DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Notre vraie nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adamev



Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mar 11 Nov 2008, 14:53

Louis a écrit:
Les psychanalystes sont les premiers à se faire piéger avec le transfert. J'ai eu plusieurs exemples dans mon entourage.

L'erreur est humaine. Et n'est-elle pas un droit fondamental?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mar 11 Nov 2008, 14:56

doris a écrit:
adamev a écrit:
Que je sache le processus de "transfert" qui est la clé de l'analyse aboutie n'a rien de magique. Et la psychanalyse n'est en rien "magique".

Les échecs de l'analyse sont d'abord les échecs des patients qui refusent le "lâcher prise". On ne se confronte pas impunément à ses dragons intérieurs.

C'est bien sur le concept du transfert que je ne suis pas d'accord !
Ca, c'est sûr, que la psychanalyse n'a rien de magique !

Vous en avez le droit.
Comme d'autres celui de s'asseoir dans le fauteuil de l'analyste à la place de l'analyste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mar 11 Nov 2008, 18:54

Adamev ! Et pourquoi, les échecs de l'analyse seraient d'abord celui des patients ?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mar 11 Nov 2008, 22:55

doris a écrit:
Adamev ! Et pourquoi, les échecs de l'analyse seraient d'abord celui des patients ?

bis répétitas : Les échecs de l'analyse sont d'abord les échecs des patients qui refusent le "lâcher prise". On ne se confronte pas impunément à ses dragons intérieurs.

Ce qu'on appelle aussi les analyses interminables.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 10:41

Je me demande pourquoi , lors d'une analyse interminable , l'analyste ne renonce pas . Serait-ce pour l'argent ? Dans l'affirmative , je ne vois pas de différence entre son comportement et celui d'un(e) prostitué(e) . Et je ne vois pas de différence entre un patient accroc à son analyste et un drogué .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 11:45

C'est tout à fait vrai. Il faudra un jour, à cause des sommes folles dépensées, se demander si l'obscure et magique psychanalyse freudienne n'a pas servi de rente viagère à une foule de ... batman

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 11:53

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est tout à fait vrai. Il faudra un jour, à cause des sommes folles dépensées, se demander si l'obscure et magique psychanalyse freudienne n'a pas servi de rente viagère à une foule de ... batman
On peut même étendre cette réflexion à d'autres professions médicales : médecins, spécialistes, dentistes, chirurgiens, psychiatres, visiteurs médicaux... qui gagnent des fortunes sur le dos de pauvres gens et qui génèrent le trou de la sécu, qui endettent la société.

Il y aurait beaucoup à dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 14:11

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est tout à fait vrai. Il faudra un jour, à cause des sommes folles dépensées, se demander si l'obscure et magique psychanalyse freudienne n'a pas servi de rente viagère à une foule de ... batman

D'autant que c'est une profession non reconnue, et que l'argent gagné ne se déclare pas aux impôts !

C'est donc une profession qui n'est pas soumise à la loi !
C'est donc une porte ouverte à toute sorte de dérapage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 14:13

adamev a écrit:
doris a écrit:
Adamev ! Et pourquoi, les échecs de l'analyse seraient d'abord celui des patients ?

bis répétitas : Les échecs de l'analyse sont d'abord les échecs des patients qui refusent le "lâcher prise". On ne se confronte pas impunément à ses dragons intérieurs.

Ce qu'on appelle aussi les analyses interminables.

Donc, pour toi, un analyste qui fait mal son travail, c'est forcément à cause du patient !!!!
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 14:33

Le travail de l'analyste c'est de créer les conditions de l'expres​sion(ambiance du cabinet, confort du patient), c'est d'écouter (attention flottante). Ce n'est pas de faire entendre sa parole à la place de celle du patient. Sauf, très ponctuellement, pour pointer un "mot-image" récurent (effet miroir).

Le travail de parole et d'analyse c'est au patient de le faire. Et il paye pour ça.


Dernière édition par adamev le Mer 12 Nov 2008, 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 14:35

adamev a écrit:
Le travail de l'analyste de créer les conditions de l'expres​sion(ambiance du cabinet, confort du patient), c'est d'écouter. Ce n'est pas de faire entendre sa parole à la place de celle du patient. Sauf, très ponctuellement, pour pointer un "mot-image" récurent.

Je persiste et signe : est-il permis à un analyste de mal faire son travail ?

Autrement dit, d'avoir une mauvaise écoute ?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 14:38

doris a écrit:
adamev a écrit:
Le travail de l'analyste de créer les conditions de l'expres​sion(ambiance du cabinet, confort du patient), c'est d'écouter. Ce n'est pas de faire entendre sa parole à la place de celle du patient. Sauf, très ponctuellement, pour pointer un "mot-image" récurent.

Je persiste et signe : est-il permis à un analyste de mal faire son travail ?

Autrement dit, d'avoir une mauvaise écoute ?

Non. L'analyste sérieux doit se tenir à des séances régulières d'évaluation de sa pratique ou alors il lui faut changer de métier. TTes façons un patient qui reste scotché à son analyste... y a problème.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 14:40

[quote="adamev"]
doris a écrit:
adamev a écrit:


Non. L'analyste sérieux doit se tenir à des séances régulières d'évaluation de sa pratique ou alors il lui faut changer de métier. TTes façons un patient qui reste scotché à son analyste... y a problème.

Eh oui ! Et c'est quoi qui favorise cette dépendance ????
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 14:44

Une mauvaise perception du "transfert" par le patient (voire un refus de ce transfert mais... ç'est souvent kifkif).


C'est l'un des très rares cas où l'analyste (sérieux) doit être interventionniste.

On ne force pas à boire un âne qui n'a pas soif (un patient qui refuse de s'analyser lui-même). Tout le monde y perd son temps et personne n'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 15:12

adamev a écrit:
Une mauvaise perception du "transfert" par le patient (voire un refus de ce transfert mais... ç'est souvent kifkif).



Voilà, c'est la réponse que j'attendais. Le transfert !
Mais pourquoi laisser au patient seul, la responsabilité de cette éventuelle perception mauvaise du transfert ?
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 18:11

Le transfert est bien plus qu'une perception. C'est un saisissement un peu comme un adolescent qui tombe amoureux.
C'est très puissant et la raison n'y peut rien.

Et c'est là que l'analyse commence à devenir intéressante. Comprendre d'où vient cette passion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Notre vraie nature   Mer 12 Nov 2008, 22:30

Exact Louis. Et j'accepte aussi votre définition du transfert.
Revenir en haut Aller en bas
 
Notre vraie nature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Notre vraie place dans l'univers
» le vide et la nature du bouddha
» Il faut être petit avec Jésus pour qu'Il nous élève à notre vraie grandeur.....
» [Livre - Cryptozoologie] La bête du Gévaudan : Oeuvre du diable ou simple animal ? - Investigations sur sa vraie nature par Andrea Saba
» Notre vraie mission est dans l'invisible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: