait Béa,
Il gardait un air béat.
Que dit donc le droit canon,
Quand on la trouve canon ?
N'existe-t-il pas de loi
Qui interdise cela ?
Il faudrait légiférer,
Je ne peux obtempérer
A l'appel de tous mes sens,
Si je constate l'absence
D'un article dans le code
Qui m'expliquerait le mode
D'emploi de ce sentiment.
D'ailleurs, l'attendrissement
N'est pas digne d'un catho.
La passion, ce n'est pas beau,
La réflexion avant tout,
Sinon, je deviendrais fou.
La tête froide gardons
Afin de donner le ton.
Mais quand elle est devant moi,
Ouh, là, j'en oublie le droit !


Krystyna
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Maria Borges



Messages : 248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Ven 09 Déc 2005, 20:01

Eh! Olivier,

C'est son vrai prénom? Béa? Béatrice....

C'est pas pour répondre, OK? ;)

Maria
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Mer 14 Déc 2005, 10:41

Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Mer 14 Déc 2005, 14:08

Laughing

Code:
l'amour mutuel des époux EST le mariage lui même.

Et c’est ainsi qu’il n’est plus absolument nécessaire de passer devant Mr le Maire et Mr le Curé !

quand elle est devant moi,
Ouh, là, j'en oublie le droit !


bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Mer 14 Déc 2005, 14:16

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
piotrus



Messages : 6
Inscription : 28/10/2005

MessageSujet: rien à ajouter !   Jeu 15 Déc 2005, 10:04

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Jeu 15 Déc 2005, 10:25

lagaillette a écrit:
Laughing

Code:
l'amour mutuel des époux EST le mariage lui même.

Et c’est ainsi qu’il n’est plus absolument nécessaire de passer devant Mr le Maire et Mr le Curé !

quand elle est devant moi,
Ouh, là, j'en oublie le droit !


bounce

Attention, cet amour est défini précisement. Il ne s'agit pas de l'attraction ou du sentiment seuls mais de l'engagement lucide et réciproque de deux personnes qui décident, de par leur INTELLIGENCE, de s'aimer pour la vie.
Cet amour spirituel, qui est un acte moral, est le mariage...

Ca va mieux en le disant, n'est-ce pas, bande de pig ?

Very Happy

_________________
Arnaud


Dernière édition par le Jeu 15 Déc 2005, 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Jeu 15 Déc 2005, 11:57

:twisted:

Code:
Attention, cet amour est défini précisement. Il ne s'agit pas de l'attraction ou du sentiment seuls mais de l'engagement lucide et réciproque de deux personnes qui décident, de par leur INTELLIGENCE, de s'aimer pour la vie.
Cet amour spirituel, qui est un acte moral, est le mariage...

Ca va mieux en le disant, n'est-ce pas, bande d'abrutis !

Bien sûr, maître !

Nous sommes des êtres à trois étages : la tête, le coeur, et "plus bas" ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fins du mariage : une révolution silencieuse   Jeu 15 Déc 2005, 12:09

Et le but de la vie chrétienne est précisément que ces trois étages n'en fassent plus qu'un !

"Qu'ils soient uns" !
Revenir en haut Aller en bas
 
Fins du mariage : une révolution silencieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les deux fins du mariage d'après Pie XI et Vatican II
» Révolution solaire et mariage?
» L’Église face à l’évolution des demandes de nullité de mariage
» quel obstacle teologique contre le mariage des pretre??
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: