DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Les méfaits de l'agriculture chimique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clotilde



Féminin Messages : 2608
Inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Les méfaits de l'agriculture chimique   Lun 10 Nov 2008, 22:50

Un film vient de sortir sur ce sujet des méfaits de la mauvaise alimentation et des pesticides.

En avez-vous entendu parler?
L'avez-vous vu?

Pour ma part j'ai reçu un mail de jour qui disait ceci:

Citation :
Pour que ce film, qui dénonce les méfaits de la mauvaise alimentation et des pesticides, réalisé par un français, soit correctement programmé lors de sa sortie en salle, il faut qu'un maximum de personnes regarde la bande annonces dans les 3 jours à venir.

http://www.nosenfantsnousaccuseront-lefilm.com/

Si vous pensez que c'est une bonne chose, faites tourner l'info.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits de l'agriculture chimique   Lun 10 Nov 2008, 23:10

J'ai reçu un mail ;)

Et j'ai regardé la bande-annonce,

je ferai tourner.

Dès qu'il sort en Belgique, j'irai le voir !

J'ai été très sensibilisée.
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Les méfaits de l'agriculture chimique   Mar 11 Nov 2008, 17:02

Bonjour et merci pour ce fil Clotilde.

Je suis agriculteur et donc je connais un peu ce problème c'est pourquoi je voudrais donner mon avis.

En tant qu'applicateur, je suis aux premières loges des effets des produits phytosanitaires sur la santé.
Je me passerais bien d'avoir à utiliser ces produits, tant pour ma santé et celle des autres que pour la charge de travail, mais sans doute faut il regarder les choses plus largement.

Au XIX eme siècle, un hectare de blé permettait de récolter environ 8 à 10 qx de blé (soit 800 à 1000 kg); du blé biologique bien sûr.

Au XX eme siècle, suite à l'industrialisation de l'agriculture, ces rendements ont considérablement augmentés grâce à plusieurs avancées techniques:
-sélection variétale
-engrais et pesticides
-mécanisation.

Aujourd'hui, dans une bonne plaine céréalière, un hectare de blé pourra donner 100 qx (10000kg) de blé en mode chimique et 40 qx (4000 kg) de blé en mode biologique ou dynamique.

On voit donc qu'en un siècle, la production en mode biologique est passée de 10 qx/ha à 40 qx/ha sans utilisation d'engrais chimique et de pesticide.

Cette augmentation du rendement en mode biologique à été obtenue pour plusieurs raisons:

- Tout d'abord grâce à la selection naturelle (hors OGM donc) de variétés plus productives avec aucun impact sur la santé bien sûr.

-Ensuite grâce à une forte mécanisation qui permet de préparer la terre et de semer dans des conditions optimales; sans effet sur la santé (excepté les émissions de gaz d'échappement mais c'est un autre problème).

-L'utilisation d'engrais biologique naturel (guano d'oiseaux, tourteaux de ricins).

La part d'agriculture biologique est très marginales (quelques pourcents) au niveau européen.
Etendre l'agriculture biologique à toute la sole mondiale poserait de nombreux problèmes:

-Impossibilité de fourniture d'engrais biologique pour toute la sole (les guano sont rares et le tourteau de ricin africain pas infini); ce qui fait que les rendements biologiques baisseraient pour trouver un nouvel équilibre (20, 25 qx/ha?)

-Diminution substancielle de la production mondiale.

En 2007, les cours de blé, maïs,..., ont connus une augmentation de 150 % a cause d'une mauvaise récolte mondiale qui à fait chutée les stocks de blé de 120 à 100 Millions de tonnes (par exemple).
La récolte mondiale de céréales (blé+maïs+riz) est d'environ 1400 millions de tonnes en mode chimique.
Est ce que vous pouvez imaginez les répercutions d'une agriculture toute biologique qui verrait la production de céréales passée de 1400 à 500 ou 600 millions de tonnes!!!
C'est tout bonnement impossible; l'humanité compte aujourd'hui 6.5 milliards d'hommes et passer en mode biologique viendrait à en sacrifier le tiers ou la moitié.
Il s'agit d'un choix simple: ou vous accepté le risque de mourir d'un cancer à 70 ans suite aux pesticides, ou vous mourrez de faim à 3 mois (si vous avez la chance que vos parents vivent!).

Pour l'agriculture en mode chimique, l'augmentation de rendement à été obtenue grâce à l'utilisation supplémentaire d'engrais chimiques (NPK) et de produits phytosanitaires (insecticides, herbicides, fongicides...).

Les engrais chimiques en eux mêmes, bien que non acceptés dans un protocole biologique sont sans effet sur la santé: se sont de simples éléments minéraux.

Le problème est lié aux produits phytosanitaires qui peuvent être parfois fortement nocifs.

Les premiers produits phytosanitaires sont apparus après la seconde guerre mondiale.

Pendant près de 40 ans, les firmes ont fabriquées de nouvelles molécules sans en vérifier l'impact sur la santé.

La première alerte fut donnée par le DDT, un puissant insecticide qui fut interdit dans les pays développé en 1970.

Cela n'a pourtant pas empéché d'autres molécules nocives de venir sur le marché par la suite.
Le problème est surtout lié au fait que la communauté scientifique est constamment en apprentissage.
Jusque vers les années 1990, on ne s'occupait que de la nocivité directe des molécules.
Par la suite, les scientifiques comprirent que les molécules épandues migraient dans le sol et se décomposaient en d'autres molécules plus petites (métabolites) parfois plus nocives encore.

Depuis le début des années 2000, la CE impose un suivi de plus en plus stricte de l'ensemble des molécules utilisées, en 2008 on est bien loin du badigeonnage aveugle des années 80.

Aujourd'hui, lorsqu'une firme veut commercialiser une nouvelle molécule, elle doit faire une étude toxicologique complète (et extremement couteuse)et montrer patte blanche pour obtenir l'autorisation de commercialisation.
Cette demande d'autorisation est maintenant annuelle (même pour les anciennes molécules); ce qui explique qu'en 5 ans, plus des 3/4 des molécules ont été retirées du marché.

Pour vous rassurer un peu, les molécules utilisées aujourd'hui sont donc beaucoup plus sûr qu'il y a 20 ans et le plus douloureux est sans doute derrière nous.

Il reste pourtant des inconnus.

Les scientifiques se posent maintenant la question sur le devenir des métabolites dans le sol qui pourraient se recombiner entre eux.

Reste que de nombreux progrés ont été réalisés, mais il est vrai que fasse à l'augmentation démographique, nous serons toujours devant un affreux dilemne; mourir intoxiqué ou mourir de faim.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les méfaits de l'agriculture chimique   Mar 11 Nov 2008, 20:50

Merci pour votre expérience , cher Cruchoix .

Interview de Claude Bourguignon à
http://www.koreus.com/video/alerte-babylone.html
http://www.passerelleco.info/article.php3?id_article=113
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Les méfaits de l'agriculture chimique   Mar 11 Nov 2008, 23:16

Bonsoir cher Boudo.

Mr Bourguignon est très connu dans la profession bien sûr et j'ai déjà assisté à quelques une de ses reunions.

C'est un microbiologiste des sols qui préconise le renoncement aux labours (comme au Brésil) qui sont pratiqués depuis plusieurs centaines d'années.

Il prétend qu'en évitant de remuer le sol, on préserve la faune du sol (en particulier les vers de terre qui représentent à eux seuls plus de la moitié de la biomasse faunistique!) qui possède alors sa capacité d'aérer le sol.
En gros sa théorie est ne pas labourer pour permettre aux vers de terre de se substituer au labour.
Je connais quelques agriculteurs qui ont pratiqués cette technique mais ont vite déchantés fasse aux baisses de rendement.
Il préconise aussi l'implantation de cultures intermediaires (entre chaque culture) pour augmenter le taux de matière organique du sol (et permettre aux vers et bactéries de se développer) et pour faire remonter en surface les éléments minéraux profonds (pour diminuer l'utilisation d'engrais).
Enfin, il est partisan du semis direct, pour éviter de faire germer les graines de mauvaises herbes.

Il a des idées interessantes mais totalement impraticables sur le terrain simultanement sans des baisses de rendement conséquentes.

C'est un partisan de l'agriculture biologique et surtout bio-dynamique.

J'aimerais beaucoup vivre dans un monde tout bio aussi, mais faut être réaliste, il y a aujourd'hui des imperatifs économiques à tenir et nous sommes 6 milliards.

Il y a pourtant de grandes choses à faire, mais il faudrait des décideurs.

Reste que tout augmentation de qualité se fera toujours au détriment de la quantité et du prix.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les méfaits de l'agriculture chimique   Mer 12 Nov 2008, 11:01

Je fais confiance à votre bon sens , cher Cruchoix . J'irai quand même voir le film .
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde



Féminin Messages : 2608
Inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Les méfaits de l'agriculture chimique   Mer 12 Nov 2008, 11:24

Je ne sais pas si le film parler de passe au "tout bio" mais en tout cas il semble, d'après le peu qui est visible dans la bande annonce, sonner l'alarme quant aux maladies graves et mortelles qui sont dû aux produits phytosanitaires.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les méfaits de l'agriculture chimique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les méfaits de l'agriculture chimique
» L’Electroculture Ou La Superiorité De L’Agriculture Biologique À L’Agriculture Chimique
» Vidéo n°38 L'agriculture "moderne" et la santé
» Les méfaits des régimes
» Dossiers: Faits insolites en Ufologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: