DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le don d'organe encouragé par l'Eglise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Le don d'organe encouragé par l'Eglise   Ven 07 Nov 2008, 22:22

La greffe d’organes, un « acte d’amour », déclare Benoît XVICelle-ci ne peut être soumise à la logique du marché
Citation :

ROME, Vendredi 7 novembre 2008 (ZENIT.org)
- La greffe d'organes, que le donneur soit en vie ou qu'il soit mort,
est toujours un acte d'amour, a expliqué Benoît XVI qui dénonce la
tentation de
soumettre cette pratique à la logique du marché. Selon le
pape, « l'acte d'amour que l'on exprime par le don de ses organes
vitaux reste un véritable témoignage de charité qui sait regarder
au-delà de la mort pour que la vie l'emporte toujours ». En
tant qu'archevêque de Munich, le cardinal Joseph Ratzinger devint
membre d'une organisation de don d'organes. Quelques années plus tard,
avant d'être élu pape, il a déclaré qu'il emportait toujours sa carte
avec lui et qu'il était disposé à faire un don si quelqu'un avait un
jour besoin de ses organes. Le pape a abordé le thème du don
d'organes en recevant ce vendredi matin au Vatican les participants
(essentiellement des médecins et des experts en bioéthique) à un
congrès organisé par l'Académie pontificale pour la vie, en
collaboration avec la Fédération internationale des associations
médicales catholiques et le Centre national italien pour les greffes. Le
pape a déclaré que le bénéficiaire de la greffe devrait être conscient
de la valeur de ce don. « Il est destinataire d'un don qui va au-delà
du bénéfice thérapeutique. Ce qu'il reçoit en effet, avant de recevoir
un organe, c'est un témoignage d'amour qui doit susciter une réponse
aussi généreuse, afin de promouvoir la culture du don et de la
gratuité ». Benoît XVI a encouragé « la diffusion d'une culture de la solidarité ouverte à tous et qui n'exclue personne ». Le
pape estime que dans le domaine de la médecine des greffes, un
engagement dans la formation et l'information, de la part de tous, est
nécessaire
« afin de sensibiliser toujours davantage les consciences vers un
problème qui touche directement la vie de tant de personnes ». « Il
sera donc nécessaire, a-t-il dit, de lever les préjugés et les
malentendus, de dissiper les méfiances et les peurs pour les remplacer
par des certitudes et des garanties pour permettre une prise de
conscience de plus en plus large du grand don de la vie ». Le corps n'est pas en vente Si les greffes sont un acte d'amour, elles ne peuvent entrer dans la logique du marché, a ajouté le pape. « Le corps ne pourra jamais être considéré comme un simple objet », a-t-il expliqué. Le
pape a demandé que la communauté scientifique et médicale refuse de
manière catégorique les abus de greffes et le trafic des greffes dont
les victimes sont
souvent des personnes innocentes comme les enfants. Il estime que ces
pratiques doivent être « fermement condamnées ». Pour
Benoît XVI, ce même principe éthique s'applique « lorsqu'on veut créer
et détruire des embryons humains pour des fins thérapeutiques. La
simple idée de considérer l'embryon comme du ‘matériel thérapeutique'
contredit les bases culturelles, civiles et éthiques sur lesquelles
repose la dignité de la personne ».


Benoît XVI rappelle les conditions indispensables pour les dons d’organesPour les organes vitaux, la mort du donneur doit être constatée

Citation :
ROME, Vendredi 7 novembre 2008 (ZENIT.org)
- Le pape Benoît XVI a rappelé ce vendredi que le don d'organes vitaux
ne peut avoir lieu que si la mort du donneur a pas été constatée et si
la famille a
donné son consentement. Le pape a abordé ce vendredi le thème
délicat des dons d'organes en recevant au Vatican les participants au
congrès international promu par l'Académie pontificale pour la vie en
collaboration avec la Fédération internationale des associations
médicales catholiques et le Centre national des greffes, sur le thème :
« Un don pour la vie. Considérations sur le don d'organes », qui se
déroule au Vatican du 6 au 8 novembre. Parlant du don d'organes
vitaux, le pape a expliqué tout d'abord que le « consensus informé »
est la condition nécessaire pour que « la greffe ait la caractéristique
d'un don et ne soit pas interprétée comme un acte forcé ou
d'exploitation ». Il a ajouté que « les organes vitaux ne peuvent être
prélevés que ex cadavere », en tenant par ailleurs compte du fait que le cadavre « possède également une dignité qui doit être respectée ». « Ces
dernières années, la science a fait de nouveaux progrès dans le domaine
de la constatation de la mort du patient », a-t-il dit, sans entrer
dans le débat sur le critère scientifique à adopter pour constater la
mort : la mort cérébrale ou la cessation des fonctions
vitales (respiration, circulation, activité du système nerveux). Le
pape demande que « les résultats obtenus » dans ce domaine « reçoivent
le consensus de la communauté scientifique tout entière pour favoriser
la recherche de solutions qui donnent une certitude à tous ». Benoît
XVI
estime que « dans un domaine comme celui-là », il ne doit pas exister
la moindre crainte de décision arbitraire et que « là où la certitude
n'a pas encore été atteinte, le principe de précaution doit prévaloir ». « Il
est utile pour cela de promouvoir la recherche et la réflexion
interdisciplinaire afin que l'opinion publique elle-même soit
confrontée à la vérité la plus limpide sur les implications
anthropologiques, sociales, éthiques et juridiques de la pratique de la
greffe ». Dans ces cas-là, cependant, a-t-il reconnu en citant
le Compendium du Catéchisme de l'Eglise catholique (n. 476) ce qui
prévaut, c'est le respect de la vie du donateur, et la certitude de la
mort réelle du donneur pour que puisse être réalisé le don d'organes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le don d'organe encouragé par l'Eglise   Ven 07 Nov 2008, 22:27

[quote="Arnaud Dumouch"]La greffe d’organes, un « acte d’amour », déclare Benoît XVICelle-ci ne peut être soumise à la logique du marché
Citation :

ROME, Vendredi 7 novembre 2008 (ZENIT.org)
- La greffe d'organes, que le donneur soit en vie ou qu'il soit mort,
est toujours un acte d'amour, a expliqué Benoît XVI[b]Benoît XVI rappelle les conditions indispensables pour les dons d’organes: la mort cérébrale

Et le mariage, donc? :vexe:
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Le don d'organe encouragé par l'Eglise   Sam 08 Nov 2008, 12:01

Il y a aussi le cas suivant:
On peut donner l'un de ses organes de son vivant, si il y a consentement ( de notre part )et si cet organe n'est pas indispensable à notre survie. Comme par exemple, un rein.
C'est ce qu'à fait un acteur Français dernièrement pour sauver sa soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le don d'organe encouragé par l'Eglise   Ven 14 Nov 2008, 11:05

Toniov a écrit:
Il y a aussi le cas suivant:
On peut donner l'un de ses organes de son vivant, si il y a consentement ( de notre part )et si cet organe n'est pas indispensable à notre survie. Comme par exemple, un rein.
C'est ce qu'à fait un acteur Français dernièrement pour sauver sa soeur.

Ca devrait être mis en loi : don de son vivant, bien inscrit dans un document officiel !

Car maintenant : on tue pour préléver les organes : bref ! un gros trafic !

Et bien sûr, à la clé : l'argent !
Revenir en haut Aller en bas
 
Le don d'organe encouragé par l'Eglise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Aucune Eglise ne peut s'identifier au Christ"
» le role du diacre dans l'eglise catholique
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» l'eglise trouve ou l'argent ?
» oratoire,chapelle,eglise,cathedrale,basilique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: